Commentaire de Luc-Laurent Salvador
sur Au revoir France Inter, sans regret


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 novembre 14:59

@Les Loups sont entrés dans Paris, cessez de rire.. & l’apostilleur

Chacun à votre manière vous êtes venus mettre le doigt sur ce que je pense être la tache aveugle de l’auteur.
Celui-ci a fait un très bon constat que je valide en tous points (moi qui suit obligé d’écouter seulement FI vu que c’est ici l’unique radio nationale accessible en FM). Toutefois il semble dans l’incapacité de relier les points dans les coulisses, cad, de dégager la cause des causes pour parler comme Chouard (mais peut-être est-ce une prudence bien compréhensible  ?).

Quand on parle de gogôooche de mèche avec l’oligarchie, plutôt qu’une surprise, on devrait d’emblée avoir une petite idée de ce qui se trame vu que ça fait plus déjà plus d’un siècle que les choses sont devenues manifestes, notamment avec le soutien bien documenté de Wall Street à la révolution bolchévique.
Depuis les choses n’ont pas changé d’un iota si je puis dire, hormis la liberté d’expression qui s’est réduite comme peau de chagrin et ne permet plus de l’ouvrir qu’en présence de son avocat (cf. lien ci-dessus).

Sous ce rapport, j’ose à peine évoquer une hypothèse pas banale et même complètement folle car elle a été formulée par un être tellement peu recommandable (il a même été Gilet Jaune, c’est dire !) qu’on en trouve plus trace que dans la poussière du web comme ici : 

https://www.agoravox.fr/commentaire5592503

A chacun de se faire une opinion (en cherchant un peu). La liberté d’expression n’est plus qu’un souvenir, reste la liberté de penser...


Voir ce commentaire dans son contexte