Commentaire de Mozart
sur EUROPE : nous la subissons ou nous la quittons


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mozart Mozart 3 juin 17:05

C’est le déballage des idées affligeantes et toutes les plus saugrenues et idiotes les unes que les autres. Alors que la Grande-Bretagne sombre pavillon haut depuis son départ de l’Europe, nos crétins nationaux se passionnent pour faire la même chose. Voilà des gens, Jacobinistes dans l’âme, qui ne savant même ce que le mot fédéralisme veut dire, incapables qu’ils sont, de sortir du modèle français et jugeant tout à cette aune. Faut quand même avoir l’esprit étroit ou, pire, être un agent de l’étranger pour croire que la France seule va pouvoir s’en sortir. Avec notre économie en berne, nos blocages sociaux, notre feignasserie étatisée, notre dette abyssale nous ne surnagerions pas même le quart du temps que la GB met pour couler. Nous serions phagocytés par les USA, la Chine ou par d’autres grandes puissances économiques mondiales. En un mot, on serait en tiers mondisation !

Un bel avenir somme toute ! On en redemande.


Voir ce commentaire dans son contexte