mardi 12 janvier - par Fergus

Il y a 50 ans, l’hommage des nazis au général SS Heinz Lammerding

 

Le 13 janvier 1971, Heinz Lammerding, âgé de 64 ans, décède à l’hôpital de Bad Tölz (Bavière) des suites d’un cancer généralisé. Quelques jours plus tard sont célébrées les obsèques du défunt. Condamné à mort par contumace pour crime de guerre en 1951 et 1953, cet ingénieur de formation a, durant des années, été un chef d’entreprise prospère et respecté de Düsseldorf (Rhénanie)…

Heinz Lammerding {JPEG}

Publicité

Il y a du monde aux funérailles. Outre les parents réunis à Tegernsee où la famille possède une grande villa au bord de ce lac idyllique des préalpes bavaroises, sont en effet présents à la cérémonie environ 200 anciens SS Kameraden dont de nombreux ex-officiers du corps d’élite du IIIe Reich. Il est vrai que l’homme que l’on porte en terre leur est bien connu : comme lui, ils sont, pour la plupart, membres de la HIAG (Communauté d’entraide des anciens de la Waffen-SS). Tous sont venus rendre hommage à l’un des leurs, le très respecté Heinz Lammerding, ancien général SS multi décoré pour ses faits d’armes au service de l’idéologie nazie et de la grandeur du Reich.

Adhérent dès 1931 du NSDAP et de sa branche militaire, la SA (Sturmabteilung ou Section d’assaut), l’homme intègre la SS (Schutzstaffel ou Unité de protection) en 1935. Officier supérieur au sein de la division SS Totenkopf durant les premières années de la 2e guerre mondiale, il s’illustre notamment en France puis sur le front de l’est où plusieurs villages russes sont rasés sur les ordres de ce combattant d’élite dénué de toute forme de scrupule. En 1944, Heinz Lammerding, devenu l’un des protégés d’Heinrich Himmler, est promu général et chargé de réorganiser la 2e division blindée Das Reich. Une tâche dont ce nazi convaincu s’acquitte avec un zèle qui va laisser une trace aussi atroce qu’indélébile dans le Limousin.

Le 6 juin 1944, les Alliés débarquent sur les plages du Calvados et de la Manche. La SS Panzer-Division Das Reich, reconstituée à Montauban (Tarn-et-Garonne), est appelée à venir renforcer les défenses allemandes en Normandie. Les résistants entrent alors en action pour retarder au maximum l’avance de cette troupe d’élite. Embuscades, harcèlements et sabotages font des victimes dans les rangs de la Waffen-SS et occasionnent de graves difficultés d’approvisionnement, notamment en carburant. Heinz Lammerding ne supporte ni les pertes ni le retard. Il donne l’ordre que soient exécutés « 3 otages français pour chaque blessé allemand », et « 10 otages français pour chaque mort allemand ».

C’est sous la responsabilité directe d’Heinz Lammerding qu’est commis le 9 juin le massacre de Tulle au cours duquel 99 des 120 otages raflés en vue d’être exécutés sont pendus dans la ville. 149 résistants sont déportés vers le camp de Dachau où 101 d’entre eux mourront. Le même jour est perpétré le massacre d’Argenton-sur-Creuse au cours duquel 67 personnes dont 56 civils – y compris des femmes et des enfants – sont exécutés. Non loin de là est également commis le massacre de Combeauvert qui coûte la vie à 33 résistants. Le lendemain, 10 juin, le comble de l’horreur est atteint avec le massacre d’Oradour-sur-Glane : 643 personnes sont exterminées sur 6 lieux différents du village, les femmes et les enfants étant brûlés vifs dans l’église où ils ont été enfermés. 

Publicité

La guerre terminée, la responsabilité directe d’Heinz Lammerding n’est engagée que pour le massacre de Tulle bien qu’il soit évident que ses ordres implicites aient été exécutés par ses subordonnés durant ces monstrueuses journées de juin au cours desquelles les SS ont délibérément cherché à terroriser la population. Le 5 juillet 1951, le SS-Gruppenführer Heinz Lammerding est condamné à mort par le tribunal militaire de Bordeaux. Refugié en Allemagne, le général SS est rejugé dans la métropole girondine deux ans plus tard, non plus pour le seul massacre de Tulle, mais également pour celui d’Oradour. Le 12 février 1953, il est une nouvelle fois condamné à mort par contumace.

L’Allemagne ayant à plusieurs reprises rejeté les demandes d’extradition d’Heinz Lammerding, celui-ci a pu, sous un nom d’emprunt dans un premier temps puis sous son propre patronyme ensuite, monter son entreprise de bâtiment. Reprise par le fils, puis par le petit-fils d’Heinz Lammerding, cette entreprise a encore pignon sur rue dans le quartier Unterrath de Düsseldorf. Sa raison sociale : Bauausführung HB Lammerding GmbH & Co. KG.

Comme Heinz Lammerding, des centaines de donneurs d’ordre nazis et d’exécutants zélés impliqués dans les plus atroces crimes de guerre ont échappé au châtiment. Et si certains ont dû changer de nom et s’exiler à l’étranger pour se faire oublier, d’autres ont pu, dans les années qui ont suivi la fin du conflit, mener dans leur propre pays une existence normale, très éloignée du statut de paria que leur passé aurait dû au minimum leur valoir. Tel a été le cas du bourreau de Tulle et d’Oradour. Une impunité qui a longtemps occasionné une souffrance pour les habitants du Limousin ayant, de près ou de loin, vécu les horreurs de juin 1944. Aujourd’hui encore, les descendants des victimes ressentent un profond malaise à l’évocation de ces terribles évènements et de l’impunité dont a bénéficié Heinz Lammerding.



141 réactions


    • Fergus Fergus 13 janvier 09:59

      Bonjour, TSS

      Des industriels américains ont en effet soutenu la montée du nazisme par opportunisme économique sans se soucier de l’idéologie portée par les dignitaires du parti.


    • nono le simplet nono le simplet 13 janvier 10:05

      @Fergus
      ce sont quand même les industriels allemands qui ont amené Hitler au pouvoir, Krupp en tête ...


    • Attila Attila 13 janvier 10:24

      @nono le simplet
      C’est un facteur . . . parmi d’autres.
      Le nazisme c’est compliqué. J’ai commencé à relire l’ouvrage d’un historien que je recommande : « Les racines intellectuelles du troisième Reich » de Georges Mosse.
      Introduction : « Il est important de garder à l’esprit que les nazis trouvère le plus grand soutient à leur cause parmi des gens respectables, instruits. Leurs idées, éminemment considérées en Allemagne après la première guerre mondiale, étaient en fait très répandues dans des pans entiers de la population avant même 1914. »

      .


    • Fergus Fergus 13 janvier 10:44

      Bonjour, nono le simplet

      « ce sont quand même les industriels allemands qui ont amené Hitler au pouvoir »

      Ces industriels allemands et autrichiens ont effectivement été les principaux artisans de l’accession d’Hitler au pouvoir. Je crois que ce fait est très largement connu.


    • Fergus Fergus 13 janvier 10:49

      Bonjour, Attila

      L’antisémitisme notamment préexistait également en France. 


    • Attila Attila 13 janvier 11:03

      @Fergus
      Il y a dans le nazisme des concepts idéologiques spécifiques à l’Allemagne de cette époque. C’est une mayonnaise montée à partir d’éléments parfois disparates. Il y a de quoi lire.

      .


    • Fergus Fergus 13 janvier 11:07

      @ Attila

      En effet, les ressorts du nazisme sont complexes, mais pour l’essentiel cette idéologie est basée sur la supériorité raciale et la volonté d’expansion liée à la purification ethnique.


    • Aristide Aristide 13 janvier 12:33

      @Fergus

      Ces industriels allemands et autrichiens ont effectivement été les principaux artisans de l’accession d’Hitler au pouvoir. Je crois que ce fait est très largement connu.

      Cette vision simplifiée et idéologisée des causes de l’accession au pouvoir d’Hitler est tout de même discutable.

      Deux thèses s’opposent alors qu’elles sont complémentaires, la crise économique des années 30 en Allemagne et le soutien des industriels et banquiers sont les deux causes principales incontestables. La relecture idéologisée de l’histoire fait évacuer la responsabilités des industriels par les historiens droitiers et à l’opposé les historiens de gauche sont très heureux d’innocenter de toutes responsabilités le peuple allemand.


    • Fergus Fergus 13 janvier 12:45

      Bonjour, Aristide

      Bien sûr que les effets de la crise économique  mais aussi le sentiment de revanche nés des conditions du Traité de Versailles ont joué un rôle déterminant dans le soutien populaire, je ne nie évidemment pas cela. Mais le fait est que sans le soutien financier des industriels et l’activation de leurs réseaux dans les sphères de pouvoir, Hitler aurait eu beaucoup plus de mal à accéder à la chancellerie puis à mettre sur pied son programme d’armement.


    • joletaxi 13 janvier 12:52

      @Aristide

      l’histoire se répète, balbutie

      l’avènement d(Hitler a surtout été une réponse de la bourgeoisie et de la finance à l’état insurrectionnel provoqué par la gauche( l’hypothèse de l’instauration d’un régime communiste était tout à fait possible, cela venait de se produire en Russie)
      D’où également une certaine mansuétude, voire une collaboration des milieux d’affaire occidentaux( il y avait des mouvements fascistes dans tous les pays)
      La réponse à ces tentatives des communistes , en Italie, et en Espagne avait fait le lit de dictateurs ,

      Et c’est toujours le même schéma qui se répète
      on l’a vu lors de la décolonisation, on l’a vu en Amérique du Sud,au départ, un mouvement soi-disant populaire, avec en sous main les brigades « rouges » financées et armées par l’URSS, et à l’arrivée un régime dictatorial, en cas d’échec comme en cas de victoire

      Bref, depuis toujours la gauche est à la base de la dictature,

      On le voit maintenant de façon éclatante aux USA, la gauche, alliée avec les magnas des réseaux sociaux, de la presse, commence l’épuration, sur le modèle chinois,n’oublions pas que les ricains sont très efficaces , après tout, ce n’est qu’une résurgence du Mc Carthysme


  • TSS 13 janvier 10:02

    Quant aux casseurs ,en 68 on en voyait sortir des cars deguisés en

    civils casser une vitrine, haranguer les manifestants et se depecher

     de rentrer au bercail !!

     Ceux qui etaient interceptés se rappelaient du voyage.... !!

     


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 13 janvier 10:34

    A l"heure actuelle et depuis 2017 , le Président des français , de la France...

    C’est lui.

    https://i.pinimg.com/originals/b0/9a/b4/b09ab4541a6818034697dfb7c13f5d42.png


    Emmanuel ZORG dit ; Macron pour les vieilles et les vieux .


  • troletbuse troletbuse 13 janvier 10:57

    @Fergus

    Si vous parlez des nazis des années 40, il y a bien une raison. C’est que le nazisme renaît dans le monde actuel avec des variantes bien sur et beaucoup plus de façon insidieuse. Mais jz suis persuadé que vous le niez.

    La pensée unique, pour moi, c’est le nazisme. On en a les tristes exemples de nos jours et le meilleur sous prétrexte de défense des libertés.


    • Fergus Fergus 13 janvier 11:05

      Bonjour, troletbuse

      Je ne crois pas à une résurgence du « nazisme », idéologie très largement assise sur un concept de supériorité raciale, mais à la résurgence d’une forme de fascisme, autrement dit d’une tentation totalitaire.


    • troletbuse troletbuse 13 janvier 11:08

      @Fergus
      Oui comme le nazisme mais avec des variantes.


    • Le Panda Le Panda 13 janvier 11:17

      @Fergus
      Je reviens à ton article et suis moins persuadé que toi sur une résurgence du « nazisme » tu verras lorsque Mme Merkel, ne sera plus là, en sa qualité de « Chrétienne -démocrate » Elle avait toujours su plus ou moins avec modération débattre, avec son « air de Mère Denis » rassurant. Prends infos sur les dernières réunions des groupes « nazis » en Allemagne et qui à présent toute l’Europe nous ne pouvons rien affirmer catégoriquement.

      Le Panda


    • Fergus Fergus 13 janvier 11:27

      Bonjour, Le Panda

      Je n’ai pas parlé de « résurgence du nazisme »  cela, je n’y crois pas, ou alors sous des formes larvées et locales —, mais de résurgence d’une volonté « totalitaire » apparentée à une forme de « fascisme ».


  • Le Panda Le Panda 13 janvier 11:12

    Bonjour, Fergus

    (Hors contexte sur cet article, mais tu as posé cette question sur l’article de « gruni » tu ne peu être de partout « la gloire » le jour ou le système d’agora vox m’ouvrira les portes, les choses seront peut-être différentes. Voila la réponse à ta question : @Fergus La réponse nous l’avons, dans le cas contraire contacte ta belle-fille 

      Alors que l’épidémie semble repartir, une bonne nouvelle est à signaler sur le plan de l’immunité individuelle. Selon une étude menée par une équipe de l’institut d’immunologie de La Jolla (San Diego, Californie) publiée dans Science , les personnes ayant été malades du Covid-19 bénéficient d’une protection contre une réinfection pour une durée d’au moins huit mois. « C’est une information importante et rassurante qui confirme que le Covid-19 induit une réponse immune relativement prévisible, raconte Vincent Feuillet, chercheur au Centre d’immunologie de Marseille-Luminy. Au début de l’épidémie, il y avait des interrogations sur la durée de la protection, et on parlait même d’une réponse très courte de trois à quatre mois. Finalement, on est sur un schéma plus classique. » Lien  Voila j’espère avoir éclairer « ta question » et celles que se posent de nombreux participants.

    Le Panda


    • Fergus Fergus 13 janvier 11:32

      @ Le Panda

      Je suis au courant de cette annonce en provenance de San Diego. C’est naturellement une excellente nouvelle, et cela d’autant plus que si d’autres labos la confirment, il est probable qu’avec plus de recul la durée d’immunité constatée s’allongera.

      Je souhaiterais néanmoins avoir des infos sur le traitement (non vaccinal) étudié actuellement par Pasteur Lille. En cas de délai d’immunité limité à quelques mois, l’existence d’un traitement  même s’il n’est pas efficace à 100 %  serait une grande avancée, notamment dans la perspective probable d’apparition ultérieure de nouveaux coronavirus.


    • Le Panda Le Panda 13 janvier 13:19

      @Fergus,
      Mais il suffit de demander mon « cher » voici une partie de réponse : 

      La solution peut-elle venir de l’Institut Pasteur de Lille (IPL) ? Le centre de recherche nordiste fonde en tout cas beaucoup d’espoirs sur un médicament qui permettrait d’éviter des formes graves de la maladie. Les essais cliniques sur l’Homme pourraient commencer dès le mois de février, après le feu vert des autorités sanitaires. Le directeur de l’IPL, Xavier Nassir, compte demander leur autorisation « dans les prochains jours », annonce-t-il à France Bleu Nord ce jeudi 7 janvier. On est très confiant sur l’efficacité de la molécule », assure Xavier Nassir à nos confrères. Ce médicament serait à prendre « dès les premiers symptômes », sous forme de cachet à avaler ou en suppositoire. Un ancien suppositoire Les scientifiques lillois conduisent ce travail de recherche depuis mars dernier avec Apteuus, une start-up qui dispose d’un catalogue de 2000 médicaments. C’est ainsi qu’ils ont pu redécouvrir ce traitement dont ils ne veulent pas donner le nom pour « éviter toute frénésie », justifiait fin septembre l’IPL, dans les colonnes de La Voix du NordCe choix du secret associé à un certain triomphalisme avait suscité un certain agacement dans la communauté scientifiqueLien  Dans la mesure ou mes articles paraitraient, les infos me semble seraient plus justes 

      Le Panda 


    • Fergus Fergus 13 janvier 14:13

      @ Le Panda

      Merci pour ces infos.


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 13 janvier 11:47

    Collectif “laissons les médecins prescrire”

     https://manifestes-libertes.org/

    Soutenez cette pétition pour la liberté de prescrire .


  • osiris 13 janvier 13:52

     Il faut faire une difference ent’re l ideologie du Socialisme National represente par Rhom et les SA, et le Nazisme ideologie Capitaliste Mondialiste represente par les SS.

    Avant son accession au pouvoir Hitler etait socialiste national avec Rhom ,celui ci chef des SA a Porte Hitler au p ouvoir ,mais une fois au p ouvoir Hitler a trahi le Socialisme National ( Socialist National en allemand qui inverse les termes) et le S we pronounce z en debut des mots d ou l origine du z dans le mot nazi .) ,trahi Rhom et le peuple allemagne qui etaient seulememt socialiste national et non nazi ensue ran geant du cote des SS capitaliste Mondialiste  ceux ci ont l appuii des banquets et industries capitalistes. La Nuit des Longs Couteaux est l acte sanglant de cette trahison ou Rhom et ses SA ont ete massacres par les SS

    Si Hitler etait reste seulememt socialiste national ,il n aurait jamais fait la guerre aux autres nations non germanophones ,jamais attaque la Pologne ou la Russie ni meme l Angleterre

    Il n a urait fait la guerre que pour reannexer les territories germanophones,comme l Autriche,les Sudetes,le Damnemark et bien sur recuperate l Alsace et la Lorraine,son 3e Reich a urait dure Millie ans

    Mais il a ete pris par les demons Nazis et il a ete puni pour cette trahison.C est bien fait.


    • Fergus Fergus 13 janvier 14:27

      Bonjour, osiris

      Je ne partage pas votre point de vue. Le NSDAP est né en opposition aux différentes formes de l’internationale socialiste. Et dès ses origines, il a été porteur du concept de suprématie de la race aryenne et de la nécessité d’une épuration qu’Hitler avait théorisé dans Mein Kampf. Ce qui, dans les premières années de la SA de Röhm s’est traduit, jusque dans les villages les plus reculés, par une montée progressive des exactions contre les ennemis supposés du NSDAP, et en tout premier lieu les Juifs. 


    • osiris 14 janvier 00:36

       @Fergus
      Je ne nie pas que le NSDAP ait une ideologie raciste Et ait commis des exactions contre les juifs ,mais il n en reste pas moins que Rhom et les SA ont t une politique sociale et nationale comme d ailleurs l Indique les termes National Socialiste (en Franca is Socialiste National) qui deplait aux Capitaliste Mondialiste qui avec les SS les ont massacre dans la Nuit des Longs couteaux

      Avant l accession au p ouvoir Hitler etait socialiste national (national socialist en allemand qui inverse les termes)ami avec Rhom qui l a hisse jusqu a la Porte du p ouvoir ,mais use fois au p ouvoir Hitler passe dans le camp des C apitalistes m ondialistes avec les SS peut etre Parce que il avait besoin de grande quantite d argent et de l industrie des armes pour fa3ire la guerre de reconquete et la reunification des territoires De l espace vital germanophone ,et s est fait lie les mains par les capitalistes qui le pousse a faire la guerre au dela de ll espace germanophone et contre l Union Sovietique ,de ce fait il entre en contradiction avec son ideologie nationale socialiste originelle inspire par Rhom.


    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 14 janvier 02:49

      @L’escroc

      en tout premier lieu les Juifs. 

      Non M’sieur les premiers morts , déportés , décapités se fut les communistes allemands et les opposants .


    • Fergus Fergus 14 janvier 08:17

      Bonjour, SPQR Sono Pazzi Questi Romani

      La courtoisie vous perdra !  smiley

      Votre réponse est à côté de la plaque : je parlais de ce qui se passait lors de la montée du nazisme au temps des SA !


    • CN46400 CN46400 14 janvier 08:23

      L’armée nazie n’a rien inventé, juste poussé la logique de l’occupation au bout, avec l’aide des techniques modernes. Quand une armée arpente des contrées qui ne lui appartiennent pas on obtient des résultats de ce type. Un mariage a été bombardé l’autre jour au Sahel, l’armée française, bien que soupçonnée, n’y est pour rien.... Par contre en Indo et en Algérie (conquête et libération), pas de massacres, juste un maintien de l’ordre. Et que dire d’Israël....


    • Fergus Fergus 14 janvier 10:16

      Bonjour, CN46400

      Enfermer des vieillards, des femmes et des enfants dans une église préalablement emplie osirisde fagots et de bottes de paille avant d’y mettre délibérément le feu atteint des sommets d’atrocité criminelle !

      Et ce ne sont pas les crimes commis ici et là par d’autres armées d’occupation ou de conquête qui peuvent justifier de tels actes.


    • CN46400 CN46400 14 janvier 16:38

      @Fergus
      La division Das Reich, avant de sévir à Tulle, Oradour,..etc a fait bien pire, si c’est possible, à l’Est... Mais je veux simplement faire remarquer que d’autres armées qu’allemandes ont, aussi, beaucoup à se faire pardonner....


    • Fergus Fergus 14 janvier 17:17

      @ CN46400

      Je suis d’accord avec vous, hélas ! 


  • Le Panda Le Panda 14 janvier 10:27

    Bonjour, Fergus

    Je partage pleinement ta réaction de 10h16. 

    Enfermer des vieillards, des femmes et des enfants dans une église préalablement emplie Osiris de fagots et de bottes de paille avant d’y mettre délibérément le feu atteint des sommets d’atrocité criminelle !

    Je trouve que de plus cela devient des règlements de compte et non des échanges qui n’ont rien à voir avec « le sujet » Je vais supprimer mon article en modération, mais je regrette que les portes restent en permanence fermées. Il y a des problèmes bien plus importants qui ne sont pas traités. Je ne pense pas avoir de « science infuse » mais je vais encore une fois envoyer un message à AGV. Dans la mesure ou cela perdure je relancerai « Le Panda papier ».

    Bonne matinée

    Le Panda 


  • Le Panda Le Panda 14 janvier 10:40

    Fergus,

    Comme indiqué voici le message envoyé, bon courage.

    • patrick.juan@panda-france.net à agora vox 
    • https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=230132

      Bonjour,

      A de multiples reprises je vous ai contacté, rien à faire. Vous continuez à bloquer mes articles, c’est dommage autant d’un côté que de l’autre.

      Je viens de supprimer celui dont je vous pose le lien. Je vous en proposerai un autre avant la fin de la semaine. Dans la mesure ou cette fin de non recevoir perdure, je ressortirai « Le Panda » en papier.
      Nous avons passé le stade de bloquer pour le plaisir de montrer que l’on peut être le plus fort.

      Pourtant pour terminer ce message, nous avons chacun des faits, et des preuves à débattre son rentrer dans une arène de gladiateurs.
      Par les temps qui courent, prenez soin de vous et de vos proches.

      Cordialement,

      Patrick Juan


  • ETTORE ETTORE 14 janvier 12:06
    Fergus 12 janvier 22:52

    Bonsoir, ETTORE

    On est là sur des rapprochements de nature économique, pas politique.

    _____________________________________________________________

    Bonjour Fergus.

    Croyez moi, « la nature économique », n’est que le cheval de Troie de la « Politique »
    On le ressent de façon prégnante en Alsace.
    Les amalgames consécutifs des départements, refusé par référendum, mais adoptés quand même. Les gloubi boulga des régions si différentes, mais regroupées en Grand EST....( 10 départements, + de 5 millions d’habitants, bien diversifiés) et encore une énième institution Régionale européenne qui vient de voir le jour.
    A chaque fois, nouveau bâtiment et nombre d’employés...A quoi exactement ?
    Un mille feuille, gigantesque, où la crème des mi-politiques, vivent grassement.
    Couche sur couche, et coucouche les toutous !
    Rien de pareil chez les teutons, ils ne lâchent rien, ils accaparent !
    L’unicité de l’Allemagne reste intacte.
    Il n’y a que nous qui voulons copier leurs système de « Länder » !


    • Fergus Fergus 14 janvier 17:38

      @ ETTORE

      On ne peut pas et l’on ne veut pas « copier le système des Länder » pour une raison simple : chacun des Länder allemands est un petit état qui est géré par un gouvernement et un parlement. Savez-vous à cet égard que le nom de la Bavière est Freistaat Bayern (Etat libre de Bavière) ?

      Les Français restent d’ailleurs assez largement jacobins. Jacobins et schizophrènes dans la mesure où ils demandent en même temps (comme dirait Jupiter) une autonomie beaucoup plus large.

      Cela dit, d’accord avec vous pour dénoncer la manière dont a été conduite la dernière réforme régionale. Encore qu’il ne faille pas  au delà de l’aberrant accroissement du millefeuille — trop s’en formaliser : contrairement au rejet annoncé par les Cassandre, cette réforme est passée très facilement, et mis à part en Alsace (région de très forte identité), il n’y a eu quasiment pas de remous.


  • Le Panda Le Panda 14 janvier 17:18

    Fergus, bonsoir

    J’ai fait ce que t’ai dit ce matin, ce doit-être ta journée de repos pardon mais je ne savais qu’en supprimant « un article ce dernier pouvait par lien être reprit. Je ne me serai pas permis. J’ignore même si l’on peut encore »bloquer« un commentateur » ou pas.

     smiley

    Merci d’aller lire ce que j’ai posé, je le reprendrai sur « Le Journal Le Panda » tu pourras toi comme les autres le trouver en kiosques ou sur « abonnement » 

     smiley

    Allez je verrai bien ! A mon avis un jour ou l’autre, nous sortirons de ce confinement, et là les comptes se régleront, vis à vis de tous les politiques. Tu verras je ne suis pas « Nostradamus » mais je ne pense pas être dans l’erreur.

    Bonne soirée 


    • Fergus Fergus 14 janvier 19:09

      Bonsoir, Le Panda

      J’ai lu ton texte. Belle brochette de justiciable ! smiley
      Bonne chance pour la publication !


    • Le Panda Le Panda 14 janvier 21:14

      Bonsoir, Fergus
      Merci par la suite d’une réflexion que je trouve fort justifiée, j’ai travaillé le texte deux jours, tout en conversant avec toi et en aidant « gruni » sur son dernier « article » donc je l’ai supprimé, modifié puis remit à la seconde en place.
      Je te réitère mes remerciements d’avoir pris le soin de le lire 

       smiley

      Le Panda 


  • julius 1ER 15 janvier 10:44

    il s’est posé la même problématique en Allemagne avec les Nazis que chez-nous avec les collabos à la libération .....

    c’est d’ailleurs ce que disait de Gaulle aux communistes lorsqu’ils voulaient

    « purger » l’appareil d’Etat et l’administration « vous voulez réduire et détruire notre pays » ....

    le constat que faisait De Gaulle était sans ambage, la Collaboration était un cancer qui avait largement métastasé le pays tout comme l’idéologie Nazie en Allemagne .... après le facteur déterminant pour « épurer »le pays a été de faire le choix entre collaboration active, ou collaboration passive ????

    et c’est ainsi que certaines nationalisations ont été réalisées à titre d’exemple comme Renault, les charbonnages et d’autres moins connues !!!

    il faut reconnaître froidement que dans toutes situations difficiles, il y a infiniment plus de « collabos » que de résistants ..... en d’autres termes la lâcheté est une « vertu » bien plus pregnante que le courage !!!!!!


    • Fergus Fergus 15 janvier 10:57

      Bonjour, julius 1ER

      Je partage d’autant plus votre point de vue que certains collaborateurs n’ont effectivement pas pris une part active à l’occupation allemande, et que certains résistants prompt à épurer la Libération n’ont pas été non plus des modèles de moralité.

      A propos de cette période trouble de l’Occupation, j’ai écrit en 2013 une nouvelle qui vous intéressera peut-être :
      C’est un Juif, monsieur le Commissaire.


    • megawatt 17 janvier 23:10

      @julius 1ER
      Je connais même un futur président de la République qui avait mis deux fers au chaud : on peut le compter dans chaque camp !


Réagir