mercredi 8 mai - par Fergus

Quand une prison devient un lieu de culture

Le vendredi 26 avril, l’ancienne prison costarmoricaine de Guingamp, désaffectée depuis des décennies, est officiellement devenue un lieu de culture et de résidence d’artistes. Cet établissement pénitentiaire, pionnier du « modèle pennsylvanien » en Europe, n’en a pas moins gardé d’utiles, et parfois émouvants, témoins de son passé carcéral…

JPEG - 98.4 ko
Photo Philippe Renault (Ouest-France)

Lorsqu’elle a été construite, entre 1836 et 1841, par l’architecte Louis Lorin, la prison de Guingamp répondait à une volonté d’organisation des établissements pénitentiaires initiée à Philadelphie en 1829 à l’Eastern State Penitentiary par des théoriciens de la gestion carcérale. C’est sous l’influence de ces hommes – majoritairement des quakers – qu’est né le « modèle pennsylvanien », principalement basé sur la séparation des prisonniers : tous devaient disposer d’une cellule individuelle pour réfléchir dans l’isolement aux conséquences de leurs crimes ou délits afin de s’amender en vue de leur futur retour dans la société. En cela, le « modèle pennsylvanien » s’est opposé au « modèle auburnien » qui, au contraire, préconisait la vie en commun des prisonniers.

Ce modèle cellulaire observé à Philadelphie, Alexis de Tocqueville, magistrat de formation, l’avait décrit dès 1833 à son retour d’Amérique dans un rapport – corédigé avec Gustave de Beaumont – intitulé Du système pénitentiaire aux États-Unis et son application en France. Inspiré des enseignements tirés de son voyage d’études sur l’état de la société américaine, Tocqueville y préconisait une approche « humaniste » de l’incarcération au motif que les mauvaises conditions de détention, et notamment la promiscuité, favorisaient la récidive, tant sur le plan de la délinquance que sur celui de la criminalité, sans permettre le nécessaire travail d’introspection préalable à une libération réussie. 

Ce sont ces idées qui ont séduit le département des Côtes-du-Nord* et la ville de Guingamp, lesquels ont décidé de mettre en place de manière expérimentale le « modèle pennsylvanien » dans la ville costarmoricaine où l’on projetait de construire une nouvelle prison. Un établissement en l’occurrence principalement réservé à des détenus – hommes et femmes – condamnés à des peines dépassant rarement une année d’incarcération. Guingamp étant autrefois une ville de garnison, outre les délinquants habituels, beaucoup de prostituées ont été détenues dans cette prison pionnière. L’application du « modèle pennsylvanien » n’a toutefois pas duré : 10 ans après l’ouverture de l’établissement, l’ancien régime pénitentiaire était rétabli. À noter, sur un plan anecdotique, que durant longtemps l’urine des détenu(e)s a été récupérée pour être commercialisée dans le but d’obtenir de l’acide formique destinée à la teinture et à l’élaboration de solvants.

Fermée par l’administration pénitentiaire en 1934, la prison de Guingamp a rouvert ses portes de 1937 à 1938 pour loger des réfugiés républicains espagnols exilés dans le cadre de la « Retirada ». Ce sont ensuite des résistants et des Juifs qui, entre 1940 et 1944, ont été internés à Guingamp par les troupes d’occupation allemandes avant de céder la place après la Libération de la région à des collaborateurs et des militants d’extrême droite du PNB (Parti National Breton) compromis avec les nazis. Les purges terminées, ce sont uniquement des détenus de droit commun qui ont été incarcérés en ce lieu.

Officiellement désaffectée en 1951, la prison de Guingamp, devenue un lieu d’archivage de documents départementaux, a été classée monument historique en décembre 1997. Directement inspiré du modèle né à Philadelphie, cet établissement pénitentiaire pionnier reste le seul du genre sur le continent européen et, à ce titre, revêt une importance patrimoniale de premier plan. La prison comporte dans sa partie la plus remarquable 35 cellules – d’environ 7 m² pour la plupart d’entre elles –, la plupart étant disposées autour d’une cour centrale qui comporte à l’étage une galerie supportée par d’élégantes colonnes. Le reste de la prison est constitué de l’ancien logement du concierge, des salles de repos des gardiens et de différents bâtiments de service et d’administration.

Le passé carcéral étant révolu s’est tout naturellement posée la question de la destination de ces bâtiments classés. Après des décennies de maintien en état a minima et d’indécision sur l’avenir du site, l’ancienne prison guingampaise a finalement été en grande partie réhabilitée moyennant plus de deux ans de travaux et une dépense d’environ 7 millions d’euros. Un projet résolument mis au service de la culture et de l’art dans lequel l’histoire de cet établissement n’a pas été oublié : trois cellules ont à cet égard été maintenues « dans leur jus » comme diraient les antiquaires ; il ne manque plus dans l’ancienne prison que le bruit des sabots à clou sur le pavé des cours.

Géré par les membres du Centre d’art GwinZegal**, ce nouveau lieu de création artistique offre depuis le week-end dernier aux visiteurs des espaces d’exposition – principalement dédiés à la photographie –, un centre de ressources et de documentation sur l’architecture et le patrimoine ainsi que des aménagements ludiques pour les enfants. Des artistes pourront même être accueillis sur place en résidence. Des femmes et des hommes qui, paradoxalement, feront de cet ancien lieu de réclusion un espace de liberté créatrice.

Cet ancien nom du département des Côtes d’Armor a été modifié en 1990. Un changement qui a également touché l’appellation bretonne : naguère dénommé Aodoú-an-Hanternoz, ce département est devenu Aodoú-an-Arvor.

** Gwin-Zegal est à l’origine le nom d’une plage et d’un petit mouillage à l’ancienne de la commune de Plouha. Un nom (gwinizh = blé, segal = seigle) qui viendrait des céréales autrefois cultivées sur les parcelles situées en haut de la falaise. Contrairement aux ports modernes, les bateaux y sont amarrés à des pieux de bois de 8 à 10 mètres fichés avec leurs racines dans le sable et ceints de pierres à leur base. Ce site, très spectaculaire, est l’un des préférés des Costarmoricains (lien).

Autres articles consacrés à la Bretagne ou en rapport avec elle :

Dol-de-Bretagne : l’étonnant puits double de la cathédrale (septembre 2018)

Bretagne : 50 bougies pour le GR® 34 (septembre 2018)

Voyage au cœur de la musique celtique (septembre 2018)

Dinan à l’heure de la Fête des Remparts (juillet 2018)

Moi, Hélène Jegado, cuisinière et tueuse en série (octobre 2017)

Baie de Lannion : la « timidité » de M. Hulot (septembre 2017)

Angélique Duchemin, sergent « Liberté » (janvier 2017)

Les « enclos paroissiaux » du Léon : des joyaux méconnus (novembre 2016)

Marion du Faouët : héroïne ou bandit en jupon ? (septembre 2016)

1386 : un « jugement de Dieu » emblématique (juillet 2016)

Surprenant : les maisons en « men zao » (juillet 2016)

Un duel légendaire : Du Guesclin contre Cantorbery (juillet 2015)

Rennes : le temps des nymphéas (juillet 2015)

Balades en Bretagne : Bréhat, l’« île aux fleurs » (juillet 2015)

Un affrontement mémorable : le Combat des Trente (juin 2015)

Balades en Bretagne : au pays du granit rose (juin 2015)

Les « pierres droites » de Monténeuf (mai 2015)

Balades en Bretagne : Arzon, entre océan et « petite mer » (octobre 2014)

Avez-vous connu le « zizi de Pépé » ? (juillet 2014)

Balades en Bretagne : circuit Camaret – Pen Hir (juillet 2014)

Balades en Bretagne : tour du Cap d’Erquy (juin 2014)

Une héroïne au pays des naufrages (janvier 2012)

Superbe et sauvage : l’île d’Ouessant (juin 2012)

Véronique Autret vs Carla Bruni (décembre 2011)

Keremma : un rêve de phalanstère (août 2009)

Hommage à Warhol : le Pop’ Art rural (mars 2009)

 

JPEG - 40.8 ko
Plan de la prison de Guingamp


83 réactions


  • gruni gruni 8 mai 16:50

    Bonjour Fergus

    Tocqueville y préconisait une approche « humaniste » de l’incarcération au motif que les mauvaises conditions de détention, et notamment la promiscuité, favorisaient la récidive, tant sur le plan de la délinquance que sur celui de la criminalité, sans permettre le nécessaire travail d’introspection préalable à une libération réussie. 

    Certes, cela semble évident, mais ce n’est toujours pas le cas actuellement en France. Ce qui explique que nos prisons sont remarquables pour se former à la récidive. 

    Merci pour l’article


    • Fergus Fergus 8 mai 17:00

      Bonjour, gruni

      « cela semble évident, mais ce n’est toujours pas le cas actuellement en France »

      Effectivement, et cette réalité est d’autant plus choquante que l’incarcération en cellule individuelle a été rendue obligatoire pour les détenus purgeant une peine inférieure à 1 an et 1 jour par une loi du... 5 juin 1875  !

      Dès lors, il ne faut pas s’étonner que la France soit régulièrement épinglée par la Cour européenne des Droits de l’Homme, malgré les méritoires efforts de la contrôleuse des lieux de détention Adeline Hazan pour faire respecter ces droits.


    • troletbuse troletbuse 8 mai 18:31

      @Fergus
      Et un p’tit coup de langue de Fergus à son Grounichou chéri  smiley


    • machin 9 mai 06:50

      @Fergus

      la contrôleuse des lieux de détention Adeline Hazan pour faire respecter ces droits.

      Qui avant, sévissait comme maire à Reims avant de se faire virer par les rémois.
      En remerciements de ses bons et loyaux services, elle fut reclassée dans cette sinécure par M. Micron.

      malgré les méritoires efforts...

      Méritoires efforts qui se bornent à faire ce qu’elle fait de mieux : Pantoufler.
      Vous ne voudriez tout de même pas qu’elle commence à travailler à son âge ?
      .
      .

      Flattez, puisque même stérilement, vous ne pouvez vous empêcher, mais remettez les choses et les machins inutiles à leur place.
      .
      Cette madame aurait pu tout aussi inutilement être recyclée comme ambassadrice du Pole Nord, mais la place était déjà occupée par une autre socialeuse en déshérence.


    • Fergus Fergus 9 mai 09:18

      Bonjour, machin

      On peut avoir été insuffisant, voire mauvais, dans un poste et être engagé dans sa mission sur un autre.

      Des exemples :
      Toubon, exécuteur servile des basses oeuvres de Chirac, est un Défenseur des Droits investi dans son rôle.
      Bartolone, apparatchik du PS, a été  de l’avis général un président équitable de l’Assemblée nationale.
      Debré, nullissime et partisan durant quasiment toute sa carrière, est un bon président du Conseil constitutionnel.

      Désolé, mais dans son rôle actuel, Adeline Hazan  qui fut en effet critiquée à Reims  me semble sincère dans son engagement et ne prend pas de gants pour dénoncer les carences et les abus de la détention lorsque la parole lui est donnée dans les médias, ce qui est trop rarement le cas. Le problème est que le « Contrôleur général des lieux de privation de libertés » n’a pas de pouvoir coercitif et doit se contenter de recommandations qui sont malheureusement rarement suivies par le pouvoir politique. 

      Rien à voir avec la mission de Royal auprès des pingouins.


    • JL JL 9 mai 09:30

      @Fergus
      bonjour,
       
      ’’On peut avoir été insuffisant, voire mauvais, dans un poste et être engagé dans sa mission sur un autre.’’
       
      Mais oui, c’est précisément ce qu’énonce le Principe de Peter.
       
      « tout employé compétent bénéficiera d’une promotion jusqu’à ce qu’il atteigne son niveau d’incompétence… d’où il ne bougera plus. Conséquence logique (c’est son corollaire) : avec le temps, tous les postes seront occupés par des incompétents. »


    • Fergus Fergus 9 mai 11:23

      Bonjour, JL

      Je ne vois pas le rapport avec le principe de Peter qui est basé sur une progression hiérarchique dans un type d’activité donné.

      Cela s’applique par exemple à des employés qui gravissent des échelles (exécution, maîtrise, cadres) dans leur domaine ce compétence jusqu’au niveau où ils ne savent plus faire face aux tâches exigées.

      Rien de tel une personnalité comme Hazan qui a eu un parcours de nature plus transversale. 


  • Positronique 8 mai 16:50

    Il n’y avait que Fergus pour faire une ode à une prison et lui trouver un style architectural unique . On doit vraiment se faire chier grave à Dinan !!!!


    • Fergus Fergus 8 mai 17:06

      Bonjour, Positronique

      Ce qui est remarquable chez vous, c’est cette capacité obsessionnelle à prendre le contre-pied de ce qui est écrit. Aurais-je prôné la démolition de ce monument que vous n’eussiez pas manqué de me vouer aux gémonies en invoquant le respect dû aux bâtiments patrimoniaux remarquables ! smiley


  • raymond 8 mai 16:50

    Bonjour Fergus, très bien votre info, il y a eu comme exemple aussi ( et cela mérite reportage) la piscine de Roubaix. Pour cette prison malheureusement c’est trop éloigné, je ne saurais y aller. ( J’espère que la cantine a été améliorée  smiley )


    • Fergus Fergus 8 mai 17:28

      Bonjour, raymond

      Je ne connaissais pas ce lieu. Merci à vous pour cette information qui me sera utile lorsque je me rendrai en Flandre (j’envisage un séjour à Lille et dans la région). 

      « J’espère que la cantine a été améliorée »
       smiley Mieux vaut quand même manger dehors. Mes restaurants préférés : Le grain de sable, un traditionnel de qualité un peu cher le soir mais qui offre le midi une super formule à 16 euros), et côté crêperie Le Saint-Yves, établissement modeste mais impeccable.


    • raymond 8 mai 17:39

      @Fergus si vous vous y rendez, il y a un très bon restaurant à l’intérieur et juste à côté , dans une galerie d’artisans, un excellent restaurant de prix très modeste ( genre 15 euros par personne).


    • Fergus Fergus 8 mai 17:52

      @ raymond

      Merci ! Je ne manquerai pas de m’y rendre car j’apprécie les lieux insolites, tout particulièrement ceux qui ont été complètement détournés de leur vocation originelle.


    • Xenozoid Xenozoid 8 mai 17:53

      @Fergus

      c’est comme le jardin de la démocratie a coup de sondage,qui ne sont jamais détournés


    • Fergus Fergus 8 mai 18:51

      Bonsoir, Xenozoid

      Inutile depuis belle lurette de « détourner les sondages » : la réalité des votes ne s’en nourrit plus qu’à la marge tant elle a sa propre logique.


    • Xenozoid Xenozoid 8 mai 18:55

      @Fergus

      et le csa qui prend en compte les sondages,pour les droit de paroles a la tv,oui ,sa propre logique,m’en fout j’ai pas de tv...mais je compati pour les victimes,même si c’est pas logique


    • Xenozoid Xenozoid 8 mai 18:58

      @Xenozoid
      et dans certain pays on fait des jeux de rôles dans des ancienne prisons, ou on en inventent.spectacle pour tous,comme les (s)élections


    • Fergus Fergus 8 mai 19:00

      @ Xenozoid

      « le csa qui prend en compte les sondages,pour les droit de paroles a la tv »

      Mensonge par omission : si le CSA prend en compte les sondages  en réalité la moyenne des mesures entre les différents instituts —, il prend surtout en compte les résultats électoraux antérieurs ! 

      Qui plus est, les émissions politiques à la télé sont de moins en moins regardées et perdent de ce fait beaucoup de l’influence qu’on leur prête.


    • Xenozoid Xenozoid 8 mai 19:07

      @Fergus

      le point étant que je n’ais rien omi ,je fais un constat,si les 2 sont vrais les sondages —et  électoraux antérieurs !, ne sont la que pour elire ce qui a été sélectionner avant,...anyway,c’est de la manipulation


    • Fergus Fergus 8 mai 19:19

      @ Xenozoid

      Non, les sondages mesurent l’évolution des intentions de vote, ils n’interviennent plus qu’à la marge dans le choix des électeurs.

      Si les instituts avaient encore l’influence que vous les prêtez, jamais Mélenchon n’aurait atteint près de 20 % en 2017 !
      Et jamais le NON ne l’aurait emporté en 2005 alors que la quasi totalité des partis et des médias faisaient ouvertement et massivement campagne pour le OUI ! 

      Mais il est si confortable de continuer de penser que les instituts font la pluie et le beau temps : cela donne à peu de frais une explication aux échecs.


    • Fergus Fergus 8 mai 19:20

      Erratum : ... l’influence que vous leur prêtez ...


    • Xenozoid Xenozoid 8 mai 19:23

      @Fergus

      la compétition,je comprend...


  • troletbuse troletbuse 8 mai 18:29

    Dans les vraies prisons,on pourrait leur apprendre la culture du cannabis ou du pavot, non ? Ca baisserait le prix de nos importations.

    C’est ça la culture.


    • Fergus Fergus 8 mai 18:48

      Bonsoir, troletbuse

      « Ca baisserait le prix de nos importations »
      Une idée à suggérer à Castaner et Le Maire.


  • velosolex velosolex 8 mai 20:50

    Intéressant. J’ignorais qu’il y avait eu une prison à Guingamp, et son originalité architecturale. Il faut un peu de chance aux bâtiments, se faire parfois oubliés, pour après avoir échappé à la destruction, on les découvre de nouveau


    • Fergus Fergus 8 mai 22:54

      Bonsoir, velosolex

      « Il faut un peu de chance aux bâtiments »

      C’est vrai. Celle de cette prison a été d’être désaffectée à une époque où la pierre était remplacée par le béton. Cela lui a sans doute valu d’échapper à un destin de carrière.


  • Xenozoid Xenozoid 8 mai 20:59

    on pourait envoyer des touristes a la santé ,et faire un sondage sur l’architecture dans une cellule,tout est pensé


    • Xenozoid Xenozoid 8 mai 21:00

      @Xenozoid

      maintenant que j’y pense, c’est fait comme une ville,ou un camp d’élevage


    • Fergus Fergus 8 mai 22:57

      @ Xenozoid

      « envoyer des touristes a la santé »

      Excellente idée. Hélas, la surpopulation carcérale l’interdit. Dommage car une aile transformée en hébergements de type B&B eût été de nature à renflouer les caisses de l’administration pénitentiaire.  smiley


  • troletbuse troletbuse 8 mai 23:40

    Heureusement que ce n’est pas devenu une maison de culte... musulman.

    Mais on aurait pu aussi en faire une maison de cul smiley


  • victormoyal victormoyal 9 mai 06:53

    GAG...dire que la France manque de prison ?


    • Fergus Fergus 9 mai 09:27

      Bonjour, victormoyal

      En réalité, la France ne devrait pas manquer de prison : notre pays incarcère en effet beaucoup trop de petits délinquants notamment primaires, ce qui  de l’avis quasi général des experts en matière de délinquance et de criminalité est un facteur connu de récidive et de fuite en avant.

      A cet égard, les pays du nord de l’Europe ont une politique de peines alternatives adaptées aux différents cas des justiciables beaucoup plus développée que chez nous, et cela fonctionne. Par chance, l’on a commencé à aller dans cette voie, mais c’est encore très insuffisant.


    • victormoyal victormoyal 9 mai 11:16

      @Fergus...A 4 ou a 6 dans une cellule ?..en effet la france ne manque pas de prison !


    • Fergus Fergus 9 mai 11:32

      @ victormoyal

      Vous avez mal lu mon commentaire : j’ai écrit « ne devrait pas manquer... »

      Bien sûr qu’en l’état, il existe une surpopulation carcérale choquante, et même scandaleuse. Et ce n’est pas un hasard si notre pays est régulièrement épinglé par la Cour européenne des Droits de l’Homme. 

      Faut-il construire de nouvelles prisons ? Sans doute,et c’est même urgent pour réduire les taux de surpopulation. Mais cela ne doit surtout pas se faire au détriment d’une nouvelle politique judiciaire qui encourage les peines de substitution.


  • L'Astronome L’Astronome 9 mai 10:25

     

    Suggestion : vendre le palais de l’Élysée (les socialos ont bien vendu Solférino).

     


    • Fergus Fergus 9 mai 11:24

      Bonjour, L’Astronome

      Sérieusement, la chose a déjà été envisagée, le palais de l’Elysée étant réputé mal adapté aux besoins de la présidence.


    • Cyril22 9 mai 12:23

      Vendre l’Elysée et installer la présidence ...au château de Vincennes, cela a été envisagé.


    • Fergus Fergus 9 mai 12:54

      Bonjour, Cyril22

      Effectivement, cela fait partie des pistes qui ont été envisagées. Et cela n’aurait rien d’absurde : les lieux, entourés de douves, peuvent facilement être sécurisés, et il y a d’importantes superficies disponibles dans les différents bâtiments. 


    • L'Astronome L’Astronome 10 mai 12:48

       
      @Cyril22 : « au château de Vincennes »
       
      Jupiter ne saurait vivre que dans le palais du Roi-Soleil, c’est-à-dire au château de Versailles.
       


  • Cyril22 9 mai 12:15

    Dépenser 7 millions d’argent public pour réhabiliter cet établissement et en faire une n+1 ième maison dédiée à la culture -comme une tétrachiée d’anciennes usines, anciennes écoles, anciennes casernes, anciens couvents etc.-, alors qu’il manque de logements sociaux ou encore ...de lieux d’incarcération « à visage humain », voilà bien la boboïtude bureaucratiques à la française.


    • Fergus Fergus 9 mai 13:02

      @ Cyril22

      « voilà bien la boboïtude bureaucratiques à la française »

      On ne peut pas dire cela car cette prison classée est unique en son genre et constitue à ce titre un élément de patrimoine remarquable. Dommage qu’un costarmoricain comme vous semblez l’être, si je me fie à votre pseudo, puisse voir là une dépense inutile !

      Cela dit, je suis d’accord avec vous sur le scandaleux manque de logements sociaux dans notre pays. Mais eu égard aux fortunes amassées par une minorité de privilégiés, sans doute y aurait-il matière à revoir la fiscalité pour financer ces besoins sociaux sans démunir la culture et le patrimoine. 


    • Cyril22 9 mai 13:48

      @Fergus
      J’ai effectivement vécu dans les Cotes d’Armor, mais ma remarque n’était pas d’ordre régional, mais plus générale, il y a des dépenses somptuaires pour des objectifs symboliques, sans portée quotidienne. Dans le cas présent, une réhabilitation pour accueillir des personnes en difficulté aurait eu toute sa légitimité.
      La fiscalité pour le mécénat est dores et déjà très attractive, le problème est que la désertification économique a éloigné les mécènes, jadis il y avait à Guingamp des entreprises hight tech comme l’AOIP, et dans le Trégor le CNET, Alcatel, Thomson, etc. Ces entreprises auraient pu « mécéniser », mais désormais c’est du passé.


    • Fergus Fergus 9 mai 13:58

      @ Cyril22

      « une réhabilitation pour accueillir des personnes en difficulté aurait eu toute sa légitimité »

      Légitime, mais illégal : sauf à défigurer totalement ce site classé, il est interdit de loger quiconque dans des espaces de moins de 9 m². Or, mises à part 4 d’entre elles (sauf erreur de ma part), les cellules offrent une surface « habitable » de... 7 m² !

      Pour ce qui est des « objectifs symboliques, sans portée quotidienne », je comprends votre point de vue. Mais on ne peut pas s’exonérer de la sauvegarde du patrimoine. L’idéal serait qu’« en même temps », l’action sociale soit mieux servie, ce qui serai parfaitement possible s’il existait une véritable volonté de lutter contre l’évasion et l’optimisation fiscales. 


    • Cyril22 9 mai 18:38

      @Fergus
      il aurait pu s’agir d’un lieu d’hébergement collectif où chacun a une chambre et des espaces communs, ou encore réunir deux anciennes cellules pour constituer un mini appartement. Le problème est souvent l’inverse : des locaux gigantesques couteux à cloisonner en appartements.


  • ETTORE ETTORE 9 mai 12:43

    Cayenne !

    Beau bâtiment d’époque à rafraîchir.

    Belle superficie au sol.

    Environnement champêtre avec grand jardin agrémenté de plantes exotiques .

    Ensoleillement garanti .

    Possibilité de défiscalisation.

    Proche parc loisirs Ariane Espace.

    Planètes proches, bien desservies.

    Faire offre.


  • cathy cathy 9 mai 14:37

    J’adore ce sketch des inconnus : https://www.youtube.com/watch?v=xbY9wqfiSHY



  • 9 m2 vraiment une loi à la con , ( comme on aime en France ), car de nombreux SDF s’en contenteraient !,.. mais le culture bobo-land passe avant tout !

    Pays de cons !


    @+P@py


    • Fergus Fergus 9 mai 16:48

      Bonjour, Gilbert

      « de nombreux SDF s’en contenteraient ! »

      C’est sûr. Mais de nombreux propriétaires sauteraient également sur l’occasion pour se faire du fric en logeant des personnes dans des boîtes de chaussures équipées d’un simple lavabo !

      La loi n’est donc pas si mal faite. D’autant plus que la taille minimale d’une chambre est de... 7 m². Ce qui pourrait suffire à des SDF dans des centres d’accueil dotés d’équipements collectifs : sanitaires, cuisine, salle à manger. 


    • foufouille foufouille 9 mai 16:50

      @Fergus
      pas si c’est uniquement pour les SDF. même 3m2 est mieux que dehors.


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 16:51

      @foufouille

      non


    • Fergus Fergus 9 mai 17:07

      Bonjour, foufouille

      « 3m2 est mieux que dehors »

      Bien sûr, mais il faut bien une règle. Qui plus est, ce n’est pas le coût des m² de plancher supplémentaires qui serait le plus lourd pour une collectivité désireuse de construire un établissement d’urgence, mais les sanitaires, la cuisine et autres équipements collectifs. 


    • foufouille foufouille 9 mai 17:09

      @Xenozoid
      si


    • foufouille foufouille 9 mai 17:11

      @Fergus
      le plus important est d’avoir un lit dans une chambre avec un wc et un lavabo, le reste tu t’en fout.
      dors dehors l’hiver prochain et tu comprendras.


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 17:12

      @foufouille

      tu ne pourrais meme pas entrer dedans avec ton scooter,donc tu suppose que,jái vécu 10 ans dans la rue,et j’ai toujours eu horreur des espace confiné,mais jái dormis dans des rouleau de moquettes


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 17:15

      a un moment je dormais dans les trains,qui ne sont pas accesible pour toi,sans payer,et c’etait mon taxi


    • foufouille foufouille 9 mai 17:22

      @Xenozoid
      je n’ai plus de scooter maies un fauteuil électrique. je ne suis pas claustrophobe. je n’ai pas envie de perdre mes pieds ou mes orteils ni de crever du reste.
      dix ans dans la rue, c’est un choix ou tu as des problèmes psy importants.


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 17:23

      @foufouille

      famille,pays,armée, hypocrisie ?


    • foufouille foufouille 9 mai 17:29

      @Xenozoid
      pas compris


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 17:31

      @foufouille

      tu es dans un fauteulle a cause de quoi ? et de qui ?....


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 17:33

      @foufouille

      mon seul problem psy c’est de détester la hierarchie,et toi ?


    • foufouille foufouille 9 mai 17:34

      @Xenozoid
      c’est les restes d’un accident de la circulation et d’une maladie rare qui s’est déclenché pendant l’accident et d’un tas de con de médecin vert.


    • foufouille foufouille 9 mai 17:35

      @Xenozoid
      10 ans dans la rue c’est pas la hiérarchie ........


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 17:45

      @foufouille

      avant et pendant,faut se fondre se battre ,voyagé etre curieux et enlevé ses clichés...c’est une des raisons(pas la seul) de mon atterrisage et de ma présence chez des personnes handicapés au pays bas,15 ans c’est 15 ans avec le liban..
      et je suis ne en bretagne, a beaucé a coté de fougeres 1km de l’aumaillerie,c’est aussi a cause de cela que j’ai décidé de ne plus manger d’animaux,pas a cause des fermes,,,c’est la vie


    • foufouille foufouille 9 mai 17:51

      @Xenozoid
      se fondre et se battre, c’est justement la hiérarchie. tu fumes trop de marie Jeanne.


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 17:53

      @foufouille

      peut être mais je parlais de la rue,et de survivre....pas d’être au rsa


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 17:55

      @Xenozoid

      même si le rsa est pire,s’est survivre aussi,mais 3m2,non


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 17:56

      @Xenozoid

      je m’en vais du sofa,il fait 3m2


    • foufouille foufouille 9 mai 18:09

      @Xenozoid
      dans la rue, tu n’as pas besoin de te battre. à ton époque et là où tu as vécu ?
      3m2 = 1.5 x 2 = en gros un lit 2 places qui est toujours mieux que dormir dehors dans un fauteuil roulant manuel avec une neuropathie à côté des urgences car tu sais que tes pieds ont tendance à s’infecter.
      il faisait juste -5 en plein vent.


    • Xenozoid Xenozoid 9 mai 18:13

      @foufouille

      -16 a rennes en 86,tous dans une piece sans camera,la rue n’est pas dangeureuse,la répresion oui,et c’étai l’année du controle obligatoire...heureusement qu’on bougeaient


    • foufouille foufouille 9 mai 18:21

      @Xenozoid
      plus de contrôle maintenant mais je n’ai pas dormi en centre ville. en 86, objecteur de conscience était possible.
      -5 était dehors avec le vent glacé des montagnes.
      si j’avais du bouger je serais mort ou grabataire.


  • Je reviens sur la surface des cellules de 7 m2, et je ne pense pas qu’entre deux cellules que celles-ci soient séparées par une muraille de Chine , alors assez fastoche de faire un espace de 14 m2 qui entre ainsi dans les clous !


    @+ P@py


    • Fergus Fergus 9 mai 18:52

      @ Gilbert Spagnolo dit P@py

      Oui, mais cela revient à dénaturer un lieu classé. Et sans doute pour un coût relativement élevé par rapport à la dépense qu’occasionnerait une structure d’hébergement moderne à base de parpaings. Qui plus est, enfermer quelques familles derrière deux hauts murs d’enceinte n’est pas ce que l’on peut offrir de plus séduisant.

      Il y a en revanche un projet de transformation de l’ancienne prison de Brest Pontaniou en appartements par un promoteur. Mais il s’agirait là de haut de gamme. 


    • @Fergus

      En réunissant deux cellules,( juste cassé un galandage ) je ne vois pas en quoi est dénaturé un lieux classé ?


      Puis avec des pièces de 7 m2 , quelles seront leur utilités , lieux d’expositions ? Plutôt style cagibi comme endroit.


      Enfin contre la bobo land, pas grand chose à dire, juste à subir !!!


      enfermer quelques familles derrière deux hauts murs d’enceinte n’est pas ce que l’on peut offrir de plus séduisant.

      .. certains appartements taudis non plus !


      @+ P@py


    • Fergus Fergus 9 mai 20:56

      @ Gilbert Spagnolo dit P@py

      Soyons sérieux, plutôt que vouloir à toute force transformer ce lieu classé au titre d’un patrimoine exceptionnel, pourquoi ne pas d’abord réhabiliter les anciennes casernes sans affectation, très nombreuses sur le territoire national, et cela dans toutes les régions ?
      Il y a là des dizaines de milliers de m² disponibles et plus facilement transformables en habitations que d’anciennes prisons. Encore faudrait-il une volonté politique, et c’est malheureusement devenu une denrée rare.


    • @Fergus

      Je te l’accorde , en France des milliers de m2 demandent qu’a être réhabilités, et le choix est large : ex :casernes, dépôts, bureaux etc etc.


      Comme je suis une vieille tige, l’idée est en l’air depuis des décennies, et pas un politicard n’a été , et est capable de remuer sec le cocotier !


      Lamentable, vraiment lamentable !!!


      @+ P@py


    • foufouille foufouille 10 mai 07:31

      @Fergus
       mdormir dehors est mieux que 7m2 ?
      pour ce qui est des casernes, ancienne gendarmerie, etc c’est prévu mais pour les migrants pas pour les français.


    • Fergus Fergus 10 mai 08:27

      Bonjour, foufouille

      « dormir dehors est mieux que 7m2 ? »

      Bien sûr que non. On parle là de normes générales d’habitat, et il est normal que ces normes existent pour éviter les abus locatifs.

      Mais le fait est que l’on pourrait admettre des dérogations destinées aux cas d’urgence, et donc non soumises à des objectifs commerciaux. Peut-être faudrait-il légiférer sur ce point afin de faciliter les choses...

      « pour ce qui est des casernes, ancienne gendarmerie, etc c’est prévu mais pour les migrants pas pour les français »

      Non, c’est très largement faux  ! Même dans ma ville, les anciennes casernes désaffectées il y a une vingtaine d’années sont en cours de réhabilitation à finalité d’habitat. Une partie destinée à l’accession à la propriété, une autre partie destinée au logement social !


    • foufouille foufouille 10 mai 14:25

      @Fergus
      pas chez les autres, j’ai lu plusieurs cas dans les journaux : « les migrants avant les nôtres ».
      note qu’ils en restent beaucoup dehors et que les 16000 places de prévus sont juste bonne à emmerder l’extrême droite.
      c’est le cas aussi en allemagne.


  • zygzornifle zygzornifle 10 mai 10:41

    C’est vrai que le Coran est une culture ....


  • agent ananas agent ananas 10 mai 15:37

    Je ne sais pas si aujourd’hui Tocqueville s’inspirerait du modèle carcéral US.

    Aujourd’hui le système pénitentiaire US est en grande partie privatisé et pour le rentabiliser la population carcérale a explosé ces 20 dernières années. Près de 70% des prisonniers incarcérés le sont pour délits mineurs et les peines sont disproportionnées en regard du délit. Sans compter que ces prisons représente un vivier de bras corvéables à merci, pour le plus grand profit de quelques entreprises ou autres multinationales.

    Ceci dit, j’ai l’an dernier passé 3 nuits dans l’ancienne prison d’Ottawa transformée en auberge de jeunesse. Bien plus confortable que Fresnes ou La Santé, malgré l’exiguïté des chambres/cellules à une soixantaine de dollars canadiens la nuitée, quand même ...


    • Fergus Fergus 10 mai 17:57

      Bonsoir, agent ananas

      « Je ne sais pas si aujourd’hui Tocqueville s’inspirerait du modèle carcéral US »

      Ni du système carcéral, ni du fonctionnement de la Justice, complètement dévoyé par l’élection des magistrats et des responsables de la police, des personnes ayant tout intérêt à brosser les électeurs dans le sens du poil au détriment parfois de l’équité de traitement des affaires.

      Intéressante, cette expérience canadienne. A coup sûr plus mémorable que quelques nuits passées dans un quelconque hôtel.


Réagir