jeudi 11 août 2022 - par rosemar

Un éblouissement de jasmins...

JPEG

Ruissellement de fleurs sur les lianes souples, embrasement de blancs sur les tiges ligneuses... Eclats de lumières et de senteurs !

 
Le jasmin rayonnant s'éparpille, s'épanche en bouquets lumineux.

 
Le jasmin, fleur orientale, aux parfums enivrants nous charme et nous entraîne dans un sillage parfumé : une fleur suave dont l’odeur prégnante nous suit, nous emporte vers des rivages lointains, des oasis, des palmiers, les splendeurs du désert, des barcanes dorées, des paysages irradiés de luminosités.

 


Petite fleur étoilée, de couleur blanche, le jasmin nous emmène vers des oasis parfumées : d’abord, petit bouton rose incurvé, la fleur s’ouvre, enfin, en grappes d’étoiles éclatantes de blancheur et dévoile sa beauté discrète et élégante…

 
Une multitude, des myriades de fleurs aux pétales délicats et fragiles nous sont, alors, offertes. Des bouquets harmonieux de pétales blancs de neige explosent sous nos yeux.

 
Quelle élégance et quelle simplicité dans ces fleurs aux teintes immaculées !

 
Le feuillage très léger, presque aérien s’efface derrière tant de fleurs. Les feuilles effilées s’allongent sur des tiges fines. Telle une liane, la plante grimpante s’enroule et se hisse partout, forme des cascades, répandant largement le parfum de la fleur.

 


Le jasmin, plante solaire, aime une lumière éclatante... celle du sud, celle qui ne ménage pas ses rayons et enflamme les paysages, celle qui embrase les jardins du midi… celle qui éblouit le regard et inonde la terre de chaleurs et d’ardeurs.

 
Fleur du soleil, de l’été triomphant, son parfum capiteux nous enivre, nous séduit... les fleurs envahissent les murs des terrasses et des jardins, pour le plaisir des sens...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-un-eblouissement-de-jasmins-124187651.html

 



18 réactions


  • Clocel Clocel 11 août 2022 18:22

    « petit bouton rose incurvé, la fleur s’ouvre »


    Ouch ! J’étais au bord de l’érection ! Encore ! smiley


  • Fergus Fergus 11 août 2022 19:51

    Bonsoir, rosemar

    Très beau, un jasmin en fleurs ! Mais plus encore, ce que l’on apprécie dans ce végétal, c’est le parfum qu’il dégage en période de floraison. Un parfum si fort que certains ne le supportent pas (il y a des cas dans mon voisinage). 

    J’ai, dans mon jardin, un jasmin. Mon seul regret : que sa période de floraison  en juin  soit si courte : tout au plus trois semaines.

    Certes, il y a des jasmins qui fleurissent tout l’été, mais ce sont des faussaires : en réalité des faux jasmins dits « étoilés », à ne pas confondre avec les vrais même si leur parfum est proche, d’où la confusion. Les jasmins dont vous parlez et qui figurent sur la photo d’illustration sont de ceux-là : des faux jasmins !


  • eau-mission eau-mission 11 août 2022 19:58

    Si les mots ont un sens, le plaisir des mots est quête de sens jusqu’à l’indécence.

    Saint-Saens


    • riemann66 riemann66 11 août 2022 22:39

      @eau-mission
      Merci pour les bons mots et le lien.
      La cascade de notes me fait penser à une cascade de lambdas en lambda-calcul, http://lambdaway.free.fr/lambdawalks/?view=fac9 et ça me fait penser qu’en s’entrainant à ce langage comme la pianiste à son piano on devrait un jour pouvoir faire tourner dans nos cerveaux et à grande vitesse des tas d’algorithmes pour générer (directement dans le cerveau) par exemple des sons, des odeurs (comme Colin dans l’Ecume des Jours), des couleurs, des formes, ...


    • riemann66 riemann66 11 août 2022 22:43

      @riemann66
      ... et des romans, des poésies, ...


    • Fergus Fergus 12 août 2022 09:14

      Bonjour, eau-mission

      Bien qu’en général, je n’apprécie guère les réductions pour piano, merci à Liszt pour celle-ci et merci à vous de l’avoir mise en lien.


    • Fergus Fergus 12 août 2022 09:19

      Détail amusant : c’est en pleine harmonie avec le sujet de mon dernier article, Rouen : l’Aître Saint-Maclou a gardé tout son charme, article que j’ai conclu par un lien sur La danse macabre dans sa version symphonique par L’orchestre de Radio-France.


    • eau-mission eau-mission 12 août 2022 10:49

      @riemann66

      L’animateur du pseudo @rosemar garde jalousement ses secrets. Il n’est pas interdit de penser que soit la femme en fleur jusqu’à l’ultime fannytude que ses écrits suggèrent. Vous croyez à sa cohérence interne ? En apparence, son étymologie c’est : parce que je le veux bien !

      Il est une plante au parfum encore plus subtil que le jasmin : la salsepareille. Nul encore n’a su me dire le rôle des rideaux mortels qu’elle étend sur mes chênes liège ; en attendant de les domestiquer, je les déchire allègrement.


    • eau-mission eau-mission 12 août 2022 11:10

      @eau-mission

      ... sa façon de pratiquer l’étymologie ....


    • xana 12 août 2022 15:43

      @Fergus
      Cette réduction est-elle jouable en mode « Zelinskii » ? Je veux dire, sans les mains, mais avec la queue ?


    • CYRUS lacerta 12 août 2022 16:00

      @eau-mission

      garde les racine et fait toi une teinture tu levera le drapeau le matin smiley
      https://www.vulgaris-medical.com/phytotherapie/salsepareille


  • carolus 12 août 2022 12:46

    C’est par modestie que Rosemar vante si souvent les fleurs ; elle craint que la voyant et voyant les fleurs nous ne regardions pas assez ces dernières.


  • jef88 jef88 12 août 2022 17:23

    Jasmin ? ? ? Booooffff ! ! !

    Je préfère Jasmine ! ! !


Réagir