samedi 12 août - par lisca

Ce Mec

Une chanson pas très tolérante pour les hommes au grand cœur ramolli, me blessa la nuit tombant d'une langueur si monotone et d'une mélancolie si française qu'elle m'inspira ce texte parodique. Il est dédié à tous les mecs et toutes les hordes trop accrochés à nos basques et trop intéressés à désarmer nos bonshommes. Et en particulier au galant final de la vidéo, pas plus craquant que le Ganelon précédent, mais craqueur en diable et tombeur en masse.
Cette parodie (pardon Alka, pardon Philippe !) n'est qu'un son du cor de plus, du haut de la tour où l'Arlette attend le retour de son homme. Roland, reviens ! Mais seuls des herrous volants lui répondent dans le vent méchant d'outre-tombe, qui nous emporte, deçà, delà, pareils à la feuille raplapla.

Arlette
Ce mec, il vient faire son marlou
Il est jaloux de tous et tout
Il peut me faire très mal, si mal
Y'a l'feu !
Il a ou n'a pas la santé
Il est limite un peu toqué
Mais il pourrait me faire si mal,
Vire-le !
Il va pleurnichant comme un môme
L'a payé son pseudo-diplôme
Il va me faire très mal,
Ce mec.
Ni doux gentil, ni dur à cuire
Il est bien capable du pire,


Alerte !

Cédric
Mais qu'est-ce que tu racontes, Arlette ?
Ce garçon m'a l'air très carpette
Il n'fera pas d'mal à une mouche,
Quoi ça, tu veux pas qu'il te touche !
Mais qu'est-ce que tu blasphèmes, ho hé ?
Qu'est-ce que tout l'monde va bien penser ?
Tu vas le faire couiner, ce mec.
Houla !

Arlette
Ce mec, il a trop la bougeotte
Il se balade dans une roulotte
Qui coûte un milliard de kopeks, ce mec
La mort l'épouvante à périr
Il l'escamote comme un fakir
Et vient nous la vendre au rabais, ce mec.


Il a tout partout des compères
Qui lavent des trucs dans d'l'eau pas claire
Il rappliquent pour nous faire du mal, ces mecs.
Aux armes !

Cédric
Réfléchis donc un peu, mazette
Tu dis n'importe quoi, en fait
Il se fiche bien de toi, je crois
Serre-le donc très fort dans tes bras
Il ne te lâch'ra plus, baby
Pas une minute, c'est garanti
Sur facture. Et dis-moi l'Arlette
Qu'est-ce qu'il f'rait dans sa grosse poussette
Sans nous pour la pousser, j'te jure !
Pense à l'Autre un peu et pousse sec
Ce mec.

Image du treizième siècle trouvée sur le blog http://bflons.pagesperso-orange.fr/roland.html



1 réactions


Réagir