lundi 21 novembre - par C’est Nabum

La raie ne passe pas

 

La Comète a perdu sa queue…

 

JPEG

L'Aréna, ce monstre délirant qui mettra durablement dans le rouge les finances de la Métropole orléanaise va ouvrir ses portes de manière tonitruante. Un véritable feu d'artifice à moins qu'il ne faille écrire : artifesse, tant la communication et la programmation ont voulu mettre l'accent sur la face cachée de cette formidable aventure.

Non contents de nous avoir dépouillé, privant ou réduisant de financement les associations pour couvrir les dépenses somptuaires de ce projet qui n'en finissait pas de dépasser les bornes, la couverture a fini par tomber le masque pour laisser entrevoir la Raie Na ! Une affiche en guise de torche cul, une provocation insultante pour les contribuables qui ont compris que tout cela n'est qu'une farce qui démontre que nos élus s'assoient sur la morale et la rigueur budgétaire.

Au risque de passer pour un petit trou du cul, je ne digère pas cette affiche bien au-delà de cette vedette internationale sur le retour, sans doute pas pour déclarer ses revenus en France malgré les couleurs cocardières qui ne cachent pas l'essentiel. Autant le dire, trois fois plutôt qu'une et sans qu'il fût nécessaire que j'articule, c'est totalement ridicule et j'ai le sentiment que cette communication n'a d'autre but que de nous expliquer combien ils nous enfument.

Il est clair que nos brillants responsables n'ont même pas songé aux répercutions (comment écrire ce mot : raie percussion peut-être avec roulement de tambour et effets sonores et lumineux pour se fiche totalement de notre gueule). Ils ont confié le bel établissement flambant neuf à un tourneur qui propose les mêmes artistes : Polnareff puis Sardou à Marseille. Une autre façon de dépenser un peu plus.

Sans pudibonderie aucune, ces trois culs me pètent à la figure, m'envoient un message subliminal qui ne passe pas. Ce projet pharaonique qui nous a mis à poil, exigeait certainement d'exprimer par l'image la triste réalité économique qu'il a engendré. Reconnaître ainsi de manière éclatante l'état de nos finances locale est certes courageux et d'une parfaite honnêteté mais nous attendions que ce soit l'échevin qui se mettent ainsi à nu pour confesser une faute qu'il fut contraint d'endosser.

Tourner le dos à la réalité, confier à monsieur Polnareff le seul message qui vaille pour remplir l'immense salle qui recevra dix mille culs pour bien plus d'écus, est indigne de la Société Johannique. Imaginez un peu les clichés de Jehanne et son grand défilé passant devant cette affiche de la honte. La pauvrette risque le malaise sur sa selle et ne plus se sentir bien dans son assiette.

Le but ultime est peut-être de faire couler beaucoup d'encre afin de mettre en lumière la merveilleuse cité. Faut-il rappeler aux responsables de cette communication quelque peu cavalière que ce n'est pas l'encre qu'il convient d'espérer de ces trois glorieux séants ? À moins que nos joyeux démocrates n'espèrent ainsi démasquer leurs véritables opposants, afin une fois encore, de leur mettre des bâtons dans les roues ou pire ailleurs. Devra-t-on leur préciser que ce n'est pas là que l'on se couvre d'un masque ?

Est-ce enfin pour attendre un miracle de nos impôts locaux, soucieux de trouver de nouvelles ressources ? Ils attendent un miracle, la multiplication des pots pour recevoir les offrandes des trois avatars de ce contribuable incertain. Nous ne pouvons au final que nous réjouir de tout cela. Orléans, ville d'Art et de cul-ture, jamais le slogan n'aura été exprimé de façon aussi pétaradante.

À contre-cul.

JPEG



30 réactions


  • voxa 21 novembre 10:30

    Organisez la Raie-sistance.


  • ZenZoe ZenZoe 21 novembre 10:40

    L’affiche est en effet un réchauffé racoleur sans originalité.

    Concernant les finances publiques, dans ma ville c’est pareil. On a des trottoirs défoncés, des massifs de fleurs en déroute, une médiathèque plus souvent fermée qu’ouverte, mais un maire a jugé plus pertinent de faire construire une salle de concerts bien trop grande pour le nombre d’habitants, surtout quand on considère que notre ville justement est à quelques km d’un Zénith. Enfin, bref...

    Ah, autre chose : j’aime beaucoup Polnareff, son oeuvre plutôt. Certes, il est exilé fiscal et c’est pas bien, mais au moins il n’emmerde personne avec des leçons de morale et ne participe à aucune mascarade médiatique. Il compose, c’est son métier, et j’écoute toujours avec grand plaisir sinon plus. Et puis, c’est trop de bons souvenirs. La guitare de l’amour avec toi, le piano d’âme câline, aaaaah !!!


    • ZenZoe ZenZoe 21 novembre 10:42

      L’affiche est en effet un réchauffé

      Je voulais dire ’’ l’affiche est un raie-chauffé’’ bien sûr, mais l’auteur aura compris.


    • eau-mission eau-mission 21 novembre 10:54

      @ZenZoe

      aaaah quoi ? Ca va pas la tête, l’heure matinale est passée ! Et les amours finies. Et le temps passé, dans la maison vide, à attendre que le chapeau retombe de sur sa colonne, et oui ma colombe.

      Ceci juste pour informer les culs-bénis orléanais que Polnareff se vantait de surpasser Gainsbourg côté face.


    • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 11:30

      @ZenZoe

      Polnareff n’est pas en cause

      Le choix de la communication beaucoup plus
      Il y a une insulte aux contribuables qui demande Raie-Paration


    • ZenZoe ZenZoe 21 novembre 15:54

      @eau-mission
       smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 16:56

      @ZenZoe

      • je m’incline

  • juluch juluch 21 novembre 11:08

    Les projets pharaoniques inutiles qui parfois ne voient pas le jour , mais qui a déjà rapporté sans être construit !!!

    Et ceux qui sortent de terre rapidement pour s’apercevoir qu’ils ne sont pas viable....mais tout le monde trouve son compte !!!

    Ces temps ci se sont les voitures électriques et les merdouilles d’éolienne....le vert a le vent en poupe !

    Cher...inutile mais ça rapporte !!


  • charlyposte charlyposte 21 novembre 11:41

    Quand j’écoute tous les verdoyants voulant transformer la planète bleue en planète verte je me dis que les lobbies ont encore de beaux jours devant eux smiley


  • Clark Kent Clark Kent 21 novembre 11:51

    Les petits trous du cul n’ont pas la raie nette. Question d’éducation.


  • charlyposte charlyposte 21 novembre 11:55

    Polnareff me souffle à l’oreille : mon cul d’avant n’est plus celui que vous croyais ! smiley il ajoute, c’était mieux avant et maintenant pour me faire du fric sur un cul obsolète ! hum  smiley


  • exocet exocet 21 novembre 22:34

    Bonjour, Cenabum.

    Vraiment désolé pour vous et les associations.

    Chez moi, pareil, il y plus de vingt ans le Maire a fait construire une pharaonique salle des fêtes (pour le tout aussi pharaonique dépassement de budget l’architecte s’est retrouvé devant le Tribunal). Nous n’avons toujours pas fini de la payer...

    .

    Mais les temps changent, ainsi que l’ont fait remarquer Juluch et Charlyposte, c’est le Greenwashing, en ce moment, qui permet de faire travailler les amis et les amis des amis : la machine à laver plus vert que vert.

    .

    Cette fois, depuis quelques semaines, c’est le Conseil Général (Département) qui fait « la Voie verte » chez nous, entre deux villages distants de trois kilomètres.

    Cette piste cyclable commence en ville, devant chez le vendeur/loueur de cycles, pour continuer, faute de place, à la place justement, des marronniers bordant la route.

    Pour faire ce ruban de goudron sur assise béton, large d’un mètre cinquante, plus de quarante grands arbres centenaires ont été abattus. Ensuite, des semaines de travaux lourds, à grand renfort de camions, goudronneuse, et tractopelles.

    .

    Outre l’aspect financier, qui dira le bilan carbone de cette opération, et combien de milliers d’années il faudrait, à raison de quelques cyclistes par jour ou par semaine, pour que ce bilan carbone devienne enfin positif.

    .

    C’est l’écologie New Age ; en haut lieu on n’y connaît pas grand-chose, on ordonne de faire.

    Dans les échelons intermédiaires ce sont des fonctionnaires avec une formation en droit ou économie ou sciences sociales, qui ne savent non plus pas calculer un bilan carbone ou réfléchir de manière basique, et sont souvent déconnectés de la réalité.

    Il n’y a qu’en bas, chez les chefs de chantier et contremaîtres avec qui nous avons discuté, qu’on comprend l’absurdité de la chose.

    .

    Merci le Conseil Général du 04, merci à sa Présidente (mais ailleurs, je subodore que c’est pareil).


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 novembre 06:05

      @exocet

      Je suis depuis toujours un défenseur de l’environnement et j’ai honte de voir ce que l’écologie devient dans les mains des Écolos d’opérette et de bicyclette nucléaire

      Je comprends votre colère


  • chantecler chantecler 22 novembre 06:34

    C’est assez curieux , alors que nous sommes en pleine crise économique, et que donc l’état et les collectivités manquent d’argent, et la majorité des contribuables , de voir surgir de tels projets dispendieux .

    Et cela quel que soit le type et l’importance de la municipalité .

    Sans parler du coté non urgent et discutable de l’investissement .

    Nos élus nous font plonger dans des dépenses somptuaires financées par l’emprunt à long terme , naturellement , qui assèchent et compromettent le nécessaire et l’ordinaire .

    Sans doute que le « quoi qu’il en coûte » est devenu la base de la gestion ou le must , pour certains élus ...

    Reste que les organismes de contrôle publics des investissements semblent bien modestes pour empêcher de telles dérives ...

    (Mon attention sur l’article a été attirée entre autre par l’utilisation du mot répercussion qui est le seul valable au point de vue orthographique , après vérification ...)


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 novembre 06:46

      @chantecler

      Tant que les organismes de contrôle appartiendront à la même caste politique, il n’est rien à espérer
      Mettre la main dans le pot de confiture chacun son tour, la seule règle qui vaille pour ces usurpateurs de l’argent public


  • the clone the clone 22 novembre 08:11

    A l’Elysée j’en connais un qui a la raie nette .......


Réagir