mercredi 12 janvier - par Réflexions du Miroir

Le rituel des vœux

Combien de fois avez vous entendu les mots magiques "Bonne année" ?

Superbe précision quand est ajouté en plus "2022".

Suprême effort d'y ajouter Mes meilleurs vœux et de bonne santé en espérant que cette année commence à nous délivrer de ce virus.

Du 1er au 31 janvier, nous sommes susceptibles de recevoir des vœux pour l'année nouvelle. 

Cela va d'une globalité à faire bailler à la recherche d'une personnalisation à qui on envoie ses vœux. Cela demande évidemment un peu plus de connaissances de son interlocuteur réceptionnaire de ses vœux.

Chercher à personnaliser nos vœux est devenu un sport au carrefour serré de l'imagination.

Le plus marrant, c'est qu'en fin de période de vœux, il n'est pas rare de dire "Je suis désolé de dire 'bonne année', je ne sais plus à qui je ne l'ai pas encore souhaité".

A son pire ennemi, ces vœux sont administrés comme s'il fallait éradiquer une situation ou une maladie par des vœux. 

J'aime beaucoup personnaliser en adressant sans filtre mes pensées même si cela ne plait pas vraiment.

Alors, comment ajuster le tir ?

Faire semblant ou dire ce que l'on pense ?

Quand vous achetez un costume, il s'agit de le personnaliser au centimètre près.

Apporter vos vœux à quelqu'un que vous aimez ou détestez, c'est devenir tailleur sur mesure loin du magasin tout fait qui demandent des ajustements de rétrécissement des manches ou de la longueur du pantalon à posteriori.

Vous n'avez droit qu'à un seul essai. Il s'agit donc de ne pas se tromper dans les mots qu'on utilise.

Fin 2021, j'avais écrit dans "Serial piquouses" : "Je ne dis pas 'bonne année 2022. Pas de catch-22. Je remplace la formule par un souhait intemporel dans le futur "Mes meilleurs pour le futur, on y est déjà, c'est super'. Le meilleur pour l'avenir sans catch-22,

Pour rappel, le catch-22 logic est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires".

Une situation bien connue dans le milieu du numérique. 

Le titre de cet article "Serial piquouzes" n'était d'ailleurs pas uniquement relié à une affaire de vaccins. 

Quand on écrit un journal ou un blog dans un forum, il s'agit de rester globalisé dans ce genre de propos, même si ensuite, on peut y ajouter des impressions bien plus personnelles.

Aux souhaits "Mes meilleurs vœux de bonne santé en espérant que cette année commence à nous délivrer de ce virus", je suis resté sur le même laïus.

Une autre fois, ce fut "Je te souhaite une excellente année 2022, pleine de riches rencontres en rue, sur le net, en imagination .....Garde ta bonne humeur ton énergie, ton humour, ta dérision, ta spontanéité...".

Là ce se précise, c'est personnalisé. J'aime...

J'ai bien aimé le premier brouillon de GuiHome (podcast).

La plume de Thomas Gunzig en remettant une couche de 'Bonne année" en oubliant personne (podcast).

Au sujet des cartes de vœux, Wiki dit qu'elles sont utilisées pour transmettre ses vœux pour une occasion donnée. Dans leur forme la plus ancienne, les cartes de vœux existent sous la forme de papier imprimé sur lequel on note un message à l'intention du destinataire.

- Non, peut-être, les cartes de vœux sont aussi pré-imprimées avec des vœux tout chauds, des formules prêtes à l'emploi, bien pré-mâchées qui, réutilisables, servent d'années en année sans rien y changer. Une signature de personnalisation suffit sur une belle carte pleine de couleurs, ai-je eu envie d'ajouter..

"La carte de vœux est née au xixe siècle dans le Royaume-Uni, à la suite de l'apparition du premier timbre-poste, en 1840, et à l’invention de la lithographie. En papier, elles peuvent être agrémentées d'un timbre personnalisé qui peut contribuer à leur personnalisation", continue Wiki par donner une histoire derrière ces rituels de vœux..

- Tout cela n'est donc qu'une question de timbre qui nous vient du British. On est timbré ou on ne l'est pas, quoi, me suis-je dit...

"Cartes de Noël dans la période de l'Avent ou pour la future année. Jusqu'à la fin des années 1940, elles se présentent sous la forme d'une simple carte de visite et elles se colorisent dans les années 1960 pour gagner en originalité".

De nos jours, l'utilisation de cartes de vœux s'est transformée de manière virtuelle connue aussi sous le nom de cartes de vœux électroniques.

Elles participent à préserver l'écologie de la planète en ne produisant aucun déchets à traiter par la suite. Un coût plus avantageux. En Belgique, l'économie a été évaluée à 0,80  par envoi d'une carte de vœux virtuelle sur base de 500 envois et de 1,70  par e-carte pour 5000 envois

En 2006, j'avais écrit "Le Père Noël n'en a rien à cirer"

J'ai cherché les meilleurs et les pires par Google.

"Pour cette nouvelle année, je souhaite que ton chien devienne intelligent et essuie ses pattes avant de courir sur le tapis"... joli... 8 sur 10

"Un zeste de réussite, un soupçon d'imprévu, une pointe d'humour, le tout arrosé de bonheur et d'amour, une saveur inoubliable"... formule trop miraculeuse... 6 sur 10 

"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns", une formule de Brel qui reprise, fait toujours bien dans le tableau du bateau dans lequel il naviguait. 7 sur 10, pour Brel bien sûr.

Le pire des vœux : "C'est fait ! Noël est passé, et avec lui son lot de stress, de dépenses (financières), et de gains (de kilos), de joies et de tensions familiales. Puis est venu l'inévitable Réveillon, sa gueule de bois, sa crise de foie, son casse-tête du déguisement, son lot de bisous non-chez-nous-c'est-quatre, de cotillons, de chapeaux pointus et de queues-leu-leu pour les plus chanceux. En bref, vous avez payé votre dû, êtes sorti vivant de cette épreuve annuelle, et comptez bien profiter du mois de janvier pour vous détoxer et, surtout, vous détendre... Erreur, car un challenge plus ardu encore vous attend : les fameuses petites phrases post-nouvelle année. Lesquelles ? Petit florilège". 10 sur 10.

La réponse se trouve en finale du billet : "Selon votre degré de tolérance sur le moment, optez pour le classique " oh, la santé c'est ce qu'il y a de plus important, hein ? " ou le simple sourire contrit, qui fera vraisemblablement penser à votre interlocuteur que vous-même n'êtes pas très gâtée de ce côté-là, et battra alors en retraite, honteux. Oui, c'est mal".

Personnaliser, c'est surtout penser à ça. A vous, au départ.

Stromae l'avait fait sur TF1 mais cela n'a pas plu à tout le monde.

Stromae est un maître de la com...

Un cactus de la semaine en a donné la preuve (podcast)

Si vous êtes en déconfiture passagère, il ne faut pas envoyer des vœux que vous ne vous pourriez assumer par des souhaits en dons généreux pour vous même.

C'est une question de psychologie.

Tout le monde ne peut pas jouer au psy, sans être bien dans sa propre peau.

Sinon, c'est une tromperie de psy qui ratera son coup à vous requinquer après des consultations répétées avec des mots et des formules toutes faites, recherchées dans l'apprentissage de Freud et de Lacan qui ne sont que des cours et des consultations généralisées non personnalisées.

Que dire pour finir ce billet ?

Peuy-être de noter dans votre agenda le jour de la naissance de vos connaissances (si vous les connaissez) et préparez-vous de nouveaux vœux allégoriques, même mythiques avec la possibilité de vous retourner sur l'almanach et du Zodiac sous le regard critique de la cartomancienne. 

Mais de toutes manières, l'honnête et la franchise de dire ce qu'on pense ont encore du pains sur la planche du salut.

Allusion,



23 réactions


Réagir