mardi 16 avril - par Patrick Samba

Notre Dame : Dieu est sacrément en pétard, il a chapitré Jupiter

Pas content Dieu. Mais alors pas content du tout. Ayant observé l’enregistrement de l’allocution du Président de la République, son sang n’a fait qu’un tour. Résultat, une heure avant sa diffusion ses foudres se sont abattues sur la charpente de Notre Dame de Paris. Renvoyant la lecture de la copie présidentielle sine die. C’est malin, tout ça va nous coûter un pognon de dingue.

Mais que pouvait donc contenir de si blasphématoire l’allocution de son jésuitique président portant le même prénom que son fils unique et bien aimé, premier théologien de la Libération et communiste avant l’heure ? Oh, ce n’est pas bien difficile à imaginer. Il avait dû omettre de rétablir l’ISF, l’impôt sur la fortune, confirmant son refus de se soumettre au peuple en gilet jaune de France, la fille ainée de l’Eglise, et persistant à se vautrer dans un libéralisme consumériste et dépravé, illustré par une fête de la musique inqualifiable à l’Elysée l’année dernière et par un comportement tout aussi inconvenant à Saint Martin quelques mois plus tard.

Et comme si ça ne suffisait pas, il venait de prendre une décision dont Dieu était forcément au courant : celle de sauver EDF de la faillite par une renationalisation de sa branche nucléaire. Appliquant une fois de plus le célèbre principe néolibéral, lequel se résume à une simplissime et très rentable privatisation des profits agréablement confortée par la socialisation des pertes. Le Père du premier communiste au Monde avait toutes les raisons du même Monde de voir un peu rouge…

 

Mais, et s’il n’y avait rien de métaphysique dans tout ça ? S’il ne s’agissait que d’une simple coïncidence ? Celle par exemple de la négligence d’un ouvrier, gilet jaune ou pas, ayant laissé trainer son rabot électrique sans fil - défectueux comme les soudures et l’acier de la cuve de l’EPR de Flamanville - sur un lit de copeaux ?

Oui bien sûr, mais... et s'il s'agissait de tout autre chose ? Si tout cela n'était finalement que le résultat d’un acte intentionnel ? Pas forcément celui d’un islamiste daéchien même si la revendication devrait logiquement apparaitre dans les heures qui viennent, mais celui d’un service secret étranger ?

« N’importe quoi ! », « Idée de paranoïaque » vous exclamerez-vous indigné, ou évidemment incrédule.

Ou tout bonnement inconséquent !

Auriez-vous la mémoire courte ? Avez-vous oublié qu’il n’y a pas si longtemps le cerveau électronique de l’EPR de Flamanville a été visité et probablement saboté ? Par qui ? A ce jour personne ne le sait. Du moins officiellement. Et avec quel effet ? Aucun, cette rocambolesque et inquiétante menace n'ayant guère suscité de grande circonspection, interrogation et prudence de la part de nos dirigeants. Le processus de mise en marche a continué comme si de rien n'était. Et pourtant il n'est pas absurde de suspecter l'action de quelques services secrets de nations étrangères particulièrement excédées de l'irresponsabilité crasse et de la perfidie des nucléocrates français, en particulier dans le programme EPR.

Et aux tous premiers rangs desquels on peut suspecter ceux de nos voisins immédiats.

Les Britanniques notamment, dont certains dirigeants, en cette période si déstabilisante de Brexit qui ferait perdre tout repère au plus solide navigateur, sont affolés par la construction à Hinkley Point de deux EPR semblables à celui en bien piteux état de Flamanville, et - cerise étonnamment blette sur le gâteau - « dont l’exploitant bénéficiera d’un tarif garanti de rachat de l’électricité qui sera produite par la nouvelle centrale à 92,5 livres (104,35 euros) par mégawatt/heure pendant 35 ans ». Un prix totalement abusif au regard des tarifs actuels et futurs du marché du renouvelable. N'y aurait-il pas motif à expression d'exaspération majeure face à un projet aussi insensé ayant déjà provoqué, évènement assez peu mineur, la démission bruyante d'un directeur financier d'EDF ?

Les Allemands, engagés dans une sortie volontariste de la filière nucléaire ne sont-ils pas excédés de la fermeture imaginaire de Fessenheim ? Et du danger inouï que représente l’EPR de Flamanville ?

Et il y a aussi les Luxembourgeois et les Suisses, dont les services secrets ne sont peut-être pas dotés des mêmes moyens que les précédents, mais qui ne sont pas moins inquiets de la présence à leur frontière de centrales angoissantes. Le Luxembourg est même prêt à payer, et cela depuis plusieurs années, pour voir fermer la centrale de Cattenom ! Quant à la discrète Suisse, qu’on imagine bien lotie en experts informatiques bancaires très certainement capables de bidouiller un cerveau électronique d’EPR qui est une véritable passoire, n’en serait-elle pas arrivée, exténuée par ses innombrables démarches auprès de la Justice et du gouvernement français visant à la fermeture de la redoutable centrale du Bugey, à un acte désespéré ? Quand la peur d'être rayé de la carte ne peut pas être entendue, quoi de plus simple en effet et ne nécessitant guère de moyens logistiques que de finalement mettre le feu aux combles sans surveillance d’une cathédrale en travaux ?

Et les Américains voient-ils d’un bon œil la coopération de la France avec la Chine sur un sujet aussi sensible que le nucléaire via la technologie EPR ? Et la Russie ?

Et pour d'autres raisons, la Syrie ?

Et le Yémen ?

Et…

 

Alors, au final, et quelque soit l’origine de l’incendie de Notre Dame de Paris - la main de Dieu, les effets de la synchronicité ou les méfaits d’un service secret étranger - Emmanuel Macron n’a à l’évidence plus qu’une alternative pour maintenir la cohésion nationale : restaurer l’ISF, renoncer à la renationalisation de la branche nucléaire d’EDF et avant tout renoncer au démarrage de l’EPR de Flamanville.

Il voulait sa révolution ? Elle pourrait se résumer à peu de chose finalement.

 



32 réactions


  • Bachi Bouzouk Claude Frollo 16 avril 17:22

    nan nan, c epas reporté sine die, c’est ce soir

    et je peux vous la faire, l’allocution

    « chers compatriotes

    devant l’adversité, oublions nos divergences et serrons nous les coudes

    retrouvons nos valeurs

    et suivez l’exemple des grands hommes Pinault et Arnaud

    donnez des sous

    et ceux qui donneront pas seront dénoncés par leurs voisins, couverts de stupre et d’opprobre

    lj’ai décidé d’abroger la loi de séparation de l’église et de l’état afin que notre peuple retrouve enfin l’unité qu’il a perdu en 1789, et je transfere mes pénates à Versailles... »


    • alinea alinea 16 avril 20:31

      @Claude Frollo
      Ben non ! c’est sine die, et il dira qu’il supprime l’ENA, qu’on ne chouchoutera plus les anciens présidents ni les anciens ministres, qu’il créera une banque européenne du climat, qu’il grossira l’impôt sur le patrimoine et tout ça...
      je crois que ne plus goberger Giscard, ça fera rentrer les gilets jaunes dans le coffre des voitures, satisfaits !


    • zygzornifle zygzornifle 17 avril 09:34

      @Claude Frollo

      Les sans dents , les SDF , les chômeurs , les RSA , les petits retraités pourront regarder la restauration de la cathédrale en se disant ha si tout ce « pognon de dingue » était utilisé pour agrémenter notre quotidien , nous on a droit qu’a l’indifférence des puissants qui nous méprisent et nous écrasent comme des insectes ....


    • Patrick Samba Patrick Samba 17 avril 11:57

      @Claude Frollo
      comme je n’ai aucune intention de contribuer, de la même manière que les autres dans mon cas je serai donc « couvert » de stupre ? C’est une incitation à l’avarice ! Et à la débauche....

      et alinea voudrait qu’on en arrive à ne plus « goberger » Giscard (ce qui était donc le cas jusqu’à présent) ! (et ce qui fera rentrer les Gj dans leur coffre de voiture !!) Décidément certaines femmes sur ce fil de discussion ont de drôles de moeurs...


  • Je pense plutôt à un acte manqué très synchrone. Justice immanente pour celui qui n’a pas lu Saint François d’Assise dont la commémoration date de 800 ans comme la cathédrale (impulsion de Maurice Sully). Début de la construction 1163 et Saint François d’assise est né en 1180 ou 81. Ce qui fait bien aux alentour de 800 années....


  • Jelena Jelena 16 avril 18:00

    Si un « service secret » voulait nuire à Macron, ils ne sont pas très doués, car Son Altesse en profite pour se faire de la pub et zappe les gilets jaunes par la même occasion.


    • oncle archibald 16 avril 18:12

      @Jelena :

      Un p’tit jaune, sinon rien ! Je me demande comment on pouvait vivre « avant » !


    • Patrick Samba Patrick Samba 17 avril 12:39

      Pas à Macron,Jelena, à la France ! Mais tu avais compris que ce billet est une plaisanterie, n’est-ce pas ? Les Suisses n’ont pas mis le feu à Notre Dame de Paris, c’est un joke. C’était juste l’occasion de rappeler l’exaspération de certains de nos voisins à l’égard de l’aveuglement nucléaire de certains, et seulement de certains, de nos compatriotes.

      Comme tu as bien sûr finalement compris que tous les serbes n’ont pas été des génocidaires en 92-95. A l’image du général serbe Divjak qui, non seulement n’a pas été génocidaire, mais s’est fait en plus le défenseur des victimes du génocide, et notamment à Sarajevo.


    • Patrick Samba Patrick Samba 17 avril 12:43

      @oncle archibald

      Moi aussi...
      Il était temps que ce temps survienne n’est-ce pas ?
      Quoiqu’il y avait tout de même eu auparavant les Indignés, puis les zadistes, puis les Nuit debout, puis... puis les Gj...


    • Jelena Jelena 17 avril 14:44

      @Patrick Samba >> Mais tu avais compris que ce billet est une plaisanterie, n’est-ce pas ?

      Ton cerveau ayant visisblement souffert des radiations de Tchernobyl, à ce jour je ne t’ai jamais vu écrire un commentaire lucide, si bien que pour moi « tu plaisantes » en permanence.

      >> du général serbe Divjak

      Je ne vois pas trop ce qu’il vient faire dans cette histoire, mais bon... Je suppose que c’est ton maitre à penser qu’est BHL qui t’a dit que c’était un serbe ?


  • tuxuhikewi 16 avril 19:40

    Dans l’ordre : Les zionistes, les djihadistes, le gouvernement, les clercs.

    Outsiders : L’extrême gauche laicarde, ou l’extrême droite false-flag.


  • ETTORE ETTORE 16 avril 19:47

    Manque plus que Macron pour vomir un discours à enflammer la France.

    Le Torquemada français brulant les revendications des GJ comme impies au seigneur des finances.


  • tuxuhikewi 16 avril 19:53

    D’ailleurs,

    Quel que sois l’ampleur du foutage de gueule, souvenez vous du long débat de cent milles, qui nous a amené en décembre janvier a se résoudre ensemble a une stratégie pacifique et désobéissante.

    Quel que sois la gravité des actes de trahisons des un et des autres révélé par le sénat, quel que sois l’ampleur de l’escroquerie, de l’insolence de la communication, quel que sois la menace. Nous ne prendrons pas les armes.

    Vous saviez déja qu’ils étais prêt a se déguiser en casseur, a embaucher des faux djihadiste, a condamner a la prison des innocents pour des conviction et des paroles, a brûler des église. Vous le saviez déjà, rien a changé.

    ++


  • Jean De Songy 16 avril 20:52

    TRIOMPHE DU COLON ISLAMIQUE DE L’EX-FRANCE SOUMISE :
     

    Moins hypocrite que la bonniche à Soros :

     

    Sélim Bouchared (colon au prénom colon élu desputés de l’ex-France soumise)
     
    « Suite à la mauvaise blague de Hugo sur la Mecque Allah se venge et fout le feu à Notre Dame »
     
    Le faux-cul Mélenchon devrait se faire l’écho de ses troupes islamo-colonialo-mondialistes...
     
    https://fr.sputniknews.com/france/201904161040772960-notre-dame-france-reactions/&nbsp ;


  • lloreen 16 avril 22:48

    Je vous invite à voir cette vidéo concernant l’incendie criminel de ND de Paris, à la sauvegarder et à la diffuser massivement.

    https://www.youtube.com/watch?v=a6ASJZh1YAo

    Il faut absolument que le monde entier sache que les gouvernements sont les hommes de main de criminels contre l’humanité.


    • tuxuhikewi 17 avril 07:04

      @lloreen

      Sauvegardé par dogmatisme <3 sur demande.

      Mais je ne vous aime pas quant même.


    • Patrick Samba Patrick Samba 17 avril 12:51

      @lloreen
      Ce Marc Delantre ne serait-il pas victime d’un phénomène synchronistique dépassant l’entendement ? Déjà que la synchronicité en elle-même est sacrément déroutante...


  • zygzornifle zygzornifle 17 avril 09:32

    Jupiter a trouvé son maitre....

    Dieu en avait marre des curés pédophiles et de Macron et de sa LaREM qui crève les yeux et arrache les mains des manifestants en toute impunité ....


  • zygzornifle zygzornifle 17 avril 09:33

    Merde alors , c’est pas de cul , les Chinois voulaient l’acheter avec nos aéroports et d’autres babioles ....


  • JL JL 17 avril 09:39

    ’’sauver EDF de la faillite par une renationalisation de sa branche nucléaire. Appliquant une fois de plus le célèbre principe néolibéral, lequel se résume à une simplissime et très rentable privatisation des profits agréablement confortée par la socialisation des pertes.

    ’’

     

    Très juste, mais ce n’est pas quand le balancier revient à sa position la plus saine qu’il convient de râler ; au contraire. Le nucléaire civil ou militaire, n’a pas sa place entre des mains avides de profits.


    • Patrick Samba Patrick Samba 17 avril 13:11

      @JL
      le nucléaire civil devrait avoir sa place ni entre des mains cupides, ni entre des mains d’Etat, mais dans la poubelle de l’Histoire. Et aujourd’hui surtout pas dans les mains exclusives de l’Etat nucléaire français dirigé par des X-Mines totalement cinglés.

      Quant au nucléaire militaire on n’est pas à la veille de le voir disparaitre. Surtout avec un pays comme la France qui refuse toujours de signer le traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN — Wikipédia)

      adopté le 7 juillet 2017 par 122 pays. Mais paradoxalement la ratification par un minimum de 50 signataires n’a pas encore eu lieu...


    • baldis30 17 avril 18:54

      @Patrick Samba

      et avec quoi éructeriez-vous votre prose ? avec quelle énergie ? alors que vous utilisez 80 % d’électrons sales pour produire une copie nulle !


  • ZenZoe ZenZoe 17 avril 12:04

    Ça se tient : faire sauter Notre-Dame parce qu’on a une dent contre le nucléaire français, on voit tout de suite la logique.

    Moi je penche plutôt pour une blague qui aurait mal tourné. Une blague belge par exemple, raz-des-pâquerettes comme il se doit, ou alors une blague de nos amis anglais qui ont un grand sens de l’humour, à moins que fourbes comme ils sont, ils n’aient tenté de faire accuser les Belges ?

    Les Suisses. Consumés de jalousie peut-être, eux qui n’ont pas d’aussi belles cathédrales que nous, rien que des banques mafieuses et sans charme et des troupeaux de vaches ?

    Ou les Allemands, balourds, voulant faire diversion avec un gigantesque écran de fumée alors qu’on accuse leurs centrales à charbon de polluer Paris ?

    La Chine comme les Qataris sont une piste sérieuse. Ces pays voudraient racheter NDP, la Chine pour siphonner les profits, le Qatar pour la transformer en mosquée.

    Les Américains. Voyons voir, peut-être la main de Trump voulant affaiblir la France à l’heure où les négociations sur le TAFTA repartent ? Du coup, La Russie pourrait être derrière tout ça pour empêcher le TAFTA et nous envoyer un avertissement ?

    J’élimine la Syrie et le Yemen, trop empêtrés ailleurs pour le moment.

    Affaires à creuser et à suivre. Absolument.


    • Patrick Samba Patrick Samba 17 avril 13:14

      @ZenZoe
      « Ça se tient : faire sauter Notre-Dame parce qu’on a une dent contre le nucléaire français, on voit tout de suite la logique. »
      Pas de chance pour vous ma réponse à Jelena est tombée à 12h39...


    • baldis30 17 avril 18:56

      @ZenZoe
      bonsoir,
       « on voit tout de suite la logique. »
       bien sûr que c’est logique dans l’article rentrent 80 % d’électrons sales produits par le nucléaire ... d’où un sale article !


  • Taverne Taverne 17 avril 12:10

    En effet, le Très-Haut a provoqué dans le ciel de Paris un enfumage digne de l’enfumage du faux débat et du discours télévisé.


Réagir