samedi 20 avril - par Paul ORIOL

L’Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..

Invité en Algérie pour un voyage-souvenir de 3 semaines, fin février-début mars, voici quelques images et réflexions. Sans lien direct avec les événements actuels. Ce voyage a lieu, plus de 40 ans après un séjour de 9 ans en Algérie : 9 mois à Mostaganem pour le service militaire (1963-64), 2 ans à Constantine (1964-66) et 6 ans à Alger (1966-72) comme coopérant.

Revenir après une si longue absence, c'est, bien sûr, retrouver des lieux familiers enfouis dans la mémoire mais aussi découvrir un autre pays, par les énormes investissements que les revenus du pétrole ont permis, essentiellement dans l'enseignement (1,7 million d'étudiants), la construction de logements, l'infrastructure.

Choc dès l'arrivée : plongée dans l'inconnu, de l'aéroport à la ville, entrelacs de routes, et encore sans embouteillage à cette heure tardive, là où il n'y avait que la Moutonnière, parcourue, matin et soir, pendant 6 ans d'Alger à El Harrach... Et l'odeur de l'oued... aujourd'hui disparue.

C'est aussi un peuple qui est passé de 11 millions d'habitants au moment de l'Indépendance en 1962 à 15 millions en 1972 et 43 aujourd'hui : une population dont la moitié a moins de 30 ans, dont les deux tiers sont nés depuis 1972 !!!

Quelques photographies de 2019 sont regroupées en 4 articles : d'abord Alger et environs, puis Oranais, Constantine et enfin Tamanrasset.
Des photos prises de1964 à 1972, peuvent être retrouvées sur ce blog (1).

Alger et environs

Alger-centre : la Grande Poste que tout le monde a vu à la télévision ces derniers jours à l'occasion des manifestations, le début de la rue Didouche Mourad, bloquée par la police, des jeunes avec la banderole de soutien du MCA, club de foot, (les stades ont été les premiers lieux utilisés par la jeunesse pour attaquer le système), la gare, le port, le début de la rue Larbi Ben Mihdi qui est devenu une place fleurie, la rue Larbi Ben Mihdi, la place de l'émir Abd el Kader, la Cinémathèque, le square Port Saïd.
En haut de la rue Didouche Mourad, l'église du Sacré-cœur, cathédrale, et, pour terminer, quelques fresques en haut de l'avenue Mohamed V où nous habitions.

La square Port Saïd est un grand jardin devant le théâtre d'Alger, avec les bustes accompagnés d'un texte en arabe, rendant hommage à des artistes : Oum Kalthoum, Mohamed Boudia, Abdelkader Alloula (assassiné par le FIS en 1994), Azzedine Medjoubi (assassiné en 1995)... pendant la décennie noire.
Le square Port-Saïd est, aussi, une bourse informelle où peuvent s'échanger au noir, achat et vente, dinars et devises étrangères, au vu et au su de tout le monde .

L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..

Par le chemin des Crêtes, vue sur Alger et sur le Jardin d'Essai, toujours aussi fréquenté, en couple ou en famille et par les enfants des écoles. De là, on aperçoit l'imposant Monument du Moudjahid.

L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..

Le Musée national du Moudjahid est situé à proximité de la cité de Diar El Mahçoul, construite en 1954 par le maire libéral d'Alger et l'architecte et urbaniste Fernand Pouillon. Aujourd'hui, la cité est hérissée d'un véritable champ de champignons-antennes paraboliques...

D'après un ami algérien, en Algérie, il y a trois choses qui marchent, les fast-food (le seul pays où il y a un fast-food entre deux fast-food, dit-il, non vérifié sur place), les voitures (avec d'énormes embouteillages en ville et de nombreux accidents de circulation), les antennes paraboliques... la photo en témoigne.

L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..

El Harrach, pour retrouver le dispensaire antituberculeux fréquenté pendant 6 ans : la salle d'attente est devenue un bureau de l'administration pour deux fonctionnaires très accueillants. L'activité du dispensaire a été transférée à Beaulieu.
Sur la place d'El Harrach, nous sommes allés dans un restaurant. Habituellement, nous allons dans la partie réservée aux familles car nous sommes trois, une femme et deux hommes. Là, surprise, il y avait une dizaine de clientes, pas un homme.

Un saut rapide à Bordj El Kiffan que nous n'avons pas reconnu...

L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..

Alger-ouest : vue de N-D d'Afrique, le bas de la Casbah qui se détériore mais pour laquelle existent des projets de rénovation, Sidi Aberrahmane At-Thaâlibi, saint patron d'Alger, Ketchaoua, mosquée d'origine turque, transformée en église en 1832 et cathédrale, redevenue mosquée en 1962, rénovée par le gouvernement turc..., place des Martyrs, stèle en hommage aux porteurs de valise (2002), visite à Sidi Fredj (architecte Fernand Pouillon), peintures murales et sur les rochers, affiche en tifinagh.

Depuis 2016, l'arabe et le tamazight (berbère) sont langues officielles en Algérie. On peut donc voir, rarement, des affiches officielles en tifinagh, comme celle-ci, ou des intitulés en tifinagh sur certains établissements officiels à côté de l'inscription en arabe et aussi en français.

L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..

Tipaza et le Tombeau royal (autrefois Tombeau de la chrétienne qui serait le tombeau de Cléopâtre, épouse de Juba II)....

L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..
L'Algérie, 40 ans ans plus tard, Alger et Tipasa (1)/..

Remerciements à Ahmed M. et Rachid H. pour leur accueil et a Anne C. pour son aide dans l'organisation des photos.



9 réactions


Réagir