vendredi 5 avril - par Fergus

40 citations pour piéger les pédants (5e volet)

En novembre 2013, j’ai rédigé un article intitulé 40 citations pour piéger les pédants. Ce texte visait à donner un outil ludique à ceux qui – dans leur vie professionnelle notamment –, ont à cœur de démasquer, et le cas échéant de confondre, les imposteurs prompts à faire état en toutes circonstances de leurs immenses connaissances, y compris sur des sujets dont manifestement ils ignorent tout...

JPEG - 676.9 ko
Le bureau d’Henri Pollès

Comme je l’indiquais dans le préambule de ce 1er volet de citations, j’ai, durant ma carrière professionnelle, exercé différents métiers dont celui de responsable de formation, en charge d’un personnel principalement constitué de cadres et de techniciens dans le marketing, les statistiques et l’infographie. Conformément aux règles en vigueur, il m’appartenait chaque année de rédiger et de défendre devant la Direction, puis face aux élus du Comité d’Entreprise, mon « plan de formation ».

Un document dans lequel j’insérais toujours – en exergue et de manière bien visible –, une fausse citation, tout droit sortie de mon imagination. Or, il se trouvait presque toujours quelqu’un, tant du côté de la Direction que des élus, pour m’affirmer avoir lu l’ouvrage de référence, ou mieux encore, s’être intéressé de près aux travaux de l’éminent auteur de ladite citation !

Étonnant, non ? Mais si je me délectais de mon piège à pédants, que le lecteur se rassure : je le faisais in petto en réprimant sourires narquois et remarques désobligeantes. Moins pour ménager ces personnes imbues d’elles-mêmes que pour assurer la pérennité de mon stratagème. Qui plus est, je déteste faire perdre la face à mes interlocuteurs, aussi infatués soient-ils, sans y être contraint par une nécessité impérieuse.

Étant d’humeur espiègle, je ne limitais pas, loin s’en faut, ce stratagème à mes seuls plans de formation : nombre de mes courriers et de mes « cahiers des charges » étaient eux aussi piégés de la même manière. À cet égard, je vous conseille de tenter l’expérience en rédigeant vous-même vos propres « leurres apocryphes », une manière parmi d’autres d’égayer votre existence professionnelle, tout particulièrement si elle est constituée de tâches austères.

Cela dit, peut-être manquez-vous de temps. C’est pourquoi, à toutes fins utiles, vous trouverez dans ce 5e volet 40 fausses citations originales qui viennent s’ajouter à celles du 1er volet (mis en lien dans le chapeau de l’article) et des deux qui l’ont suivi peu après : 40 nouvelles citations pour piéger les pédants (novembre 2013) et 40 autres citations pour piéger les pédants (décembre 2013). Sans oublier 40 citations pour piéger les pédants (4e volet), publié en septembre 2017.

161) « Les Jeux Olympiques, c’est l’association du fric et de la chimie au service de la géopolitique et du chauvinisme. » Yngwie Westerlund (La noyée d’Helsingborg)

162) « Le Bien, c’est ce que je fais, Moi ; le Mal, c’est ce que fait l’Autre. » Denis Ribouillot (Petit manuel de narcissisme appliqué)

163) « Ne vous faites pas d’illusions, Mortimer : partout sur la planète, l’impôt est proportionnellement doux pour les élites et dur pour les classes populaires. » Joyce Radcliffe (Dans les brumes de Dartmoor)

164) « En campagne électorale, ce n’est pas la réalité qui importe, mais la représentation qu’en ont les électeurs. » Mehmet Yildiz (Les pêcheurs de lune)

165) « Il y a tant de formes dans la ʺnormalitéʺ qu’il est absurde d’utiliser le mot ʺfolieʺ, la plupart des prétendues folies n’étant que l’expression de normalités différentes. » Docteur Foissin (Vivre en société : un défi permanent)

166) « Prenez garde, mon cher collègue : malgré leurs 16 ans et leurs vêtements d’adolescentes, vos élèves sont des femmes, et certaines d’entre elles de redoutables séductrices. Pour l’avoir oublié, votre prédécesseur s’y est brûlé les ailes. » Emmett Cavendish (Un regard d’ange)

167) « Si tu critiques autrui, mesure tes paroles car il en a autant à ton sujet. » Dolma Tenzin (La roue de la Loi)

168) « On dit que l’argent n’a pas d’odeur. L’histoire montre qu’il n’a pas non plus de drapeau. » Quentin Rivoal (Dans le secret des maîtres de forge)

169) « Les Anglais ont inventé le flegme pour masquer leur duplicité. » Arthuys Maelgwyn (La mine endeuillée)

170) « Eh oui ! Les poids lourds ont la priorité sur les voitures qui ont la priorité sur les motos qui ont la priorité sur les vélos qui ont la priorité sur les piétons. Bienvenue dans le sud ! » Victor Soubeyran (La calanque oubliée)

171) « Il n’y a pas de plus grande Liberté que la Liberté conquise. » Hepzibah Rahmani (Les roses d’Ispahan)

172) « Il en va des opinions comme des effluves : de rares parfums capiteux, une majorité d’odeurs insipides, et de trop nombreux relents nauséabonds. » Teppo Järvi (La démocratie en danger)

173) « Vivre sans projet à réaliser, vivre sans valeurs à défendre, vivre sans idéal à poursuivre, c’est être déjà mort. » Stanley Kitchener (Le silence des locustes)

174) « Dans les études sombres s’affairent des clercs obscurs. » Barthélémy Apostol (Gare aux gabians !)

175) « Tronquer une citation est un procédé de disqualification qui ne grandit pas celui qui en use. Mais c’est un procédé si redoutable ! » Maria Dolores Estrella (De quoi Chavez est-il le nom ?)

176) « Rien de tel que les paresseux créatifs pour améliorer les procédures : contrairement aux laborieux sans imagination qui se contentent de reproduire l’existant, les premiers nommés s’empressent de trouver des astuces pour diminuer leur charge de travail ! » Wilburt Stanhope (Le management du 21e siècle)

177) « La preuve que les animaux sont infiniment plus sages que les humains : ils ne croient ni à dieu ni à diable ! » François-René du Plessis-Beaupré (Le tragique destin d’Urbain Grandier)

178) « C’est un fait avéré : les naturistes incontinents préfèrent la pluie. » Iñaki Iribarren (Le crépuscule des Deux-Jumeaux)

179) « L’homme âgé est un galet né d’une pierre dont le temps a progressivement poli les angles. » Philémon Sidibé (Le griot et le marchand)

180) « Ne vous méprenez pas, Malcolm, le système judiciaire n’a pas pour objet d’établir la Vérité, mais de persuader l’opinion que c’est le cas. Sans la mise en scène théâtrale de ce leurre, l’Institution serait en péril. » Angus Broderick (Le silence du loch)

181) « Comparées aux blessures infligées par nos semblables, les griffures du jardin sont d’aimables caresses ! » Émile Pertuis (Cultiver les bonnes relations)

182) « Il n’est pas de petit sujet, il n’est que des lecteurs étriqués. » Dragomir Stankovic (La mission de Zora)

183) « La meilleure démarche philosophique réside moins dans la lecture des essais, aussi brillants soient-ils, que dans la capacité de chacun à s’appuyer sur ses observations de la vie et ses propres retours d’expérience pour tenter de trouver des réponses aux questions existentielles. » Babylas Elefterakis (Socrate et moi)

184) « La crise est là. La preuve ? Regardez tous ces pauvres gens qui font la queue chez Fauchon. » Lucie Mazelier (Tous derrière, et lui devant)

185) « Qui est le plus coupable entre le riche qui ne vient pas en aide au pauvre et le pauvre qui vole pour nourrir sa famille ? » Tao Zhuang (Le retour des oies cendrées)

186) « L’amour est à la raison ce que la haine est à la sagesse. » Miangaly Ravelomanantsoa (La migration des palétuviers)

187) « Il n’est de nudité plus érotique qu’un corps voilé. » Atchimpouf Bobissolo (Mémoires d’un chaud lapin)

188) « La vraie nature d’un homme n’est pas dans ce qu’il montre mais dans ce qu’il cache. » Abdelatif Mokhtar (Ainsi parlaient les figuiers de Sidi Slimane)

189) « Les électeurs ne sont pas idiots. Collectivement, ils ont même le sens de la nuance. En conséquence, ils ne porteront jamais au pouvoir un parti qui est dans l’opposition systématique, a fortiori dans la caricature permanente de l’action des gouvernants. » Gwyneth Bedwyn (Les arcanes de Westminster)

190) « Ouvrir une école, c’est fermer une église ! » Aliénor de Maupertuis (Ces curés que l’on défroque)

191) « Être naturiste, c’est choisir de garder le costume de sa naissance sans avoir à payer le pressing. » Gianni Aquilano (Forza Italia !)

192) « Il n’est de meilleure vengeance que celle qui prend le visage de la bienveillance. » Sanjay Ramassamy (Le tailleur de Bricklane)

193) « La télé-réalité a changé les règles de la notoriété : naguère, il fallait avoir réalisé quelque chose de remarquable – fût-ce un meurtre retentissant – pour être célèbre ; de nos jours, on peut être célèbre pour avoir été célèbre. » Muriel Abécassis (Télévision, piège à couilllons)

194) « Traiter les politiciens de ʺFils de puteʺ est la pire insulte que l’on puisse faire aux prostituées ! » Scott Davenport (Mon honneur pour un maroquin)

195) « Dans un milieu laïc, on nomme ʺfictionʺ une vérité qui n’a pas encore été révélée ; dans un milieu religieux on nomme ʺvéritéʺ une fiction qui n’a pas encore été démontrée. » Midori Ishikawa (Miyako la geisha)

196) « Mieux vaut un ʺusagerʺ satisfait qu’un ʺclientʺ mécontent ! » Appoline Sultan (Isabelle, ou la vie duraille)

197) « Faire de la politique, c’est accepter l’idée que la raison d’État puisse primer sur la morale. Obtenir une investiture est un excellent moyen de s’en convaincre ! » Norman Ramsey (Objectif Maison Blanche)

198) « Allez savoir pourquoi, les gens sont beaucoup plus serviables avec moi lorsque je promène mon pitbull que lorsque je sors seul. » Pankratius Schuhplatter (Wotan et moi)

199) « Pour paraphraser Descartes, je dirais que ʺLe racisme est la chose du monde la mieux partagée du mondeʺ. Non que tous les hommes soient racistes, mais le fait est qu’aucune couleur de peau ne met à l’abri de propos et d’actes racistes. » Henri-Pierre Ménétrier (Radioscopie de la société française)

200) « ʺL’Enfer, c’est les autresʺ. La preuve ? L’Homme ne supporte pas les pets d’autrui alors qu’il se délecte des siens ! » Shlomo Finkelsztajn (Le boulanger de Wilno)

À vos claviers, si l’expérience vous tente…



71 réactions


  • nono le simplet nono le simplet 5 avril 09:23

    « A ce jour nulle image ou vidéo de violences policières n’a été portée à mon regard » Christophe Castaner

    ah non, j’ai du mal comprendre le jeu , celle là elle est vraie, dans l’esprit tout du moins ...


  • Bachi Bouzouk sintomadakin 5 avril 09:29

    Les deux géants de la citation apocryphe semblent être Einstein et Lao Tseu.


  • nono le simplet nono le simplet 5 avril 09:33

    « oncques en la tour de fer

    jeune roi estourdi par la peur

    en orient s’en retourne

    le mimosa triomphera »

    Nostradamus


    • nono le simplet nono le simplet 5 avril 10:12

      @système D
      Et alors ??? Tu viens de le recopier dans un livre

      serais je le nouveau Nostradamus ? smiley
      té, j’en recopie une autre
      « de Nizza ll guerroya
      sur la place grande peur il attrapa
      en Ligurie il consomma
      destrier fougueux le renversa »
      fais quand même gaffe en scooter ...


    • nono le simplet nono le simplet 5 avril 11:33

      @Fergus
       smiley


  • JL JL 5 avril 09:42

    ’’(195) « Dans un milieu laïc, on nomme ʺfictionʺ une vérité qui n’a pas encore été révélée ; dans un milieu religieux on nomme ʺvéritéʺ une fiction qui n’a pas encore été démontrée. » Midori Ishikawa (Miyako la geisha) ’’

     

    Dans les médias mainstream, on nomme ʺfake newsʺ une vérité qui n’a pas encore été révélée, et ʺvéritéʺ une imposture qui n’a pas encore été démasquée. (JL)


  • Decouz 5 avril 10:01

    C’est peut-être fake, mais c’est bien trouvé (Emilio DelaDante, l’Esprit de l’appât)


    • Fergus Fergus 5 avril 10:12

      Bonjour, Decouz

      Ce qu’un proverbe italien dit ainsi : « Si non e vero, e bene trovato ».  smiley


  • gruni gruni 5 avril 10:02

    Bonjour Fergus

    « À vos claviers, si l’expérience vous tente… »

    « Avec ses petites menottes il voulait libérer l’Europe du joug des Belges, hélas, il a perdu la clé » 

    Je me souviens plus du nom de l’auteur de cette citation, mais elle est absolument authentique.


  • Raymond75 5 avril 10:16

    Quelle prétention ce Fergus : il y a longtemps que j’ai lu la plupart des bouquins qu’il cite, avec sa suffisance habituelle !!!


  • nono le simplet nono le simplet 5 avril 10:32

    ’une partouze c’est l’Amour avec un grand tas« 

    St Ignace de Loyola »méditations lubriques"


  • JL JL 5 avril 11:35

    165) « Il y a tant de formes dans la ʺnormalitéʺ qu’il est absurde d’utiliser le mot ʺfolieʺ, la plupart des prétendues folies n’étant que l’expression de normalités différentes. » Docteur Foissin (Vivre en société : un défi permanent)

     

     « Dans un monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux » Guy Debord

     

    « Dans un monde de fous, la normalité est un moment de folie. » Marijo Lipatte (Mondo cane)


    • nono le simplet nono le simplet 5 avril 11:40

      @JL
       « Dans un monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux » Guy Debord
      « dans un monde renversé on marche sur la tête » les sœurs Tatin (la maladresse des anges)


    • JL JL 5 avril 11:46

      @nono le simplet
       
       « dans un monde renversé on marche sur la tête » les sœurs Tatin (la maladresse des anges)

       
      Excellent !
       
       smiley


  • troletbuse troletbuse 5 avril 15:21

    Vraiment pas terribles ces citations. elles sont surtout bonnes pour les pédants.

    Moi je préfère celles-ci) :

    .C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains paraissent brillants avant d’ avoir l’ air con.

    ou celle-ci

    Je suis parti de rien pour arriver à rien, mais tout seul.

    Et plein d’autres.

    Mais faire un article avec les citations des autres, c’est pas bandant.


    • nono le simplet nono le simplet 5 avril 15:30

      @troletbuse
      Mais faire un article avec les citations des autres, c’est pas bandant.
      voilà ce que c’est de ne pas lire un article ... enfin j’espère que c’est ça le problème smiley


    • Fergus Fergus 5 avril 15:41

      Bonjour, troletbuse

      J’aime bien votre première citation.

      « faire un article avec les citations des autres, c’est pas bandant »

      Je suis d’accord avec vous. Mais si vous aviez lu cet article avant de le commenter, vous auriez constaté que vous vous êtes fourvoyé !  smiley


    • troletbuse troletbuse 5 avril 15:43

      @nono le simplet
      Ah bon, faire de citations fumeuses, c’est encore pire.


    • Fergus Fergus 5 avril 15:46

      @ troletbuse

      Détendez-vous ! Même dans le cadre de la vie professionnelle, il est permis de se détendre un peu. Et c’est d’autant plus facile qu’en général, personne ne s’aperçoit de la supercherie.


    • troletbuse troletbuse 5 avril 15:47

      @Fergus
      J’ai lui les citations. Si elle sont de vous, vous feriez mieux d’arrêter smiley
      Ah si, pour les prétendus comiques d’aujourd’hui.
      J’en ai oublié une bonne :
      Il a suffit que DSK se réveille un matin avec une trique d’enfer pour que l’on se retrouve ensuite avec un sans-couilles comme président.


    • Fergus Fergus 5 avril 16:19

      @ troletbuse

      DSK, j’en ai cité une fausse de lui, un peu plus haut, à Nono le simplet.


  • Bernard Grua Bernard Grua 5 avril 16:20

    Excellent et très bien écrit ! Je suis étonné par certains commentaires extrêmement agressifs.


    • Fergus Fergus 5 avril 16:22

      Bonjour, Bernard Grua

      Merci à vous.

      Pour ce qui est de certains commentaires agressifs, c’est malheureusement devenu une habitude de la part de certains trolls.


    • nono le simplet nono le simplet 5 avril 16:40

      @Fergus
      c’est malheureusement devenu une habitude de la part de certains trolls.

      ils passent leur temps à venir dire qu’ils n’aiment pas ...
      ça me rappelle un mec qui mange tous les soirs dans la même brasserie pour leur dire que leur choucroute est dégueulasse ...
      je connais aussi un mec de droite qui est abonné à l’Huma et la lit tous les jours de la première à la dernière page pour dire « que des conneries » ...
      les deux ont fait connaissance dans un club sado-maso ... c’est Lulu la nantaise qui leur met des coups de martinet smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 17:30

      @nono le simplet

      Lulu la nantaise elle se fait vieille ... Ici on a Arthes qui péte la forme et qui sait faire ça.


    • nono le simplet nono le simplet 5 avril 17:36

      @Aita Pea Pea
      çà, Arthes, elle doit taper dur ... va pour Arthes la sarladaise alors smiley


    • Fergus Fergus 5 avril 17:53

      Bonjour, Aita Pea Pea

      « Lulu la nantaise elle se fait vieille »

      Mais pas plus que ses michetons Bébert (alias Système D), Troletbuse et consorts...


    • Bernard Grua Bernard Grua 5 avril 20:02

      @Hubert carnoles
      N’importe qui, peut écrire n’importe quoi. Et un deuxième peut dire qu’il a lu ça quelque part. Ensuite, le fake passe dans le bruit de fond. C’est ainsi qu’on lance des harcèlements en meute.


  • Eric F Eric F 5 avril 17:04

    Bonjour Fergus. Rien ne ressemble tant à une vrai citation qu’une fausse, et réciproquement. On peut inventer une formule, et qu’il se trouve qu’elle ait été effectivement prononcée ou écrite à peu de chose prêt par un auteur de référence.

    Concernant les citations, c’est parfois crispant de lire certains textes (notamment à prétention philosophique) truffés de citations à tout propos, parfois provenant de parfaits inconnus, ça donne vraiment l’impression que l’auteur veut mettre en avant sa culture. Le pire snobisme est la formule « comme me disait mon ami [nom d’une célébrité mondiale] ».

    Avant l’épreuve de philo du bac, on se doit d’apprendre quelques citations afin de faire l’« exercice imposé » de ne rien pouvoir dire de soi-même, qui ne soit étayé par un grand ancien. Désormais, les correcteurs peuvent vérifier avec un moteur de recherche la réalité des citations, mais naguère on pouvait en bricoler une ou deux à l’esbroufe (on se rappelle vaguement une phrase sans savoir de qui elle est).


    • nono le simplet nono le simplet 5 avril 17:41

      @système D
      Et pour çeusses qui ont jamais passé le bac vous préconisez quoi ???
      de mettre une bouée ou de prendre des cours de natation avec un maître-baigneur ... « de toutes façons, quand on a pas de culture on mange le pain sans confiture » comme disait mon copain Dédé, alcoolique mais poète ... mort d’une cirrhose il y a bien longtemps ...


    • Eric F Eric F 5 avril 17:46

      @système D
      80% d’une classe d’âge passe le BAC, et il n’y a que 40 fauteuils à l’Académie Française, il faudrait vraiment se tasser.
      Ceci dit, compte tenu de votre verve, on ne vous demandera pas de citation, 4 sièges sont à pourvoir, vous pouvez faire acte de candidature.


    • Fergus Fergus 5 avril 17:54

      @ système D

      Personnellement, je suis bac-2 et j’en tire ni honte ni fierté !


    • Fergus Fergus 5 avril 17:55

      Erratum : ... et je n’en tire...


    • Eric F Eric F 5 avril 18:26

      @Fergus
      Malraux n’avait pas non plus le Bac, et pourtant il a écrit pas mal de « citations » smiley ,


    • Fergus Fergus 5 avril 18:49

      @ système D

      Je suis à peu près autant une taupe du PS que vous un représentant de l’Académie française !


    • nono le simplet nono le simplet 5 avril 19:38

      @Hubert carnoles

      un putain d’alcolo rescapé qui vient faire son mariole sur Avox .

      amis de la poésie, bonjour !

      c’est dit pour faire mal, mais ça me fait rigoler et je dirais même que ça me fait plaisir ... alcoolo, même pas, je tiens l’alcool, ce qui n’est pas donné aux petites natures ... et je fais encore le mariole, ça c’est certain et j’en suis fier ...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 19:55

      @nono le simplet

      Ok ...on va pouvoir sortir le vitriol ...y date de l’époque du mexicain...ouais y’a de la pomme...entre autres ...


    • nono le simplet nono le simplet 6 avril 03:19

      @Aita Pea Pea
      on a arrêté la production, des clients devenaient aveugles ...


  • marmor 5 avril 17:28

    à cœur de démasquer, et le cas échéant de confondre, les imposteurs prompts à faire état en toutes circonstances de leurs immenses connaissances, y compris sur des sujets dont manifestement ils ignorent tout...

    Venant de vous, je trouve ça délicieux !!


    • Fergus Fergus 5 avril 18:00

      Bonjour, marmor

      Ce que je trouve, moi, « délicieux », c’est qu’une personne comme vous me cherche des poux dans la tête sur les sujets que je connais et qu’il ne connait pas, ou connait mal.

      Mais rassurez-vous, il y des milliers de sujets que je ne connais pas et sur lesquels je ne m’exprime donc jamais. 


    • marmor 5 avril 18:52

      @Fergus
      Maître, voici donc une réponse qui me suggère deux questions :

      1. C’est quoi une personne comme moi ? Je ne sais comment le prendre...
      2. Etes vous sûr de ne vous exprimer que sur des sujets que vous connaissez et que je ne connais pas ? Il semblerait que vous connaissiez parfaitement l’étendue de ma culture, ou inculture, comment dois-je le prendre ?
      3. Tiens, une citation populaire : « Qui se sent morveux, se mouche »

    • Fergus Fergus 5 avril 19:14

      @ marmor

      Le fait qu’à intervalles réguliers vous me cherchiez des noises à propos d’articles que j’ai rédigés vient :
      soit du fait que j’aborde des sujets que vous ne connaissez pas (ce qui semble vous paraître odieux),
      soit que vous connaissez bel et bien ces sujets mais que vous me récusez le droit d’en faire usage dans mes articles. En vertu de quoi ? Mystère !

      On ne dira jamais assez les dégâts sur l’intellect que peut provoquer l’oubli des traitements contre les aigreurs !

      Tiens, il y a quelques jours, il était question de Menton dans un débat sur ce site, et vous savez quoi ? J’ai écrit que je ne connais pas cette région (ou si peu). De même y a-t-il chaque jours des articles qui traitent de sujets que je ne connais pas, ou si peu, ou qui abordent des thèmes qui ne me parlent pas. Et vous savez quoi ? Je n’y interviens pas, même si je les lis. Or, je n’ai jamais vu de commentaire de votre part pour vous étonner que je n’aie rien posté sur le fil de ces textes. J’en suis fort marri !!!  smiley


    • troletbuse troletbuse 6 avril 14:21

      @Fergus

      il y des milliers de sujets que je ne connais pas et sur lesquels je ne m’exprime donc jamais. 
      Comme les critiques sur Micron smiley
      A propos des fausses citations où vous vous faîtes passer pour un autre auteur, « Système D » a fait un rapprochement excellent sur vous : ,"

      c’est de vous faire passer pour un LFI ,


    • Fergus Fergus 6 avril 15:07

      Bonjour, troletbuse

      Vous vous faites bien passer pour un juge tout puissant, autorisé à délivrer des sentences sans appel à l’égard des autres !  smiley

      Une précision pour la énième fois ! —, je n’ai jamais prétendu être membre de la LFI, mais voter pour ce parti. Une nuance qui semble vous échapper, comme vous échappent de très nombreuses nuances en différents domaines !!! 


  • machin 6 avril 05:51

    .


    Cuistre et pédant ?

    C’est pareil ?

    Presque.

    Il y en a qui cumulent et qui sont très drôlatiques.

    Aujourd’hui, c’est une anthologie...

    le Schtroumpf à lunettes* comme à son habitude, nous explique doctement...      

    .

    .

    * Schtroumpf à lunettes

    Personnage moralisateur et littéraire, il sermonne les autres Schtroumpfs quand leur comportement a été négatif, et ce même s’il est lui-même en cause ou s’il ne s’en est pas mêlé par lâcheté. Il se base notamment sur des traités de morale et dictionnaires de proverbes présents en nombre dans sa bibliothèque. Il soutient continuellement le Grand Schtroumpf et commence souvent ses leçons de morale par « Comme le disait le Grand Schtroumpf... ».

    Le Schtroumpf à lunettes semble être le moins populaire des Schtroumpfs parmi le village. Il est régulièrement frappé ou éjecté hors du village lorsque ses leçons de morale agacent de trop les autres Schtroumpfs .......


    • Fergus Fergus 6 avril 09:21

      Bonjour, machin

      Le plus « cuistre » des intervenants est celui qui ne s’exprime que dans le but de dénigrer, de disqualifier, de vilipender tel ou tel autre intervenant qui n’a pas l’heur de lui plaire. Vous êtes une excellente illustration de ce comportement délibérément négatif et agressif !
      J’espère sincèrement que cela vous apporte un minimum de satisfaction.  smiley


    • machin 6 avril 15:31

      .

      @Fergus

      Je pense que vous ne connaissez pas vraiment la définition de cuistre...
      C’est assez surprenant venant du Schtroumpf à lunettes, mais pas étonnant...
      .
      .


    • Fergus Fergus 6 avril 15:37

      @ machin

      Je sais parfaitement ce qu’est un « cuistre » ; un homme qui, comme vous, juge sans appel les écrits et les actes des autres du haut de sa suffisance !

      Le « Schtroumpf à lunettes », ce n’est pas moi qui admet sans mal les opinions divergentes des miennes  au point que l’on me reproche souvent mes nuances d’expression !  mais vous qui assénez vos certitudes !  smiley


    • machin 6 avril 17:57

      @Fergus

      Je sais parfaitement ce qu’est un « cuistre » ; un homme qui, comme vous, juge sans appel les écrits et les actes des autres du haut de sa suffisance !


      Un cuistre serait plutôt un pédant... (genre Bhl)
      Ce qui, pardonnez moi, se rapproche infiniment plus de votre suffisance que de la mienne.

      Mais on a dû vous le dire mainte et mainte fois.
      Ici aussi par ailleurs.


    • Fergus Fergus 6 avril 18:03

      @ machin

      « on a dû vous le dire mainte et mainte fois »

      Cela ne m’a jamais été dit nulle part, seulement ici, depuis 2 ou 3 ans par de rares trolls dans votre genre. Autrement dit, par personne dont l’opinion puisse me toucher !


  • L'Astronome L’Astronome 6 avril 12:18

     

    « Le Bien, c’est ce que je fais, Moi ; le Mal, c’est ce que fait l’Autre. » Denis Ribouillot (Petit manuel de narcissisme appliqué)

     

    Tiens, je croyais que c’était une citation tirée de l’ouvrage d’Irène Germollet Honni soit qui mâle y pense.

     


  • L'Astronome L’Astronome 6 avril 12:21

     

    « On dit que l’argent n’a pas d’odeur. L’histoire montre qu’il n’a pas non plus de drapeau. » Quentin Rivoal (Dans le secret des maîtres de forge)

     

    L’argent n’a pas d’odeur, mais la pauvreté est puante (BHL)

     


    • Fergus Fergus 6 avril 15:14

      Bonjour, L’Astronome

      Bien vu ! Foncièrement, nul doute que c’est ce que pense BHL. A cet égard, il est en phase avec les caciques de la gauche caviar PS, celle qui a délibérément tourné le dos aux classes populaires sous Mitterrand sans jamais s’en rapprocher par la suite.


  • Désintox Désintox 6 avril 19:58

    Génial ! smiley smiley smiley


  • troletbuse troletbuse 7 avril 20:55

    Une bonne, sortie par Les Nuls

    Politiquement correct : les femmes qui refusent la fellation, on les appellera désormais les non-d’une-pipe.



Réagir