samedi 23 novembre 2013 - par Philippe VINSONNEAU

60 ans chômeur fin de droits victime de la rétrogression de l’âge de la retraite

60 ans, travailleur d’une vie, au chômage, en fin de droits, victime de la rétrogression de l’âge de la retraite dans l’impossibilité flagrante de retrouver un emploi, projeté dans la misère, compagnon de cette nouvelle population croissante rassemblant déjà 200 000 seniors silencieux dans l‘indigence,

j’ai demandé en dernier recours à François Hollande de m‘embaucher lui-même dans ses services

ou à défaut de revaloriser en urgence l’indemnisation de tous ceux dans ma situation.

 

le 11 novembre 2013

Monsieur le Président de la République,

j’ai l’honneur en ultime recours de vous soumettre ma candidature spontanée à un emploi à durée déterminée de quinze mois dans vos Services car j’ai 60 ans aujourd‘hui, au chômage suite à un licenciement structurel précédant la rétrogression de l’âge légal de départ à la retraite pour laquelle j‘ai déjà cotisé davantage qu’initialement requis, malgré une recherche d’activité très active vous en conviendrez avec Pôle Emploi désormais aucune entreprise ne me recrutera jamais, tant qu’aux accès à la Fonction Publique, en contradiction avec le prolongement de la durée du travail, ils sont limités à des conditions d’âge discriminantes.

J’ai épuisé mes droits ASSEDIC, comme trop de Salariés nés en 1952 et 1953 privés de travail, je suis bénéficiaire de l’Allocation de Solidarité Spécifique. Je dois donc survivre avec 477 €uros par mois soit désormais moins que le RSA socle ( 492€90 ) que vous avez revalorisé au 1er septembre 2013. Ainsi nous - Travailleur d’une vie - en attente contrainte de notre retraite, percevons moins que le minima social distribué à tout démuni ; non pas qu’il s’agisse de remettre en cause le RSA mais de rapporter que nous les Seniors projetés brutalement dans cette indigne précarité imprévue mériterions au moins d’être décemment indemnisés. D’ailleurs cette situation d’indigence des seniors victimes du recul de l’âge de la retraite ne vous échappe pas puisque vous avez procédé à la refonte de l‘Allocation Transitoire de Solidarité assortie de conditions si restrictives qu’il n’y a quasiment aucun bénéficiaire et sollicité la contribution des entreprises… au travers du Contrat de Génération qui n’a à ce jour bénéficié qu‘à treize mille salariés…

J’ai l’honneur de joindre à la présente mon Curriculum Vitae. Vous y remarquerez mon parcours atypique de Chargé d’Actions Sociales enrichi désormais de mon expérience d‘Indigent. Concernant mes prétentions je serai fier de figurer parmi l’effectif de vos collaborateurs soucieux de rigueur budgétaire qui en sus de travailler après 60 ans ne perçoivent qu’une rémunération au SMIC.

Je me tiens à votre disposition Monsieur le Président, afin de vous rapporter ces espoirs du Peuple de la France restée en bas et vous démontrer mon aptitude à contribuer à lutter contre les inégalités en combattant - de front - la finance, ainsi que vous l’aviez promis, afin de restituer à notre pays son emblème d’Égalité de Liberté et de Fraternité.

Dans l’attente d’une réponse favorable à ma demande d‘emploi qui participerait à cette décélération du chômage… prévue au 31 décembre, ou à défaut d’une très urgente et légitime revalorisation de l’allocation de fin de droits de ceux de ma condition,

je vous prie de croire Monsieur le Président en mes sentiments de très haute estime et les plus dévoués.

___________________________________________________________________

 



23 réactions


  • foufouille foufouille 23 novembre 2013 17:02

    si tu te plaint lors d’un de ses déacement, tu auras droit a un job a 500€ (comme la chomeuse passée dans le journal)


  • smilodon smilodon 23 novembre 2013 20:02

    @ l’auteur : Votre « lettre » est juste « vibrante » !... Vous êtes né en 53 (ou 54), moi en 57 !.. Et je me demande bien comment je vais finir, moi aussi !.... J’ai commencé à l’âge de 17 ans, en 1974.. On est en 2013, et il va falloir continuer encore 6 ans !... Je vais finir, si je vais au bout, avec 45 ans de « cotisations, salariales et patronales !.. Plus les impôts sur le revenu, plus les taxes d’habitation, foncières etc... Plus la csg, plus tout le reste !... Et sans jamais aucune »subvention« , ni aucune aide !... Ce système est arrivé au bout du bout !... Nous qui payons et avons toujours payé pour permettre au plus »pauvres« d’avoir plus de droits que nous-mêmes, nous qui avons toujours posé une brique sur une autre, et lentement construit ce mur, nous, nous ne sommes que les travailleurs-esclaves, au nom de la sacro-sainte »SOLIDARITE«  !.///// Et moi j’en ai un peu marre !... Pas encore autant que vous, car je bosse encore....Mais MARRE quand même !... Sachez-le !.... 39 ans et demi que je bosse et que je »verse" dans ce puits sans fond !... MARRE !..... Marre !..... Adfishatz, et bonne chance à vous mon ami !.....


    • Gugu Gugu 23 novembre 2013 23:09

      "Nous qui payons et avons toujours payé pour permettre au plus »pauvres« d’avoir plus de droits que nous-mêmes, nous qui avons toujours posé une brique sur une autre, et lentement construit ce mur, nous, nous ne sommes que les travailleurs-esclaves, au nom de la sacro-sainte »SOLIDARITE"
      Je suis bien d’accord avec vous, et dire que d’ici quelques années, quand VOUS serez à la retraite, le pays comptera un assisté de plus, payé grassement à ne rien faire pendant 20 à 40 ans, et que moi je vais payer pour vous, j’en ai encore plus marre que vous...
      Ce système est écœurant, les plus grands assistés du pays sont bien les retraités, ça vit des aides sociales pendant des dizaines d’année, à coté, un chômeur, c’est peanuts...


    • Le Yeti Le Yeti 24 novembre 2013 13:45

      "Je suis bien d’accord avec vous, et dire que d’ici quelques années, quand VOUS serez à la retraite, le pays comptera un assisté de plus, payé grassement à ne rien faire pendant 20 à 40 ans, et que moi je vais payer pour vous, j’en ai encore plus marre que vous...
      Ce système est écœurant, les plus grands assistés du pays sont bien les retraités, ça vit des aides sociales pendant des dizaines d’année, à coté, un chômeur, c’est peanuts...« 

      ***

      Bonjour P’tite boule*.

      J’en déduis donc que tu renonces d’ores et déjà à toi-même être un jour grassement payé à te tourner les pouces.

      Je te ferais remarquer que si aujourd’hui quand tu bosses tu es (très relativement) protégé par un code du travail, c’est grâce aux prédécesseurs aujourd’hui appelés retraités.
      Que ce sont ces même prédécesseurs qui ont fait vivre et se développer la plupart des entreprises qui, avant que la crise ne les élimine, pouvaient éventuellement t t’embaucher.
      Ces aussi les impots de ces prédecesseur qui ont payé la route que tu emploies tous les matins ; impôts dont ces retraités, soit dit en passant, ne sont pas exemptés ...

      Un proverbe africain dit : »J’achète toujours trois pains : un que je prête à mes enfants, un que je mange et un que je rend à mes parents« .
      Un proverbe américain dit : »Time is money.« ...
      Je ne sais pas quelle est ta philosophie ni quelles sont tes valeurs mais je pense que sur ce plan là, la distance qui nous sépare est plus qu’Atlantique !

      Alors si tu n’a vraiment pas la patience d’attendre 2015 l’avènement du modèle anglo-saxon en Europe, tu peux toujours prendre les devants et partir aux States ou plus simplement en Angleterre.

      *PS : à moins que ce ne soit un
      American staff ? ...
      PS2 : Et non les retraités ne sont pas les »plus grands assistés du pays" ; il y aussi des gens entretenus par l’état et qui eux n’ont même pas cotisé du tout...


    • Gugu Gugu 24 novembre 2013 16:24

      Et bien Yeti, apparemment, entre animaux (réels ou imaginaires), le tutoiement est de rigueur smiley

      « J’en déduis donc que tu renonces d’ores et déjà à toi-même être un jour grassement payé à te tourner les pouces. »
      ça, on me le répète depuis mon enfance, donc je met de coté pour plus tard.

      « Je te ferais remarquer que si aujourd’hui quand tu bosses tu es (très relativement) protégé par un code du travail, c’est grâce aux prédécesseurs aujourd’hui appelés retraités. »
      Oui, j’en suis conscient, et le plus ironique c’est que ce sont ces mêmes personnes qui votent pour des gens qui remettent en cause les acquis du CNR, ceux là même qui en ont bénéficié toute leur vie.

      Mais très cher Yeti, tu devrais relire le commentaire de Smilodon, qui se plaint de payer pour la solidarité, mais qui explique qu’il attend avec impatience le moment de bénéficier de cette même solidarité... C’est ce « deux poids, deux mesures » que je ne supporte pas, ce « je ne veux plus payer pour les autres mais je veux qu’on paye pour moi ». En gros, pour reprendre le proverbe africain que tu cites, Smilodon en a marre de fournir du pain à ses parents et à ses enfants, mais il lui tarde que ses enfants lui en donnent.
      La retraite est un droit fondamental, du coup on a tendance à oublier qu’elle est financée par la solidarité, par les impôts et autres prélèvements sociaux des actifs. La branche déficitaire de l’assurance maladie c’est la branche assurance vieillesse.
      Alors quand j’entends (ou lis) quelqu’un qui se plaint des cotisations sociales qu’il paie et qu’en même temps il trouve normal de jouir de la retraite (largement méritée cela dit), ça me hérisse le poil.

      Quand aux proverbes, je vous laisse seul juge pour décider de ce qui me sied ou non.

      PS : Le pit-bull est un american staff sans papiers ou un croisé issu d’américan staff et d’autres molossoïdés. Dans tous les cas, la différence entre les deux est minime quand elle n’est pas inéxistante.


    • Le Yeti Le Yeti 24 novembre 2013 18:42

      Gugu... J’vais te dire ... Toi, je t’apprécie !
      Tu te fais fortement moinssé, je réagit sans ménagement à tes propos et là ou n’importe qui se serait débiné sans demander son reste ou aurait gueulé comme un putois malade, tu discutes et expliques !
      Môssieur : respect ! Chapeau bas ...

      J’avoue avoir beaucoup de mal avec le vouvoiement que je ne peut m’empêcher de percevoir comme un syndrome « Bordeaux Chesnel » ... Je trouve le tutoiement plus sincère, plus proche et paradoxalemnt ^plus respectueux« . Donc merci aussi de ta souplesse à cet égard.

      [à propos de la retraire]
       »ça, on me le répète depuis mon enfance, donc je met de coté pour plus tard.« 
      Dois-je comprendre que comme moi tu ne crois plus en cette idée depuis belle lurette ?

       »C’est ce « deux poids, deux mesures » que je ne supporte pas« 
      OK ! Là je comprend ton commentaire.
      J’ai relu le comm de Smilodon (Bonsoir. Diego pour les intimes ? smiley ) et le fait est que ce paradoxe y figure bien que cela dépende de la façon de lire le texte. Perso je ne le l’avais pas du tout compris et ne le comprend toujours pas de la même façon que toi. Il dit notamment »Ce système est arrivé au bout du bout !.« ce qui va totalement dans le sens de ma compréhension de son comm que je résumerai ainsi : »Marre d’être une vache à lait et de se faire entuber à payer toujours plus pour des promesses toujours moins tenues et totalement détournée du deal de départ.« ou plus simplement »Marre de se faire arnaquer, vivement que j’ai enfin droit à mon retour sur investissement« . Smilodon ; ais-je bien compris l’idée ?
      C’est pourquoi pour moi ce paradoxe n’en est en fait pas un. Et vu les votes sur son comm, je ne pense pas être le seul à l’avoir plus ou moins compris de la sorte.

      Aparté sur la »SOLIDARITÉ« ...
      Pour moi il en est du mot »solidarité« comme de celui de »sécurité«  : deux termes novlangue pour désigner toute autre chose, en l’occurrence braquage (pour être gentil) et flicage.
      Les promesses n’engagent que ceux qui y croient ...

       »Quand aux proverbes, je vous laisse seul juge".
      Passons sur la notion de jugement mais oui, mon regard et ma considération sur tes propos ont évolués grâce à ta réponse et je t’en remercie. Discuter ou comment transformer une engueulade à venir en enrichissement d’un sujet.


  • Karol Karol 24 novembre 2013 12:37

    Merci pour votre témoignage juste et qui illustre bien dans quelle contradiction nous sommes. On allonge la durée de travail, mais comme il n’y a pas de création d’emplois, le chômage augmente. En voulant diminuer le déficit des caisses de retraite on augmente celui des caisses de chômage.
    Il n’y a plus d’emplois créés, mais avec une productivité en hausse la richesse augmente. Le problème est que celle-ci est confisquée par une petite minorité. la classe moyenne et les plus démunis doivent rester à la porte du banquet et se contenter des restes. On sait comment cela se termine.


    • Le Yeti Le Yeti 24 novembre 2013 14:10

      « mais avec une productivité en hausse la richesse augmente. »

      Faux et faux.
      « Productivité en hausse » non  : baisse des coûts de production par dégraissage et/ou robotisation.
      Soit dit en passant, travailleurs du tertiaire, mèf ! : la relève numérique pointe déjà le bout de son nez ...
      « La richesse augmente » certainement pas, bien au contraire : « bénéfice financier illusoire » à la rigueur, cotation boursière pour être exact.


  • smilodon smilodon 24 novembre 2013 15:19

    @ gugu : Vous n’avez rien compris à ce que j’ai exprimé (mal peut-être) !... Mais opposer des retraités à des chômeurs n’a aucun sens !... Un « retraité » d’aujourd’hui, est un travailleur d’il y a 40 ans, qui aura passé contrat avec la société !... Tu bosses 40 ans, ou 41 ou 42, tu « cotises », sur ta paye, tu cotises sur tes impôts (revenus, habitation, foncier etc), on te retire tel pourcentage sur ton salaire, tout au long de ta vie, et en compensation, quand tu auras tout bien payé, on te donnera une « retraite » !..... C’était ça le « deal » !...... Et tout le monde l’a signé ce « deal » !... L’état, le patron et le salarié !... Tout le monde !.... Alors, quand le mec ou la meuf sont arrivés au bout de ces 40, 41 ou 42 ans de boulot, même de ces 45 ans de taff !...... On va venir lui reprocher de percevoir le fruit de son travail ???!!... J’ai du mal à comprendre ce qu’on reproche aux « retraités » !.... Beaucoup de mal !.... Ils ont honoré le contrat ou non ???!!... Ils sont de trop ou pas ??.. Ils coûtent cher au pays ??.. Peut-être, mais pas plus que les jeunes chômeurs !... La faute à qui tout çà ??!!.. Aux vieux, aux jeunes ???!!... Y’a bien une solution !... On flingue tous ces vieux cons de retraités, et on flingue tous ces jeunes cons de chômeurs !.... On flingue tout ça et on tourne la page !.... Voilà la solution !.... Adishatz.


    • Gugu Gugu 24 novembre 2013 16:02

      Très cher Smilodon, dans votre commentaire précédent, vous réussissiez la pirouette de critiquer le fait de payer pour la solidarité tout en expliquant attendre le moment où vous en bénéficierez...
      Il fallait bien épingler ce petit « deux poids, deux mesures ».
      En m’attaquant aux retraités, je savais que je toucherai un point sensible, car en France, personne ne critique le droit à la retraite (chacun y va de son couplet pour dire que ça pourrait être différent, mais personne ne veut voir le droit à la retraite disparaitre, moi pas plus qu’un autre).

      Sinon, pour rebondir sur votre dernier commentaire, toute votre vie professionnelle, vous payez pour la retraite des autres, et quand vous serez à la retraite, ce sont les actifs qui paieront pour la votre...
      Quand à moi, dans 25/30 ans, ça m’étonnerait que j’ai quelque chose si je ne met pas de coté dès aujourd’hui, donc je paye deux fois smiley

      Amicalement,
      Gugu


    • smilodon smilodon 24 novembre 2013 16:20

      @ gugu : sur votre dernier message... Ok, je pense qu’on est d’accord sur « plein de choses » !... Vous me semblez doué d’un certain humour, voire même d’un certain esprit !... Un peu dans mon style, avec 30 ans de moins !... Alors, parole de vieux, je suis navré que vous soyez né un peu trop tard !..... Vraiment désolé !... Je n’y suis pour rien... Voyez avec votre maman et votre papa !.... Mais sachez que même à près de 60 balais, je n’en veux ni aux retraités, plus vieux, ni aux chômeurs, plus jeunes !... Les uns comme les autres, sont ceux qui ont ramé, ceux qui rament, où ceux qui essaient de ramer !.... On est tous dans le même camp !... Inutile de s’entredéchirer !... Ni vous ni moi ne sommes coupables de rien !... La culpabilité vient de bien plus « haut » !... Et je vous souhaite toute la chance du monde !.... Toute la chance du monde !.... Mais continuez à écrire de la sorte !... Vous êtes « bon » !.... Ca fait mal des fois, mais vous êtes « bon » !... Adishatz.


    • Le Yeti Le Yeti 24 novembre 2013 19:17

      [ A propos de Gugu ]
      « Vous me semblez doué d’un certain humour, voire même d’un certain esprit !... »
      Oui, à moi aussi !
      En tout cas il fait preuve d’une remarquable maturité.


  • smilodon smilodon 24 novembre 2013 15:36

    @ le yéti : Vos messages sont empreints de vérité !... Vos messages sont « vrais » !... Mais pour sembler plus vrais encore, s’ils pouvaient passer à la télé !... Estampillés « CANAL + » ou autres !... Y’a plus que là que la « véritable vérité » existe !... Chez ceux qui ne sont et ne seront jamais concernés, paradoxalement  !... Mais qui sont « connus », et « reconnus »  !... Hélas pour vous et moi !... Sombres inconnus.....Adishatz mon ami......Au moins savons-nous que nous ne disons pas que des « âneries » !... A bon entendeur, salut !... Adishatz.


    • Le Yeti Le Yeti 24 novembre 2013 19:44

      Merki !

      Juste une remarque : à mes yeux télé et vérité ne vont pas vraiment ensemble ! 


  •  C BARRATIER C BARRATIER 24 novembre 2013 19:59

    Rien n’est jamais perdu. Dans mon canton, nous avons monté une épicerie solidaire (paiements symboliques), un « puces café » brocante d’objets donnés qui vendus apportent à l’épicerie ci dessus. Nous avons des chômeurs qui ayant du temps font du bénévolat, par exemple à la cellule emploi de bénévoles, et là avec une aide solide, ils trouvent un job. En attendant les travaux saisonniers (vendanges, cueillettes de pommes ou poires, taille de la vigne,..) ne « coupent pas l’indemnité et cela aide. Bref, les ch^meurs en aidant les autres s’aident eux mêmes. Cette France solidaire permet d »éviter le naufrage, de maintenir la dignité. Courage à l’auteur et investissement bénévole humainement indispensables.
    Voir en table des news :
    Cellule emploi : le pied à l’étrier

     http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=218




    • Jean de la Beauce Fabien Roger Bonaparte 25 novembre 2013 10:31

      Là vous êtes intéressant M.Barratier, plus que sur la question scolaire... au fait, il y en aurait des emplois à créer dans les écoles : appariteurs, documentalistes pour exploiter les BCD (jamais utilisées !), aide-éducateurs pour les élèves en difficulté... et l’argent existe : 50 milliards d’euros de profits réalisés en bourse l’an passé !


  • Jean de la Beauce Fabien Roger Bonaparte 25 novembre 2013 10:28

    La mafia libérale veut faire trimer les gens jusqu’à 65 ans pour réduire leur espérance de vie ! Tous aux manifs pour le retour à la retraite à 60 ans !


    • spartacus spartacus 25 novembre 2013 10:51

      le libéralisme c’est la retraite par capitalisation. On part quand on décide.

      La retraite communiste c’est la répartition clientéliste. C’est le collectivisme qui oblige a travailler à 65 ans.

  • spartacus spartacus 25 novembre 2013 10:49

    Voici le résultat de la retraite par répartition. 


    Au lieu de vous constituer un capital, 50% de votre salaire complet a servi a payer un système social ubuesque. Qui vous a obligé a ne pas capitaliser quand vous en aviez eu les moyens et ne décider de vos dates de départs et de niveau de cotisation.

    Bien entendu vous aurez droit à des commentaires misérabilistes et la larme à l’oeuil hypocrite des gauchistes étatisés.

    Les premier commentaires sont tombés tous de belles larmes de crocodiles. Bel orchestre de « social » ’solidarité", Bel ensemble musical de l’hypocrisie. Mais in finé confortablement assis dans des fonctions protégées.

    Le salarié SNCF vous plaindra, lui qui est parti à 54 ans avec l’argent de la compensation de votre caisse de retraite que vous avez contribué à alimenter pour lui.

    Le salarié de EDF, vous plaindra lui aussi qui est parti à 54 ans. Il vous remercie aussi de payer bien a l’heure votre facture EDF, dont 20% lui sert a payer ses privilèges en droits sociaux.

    Vous avez aussi la larme à l’oeuil du prof (Baratier) qui part vous remercie d’avoir payé des impôts pour lui payer ses privilèges sociaux, son calcul de retraite sur les 6 derniers mois alors que pour vous c’est juste une référence 50 fois plus (25 meilleures années).

    Demandez leur la solidarité, demandez leur pourquoi ils ont des privilèges en droits sociaux. 

    Et marrez vous de leurs réponses hypocrites !

    Ce que vous avez besoin c’est d’un job, pas de la solidarité et de misérabilisme. 
    Ils font tout pour que vous n’en ayez aucun. Ils vous veulent asservi à l’état et en dépendance. 
    Les gauchistes veulent tuer les actionnaires, mais ce sont eux qui investissent et créent les entreprises.
    Les gauchistes veulent partager les revenus, mais le lobby de la fonction publique se sert toujours en premier.
    Les gauchistes veulent tuer les patrons, mais ce sont eux qui créent des emplois.

    • bourrico6 26 novembre 2013 12:17

      Mais oui pépère, avec ces gauchistes assassins mangeurs d’enfants, on se demande comment le monde peut encore exister.

      Tu comprends toujours rien, mais tu radotes très très bien par contre.

      Continue de regarder le doigt surtout, t’arrêtes pas.


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 novembre 2013 11:20

    Bonjour Philippe,

    Cet appel de détresse est adresse à un président autiste qui ne défend pas l’intérêt général idem comme son prédécesseur.

    Cette politique d’austérité donc nous sommes les victimes nous est imposé par l’Europe voire l’oligarchie financière.

    La France à perdu sa souveraineté et l’état français à basculé dans la servitude des marchés financiers à travers de ce piège de la dette publique qui est une de plus grandes escroqueries des deux dernier siècles.

    A l’instant ou j’écris ses lignes, les ultra-riches juissent toujours de toutes leurs privilèges voire plus encore, car grasse à cette politique d’austérité et les licenciements en masse ils accroitront leurs ’’bénéfices’’ .  Ce que j’appel ici ’’bénéfices’’ est en fait l’argent obtenue par la fraude. La Fraude fiscale (taxes et impôts non payé par les ultra-riches et les très grandes entreprises) est estime à environ 80 milliards d’Euro par ans pour la France et 1 000 milliards d’Euros pour l’Europe / ans.

    Les électeurs français creusent leur propre tombe en votent pour l’UMP ou le PS ... car la plupart de gens n’ont toujours pas compris les mécanismes qui les amenannt dans l’abattoir de l’oligarchie financière. ... Un de ses mécanismes est la dette publique ...

    Un document de Bruxelles qui avoue l’échec de l’austérité
    ( mercredi 20 novembre 2013 )

    Dans un document inédit que publie l’Humanité du 20 novembre 2013, un des économistes en chef de la Commission européenne mesure les effets désastreux de l’austérité dans les pays de la zone euro. A cause de ces seules politiques, la France aurait perdu 5 points de croissance.

    Extrait :

    Croissance, taux de chômage, investissement, consommation… : tout est passé au crible et « modélisé », pour isoler l’effet de l’austérité des autres facteurs économiques. Et le résultat est édifiant.

    Selon ses calculs, l’austérité budgétaire aurait fait perdre, en cumulé, 4,78% de croissance du produit intérieur brut (PIB) à la France de 2011 à 2013. Soit une moyenne de 1,6 point de croissance annuelle en moins. source

    Qui gouverne réellement la France ?


    • spartacus spartacus 25 novembre 2013 12:21

      Quelle austérité ? Guignoleries effet d’annonce de gauchisme enragé.


      Commencez donc par nous prouver les chiffres de l’austérité au lieu de raconter des balivernes grosse des des grenouilles qui voudraient se faire plus riche que le boeuf. 

      Nous sommes dans la gabegie, pas l’austérité !

      Exemple concret des pignoufferies d’austérité : 
      Passage de 1, 229 milliards d’euros en 2011, à 1, 855 milliards en 2012 le montant du clientélisme donné aux associations..

      Pourquoi autant d’associations Loi 1901 sont créées pour, par exemple, gérer les restaurants d’entreprises de la fonction publique ; pourquoi ces administrations emploient-elles un tel montage pour ce genre d’activités ? Pourquoi les contrôleurs de l’abus de droit se permettent de tels montages financier ?
      Apprendre a nager aux autres sans savoir nager ?

      Voici un nouvel exemple a quoi servent les subventions aux associations en France, aux fonctionnaires à se servir en premier. Pas à aider les pauvres.  : Liste des 20167 subventions étatiques en France  (Fichier excel).

      Quand je vous dit que ces gauchistes ne sont que des hypocrites. Que le pauvre n’est que l’excuse de leur convoitise de l’argent des autres. Foncièrement jaloux, ils souhaitent des gens moins riche que eux et des pauvres qui ne progresent pas à leur niveau. 

  • mirabelle 13 janvier 2014 19:35

    Bonjour,

    Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous un courrier que nous avons adressé à la Présidence de la République ainsi qu’au Cabinet du Premier Ministre demandant une entrevue, afin que soit reconnue et prise en compte la situation de plus en plus critique des séniors proches de la retraite au chômage depuis de longues années.

    Nous sollicitons votre appui et votre soutien pour que nous, membres du Collectif AER/ATS 2014, puissions être les représentants de milliers de personnes dans notre cas et nous asseoir à une table avec vous, les syndicats et les plus hautes instances de l’Etat, afin de ne plus laisser une certaine catégorie de gens sur le bord de la route voire aux portes de l’exclusion sociale, car nous estimons que vivre avec uniquement l’allocation de solidarité spécifique (477 € par mois au maximum) est d’une indécence choquante et n’est pas digne du respect de la personne humaine.

    Par avance, nous vous remercions pour votre action.

    Cordialement,

    Collectif AER/ATS 2014

    ---------------------------------------

    Courrier adressé le 7 janvier 2014 à M. le Président de la République et à M. le Premier Ministre :

    Monsieur le Président de la République / Monsieur le Premier Ministre, -

    Nous, Collectif AER/ATS 2014 composé de 135 membres, trouvons anormal et indécent que des séniors en chômage de longue durée et arrivés en fin de droit des indemnisations au titre de l’ARE, se trouvent en situation de grande précarité avec seulement l’allocation de solidarité spécifique soit 477 euros par mois pour se loger, assumer leurs charges et se nourrir. Alors que ces personnes ont leurs 41 annuités et tous leurs trimestres validés, mais, hélas, pas l’âge pour faire valoir leur droit à une retraite bien méritée, elles se retrouvent contraintes de survivre avec l’aumône qu’on consent à leur donner.

    Il devient urgent de ne pas laisser à l’abandon cette catégorie de séniors qui a donné son quota au monde du travail et a largement contribué au développement économique de la France et à l’accroissement bénéfique de la société actuelle.

    C’est pourquoi, nous demandons le rétablissement de l’Allocation Equivalent Retraite telle qu’elle était en vigueur jusqu’à fin 2010 et/ou l’élargissement de l’Allocation Transitoire de Solidarité à tout sénior justifiant de ses annuités et de ses trimestres validés.

    Nous, Collectif AER/ATS 2014, sollicitons une entrevue avec vous Monsieur le Président de la République / Monsieur le Premier Ministre, afin de vous faire part de nos revendications justifiées et légitimes.

    Dans l’attente de votre réponse, recevez nos respectueuses salutations.

    LE COLLECTIF AER/ATS 2014


Réagir