jeudi 19 septembre - par Gilbert Spagnolo dit P@py

87 départements en restriction d’eau mais nos « khmers verts » ont toujours lutté contre la construction de barrages et retenues collinaires

 

87 départements en restriction d'eau mais nos « khmers verts » ont toujours lutté contre la construction de barrages et retenues collinaires

local/cache-vignettes/L620xH167/retenue3jpg-feba-333ac.jpg

La canicule s'éloigne, mais sur plusieurs points les dégâts de la sécheresse ( la troisième consécutive ) se font sentir.

Conséquence actuellement à la date du 06/09/19, quatre-vingt-sept départements ( sur les 95 que compte la France métropole : Wiki, sont en restriction d'eau. Vous pouvez consulter les cartes interactives : Ici, et :.

Si nous en sommes arrivés à cete dramatique situation, c'est que nos « khmers verts » ont toujours lutté contre la construction de barrages et de retenues collinaires pour former des réserves d'eau. Maintenant avec la sécheresse, il en résulte que ces ouvrages manquent cruellement, notamment dans l'agriculture, où maintes cultures sont impactées, occasionnant une conséquente baisse dans les rendements : de fruits, de légumes, des céréales, et du fourrage. : 1 - 2- 3. (Notons que sur les deux dernières catégories que cette sécheresse a également un incidence sur l'ensemble de la production de viandes : 1 2 3, de plus faute de nourriture pour alimenter leurs bêtes, certains éleveurs vendent leurs animaux, conséquence chute drastique de prix comme mentionné dans une page du site Capital datée du 29/09/18 : Agriculture : Un veau à dix euros.. les conséquences désastreuses de la sécheresse 2018 : Ici, et il y a de fortes probabilités qu'il en sera hélas de même pour cette année, car une page du site Agri 53 titre : Sécheresse : « la pire année recensée depuis 30 ans » : source. Toutes ces mauvaises nouvelles ne sont pas des nouvelles qui feront baisser le taux de suicides ( hélas déjà élevé ) chez les agriculteurs : Ici.

Je reviens un instant sur le veau à 10 euros je pense que face à cette abondance de carcasses, ces dernières seront entreposées dans des immenses congélateurs,.. reste à savoir à quel prix plus tard celles-ci seront proposées aux consommateurs !

 

Comme j'ai envie de voir mes chevilles qui enflent par manque de modestie, je vais évoquer ce vieux et célèbre dicton : « Nul n'est prophète dans son pays  » .. et je rajoute,...encore moins si vous n'appartenez pas à la « caste » , sa définition vidéo par Laurent Mauduit : Ici.

Il y a deux ans je tirais le signal d'alarme en publiant le 17/09/2017, cet article ( au passage je tiens à remercier une nouvelle fois, tous ceux qui ont validé mon article )

Sécheresse, déficit d’eau, stocks de nourriture qui diminuent : allons-nous continuer encore longtemps à subir le diktat « made in Sivens » ?

Dans celui-ci, je signalais que depuis des décennies en matière de politique générale, et plus spécialement sur l'environnement, nos politiques, ( qui généralement se sont pas les plus intelligents, mais les plus ambitieux, donc nuance énorme, même que je dis énorme nuance ! ).. sitôt élus pour eux ben la chose la plus importante était leurs réélections, ce qui veut dire au final, pas de vagues d'autoritarismes, car immédiatement la caste de la bien-pensance qui a un fort pouvoir médiatique s’abat sur eux comme « la vérole sur le bas clergé espagnol » ). Résultats, ces derniers donc font preuve ( et continuent) d'un manque flagrant et « coutumier » d'autorité. Concernant le courage en politique c'est un sujet qui à lui seul peut permettre des écrits et des débats sans fins : sources, d'ailleurs si je plaçais tous les sujets importants, il y aurait non pas une longue « liste à la Prévert  », mais une liste bien réelle et, hélas sur certains points assez dramatiques )

Après mon article de 2017, le 25 juillet dernier sur Agoravox, je publiais celui-ci :

73 départements en état de sécheresse, mais nos khmers verts ont toujours lutté contre la construction de barrages et retenues collinaires !

… Depuis la situation en un peu plus d'un mois, s'est nettement aggravée, en effet dans mon article j'indiquais 73 départements en état de sécheresse et de restriction d'eau, fin août, ce chiffre est hélas passé à 87  !

 

Quand le Ministère de l'Agriculture invente l'eau tiède !,...et « se range » à mon article où je dénonçais la mainmise des « khmers verts » !

 

Ben oui, le jeudi 29/08/19, le Ministre de l'agriculture a annoncé la mise en place de plusieurs dizaines de retenues d'eau sur le territoire pour aider les agriculteurs face aux épisodes de sécheresse de plus en plus fréquents. 

"On ne va pas regarder la pluie tomber du ciel pendant six mois et la chercher les six autres mois de l'année. Il s'agit de capter l'eau de pluie, de la retenir dans des retenues collinaires (...) pour pouvoir la restituer après dans les sols lorsqu'il y a sécheresse. " :source. Ben, il faut avoir fait au moins l'ENA ( à noter que certains disent l'école nationale des ânes, mais perso j'ai trop de respect pour ce sympathique animal qui a rendu tant de services aux hommes ..et encore maintenant dans quelques régions de pays pauvres : wiki , pour utiliser cette métaphore, .. alors, qu'il y à de nombreux autres qualificatifs qui commencent avec un A, alors je vous laisse tranquillement cogiter !!! ) pour enfin arriver à cette conclusion, que si on fait des ouvrages pour retenir l'eau qui tombe en hiver (qui est généralement la période pluvieuse ), cette dernière aura toute son utilité quand arrivera la saison sèche. ( Ce petit « coup de griffe » étant dit, je signale que sur cette page citée en lien, que celle-ci comporte 5 cartes interactives ou il y a un curseur pour comparer l'évolution de la sécheresse 2019 avec celle de 2018.)

Vous noterez qu'en bas de page de cet article, il y a ce paragraphe :

Des projets régulièrement pointés du doigt par des associations de défense de l'environnement, qui dénoncent un système pompant principalement les ressources des nappes souterraines et soutenant l'agriculture jugée intensive. ( dans mon article du 25 juillet dernier j'évoque mon soutien aux associations de défense de l'environnement qui s'opposent à la création de ces « bassines » ,... comme quoi cela démontre que je suis une personne pragmatique !)

 

Ma conclusion sur cette situation !

 

Ce que nous voyons actuellement, c'est qu'un jour ou l'autre nous payons toujours le manque de courage de nos politiques ( l'abandon du projet du barrage de Sivens en est le parfait exemple !)

 

Aux opposants aux barrages et autres retenues d'eaux collinaires, je leur dédie spécialement ce célèbre dialogue de Michel Auddiard qui dans le film « Les tontons flingueurs » fait dire à Lino Ventura. 

« les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît » vidéo. version courte, version plus longue.,...

La preuve que nos « khmers verts » écolos sont stupides, ( et je suis poli ) les barrages et les retenues collinaires permettent aussi la recharge des nappes phréatiques !

Un aspect que l'on ignore souvent, c'est que toutes retenues ( barrages ou retenues collinaires ) participent à la recharge de nappes phréatiques, et ce par le simple phénomène du pouvoir d'infiltration de leurs sols : Ici, et : ,... alors que les « bassines agricoles » qui en fait sont d'énormes piscines et qui sont étanches !

Conclusion finale, la sécheresse est devenue catastrophique, mais je remarque que nos 'neuneus » (* ) du genre anti barrage de Sivens ( « mare aux canards » selon P@py ) sont hélas aux abonnés absents, alors je rajoute ma citation perso : « Comme les voies de la bêtise sont impénétrables, donc il est très très difficile de se faire comprendre par les...... remplacé par les mal-comprenants ( dixit Guy Bedos )

(*) pour comprendre pourquoi j'utilise le mot « neuneus » , après avoir lu le paragraphe ci-dessus, dans mon précédent article, il faut lire aussi le paragraphe ci-dessous de mon article d’août 2017

Les retenues d'eau collinaires ne sont pas forcément les « bêtes noires » que tentent de nous faire croire certains écolos ! ( l'article)

Je ne veux pas être un « oiseau de mauvais augure », mais nous savons bien qu'a l'avenir que les épisodes sécheresse font certainement se poursuivre, je pense que le risque probable d'une «  pré famine » disons une « disette générale » n'est pas à exclure, ( sauf pour les fortunés ), car souvenons-nous au 19 éme siècle, de la « grande famine en Irlande » causée par les dégâts du mildiou sur les pommes de terre.

 

l'image qui illustre mon article, a été copiée sur :ce site

Merci de m'avoir lu.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 



141 réactions


  • Parrhesia Parrhesia 19 septembre 18:07

    Excellent, P@py !

    Sans compter que vos propositions vont de paire avec l’hydro-électricité qui favoriserait l’emploi des français en France ; qui soulagerait la balance des paiements en évitant d’acheter de l’électricité charbonneuse à madame Merkel ; qui régulerait dans une certaine mesure les débits torrentiels de plus en plus dangereux, Etc, etc  !!!

    Tout ceci, bien entendu, dans la mesure ou notre industrie hydro-électrique n’irait pas alors promptement rejoindre nos autoroutes et tutti frutti sur la liste des valeurs françaises bradées pour trois francs-six sous (pardon : pour trois euros/six centimes d’euro) à leurs copains mondialistes du privé par nos présidents divers et variés de la République Française !!!

    Très bonne journée à vous, Papy !!!


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 septembre 22:50

      @Parrhesia

      L’avantage des barrages et autres retenues collinaires, c’est qu’ils récupèrent et stockent de l’eau qui de toute façon lors de grande précipitations, n’a pas le temps de pénétrer ( ou si peu ) dans les nappes phréatiques ,et va in-fine ,ben,.... aller se déverser dans les mers ! d’où l’avantage de "l’alpaguer » en chemin
       l’hydro-électricité est envisageable dans les cas des barrages sur les cours d’eaux, .. mas ces derniers sont déjà bien utilisés, .. mais pour de ouvrages plus petits , c’est entièrement faisable , .. sauf qu’une foi encore il faudra foutre une « branlée » aux « khmers verts » qui de toutes façons seront contre exemple la « mare aux canards » ( dixit P@py ) de Sivens !

      Les retenues collinaire sont elles « d’immenses casseroles » et de « gros bidons » on l’on place de l’eau en réserve pour la puiser à mesure des besoins !


      @+ P@py


    • Le421 Le421 21 septembre 08:26

      @Parrhesia
      Surtout que l’Hydro-électricité est vendue à la découpe et que les sites propices aux barrages ont été quasiment tous utilisés...
      Mais bon.
      Je dis ça, je dis rien, hein !!

      D’ailleurs, qu’on vende les barrages au privé ou à des étrangers, on s’en fout !!
      Ce qu’il faut, c’est des grosses réserves d’eau pour cultiver du maïs et saloper encore plus.
      Y’a pas de raison qu’il n’y ai que Bolsonaro qui massacre tout. On est largement aussi cons en France !! Non mais...  smiley


    • Le421 Le421 21 septembre 08:27

      @Le421
      Aussi...
      Faire des barrages.
      Tant que votre baraque n’est pas sous l’eau, pas de problème, hein !!  smiley


    • Parrhesia Parrhesia 21 septembre 12:02

      Mais… Le421, de toute façon, aujourd’hui, sous le règne tyrannique de la religion du Veau d’Or qui nous sert de morale, tout, absolument tout est à vendre à la découpe aux petits copains rongeurs avec ou sans barrage, et y compris l’avenir des nos enfants !!!

      En outre, et quoi que l’on en dise, il suffit de jeter son chapeau en l’air pour qu’ il retombe sur un site compatible avec une installation hydro-électrique !!!

      J’en connais même une qui passait naguère au bas de mes escaliers et qui a très bien fonctionné jusqu’à ce qu’on la détruise pour favoriser la production nucléaire ! C’est tout dire !!! Les infrastructures sont d’ailleurs toujours visibles et pourraient sans doute être restaurées à un coût raisonnable à condition que ce ne soit pas pour la revendre ensuite à des petits copains australiens ou autres ! Ce dont il ne faut pas non plus se foutre, car outre une France encore un peu plus grugée, si c’est possible, cela conférerait aux petits copains en question des droits sur notre potentiel aquifère ! 

       

      Quant à nos baraques éventuellement sous l’eau… si dix occupants de baraques expropriées de façon équitable peuvent assurer la survie prospère de cent autres occupants de « baraques » qui sans cela crèveraient la bouche ouverte, il ne faut pas hésiter un quart de seconde !

      Ce raisonnement relève même du domaine du communisme, en y réfléchissant bien  …

      Mais surtout, que l’on arrête de nous reprocher d’utiliser trop d’eau pour nous laver les dents aussi longtemps que l’on refusera de réorganiser notre potentiels hydro-électrique qui est l’un des plus favorables du monde.



    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 septembre 19:16

      @Le421

      C’est cela le hic, car les barrages ben, n’ont pas la solidité des pyramides ,.. e e Fran, nous avons déjà donnés avec la rupture du barrage de Malpasset dans le Var le:02/12/59 qui hélas à fait 423 morts !


      C’est pour cette raison que je suis pour les ouvrage plus modestes du type projet Sivens, et encore de préférence plus petits, et la hauteur maxi 5 ms de haut seraient bien !


      @+P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 septembre 20:31

      @Parrhesia

      Excuses-moi pour ce retard,


      Ben oui, cela a commencé avec la privatisation des autoroutes (au moment où elles allaient raporter des sous ) initiée, en 2002, par le gouvernement Chirac-Jospin, bouclée en 2005-2006 par Chirac-Villepin :source.

      Puiu ncertain E. Macron ,lui a bradé aux américains une firme classée domaine stratégique … et a été élu par u peuple de « mougeons » Président de la ripoublique !


      @+P@py


    • Ruut Ruut 23 septembre 10:49

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Les barrages (Piles) Urbains avec d’énormes citernes au dernier étage des HLM :) et remplis par pompes en journées elles memes alimentées par panneaux solaires.

      Les technologies sont la, mais visiblement pas exploitées.


  • alexis42 alexis42 19 septembre 18:19

    J’aimerais avoir l’avis de ces pseudo-verts, dont au moins un a mis une note très faible à cet article.

    Il faut limiter les irrigations intensives, mais il faut avoir assez d’eau pour pouvoir tout simplement nourrir la population.


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 septembre 18:49

      @alexis42. La cabane elle est au fond du jardin n’a besoin que de patates électriques.
      https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-electricite-c-est-gratuit-165887


    • alexis42 alexis42 19 septembre 20:34

      @JC_Lavau
      Merci d’avoir remis le lien pour le meilleur article de tous les temps.
      Je viens de relire les réponses de Cabanel aux commentaires qui le dézingaient ; ça vaut la peine de les lire pour voir la malhonnêteté de ce type qui ne reconnaît jamais ses erreurs. 
      Je regrette parfois d’avoir supprimé mon ancien compte, car je l’avais ridiculisé à un point tel que, plus de 4 ans après, il m’avait bloqué préventivement.
      Un autre commentateur, ingénieur lui aussi, et qui a supprimé son compte, arrivait avec moi en tête des commentaires préférés.
      Grand moment de rigolade !


    • Le421 Le421 21 septembre 08:29

      @alexis42
      L’eau pour nourrir la population vient souvent de nappes qui sont allègrement pompées par les arroseurs à tout va.
      Et souvent, les particuliers utilisent plus d’eau pour leur piscine que pour boire en une année...
      Je me trompe ?
      Voulez-vous quelques images aériennes ??  smiley


    • alexis42 alexis42 21 septembre 12:21

      @Le421
      Je connais suffisamment le Périgord (j’y suis né et y ai passé beaucoup de temps) pour savoir que dans cette région, beaucoup de fermes ont été remplacées par des résidences secondaires avec piscine. Mais ce n’est pas le cas pour la majeure partie du pays, en particulier au nord de la Loire.
      Cela ne m’empêche pas de déplorer l’arrosage intensif, surtout pour le maïs.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 septembre 20:41

      @alexis42

      Excuses-moi pour ce retard,


      Comme on dit, ça coule de source !

      @+P@py


  • mmbbb 19 septembre 19:49

    je connais assez bien la montagne , Il y a de le eau beaucoup d eau , Dans le Queyras les bergers vivent mal de leur metier , Les bovins ne paissent plus et la foret prend ses droits ç nouveau Si le paysan ne vend plus son veau dont les Italiens sont les principaux acheteurs c est que le cours de la viande a baisse . En revanche cette année les cerealiers ont fait une excellente année , les vignerons se sont pris de la grele par exces d orage donc d eau . les agriculteurs privilégient  le mais subventionné , je n ai jamais des champs destinés au fourrage etre arrose . un article moyen ou le poncif  khmers verts a ete employe . les agriculteurs ont largement pollue les fleuves Tu etais meilleur a coller des PV ! 


    • Eric Havas Eric Havas 19 septembre 20:08

      @mmbbb
       
      14000 bêtes / an égorgés par les 500 loups
       
      3000 par les 40 ours ... (de mémoire...)
       
      Le niais vert aime les loups qui emmerdent le berger, mais pas les rats de son béton HQE...
       
      Emmerder paysans, bergers, pêcheurs, chasseurs, gilets jaunes... bref tout ce qui ne vit pas dans son béton immigratoire, le crédo du bobo vert
       


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 septembre 20:47

      @mmbbb

      Que ne faut-il pas entendre d’une personne qui dit qu’elle connait la montagne dire : « je n’ai jamais des champs destinés au fourrage etre arrosée » .. lorsque j’ai lu cette phrase ,.. enfin bon ( demain je cherche dans mon ordi desphotos des champs dans le 04 à 1400 ms arrosés pour avoir une deuxième coupe ) Pour ce qui concerne les céréales ,dans l’un de mes liens il est marqué ceci : la sécheresse a impactée toutes les cultures. Mais pour les tenants à la mauvaise foi , alors je place ces résulats :Ici.


      Pour la fin de ta logorrhée, sans commentaire


      @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 septembre 21:43

      @mmbbb

      La voilà la photo qu’elle est belle, prise le 27/07/2017 à 1350 ms du coté de Monclar dans le :04.

      Elle montre une des très nombreuses parcelles arrosées pour le foin de la deuxième coupe. Photo. ( La montage se nome la Montagne de la Blanche, le sommet le plus haut sur la photo , c’est le Pic de Bernardez , de mémoire 2350 ms, c’est en l’escaladant seul été 2013 ( j’avais 75 balais) que j’ai pris la photo qui est sur mon profil rédacteur. Le sommet et le versant sont blancs, ce n’est pas de la neige, mais la couleur de la pierre éclairé par le soleil de l’après-midi, c’est pour cette raison qu’elle se nome « Montagne de la blanche ».

      Mais si t veux parler culture , pas celle des marchands de paroles, marchands de vents, qui brassent énormément d’air juste pour monter qu’ils existent,.. mais qui dans le vraie vie ben ne servent à « nibe ».

      Ben oui quand tu as faim ,tu manges un bouquin, alors que l’autre culture, c’est à dire de celle de la terre sûr qu’elle pourra te rassasier !


      Cela étant dit si tu veux causer culture , ben comme j’ai grandi dans ce milieu, et que je continue à le fréquenter il te faut quand même pas mal de connaissances sur le sujet !


      @+ P@py


    • machin 20 septembre 07:58

      @mmbbb

      Curieuse société ou un ancien petit porteur de matraque prétend en remontrer aux ingénieurs...


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 08:13

      @Gilbert Spagnolo dit P@py. La photo n’aboutit pas.


    • velosolex velosolex 20 septembre 10:16

      @mmbbb
      Il semble au moins que l’auteur reconnaisse en amont une chose qui n’est pas toujours évidente ici, loin de là : Le réchauffement climatique...La diabolisation du « Kmer vert » résurgence fumeuse de l’éternel rêveur terroriste , écolo-baba, qui empêcherait le brave paysan « jardinier de la terre », de traiter « conventionnel » refait surface. Est ce qu’on va pour autant trouver les sources de la Loire ?..Sur les rives, les badauds s’agitent, s’attaquant aux indiens de couleur ( les khmers verts chers à Foufouille) hurlent au loup, à la désertification des campagnes...Tout cela est dans la mouvance de ces paysans qui voient rouge, devant le risque d’être interdit de pesticides, à simplement 5 mètres des maisons, sortant l’argument de l’indépendance alimentaire, alors que l’essentiel de l’agro alimentaire français est destiné à l’export, à casser les prix des poulets Africains, s’en prenant par contre aux moutons néo zélandais, dans un exercice borne et brouillon.

      Multiplier les retenues d’eau face à la sécheresse ... - Reporterre

      Du danger des retenues d’eau, et de la pensée qui va avec, traitant le symptôme au lieu de s’attaquer à la cause, de revoir les pratiques, je laisse chacun se renseigner sur le web, par des spécialistes, des scientifiques indépendants. Mais les problèmes sont évidemment systémiques. Personnellement je préfère notre auteur quand il parle du vélo. A ce propos dernièrement j’ai été obligé de piquer un sprint pour échapper aux rampes d’épandage d’un tracteur, dans une scène digne de « la mort aux trousses
       » Cours camarade, le vieux monde est derrière toi...Et peut être bien devant !

    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 10:17

      @JC_Lavau

      Pour la voire, ben il faut un compte Google,.. mais j’ai , essaye ce lien !

      http://zupimages.net/viewer.php?id=19/38/4tef.jpg


      @+ P@py


    • velosolex velosolex 20 septembre 10:19

      @velosolex
      https://bit.ly/2krd5ql
      le lien n’étant pas apparu

      Multiplier les retenues d’eau face à la sécheresse ... - Reporterre


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 10:26

      @velosolex. Ton reportage pèche dans sa logique : les bassins avec barrages sont ceux où les barrages urgeaient le plus. Les espagnols sont moins idiots que ne le sont les khmers verts.


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 10:32

      @velosolex. Des réchauffements climatiques et des refroidissements climatiques, il y en a déjà eu des centaines de milliers avant. Par exemple celui qui a chassé les Goths de Suède. Et il y en aura encore bien autant.

      Toi khmer vert, vu vas faire comment pour désigner et condamner un coupable pour tous ceux-là ?


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 11:10

      @velosolex

      Bon, j’ai lu ta réponse, à par ça, lorsqu’il y a restriction d’eau et si je comprends bien , alors cela ne te touche pas personnellement ?


      @+ P@py



    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 12:00

      @velosolex

      Juste une question combien de scientifiques en climatologies font partis de cette assoc ?

      Car prétendre qu’en Espagne que se sont les barrages en amont qui sont la causes des sécheresses en aval !

      .. alors que la sécheresse 2019, est mondiale :Ici.


      Je n’ai pas fais d’études, mais je sais ceci

      https://www.marillysmace.com/planete/la-quantite-deau-sur-terre-la-meme-depuis-trois-milliards-dannees/


      Ensuite météo france dit :

      http://www.meteofrance.fr/actualites/58301496-hiver-2018-une-pluviometrie-exceptionnelle


      Les gens raisonnables se disent avant qu’elle ne retourne à la mer , récupérons et stockons une partie de celle-ci, car elle pourrait bien nous servir en cas de sécheresse ,simple non, .. mais comme dit un vieux proverbe : « Il est impossible de faire boire un âne qui n’a pas soif » !! ( c’est pour les bobos écolos de Reporterre )


      @+ P@py !


    • velosolex velosolex 20 septembre 13:50

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Il faut se méfier des gens qui parlent de solutions raisonnables, quand ils parlent simplement de leur intérêt, lié à leur champ carré. Retenir l’eau semble une bonne idée. Les gens en aval , mauvais coucheurs, trouveront malgré tout à y redire. C’est un problème endémique qui existe depuis longtemps, et qui perturbe parfois la vie des nations. ( Voir le barrage d’Assouam.., les problèmes d’eau entre pays riches et pays pauvres dépendant du même fleuve....L’eau souterraine, et d’origine pluviale, alimente les fleuves. C’est celle qui sert à refroidir les centrales, par exemple sur la Loire. Il ne serait pas bon pour la sécurité du pays que le fleuve devienne un filet d’eau….Car l’eau ne vient pas que des sources du gerbier des joncs, mais des multiples écoulements des bassins versants. La retenir n’est pas qu’un mécanisme mécanique, pratique et symptomatique, de comptabilité matoise basée sur le profit. Bien sûr cela va évidemment impacter de façon systémique le reste, faune et flore, dont on s’est contrefoutu depuis longtemps, jusqu’au moment où les conséquences nous reviennent en chaîne. Bien sûr les cultures intensives de maïs destinées à la production bovine, ont besoin d’énormément d’’eau. Ces implantations nouvelles, à des latitudes déraisonnables sont devenus de plus en plus problématiques, à mesure que le pays se dessèche, et exige toujours plus d’eau, de façon addictive, dans une agriculture qui refuse de considérer ses conséquences mortifères, se crispe, devient agressive, symptome de malaise. On peut lancer des anathèmes et lyncher ceux qui montrent le thermomètre, en les traitant de « kmers » de n’importe quelle couleur, c’est une réponse pathologique, un forme de déni . On parvient à convaincre un politique, avec du lobbying, mais on ne parvient pas à convaincre la nature. Voilà même que les vignes, pourtant adaptés depuis des siècles aux chaleurs, « crâment », et qu’il faut irriguer pour survivre. Bien sûr on peut lire pour se consoler des articles de « scientifiques », qui vous diront que cela ne peut exister, puisqu’il n’y a pas de réchauffement, ou que l’homme n’y est pour rien. Comme disait Brel, « j’ai jamais tué de chats, ou c’était y a longtemps ! »


    • JulietFox 20 septembre 15:28

      @mmbbb
      Le gros soucis est ce p* de maïs. « Ils » s’y sont tous mis. Pas dur, on sème, on arrose par 40° à l’ombre, et on ensile, et on touche des subventions.
      10 ans de vie pour une vache qui bouffe de l’ensilage, 20 ans, pour une nourrie au foin.
      Mais c’est plus dur, de faire les foins. Ca prend plus de temps.
      En face de chez moi, un agriculteur éleveur a fait 3 coupes cette année. La dernière, le regain, c’était pas top, vu la sécheresse.
      Mais ce pré est bordé d’arbres, alors que partout autour, « ils » ont tout arraché.
      Les animaux n’ont plus un seul arbre pour se mettre à l’ombre.


    • velosolex velosolex 20 septembre 19:30

      @JulietFox
      C’est la fin d’un monde, entériné par la mort des minuscules, des oiseaux et des insectes, des pollinisateurs. Je ne parviens pas à comprendre ceux qui refusent de voir les choses en face, à changer tant soi peu de direction. A plus forte raison quand ils sont âgés, qu’ils ont vu un autre modèle agricole, une autre forme de vie rurale où chacun avait sa place, se contentait de vivre avec les ressources du pays, sans piquer l’eau du voisin situé dans la vallée d’un bas par exemple.
      Car la retenue d’eau, c’est la même chose que le tout à l’égout : La perte de responsabilité, en refusant d’assumer la conséquence de ses actes, et les limites de la nature.
      Cela débouche sur les algues vertes par exemple en Bretagne, dues au modèle intensif d’agriculture et surtout d’élevage breton. Conséquence : Le littoral est devenu une zone non seulement de putréfaction mortifère mettant en danger le tourisme, mais aussi les baigneurs, les simples promeneurs. Un scandale énorme, étouffé, comme celui des enfants qui naissent maintenant sans bras, et qui a donné naissance à l’affaire du RIMERA. 
      Je parle de cela mais je pourrais vous parler de l’explosion des maladies dégénératives dues aux pesticides, qu’on pulvérisera à foison, dés que l’irrigation sera suffisante. A un scandale s’ajoute donc un autre, et encore un autre. 
      Les anciens avaient une vraie culture qui a été spolié, moqué, vilipendé. il est faut de dire que revenir aux solutions d’avant est un archaïsme. L’agronomie a expérimenté maintenant la faisabilité de solutions alternatives, pour ceux qui refusent la mort programmée pour eux, et encore plus pour leurs enfants. Fabrice Nicolino a écrit un excellent livre sur le scandale des nicotinoïdes et les HDSI...https://bit.ly/2mss1Fr
      Mais on peut se mettre la tête dans le sac et crier au « Kmer rouge ». Montsanto, ou plutôt Bayer maintenant vous dira merci !


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 19:49

      @velosolex

      Dis , entre des « mares aux canards » (type Sivens ) ,.. et le gigantesque barrage d’Assouan ,ou comme chez nous le barrage de Villerest sur la Loire , ( bicause régulateur de crues et également son rôle dans le système de refroidissement centrales nucléaires en aval, et pas que, voir le paragraphe:Rôle du barrage du lien ) ben, il y a quand même une très très grande différence non !

      .. et comme beaucoup d’autres , stp ne sois pas obnubilé uniquement par la culture maïs , pour ceux qui le sont, dans mes articles il me semble que j’explique que dans la finalité de cet immense problème qu’est la pénurie d’eau cet aspect n’est pas très important !


      @+ P@py


    • velosolex velosolex 20 septembre 21:02

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      On n’en finirait pas des causes et conséquences. Outre que la retenue de Sievens n’avait rien d’anecdotique, et s’inscrivait dans un schéma de banalisation de ce genre de structure, qui sous prétexte de sécheresse, est facteur de problématiques endémiques, d’irresponsabilité gestionnaire, et d’une volonté d’expansion sans frein, dont en bretagne, on sait les conséquences, au niveau de l’élevage porcin par exemple..
      Les barrages font partie d’une conception de maitrise de la nature lié au positivisme qui s’est poursuivi jusqu’à l’après guerre. ...Les barrages cassent les fleuves, la vie qui s’y reproduit, et ont entre autres conséquences de retenir le sable, qui ne parvient plus à la mer. La perte de cet élément primaire de la nature devient un problème qui s’ajoute aux autres. 
      Une évidence, va falloir s’adapter à la sécheresse, et même les cultures traditionnelles comme la vigne, autosuffisante normalement en eau, souffrent dans certaines régions. Les viticulteurs sont catastrophés. Certains s’adaptent, font des vignes sous des tonnelles, en espaliers, afin de créer de l’ombre. 


    • velosolex velosolex 20 septembre 21:11

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Même si cela me touche personnellement, j’essaie d’avoir un mode de pensée par rapport à mes idéaux, pas à mon confort. Je n’ai pas de piscine, et n’utilise même pas ma baignoire. Pour mon jardin, j’utilise l’eau de pluie, avec mes récupérateurs...Un jardin est un monde en minuscule...Je me souvient avoir retourné à la bèche le chemin de terre qui descendait légèrement en pente vers la maison...A chaque pluie il drainait énormément d’eau, qui me faisait craindre une inondation...Plus de problème maintenant...On devine que les surface goudronnées amènent des conséquences du même ordre au niveau de certaines régions, à la chute des cévennes


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 septembre 12:03

      @velosolex

      Mon article est sur les barrages et retenues collinaires modestes, pour avoir en période de sécheresse une réserve d’eau.


      Néanmoins, je vais peut-être te surprendre , je suis entièrement d’accord avec tes écris !surtout sur l’emploi des pesticides et les élevages intensifs en Bretagne du porc .


      Pour le lisier de porc, je pense que les pouvoir publics, devraient s’atteler d’avantage à ce problème en demandant au monde scientifique quelle est la meilleure solution,... au lieu de s’occuper des problèmes sociétaux à la con !( par exemple le mariage des homos, l’adoption via mères porteuses n’a aucun impact sur l’avenir de la planète*, par contre l’écologie responsable et constructive oui ! )

      * énormes craintes sur le développement physiologique de ces enfants :12 -.. et comme ceux contredisent ces données , sont les mêmes ou appartiennent à la même mouvance que ceux qui il y a quelques décennies affirmaient que le cannabis n’était qu’une « drogue douce » sans danger, nous envoyons actuellement hélas le résultat sur les ciboulots des jeunes français :sources.


      @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 septembre 17:25

      @velosolex

      C’est la vie que j’avais à une époque , .. et que surtout j’étais bien moins âgé : jardin, bêche ( plus tard avec le petit tracteur du voisin un Mac Cormick, en parlant tracteur agricole , son frère avait un tracteur de marque Société française Vierzon qui avait été fabriqué à l’arsenal de Roanne : 1 2 ), légume arrosés par une source ( dont le trop plein allait rejoindre une rivière qui elle alimentait le premier barrage pour la ville de Roanne (42 ) le barrage de la Tache , et près d’un siècle plus tard, sera construit dans une autre rivière un second barrage ( barrage du Rochain ) J’avais une basse- cour, les volailles ( poules, canards , dindes étaient en libertés ) le lapins dan un grand enclos, je faisais de la luzerne, j’avais du blé en échange à des coups de mains dans une ferme, je faisais et me chauffais au bois( encore quand j’ai demeuré 3 ans ( 2010/ 2013 ) dans le O4 à 1450 ms je faisais mon bois et me chauffait, mais là pas de jardin ni de bêtes !

      Champignons, myrtilles, mures, pissenlits,châtaignes certaine années, orties pour la soupe délicieux, mouron sauvage.... une partie de ma vie !

      et comme je l’ai indiqué à l’un des contributeurs dans l’une de mes réponses : la vie agricole je connais !

      @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 septembre 17:38

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Même qu’il me semble que tracteur Vierzon, c’était un modèle avec le système de la boule chaude utilisé pour des moteurs semi-diesels.  : https://www.lampeasouder.fr/rechauffeurs-tracteurs-anciens/

      http://www.amicalesocietefrancaisevierzon.com/tracteurs.php?idt=6

      @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 septembre 20:54

      @Eric Havas

      Excuses-moi pour ce retard,


      Sur le loup, et les écolos, j’ai depuis 3 ans un article en préparation, je pense le publier sous peu !


      @+P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 septembre 18:45

      @mmbbb


      Ah !, j’ai oublié toi et d’autres qui a tous bouts de champ placent leurs commentaires abscons en évoquant mon ancien métier d’une façon péjorative et n’ayant aucun rapport avec le sujet de l’article, je leur conseille de consulter un psychologue pour le plus grand bien de leurs santés mentales !

      @+P@py


    • Beretman 23 septembre 11:46

      @Eric Havas
      quand une bonne réponse te gène, tu changes de sujet, faute d’argument ... c’est petit ... tout petit !


  • Raymond75 19 septembre 20:00

    Les seuls écologistes sérieux en France sont Corinne Lepage et José Bauvais ; les autres sont des petits partis en lutte perpétuelle les uns contre les autres, et qui se situent à un niveau infantile :

    Ils sont contre les camions, contre les trains, contre les canaux, contre les cargos, contre les avions, contre les déplacements individuels en voiture.

    Ils sont contre le nucléaire, contre les éoliennes, contre les centrales solaires, contre les barrages énergétiques.

    Ils sont contre l’irrigation et contre les retenues d’eau.

    Ils ont tout compris : pour que les choses évoluent, il suffit de TOUT changer ...


  • Eric Havas Eric Havas 19 septembre 20:04

    N’insultez pas les khmers rouges, qui eux n’étaient pas sortis d’une maternelle norvégienne privée de Soros et Bill ! smiley

     

    L’immédiateté naturaliste est la niaiserie du bébé vert en adéquation avec ces temps actuels de tétées infantiles au Supermarché.

     

    Le monde est partagé en 10 catégories de personnes, les siths qui comprennent le binaire marxo-fasciste et les autres, les gogochons.
     

     
    https://www.youtube.com/watch?v=rQfGytcGhPc (très bon cours sur la théorie de la connaissance marxiste, la voix qui vient du coté obscur de la force au Québec...)

     


  • Aimable 19 septembre 21:15

    Je me suis toujours posé la question de savoir pourquoi ne creuse t’on pas la rivière en de multiples endroits pour retenir l’eau qui va irriguer par capillarité , puisque l’eau dans les fosses se renouvelle , mais la fosse reste toujours pleine , plutôt que de faire des barrages ?


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 septembre 21:55

      @Aimable

      Demain, je prend le temps pour expliquer comment sont alimentés les cours d’eaux, et je placerais des photos en occurrence le fleuve côtier l’Argens qui montrent des vasques d’une profondeur de plusieurs mètres 3 à 4 , également à sec lorsque le lit « normal » de du fleuve était également à sec !


      Puis questions travaux, pas facile de travailler dans un cour d’eau !

      @+ P@py


    • sls0 sls0 19 septembre 22:11

      @Aimable
      Quand on fait des relevés piézométriques on voit que la nappe phréatique suit à peu près les courbes de niveau. Elle est à 1m, 2m, 5m, 10m. Par contre la rivière c’est la partie de la nappe que l’on voit.
      La rivière c’est de l’eau qui coule mais aussi la partie visible de la nappe phréatique.
      Sans circulation d’eau l’eau que vous voyez dans les fosse c’est la nappe préatique, un peu comme dans un puit.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 septembre 22:35

      @sls0

      .Aimable, comme le dit si bien sisû , ben quand la nappe phréatique baisse, le niveau des cours d’eaux suivent.


      L’avantage des barrages et autres retenues collinaires, c’est qu’ils récupèrent et stockent de l’eau qui de toute façon lors de grande précipitations, n’a pas le temps de pénétrer ( ou si peu ) dans les nappes phréatiques ,et va in-fine ,ben,.... aller se déverser dans les mers !

      .. d’où l’avantage de « l’alpaguer » en chemin !


      @+ P@py


    • Aimable 20 septembre 10:59

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Je suis votre raisonnement , mais si c’est fosses sont creusées en une multitudes de nappes , ( on sait le faire pour aller cher l’eau ) en amont des dernières nappes et les faire communiquer avec elles , vous imaginez la quantité d’eau accumulée en détériorant un minimum. la surface .


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 12:14

      @Aimable

      Ouf, ..ça m’a l’air bien complicatouillé ta solution !!!


      @+ P@py



    • Aimable 20 septembre 12:53

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Pas du tout , cela coule comme de l’eau de source pour des puisatiers industriels smiley


  • rhea 1481971 19 septembre 21:48

     Question courage politique, personne ne le dit, le développement des

     ondes électromagnétiques sur terre perturbe l"activité solaire. Tout 

     le monde à son smartphone sauf moi. Voulez vous la démonstration ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 septembre 21:58

      @rhea 1481971. Tu ferais mieux d’en parler à ton psychiatre. Il est tenu au secret professionnel, alors qu’ici...


  • sls0 sls0 19 septembre 22:01

    Les kmers verts auraient fait la chasse à l’irrigation qui est la cause de la pénurie d’eau on en serait pas là.

    Si on irrigue une plante c’est qu’elle est pas prévue pour la région.

    On consomme deux fois plus d’eau pour l’irrigation que pour l’eau potable. Pour l’eau potable il y a un retour de 65% pour l’irrigation rien, ça s’évapore et les terrains sont pourris par la concentration des sels minéraux.

    L’eau dans une nappe phréatique c’est le top. Dans une retenue colinaire en fonction de la température, du vent et de l’humidité c’est entre 1 et 15mm d’eau qui s’évapore par jour, ça concentre les sels minéraux.

    Une retenue colinaire qui permet l’infiltration ok, mais il y a l’évaporation.

    Il faudrait avoir l’avis du BRGM, ils maitrisent tout le système et n’on pas une vue partielle comme moi ou d’autres.


  • titi 20 septembre 01:21

    L’expression Kmers Verts est très adaptée.

    Car sous couvert d’un discours « vert », que nous proposent ils ?

    La concentration de l’habitat pour l’efficacité énergétique... donc la collectivisation de l’habitat.

    La suppression des moyens de transport individuels... donc la collectivisation du transport.

    etc...

    L’homo ecologicus, ressemble à s’y méprendre à l’homo sovieticus.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 10:04

      @titi

      Je n’arrive pas a piger la position de ces branques d’écolos qui nous bassinent à tours de bras avec les transports en communs , je leur signale qu’une part importante de nos concitoyens ne vivent pas à quelques minutes d’une station de métro, de bus, d’un gare, et que leurs lieux de travail ne sont pas forcement à une distance raisonnable d’un arrêt ou tout simplement desservis,.. ou ont des horaires inappropriés :source.


      J ’aime bien ta dernière définition !


      @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 10:09

      @titi

      Le déssalement de l’eau de mer, je l’évoque dans mon deuxième article, ben ce n’est pas « l’amérique » !(voir ce pargraphe)


      Quid du dessalement de l’eau de mer !


      Certains peuvent se dire, en voilà une idée qu’elle est bonne !, mais la réponse, ou plutôt les réponses ne sont pas si simples, en effet, il suffit de lire l’article de Wikipédia : Ici, ou cette étude de l’ONU : Dessalement de l’eau : l’ONU s’inquiète des risques pour l’environnement, et sur ce sujet, les autres résultats Google : Ici.

      Alors que devons-nous penser ? Quel peut être l’avenir ? Je pense qu’au niveau mondial le problème de l’eau douce est un problème extrêmement important, (voire même avec des risques de conflits armés : Ici). De toute façon par « obligation » il nous faudra premièrement faire des économies d’eau, ( certainement plus facile à écrire sur une feuille de papier qu’à réaliser sur le terrain), de plus d’autres diverses contraintes (climat, surpopulation, pollution,etc ) nous obligerons à prendre de gré ou de force des décisions qui forcément risqueront de ne pas nous plaire !

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/73-departements-en-etat-de-216834


      ...néanmoins dans certains cas, je pense nottament pour l’aprovisionnement en eau domestique cela peut être une solution intérrésante, surtout que ce système peut fonctionner à l’énergie solaire ( et c’est un principe français :Ici.) La journée le soleil fait fonctionner le système de dessalement, plus les moteurs électriques qui eux refoulent l’eau dans des châteux d’eau ,là par gravitée , l’eau peut ariver dans le circuits domestique ( même de nuit) !


      @+ P@py



  • ZenZoe ZenZoe 20 septembre 09:25

    Le problème avec les retenues et les barrages, c’est qu’ils ne font pas tomber la pluie smiley

    Les retenues et les barrages ne résoudront sûrement pas les problèmes de fond, qui sont : 1) plus assez de pluie, 2) une agriculture inadaptée, 3) un bétonnage frénétique et incohérent, 4) un gaspillage hallucinant de la ressource par une société inconsciente ou irresponsable

    Les retenues et les barrages ne sont qu’une solution court-termiste qui coûterait fort cher aux contribuables pour un résultat décevant au final.


    • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 20 septembre 09:48

      @ZenZoe

       admettons !
       il semblerait quand même que si l’U€ Bruxelloise veut imposer l’ouverture à la concurrence de 150 barrages hydro électriques c’est bien parce qu’il n’y a pas que de l’eau derrière , il y a aussi de la thune ....non ?


    • ZenZoe ZenZoe 20 septembre 10:58

      @Armand Griffard de la Sourdière
      Raison de plus pour ne pas en construire plus smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 11:11

      @ZenZoe. Tiens, ça me rappelle ma môman. Même ton péremptoire, même dédain envers les vérifications factuelles, même mépris envers les manants, même mauvaise foi, et raisonnements par insultes.
      Ton « plus assez de pluie », tu vérifies cela comment ?
      « inadaptée, frénétique et incohérent, inconsciente ou irresponsable », heureusement que toi tu es là pour relever le niveau !


    • oncle archibald 20 septembre 11:14

      @ZenZoe :

      100/100 d’accord ! Le bétonnage frénétique et incohérent participe beaucoup plus que la nature à tous nos malheurs. En implantant là ou il y avait des terres cultivées des maisons plus des terrasses tout autour plus des rues goudronnées pour y accéder on a supprimé tout l’effet régulateur des terres labourées et bien entendu on n’a pas créé de réseau d’évacuation des eaux pluviales suffisant pour faire face à cet évènement nouveau.

      La ou l’eau s’infiltrait doucement et allait finalement alimenter la nappe phréatique désormais elle ruisselle à gros torrents dès qu’il y a de fortes pluies, même lorsque ces pluies n’ont rien d’exceptionnel.

      Des épisodes Cevenols il y en a toujours eu. La différence avec « avant » ce sont leurs conséquences dramatiques qui résultent de deux causes : l’imperméabilisation des sols en lieu et place de terres agricoles labourées et donc très absorbantes, plus la construction d’habitations sans la moindre précaution dans des zones que tout le monde savait inondables occasionnellement.

      Une fois de plus c’est l’avidité qui est à l’origine de ces changements néfastes : quand le prix de la terre d’un agriculteur passe soudainement de 2€ le m2 à 75€ le m2, juste parce qu’on a déplacé le trait qui délimite les zones constructibles sur le PLU il n’hésite pas longtemps avant de la vendre au promoteur. Parfois même il est le maire ou l’adjoint au maire de son village .... D’autres fois comme à la Faute sur Mer le Maire n’est pas agriculteur mais juste marchand de matériaux tandis que sa femme est agent immobilier ! Le pognon, toujours le pognon !


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 11:17

      @oncle archibald. Les zones autrefois labourées... Alors il faut plus ou moins de retenues collinaires ?


    • eau-pression eau-pression 20 septembre 11:26

      @oncle archibald
      Pas sûr qu’il soit très pertinent de parler du labour. Sur des sols horizontaux, admettons que ça favorise l’infiltration. Dès qu’il y a un peu de pente, les sols s’en vont peu à peu (ou brutalement dans une zone touchée par un orage cévenol).


    • oncle archibald 20 septembre 11:43

      @JC_Lavau : ben oui, les agriculteurs labourent leurs terres, ça vous étonne ?

      Il faut des retenues collinaires pour ceux qui veulent faire du maïs là ou il y avait de la vigne parce que ça leur rapporte plus .... Moi je crois que c’est très con, mais je ne suis pas agriculteur et ils ont en règle générale beaucoup de mal à boucler leurs budgets.

      Pour le reste que se soit du maïs ou de la vigne, quand on remplace tout ça par du goudron et du béton, c’est incontournable : on provoque un afflux très rapide des eaux pluviales vers les points bas et on inonde tout sur le passage de ce torrent artificiel !

      C’est sûr que si c’est pour vendre leurs terres en terrain à bâtir ils n’ont nullement besoin de retenues collinaires, quoique ... C’est joli une marre avec des canards au milieu d’un lotissement !


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 13:10

      @eau-pression. Dans les Cévennes, j’ai vu des restanques, pourtant indispensables à la moindre culture, partir en ruines. La main d’oeuvre abondante et costaude est partie vers les villes, depuis au moins deux générations. Et le sol est érodé jusqu’à la mer.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 13:28

      @JC_Lavau

      Question labours et semis, je me demande pourquoi que la technique du «  semis direct » n’est pas plus utilisée ?

      @+ P@py




    • eau-pression eau-pression 20 septembre 15:29

      @JC_Lavau
      En vacancier, j’ai bien un peu repris le flambeau. Mais laissons la place aux arbres, tant qu’ils peuvent redémarrer.

      Et puis, les restanques, ça marche bien en sol perméable, mais que faire dans les collines d’argile ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 15:52

      @eau-pression. Le flanc de vallée où Suzel était propriétaire sans avoir les bras, c’était essentiellement du calcaire Jurassique, avec parfois du Trias.

       Voici un autre cas concret, qui n’aura sans doute pas de solution, pour cause d’impasse administrative et juridique :
      http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,2444.0.html
      J’en conclus que l’érosion, ça existe...


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 17:39
      • @JC_Lavau

      Dans quelques décennies le paysage français sera les villes avec d’immenses zones commerciales, et la campagne un désert d’humains dans de terres qui deviendront de plus un plus de forets non entretenues offertes aux incendies , car le pastoralisme aura disparu à cause de la présence du loup cette adorable « petite bête »* cher à nos éternels irresponsables bobos écolos !

      • qui comme aux siècles passés rejoueront au petit « Chaperon rouge », et les lignes qui suivent je pense que peu d’écolo bobos le savent !


      Les attaques recensées de loups sur les humains depuis le moyen âge !


      L’excellent site : L’homme et le loup 2000 ans d’histoire, il y a une page qui recense les attaques de loups sur les humains depuis le moyen-âge.

      Pour se convaincre que le loup s’attaque à bien l’homme lisez ce qui suit.

      D’abord , il y a cette grande étude sur les prédations du loup envers l’homme. Pour la trouver il vous suffit de cliquer sur le lien qui suit, c’est sur un document en PDF, il vous reste a le charger : lien. Ensuite, il y a cette autre étude, ou il est indiqué qu’il y a eu en Europe 3.000 attaque mortelles d’homme au cours de ces 500 dernières années . Pour trouver ce document qui est en PDF, il vous faut regarder cette page de résultats Google et consulter le premier qui s’affiche en haut de page document PDF , intitulé « Le loup est-il dangereux pour l’homme » : ici . Pendant les guerres les cadavres et les blessés ont servis de nourriture aux loups.Wikipédia dans son article sur les loups dans son paragraphe 5 mentionne bien cette prédation :.

      Depuis la nuit des temps les loups ont toujours attaqués les humains, et plus particulièrement les enfants, partant de ce constat, et au vue de la progression en augmentation très nette du nombre de meutes,... et la raréfaction de leurs proies sauvages due en partie au il est certains que des attaques d’humains en particulier celles d’enfants vont hélas se produire !

      ...et de plus en plus, les loups se rapprochent des habitations !

      @+ P@py




    • ZenZoe ZenZoe 20 septembre 17:45

      @oncle archibald
      Oui, c’est exactement ce que je voulais dire au sujet du bétonnage, et vous l’avez très bien expliqué.


    • eau-pression eau-pression 20 septembre 21:53

      @ZenZoe et @archibald

      Et voila, la Zoé Zen envoie des compliments au papy de la Zoé 100000 Volts (chez Renault, c’est juste 400).

      Ca vaut bien un petit Bécaud.

      Z’avez vu mon avatar ? Témoignage d’une époque où l’homme usait de son meilleur savoir-faire pour honorer l’eau (interprétation perso).


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 septembre 10:28

      @JC_Lavau

      Sûr que l ’érosion existe :Wiki


      .. et les fouilles anciennes, qui montrent moult exemples de sites romains enfouies sous terre ::Ici.


      .. et la position actuelle de la vile d’Aigues-Mortes qui sous le roi Saint Louis ( 1226/1270 )

      était un port sur la méditerranée.


      Autre exemple le port romain de Fréjus dans le Var ( voir la rubrique : Port antique :Ici.)


      @+ P@py


    • ZenZoe ZenZoe 21 septembre 15:20

      @eau-pression
      Et voila, la Zoé Zen envoie des compliments au papy de la Zoé 100000 Volts


      Il faut bien se soutenir entre vieux smiley
      En tout cas, vous avez une bonne mémoire !


    • eau-pression eau-pression 21 septembre 21:15

      @ZenZoe
       La mémoire de l’eau, ZZ !

      Vous aimez Bécaud ou vous grimpiez aussi à 100 000 Volts ? A cette tension, vous pourriez facilement nous éclairer sur vos histoires de famille avec @tonton, en particulier sur la petite dernière dont il parle plus bas.

      Au fait, il sent toujours la chèvre, comme ce tonton la ?


  • the clone the clone 20 septembre 10:47

    Je vais installer une hélice a la sortie de ma vessie pour produire de l’électricité bio .....


  • moderatus moderatus 20 septembre 11:03

    Bonjour Gilbert,

    On vit dans un pays où le pouvoir ne fait que blablater mais ne fait rien.

    Je vis quelques mois par an eu sud de l’Espagne, du coté d’ Alicante., et l’autre partie dans le pays basque.

    En Espagne il pleut 5 fois moins que dans le sud ouest, il y a invasion de touristes, et on ne manque jamais d’eau, jamais de restriction ni de coupure.

    Dnas le pays basque comme dans d’autre régions, on manque d’eau.

    Comme tu l’expliques, on ne fait pas de réserves ne pas mécontenter les écolos.

    Où sont le bon sens et l’éfficacité ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 11:12

      @moderatus. Et pourtant le pays Basque est remarquablement arrosé.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 12:22

      @moderatus

      Salut le touriste,


      Tu as tout dis, et il n’y a rien à rajouter !


      Pour résumer façon P@py, nous sommes gérés par des « nouilles molles » qui se couchent devant quelques bobos balaises en baratin qui braillent comme des camelots de foire !



      @+ P@py



    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 12:36

      @moderatus

      .. ah !, j’ai oublié et en complète contradiction avec ce que veulent nous faire croire les « guignols » de Reporterre !


      @+ P@py


  • eau-pression eau-pression 20 septembre 11:12

    A Sivens, le courage est du côté du mort.

    Renseignez-vous avant de vous baser sur le plus mauvais exemple.


    • oncle archibald 20 septembre 11:34

      @eau-pression : « A Sivens, le courage est du côté du mort. »

      Vraiment ? Un écolo convaincu qui est venu pacifiquement manifester toute la journée et qui le soir venu, quand il a trop bu et est tout excité, a voulu aller se mêler à ceux qui à quelques mètres de là jouaient à emmerder les flics, juste pour voir comment ça fait, ou pour montrer qu’il n’était pas un couard, c’est du courage ?

      J’appelle ça un manque total de discernement, plus un débol complet ! Un acte très con qui tourne mal parce que lui, le gentil, ne sait pas « y jouer » tandis que ceux qui se mesurent aux flics sont des agitateurs « pros » qui savent très bien comment faire. Et par une malchance extraordinaire une grenade tombe pile dans la capuche de son sweat shirt quand il tente de repartir de ce guêpier.

      Au fait à Sivens, ils sont finalement en train de se mettre tous d’accord pour construire une retenue d’eau dont les agriculteurs ont grand besoin ! Résultat : un mort pour rien, et le hasard a voulu que la victime soit extrêmement pacifique !


    • eau-pression eau-pression 20 septembre 12:26

      @oncle archibald
      Le discernement, peut-on essayer d’en avoir maintenant ?

      D’abord, chez les politiques, je vois surtout pratiquer l’art d’embobiner les gens, que vient faire le mot « courage » la dedans ? C’était le sens de mon interpellation. Car j’en vois bien peu qui risquent ne serait-ce que leur réputation dans leurs prises de positions.

      Maintenant, qu’il y ait un jeu trouble entre les forces de l’ordre et certains agitateurs, je vous l’accorde.

      Avant de poursuivre, je précise que je ne suis pas spécialiste de ce qui s’est passé à Sivens, juste très intéressé.
      Les gendarmes étaient-ils là légitimement ? Il y avait un recours en attente au niveau UE, je crois.
      R.Fraisse avait bu un coup, mais que faisaient les soldats avant le corps à corps ? En tous cas, le gendarme qui a lancé la grenade n’a pas été bien professionnel. Sauf erreur, l’assaillant était seul.

      Maintenant, j’ai bien noté que beaucoup de copains du mort se sont défilés quand il a fallu témoigner. Ce n’est pas un trouble à l’ordre public, mais à sa mémoire.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 12:45

      @eau-pression

      Ben voyons à Sivens comme les forces de l’ordre étaient constamment agressées à coups de bouquets de roses, ben , il a bien fallu qu’ils se défendent !


      Rémy un mort pour rien, car je penseque la « mare aux canards » se fera un jour !


      @+ P@py


    • eau-pression eau-pression 20 septembre 12:54

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Quand je dis que l’assaillant était seul, vous pouvez me contredire ?

      Quand je parle d’un recours, idem ?

      Le nouveau projet, c’est la copie de l’ancien ?

      Ce que beaucoup ne voient pas, c’est que dans « aménager », il y a ménager.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 septembre 17:01

      @eau-pression

      Es-ce l’âge, mais j’avoue que je ne comprends pas très bien le sens et les raisons de tes questions

      @+ P@py


    • eau-pression eau-pression 20 septembre 21:41

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Je reprends juste des points de mon commentaire à @archibald un chouîa plus haut.

      Pourrais-tu faire ressortir de ton passé professionnel un comparatif des situations où tu étais l’interprète de la loi par rapport à celles où tu n’étais qu’un pion dans un jeu qui t’échappait totalement ?

      Regardons donc les vidéos d’octa, plutôt que jouer à l’engueulade de comptoir.


  • Désintox Désintox 20 septembre 12:13

    Encore un article qui assimile toute démarche écologique à de bêtise pure et simple. Pourtant, il suffit de réfléchir :

    • À quoi servent les retenues ? À irriguer.
    • Pourquoi irriguer ? Pour cultiver du maïs
    • Pourquoi du maïs ? Pour nourrir du bétail
    • Pourquoi du bétail ? Parce qu’on bouffe trop de viande.

  • Octa 20 septembre 12:31

    Perméabilité et porosité des sols : https://www.youtube.com/watch?v=Iw-M4lJiFys

    Activité de l’eau : https://www.youtube.com/watch?v=d7ZjkiDuLwY

    Fonctionnement biologique des sols : https://www.youtube.com/watch?v=DAOdifyrfp4

    SOL NU, SOL FOUTU : https://www.youtube.com/watch?v=_gpu7iUISB0


Réagir