lundi 15 mai 2023 - par ricoxy

Anagrammes

ANAGRAMMES

 

Il n'y a de vérité que dans le langage
L'auteur

In principio erat Verbum
La Bible

Anagramme, pic et pic et colégram
Comptine enfantine

Jeu de mots, jeux de l'esprit

On sait ce qu'est une anagramme : c'est le fait de prendre les lettres d'un mot, de les disposer dans un ordre différent pour former un nouveau mot. dont le sens est parfois en rapport plus ou moins proche avec le mot initial. Quelques exemples : amateur donnera marteau (certains amateurs sont véritablement marteaux quand il s'agit de leur marotte) ; brute donnera buter et rebut (cette brute, véritable rebut de la société, n'a aucun scrupule à buter des gens) ; chien donnera niche (ou Chine, quand il s'agit d'un pékinois) ; dinar donnera radin (et les radins comptent volontiers leurs dinars) ; esprit donnera tripes (les intestins abriteraient un grand nombre de neurones, constituant ainsi un deuxième cerveau, ce qui ne manque pas d'esprit) ; migraine donnera imaginer (trop d'imagination provoque des maux de crâne) ; police donnera picole (les gars de la police, c'est des as de la picole) ; sarcasme donnera massacre (vous pouvez massacrer quelqu'un à coups de sarcasmes) ; tsar donnera star — si c'est un grand monarque, ou bien rats s'il a l'esprit rongé par l'envie et le pouvoir ; vierge donnera givrée — et l'on sait combien la chasteté peut échauffer l'esprit, etc. Il est possible de trouver des dizaines, des centaines d'anagrammes, plus ou moins amusantes.

On peut utiliser ce même procédé avec les noms propres. Ronsard avait déjà fait le coup :

Marie, qui voudrait votre nom retourner,
Il trouverait Aimer. Aimez-moi donc, Marie.

Ronsard, Les Amours

Les anagrammes peuvent comprendre un, deux mots, voire plus. André Breton n'avait pas loupé Salvador Dali en réduisant ses prénom et nom à Avida dollars. Laurent Fabius a eu droit, lui, à Naturel abusif. Quant à l'ancien président Vincent Auriol, il fut exécuté d'un peu flatteur Voilà un crétin.

Poursuivons. Socrate et atroces : l'on sait que Socrate mourut dans d'atroces souffrances en buvant la ciguë. Quant à l'empereur romain César, c'était un personnage sacré — mais pas pour Brutus, apparemment, qui trucida brutalement son papa adoptif (cf. le fameux Tu quoque filii !).

Le nom du sympathique chanteur Patrick Bruel a comme anagramme burle. La burle est un vent froid du sud-est du Massif central, qui souffle sur le haut plateau du Velay. Quand souffle la burle, la température est très froide. Ce vent a donné son nom à un célèbre roman Les Hauts de burle-vent, titre que ces salauds d'Anglais nous ont volé. L'autre anagramme donne brûle, et l'auteur connaît telle ou telle jeune femme qui brûlent d'envie de rencontrer Partiiiick.

En mai 2023, on a vu, lors de son couronnement, le roi Charlie d'Angleterre la mine triste et tirée, ayant l'air de fort s'ennuyer. Il était prêt de chialer, aurait-on juré. Question : si ce triste sire décédait, laissera-t-il une veuve joyeuse ?

Sa mère, la reine Élisabeth, morte en octobre 2022, faisait preuve, elle, de beaucoup d'habiletés dans de nombreux domaines, surtout phynanciers.

L'archi-milliardaire Elon Musk se prête aussi au jeu de l'anagramme. Elon donne Noël, et ce n'est vraiment pas un père Noël : ses recherches sur l'intelligence artificielle nous promettent-elles un bel avenir dans le meilleur des mondes ? Quant à son nom Musk, c'est l'anagramme du mot turc kusm, qui veut dire : vomir (voir la captécran ci-dessous ; vous pouvez vérifier avec Gurgle) :

La signification du mot turc kusm d'après le traducteur de Gurgle.

Que ceux qui pensent que les inventions d'Elon Musk sont à vomir, lèvent le doigt. Ils ont gagné.

Les ministres (du latin minister : serviteur, domestique)

Il nous est apparu amusant d'appliquer ce jeu aux noms de quelques ministres ayant servi ou sévi ces deux derniers quinquennats ; on verra que cela réserve quelques surprises. Notons tout d'abord que l'anagramme de ministre donne intérims ; les ministres sont en effet des personnes qui occupent leur poste par intérim. Mais ce n'est pas auprès de Pôle Emploi que les ministres se recrutent, mais surtout auprès de l'E.N.A., qui est l'anagramme d'âne. Ce qui explique sans doute le haut niveau d'incompétence professionnelle dont beaucoup d'entre eux ont fait preuve au moment de la crise du covid.

Nous ne prendrons évidemment dans ce petit essai que les noms d'hommes / femmes politiques qui se prêtent strictement au jeu de l'anagramme, à part deux petittes exeptions — qui confirment la règle, bien sûr.

Procédons logiquement, c'est-à-dire par ordre alphabétique. On aurait voulu placera madame Élisabeth Borne en tête, en tant que Premier·ière ministre. Mais Borne n'a pas exactement d'anagramme puisque avec son nom, on a borne (limite) et borné (limité). Ce n'est pas très flatteur – mais ce ne sont pas des anagrammes stricto sensu. Elle n'avait qu'à garder son nom de Bornstein – pas d'anagramme possible.

On se souvient des facéties de Mitterrand (François), qui avait nommé Édith Cresson à l'Agriculture, et Jacques Delors aux Phynances. Certains ministres actuels répondent à cette logique facétieuse à travers leur anagramme.

Gabriel Attal : l'anagramme de son nom donne talat. Talat vela veut dire trois en arabe, et c'est aussi le nom d'un jeu de société. C'est une sorte de jeu d'échecs qui se joue sur trois plateaux. La fonction de Gabriel Attal au sein du gouvernement ? (prenez bien votre respiration) : Ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Phynances, du Loto et de la Souveraineté industrielle et numérique, chargé des Comptes publics. Joue-t-il les différents budgets au talat ou aux échecs ? Après tout, les british ont un chancelier de l'Échiquier, qui est ministre des Phynances et un chancelier des chéquiers.

Ensuite, Christophe Béchu est ministre de la Transition écologique (?) et le la Cohésion des territoires (?). Béchu est l'anagramme de bûche, qui désigne un morceau de bois de chauffage, et aussi une pâtisserie que l'on déguste au moment de Noël. Quand on dit de quelqu'un que c'est une bûche, c'est qu'il ne manifeste pas une intelligence très vive. Il existe aussi le verbe bûcher, qui veut dire travailler dur. Béchu bûche-t-il ses dossiers ?

Laurence Boone, elle, est Secrétaire d'État (= sous-ministresse) auprès de la ministresse de l'Europe et des Affaires étrangères, chargée de l'Europe [sic]. Noter l'utilisation du mot "Europe" au lieu d'Union européenne. Les gens, lez génies du gouvernement n'ont pas encore compris, apparemment, la différence entre Europe et Union européenne. Contrairement à ce que l'auteur pensait, Laurence Boone n'est ni la femme ni la sœur de Dany Boon. Mais fait-elle rire ?

Nous trouvons ensuite François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention des pandémies. Toute analogie avec Eva Braun serait ici malséante. Par contre Braun est l'anagramme de ruban, qui désigne un morceau d'étoffe et aussi, entre autre, des sortes de pâtes (nouilles rubans), également appelées faveurs. Est-ce que le François en question aime les rubans, c'est-à-dire les décorations ? Ou bien sa fonction consiste-t-elle à couper des rubans lors d'inaugurations ?

Jean-François Carenco, ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur et des Outre-mer chargé des Outre-mer [sic]. Il y a maintenant DES outre-mer, mais le mot 'mer' reste invariable. Bon, passons outre. Carenco donnera accorné, qui signifie : pourvu de cornes. Alors là, mes amis, de quelles cornes parle-t-on ? Tiens, puisqu'il a des cornes, autant qu'il s'en serve pour bouter les Comoriens hors de Mayotte.

Arrive ensuite, triomphant, Christophe Castaner, l'ancien ministre de l'Intérieur. Amateur de poker menteur, il était très lié avec Christian Oraison, un caïd de la pègre des Alpes-de-Haute-Provence, membre de la Dream Team, abattu en 2008. Castaner déclare à son sujet : « C'était mon grand frère, mon protecteur. Il m'appelait l'étudiant ». (Source : Wikipédia). Les camarades du Parti socialiste, eux, appelaient Castaner Simplet.

L'anagramme de Castaner donne écrasant. En effet ce ministre envoya ses sbires écraser la révolte des Gilets jaunes. Accusé d'avoir fait énucléer des GJ, il répondit : « Moi, énucléer les GJ ? Mon œil ! » Et il ajouta finement : « Vous vous mettez vraiment le doigt dans l'œil ».

Gérald Darmanin, ministre de l'intérieur et des Outre-mer (encore !). Son nom donne mandarin. Accusé d'avoir visité de force l'intérieur de certaines dames, il fut blanchi car un ministre de la République ne saurait avoir un comportement délictueux. Peut-être que son poste de mandarin de la police (voyez l'anagramme de police plus haut), lui a évité des tracasseries judiciaires. Une autre anagramme donne mandrina, nom peu connu et qui désigne une sorte de rosier (vous pouvez vérifier). Il y a quelques années, alors que Darmanin était Secrétaire d'État au Trésor ou quelque chose comme ça, l'auteur écrivit au ministère des Phynances pour se plaindre de prélèvements qu'il estimait abusifs. Le mandarin en question l'envoya sur les roses ou plutôt sur les mandrinas (et pourtant l'auteur n'avait pas fait de fautes d'orthographe dans sa lettre — ou alors très peu).

Passons à Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (?). L'anagramme de Fesneau donne faneuse, qui est une machine agricole qui sert à étaler et à retourner le foin. Le ministre est vraiment dans ses fonctions. Et son nom est presque un aptonyme. Mais, jouissant d'un caractère égal, on ne l'a jamais entendu le ministre faire du foin.

Olivier Klein, ministre délégué auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargé de la Ville et du Logement. Boudiou ! Tout ça ? Et pourtant son nom fait bien petit en face d'un tel titre (klein signifie petit en allemand). Rappelons l'étymologie de ministre : du latin minister = serviteur, domestique, venant de minus = moins, en face de magister = maître. Et on sait très bien qui est le maître. Quant aux "serviteurs", c'est-à-dire aux serviteurs de l'État théoriquement, il semble qu'ils ne veuillent que notre bien — ou plutôt que nos biens.

Bruno Lemaire, Ministre de l'Économie, des Phynances, du Loto et de la Souveraineté industrielle et numérique. Une charge énorme, qui lui laisse cependant le temps de pondre d'exquis ouvrages de littérature érotique, où il est question du "renflement brun de [l'] anus" d'une femme. Notre Bruno est fasciné par les anus — pour mieux nous enc… sans doute. Notons que Bruno est l'anagramme de buron : oublions le Buron, de triste mémoire, pour indiquer qu'un buron désigne une petite cabane de pierres couvertes d'ardoises en Auvergne. Quand il sera bien veux, le soir, à la chandelle, peut-être se retirera-t-il dans son buron pour faire des fromages ou, derrière son bureau, se livrera-t-il à l'écriture ?

Voyons maintenant Roland Lescure, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Phynances, du Loto et de la Souveraineté industrielle et numérique, chargé de l'Industrie. Un presque jumeau du précédent. Notons que la plupart de ces ministres ont des titres ronflants, à rallonge. Pour compenser quoi ? L'anagramme de Lescure donne ulcères. Qui donc n'a pas connu d'ulcères à cause des taxes et impôts que nous subissons en France ? Plus de 250 ! Nous sommes le pays le plus taxé, le plus imposé du monde. Pas étonnant : nous sommes le pays du monde où il y a le plus d'énarques.

Sébastien Lecornu, ministre des Armées et des marches militaires. Voici une autre bête à cornes (voir Carenco). L'auteur se plaît à imaginer une armée de taureaux, surgissant dans l'arène mondiale, l'écume à la gueule, et fonçant sur l'ennemi, toutes cornes baissées. Lecornu a comme anagramme culeron, qui désigne une pièce en cuir pour porter la queue des chevaux. L'ennui, c'est que les chevaux ont été remplacés dans les armées modernes par des engins motorisés, auxquels l'on ne peut fixer des culerons, mais seulement des popotins d'échappement. Et inutile de rappeler l'étymologie de culeron.

Enfin, Olivier Véran, ministre délégué auprès de madame Élisabeth Borne, Premier·ière ministre, chargé du Renouveau démocratique [sic], porte-parole du Gouvernement, anciennement ministre de la Santé. L'anagramme de Véran donne navré. Qui, en effet, n'a pas été navré par les déclarations et les actions de ce ministre, alors qu'il présidait à la santé nationale, par sa gestion de la pandémie du covid, véritable pandémonium ? Son rôle comme porte-parole du gouvernement est tout aussi navrant à cause de ses déclarations maladroites, presque aussi maladroites que celles d'une prédécesseuse, dont on a pu se demander, sur le ton de Rica des Lettres persanes : « Comment peut-on être si bête ? »

Nous venons de faire un rapide tour de piste autour du cirque du gouvernement. Il y a bien d'autres ministres, ministresses et secrétaires d'État. Mais leur nom soit ne se prêtent pas au jeu de l'anagramme, soit donne des noms sans beaucoup d'intérêt humoristique. On attend du prochain remaniement ministériel une fournée de noms qui livreront des anagrammes amusantes. La compétence des futurs ministres ? On s'en fout. Rappelons à ce propos le mot d'un célèbre humoriste, dont l'auteur a oublié le nom et même le prénom : « Avant, quand un ministre parlait à la télé, il nous faisait rire. Maintenant, quand un ministre parle à la télé, il nous fait ch… »

 



11 réactions


  • SilentArrow 15 mai 2023 09:17

    @ricoxy

    Bravo !


    • ricoxy ricoxy 15 mai 2023 10:07

      @SilentArrow
       
      Merci pour votre appréciation. Ce petit essai sur les noms des ministres est ma « casserolade » à moi pour marquer modestement mon désaccord avec la politique du gouvernement.


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 15 mai 2023 09:46

    Les anagrammes et les thèmes astrologiques induisent en nous les mêmes biais

    cognitifs.


  • ricoxy ricoxy 15 mai 2023 10:09

     

    Je suis moi-même agnostique, mais pouvez-vous me dire ce qu’est un « agnotologue » ?

     


    • pemile pemile 15 mai 2023 10:31

      @ricoxy « pouvez-vous me dire ce qu’est un « agnotologue » ? »

      Le contraire de Francis ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Agnotologie


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 15 mai 2023 11:01

      @ricoxy
       
      l’agnotologie c’est une chose. Les trolls stipendiés sont les petites mains des fabricants d’ignorance industriels et politiques (*)
       
      En m’autoproclamant agnotologue je m’engage à traquer les fabricants d’ignorance et leurs productions dans les domaines qui me touchent de près ou de loin.
       
       (*) « Nous savons que notre programme de désinformation est complet quand tout ce que croit le public américain est faux. » William Casey ancien directeur de la CIA

       


    • ricoxy ricoxy 15 mai 2023 12:10

      @Francis, agnotologue
       
      L’essentiel, pour la plupart des gouvernants, n’est pas tant d’administrer un État, mais d’abuser, de couillonner les citoyens (cf. la mascarade du couillonna-virus en France).
       
      En dénonçant effectivement leur « novlangue », on arrive à percer à jour leurs manigances. C’est ce qu’avait fait Victor Klemperer avec sa Lingua terttii imperii.
       


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 15 mai 2023 12:20

      @ricoxy

      Salutations comme disait Perceval dans Kaamelot, « c’est pas faux »..
      ce serait même juste en fait..
      cheerio.


  • ricoxy ricoxy 15 mai 2023 12:33

     

    Gracias. Спасибо. Merci. Thank you.

     


  • SilentArrow 16 mai 2023 09:40

    @ricoxy

    Anagramme de « la chute des corps » : « hors du spectacle »

    Fallait le trouver celui-là : 15 lettres, cela fait quelque chose comme 1,3 10¹² permutations possibles, ce qu’il faut encore multiplier par le nombre de possibilités de placer des espaces.

    Malheureusement, « la chute des corps », ce n’est pas le nom d’un politicien.


    • ricoxy ricoxy 16 mai 2023 10:10

      @SilentArrow
       
      Étant donné que les politiciens sont en représentation permanente, « hors du spectacle » tombe à pic pour l’anagramme de « chute des corps » quand lesdits politiciens sont écartés de la scène politique — ce qui est pour eux une chute cruelle.
       


Réagir