lundi 5 décembre 2016 - par Pierre JC Allard

Après Fidel Castro. Pour le meilleur ... ou pour le pire

C'est maintenant qu'il nous dit "Hasta Siempre "... Voici verbatim ce que j'ecrivais il y a près de 7 ans .....

Le glas s’est tu, 4 000 000 de Cubains ont défilé devant sa dépouille et l’élite politique du monde, droite mi-repentante et gauche mi-soulagée, s’est jointe aux philosophes et aux artistes pour assister aux obsèques du Lider Maximo. Comme Guise, mort, il a l’air plus grand. Puis, le monde a recommencé à tourner. Qu’est-ce qu’on fait de Cuba ?

Comment intégrer Cuba à l’économie et à la politique de l’Amérique ? Cuba, qui a l’air d’une zone sinistrée avec ses maisons Art Déco en ruine et ses oasis de luxe aseptique pour touristes, mais qui regorge de ressources humaines compétentes – dont des médecins dont on a bien besoin. Cuba, dont la population, même contestataire et bien lasse du socialisme, n’en est pas moins imbibée jusqu’à la moelle des principes de solidarité et de justice sociale dont on a soigneusement protégé les habitants des USA. Cuba, à qui sa diaspora en Floride confère une importance capitale dans la politique interne des USA.

Qu’est-ce qu’on fait avec Cuba ? On peut simplement faire tomber toutes les entraves au commerce et aux échanges économiques et culturels entre les USA et Cuba. Des centaines de milliards de dollars seront rapidement investis à Cuba pour en faire le paradis touristique exotique dont les Américains ont besoin, maintenant que le terrorisme leur a rendu l’étranger bien inhospitalier. Cuba, un paradis : l’ordre règne…

L’ordre règne…, mais règnera-t-il longtemps si on y déverse ces milliards ? Cuba, avant Castro, était le domaine de la pègre. Comme le sont aujourd’hui quelques îles environnantes qui font aussi souvent office de paradis fiscaux. Les autorités cubaines, privées du grand rêve de Fidel, pourraient être bien vulnérables à la corruption… Après le communisme, veut-on le banditisme, comme voisin gênant à 90 kilomètres de Key West ?

Certes pas, mais comment l’éviter ? En allant surveiller tout ça de très près… Quelle serait la meilleure façon de gérer ce spectaculaire Klondyke qui va se développer à Cuba ?

Publicité

 ACCUEILLIR CUBA AU SEIN DES USA !

On évite ainsi qu’un pouvoir mafieux ne s’y installe et on s’assure du même coup qu’il n’y aura pas résurgence à Cuba d’une pensée socialiste, car les pouvoirs d’un État dans l’Union américaine sont limités et, de toute façon, toute velléité marxiste y serait neutralisée par les médias qui seraient alors sous contrôle des grands groupes de presse américains.

En admettant Cuba dans les USA – et sans doute Puerto-Rico par la même occasion – on aurait aussi une expérience pilote, dans les conditions les plus favorables, des effets et des conséquences de l’entrée d’États latinos bilingues dans l’Union.… Le prélude au destin « manifeste » et incontournable des USA.

Bon pour l’image des USA, aussi, car le choix référendaire du rattachement aux USA sera présenté au monde comme le rejet du socialisme, la preuve définitive que si une démocratie eut existé à Cuba, l’hérésie castriste y aurait été dénoncée depuis longtemps… On justifiera ainsi a posteriori l’injustifiable embargo. Oncle Sam aura eu raison…

Qu’en diraient les Cubains ? Je crois qu’ils accepteraient avec enthousiasme. D’abord, parce que l’image de l’Amérique au quotidien, relayée aux Cubains par les cousins de Miami, est celle d’un monde plus beau que nature, pas si différent de celui que Voice of America faisait miroiter aux pays de l’Est durant la guerre froide. Voulez-vous être Américains, s’entend : « Voulez-vous être riches ». Une question à laquelle généralement on dit Oui…

Ensuite, parce qu’à Cuba on aime bien les Américains. La propagande antiaméricaine castriste n’a jamais ciblé le citoyen américain, mais a présenté celui-ci comme une victime de son gouvernement odieux. Ce sont des frères à retrouver… Depuis des décennies, d’ailleurs, les Américains qu’on a vus a Cuba ont été ceux-la seulement qui étaient bien sympathiques… Il n’y a sans doute pas un pays où l’image de l’Américain moyen ait été aussi bien protégée d’une hostilité larvée qu’à Cuba !

On présentera ce choix comme un rejet du castrisme, mais il est probable que les Cubains resteront fermement attachés à l’idée d’eux-mêmes qu’on leur a inculquée et ne perdront pas de sitôt le sentiment de supériorité morale qu’ils retirent de leurs systèmes d’éducation et de santé. Dans Cuba devenu un état américain, ils préserveraient sans doute jalousement les avantage sociaux qu’ils ont acquis et se verraient comme les pionniers d’une conscience sociale au sein des USA.

Publicité

Ils y seraient alors bien utiles, car, « une plus grande conscience sociale », n’est-ce pas justement la direction que le nouvel Establishment des USA veut prendre ? Obama serait-il là, si la décision n’avait pas été prise de déplacer les USA vers la gauche ?

Cuba peut être, au sein des USA, l’état pauvre sauvé du communisme que le « bon capitalisme » enrichit. Les mécanismes sociaux cubains pourront être tolérés et même copiés sans vergogne, dès qu’on aura convaincu le bon peuple qu’en les rendant « libres » on en a exorcisé la malfaisance qui appauvrissait les Cubain sous Castro et que, capitalistes par adoption, ils sont désormais tout à fait acceptables.

Cuba au sein des USA ? Une fiction, bien sûr, mais ne la donnez pas trop vite pour invraisemblable….

Pierre JC Allard

( P.S Si vous aimez la politique fiction, télédéchargez « Le Printemps de Libertad » un petit divertissement que j’ai publié au moment du Deuxieme Référendum au Québec).



42 réactions


  • fred.foyn 5 décembre 2016 15:24
    (On évite ainsi qu’un pouvoir mafieux ne s’y installe)
    A ma connaissance, le pouvoir mafieux est déjà en place avec cette dictature d’un autre âge ?
    Le problème restant (comme partout sur la planète) les rapports de l’homme avec l’argent !

  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 décembre 2016 16:32

    @ Fred.Foyn


    Ne confondez pas tout.... La dictature a Cuba n’a rien d’un état mafieux ! Aussi longtemps qu’on n’aura pas une vraie démocratie a offrir - ce qui a plus de chances de survenir vite à Cuba qu’en France ou au Canada - un régime autoritaire ferme est ce qu’il faut à Cuba... et ce qu’il faudrait dans tous les pays pauvres en voie de développement ! Ce que nous appelons présentement « Démocratie », n’est maintenu que parce que c’est le milieu le plus favorable pour qu’y régne une corruption généralisée. La condition normale de toute société humaine, comme dirait Alain Minc à qui on donnera bien un jour le Nobel pour ce lumineux constat....

    PJCA

  • Elliot Elliot 5 décembre 2016 16:36

     ACCUEILLIR CUBA AU SEIN DES USA !
    On évite ainsi qu’un pouvoir mafieux ne s’y installe...

    Rassurez-moi, c’est de l’humour ?

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 décembre 2016 16:41

      @Elliot


      Je crois que c’est inévitable. Si vous avez un argumentaire à faire valoir, je vous répondrai avec plaisir et respect.

      PJCA





    • alinea alinea 5 décembre 2016 20:25

      @Pierre JC Allard
      Pourquoi pensez-vous qu’être attiré par le diable soit inévitable ?
      Avez-vous vu ces films ?

      https://www.legrandsoir.info/serie-documentaire-revolucionarios.html

      Si les générations suivantes vendent Cuba pour des mac do on pourra se poser des questions, mais il semble clair que les USA mourront avant Cuba ! Car je ne sais pas si vous avez remarqué que le monde bouge et Cuba ne sera plus seul.
      Du reste les USA se croient si malins, qu’ils font mine de mansuétude, juste après le passage de Poutine sur l’île, mais ils savent bien que dans deux ans au plus ils ne maîtriseront plus rien. Cuba aura tenu jusqu’à la mort du capitalisme.


    • Xenozoid 5 décembre 2016 20:44

      @alinea


      j’aime bien la societé du spectacle



    • alinea alinea 5 décembre 2016 21:04

      @Xenozoid
      pas moi : je ne peux pas regarder ce genre de trucs !!!
       smiley ; quand même !!


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 décembre 2016 23:03

      @alinea

      Le capitalisme a appris jusqu’où il peut aller trop loin dans l’inéquité et l"injustice. Il dure... Ceux qui veulent changer le monde ont plus de mal à prévoir le point de rupture de la nature humaine, mais je crois que les successeurs de Fidel le connaissent. Les autres le découvriront a Cuba quand il y aura ce référendum. Je crois que non seulement l’entrés de Cuba dans les USA ne serait pas la défaite des efforts qui ont été consentis, mais en serait le meilleur accomplissement. Sont-ce les Romains ou les Grecs qui ont vraiment gagné à leur affrontement devenu une fusion ? 


      PJCA


    • Jacques-François Bonaldi 6 décembre 2016 08:37

      @Pierre JC Allard

      Si vous parlez sérieusement, alors, vous me sidérez ! Proposer aux Cubains d’entrer dans les USA, nous sommes (vous êtes) en plein délire ! Ignorez-vous que toute l’histoire de Cuba, de tous ses penseurs depuis la fin du XVIIIe siècle et durant tout le XIXe siècle a été précisément de refuser d’être engloutis par le « monstre » , comme l’appelait José Martí ? Ici, on se regarde dans le miroir de Porto Rico et on se trouve bien mieux portant et surtout bien plus libre ! Invitez les Cubains à cette perspective après qu’ils ont fait une des plus grandioses révolutions du XXe siècle, et ils vous riront au nez. C’est une idée si saugrenue et surtout si insultante pour le peuple cubain qu’elle ne mérite pas la moindre commentaire.

      Jacques-François Bonaldi (La Havane)


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 décembre 2016 18:43

      @alinea


       Je crois que le document que vous adresse Xenozoid, qui est une dénonciation terrible de la propagande américaine ans l’optique de la Coree du Nord devrait etre vu par tous... ou gardé en mémoire pour être vu plus tard, car il fait plus d’une heure. Il y a des parties trash, mais le fond est interessant.

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 décembre 2016 19:15

      @Xenozoid


      Merci pour le texte PROPAGANDA. Très instructif.

      PJCA


    • Xenozoid 9 décembre 2016 21:22

      @alinea

      je pensais comme candide ....

  • Clocel Clocel 5 décembre 2016 17:29

    Pour résumer, vous demandez aux cubains de se la couper et de se la fourrer dans le cul !!!

    Après 50 ans de résistance à un système qui a tout fait pour les faire crever !?

    Intéressant...

    Peut-on vous suggérer de changer vos substances ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 décembre 2016 18:10

      @Clocel

      Castro et la révolution cubaine n’ont pas de plus fidèle soutien que moi. Voyez seulement mes articles sur ce site depuis des années ! Je suis simplement lucide et relativement bien informé. L’important est de poursuivre le combat autrement et de préserver les ÉNORMES acquis de Castro. 
      Il a réussi a mettre en place des changements qui font que le temps travaille maintenant pour son idéal, ce qui est le plus difficile d’une révolution. Le reste est stratégie et ce que j’en dit n’est qu’une hypothèse. Je suis persuadé que celui qu’il a choisi pour succéder à Raul sera à la hauteur. 

      Patria o muerte, venceran.

      PJCA



    • Clocel Clocel 5 décembre 2016 19:19

      @Pierre JC Allard

      Que pensez-vous qu’il se passera à la moindre faiblesse idéologique ?

      Au changement brutal de paradigme ?

      Nous avons l’exemple de l’ex-URSS...

      Que serait la Russie aujourd’hui sans la reprise en main ferme de Poutine ?

      Cuba, sous la contrainte a appris à refermer ses cycles de production, à créer un mode de vie donnant à chacun ce que nos sociétés ruisselantes de moyens n’a pas réussi à faire...

      Vous voudriez les voir se jeter dans les bras d’une Amérique agonisante, au moment même où elle va faire l’expérience des limites ?

      Les cubains connaissent leur Histoire, ils savent d’où ils viennent, ce qu’ils ont dû subir et à qui ils le doivent...


    • asterix asterix 5 décembre 2016 20:10

      Bravo Monsieur Allard.
      Par d’autres chemins, vous qui aimez tout autant le peuple cubain que moi, vous en arrivez aux mêmes conclusions que celles exposées sur cette même antenne dans plusieurs de mes interventions durant les six ans où je suis intervenu à ce sujet.
      Vous avez été abreuvé de louanges, moi d’injures.Il n’y a que là que réside la différences.
      Toute ma considération, companero.
      Alain Sapanhine
      l


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 décembre 2016 23:14

      @Clocel

      Le défi de Poutine était la reconstruction d’un système qui avait été saboté et trahi. Gr^ce a l’intervention russe, la Cuba de Castro n’a pas eu à vivre ces déboires : Cuba d’ici trois ans sera le pays le plus riche d’Amerique latine.... et c’est bâti sur du solide. Le chemin a suivre est donc différent.

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 décembre 2016 23:26

      @asterix


      Merci. Quand vous visez un but et que la route est barrée, il y a une différence significative entre prendre le temps de contourner l’obstacle et s’acharner à vouloir l’abattre. Peut-etre est-ce le moment pour vous de soumettre a nouveau vos idées qui n’ont pas été bien reçues. ? 

      Bonne chance

      PJCA





    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 décembre 2016 23:49

      @Michel Maugis

      Vous êtes bien dur avec Asterix.... mais je comprends que vivre dans le Chili de l’apres-Allende ne doit pas inciter un homme de Gauche à y mettre des formes smiley

      Pierre JC

    • Jacques-François Bonaldi 6 décembre 2016 18:49

      @Pierre JC Allard

      Je poursuis mes commentaires :

      Vous galéjez, n’est-ce pas ? Parce que si vous parlez sérieusement, j’en suis estomaqué ! Que le couronnement logique et désirable, selon vous, de la lutte des Cubains depuis plus d’un siècle (première guerre d’Indépendance, 1868-1878) et même avant, que, surtout, l’achèvement normal et souhaitable de presque soixante ans d’une Révolution socialiste qui a fait de cette île, entre bien d’autres conquêtes, l’un des États et des pays assurément les plus libres et les plus indépendants au monde face à des puissances dont la capacité de nuisance est sans commune mesure avec la sienne, soit l’annexion aux États-Unis qui en sont l’ennemi séculaire et surtout, de nos jours, l’antithèse absolue dans à peu près tous les domaines, c’est l’idée la plus farfelue et surtout la plus anticubaine que j’aie écoutée en bien des années !

      Même les « dissidents » les plus haineux envers la Révolution cubaine, même les plus vendus aux États-Unis dont ils reçoivent argent et prébendes et appuis, n’oseraient formuler une telle perspective, car leur « prestige » déjà inexistant ferait définitivement plouf. L’une des plus connues, qui, à l’époque où Bush fils ne rêvait que d’en découdre avec la Révolution cubaine et d’être le premier président étasunien à faire disparaître ce trublion si irritant à quelques encablures de ses côtes, a exprimé un jour son souhait que ses troupes envahissent Cuba, et « tant pis pour les Cubains ! », mais il ne lui serait jamais venu à l’idée de réclamer l’annexion de Cuba aux États-Unis…

      À l’époque allant de la fin de la première guerre d’Indépendance à la seconde (1895-1898), il y a eu, certes, un courant dit « annexionniste », mais pour une toute autre raison que celle que vous avancez : ne voyant pas la possibilité de se débarrasser du joug espagnol par leurs propres moyens (l’Espagne se disait prête, contre vents et marées, à conserver sa colonie « jusqu’au dernier homme et à la dernière peseta »), ils pensaient que l’annexion était une solution pour cesser d’être colonie et aussi, reconnaissons-le, s’intégrer dans un jeune pays qui, face à une Espagne rétrograde, représentait l’entrée dans la modernité. En 1898, je vous le rappelle, les États-Unis occupent militairement l’île jusqu’en 1902, imposent leur volonté sur les plans politique et économique, et transforment Cuba en une dépendance, en une néocolonie, bref la soumettent à une « annexion » larvée pendant soixante ans. Je vous rappelle aussi que la Révolution cubaine s’est faite, non seulement pour expulser Batista, mais aussi pour récupérer l’indépendance politique et économique perdue, ce que, comme les faits le prouvent éloquemment, aucun locataire de la Maison-Blanche ne lui a jamais pardonné. L’ « annexion », on l’a déjà connue ici, et personne n’en redemande, croyez-moi !

      L’annexion aux États-Unis, donc, c’était fin XIXe siècle, et pour des raisons très concrètes, dans une situation historique bien précise ! La prôner en 2016, c’est pour le moins saugrenu ! Ici, aujourd’hui, on taxe justement d’ « annexionnistes », ou de « plattistes » les Cubains qui n’attendent leur salut que des États-Unis…

      Si vous allez à Cuba, surtout n’avancez pas une telle idée à vos interlocuteurs : au mieux, ils vous riront au nez ou vous prendront pour un doux dingue ou un ignorant, au pire, même s’ils sont généralement accueillants, ils vous flanqueront leur poing à l’endroit du corps qui contient le cerveau. Car s’il est quelque chose dont les Cubains sont fiers, c’est de l’indépendance et de la dignité que leur a apportées leur Révolution socialiste…

      Vous vous dites défenseur et ami du peuple cubain. Magnifique. Sur Agoravox, en tout cas, on les compte sur les doigts de la main. Mais, je vous en prie, défendez-la autrement. Votre aide a tout du pavé de l’ours !

      Bien à vous

      Jacques-François Bonaldi (La Havane)


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 décembre 2016 19:04

      @Jacques-François Bonaldi

      Je ne parle pas d’annexion, mais du libre choix des Cubains de se joindre aux USA et je crois qu’ils feront ce choix .... si on le leur offre. Je crois aussi qu’ils y seront le ferment qui fera lever la pâte.

      PJCA 

    • Jacques-François Bonaldi 6 décembre 2016 22:39

      @Pierre JC Allard

      Ce que vous proposez n’est pas une annexion ?! Vous connaissez bien mal le peuple cubain et sa Révolution, et ignorez tout de son histoire et de ses valeurs nationales et révolutionnaires si vous pensez qu’il pourrait voter un rattachement aux USA !

      Et pourquoi ne proposeriez-vous pas aux Français de s’intégrer à la Grande-Bretagne, par exemple ? Tout ça n’est vraiment pas sérieux.

      Même Obama, qui est venu nous flatter dans le sens du poil ici à La Havane en mars dernier et nous « tendre une main d’ami », ne se risquerait pas à une telle proposition !!!

      Jacques-François Bonaldi (La Havane)


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2016 15:06

      @Jacques-François Bonaldi


      Je crois que vous connaissez bien mal la nature humaine et son évolution.... Je pense, cependant, que vous êtes de bonne foi et Cuba aura besoin de tous ses amis. Si vous êtes vraiment à La Havane et me laissez un point de contact, je vous inviterai pour un anejo à une terrasse de la Plaza Vieja.

      Pierre JC Allard




    • Jacques-François Bonaldi 8 décembre 2016 05:11

      @Pierre JC Allard

      Quelle suffisance dans votre réponse ! Oui, je vis et travaille à La Havane depuis très longtemps. Mais il vaudrait mieux que vous invitiez des Cubains à boire ce pot pour leur proposer votre petite idée : je vous le répète, s’il sont gentils, ils vous riront au nez. Je connais peut-être mal la nature humaine (qui peut se vanter de connaître ce puits insondable), mais je connais très bien en revanche le peuple cubain, son histoire et sa révolution.

      Comment pouvez-vous vous présenter en ami du peuple cubain tout en lui demandant de trahir son histoire ?! Et la révolution socialiste qui, justement, lui a donné cette liberté que beaucoup d’autres peuples pourraient lui envoyer.

      Quand je l’ai lu votre papier, j’ai pensé que vous faisiez de la science-fiction. Mais non je constate que vous croyez dur comme fer à cette idée saugrenue et farfelue !

      Bien à vous

      Jacques-François Bonaldi (La Havane)


    • Jacques-François Bonaldi 8 décembre 2016 05:18

      @Jacques-François Bonaldi
      « pourraient lui envoyer » ; Non, bien sûr : « devraient lui envier ».


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 décembre 2016 14:59

      @Jacques-François Bonaldi


      Vous me suggerez de monter sur une boite a savon comme a Hyde Park Corner et de dire aux Cubains comment organiser leur poiitique..... .. Je dois ma remarquable longevite au fait que je ne fais jamais ce genre de choses. (lol)

      PJCA
       :


  • julius 1ER 5 décembre 2016 19:00

    en tous cas JC votre thèse sur le devenir de Cuba est intéressante ...au moins elle s’adresse à nôtre intelligence nous vous en savons gré !!!


    car qu’est-ce qu’on a eu comme déferlantes de conneries depuis la mort de Castro, il faut être marin dans l’âme pour tenir à flots le bateau !!!

    je crois que la plus belle perle doit émaner de Spartacus qui compare Cuba à la Corée du Nord il faut être un sacré con pour ne pas comprendre ce qu’est une autarcie voulue par des dirigeants totalement paranos et une autarcie subie provoquée par un voisin qui ne veut pas de vous !!!

    au moins vos propos JC sont empreints d’humanisme, c’est une denrée rare en ce moment !!!

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 décembre 2016 00:14

      @julius 1ER

      Les millions de Cubains qui ont accompagné par étapes sa dépouille depour son dernier voyage auront permis de filmer des milliers de documents quui discréditent à tout jamais la these que Fidel était un tyran honni de son peuple. IL pensait a tout

      En stipulant de ne lier son nom et sa mémoire à aucun symbole matériel, il s’est mis hors d’atteinte de toute désécration. Ses ennemis ne le traiterons pas comme Eva Peron ou Saddam. Il pensait vraiment a tout

      PJCA



    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2016 15:40

      @julius 1ER

      Ne désespérez ps de la Corée du Nord. Le contexte historique et culturel est different, mais si on y sortait du culte pathologique de la personnalité on pourrait y developper un modèle castriste en quelques années car il y a de grandes similitudes dan leurs problématiques. Vivre avec le Japon et la Chine comme voisins, ça vous développe une identité... 

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2016 15:49

      @ Julius 1er


      Parlant de Corée du Nord, ceux qui ont monté ce dossier ne sont pas des sots....



      PJCA


  • alinea alinea 5 décembre 2016 21:10

    Ainsi, par amour pour Fidel, les Cubains se sacrifiaient ; maintenant ils aimeront les OGM, les pesticides, le béton, les corn flakes et le lait au p’tit déj et les Américains gras et bruyants dans leurs rues.
    Par pitié, JC Allard, vous qui avez vos entrées sur l’île, prévenez-les !


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 décembre 2016 00:30

    @ alinea

     Je ne pense pas que les Cubains "aimeront’ tous les colifichets de la vie à l’américaine, mais ils ne sont pas masochistes et, sans déroger aux principes qu’ils ont eu le temos d’intérioriser, ils apprécieront un confort que vous considérez sans doute comme allant de soi, mais dont ils ont très longtemps accepté de se priver. Jeanne D’Arc n’a pas démérité en allant AUSSI à Reims....

    PJCA

    • alinea alinea 6 décembre 2016 08:59

      @Pierre JC Allard
      Pas besoin « d’appartenir » aux USA pour ça ! il suffit que le pays puisse s’ouvrir, qu’il puisse baisser la garde sans craindre de se faire envahir dans le semaine qui suit. C’est tellement important la diversité et ce petit pays, si loin de moi, avec son histoire, sa ténacité, m’est quasi vital.


    • Clocel Clocel 6 décembre 2016 11:16

      @Pierre JC Allard

      L’Amérique est un tube digestif...

      Elle transforme en merde tout ce qu’elle absorbe...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 décembre 2016 18:53

      @alinea


       Je répete que c’est affaire de stratégie. Qui prendra la relève en 2018 en décidera.. Mais gardez en mémoire que je prevois - et souhaite - une résurgence du communisme qui est le seul rem ;de crédible au libéralime dont on peut ne pas aimer les principes ni les résultats. J’en ai parlé souvent, mais c’est un autre sujet.

      PJCA


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 décembre 2016 19:10

      @Clocel


      Un tube digestjf extrait le bon et évacue ce qui n’a plus de valeur.... 

      PJCA

    • Clocel Clocel 6 décembre 2016 19:20

      @Pierre JC Allard

      Exactement ce que fait l’Amérique, non ?

      J’ajoute quand même pour mettre à mal ma métaphore, ou l’enrichir, c’est qu’avant nos délires de révolution verte notre nourriture poussait sur notre merde et que personne n’y trouvait rien à redire...

      On refermait le cycle, c’est ça que Cuba nous a réappris...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2016 15:17

      @alinea

       
      Faire partie des USA n’est pas un besoin pour Cuba ; c’est seulement la façon la plus efficace de propager le message de la Révolution castriste. qui est UNIVERSEL Comme Paul de Tarse n’avait pas besoin de se balader dans les villes grecques d’Asie mineure en s’appuyant sur les établissements juifs de la diaspora... Mais c’était ce qu’il fallait faire.

       PJCA

  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 décembre 2016 04:03

     Je suis à La Havane, Pour ceux qui douteraient de la tristesse véritable des Cubains, je les invite a communiquer avec moi au 5378618048  De 08 a 20 hres HNE


    PJCA

Réagir