vendredi 21 juillet 2017 - par Henry Moreigne

Au-delà du général de Villiers, Emmanuel Macron signifie que la chienlit, c’est fini

Cicéron avait raison, les armes doivent céder devant la toge. Et tant pis pour ceux qui défaits dans les urnes, devenus opportunément militaristes, tentent de monter en épingle le départ brutal d'un chef d'Etat-Major opposé frontalement au chef de l'Etat sur la question d'une nouvelle coupe budgétaire dans le budget des armées. A qui la faute en vérité sinon à de bien mauvaises habitudes prises notamment sous le dernier quinquennat par un pouvoir flottant, évanescent, qui a laissé en héritage immédiat un budget insincère qu'il convient de remettre à plat dans l'urgence.

Et voilà ceux qui hier raillaient la mollesse et l'absence d'incarnation de François Hollande qui érigent en héros un chef d'Etat-Major nommé par ce dernier et qui malgré toutes ses qualités a avalisé précédemment de fait que l'on rogne à l'os les moyens de l'armée. Emmanuel Macron a-t-il comme on peut l'entendre ici ou là, "humilié" le général de Villiers ? Les militaires auraient-ils perdus à ce point leur rudesse qu'ils ne pourraient entendre un langage de vérité ?

Le message passé par le président de la république est limpide : la chienlit au sommet de l'Etat, c'est fini. "Back on track" comme diraient les jeunes. Il est temps de remettre la France sur les rails, de restaurer l'autorité qui a tant fait défaut à tous les niveaux depuis des années. Il est heureux que l'exécutif ne cède pas plus à une opposition jusqu'alors anémiée qu'à l'hystérie des médias et des réseaux sociaux, toujours à l'affût des vaguelettes de surface et de l'écume des vagues mais incapables de se pencher sur les mouvements plus profonds dont dépend notre avenir.

Car au-delà de la spectaculaire passe d'armes politico-médiatique entre un chef d'Etat-Major un et Président de la République c'est à un affrontement entre deux visions stratégiques de la défense que l'on vient d'assister. D'un côté, une approche à l'ancienne incarnée par le général de Villiers, de l'autre celle d'un jeune chef d'Etat qui a conscience des menaces que font courir à la souveraineté nationale les risques de cyberattaque mais aussi la dette publique, colossale, de la France, à l'image de ce qui est arrivé à la Grèce. A cet égard, l'un des objectifs que s'est assigné Emmanuel Macron, c'est de s'assurer à court terme d'un soutien financier européen à l'effort militaire français.

Attention aux sirènes de l'immobilisme. Un pays est un peu comme un satellite en orbite, le ralentissement de sa vitesse semble négligeable jusqu'au moment où il décroche et se consume dans l'atmosphère. L'intelligence, ce n'est pas le conformisme béat mais une adaptation maîtrisée à un environnement qui change sans cesse. "La réforme, oui, la chienlit non" avait dit en 68 un autre général dont l'autorité ne fût contestée, avec le succès que l'on sait, que par un quarteron de généraux en retraite. Emmanuel Macron n'a certes pas accompli son service militaire, supprimé depuis, mais ce n'est pas parce qu'on n'a jamais porté l'uniforme qu'on ne peut avoir l'étoffe d'un chef.

Créit photo : Claude Truong-Ngoc



83 réactions


  • Gorg Gorg 21 juillet 2017 11:34

    @L’auteur,

     Du grand n’importe quoi cet article. La chienlit c’est Micron le gandin et ses sbires. Vous êtes complètement à côté de la plaque.


    • La mouche du coche La mouche du coche 21 juillet 2017 11:38

      Je m’appelle Emmanuel Macron et j’approuve cet article politiquement très correct. Lisez le.


    • Pere Plexe Pere Plexe 21 juillet 2017 11:54

      @La mouche du coche
      Il ne suffit d’utiliser un vocabulaire Gaulliste pour faire oublier un recul démocratique et souverain.


    • Alren Alren 21 juillet 2017 19:57

      @Gorg

      Qu’a promis Macron à Trump en matière d’intervention militaire ?

      Sûrement pas de ramener en France des troupes exténuées et mal équipées mais au contraire de les faire combattre dans l’intérêt des USA.
      C’est pourquoi il a été traité avec une hauteur condescendante de « good guy » de « brave type », sous entendu un peu con et docile, par Trump de retour au pays.

      Et c’est au moment où il va renforcer sans notre accord, nous le peuple, l’effort US au Moyen-Orient pour instaurer plus de désordre, que Micron veut supprimer des crédits essentiels aux armées : en effet, c’est la chienlit ubuesque !

      Et ne pas être mêlé à ça imposait au chef d’État-major de quitter au plus vite cette équipe de branquignols !
      Ce qu’il avait évidemment prévu en émettant sa protestation, qui n’était en aucun cas une menace contre la démocratie comme le laisse plus ou moins entendre l’auteur de l’article avec sa référence à Rome et la « toge » des sénateurs romains.


    • Furax Furax 21 juillet 2017 20:41

      @Gorg
      La séquence « Top gun » sur la base d’Istres m’a définitivement convaincu. Ce type qui n’a jamais porté l’uniforme est FOU A LIER !


    • Gorg Gorg 22 juillet 2017 00:24

      @Furax

      En ce qui me concerne, je suis convaincu depuis longtemps de sa vacuité... par contre il a un de ces melon... Il y a un gouffre entre ce qu’il s’estime et ce qu’il vaut.. En réalité, tout ce qu’il est capable de faire, c’est le buzz... La présidence spectacle et bourdes réunies...
      Bon, en attendant Birgit le materne (surveille ?) pendant qu’il tient la main Coin-couin (mais Donald a bien précisé qu’il ne devait pas pousser trop loin... des fois que...)


    • Gorg Gorg 22 juillet 2017 00:29

      @Furax
      La photo montage qu’a fait Ariane sur cet article lui sied très bien...


    • kirios 22 juillet 2017 11:38

      @Alren
      merci pour votre commentaire auquel j’adhère totalement


    • Furax Furax 22 juillet 2017 13:22

      @Gorg
      « fou à lier »
      Ce ne sont pas des morts en l’air :
      http://reseauinternational.net/avons-nous-elu-un-fou/


  • Ariane Walter Ariane Walter 21 juillet 2017 11:37

    Pétain aussi était contre la chienlit de la résistance. 


    • Gorg Gorg 21 juillet 2017 11:53

      @Ariane Walter

      Très bonne remarque Ariane... J’ajouterais qu’en 1940 Micron le gandin et Castagnier auraient été collabos comme beaucoup de leurs disciples, c’est certain... Des amateurs arrogants, avides et sans scrupules


    • mmbbb 21 juillet 2017 17:56

      @Ariane Walter c’est tres facile de jouer les heros en temps de paix ; Petain eut les voix de beaucoup de socialistes qui lui accordèrent sa confiance Autant être précis


    • Alren Alren 21 juillet 2017 19:46

      @mmbbb

      Petain eut les voix de beaucoup de socialistes qui lui accordèrent sa confiance Autant être précis

      En effet soyons le précis ! Les socialistes votèrent un peu contraints et désemparés les pleins pouvoirs à un militaire alors que notre armée subissait une défaite imméritée due à l’impéritie de ses grands chefs, à commencer par le « généralissime » Gamelin mais aussi par la gabegie des industriels - avec la complicité intéressée des politiques de droite - à commencer par les patrons d’Hispano-Suiza qui vendirent aux nazis, pour combattre les bolchéviques d’URSS, les moteurs d’avions qui manquèrent au Dewoitine qui fut ainsi sous-motorisé et construit en trop petit nombre alors qu’il était le meilleur compromis de chasseur entre vitesse et manœuvrabilité, comparé au Messerchmidt 109 et au Spitfire.

      L’aviation de reconnaissance avait repéré les colonnes de blindés allemands immobilisés avant l’attaque dans les Ardennes belges, en mai 1940. Mais ce renseignement vital ne fut pas communiqué ou pris en compte par les « stratèges » de l’armée de terre qui continuèrent à rêver d’une victoire en Hollande, à Breda ! Et L’Armée de l’air ne bombarda pas ces cibles faciles. C’est à se demander ...

      Six mois après de politique Pétain, pas un seul socialiste sincère, ni même un républicain n’aurait voté ces pleins pouvoirs si on les avait consultés de nouveau, au vu de l’infâme soumission de "l’État français" à Hitler qui n’en rêvait pas tant, après l’abrogation de la République et de la Marseillaise, avec une francisque obsédante plus importante que le drapeau tricolore des soldats de l’An II et les premières lois anti-juives.

      Et les Français n’auraient pas élu Laval en décembre 1940 si les élections libres n’avaient été supprimées, supprimées définitivement en cas de victoire finale allemande.


    • baldis30 21 juillet 2017 20:36

      @mmbbb
      bonsoir

      « beaucoup de socialistes qui lui accordèrent sa confiance »

      confiance.. confiance .. confiance ... le mot devient à la mode comme il y eut scoubidou  smiley

      ils se sont comportèrent comme beaucoup se sont comportés entre mai et juin 2017 .. comme des américains opportunistes selon la devise « La gamelle nous voilà ».

      Evidemment selon l’époque et le lieu on peut remplacer « la gamelle » par celui d’un général ou d’un maréchal... pour les sans-grades ( à défaut de ne pas être sans-dents...) j’ignore ce que l’on peut substituer ...


    • Jean Pierre 21 juillet 2017 23:21

      @mmbbb
      Bon rappel historique : des parlementaires de tout bord qui votent les pleins pouvoirs à l’homme providentiel, on a déjà connu ça.


    • Laulau Laulau 22 juillet 2017 09:09

      @Jean Pierre
      Pas de tous bords. Les parlementaire communistes n’étaient déjà plus là (à une exception près).


    • kirios 22 juillet 2017 11:48

      @Alren
      "Six mois après de politique Pétain, pas un seul socialiste sincère, ni même un républicain n’aurait voté ces pleins pouvoirs si on les avait consultés de nouveau, au vu de l’infâme soumission de "l’État français" à Hitler qui n’en rêvait pas tant, après l’abrogation de la République et de la Marseillaise"
      ce n’est plus Pétain , ce n’est plus Hitler ,mais la situation est la même : la république est remplacée par le fric , la Marseillaise est remplacée par l’hymne Européen et on nous force la main avec un drapeau dont les étoiles ne sont qu’un signe supplémentaire de capitulation .


  • Emma Joritaire 21 juillet 2017 11:43

    Quand une armée est mal équipée, ce sont des soldats qui se font tuer. Mais ça. Macron, et Moreigne, s’en foutent.

    Quant à l’étoffe de chef de l’invraisemblable Macron, c’est au mieux celle du chef d’atelier, vicieux et sournois, qui ne touche pas une bille en face de sa bourgeoise-daronne.


    • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 21 juillet 2017 15:11

      @Emma Joritaire

      Ou celle d’un ado kapo dans un jeu BDSM avec une dominatrice mature en dessous de vinyl et casuette SS équipée d’un strap-on.

    • Emma Joritaire 21 juillet 2017 22:08

      @Jeussey de Sourcesûre

      Il est tragique de penser que c’est peut-être vous qui voyez juste...

      Et on peut se demander ce que la Directions centrale du renseignement intérieur (DCRI), qui a pris la succession des RG, détient, dans ses coffres, sur ce couple présidentiel, pour le moins atypique.


  • Papybom Papybom 21 juillet 2017 11:49

    Bonjour.

     

    La preuve qu’il ne cadre pas avec les cadres.

    Le portrait du nouveau chef de l’Etat étant plus grand que celui de ses prédécesseurs ( pas l’homme mais le portrait)– 50 cm × 70 cm au lieu de 50 cm × 65 cm – les maires pourraient être obligés, dans les prochaines semaines, de se procurer un nouveau cadre pour afficher ce cliché officiel. Le changement de format du portrait présidentiel va entraîner un surcoût.(2,7 millions).

    Les maires pourront enfin reconnaître qu’ils ne peuvent pas l’encadrer !

    Cordialement


    • amiaplacidus amiaplacidus 21 juillet 2017 14:19

      @Papybom
      Ils peuvent aussi découper le portrait. On doit bien trouver au moins une paire de ciseaux dans une mairie.


    • Gorg Gorg 21 juillet 2017 14:37

      @amiaplacidus

      « Ils peuvent aussi découper le portrait »

      Tout à fait (vous me l’avez enlevé de la bouche)... Les solutions simples et efficaces sont encore les meilleures... Les maires ont autre chose à faire que de se compliquer la vie avec des petits riens... Au pire, ils peuvent la poser sur leur siège...


    • wesson wesson 21 juillet 2017 16:04

      @Papybom
      le plus « amusant » dans cette polémique de cadre, c’est de voir la presse mainstream voler au secours de son petit protégé Macron. 


      Notamment l’article des « décodeurs » du monde, qui ne manque pas de sel !

      Ainsi donc ils nous expliquent que le cadre qui est d’ordinaire commandé chez SEDI (fournisseur des collectivités) coûtes bien le prix indiqué, mais que l’on peut trouver bien moins cher chez ... ikea notamment.

      Ainsi donc, la solution « du Monde » pour que la France économise par rapport aux caprices de son président, c’est de ne pas commander les cadres de fabrication française de chez SEDI, pour les préférer à n’importe quoi de fabrication n’importe où mais surtout pas en France.

      Voilà donc comment « le monde » conseille à l’état de faire des économies : en arrêtant d’acheter des trucs fabriqués en France !

    • Sigismond Sigismond 21 juillet 2017 16:37

      @Gorg
      ou la punaiser au fond des chiottes


    • Pere Plexe Pere Plexe 21 juillet 2017 16:37

      @wesson
      ...surtout c’est une méconnaissance crasse du fonctionnement des marchés publics

      Pour commercer avec une collectivité il faut candidater : rien n’indique qu’Ikéa ait envie de s’embêter avec ces mauvais payeurs. 

    • BOBW BOBW 21 juillet 2017 20:02

      @amiaplacidus : Pour l’instant les maires vont lui couper les.... ?  ! En attendant qu’une nouvelle constitution lui coupe les vivres ! Ce qui lui couperait le sifflet qu’il a bien trop arrogant ! smiley


    • baldis30 21 juillet 2017 20:39

      @wesson
      bonsoir,

      « l’article des « décodeurs » du monde »

       le Monde est de son Temps ....  smiley

       l’Histoire ne se répète pas elle bégaye ... !


    • wesson wesson 21 juillet 2017 22:20

      @Pere Plexe
      en définitive il y as des tas de manières pour critiquer l’exercice de lèche présidentielle du monde. 


      J’aurai pu également dire qu’il s’agissait d’un crime de lèse majesté que de considérer que l’on puisse se satisfaire de la photo présidentielle dans un cadre « de peu ».

      bon c’est pas le but de ma réponse en fait : en matière de délai de paiement, le privé a maintenant largement rattrapé et dépassé le public. Les commanditaires privés, plus ils sont gros, moins ils paient vite !

    • wesson wesson 21 juillet 2017 22:23

      @Pere Plexe
      et j’ajoute que avec 13 milliards de moins pour les collectivités locales, ça va pas arranger ni les délais de paiement, ni même le carnet de commande des petites sociétés locales.


    • Gorg Gorg 22 juillet 2017 00:38

      @Sigismond

      « ou la punaiser au fond des chiottes »

      Vous n’y pensez pas, vous allez irriter ses délicates narines... A moins que vous ne souhaitiez que Poutine ne s’occupe de son cas... Entre parenthèse, à Versailles, le minus a bien du faire rigoler Vladimir... et pour couronner le tout, maintenant c’est au tour de Trump.
      Pour finir, quand je vois les grands sourires de Merkel lorsqu’elle l’accueille, je me demande bien si ce n’est pas lui le con du dîner...


    • jmdest62 jmdest62 22 juillet 2017 07:33

      @wesson
      salut
      « ..et en même temps »...en ces temps de restrictions budgétaires 4 punaises feront bien l’affaire pour le « coller au mur » .
      La tête en bas et légèrement de biais ça peut même faire « art contemporain » ...il faut casser les codes oui ou M... !
      @+


  • Pere Plexe Pere Plexe 21 juillet 2017 11:51

    Bel ode aux dictateurs et autres tyrans.

    A cet affrontement entre politique et militaire, largement motivé par des problèmes d’ego, peut on demander son avis au peuple ?
    Après l’avoir informé correctement si possible..
    A défaut à la représentation nationale ou ce qu’il en reste.
    Sinon un grand bravo à votre argumentation : faire de ce désarmement un acte de renforcement de notre souveraineté aurait pu nous échapper...

    • babelouest babelouest 22 juillet 2017 05:20

      @Pere Plexe
      monsieur Moreigne est effectivement un courtisan de première classe. Il ira loin !

      (deuxième porte à gauche, non, l’autre !)


  • Leonard Leonard 21 juillet 2017 11:59

    Ca ose tout...


    C’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît !

  • rogal 21 juillet 2017 12:08

    Encore du n’importe quoi sur la « souveraineté nationale ».


  • Jelena Jelena 21 juillet 2017 12:18

    Macron en a marre d’engraisser les mercenaires des saoudiens et je ne peux qu’approuver cette décision. Le seul reproche que je lui ferai, c’est d’avoir réduit le budget que de 25%, 50% m’aurait paru plus adéquat.


    • Bella Ciao 22 juillet 2017 10:40

      @Jelena
      Vous oseriez affirmer un truc pareil devant des familles de soldats en OPEX ? Et même devant des familles de soldats en Sentinelle ?


  • troletbuse troletbuse 21 juillet 2017 12:52

    La chienlit ? Mais c’est Macaron en personne


  • Taverne Taverne 21 juillet 2017 12:56

    il y a des militaires qui courent après les étoiles. Mais chercher à obtenir des étoiles, c’est aussi le souci principal de nombreux commentateurs anonymes sur ce site qui sont prêts à proférer n’importe quelle insanité pour avoir des « plus » (ces étoiles jaunes au-dessus de leurs commentaires). Pour atteindre ce but, ils se lancent dans un concours de pétomanes dont ne sort aucun débat, aucune idée personnelle, aucune réflexion. « Macron petit con » = 10 étoiles jaunes !" Macron collabo = 20 étoiles jaunes ! 

    Heureusement qu’il existe encore des rédacteurs qui osent s’exprimer honnêtement (les commentateurs ne s’expriment pas honnêtement : ils font la courbette pour obtenir des suffrages) sans quoi ce site deviendrai Agorachiottes, pour parler comme Pierre de Villiers.


    • Gorg Gorg 21 juillet 2017 13:36

      @Caverne

      Mon pauvre Baderne, pourrais-tu m’éclairer sur l’utilité de tes éructations incessantes sur ce site si ce n’est pour défendre l’indéfendable… l’amateurisme, l’arrogance et la suffisance de ton gourou et de ses porte-coton… Tu es vraiment d’une veulerie et d’une mauvaise foi affligeante…

      « Heureusement qu’il existe encore des rédacteurs qui osent s’exprimer honnêtement »

      Ah ? Copulerais-tu avec Moreigne ?... Ou est-ce un de tes divers pseudos ???

      « sans quoi ce site deviendrai Agorachiottes »

      Ta soumission au gandin t’égare Baderne… Et ce ne sont pas tes commentaires ridicules qui feront grandir AV. Au pire ils me font penser à Ri Chun-hi, au mieux à ceux d’un démarcheur à domicile (qui veut à tout prix forcer une vente)… As-tu songé aux réunions Tupperware ?.. Non ?... Tu devrais… Si, si..


    • Emma Joritaire 21 juillet 2017 13:53

      @Taverne

      « il y a des militaires qui courent après les étoiles. »

      Dans le cas de Pierre de Villiers, cette affirmation est totalement déplacée, puisque, général d’armée, il portait cinq étoiles, correspondant au plus haut grade dans l’armée française, la maréchalat (7 étoiles) étant une distinction, et non un grade.

      Comme Taverne est de ceux avec qui il faut mettre tous les points sur tous les « i », je précise que Pierre de Villiers ne pouvait y prétendre, puisqu’il faut avoir commandé une armée victorieuse pour pouvoir prétendre à cette « dignité dans l’Etat ».


    • ZenZoe ZenZoe 21 juillet 2017 14:19

      @Taverne Ce que vous dites est un peu vrai. Taper sur les politiques, les banquiers, les patrons, les stars exilées etc., tout cela fait cliquer les gens et le commentateur se fait plaisir à bon compte. Mais le plus souvent aussi, la critique est méritée, clic ou pas clic. Comme dans le cas présent.

      Macron s’est honteusement comporté, et aucun argument ne justifie d’humilier de la sorte un général de la trempe de De Villiers. Grave erreur de pilotage, et tout le monde ou presque l’a bien vu comme ça, Macron compris, qui depuis essaie désespérément de rattraper sa bourde en allant se déguiser en pilote au milieu de ses « hommes ».
      De Gaulle l’aurait sans doute traité de petit morveux, et il aurait eu raison.


    • Taverne Taverne 21 juillet 2017 14:27

      @Emma Joritaire

      Moi aussi, je mets les points sur les « i » : je n’ai jamais accusé De Villiers de courir après les étoiles. C’était une simple phrase - de sens général - d’introduction à mon propos sur les imbéciles qui déjectent n’importe quoi pour obtenir la faveur des autres imbéciles sur ce site.

      Il faut toujours dire ce que l’on pense sans se soucier des conséquences. Car quelles sont ces conséquences ? Des étoiles jaunes en moins ? (futilité, vanité) Des contre arguments ? (ils sont les bienvenus, comme est bienvenue votre remarque) Des agressions verbales (ce ne sont que des mots) ? Il faut prendre le temps de penser ce que l’on pense vraiment au lieu de chercher le succès immédiat.

      En résumé, je fais l’éloge de l’honnêteté (mais, à vous lire, je vous pense honnête ici..) et je tourne en ridicule ce qui mérite de l’être : la médiocrité, à savoir : la recherche des seuls effets et les courbettes pour obtenir les suffrages de la majorité : la course aux étoiles sur Agoravox !

      J’ai moi-même exprimé honnêtement ce que j’ai pensé de cette affaire sur le fond et sur la forme (point sur lequel j’ai émis une critique).


    • Gorg Gorg 21 juillet 2017 14:58

      @ZenZoe

      « Macron, depuis, essaie désespérément de rattraper sa bourde »

      Je ne crois pas, il insiste toujours avec les mêmes propos et, de plus il envoie l’abruti Castaner aboyer avec des propos indignes sur De Villiers. Il persiste dans son erreur. Ce n’est pas comme celà qu’il rattrapera sa bourde....

      « De Gaulle l’aurait sans doute traité de petit morveux, et il aurait eu raison »

      Absolument, il lui aurait botté le train...


    • philippe baron-abrioux 21 juillet 2017 16:59

      @Taverne

       Bonjour ,

       dans un commentaire que je faisais d’un article de Sigismond paru le 14 juillet « en Macronie , tout est possible ... » , je faisais état de renseignements précis sur l’état réel (et pas seulement purement comptable ) de nos armées et de leurs matériels , dans l ’hexagone ,en Outre-mer et sur les terrains des différentes O.P.E.X .

       j’insistais sur le fait en particulier sur le temps passé lorsque des pannes successives , liées aux conditions d’utilisation d’un matériel ( conçu pour la plupart pour la zone européenne tempérée, période de la guerre froide ) en zones désertiques chaudes et le fait que ces immobilisations et le travail à y accomplir faisait de fait des militaires qui s’y employaient des cibles potentielles .

      (vous avez encore sans doute en mémoire les consignes F.O.M.E.C:Forme, Ombre, Mouvement, Eclat ,Contraste ).

       mais avoir parfois une cible statique est un avantage appréciable !

       de plus certaines entreprises sous traitantes n’existent plus ou ne sont plus liées par des contrats trop anciens de S.A.V assurant la fourniture de pièces détachées au cas par cas

       je me souviens bien aussi d’un constat qui avait été préalablement fait par le général Bertrand Soubelet , général de gendarmerie, dont l’expertise avait été sollicitée par .. Emmanuel Macron dont il a un temps été un soutien ,« une belle prise » .

       il a plus tard pris ses distances d’avec ce mouvement et son déclaré « chef » .

      la raison qu’il en a lui même donné ; « je croyais qu’il y avait là ( dans le mouvement en marche ) une autre façon de faire de la politique » , fermez les guillemets !

       à propos d’étoiles , le nouveau C.E.M.A, François Lecointre a reçu hier sa cinquième étoile ..

       personne ne conteste que le Président soit le chef des Armées mais quand un chef devient sourd à ce que lui disent et lui décrivent depuis bien longtemps les raisons de leurs inquiétudes ceux qui ne sont que les exécutants de ses ordres , au péril de leur vie (ce qui fait uns différence majeure entre eux ) , il y a quand même quelques raisons de s’inquiéter .

       SOURD mais pas encore aveugle et « pourvu que ça dure » ,comme disait Laetitia ,la mère de Napoléon , qui lui aussi a perdu au fil du temps beaucoup de sa lucidité .

       Le Touquet ou Saint Hélène ?

       bonne fin de journée !

       P.B.A

       

       


    • Taverne Taverne 22 juillet 2017 00:33

      @philippe baron-abrioux

      Attention, vous allez vous faire traiter de « poète revendicatif » par Castaner, à votre tour ! smiley

      Franchement, assimiler un général cinq étoiles à un poète ! Je serais curieux de voir l’étagère de la bibliothèque que Castaner consacre à la poésie : on y trouve les mémoires du général Bigard peut-être.


    • Taverne Taverne 22 juillet 2017 00:35

      Erratum : Bigeard bien entendu. Encore un « poète revendicatif » ?


    • babelouest babelouest 22 juillet 2017 05:28

      @Taverne Bigard-Bigeard : lapsus révélateur ?


    • jmdest62 jmdest62 22 juillet 2017 08:00

      @philippe baron-abrioux
      Merci de nous ramener sur le sujet de fond...parce que la bisbille entre Macroléon et son CEMA on s’en fout un peu.
      Villiers , général intelligent , dévoué compétent et tout et tout ... serait parti parce qu’on lui enlève 850 Millions d’Euros de son budget ...et en même temps  , Lecointre , général intelligent , dévoué compétent et tout et tout...reprend le flambeau avec les 850 Millions en moins ...
      Quelqu’un va-t-il un jour , nous dire , précisément , à quoi servaient ou auraient servi ces 850 Millions ?
      @+


    • philippe baron-abrioux 22 juillet 2017 08:44

      @Taverne

       Bonjour ,

       le communiqué du porte parole Castaner indique bien selon moi qu’il avait bien bu sa tisane de Macronite comme cela est attentivement vérifié quotidiennement par son inventeur ; seule chose qui varie , les dosages , un jour de l’humiliation , le lendemain des propos totalement incompréhensibles (par les « riens » que nous sommes ) tellement ils sont codés , et un autre jour une logorrhée qui n’ a ni queue ni tête mais« fait jeune » et vante un  « changement de façon de faire et de parler de la politique » que même les linguistes les plus affûtés n’observent pas vraiment .

       je ne pense pas qu’il faille parler de bibliothèque ; tablette peut être ou autre ...phone , surtout ceux qui permettent de faire des« selfies » chaque fois que bouge Jupiter ou le couple .

       souvent , un attelage de taupes prétendument savantes qui ne cessent de dévaster les racines rencontrées au hasard de leur pérégrination puis tenter parfois une sortie à l’air libre orchestrée pour nous décrire le monde tel qu’ils le pensent .

       parfois , un vol de drosophiles survolant un territoire , cognant sur des obstacles imprévus et qui quelque peu étourdies , reprennent leur vol sans parachute pour aller se poser ailleurs pour refaire provision d’énergie .

      au pire (et j’ai peur que nous y allions tout droit ) , des officiants obéissants , plus ou moins zélés d’un culte où l’image serait réalité , la soumission la doctrine au service du mythe , qui se veut infaillible parce qu’ omniscient , omnipotent , délivrant des oracles , se prenant pour l’Omphalos alors qu’il n’est que la « protubérance » de ses maîtres dont il n’est que le valet .

       d’ici peu , on regrettera, peut être ,son prédécesseur , celui qui savait parfois se taire et nous les « riens » , nous sommes assez coutumiers du fait !

       une très longue gestation , souriante qui débouche sur du vent et quelque chose de « pas vraiment fini » .

       bonne fin de journée !

       P.B.A

       

       


    • babelouest babelouest 22 juillet 2017 10:15

      @jmdest62
      le nouveau, Lecointre, serait semble-t-il surtout un laquais soumis pour lequel les subalternes, aussi étoilés et respectables soient-ils, ne compteraient guère. C’est une explication qui me paraît amplement suffisante.


    • pierre 22 juillet 2017 10:21

      @babelouest
      oui mais il est aussi salement mouillé au Rwanda.


  • aimable 21 juillet 2017 13:54

    un militaire qui court-circuite sa hiérarchie est puni , de Villiers a court-circuité sa hiérarchie, que pouvait il attendre d’autre ?
    un règlement reste un règlement , pourquoi un général 5 étoiles s’en affranchirait , sans risque de punition !


    • Bella Ciao 22 juillet 2017 10:48

      @aimable


      En quoi, en faisant son devoir , le général de Villiers a-t-il court-circuité sa hiérarchie ? Il a au contraire respecté l’ordre républicain en s’exprimant devant la Commission de la Défense qui le lui demandait.
      En revanche, il faut lui reconnaître un savoir faire de « politicien » en court-circuitant le dispositif de com du président par une démission avant le fameux rendez-vous du vendredi. Du coup, comprenant son erreur, le président bouleverse son agenda et va s’exprimer sur une base militaire, laissant son premier ministre ouvrir les travaux du grand’œuvre agroalimentaire...

  • Buzzcocks 21 juillet 2017 14:50

    Si j’ai bien compris, il réduit le budget de l’armée en promettant de l’augmenter plus tard. Bref, ça ne sent quand même pas la vision à long terme mais bien la gestion à la petite semaine façon Sarkozy qui annonçait tout et son contraire, tout le temps.
    Pour moi, Macron, c’est un Sarko bis, beaucoup d’affichage devant les caméras mais finalement pas grand chose de concret après.

    Il reçoit Poutine en grande pompe à Versailles... oui, et ? En fait, ils ont juste regardé une expo de peinture.
    Il reçoit Trump avec superbes images du haut de la tour Eiffel.... oui, et ? On apprend juste de la bouche de Trump qu’on a un grand président qui lui touche beaucoup le bras. La belle affaire....

    Les gens ont des problèmes liés au taf, aux taxes, et au pouvoir d’achat... je crois qu’ils s’en foutent un peu du général Machin. C’est pas du tout sur ça que Macron, sera jugé en fin de mandat.


  • Sigismond Sigismond 21 juillet 2017 16:35

    @l’auteur

     

    vous n’avez rien compris. Le rôle d’un chef c’est de décider, je vais y revenir, et pas de pourrir ses grands subordonnés devant leurs propres subordonnés. Si vous pensez qu’on peut commander en humiliant, il ne reste plus qu’à espérer que vous n’avez personne à commander. Et si vous avez une conception identique pour l’éducation je plains vos enfants si vous en avez.

    Alors décider, c’est quoi ? C’est choisir entre différentes options en étant éclairé. De Villiers ayant été placé devant le fait accompli, son avis n’a donc pas été pris en compte en amont. Dans cette affaire il semble que le choix ait été à la fois opportuniste (qui on déplume - le plus), et dogmatique. 

    Il est toujours facile de plumer les armées. C’est une habitude qui commence à dater. Fastoche, ils ne peuvent pas faire grève, ont un droit d’expression réduit (chose sur laquelle Macron a insisté = fermez vos gueules), ... ce sont des victimes idéales. C’est sûr que c’est plus facile de les taper que les syndicats subventionnés et toutes les associations qui vivent aux frais de l’Etat.

    Et puis il y a, ça c’est le dogme, cet acharnement à atteindre dès cette année les objectifs fixés par oukaze par Bruxelles, donc Merkel. C’est donc priorité donnée à la rigueur budgétaire imposée de l’extérieur sur la capacité opérationnelle et la sécurité des militaires en opération. Ce choix n’est acceptable que si on réduit les missions, que si on les réévalue. Et il n’en est pas question. Alors que le plus haut responsable militaire s’en émeuve, et quels que soient les termes employés, devant la représentation nationale (et en plus en huis clos) qui l’y invite, ce n’est pas un caprice mais l’exécution de son devoir. ç’aurait été une faute de la part du général de Villiers de ne rien dire. C’est une faute du chef de l’Etat de le pourrir publiquement pour l’avoir fait, et sans doute pas un acte d’autorité légitime. En tout cas un vrai chef n’agit pas ainsi.


  • novo12 21 juillet 2017 16:58

    Avec 35 milliards de subventions aux associations et plus de 100 milliards de subventions aux entreprises on très facilement trouver des économies sans toucher au budget des ministères régaliens. Je ne parle même pas des 50 milliards d’intérêts de la dette qui n’existeraient pas sans la loi Giscard-Rothschild.

    Le problème est que dans ce cas on touche à l’économie de copinage dont Macron est le porte parole.

  • egos 21 juillet 2017 18:06

    Que retiendra-t-on dans dans qqs mois de cette brève passe d’arme entre un jeune président ambitieux et déterminé si ce n’est un épiphénomène surmédicalisé qui sera balayé par des flots continus de l’actualité ?


    La tendance lourde qui s’affiche au travers d’un faisceau d’informations cohérentes, appel au financement européen des interventions militaires (et son corollaire l’abandon de la souveraineté militaire nationale) , ralliement affirmé à la puissance US, redéfinition des options de politiques étrangères et militaires semble étonnamment ignorée. des forums et articles de presse.

    Le général de Villiers en sortant de sa réserve ne pouvait ignorer qu’il y serait démis de ses fonctions,
    ou contraint à la démission, 
    sa démarche, dont chacun appréciera l’opportunité ou l’élégance
    lui permet de s’exclure d’un cadre dont il ne pouvait accepter les nouvelles orientations.

    L’épisode militaro-médiatique servira-t-il E Marron ?

    E Macron ne pouvait rêver d’un meilleur scénario afin d’assoir son autorité et sa capacité à réagir avec célérité en situation de crise.

    Encore qqs coups de ct acabit et ns signerons de La Représentation En marche pour la décennie à venir.




    • egos 21 juillet 2017 18:07

      @egos


      qu’il y serait renvoyé, démis ...

    • jmdest62 jmdest62 22 juillet 2017 08:40

      @egos
      "E Macron ne pouvait rêver d’un meilleur scénario afin d’assoir son autorité et sa capacité à réagir avec célérité en situation de crise.« 
      Moi j’trouve qu’il a joué petit bras .....
      Pourquoi s’emmerder avec un nouveau CEMA puisque j’ai déjà ma propre »task force« à l’élysée .
      Autant prendre les rênes du »quadrige" et m’auto-proclamer Empereur ...en même temps je règle l’épineux problème du statut de ma bien - aimée.
      Encore un peu timide le p’tit Manu !
      @+


    • Emma Joritaire 22 juillet 2017 09:12

      @jmdest62


      « Moi j’trouve qu’il a joué petit bras ..... »

      Et il s’en est prit, faute majeure de cosmopolite hors sol, à une institution très populaire parmi les Français


  • Thot 21 juillet 2017 18:23

    M. Moreigne a beau jeu de citer Cicéron et d’invoquer la primauté de la toge sur les armes. Il oublie peut-être la 4ème Catilinaire, dans laquelle le grand orateur romain, en toge, choisit l’arbitraire en demandant l’exécution des conjurés sans jugement, en violation, sauf erreur de ma part, des lois Porcia et Sempronia.

    Ainsi, à mon modeste avis, à défendre l’indéfendable, M. Moreigne se discrédite. Pour lui : « Silence dans les rangs, que pas une tête ne dépasse ». Senatus consultus ultimum ?
    Je ne souscris pas à cette approche et, puisqu’il cite Cicéron, je lui répondrai en paraphrasant Caton qui, à l’issue du plaidoyer pour Muréna prononcé par l’auteur des Philippiques, avait malicieusement lâché : « Nous avons là »- non pas un « consul » - mais un rédacteur facétieux". !

    • adeline 21 juillet 2017 19:22

      @Thot
      surtout qu’il censure à la masse


    • Thot 21 juillet 2017 21:47

      @adeline
      Nous sommes d’accord, jeune fille !


    • babelouest babelouest 22 juillet 2017 05:43

      @Thot
      C’est un as censeur, par Osiris et par Otis !

      Mais quand un censeur n’est plus un AS, il plonge. L’Edesse censeur, cela existe aussi. Si c’est rond, c’est peut-être un mac, comme disait madame Claude....


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 juillet 2017 19:27

    Salut Henry,


    Tu évoques remettre de l’ordre ,.. ben j’attends ( nous attendons ) avec une très très grande impatience la « remise de l’ordre » dans certaines citées !


    @+ P@py


  • Le421... Résistant Le421 22 juillet 2017 09:23

    Il est vrai que la dictature a cela de bon que si on est du bon côté de la trique, c’est tout bénèf’ !!
    La démocratie reste et demeure une suite de discussions, parfois stériles, mais qui ont le mérite de déboucher sur des consensus pacifiques.
    Lors des débats à l’assemblée, les propos tenus par certains orateurs de LREM au sujet de la « réforme » (lire « casse ») du Code du Travail avaient la couleur de l’extrême droite, ni plus, ni moins.
    Ils ont d’ailleurs été rapidement revus à la modération.

    Oui, je vous comprends. La démocratie, c’est plus ou moins le bordel, plus ou moins la chienlit comme vous dites, mais cela reste « le pire des systèmes à l’exception de tous les autres ».*

    Le masque tombe de plus en plus sur cette formation style armée mexicaine faite d’assemblage hétéroclite de politiques plus opportunistes que réellement compétents. Le costume est beaucoup plus proche de la droite Filloniste que de la « gôgôche » de ce bon vieux Hollande...
    Le Medef et les banques sont aux anges.

    *W.Churchill


  • baldis30 22 juillet 2017 09:32

    bonjour, je ne sais pas quelle profession vous pouvez exercer mais je vous rappelle que si vous êtes un employeur VOUS AVEZ L’OBLIGATION de fournir à vos employés les moyens physiques d’accomplir leur travail. C’est aussi valable pour la Nation que pour l’Etat ... à moins effectivement qu’il ne s’agisse de l’Etat Français ( ou prétendument tel) dont l’un des porte-paroles fut le journal le TEMPS ... En somme vous dites « allez défendre mes intérêts, débrouillez-vous ... » c’est une mentalité .... Ce n’est pas la mienne !


  • Carte Senior Carte Senior 22 juillet 2017 09:41

    Tout de même, après un maladroit, en tout cas malvenu, discours devant l’institution militaire afin de faire preuve d’autorité « silence dans les rangs ! je suis votre chef », E. Macron au lieu d’ouvrir les Assises ou États généraux de l’Alimentation qu’il avait tant promis, se précipite à Istres pour revêtir une combinaison de vol (et on promeut en même temps son image dans un sous-marin en combinaison de la Royale) et dire « tout va bien les gars, je vous comprends, comptez sur moi mais... n’oubliez pas qui est votre chef ! » : ça ne vous interpelle pas ? ça ne vous intrigue pas ?


    Trop de com tue la com, même en images symboliques ; trop d’affirmation « c’est moi le chef » sape l’autorité par réaction...

  • Bella Ciao 22 juillet 2017 10:55

    La valse des galonnés : à l’Etat-Major particulier de la Présidence de la République, deux arrêtés signés hier, l’un pour remplacer un capitaine de vaisseau par un autre, l’autre pour remplacer un colonel par un autre.

    On fait du ménage ?

  • QAmonBra QAmonBra 23 juillet 2017 09:07

    Merci @ l’auteur pour le partage.


    « Cicéron avait raison, les armes doivent céder devant la toge. Et tant pis pour ceux qui défaits dans les urnes, » (. . .) 


    D’accord mais, en République, uniquement lorsque la toge représente légitimement et démocratiquement le Peuple. 


    Avec plus de 50% des français absents aux urnes, un président sorti de la cuisse de Zeus et ne représentant que 16% des inscrits, nul ne peut prétendre que nous soyons en démocratie ou que ce président soit légitime, à moins que pour vous et vos semblables les urnes aient remplacé ces considérations !


    Constitutionnellement, « la grande muette » est la gardienne, l’ultime rempart de la République et de la Nation, contre tout ennemi menaçant le pays, qu’il soit extérieur ou intérieur.


    Mais ayant perdu toute indépendance, donc liberté sur ses lois, son économie, sa monnaie, ses frontières et sa défense, avec un Peuple qui semble majoritairement et complètement s’en foutre, la nation française n’existe plus formellement, peut il en être autrement pour son armée ? . . . 



  • babelouest babelouest 23 juillet 2017 10:49

    Le peuple ne s’en fout pas, mais s’il l’ouvre on lui tape dessus... voire pire.


  • Jean 23 juillet 2017 11:46

    reste qu’il est « amusant » de voire des gens de gauche défendre un pot de naphtaline, la vie c’est très marrant parfois, surtout que quelques semaines avant ils votaient cholera contre peste.... smiley


Réagir