lundi 24 avril 2017 - par Michael Gulaputih

Avez-vous voté utile ?

Depuis mon exil en 2012 en Allemagne, je suis petit à petit tombé dans le doux piège du souvenir qui colore tout ce qui vient de France d'une belle patine bleue pastel. Parallèlement je me suis mis aux médias dits alternatifs et j'ai dévoré tout ce qui avait trait à la France et à sa vie politique afin de revivre par procuration ce que j'avais quitté.

Pourquoi avoir quitté la France me demanderaient certains polémiqueurs ? Par opportunisme économique tout simplement...

 

J'ai donc développé une conscience politique supérieure à celle que j'avais avant de m'expatrier. En effet je n'étais qu'écologiste à l'époque, adepte de la décroissance. Les seules journaux que je lisais étaient le Canard Enchaîné, Alternative Economique, L'Âge de faire et Ouest France.

Puis est venu le temps des élections présidentielles. Il va sans dire que je devais absolument y voter. Et ma préférence est allée à un « petit candidat ». L'objet de cet article n'étant pas de polémiquer sur Cheminade versus Poutou ou Asselineau versus Dupont-Aignan, je ne donnerais pas le nom de mon candidat préféré.

 

Ma conviction était faite, mon choix arrêté. Bref j'étais solidement ancré dans mes certitudes.

 

Et je suis revenu en France pour des raisons familiales entre le 15 et le 22 Avril 2017. Et là je me jette sur la télévision comme un mort de faim, dévorant tout ce qui avait trait aux élections (de fait je n'en étais pas encore arrivé à regarder la TV française sur Internet et donc étais resté vierge de toute « contamination » et le mot n'est pas trop fort).

 

Premier constat : j'étais resté sur le souvenir (lequel est sans doute faux mais ce qui est important est que ce soit mon souvenir) qu'il n'y avait que 2 chaînes d'informations en continu : BFMTV et Itélé. Je m'en retrouve avec au moins 5 : BFMTV, Cnews, Franceinfo, LCI et LCP Sénat.

 

Puis je discute avec les amis, la famille, les anciens collègues. Résultat : en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire mes convictions ont été mises à rude épreuve car figurez-vous que je n'avais pas du tout pris en compte le leitmotiv dont on m'a sans arrêt rabâché les oreilles : il faut voter utile au premier tour.

Tant et si bien que le 23 Avril, de retour en Allemagne et allant voter je me suis surpris à hésiter ! Moi si fier de mon choix, si certain qu'après avoir lu les diverses professions de foi il me suffisait de choisir le candidat dont les convictions me convenaient le mieux, voilà qu'il me fallait prendre en compte un autre paramètre : voter utile !

 

Bigre, le doute s'est installé en moi. Avais-je mal compris le fonctionnement du vote majoritaire à deux tours ? Y avait-il eu une nouvelle interprétation de ce mode de scrutin qui nous pousserait à voter utile dés le premier tour ?

Un bref retour sur mon passé récent m'a tout simplement montré que j'avais été contaminé par ces médias télévisuels qui ont tellement martelé ce motto que je l'avais imprimé malgré moi !

Moins d'une semaine passée en France à regarder la TV (je le confesse ; je n'ai pas lu un seul journal si ce n'est le Canard durant mon séjour) et je ressortais lobotomisé. C'est là que j'ai pleinement saisi la puissance hypnotique de ce média qu'est la TV.

 

Et vous mes compatriotes de France, avez-vous voté utile vous aussi ?



14 réactions


  • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 24 avril 2017 18:10

    Le vote utile ? Oui au 2e tour et surement pas au 1er. Au 1er, vous choisissez et tentez de qualifier votre candidat pour le 2e tour ou abstentions, blancs ou nuls (blancs ou nuls comptabilisés mais non reconnus malheureusement).
    Au 2e tour, c’est très simple. Votre candidat y est ou pas. Si il y est ... et si il n’y est pas (cas courant car l’addition des 2 au 1er tour dépasse rarement 50/60%), vous faites le choix du moins pire.
    La pratique est que vous êtes déjà dans une forme de choix du moins pire au 1er tour, à part pour des irréductibles (nombreux ici mais ce n’est pas la France). Perso, sur les 11, je n’ai pas trouvé mon bonheur sur les sujets essentiels (chômage, éducation, sécurité, banlieues/intégration, immigration, fiscalité égale pour tout revenu, etc ...) : j’ai donc fait un blanc.


    • La mouche du coche La mouche du coche 25 avril 2017 09:17

      Le vrai courage n’est pas de s’abstenir mais de voter maintenant Mme Le Pen, sans se soucier de son programme, mais pour montrer au Système qu’il reste des couilles en France. smiley


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 25 avril 2017 10:21

      @La mouche du coche
      Mon courage sera de voter Macron par défaut et non par adhésion.
      Ceci dit, je respecte votre choix car je suis respectueux de la démocratie.


    • La mouche du coche La mouche du coche 25 avril 2017 13:56

      @Frédéric Van der Beken
      Vous obéissez au Système et vous vous croyez courageux. Vous, on peut dire que vous êtes un esprit supérieur ! smiley


    • Vipère Vipère 25 avril 2017 14:02

      @Frédéric Van der Beken


      Le gérard du civisme pour Van der Beken !

      J’ai toujours tenu le vote blanc pour un renoncement , celui d’avoir à trancher dans un choix difficile, combien y a t-il de blanc dans votre vie personnelle ? smiley

    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 25 avril 2017 14:41

      @La mouche du coche
      Pourquoi vous avez du mal à respecter mon choix alors que je respecte le votre ?
      Qu’est ce qui est supérieur ?
      Marine, c’est anti-système et Macron (non choisi par moi même pour ce 2e tour) est système ?
      C’est quoi l’anti-système, même sans l’UE ? Plus de banques, plus de Medef, plus de traités commerciaux, plus de syndicats (car c’est aussi du système), etc ...
      Le fait est qu’il faut choisir entre 2, voulu ou pas et à ce stade le blanc ne donnera pas une voix à l’un ou à l’autre.


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 25 avril 2017 14:52

      @Vipère
      Le vote blanc n’est pas un renoncement, c’est l’abstention qui est un renoncement.
      A l’heure actuelle, si le blanc est comptabilisé à part, il n’est pas inclus dans les scores. Ceci changera, c’est dans l’air et surtout si on évite de s’abstenir plutôt que de voter blanc. Ce n’est qu’une question de quand et non plus une question de possible.
      Même avec un smiley, les attaques personnelles (gérard + vie personnelle) sont ridicules mais bon votre anonymat vous protège.


    • La mouche du coche La mouche du coche 3 mai 2017 20:08

      @Frédéric Van der Beken

      Vous vous déclarer feinéant mais vous devriez prendre la peine de lire ce que M. Macron a réserver aux retraités. Je ne vous en dirais pas plus. Bonne sieste. smiley

  • Osis Osis 25 avril 2017 07:55

    Jamais de vote utile pour moi.

    Je ne voterai jamais ni pour la SARL Lepen, ni pour la Société Anonyme du bellâtre.
    La démocratie à un prix : Celui d’accepter le choix des autres électeurs.

    Je vote selon mes convictions ou je ne me dérange pas au 2e tour puis que le vote blanc n’est pas reconnu et ne sert à rien.

    J’ai toujours fait ainsi quelqu’en soit l’issue.
    Le vote républicain est un chantage savamment orchestré. 

     


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 25 avril 2017 10:19

      @Osis
      La démocratie à un prix : Celui d’accepter le choix des autres électeurs.
      C’est très juste mais allez voter blanc afin que le vote blanc soit un jour reconnu et ça passe par le fait de se déplacer pour du blanc. Cette année, il est comptabilisé à part mais ne participe pas au score. Les choses évoluent, la comptabilisation du vote blanc au niveau du score est de plus en plus demandée.


  • devphil devphil 25 avril 2017 08:07

    Au premier tour on vote pour son candidat , c’est à dire le moins pire.

    Au deuxième tour soit on retrouve son candidat , ce qui est rarement le cas si on a des convictions on n’a pas voté comme un mouton pour le champion des sondages.

    Ainsi au deuxième on regarde le moins pire de nouveau et sinon on vote blanc pour éviter de voir un con d’enthousiasmé du score obtenu et de savoir que notre voix en fait partie.

    Pour la prochaine manche , le but est de minimiser le score de Macron afin qu’il ferme son clapet à dents blanches surtout ne pas lui donner l’impression de l’impunité.

    Si tout le monde veille à baisser au maximum le score de Macron alors il sera peut être battu car rien n’est joué encore.

    Vous avez vu le petit Sarkozy a été mangé au soir du premier tour , il se prépare le bougre pour le Fouquest , c’est lourd de signification

    Philippe


    • JL JL 25 avril 2017 08:39

      @devphil
       

       le matraquage médiatique bat son plei.
       
       J’entends à l’instant Richard Ferrant  l’invité de France Inter rappeler que Mélenchon dans son programme voulait rendre le vote obligatoire et fustiger les mélenchonistes au motif qu’ils ne voudraient pas choisir entre Le Pen et Mélenchon !
       
       J’ai connu Daniel Cohen plus lucide : je vois de la veulerie dans ce refus de dénoncer ce sophisme qui prend ses auditeurs pour des billes ! 
       
       Apprenez monsieur Richard Ferrant, que Vote obligatoire n’a jamais été synonyme de choix obligatoire ! La reconnaissance du vote blanc est un corollaire incontournable du vote obligatoire.
       
       

    • Ruut Ruut 26 avril 2017 15:08

      @JL
      Vas dire ça aux Belges ...


    • JL JL 26 avril 2017 15:23

      @Ruut
       

       ?
       
       Personne ! et je dis bien personne ne pourra jamais s’opposer au vote blanc !

       smiley

Réagir