mardi 14 août - par VICTOR Ayoli

Bayer, Monsanto, c’est ça !

Bayer – c’est-à-dire Monsanto – vient de paumer 14 milliards en bourse dans la seule journée d’hier ! Ces entreprises voyous ne comprenant que le pognon, en voilà une nouvelle qu’elle est bonne !

C’est quasiment le quart de ce que l’entreprise allemande a dépensé pour se payer Monsanto. Hardi les actionnaires qui, la trouille au cul, craignent pour leurs thunes ! Eh oui, dans ce monde, ce qui compte autant que les résultats, c’est l’image qui, au prix de tous les mensonges, doit se donner une apparence vertueuse afin d’inspirer confiance aux actionnaires et surtout aux con-sommateurs, les clampins qui achètent les produits de ces firmes. La confiance, tè, fume ! Alors, actionnaires tremblants débarrassez-vous des actions de ces compagnies nocives. Pour une fois vous servirez à quelque chose.

Ne revenons pas sur cette formidable victoire du pot de terre Dewayne Johnson contre le pot de fer Monsanto-Bayer, tous les médias en parlent en long et en large. Mais enfonçons un peu plus la tronche de ces entreprises dans leur merde afin d’en « abîmer » davantage leur « image ».

Monsanto.

Depuis sa création en 1901 à Saint-Louis, le petit producteur de saccharine devenu un des principaux semenciers de la planète n’a cessé de défrayer la chronique. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’explosion accidentelle d’une usine de plastique Monsanto provoquée par celle d’un cargo français chargé de nitrate, qui fit 500 morts à Texas City en 1947, est ainsi restée dans les annales comme l’un des premiers désastres de l’industrie chimique.

Deux ans plus tard, c’est au tour d’une deuxième usine de la firme, à Nitro en Virginie, de partir en fumée. Cette fois-ci, la responsabilité de l’entreprise est engagée. Plus de deux cents ouvriers développent des chloracnés, un trouble aussi rare que sévère de la peau, rapporte Marie-Monique Robin, lauréate du prix Albert-Londres, dans son documentaire Le monde selon Monsanto.

L’accident révèle que le produit phare de la marque, l’herbicide 2,4,5-T, contient des niveaux élevés de dioxines, des substances hautement toxiques et cancérigènes, de composition assimilable à celle des polychlorobiphényles (PCB). La première étude suggérant la dangerosité potentielle de la dioxine était connue de Monsanto dès 1938 : la commercialisation de l’herbicide se poursuivra pourtant pendant près de quarante ans, avant son interdiction dans les années 1970.

Entre 1961 et 1971, Monsanto produit l’agent orange, toujours constitué à partir de l’herbicide 2,4,5-T. Ce défoliant sera massivement déversé par l’aviation américaine au-dessus des forêts vietcongs pendant la guerre du Vietnam. Les conséquences se font encore sentir aujourd’hui, avec de nombreux cancers et des malformations de naissance au Vietnam, ainsi que des séquelles diverses chez nombre d’anciens combattants américains.

En 1975, l’entreprise lance le Roundup sur le marché, un herbicide très puissant, présenté comme "biodégradable" et "bon pour l’environnement". Roundup est aujourd’hui l’herbicide le plus vendu au monde. Plusieurs études concordantes affirment pourtant que le pesticide phare de Monsanto – et son principe actif, le glyphosate – est responsable de malformations fœtales.

Entre 1995 et 1997, le soja génétiquement modifié, Roundup Ready, le colza Roundup Ready et le coton Roundup Ready, tous trois résistants à l’herbicide Roundup, reçoivent les autorisations de commercialisation.

Monsanto produit actuellement 90 % des OGM de la planète. Au cours des années 2000, cet empoisonneur patenté ose assigner devant les tribunaux des centaines de paysans accusés d’avoir utilisé "frauduleusement" ses semences transgéniques brevetées, c’est-à-dire de les avoir replantées. Depuis, Monsanto s’est recyclé dans la biopiraterie en revendiquant des droits à la propriété intellectuelle sur des semences qu’elle vole aux paysans, comme en Inde.

À titre indicatif, Monsanto finance plusieurs dizaines de députés et de sénateurs (principalement républicains, mais pas uniquement). Des restes de Nazisme pour la démarche idéologique, avec la sauce Sicilienne pour les finances et les corruptions, et un Zeste de mère Thérèsa pour la démarche publicitaire.

Bayer.

On connaît bien Bayer, surtout pour son aspirine. Mais que sait-on de son passé ?

L’empire économique allemand le plus puissant de la première moitié du vingtième siècle fut l’Interessengemeinschaft Farben ou IG Farben. Interessengemeinschaft signifie « association d’intérêts communs » et était un puissant cartel formé de BASF, de Bayer, de Hoechst et d’autres entreprises chimiques et pharmaceutiques allemandes. IG Farben était le plus grand bailleur de fonds de la campagne électorale d’Adolph Hitler. 100 % de tous les explosifs et de toute essence synthétique provenaient des usines d’IG Farben (dans lequel était Bayer). Chaque fois que la Wehrmacht allemande conquit un autre pays, IG Farben suivit, reprenant systématiquement les industries de ces pays. Grâce à cette collaboration étroite avec la Wehrmacht d’Hitler, IG Farben a participé au pillage de l’Autriche, de la Tchécoslovaquie, de la Pologne, de la Norvège, de la Hollande, de la Belgique, de la France et de tous les autres pays conquis par les nazis.

IG Farben a fourni aux nazis le Zyklon B utilisé dans les chambres à gaz et utilisa massivement la main-d’œuvre concentrationnaire dans ses usines. Condamnée pour crimes contre l’humanité à Nuremberg puis à la dissolution, IG Farben possède toujours un statut juridique malgré son démantèlement entre les sociétés Bayer, BASF et Hôchst.

Une information reçue il y a quelque temps m’a incité à enquêter. Cette info disait : « Quand la firme Bayer achetait « des lots de femmes » à Auschwitz ».

Dans les archives d’Auschwitz, une correspondance entre le commandant du camp et l’entreprise Bayer Leverkusen a été découverte. Il s’agissait de la vente de 150 détenues à des fins expérimentales :

« En vue des expériences prévues avec une nouvelle drogue de sommeil, nous vous serions reconnaissants si vous pouviez mettre à notre disposition un certain nombre de prisonniers […] Confirmez votre réponse, mais considérez que le prix de 200 RM par femme est trop élevé. Nous vous proposons de ne pas payer plus de 170 RM par femme Si cela vous convient, les femmes seront placées en notre possession. […] »

- « Nous confirmons votre accord, nous vous prions de préparer 150 femmes de la meilleure santé possible […] »

- « Nous avons reçu l’ordre de 150 femmes. […] "

-" Les expériences ont été effectuées. Toutes les personnes testées sont mortes. Nous vous contacterons prochainement sur un nouvel envoi […] " »

Voilà chers actionnaires les entreprises dans lesquelles vous mettez votre fric. Voilà quelques éléments qui donnent à réfléchir sur la « mondialisation heureuse » et le gouvernement mondial de fait des grandes firmes multinationales.

Ces géants industriels mafieux sont mal en point ? Tant mieux, qu’ils crèvent, et le plus vite possible. Le monde ne s’en portera que mieux.

 Illustration X - Droits réservés

 

Sources :

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/monsanto-bayer-quand-bayer-187053

https://www.terresacree.org/bayer.htm

http://www4.dr-rath-foundation.org/PHARMACEUTICAL_BUSINESS/history_of_the_pharmaceutical_industry.htm#experiments

http://www4.dr-rath-foundation.org/Books/paging.php?sdir=the%20crime%20and%20punishment%20of%20i.g.%20farben&dir=the%20crime%20and%20punishment%20of%20i.g.%20farben&start=0&page_nums=1%29#=eng

http://chr-chomant-editeur.42stores.com/product/Lettres-de-l-entreprise-Bayer-au-camp-d-Auschwitz-sur-l-achat-de-femmes-pour-experimentations-chimiques

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article152015

 



53 réactions


  • André Bouny André Bouny 14 août 14:06

    exactement


    • Le421 Le421 15 août 10:46

      @André Bouny

      Ne pas oublier que Bayer fournit les médocs pour soigner les maladies provoquées par Monsanto.
      On appelle cela du conflit d’intérêt à l’échelle internationale.

  • Xenozoid Xenozoid 14 août 14:28
    quand même amusant de voir monsanto condamné a l’amende aux états unis.et le timing qui comme chacun sait n’est pas important depuis que bayer est dedans....pour le reste de l’article,toutes les multinationales sont par essence faschiste,maffieuses et impérialistes

    elles se privatisent le monde,la domestication continue

  • ulyss ulyss 14 août 14:33

    A Monsieur VICTOR AYOLI :

    pourquoi dans votre long et brillant historique, vous efforcez vous de cacher que BAYER MONSANTO est actuellement détenu par des capitaux contrôlés majoritairement par des SIONISTES et/ou des personnes de confession Juive ... ???
    Craignez vous que « l’Oeuvre du diable » que vous décrivez BAYER et MONSANTO (qui se sont mariés depuis peu) a été depuis la SHOAH la proie boursière des sionistes et personnes de confession Juive, revenchards depuis 1945... ???



    • domi 15 août 10:05

      @ulyssbon sang ,vous devez avoir un sérieux problème


    • vesjem vesjem 15 août 11:13
      @domi
      qui a un problème ?

    • domi 15 août 12:01

      @vesjemULYSS


    • domi 15 août 12:02

      @vesjem ULYSS


    • spearit 15 août 12:37

      @domi


      Celui de ne pas avoir des œillères comme les vôtres ??????

    • vesjem vesjem 15 août 14:33
      @spearit
      il lui faudra le temps de la réflexion, puis du reniement de ses pensées anciennes, puis de l’acceptation du principe de soumission dans lequel le monde est englué

    • domi 15 août 19:14

      @spearit il a une sacré vue pour connaitre la religion des actionnaires mais vs aussi apparemment qui devez croire que lorsque vs êtes constipé le matin ,c’est parce qu’un juif est venu vs boucher le cul durant la nuit


    • HELIOS HELIOS 19 août 12:13

      @ulyss

      ... vous faites une fixation !

      Les gens qui recherchent le profit a tout prix, il y en a partout, comme ceux qui s’assoient sur la vie même, pour quelques sous de plus.

      Pensez un peu a tous ceux que vous soutenez, qui ont aussi des entreprises prédatrices.... 

      Enfin, pensez qu’on n’a pas encore vu d’attentat -autre forme d’irrespect de l’humanité- mais violente et aveugle, provoqués par ceux que vous haïssez, alors qu’il ne se passe pas un jour dans le monde, sans que cela se produise grâce a vos protégés.

      Plutôt que de penser obsessionnellement aux juifs, faites votre boulot en déposant plainte chaque fois qu’il y a un abus, en votant avec votre carte bleue et bien sur en votant dans les urnes. Je sais que cette haine inassouvie, vous fera choisir les pires, du moment qu’ils ne sont pas juifs, mais au moins vous agirez conformément avec les règles de notre société. Et ne vous plaignez pas apres, de vos choix, si ceux-ci n’agissent pas comme vous le souhaitez....

      Calmez-vous et bon dimanche

  • nono le simplet nono le simplet 14 août 14:45

    rien à rajouter !


    • nono le simplet nono le simplet 14 août 21:08

      @cassini

      la dernière phrase de l’article est une perle de démagogue.
      en spécialiste, tu aurais du apprécier smiley

    • vesjem vesjem 15 août 11:23
      @cassini
      en partie, en effet car
      quiconque a un peu d’argent (même très peu) placé sur un compte en banque, doit savoir que des traders employés par la banque sont susceptibles de placer leur argent (qui n’a pas d’odeur) dans n’importe quelle action du système capitaliste (dont monsanto/bayer)
      le piège est ainsi fait

  • aimable 14 août 15:08

    Maintenant que monsanto est devenu Allemand , malheur au roundop , ce produit qui était merveilleux , qui maintenant empoisonne les Américains , ils vont essayer avec cette catastrophe sanitaire venant d’Europe de diminuer leur déficit commerciale avec l’Allemagne .


    • velosolex velosolex 14 août 21:25

      @aimable
      Les allemands n’ont plus la main, ne prennent plus leur pied, même au football.....Une histoire de logiciel bidouillé, allez savoir ?...

      Que Bayer rachète Montsanto, avec les ardoises à naïtre laisse perplexe le quidam moyen qui prend ses informations politiques à Ouest France....
      C’est comme si en 44 Gallimard avait racheté à prix d’or les droits de « Mein kampf »...

      Des montsantistes ont ils réussi à se faire admettre au conseil d’administration de Bayer ?....
      Ou leur a t’on fait prendre un verre de roundup. 
      Les allemands ont pourtant eu l’expérience du Zyklon B, le gaz neurotoxique mis au point par lune de leur laboratoire.
       L’avenir n’est qu’un long passé !

    • baldis30 15 août 10:01

      @velosolex
      bonjour,

      tout à fait d’accord avec la comparaison Gallimard ou l’admission de Monsanto au C.A. de Bayer !

      cela m’a laissé perplexe dès le début .. est-ce que par cette « vente » ( appréciez les guillemets !) Monsanto a-t-il voulu :

      - soit couler un concurrent parce qu’il avait des renseignements précis et graves sur le round-up ?

      - soit garantir un certain volume de ventes du produit ailleurs qu’aux U.S.A., en jouant sur les divisions de réglementation entre différents pays européens ou asiatiques, voire la corruption ? 


    • vesjem vesjem 15 août 11:28
      @aimable
      l’immense majorité des actions bayer, étaient détenues par des actionnaire américains (ainsi que celles de monsanto, d’ailleurs) , ce qui a contribué à la fusion et à l’abandon progressif du fardeau lourd à porter qu’est le mot « monsanto »

    • chantecler chantecler 15 août 12:56

      @cassini

      Evidemment .
      Et puis relisez « la mort est mon métier » de R. Merle .(LdP).
      Vous apprendrez dans quelles circonstances ce Z.B a été adopté dans les « centres d’extermination » nazis .
      Auparavant il avait été testé les gaz d’échappement , issus de camions essence .
      Mais à l’époque ceux-ci ne donnaient que des résultats « artisanaux » ....
      Fallait trouver mieux cad un rendement X 10 .
      Les fours crématoires ont été une « seconde amélioration » .
      Avant des« fosses communes envahissantes » qui laissaient des traces ...
      La plupart ont donc été « réouvertes et nettoyées » par la crémation , car la consigne au sommet du Nasdap était : secret secret et surtout pas de traces ni documents .
      Ce dont les négationnistes ont fait leur beurre .
      Sauf que , manque de chances , les troupes soviétiques et américaines ,ont pu contrarier par leurs découvertes inopinées ....

    • velosolex velosolex 15 août 12:56

      @vesjem
      Ils n’ont plus qu’à trouver de nouveaux noms génériques. : Mon satan ? Last round ?....


    • velosolex velosolex 15 août 18:38

      @velosolex
      Extrait de l’obs, l’ariticle cité dans le lien ci dessus :Monsanto a-t-il déjà réussi à échapper à une amende ?

      Oui en partie dans l’affaire qui concerne les polychlorobiphényles (PCB). En France, le produit était vendu sous le nom de pyralène. Comme je l’ai écrit dans « Le monde selon Monsanto », Monsanto avait une usine de fabrication de PCB à Anniston, dans le sud des Etats-Unis, qui rejetait tous ses déchets dans la rivière locale. C’était un désastre. Les habitants de la ville ont eu des problèmes de santé à cause de ces PCB.

      Ils ont alors attaqué Monsanto en justice. L’entreprise a été condamnée à 700 millions de dollars, soit la plus grosse amende de toute l’histoire industrielle. Mais Monsanto avait organisé l’insolvabilité de la filiale qui s’occupait des PCB. Il l’avait déclarée en faillite et donc une partie de l’amende n’a jamais été payée parce que la filiale en question n’existait plus.


    • velosolex velosolex 15 août 19:09

      @cassini
      Vous semblez croire que c’est de la vitamine. J’espère que vous donnez pas ça à vos gosses !


  • Clocel Clocel 14 août 17:02
    Sauf que Bayer n’a pas racheté tout Monsanto, des filiales vouées au dépôt de bilan contiennent notamment tous les actifs pourris et les procès en cours...

    Voir interview Corinne Lepage sur je ne sais plus quelle radio...


    • Xenozoid Xenozoid 14 août 17:13
      @Clocel

      les multinationales font ca depuis des centaines d’annés,et si possible les bombes,démolition controlé,oui, tout est dans la licence et donc la P R O P R I É T É ,colonial ou pas

    • velosolex velosolex 14 août 21:42

      @Xenozoid
      les premières idées des chimistes agricoles germèrent dans la terre retournée par les obus, quand ils virent que les plantes croissaient là à toute vitesse. ...Euréka dirent ils.....

      Depuis la terre est soumise à une guerre mondiale, totale, qui a tout emporté en elle, suppriment sa vie, sa potentialité, ses légions d’alliés : Verre de terre, oiseaux, rongeurs, insectes pollinisateurs !
       Ils ont tous été emporté ou peu s’en faut, tant la catastrophe s’acroie d’année après année. 

      Pas de cimetière comme en 18, de croix blanches et de flon flon. C’est la mort silencieuse. Le sujet des hirondelles importune déjà. Je l’ai entendu à la radio sur inter. 

      Voilà qu’on semble découvrir que cette horreur en plus de la mort, donne le cancer, comme aurait dit Desproges. 
      Mais nous sommes au delà des tribunaux, et du délire, du tribunal des flagrants délires

  • foufouille foufouille 14 août 17:21
    article de khmer vert.


  • Claude Simon Claude Simon 14 août 19:31

    Un pesticide Bayer, c’est un perturbateur endocrinien et un atome sympa genre cyanure, brome, aluminium, fluor. Bref, que du bonheur pour notre intoxication, notre sol, et nos nappes phréatiques.

    C’est visiblement un outil de dépopulation, cher à Claudec, qui pourrait certainement être un lobbyiste ou actionnaire majoritaire, sauf s’il est investi dans le complexe urano-appauvri US.
    Alors que pour être dépopulationniste, il suffit de manger bio, dit implicitement la FNSEA.


  • velosolex velosolex 14 août 21:16
     Le cynisme et la bêtise vient d’amener nos dirigeants d’annuler un film sur le roundup qui devait passer ce soir sur arte, et qui a été pourtant promotionné par la chaîne pendant deux jours, ce qui m’avait rendu curieux de le voir.
     Apparemment, le ministère de la vérité et du progrès ont jugé que cela n’était pas compatible avec une vision morale
    La chaîne passe à la place un reportage sur le pape, sensé bénir tout le monde sans doute

    - Arte passe ainsi pour des cons, marchant au garde à vous. 
    - Le gouvernement montre clairement qu’il protège les enjeux menacés d’une multinationale responsable du plus grand scandale sanitaire et environnemental d’après guerre, et qu’il n’a aucune intention d’y mettre un terme. 
    A moins que je n’ai aucune capacité d’analyse

  • sirocco sirocco 14 août 22:20

    Après avoir lu cet excellent article et les commentaires qui s’en suivent, vous avez le droit de ne pas acheter les produits pour lesquels BAYER fait de la pub sur toutes les chaînes de télé : stimulants intellectuels, compléments alimentaires, produits vétérinaires pour animaux de compagnie...et bien sûr ses productions phytosanitaires.


    • baldis30 15 août 10:04

      @sirocco

      bonjour
      bien sûr mais ils vont commercialiser sous d’autres marques et fabriquer dans d’autres pays ... !


    • velosolex velosolex 15 août 18:48

      @sirocco
      Vous avez raison. Au delà des décisions de justice à la main dirigée et à la balance truquée, dont il ne faut pas attendre grand chose, la seule nouveauté notable en terme d’information est importante. Elle passe par le net, par les réseaux, par les cinéastes de rue, les journalistes improvisés, ce que nous sommes tous ici finalement....

      -Il est facile de faire taire les médias traditionnels appartenant aux grands groupes. 
      -Moins facile avec des journalistes qui sont la gloire de leur métier, et qui pratiquent le journalisme d’information et d’investigation à haut risque
      -Impossible par contre de s’attaquer à l’humeur et aux opinions qui échappent des réseaux, capables de mobiliser, d’informer, et de lancer des campagnes de boycot ou de refus quasi immédiatement. 
      La culture de la mort prospère sur le mensonge, l’intoxication, le déni, la manipulation, la soumission....Les réseaux ont brisé les frontières et peuvent mettre vraiment à mal le commerce, qui est le nerf de la guerre !

    • Enabomber Enabomber 16 août 01:35

      @velosolex
      L’espoir fait vivre, dit-on.


  • Jean Keim Jean Keim 15 août 07:46

    Si j’ai des lingots d’or (c’est une supposition, en fait je n’en ai pas) et que le cours de l’or chute de x %, suis-je moins riche d’autant ? J’ai toujours mon pactole n’est-ce pas, alors la bourse c’est la même chose.


    • Dom66 Dom66 15 août 12:54

      @Jean Keim

      « J’ai toujours mon pactole n’est-ce pas » Oui mais le pactole vaut moins smiley

      suis-je moins riche d’autant ? Oui car votre pactole représente moins de $


      alors la bourse c’est la même chose. Oui c’est ça.


    • chantecler chantecler 16 août 05:46

      @Dom66

      A ceci près qu’il s’agit d’une réaction boursière .
      Il est question ici d’une opération à court terme où il est impossible de savoir quelle est la hauteur de la spéculation à la hausse ou à la baisse .
      Il faut attendre quelque temps pour jauger la perte réelle de la cotation .

    • Dom66 Dom66 16 août 17:27

      @chantecler

      Désolé, mais à quel moment il parle de réaction boursière ? Et opération à court terme.


      « Il est question ici d’une opération » où ici ???

       

      Non je confirme : Si j’ai dix sucettes qui valent 10 centimes...j’ai 1€

      Si le cours des sucettes chute à 1 centimes, je suis à la tète d’une fortune de 10 centimes


      Plus simple avec des sucettes non ?

      Court , moyen ou long terme, à un moment donné je suis moins riche.


  • zygzornifle zygzornifle 15 août 08:22

    Monsanto – vient de paumer 14 milliards en bourse dans la seule journée d’hier ! 


    Le pays ou il paye impôt et taxes va faire une sacrée gueule meme si c’est un « parasite » fiscal .....

  • zygzornifle zygzornifle 15 août 08:26

    Monsanto a arrosé tout le monde de la politique d’argent bien frais , en cherchant bien on pourrait peut être trouver comme un parfum d’Ushuaïa sur certains billets , allez savoir ou l’apat du gain mène .... 


    • baldis30 15 août 10:06

      @zygzornifle
      bonjour

      mais qu’allez-vous donc supposer ? c’est une entreprise américaine et les américains sont nos alliés ! Donc leurs entreprises n’ont en tête que le bien humain ! Na !


    • HELIOS HELIOS 19 août 12:22

      @baldis30

      Ils nous aiment tellement qu’ils ont attendu la vente -peut etre bien progarmmée- a Bayer - qui est une entreprise europeenne- pour faire aboutir des procès associés a des amendes record !!!

      Je trouve que c’est un joli coup de poltique économique de leur part, on est vraiment des enfants a coté d’eux....

  • vesjem vesjem 15 août 11:46
    l’excellent article de Léonard (d’Agora Vox), analyse la fusion « bayer/monsanto » ainsi que les organismes propriétaires d’actions (octobre 2016)

    • jako jako 19 août 12:17

      @vesjem

      Bonjour,
      excellent ce lien, je me demande ce qu’est devenu ce Leonard car ses articles sont très « hot »
      et certains très actuels.

  • Dom66 Dom66 15 août 12:43

    Merci pour votre article…


    ne pas oublier


    Bayer Monsanto, c’est aussi ça, ne pas oublier


  • À rebours 15 août 14:23
    Toute polémique sur la nocivité du produit mise à part, je vois que l’Amérique, après avoir matraqué l’industrie automobile allemande, s’en prend à l’industrie chimique allemande.

    Avant Trump, il était logique que les néo-cons secouent l’Allemagne comme un prunier jusqu’à ce qu’elle accepte les euro-bonds. Trump ne contrôle peut-être pas encore la justice américaine. Ou alors il continue à secouer l’Allemagne pour ses motifs propres qui sont de dynamiter l’Europe.

    • velosolex velosolex 15 août 19:03

      @À rebours
      Même actionnaires....C’est comme les machines à laver qui sortent de la même usine et à qui le dernier ouvrier colle une marque différente. 

      Je me suis posé la question moi aussi sur cette naïveté de l’acheteur. 
      Fallait il que je sois naïf !

    • vesjem vesjem 16 août 09:14
      @À rebours
      lire ce post plus haut
      "l’immense majorité des actions bayer, étaient détenues par des actionnaire américains (ainsi que celles de monsanto, d’ailleurs) , ce qui a contribué à la fusion et à l’abandon progressif du fardeau lourd à porter qu’est le mot « monsanto »

Réagir