samedi 12 mars 2011 - par Montagnais

BHV, Expert tout errant du Président, organisateur officiel de pâtées

BHV serait un philosophe. Il se présente comme tel en tout cas, et les voix de son maître accréditent complaisamment ses lubies, qui oserait parler d’idées ? 

La dernière en date, celle de sa « visite » à Benghazi : « fief des insurgés libyens, la semaine dernière, « jeudi ou vendredi », où le philosophe a dit avoir « appelé » le chef de l’Etat. Il lui a dit qu’il avait « rencontré » les « dirigeants de la libye libre », et lui a proposé de leur accorder une entrevue à son tour, a-t-il témoigné, au micro d’Europe 1 ».

C’est un flash du 10 mars repris sur www.europe1.fr qui nous révèle cela avec force guillemets, on les comprend.

Et les intempestifs moulinets du Président n’auraient pas d’autres raisons apparemment que la « visite » de cet ambassadeur amateur. 

Et nous voilà, vous les Français, d’ors et déjà titulaire d’une existence précarisée, partis pour de nouvelles grandes aventures historiques, fleur au fighter, Liberté, Egalité, Fraternité, pourtant bien défraîchies, encore en bandoulière. 

Tous les gung-ho, les va-t-en-guerre, les armons-nous-et-partez, les United States Marine Corps would-be.. du moment feraient bien pourtant de méditer quelques-uns des désormais très ratifiés avertissements dés qu’il s’agit d’en rajouter sur le marché international du sang.

« Allons tout de suite au fond des choses. Les Démocraties veulent la guerre. Les démocratie auront la guerre finalement. » 

« Mais qu’est-ce qu’ils branlent ces tortilleux ? Paris-tout-du-sacrifice ? pour la déclarer cette bonne guéguerre ? »

Avant de détailler la burlesque initiative de BHV, très-médiatique fournisseur d’aventures bottées et casquées, nouvelle mouche du coche de l’Elysée, notons que Sarkozy, ignorant de l’Histoire, se trouve maintenant à peu près dans la position de Badinguet entrainé à déclarer tout seul la guerre à la Prusse. 

Ni les Russes ni les Anglais ne le suivront, pas même la toute jeune et bouillante Italie. Il ne manquait pas un bouton de guêtres, l’embarquement gare de l’Est s’opérait dans la liesse populaire que procurent - c’est tradition en France - le pinard, les femmes enamourées, la promesse de belles prouesses (Ah ! Les femmes enamourées dans le cas de BHV !..), la certitude de bientôt rentrer, couvert de gloire après avoir détruit Berlin ’espace de quelques vivifiants matins.. 

Chacun sait ce qu’il en advint. En trois semaines les petits soldats colorés de Badinguet filochaient, les méchants Prussiens vert-de-gris au train. Badinguet lui-même redevenait, en un instant, le mince bourgeois qu’il était auparavant.. Sarkozy joue son devenir.

Quelles embrouilles ! Quelles traquenards tendus aux naïfs Français ! Le Président n’a pas relu son Histoire ? 

Evgeny Satanovsky la pythie, président du Middle East Institute, dans RIA Novosti du 10 mars l'a dit, qui ne se trompe pas trop, nous voilà reparti pour des décennies de boucherie, comme de 14 à 45.. Il prévoit même 70 à 75 ans, pas 30.. En cela il serait optimiste vu le temps imparti.

“The whole region is ablaze, from Morocco to Pakistan, from the borders of Turkey, which is likely to avoid becoming embroiled, to Africa. It won’t be limited to the Middle East and North Africa. The region will go through what Europe experienced in 1914-1918 »

En 14, ne tirant que très peu de leçons des désastres de 70, les Français sont à nouveaux conduits au carnage, fleur au fusil, Jaurès en tête, l’Union sacrée, dans un contexte d’enthousiasme et de forme qui rappelle à la fois la passé 70 et le présent 2011 : c’est toujours avec la main sur le coeur que les Français, leurs dirigeants plutôt, laissent conduire au massacre soldats et populations, main sur le cœur.. Sans bien regarder quelles mains sont dans les culottes de qui..

Sans le secours des organisateurs officiels, l’armée française aurait encore pris une considérable pâtée en 14-18.. Sans le secours des organisateurs officiels, elle l’aurait pris également en 45 (elle l’a prise en 40, et de quelle manière ! Question de scenario).

Même schéma actuellement : le moment venu, après les débâcles, les organisateurs officiels vont accourir assurément.. C’est prévu.. Mais que de plumes perdues pour le coq gaulois.. Enfin, la métaphore n’a plus cours.. Pas celle des plumes.. celle du coq gaulois.

Revenons à BHV, que même Chalmin a jugé trop fretin pour lui faire place en son éminent traité.

 Expédions rapidement son portrait tant il est connu. L’individu est addict du spectron et des media, il s’y illustre d’entartrages en entartrages, par ses mèches colorelle et l’éclat de ses dentelles, par son regard indigné et l’ancrure de son corsage, par ses forts propos sur Botul et ses chefs-d’œuvre, philo pour les Nuls.. 

A ce propos, BHV est effectivement bien sophe : eurosophe (pas la zone, la monnaie), télésophe, mediasophe, iconosophe, platitudosophe, pausosophe, palaçosophe, permanentosophe, magazinosophe.. mais pas de philo là-dedans.

Je ne me serais pas fendu d’un papier gratuit pour une pitrerie de discours, une de plus, de Bernard Henri Levy. Il s’agit ici de tout autre chose, d’une usurpation de hautes fonctions régaliennes dont les conséquences sont déjà de dimensions planétaires, annonciatrices d’horreurs universelles.

Pour comprendre le singulier et le ridicule de cette affaire, décalez légèrement votre point de vue, chassez vos habitudes, et imaginez NTM, célèbre cantatrice allemande, en visite à Benghazi, fief des insurgés libyens, appelant Angela pour lui dire qu’elle avait rencontré les dirigeants de la Libye libre, et lui proposer de leur accorder une entrevue… Et Angela, comme Nicolas, de décider des « frappes ciblées » en Lybie, sur les bons conseils de NTM la cantarice.

Sur les détails de cette abracabrantesque intervention, dans les heures qui viennent, on peut faire confiance à toutes les Rédactions, nous ne manquerons pas d’information.

Quelles que soient les évolutions de la situation, quel que soit le sort de Kaddhafi, ce qui est certain, c’est que commencent les ennuis du petit président, le grand-écart de la France et l’entrée dans l’Histoire de Nanar, côté farce.

Il y a trois heures, EurActiv : 

"France broke ranks with its European partners yesterday (10 March) by becoming the first country to recognise Libya's opposition and by deciding to "explore the possibility" of carrying out targeted bombings in civil war-torn country. ..."



4 réactions


  • TSS 12 mars 2011 12:38

    pas BHV BHL le philosophe d’urinoir... !!


  • Beauregard Beauregard 12 mars 2011 13:21

    J’y vois un dénouement style Fachoda. Les Fifis ou les ricains montant les couleurs. A mon avis les objectifs du nain sont ceux de la Thatcher avec les Malouines : baromètres IPSOS SOFRES en ébullition, Elysée privatisé, 3000 députés à la Chambre ! Le délire sera tel que tous ceux mesurant plus d’un mètre quarante se feront élaguer les tibias pour être de la taille.

  • Alliance Rebelle citoyen du sud 12 mars 2011 15:39

    quand on regarde bien l’histoire , avec les yeux qu’il faut , on vois toujours qui pousse les peuples d’Europe a la guerre ... toujours les mêmes ...

    BHL ... confirmation ... quand on sais a quelle nation BHL fait allégeance
    et c’est pas a la France que va son allégeance
    BHL ... français de papiers comme on dit ... mais surement pas de coeur 
    pauvre français il ne peuvent même pas connaitre la vérité vu le terrorisme intellectuel qu’exercent ces lobbyistes a qui appartient BHL
    ils ne peuvent même savoir qui sont les vrais fossoyeurs de la paix ... les vrais fossoyeurs des peuples et de l’humanité
    c’est surement pas BHL qui pousserait a une intervention contre Israël et les crimes qu’il commet contre les palestiniens 
    pitane quelle déchéance pour la pseudo avant-gardiste droitdelhommistes qui n’hésite pas a montré du doigts et a dénigrer les peuples-pas-assez-rentré-dans-l’histoire
    sa me fait mal au coeur de la cheville de voir ce grand peuple français tomber aussi bas ... son destin entre les mains du couple sarkozy-BHL 
    snif snif

Réagir