samedi 9 janvier - par gruni

Brigitte n’est pas Mauricette !

Une information Europe1 révèle que Brigitte Macron était positive au Covid-19 le 24 décembre. Son cas ne présentant aucun "symptômes lourds", elle avait été testée négative 6 jours plus tard, le président et sa femme ont pu fêter Noël au fort de Brégançon. 

La première dame si souvent moquée pour diverses raisons, mais essentiellement pour son lien conjugal et sa différence d'âge avec qui vous savez, est devenue une obsession pour certains médias avides d'assister à sa vaccination en direct avec une vraie seringue dans laquelle se trouverait une vraie dose de vaccin injectée par une vraie infirmière. Comme l'image en première page serait belle pour certains plumitifs, avec une portée symbolique exemplaire bien loin de la caricature du "Financial Times" qui trouvait le style "Trogneux", "proche de celui de la cagole". 

Puisque nous parlons de journalistes, qui ne connaît pas encore Apolline de Malherbe, devenue depuis sa promotion sur RMC une véritable insoumise. Jugez plutôt l'agressivité de la chroniqueuse contre Emmanuel Macron accusé de se défausser de "façon inélégante" sur Olivier Veran :

 "Quelle lâcheté ! Qui dirige ce pays ?"

Publicité

Apolline de Malherbe qui maintenant ose traiter le président de la République de lâche, alors qu"elle était plutôt miel que citron dans le passé avec ce jeune président si flamboyant. Le métier de journaliste c'est aussi parfois l'art de naviguer dans le sens du vent.

Et en même temps de lancer un appel à faire comme dans d'autres pays : 

"Ce qui manque tout simplement en France, c'est aussi qu'il y ait des fortes personnalités qui décident de se faire vacciner".

Alors, pourquoi pas l'épouse du chef de l'Etat : 

"Brigitte Macron est dans les tranches d'âge. Ça serait formidable. Ça serait intéressant et ça pourrait peut-être aussi créer une sorte de mouvement. Au moins, ça désinquiète ceux qui sont angoissés. Ça montrerait peut-être l'exemple de la voir se faire vacciner. Roselyne Bachelot aussi."

"Ce que je veux dire, c'est qu'on a eu la Reine d'Angleterre, Joe Biden... Bah en France, on pourrait avoir Brigitte Macron. Je pense que ça serait en tout cas montrer l'exemple. Et plusieurs membres du gouvernement après. Il faut voir les âges, mais voilà, on a besoin d'une émulation".

Publicité

Comment une journaliste aussi expérimentée qu'Apolline de Malherbe peut croire un instant que les Français vont courir se faire vacciner pour les beaux yeux de Mme Macron ; nest-ce pas là encore une fois la preuve que certaines vedettes de l'info prennent les Français pour des enfants ?

Et si la journaliste de BFM avait raison ? Non, ce n'est pas possible. Les gens ne sont plus aussi naïfs qu'à l'époque du "king".

Ses vaccins - Elvis Presley, les photos oubliées du King - Elle

N'empêche que : 

"Brigitte Macron a l’intention de jouer un rôle dans la campagne de vaccination. Son entourage assure qu’elle a hâte de se faire vacciner, dès que son tour viendra. Elle s’apprête d'ailleurs à devenir une quasi-ambassadrice de la vaccination. Et ce dès le 18 janvier, en tant que présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, à l’occasion du lancement de l’opération Pièces jaunes".

Et à quand la vaccination en direct à la télé de Mauricette Apolline de Malherbe ?



30 réactions


  • nanobis 9 janvier 19:01

    Elle s’est soignée comment ? traitement Raoult ou Doliprane ?


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 janvier 19:20

      @nanobis

      Elle s’est soignée comment ? traitement Raoult ou Doliprane ?

      Le traitement standard à cet âge-là en France c’est Rivotril.


    • gruni gruni 9 janvier 20:04

      @nanobis

      Elle était asymptomatique 


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 9 janvier 20:18

      @Philippe Huysmans

      tien j’ ais cru voir un NoNos bis smiley
      heureuisement que NoNos n’ as pas de multicompte on pourrais se tromper smiley


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 janvier 21:02

      @ㄈϤ尺Цら

      Les trolls sont particulièrement respectueux de la Sainte Charte, ce n’est pas eux qu’on prendrait la main dans le sac de la violer allègrement.

      Voyons ! smiley


    • devphil30 devphil30 10 janvier 06:45

      @Seul le contenu compte

      Cinéma , jeu politique pour être plus prêt du peuple de sa souffrance , nos dirigeants souffrent aussi ....

      Le règne du mensonge et de l’empathie mimé , l’autre avec sa tête de c.. qui nous raconte toute la transparence sur son confinement et l’évolution de sa maladie.

      Il a juste été testé positif avec des tests à la noix et on n’est même pas sûr que ce ne soit pas encore un jeu de simulation 

      Bref on ne médiatise pas ce genre de choses sinon c’est assurément une manipulation , peut être testé positif alors on ne te voit plus pendant 10 jours et ça nous fait des vacances.

      Mais ça les gogos en ont besoin de savoir que le chef est toujours là , même dans la tempête , qu’il subit la même chose qu’eux avec un salaire 10 fois supérieur et logé , nourri au frais des gogos mais ça c’est mis sous le tapis


    • charly10 10 janvier 09:52

      @nanobis

      On sait qu’elle a été en contact avec Raoult . En tous cas elle était dans le profil du traitement chloro....


  • Fergus Fergus 9 janvier 19:15

    Bonsoir, gruni

    « Comment une journaliste aussi expérimentée qu’Apolline de Malherbe peut croire un instant que les Français vont courir se faire vacciner pour les beaux yeux de Mme Macron »


    En effet !  smiley


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 janvier 19:17

      @Fergus

      aussi expérimentée qu’Apolline de Malherbe

      Expérimentée ? Quand on lui mouche le nez il y a encore du lait qui sort !

      Ce qu’il faut pas lire, par ici.


    • gruni gruni 9 janvier 20:12

      @Fergus

      Donc, Apolline n’ayant rien de neuf à dire sur le Covid nous sort un truc pour neuneus, en ayant parfaitement conscience qu’elle parle pour ne rien dire. Il faut meubler Fergus, avec le sourire ou une fausse colère, c’est ça le talent dans ce métier.


    • devphil30 devphil30 10 janvier 06:49

      @gruni

      Le talent du journalisme c’est de relater l’information , de vérifier des sources et de remonter la vérité.

      Visiblement bfm s’est spécialisé dans le buzz et le blabla permanent sur le thème , ce que va dire le chef dans 7 jours et les émissions s’enchainent pendant une semaine et après pendant une nouvelle semaine on dégriffe sur ce que le chef a dis , la manière dont il l’a dis , le rictus des ses propos , le cadre , les tableaux , la couleur du tapis de la pièce ou il a parler

      Nous ne sommes pas dans le talent mais dans le théâtre de boulevard jouant une tragédie alors que dehors les gens sont dans le désespoir 


    • gruni gruni 10 janvier 07:16

      @devphil30

      « Le talent du journalisme c’est de relater l’information , de vérifier des sources et de remonter la vérité. »

      Voilà une excellente définition du journalisme tel qu’il devrait être. Mais n’oublions pas que le média donne à voir et entendre ce que son public demande... et pas que BFM !


  • zygzornifle zygzornifle 10 janvier 09:52

    Brigitte Macron a l’intention de jouer un rôle dans la campagne de vaccination.

    Elle en connait un rayon sur les seringues et leur utilisation elle qui est un véritable patchwork ....


  • BA 10 janvier 15:20

    Dimanche 10 janvier 2021 :


    Variant britannique : "Nous avons identifié quelques clusters" en France, annonce Véran.


    Invité du Grand Rendez-Vous Europe 1/Cnews/Les Echos, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué que les autorités ont « identifié » sur le territoire "quelques clusters du variant britannique du coronavirus.


    De l’Angleterre à la France. Invité du Grand Rendez-Vous Europe 1/Cnews/Les Echos, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué que "quelques clusters" du variant britannique du coronavirus ont été identifiés en France.


    "Il y a notamment à l’étude cette situation à Marseille, où une femme originaire d’Angleterre, et rentrée avant les fêtes, a été diagnostiquée comme porteuse du variant". Sur les 45 cas contact de ce patient zéro, 24 ont été testés positifs. Mais le ministre de la Santé précise qu’il n’est pas en mesure de dire si ces malades ont été infectés "par le variant britannique, ou par une autre souche du virus".


    Quant à savoir si de nouveaux clusters de ce variant britanniquesont apparus, en plus de celui apparu à Marseille dont on a eu confirmation samedi après-midi, Olivier Véran indique « ne pas pouvoir répondre ».


    Disposant toutefois de "données extrêmement préliminaires à prendre avec la plus grande précaution« , le ministre de la Santé explique que sur les  »1.000 premiers cas positifs" que l’on soupçonnait d’être du variant, « le techniquage génétique » a révélé « environ 10 cas de variant. C’est-à-dire aux alentours de 1% ». 


    Mais le nombre de tests sur lequel se base ces données préliminaires "est insuffisant pour pouvoir en tirer des conclusions« . »Nous aurons des résultats plus important aujourd’hui [dimanche 10 janvier, ndlr], lundi et mardi qui nous permettrons d’avoir une idée de l’état de circulation" de ce variant. Et le ministre de rappeler : "ce n’est pas parce que nous identifions un cas de variant qu’il sera amené à se diffuser localement."


    https://www.europe1.fr/politique/variant-britannique-nous-avons-identifies-quelques-clusters-en-france-annonce-veran-4017467


  • Le421... Résistant Le421 10 janvier 17:20

    Je ne fais que répéter bêtement un fait à vérifier.

    500.000 doses disponibles par semaine, ce qui n’est pas rien !!

    Cela donne, à deux injections par pécore, 250.000 « sauvés » (voire !!) toujours par semaine, donc, avec les pertes et les contretemps, 1 million par mois.

    Bon, va falloir se sortir les doigts du trou de balle, parce que pour le moment...

    Mais bon, un million par par mois, nous admettrons.

    Pour traiter les 40 millions de français nécessaires (60% de la population), cela donne 40 mois de piquouses devant nous...

    Je vous laisse réfléchir à ça.

    On nous fait, encore et toujours, miroiter des chimères !!


    • Fergus Fergus 11 janvier 11:03

      Bonjour, Le421

      Désolé, mais votre calcul est faux.
      Il ne tient en effet pas compte de la (possible) montée en puissance de la production par les laboratoires dont les vaccins ont déjà été agréés, ni surtout de l’arrivée prochaine de nouveaux vaccins, tel celui d’Astra Zeneca qui devrait être validé par les autorités de santé dans les prochaines semaines.


    • njama njama 11 janvier 11:25

      @Le421
      L’idée même de vouloir vacciner toute une population est complétement débile et inutile, en plus d’être du « jamais vu », de l’expérimentation avec des vaccins expérimentaux  ! En 1979 l’OMS avait reconnu dans son Rapport sur l’éradication de la variole, que la vaccination de masse avait échoué dans de nombreux pays, que seule la stratégie de surveillance endiguement avait permis d’éradiquer cette pathologie.

      Je n’ai pas de boule de cristal, mais je serais déjà très étonné que la moitié de la population adulte accepte de se faire vacciner contre l’covid, sachant qu’il est inutile de vacciner les enfants qui n’ont pas été touché par ce coronavirus.

      Si l’État a commandé trop de vaccins, ce sera juste une erreur politique à mettre au passif du bilan de LREM en 2022, et au plan comptable ça ne représentera qu’une goutte d’eau dans le déficit général (11 % du PIB il me semble pour 2020, soit plus de 200 milliards d’€) lié à la gestion de cette crise sanitaire.


  • BA 10 janvier 19:53

    Dimanche 10 janvier 2021 :


    Le variant anglais est arrivé sur le territoire français.


    Covid-19 : au moins huit cas positifs au variant anglais à Marseille.


    Une famille habitant au Royaume-Uni venue passer les fêtes en France a contaminé « son cercle familial élargi » soit 23 personnes au sein de la cité phocéenne.


    « Il se passe quelque chose à Marseille et il faut agir vite, il y a une réalité virale qui est inquiétante », a révélé Benoît Payan, actuel maire PS de la cité phocéenne, lors d’une conférence de presse dimanche 10 janvier.


    Depuis la découverte d’un premier cas lié à ce variant, auquel une vingtaine de cas contacts testés positifs au Covid-19 étaient reliés, 7 des ces nouveaux cas ont été identifiés comme porteurs de la souche anglaise à l’origine de leur maladie, a précisé Michèle Rubirola, éphémère maire écologiste, aujourd’hui première adjointe chargée de la santé.


    À l’origine de ce cluster, une famille de cinq personnes résidant habituellement au Royaume-Uni, venue passer les fêtes dans le sud de la France. Arrivée sur le sol français avec un résultat PCR négatif, « elle devait être en période d’incubation », explique le maire. C’est l’IHU Méditerranée Infection de Marseille qui a donné l’alerte après l’analyse d’un test effectué le 31 décembre dernier.


    Les autorités sanitaires ont donc cherché à établir le plus rapidement possible les cas contacts avant que le variant du Covid-19, qualifié à 70% de plus contagieux, ne se transmette parmi la population marseillaise. « Un dispositif inédit à la hauteur des enjeux a été mis en place », a ajouté Benoît Payan au moment où l’ARS PACA continue de mener des analyses complémentaires.


    Craignant une flambée de l’épidémie, comme au Royaume-Uni qui a enregistré plus de 60.000 cas le 9 janvier, la France cherche à tout prix à limiter la propagation de la nouvelle souche sur son territoire. « Il nous fait agir vite, très vite », alerte l’édile marseillais.


    Benoît Payan met à disposition des autorités sanitaires deux équipes de 40 marins-pompiers dont une issue de la Cellule Mobile d’interventions biologiques, capable de réaliser 20 tests PCR en 20 minutes. En s’appuyant sur une deuxième brigade, spécialisée dans l’analyse des eaux usées pour détecter des souches du Covid-19, la cité phocéenne espère quadriller une zone géographique où le variant britannique a pu se développer et ainsi limiter sa diffusion.


    Cinq immeubles ont été identifiés comme potentiels lieux de contamination. « Des traces de Covid-19 ont été trouvées dans l’environnement de l’un d’entre eux », les 30 résidents ont donc été testés et deux personnes ont reçu un résultat positif. Deux autres bâtiments sont encore « sous surveillance des eaux usées ». Les autorités marseillaises appellent à redoubler de vigilance et souhaitent « intensifier les tests dans les écoles et dans les aéroports », dans un département où la situation est « particulièrement préoccupante », selon le préfet, avec un taux d’incidence supérieur à 225 pour 100.000 habitants.


    Craignant une flambée de l’épidémie, comme au Royaume-Uni qui a enregistré plus de 60.000 cas le 9 janvier, la France cherche à tout prix à limiter la propagation de la nouvelle souche sur son territoire. « Il nous fait agir vite, très vite », alerte l’édile marseillais.


    Pour éviter que sa ville ne devienne un cluster plus important, Benoît Payan demande à l’État de « mettre en place des mesures drastiques » tout en se tenant prêt à « lancer une grande campagne de vaccination » en »allant plus loin dans les personnes à vacciner » à l’instar des enseignants et personnel des crèches qui sont « au contact permanent d’un brassage énorme d’une population pour qui il est difficile de respecter les gestes barrières ».


    En outre, la ville devait débuter ce dimanche soir la mise en oeuvre du couvre-feu, qui, comme dans l’ensemble les Bouches-du-Rhône et dans 7 autres départements, a été avancé à 18h00, contre 20h00 auparavant.


    Un cas de variant britannique dans les Hautes-Alpes


    Un cas positif au variant britannique du coronavirus a été confirmé dans les Hautes-Alpes par l’analyse des prélèvements effectuée par le Centre national de référence, a annoncé dimanche l’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte-d’Azur. La personne positive à ce variant britannique fait partie d’une famille française résidant au Royaume-Uni qui est venue séjourner en France durant les congés de fin d’année, précise l’ARS.


    https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-une-famille-francaise-a-l-origine-d-un-probable-cluster-du-variant-a-marseille-20210110



    • Le421... Résistant Le421 10 janvier 20:30

      @BA
      Les anglais auraient réussi à modifier un truc chinois ?
      Encore qu’en réalité, le premier cluster a été détecté en Chine, mais sait-on vraiment si la véritable origine est là-bas ?
      Bien malin qui peur l’attester.
      C’est vrai que c’était bien pratique, comme les chinois ont désigné le pangolin...
      C’est pas de notre faute, c’est à cause d’eux !!
      Ça marche partout...
      Mais ça ne fait pas avancer les choses.


    • HELIOS HELIOS 11 janvier 12:08

      @Le421

      ... mais le pangolin s’est vengé, il a accusé le vison hollandais !


  • ETTORE ETTORE 10 janvier 23:43

    Ah !!! Saperlipopette !!!! Damned et confusion !!!!!

    Pas de masque pour le rapprochement ; infirmière/Brizitte ?????

    Les élastiques trop marquants sur un visage si frais ?

    Les oreilles trop trop loin ?

    L’aiguille de seringue de 1.50M ?

    Injection du vaccin , aux fléchettes  ?

    Au fusil hypodermique.....

    La planchette Fakir ?

    Et puis ce regard, au loin, vers le soleil couchant, avec ce sourire compatissant d’une infirmière EHPAD....

    J’essaye de comprendre ! Gruni....Au secours....C’est pas du Rivotril au moins ?

    Parce que il faut demander l’autorisation aux enfants, avant, et Monarc est bien occupé en ce moment....


  • ETTORE ETTORE 10 janvier 23:50

    BA @

    Une preuve de plus que l’UE est incapacitant !

    Tenez exemple !...Les english, à peine sorti du bazar étoilé, qu’ils commercialisent déjà une variante du virus.

    Quand on vous que l’UE est un frein a « l’entreprendre ! »


  • ETTORE ETTORE 10 janvier 23:59

    Le421@

    On nous fait, encore et toujours, miroiter des chimères !!

    ____________________________________________________________

    Rhooooo !!!!

    Dites, avec la famille Fabius à la timonerie, ça va saigner, je vous le dit !

    Quand on fait appel à des sanguins « responsables mais pas coupables » cela montre de facto, quel giclée on veut donner à cette campagne de vaccination .

    Vous avez remarqué aussi, que la ministre de la culture en panne ( Bachelotte), s’est exprimé sur les vaccins ( ben quoi ? Elle en connait une dose, non ?)

    Et comme elle n’as plus rien à foutre, culturellement parlant , elle revient sur le ring de la santé ? ( bah , le malade imaginaire ayant été déprogrammé...)

    (loupé l’étape d’amuseuse publique dans « on n’est pas couché », mais ça, ça coule de source).

    Nannnn ! Serieux ! ce truc, comment déjà ? EN MARCHE ? Quelle re(N)culade quand même !


  • njama njama 11 janvier 09:39

    Le Journal France Soir un peu taquin laisse entendre que le covid des époux Macron fin décembre pourrait être quelque part opportuniste « Le covid arrive dont au bon moment pour les locataires de l’Elysée puisqu’ils bénéficient d’un délai de trois mois supplémentaires minimum avant qu’ils ne soient sous le feu des projecteurs. »

    Le Covid providentiel pour les Macron ?

    (...) De son côté la Haute autorité de santé a fait des recommandations sur les personnes à vacciner en priorité. Avec un paragraphe particulier sur les personnes ayant déjà eu la Covid :

    Le constat scientifique est le suivant : à ce jour les données ne permettent pas de savoir s’il y a un bénéfice à vacciner les personnes qui ont déjà été infectées par le SARS-CoV-2. D’un autre côté, les données dont on dispose avec un recul moyen de 3 mois montrent qu’il n’y a pas d’effet indésirable grave particulier lorsqu’une personne ayant déjà eu la Covid-19 se fait vacciner.
    Sur la base de ces arguments, la HAS estime à ce stade qu’il n’y a pas lieu de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà développé une forme symptomatique de la Covid-19. Toutefois, dans le respect des recommandations préliminaires du 30 novembre, ces personnes doivent pouvoir être vaccinées si elles le souhaitent à l’issue d’une décision partagée avec le médecin. Dans ce cas, il parait alors préférable de respecter un délai minimal de 3 mois à partir du début des symptômes...

    https://www.francesoir.fr/politique-france/le-covid-providentiel-pour-les-macron


    • gruni gruni 11 janvier 11:15

      @njama

      https://www.strategies.fr/actualites/medias/4053018W/francesoir-le-complotisme-pour-moteur-.html

      Autrement, d’après votre commentaire, si Mme macron voulait faire une Mauricette il faudra qu’elle attende un peu, les médias également pour faire le buzz. En fait, je me demandais si Brigitte voulait vraiment se faire vacciner devant les caméras, d’où le titre de mon l’article.


    • njama njama 11 janvier 11:33

      @gruni
      Honni soit qui mal y pense... il y a de bons articles sur France Soir
      mais vrai que cette contamination covid de dernière minute chez les Macron tombe un peu à pic ... ce qui risque de mettre en porte-à-faux son rôle d’ambassadrice de la vaccination si elle-même ne s’est pas fait vacciner en première ligne devant huissier.


    • njama njama 11 janvier 11:41

      @gruni
      L’intérêt des arguments de l’article de FS est aussi sur la base de cet exemple d’une portée médiatique nationale de signifier à ceux qui auraient été testés positifs d’attendre au moins 3 mois avant de se faire vacciner suivant les recommandations de la HAS
      ou de se faire tester avec de se rendre dans un vaccinodrome

      Dernier avis avant vaccination : la Haute autorité de santé se montre prudente
      24.12.2020
      https://www.francesoir.fr/societe-sante/dernier-avis-avant-vaccination-la-haute-autorite-de-sante-se-montre-prudente


    • gruni gruni 11 janvier 12:00

      @njama

      Pour ce qui est des trois mois c’est vrai, je vous crois sur parole.
      Mais pas Francesoir sans trait d’union, bien que d’autres médias ne soient pas irréprochables non plus.


  • ETTORE ETTORE 11 janvier 12:39

    Bah...Je me demande si la coquetterie ne vas pas l’emporter sur la raison.

    Crier aux quatre coins de France et de Navarre, que toutes les «  vieilles » personnes doivent être vaccinées en premier....

    Et voir « accourir » Brizitte à bras raccourcix".... C’est comment dire ?.....l’EHPAD qui se fout de l’Elysée.

    LOL.

    Allez ! Envoyez la doublure !


Réagir