mardi 18 octobre 2016 - par alinea

Chaud au cœur

Il y avait du beau monde...

Au début, les politesses d'usage qu'on écoute d'une oreille en ce dimanche matin ; puis après un court résumé des activités de la veille, la présentation des invités : outre Aminata Traore, ancienne ministre de la culture du Mali, Zoe Constantopoulo, ancienne Présidente du parlement hellénique, présentes physiquement à Lille et dont les noms sont connus, il y avait des représentations de Podemos, et des gouvernements ou mouvements sud américains en insoumission face à l'empire. Et la Tunisie, le Mexique, la Colombie, le Danemark le Portugal, l'Allemagne, qui avaient préparé une vidéo. Chacune des allocutions était profonde, chaleureuse, et tous ( sauf le danois) s'exprimaient en français. L'allocution de Zoe Konstantopoulo était détaillée et expliquait ce qui se passait en Grèce, côté « résistance ». « Jean Luc a toujours participé à la solidarité pour mon peuple. Je ne l’oublierai jamais. C’est pourquoi je sais qu’il est un vrai insoumis, et n’acceptera jamais ce que Tsipras a accepté pour la Grèce. »

« La Grèce a besoin de votre soutien, et cette Grèce vous soutient » conclut-elle.

Et Aminata Traore a parlé des peuples d'Afrique, ne croyez pas qu'ils n'existent pas parce qu'on ne vous en parle pas...

Un chaud au cœur ce lien qui unit tous les peuples, un optimisme comme un rayon de soleil sur cette journée pluvieuse.

Pourquoi grand dieu la France voudrait-elle s'isoler ? Pourquoi vouloir s'appuyer sur « sa suprématie » alors que nous sommes tous dans la même galère ?

Un horizon élargi, surtout avec ceux qui ont connu le pire et qui ont à nous apprendre, déplie les coins racornis de notre mal-être. On voit que droite et gauche veut dire encore quelque chose, les sourires, les applaudissements pour les luttes, les désirs, les solutions « de gauche », c'est toute une humanité qui s'exprime, qu'on ne peut confondre avec aucune autre.

L'ombre au tableau est que depuis hier je cherche l'enregistrement de cette séquence et que je ne la trouve pas. Le discours de Mélenchon, lui, on le trouve, et je vous en ferai grâce ; comme d'habitude il est plein de vérités dites avec fougue, sans notes, et à lui tout seul, il redonne la pêche.

Nous sommes des êtres humains, avant d'être de droite ou de gauche, avant d'être cyniques, désabusés, méfiants comme si on avait subi de sa part mille trahisons et j'aimerais comprendre ce qui empêche les gens de se sentir réchauffés par ces résistances, cette fougue, cette ténacité dont font preuve tant de peuples. J'aimerais comprendre les timorés, les froids, les revenus-de-tout qui s'extirpent de leur condition, pourtant la même, partout. J'aimerais savoir les contours de cette insensibilité qui les place ailleurs et si je les devine dans l'incapacité à la liberté mais dans le besoin d'être « protégés », je n'arrive pas à comprendre leur aveuglement et le mensonge qu'ils se font à eux-mêmes. Comment un pouvoir peut-il protéger ?

Un pouvoir ne peut me protéger, moi, seulement contre un autre, me donner des privilèges à moi, et pas à d'autres, m'asservir donc, moi, pour me battre, ou me défendre, contre les autres. Quel infantilisme reste coincé là ? Quelles relations, frustrations, jalousies coincées, jamais mises à jour, jamais dépassées, peuvent tout au long de la vie à ce point isoler ? Et ceux qui sont atteints de ce mal ne peuvent pas m'expliquer, ils invectivent, agressent, attaquent, injurient et du haut de leur piédestal rêvé, jamais atteint que par la force, ou bien fantasmé, ils prennent l'acier de leur cuirasse pour la vérité. Mais la vérité n'isole pas, elle est bien au contraire notre lien, la voir est difficile et c'est l'accepter qui nous sépare puisque certains ne le font pas.

Mais il semble bien qu'il y ait un certain nombre de gens dont on ne pourrait garantir la santé mentale ; la plupart d'entre eux détient une vérité, jamais dite, exprimée en creux par le dénigrement, le refus, le rejet de tout ce qui se présente. Ajoutés à tous les gogos de service qui, bien sûr, pensent avoir leur libre-arbitre, mais qui sont jusqu'à l'âme infiltrés des vérités du régime, à ceux, encore infantiles qui attendent le Père parfait, sans parler des convaincus d'extrême droite, pour faire court, les racistes, les rancis, les peureux. Et cela fait du monde, un monde informe ou multiforme qui s'insinue et se répand.

J'ai envie de parler d'insectiphiles, - vous savez que l'insecte naît parfait, après néanmoins une métamorphose-, pour décrire ceux qui, puisque nous parlons de Mélenchon, le trouve trop ceci, trop cela, pas assez comme il faudrait. Je voudrais analyser toute la vacuité des arguments fournis sur les forums, les reproches, jamais sur le programme, jamais sur les propositions, jamais sur les horizons ouverts, mais toujours sur des broutilles ou, le plus alarmant, sur des incompréhensions, ou des mensonges, ou des ragots. Mais je ne le pourrais pas. Cela montre en tout cas à quel point les gens sont dépolitisés, à quel point le consommateur a remplacé le citoyen, à quel point l'infantilisation produite par la publicité, qu'elle soit directe ou via le cinéma, a fonctionné à merveille. À quel point aussi la liberté d'expression, qui est une bonne chose, devient déversement égotique. La liberté d'expression s'est adjoint cette lèpre du « je le vaux bien » qui empêche tout échange et se pose comme un tag, anonyme, inutile s'il n'est pas nuisant. Quel dommage car il est bien évident que chacun d'entre nous a quelque chose à dire qui apporterait à l'ensemble, à condition qu'il reste un peu de ce contrôle, de ce surmoi nécessaires au vivre ensemble. Qu'il reste un désir de partage, une capacité d'écoute, un temps pour réfléchir, toujours opportuns, mais indispensables aujourd'hui, dans la gravité du moment. Nos vérités d'hier, vraiment hier, sont obsolètes aujourd'hui ; notre vigilance est mise à rude épreuve pour nos générations d'enfants gâtés habitués à un ordre pépère et rassurant.

Les insoumis, les rebelles sont, on le sait, forcément minoritaires, mais on sait également que ce sont les minorités qui ont fait avancer le monde ; alors on peut rêver qu'une force d'attraction positive appelle les indécis, ceux qui se sécurisent par le nombre, parce que, au fond, ce qu'on sait aussi c'est bien que tous les humains ont les mêmes besoins . Il n'y a que ce point qui soit rassurant, à un moment lâcher la rigidité de ses protections bien inutiles, de ses vérités bien partiales et s'il ne reste que les trop vieux ou les trop atteints pour être soignés, ce sera un moindre mal.

Oui, les insoumis sont, par nature, minoritaires et (je pense que) tous nos maux viennent de là.

 



96 réactions


  • cevennevive cevennevive 18 octobre 2016 11:06

    Bonjour ma belle,


    « Chaud au coeur », en effet. Mais pour un instant, un instant seulement...

    Les propos, la colère et la pugnacité de Jean-Luc Mélenchon nous font chaud au coeur. Nous voterons pour lui au premier tour. Mais après ?

    Nous devons rester dans notre situation d’insoumis. Je crois que c’est la solution pour garder notre fierté et notre individualité. On entend trop de serments, de confidences indues, de bêtises géopolitiques...

    Bonne journée alinea.


    • Paul Leleu 18 octobre 2016 20:33

      @cevennevive


      insoumis... et marginaux... mais c’est ainsi... et puis si le vent souffle, au moins il raffraichit la gueule !

      De toutes façons, a moins d’être un des quelques élus, on n’obtiendra rien de personnel en politique. Aucune illusion. 
      Et sur le collectif, ce sera forcément décevent, par rapport aux rêves enracinés les plus profonds. 

      Mais bon, au moins on participe. On a le courage d’assumer notre destin humain. Accepter de vivre en sachant la vie mortelle. Accepter de lutter en sachant la lutte infidèle. Mais qu’importe. On ne va pas refuser de vivre ni cesser la lutte... Voilà mon enracinement. 

  • Aristide Aristide 18 octobre 2016 11:27

    Et ce cher Alexis Tsipras, le chouchou de Mélenchon n’était pas invité. C’est ballot.


     

    • alinea alinea 18 octobre 2016 14:08

      @Aristide
      Merci d’avoir lu mon article, et de l’avoir compris en ne loupant pas le petit extrait de Zoe Konstantopoulo.


  • cevennevive cevennevive 18 octobre 2016 12:09

    « Pourquoi grand dieu la France voudrait-elle s’isoler ? Pourquoi vouloir s’appuyer sur « sa suprématie » alors que nous sommes tous dans la même galère  ? »


    Oui, pourquoi ? Cette attitude nous fait haïr de beaucoup d’étrangers dont nos politiques disent pis que pendre. Le mépris affiché envers d’autres pays donne une piètre idée de l’amour que nous avons pour notre Pays, pour nos contrées, pour la diversité des gens qui y vivent.

    Tout cela parce que la plupart d’entre nous confondent patriotisme et nationalisme...

    Mais, réfléchissent-ils au moins ? J’ai bien peur que non, noyés dans les fleuves boueux alimentés par la plupart de nos politiques...


    • alinea alinea 18 octobre 2016 14:05


      Bonjour cevennevive,
      partout où l’on regarde, dans les communautés humaines mais aussi dans la nature, la vie est un combat qui exige notre vigilance, et soudain, notre courage. La plupart des combats sont solitaires, cet arbre qui pousse et se tord pour avoir le soleil, mais toujours fatal pour cet herbivore choisi par le prédateur. Comme nous sommes notre propre prédateur, tout combat individuel est voué à l’échec, et j’en sais quelque chose, alors, oui, le groupe s’encourage, de les voir, les entendre rassérène.
      Mais ce que j’ai ressenti aussi, c’est que nous sommes bien abîmés par nos décennies de confort et de possessions qui n’ont, d’une part jamais empêché les combats personnels, les peines, les deuils, les souffrances mais qui, d’autre part les ont circonscrits à la sphère intime, nous faisant oublier l’autre, les autres, qu’on appelle cela une classe sociale, une communauté, un peuple.
      Cela semble nous être très particulier, même les espagnols m’apparaissent plus unis, plus prompts à l’union.
      Il nous faudra sans doute une sacrée raclée initiatique pour retrouver ce qu’on nous a confisqué !
      Je te souhaite une belle journée ensoleillée, cevennevive


  • fred.foyn 18 octobre 2016 14:06
    Un joli rassemblement de gauchistes venus pour regarder le délabrement de leur gouvernance sans doute ?
    réunion de la pensée inique du PS (ils ont TOUS voté F.Hollande) et maintenant font la gueule d’avoir été entubé par leur souverain-cynique-psychopathe-incompétent..
    pathétique non ?
    Pour 2017 vont remettre le couvert...

  • tf1Groupie 18 octobre 2016 14:21

    Allez voir dans les salles de classe françaises, vous verrez que les insoumis ne sont pas si minoritaires que ça.

    L’insoumission, un produit bien Français et que tout le monde nous envie.


    • cevennevive cevennevive 18 octobre 2016 14:54

      @tf1Groupie, bonjour,


      C’est un peu vrai, mais à des degrés divers, et surtout pour des choses vaines, vénales, comme essayer de frauder, de feinter l’autorité quelle qu’elle soit. Et toujours au niveau individuel, même si c’est apparenté à une certaine politique sociale ou civile.

      L’insoumission politique proprement dite nécessite la cohésion d’un grand nombre, la volonté de changer complètement le système, une grande empathie pour les opprimés, pour les laissés pour compte, pour les victimes des injustices. Et jamais au niveau individuel.

      Bien à vous.




    • Parrhesia Parrhesia 18 octobre 2016 17:24
      @tf1Groupie
      L’insoumission est évidemment un comportement, une manière d’être et de penser indispensable à l’évolution de toute société, et sans laquelle nous n’aurions jamais dépassé le stade de vulgum pecus !

      Mais à condition expresse de ne pas devenir une insoumission de principe, voire une mode susceptible d’être concoctée et servie par des malfaisants politiques de niveau primaire, comme en France, afin de leur servir d’outil de manipulation populaire.

      Or il nous faut bien reconnaître que notre contemporaine insoumission systématique, bien française, braillarde et passablement irréfléchie car fortement infectée par la psittacose, n’a plus qu’une seule conséquence : nous maintenir dans une insondable chienlit après nous y avoir conduits !!!

    • tf1Groupie 19 octobre 2016 17:53

      @cevennevive

      Je ne comprends pas trop ce que vous appelez « L’insoumission politique ».

      Parce qu’au final, comme d’autres le constatent ici, l’insoumission est quasiment inscrite dans les gènes françaises.

      j’ai l’impression que vous essayez de nous définir une insoumission soumise à un parti, ou à un leader, bref une sorte de machin bizarre.

      La dialectique de l’insoumission me semble plutôt un artifice, qu’utilise notamment Mélenchon, et ce qui m’étonne c’est qu’il y en a qui achètent ce discours.
      Mélenchon aurait du travailler dans la pub : c’est un champion des formules alléchantes mais qui ne veulent rien dire.


  • marmor 18 octobre 2016 16:12

    Il vous fera cocu, comme il a déjà fait car depuis 30 ans il est comme les autres. Voyez Tsipras !! De belles promesses, mais pas longtemps, juste le temps d’être élu. Constantopulo, elle dit ce qu’elle veut....


    • alinea alinea 18 octobre 2016 18:17


      Écoutez marmor, si vous préférez Jupé ou Le Pen, ne venez pas sur mes articles quand je parle un tant soit peu politique ; nous ne sommes pas du même bord ? Aucune importance, on peut se retrouver sur d’autres sujets.
      Depuis que je suis sur ce site j’entends exactement les mêmes choses, à croire que tout le monde est passé par le moule du musée Grévin ; cela m’oblige aussi à répéter les mêmes choses, et j’ai horreur de ça, j’aime quand on échange qu’on soit tous un peu plus loin après qu’avant. La reculade, c’est pas mon truc.
      Sans rancune.


  • Fergus Fergus 18 octobre 2016 19:08

    Bonjour, Alinea

    Merci pour cet article si imprégné d’idées que je partage. Dommage que la conclusion - hélas ! réaliste - vienne poser un voile sur les espoirs que peut faire naître ce mouvement des « insoumis ».

    A propos d’Aminata Traoré, avais-tu vu le savoureux film d’Abderrahmane Sissoko « Bamako », ou le procès intenté par une petite communauté villageoise du Mali à la Banque Mondiale et au FMI ? L’écrivaine y apparaît dans le rôle d’un témoin.


    • alinea alinea 18 octobre 2016 19:56

      Bonsoir Fergus,
      Non, je n’ai pas vu ce film, j’aimerais bien, j’espère qu’il y a au moins une bande annonce sur You Tube !
      Je n’ai vraiment pas aimé qu’ils n’aient pas fait un enregistrement de cette vidéo ; tous ces gens qui sont venus ont dit des choses simples et belles et réchauffantes ! J’ai particulièrement aimé, en vidéo, la petite nana du Portugal !
      Quant à la conclusion, que veux-tu que je te dise ! Cela me paraît tellement à portée de main que je n’arrive pas à comprendre tous ceux qui se laissent traiter comme des sacs de linges sales ! Sans doute ont-ils en tête une assez bonne opinion d’eux-mêmes pour se croire émancipés, alors que baisser les bras, c’est accepter d’être un sac !!
      Je te souhaite une bonne soirée


    • alinea alinea 18 octobre 2016 19:59

      @Fergus
      whaou !!

      https://www.youtube.com/watch?v=uKrGJRv1_BY

      Merci fergus


    • Fergus Fergus 18 octobre 2016 20:02

      @ alinea

      De rien ! J’avais oublié de mettre le lien. Erreur réparée.


    • Fergus Fergus 18 octobre 2016 20:16

      @ Alinea

      « je n’arrive pas à comprendre tous ceux qui se laissent traiter comme des sacs de linges sales » 

      A différentes reprises, j’ai fait le reproche de cette inertie à des collègues passifs, victimes d’humiliations ou de reniements de la parole donnée. Peine perdue la plupart du temps, hélas !

      Dommage car dans les entreprises la hiérarchie est très souvent lâche. En conséquence de quoi, ceux qui s’en tirent le mieux sont précisément les rebelles, les insoumis. Dès lors que l’on fait son job consciencieusement, l’on peut tenir tête à n’importe qui ! C’est ce que j’ai fait tout au long de mon parcours professionnel, ce qui m’a valu des jobs intéressants et, cerise sur le gâteau, indépendants. 

      Et ce qui est possible en entreprise devrait l’être dans la société : la solution n’est jamais dans l’inertie !


    • alinea alinea 18 octobre 2016 20:28

      @Fergus
      C’est une évidence Fergus ! mais il semblerait que certains confondent l’insoumission et le « bordel », la discipline ( bien souvent nécessaire) et l’obéissance ! Comme on confond l’anarchisme et l’anarchie ! smiley
      la discipline est intérieure, quand on s’engage, on s’engage ; si ça ne convient pas, on fait autre chose, mais toujours on habite ses actions, son travail, ses engagements !! et ça, c’est l’insoumission.
      Je ne l’ai jamais vécu mais je ne sous-estime pas la pression qui s’exerce actuellement, là, intervient le courage, aidé, oh combien, par le groupe ! C’est si vrai que ce sont des choses qui ont été sciemment détruites... si les reconstruire est difficile, cette difficulté rendra la satisfaction au centuple.


  • JMBerniolles 18 octobre 2016 20:30
    Bonjour,

    Je respecte les croyances des gens sincères.
    Mais j’imagine que si vous écrivez, bien, cet article c’est pour faire partager vos attentes à travers ce mouvement. 

    On se sent un peu coupable de ne pas partager ce bel enthousiasme.
    Je connais la chaleur humaine et l’empathie que génère un meeting populaire.

    Il y a beaucoup de circonvolutions dans ce que vous dites. On ne voit pas bien quel est le projet de Jean-Luc Mélenchon.

    C’est un « insoumis » qui a accès aux médias. Je m’abstiendrait d’en tirer des conclusions définitives mais cela ne cadre pas bien avec ce qu’il prétend être. Le système le juge inoffensif pour être clair.

    A propos de la Grèce, j’ai le souvenir d’un discours de Nigel Farage, dont je ne partage pas la grande majorité des positions, au Parlement européen à l’adresse de Tsipras assis devant lui et prenant l’attitude d’un petit garçon lorsque Farage l’exhortait à quitter ce carcan qui dépouille la Grèce. On voyait dans la contenance de Tsipras son incapacité à assumer ce terrible fardeau.
    [il faut dire à tous ceux qui le qualifie de traitre combien cela demande du courage moral et physique, parce que les américains ont sûrement menacé sa vie, de lutter contre le système dominant]

    Je me trompe peut-être mais je ne connais pas de discours sur la Grèce de Mélenchon au Parlement européen, c’est à dire au cœur du néo libéralisme en Europe. Là c’est un fonctionnaire politique comme un autre, comme Pierre Laurent qui lui a conseillé à la Grèce de rester dans cette Europe néo libérale qui détruit la Grèce.

    Pour conclure, je constate que Mélenchon déclare vouloir fermer Fessenheim, sans se demander si c’est possible puisque Hollande ne peut le faire, arrêter des grands projets comme Notre Dame des Landes, bref l’habituelle démagogie écolo.

    Tout cela donc, comme vous le confirmez involontairement sans véritable projet cohérent.

    Croyez bien que je suis désolé de devoir dire cela, parce que cela veut dire qu’il ne peut rien sortir des futures élections présidentielles.






     


     

    • alinea alinea 18 octobre 2016 20:39

      @JMBerniolles
      Vous dîtes bien ce que vous voulez, mais c’est quoi votre proposition ?
      Le fait est que Mélenchon avec quelques clampins ne peut pas faire grand chose, mais vous êtes comme la multitude, battue d’avance, donc bon pour la continuation !
      Vous attendez quoi, les éclairés, les intelligents, les instruits ? Vous pouvez me le dire ?


    • JMBerniolles 18 octobre 2016 21:10
      @alinea

      Non je ne dis pas ce que je veux.
      Sur le nucléaire, je fais partie des gens censurés, qui sont exclus du droit de réponse, dans les médias nationaux et y compris dans les feuilles de choux locales, - DNA Alsace et La Provence où il y a longtemps je pouvais faire passer des articles-.

      Pour pouvoir construire en France, il y a au moins trois conditions incontournables :
      * sortir de l’Euro,
      * Sortir des institutions européennes, c’est à dire se dégager du néo libéralisme,
      * Sortir de l’OTAN pour reconstruire la diplomatie de notre pays et cesser d’être complices de crimes contre l’Humanité, sans compter la réelle menace de guerre nucléaire avec Hillary Clinton...

      Je crois que c’est dans le programme de l’UPR qui est largement censuré bien qu’il commence à être un parti actif et avec un certain poids d’adhérents (peut-être plus que le PdG ou le NPA)

      J’ai déjà essayé de participer à des élaborations de programmes. Au niveau national et en PACA.
      Je connais les commissions de censure du PC et du PdG, la primauté d’accords politiciens sur la logique et la cohérence.

      Encore une fois je respecte votre croyance, mais à partir du moment où vous faites un article de convictions, je me permets un commentaire.
      Il est négatif ? oui, mais cela fait des dizaines d’années que l’on a essayé des solutions réformistes, dont Mélenchon est l’incarnation.
      Il est temps de changer.

    • alinea alinea 18 octobre 2016 21:29

      @JMBerniolles
      Je n’ai aucune croyance, arrêtez de m’insulter !
      Votez Asselineau et qu’on en parle plus, haha !!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 octobre 2016 21:50

      @alinea
      Mélenchon a beaucoup de mérite à essayer de construire un programme de politique intérieure nationale et à essayer de rassembler les morceaux de la Gauche et des écologistes. Il lui manque la compréhension du fonctionnement des Institutions européennes qui ont tout verrouillé pour que rien de change.


      Sortir de l’ UE ne signifie pas la Corée du nord. Aucun des pays des BRICS qui viennent de se réunir à Goa ne vit dans une tour d’ivoire. La différence avec l’ UE, c’est qu’ils sont libres de prendre des décisions dans l’intérêt général de leur pays et au niveau mondial, pour la paix, ce qui n’est pas possible en restant dans l’ UE.

      Le Brexit vient de montrer que les Traités européens peuvent être remplacés par des accords de coopération, et non plus des Traités de soumission aux intérêts de l’ Etat profond américain, qui révulsent la planète entière. Même les Conservateurs anglais tournent la page de la mondialisation ! C’est dire si le vent tourne.
      Cf Brexit, le culot de Thérésa May« .

      Je reconnais les qualités humaines de Mélenchon, mais je crois qu’il se trompe sur sens le l’ Histoire, il se bat pour »une Autre Europe" qui n’intéresse plus personne.

    • JMBerniolles 18 octobre 2016 21:50
      @alinea

      Il faut vous habituer à ce que l’on ne soit pas d’accord avec vous.

      Je ne vous confonds pas avec les caricatures que l’on trouve sur ce site, alors ne réagissez pas comme elles...

      Non, je m’abstiendrai tout simplement... 

    • François Vesin François Vesin 18 octobre 2016 21:57

      @alinea
      L’Anarchie, c’est l’ordre !

      Celui que l’on s’impose à soi-même avant tout,
      celui qui impose la considération de l’Autre et
      la volonté de participer à un avenir commun.

      Ne lâchez rien, ne renoncez à rien !
      Mélenchon, en dépit des multiples reproches qu’on peut
      légitimement lui faire et même d’une forme de méfiance
      dont il ne faut pas se départir si l’on en juge par ses choix 
      et ses erreurs passées, porte un projet dont il accepte qu’il
      dépasse les limites de sa personne. Avec une vigilance
      de tous les instants, soutenir sa « révolution » vous honore. 
       

    • alinea alinea 18 octobre 2016 22:09

      @JMBerniolles
      Ce n’est pas une question d’être d’accord ou pas ! c’est une question de vouloir se bouger pour changer la donne ;  ! ce n’est pas moi qui passe tous les articles sur Mélenchon, loin de là, mais sur tous, critique du gus et... rien à la place, donc... Jupé/Le Pen !
      Désolée pour Asselineau il paraît improbable qu’il fasse regagner la France de 46 aux Français ce coup-ci, mais plus tard a de fortes chances d’être trop tard
      Vous êtes pro nuc, cela détermine vos options politiques, c’est navrant ! mais il n’y a pas que ça dans la vie, le réel nous rattrape même sans atomes !
      je ne réagis comme je ne sais qui, dire que j’ai des croyances est une insulte à mon intelligence, et cela m’est insupportable.


    • alinea alinea 18 octobre 2016 22:22

      @François Vesin
      C’est curieux, je ne fais aucun reproche à Mélenchon ; j’ai été au PG, et j’en suis partie parce que j’étais trop critique et je rageais du suivisme des militants ; lui il est comme il est et je le trouve assez ouvert et souple pour se remettre en question, ce qui, pour moi est une qualité primordiale. mais il a fait des tas de conneries et quand je suis gentille, je mets ça sur le dos du fait qu’il était le porte-parole de gens contradictoires.
      Pour que quelque chose se passe il faut faire confiance mais pas se reposer sur l’autre. Notre vigilance ne doit pas se porter sur Mélenchon, mais sur nous-mêmes, se faire confiance ne veut surtout pas dire l’incondition. Et c’est bien pour cela que c’est si difficile, qu’il y a tant de prétextes avancés pour « le » rejeter. Ils aiment tant se laisser bercer par papa, surtout un papa qu’ils se sont choisi ! Mélenchon a la gueule d’un copain à grande gueule, à la grande capacité de travail, à l’intelligence vive et à la culture notoire ; cela n’en fait pas chef.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 octobre 2016 22:22

      @alinea
      C’est difficile de discuter avec vous, car vous êtes dans l’émotionnel, ce qui vous empêche de considérer le poids des arguments rationnels.
      Mélenchon n’explique pas que les Traités européens sont des Traités internationaux que la France a signé, non pas avec Bruxelles ou avec Merkel, mais avec chacun des 27 pays. Pour les changer, il faudrait donc, par exemple : 


      Que la Pologne, la Hongrie ou l’Autriche soient d’accord sur les migrants.
      Que l’Irlande, les pays Bas et le Luxembourg renoncent aux paradis fiscaux.
      Que les pays de l’ Est de l’ Europe renoncent aux travailleurs détachés.
      Que les mêmes pays de l’ Est veuillent bien sortir de l’ OTAN.
      Et bien sûr, que Merkel soit d’accord avec les euro-bonds, on peut toujours rêver...

      Il n’obtiendra jamais les changements dans les Traités qu’il espère, car l’Europe est traversée par des divisions qui empêchent toute remise à plat des Traités. Les pays européens sont divisés sur des questions majeures : la fiscalité et les paradis fiscaux, les migrants, les frontières, les travailleurs détachés, le fédéralisme budgétaire, les politiques en échec de la BCE etc.
      Sur quels sujets Mélenchon espère un changement unanime ? C’est la seule question à se poser.

      Pour changer les Traités, il faut l’accord unanime de tous les autres.
      Pour sortir de l’ UE, la majorité des Français suffit. Les Anglais sont sortis, car Cameron n’a pas réussi à faire changer une virgule dans les Traités.
      Et pourtant la GB a un PIB > à celui de la France...

    • alinea alinea 18 octobre 2016 22:35

      je ne le comprends pas comme ça ; et je ne l’ai jamais compris comme ça. j’ai l’impression au contraire qu’il a un grand sens des réalités, d’une part à l’intérieur du pays et d’autres part des difficultés que l’on rencontrerait si cette politique passait, aussi n’affirme-t-il rien de tactique seulement, mais trace-t-il un chemin qui pourra, comme chaque fois que l’on s’aventure, prendre toutes formes, de l’impasse au précipice, de la vicinale à l’autoroute, rien ne nous garantit rien, et c’est pour cela, pour cette raison que le peuple doit être uni et déterminé ; sans le peuple, une politique de cet acabit menée en haut lieu se verra laminée par son économie, le tendon d’Achille ; ne pas croire que l’empire laissera filer ses plus fidèles serviteurs sans moufter. Une France mais qui resterait soumise ne risquerait rien !
      Certes nous ne mourrions pas tous mais on risquerait sacrément d’en chier, alors il vaut mieux partir en le sachant, avec la volonté de se battre et le courage d’endurer. On peut venir à bout de toutes les difficultés avec ces qualités-là.


    • alinea alinea 18 octobre 2016 22:40

      @Fifi Brind_acier
      Il ne veut pas changer les traités, mais en sortir ! Ne le prenez pas pour un con, je suis bien sûre qu’il sait autant que vous de quoi il retourne !


    • JMBerniolles 18 octobre 2016 22:47
      @alinea

      Bon, je pense que je ne lirai plus vos articles et commentaires...

      J’éviterai aussi de dire ce que je pense vraiment de votre article, puisque ce serait sans doute une insulte à votre intelligence.

      Si vous pensez que parce que l’on n’est pas derrière Mélenchon, on se bouge pas, il n’y a plus rien à dire effectivement.

      Accessoirement, je ne suis pas pro nuc comme vous dites de manière méprisante, mais je défends le nucléaire civil, je me permettrai de dire avec des arguments.

      Cette manière de cataloguer les gens comme climato sceptique ce que je suis en connaissance de cause, complotiste, nationaliste .. est une manière de ne pas vraiment se pencher sur les questions.



    • alinea alinea 18 octobre 2016 23:14

      @JMBerniolles
      je fais des raccourcis parce que ce sont des commentaires ; j’ai discuté avec vous et je respecte vos inclinations ; je pense que je l’ai prouvé.
      Oui, je pense qu’en l’état actuel des choses, si on ne fait pas confiance à Mélenchon, on ne se bouge pas, au niveau politique ; certes dans sa sphère privée on peut faire des tas de choses éminemment utiles, mais ce n’est pas de cela qu’on parle.
      Je n’ai jamais reproché à quiconque de dire ce qu’il pensait , bien au contraire, et vous avez dû vous en apercevoir ; vous parlez de croyances, c’est dédaigneux et j’y réagis, à ma manière.
      Vous pensez que j’ai des croyances, vous vous trompez, mais j’ai aussi la liberté de vous répondre sur ce sujet. Je suis émotive, comme dit Fifi, je suis une HPE on fait ce qu’on peut avec ça !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 octobre 2016 23:53

      @alinea
      Où sont les propositions de « la France insoumise ?
      Tout ce que j’ai trouvé, c’est un article de »Capital« . Exact ou pas ? Où il n’est pas question de sortie de l’ UE, mais de » - « Refondation démocratique » des traités européens."...


    • alinea alinea 18 octobre 2016 23:59

      @Fifi Brind_acier
      Ils sont en interne pour l’instant, moi je les ai mais on attend la mouture définitive ; ma foi s’il s’agit d’une refonte, ça me fera des vacances !!


    • alinea alinea 19 octobre 2016 00:06

      @Fifi Brind_acier
      Voilà l’intro :

      Bien sûr, les insoumis ne partent pas d’une page blanche : ils s’appuient sur le programme commun de 2012, « l’Humain d’abord ». Ils récoltent également les fruits d’une production intellectuelle ininterrompue depuis lors qui se traduit par les 18 thèses pour l’écosocialisme, les réflexions issues du sommet internationaliste pour un plan B en Europe, le forum sur le coût du capital, les cahiers de la Revue de Défense Nationale « Pour un nouvel indépendantisme français » ou encore les assises sur la mer. Les sept axes du projet reposent sur cette base solide. Ce sont aussi des mots d’ordre pour l’avenir : la 6ème République, le partage des richesses, la planification écologique, la sortie des traités européens, l’indépendance et l’altermondialisme pour la paix, le progrès humain et la conquête des nouvelles frontières de l’humanité que sont la mer, l’espace et le virtuel


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2016 07:39

      @alinea
      Vous confirmez ce que je dis depuis le début, pour Mélenchon, il s’agit en priorité de « sauver l’ Europe avec un Plan B », et pas du tout d’en sortir définitivement et unilatéralement.
      Si Mélenchon sait qu’il ne pourra pas « changer les Traités », pourquoi propose-t-il en priorité quelque chose d’irréalisable ?


    • capobianco 19 octobre 2016 09:55

      @Fifi Brind_acier

      « Il lui manque la compréhension du fonctionnement des Institutions européennes qui ont tout verrouillé pour que rien de change. »

      Heureusement, qu’avec toute votre équipe vous êtes là..... Vous le croyez si inculte ? Ah, Asselineau lui.......


      « il se bat pour »une Autre Europe » qui n’intéresse plus personne. « 

      Il me semble que sa position est claire, si on ne peut changer cette europe et bien on la quitte. Il le dit, le répète mais vous ne l’entendez pas ! 

      Moi aussi je pense qu’une autre europe est illusoire et je pense que Mélenchon en est convaincu. Montrer ce qu’aurait pu être un projet européen au service des peuples me parait une bonne façon de sortir de ce »machin". 


    • JMBerniolles 19 octobre 2016 10:13
      @alinea

      Si je vous ai froissée je m’en excuse très sincèrement.

      Je défends le nucléaire civil parce que c’est indispensable, comme l’impossibilité de fermer Fessenheim le montre si on veut bien analyser les choses.

      L’Industrie nucléaire est notre dernier pilier industriel compétitif au plan mondial où un marché de l’électronucléaire s’ouvre comme vient de le montrer l’affaire des projets EPR en Grande Bretagne, soit : 2+2. Qui font plus que quatre puisque c’est la seule ouverture industrielle pour nos entreprises du domaine dans les dix années à venir.

      La relance nécessaire de notre industrie ne peut commencer par la démolition de ce secteur majeur.

      Et sans production vous pensez que l’on peut développer un programme social ambitieux ?

      Mais tout cela ne représente que des options dans un pays tranquille.

      La réalité que l’on commence à percevoir à travers des évènements ponctuels mais significatifs, est que notre pays sombre dans le chaos.  Il y a déjà un chaos politique puisqu’un gouvernement sans majorité pratique la fuite en avant dans les répressions et les crimes de guerre à l’international.

      Il y a en France de nombreuses zones de non droit [il y a une définition et des degrés associés à une carte] et la drogue est intégrée dans l’économie, elle sert aussi comme l’affaire Air cocaïne l’a montré à financer des partis politiques. A ce sujet il commence à être connu que l’Arabie saoudite a financé une partie de la campagne électorale de Hollande. Tout cela s’étend et se généralise.

      Je pense que pour vraiment changer les choses il faut commencer par prendre la mesure de la situation réelle.







    • alinea alinea 19 octobre 2016 11:09

      @Fifi Brind_acier
      Vous avez lu l’intro.
      sortir des traités ! une fois dehors il n’est pas dit qu’on fasse la gueule à tout le monde !
      qu’est-ce qui vous gave là dedans. c’est dingue ça, c’est ça faire de la politique ?


    • alinea alinea 19 octobre 2016 11:19

      @JMBerniolles
      merci JM, et excusez-moi aussi, des tombereaux d’inepties et d’agressivité me plombent ces temps-ci.
      Je pense avoir une nette vision du réel, c’est bien pourquoi mon psychisme se transforme et que j’ai un sentiment d’urgence qui me met sur les nerfs, entre ceux qui ne veulent rien entendre et se fixent sur un article même cinquante et pensent qu’à force de le seriner sur ce site, ils obtiendront la majorité au deuxième tour, et tous ceux qui critiquent, tout, mais ne proposent rien.
      Oui, sur ce site, et pas seulement malheureusement, on préfère Jupé, quand ce n’est pas Le Pen ! Voilà ma rage.


    • alinea alinea 19 octobre 2016 11:43


      Bonjour capobianco
      Non seulement c’est une bonne manière de sortir, mais c’est solidarité avec tous les mouvements des insoumis européens ; l’onde de choc que ferait cette élection, personne n’en connaît la teneur, on peut même se douter que ce ne sera pas une partie de plaisir, mais certains d’entre nous préfèrent être acteurs, et la solidarité, et l’échange et le soutien nourrissent mieux que l’attente dans le repli sur soi.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2016 13:27

      @capobianco
      J’entends parfaitement. Pourquoi ne va-t-il pas au bout de son raisonnement ?
      « si on ne peut changer cette europe et bien on la quitte. »
      On ne peut pas la changer, alors pourquoi fait-il perdre du temps à tout le monde ?


    • alinea alinea 19 octobre 2016 13:47

      @Fifi Brind_acier
      Parce que ce n’est pas forcément du temps perdu ! Il peut se passer énormément de choses dans ce moment de déstabilisation. Des choses qui se révèlent et qu’il est important de connaître pour continuer sur le chemin.


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 19 octobre 2016 14:48

      Bonjour alinea,

      Je m’adresse à vous, d’abord, parce que vous êtes l’auteur, mais peut-être aussi à Jean Keim afin d’obtenir une réponse à la question suivante :
      Dans son projet de nouvelle constitution, Mélenchon a-t-il l’intention de faire élire (ou désigner) cette assemblée constituante, donc avec des politiques, par exemple la majorité des parlementaires issue des législatives, ou est-ce la procédure du tirage au sort de citoyens qu’il proposera pour une telle rédaction, à l’instar de ce que préconisent des gens comme Étienne Chouard ?

      Merci pour une réponse précise, si c’est possible.

      Cordialement.

      Thierry Saladin

    • alinea alinea 19 octobre 2016 15:11

      @Thierry SALADIN
      Non, c’est un vote sur volontariat, pour des gens qui n’ont jamais eu et n’auront jamais de mandat politique.
      Le tirage au sort n’a pas fait l’unanimité, oui bien sûr (!), mais n’a pas convaincu le plus grand nombre.


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 19 octobre 2016 15:37

      @alinea


      Merci pour la réponse. 
      Si je comprends bien, les constituants seront donc de simples citoyens n’ayant jamais eu ou s’engageant, par exemple sur l’honneur, à renoncer à tout mandat politique par la suite.
      C’est déjà un bon point. Surtout si une fois élu, Mélenchon met en marche ce processus dans les tout premiers mois.
      Un regret cependant : le tirage au sort aurait permis la présence à parité des hommes et des femmes, et aussi une représentation fidèle du peuple français. Enfin...


    • alinea alinea 19 octobre 2016 15:43

      @alinea
      Cette histoire de parité ne me gêne pas parce qu’il y aura bien évidemment des femmes volontaires, et au bout du compte, le sexe ne compte guère, contrairement à ce qui semble admis.
      Néanmoins, je n’ai pas mémorisé ( ou je l’ignore) le « tri » des volontaires ; je suppose que cela se passera au plan local d’abord, puis par élimination successive jusqu’au plan national. Je suppose que cela a été mûrement réfléchi et on doit trouver ça quelque part.
      Mais !!! je me doute que la parité n’a pas été oubliée !


    • Ar zen Ar zen 19 octobre 2016 16:02

      @Thierry SALADIN

      À quoi cela sert-il de proposer un changement de constituion puisque celle ci comportera des dispositions incompatibles avec les traités ? Proposer une nouvelle constitution n’a de sens qu’en dehors de l’UE.

      L’idée de Mélénchon est de renégocier les « traités ». C’est, par conséquent, le processus lié à l’article 48 du TUE qui sera mis en oeuvre. Puisque c’est, dans un premier temps, le conseil de l’UE qui se prononce, à la majorité qualifiée, sur le bien fondé de la proposition de renégociation. Encore faut-il que la disposition soit identifée afin que l’une des 10 formations du conseil de l’UE se rassemble pour cet examen initial. Et nous n’en somme qu’au tout début du processus.

      Je lis sur ce fil des inepties concernant la rénégociation des traités. La grande majorité des intervenants ne connaissent pas le processus mais ils interviennent comme s’ils le connaissaient, pour dire à peu près n’importe quoi. Nous sommes, dans ce cas, dans une croyance aussi démente que celle qui consiste à croire que le Père Noël passe par la cheminée. C’est l’exact équivalent, mais certains continuent d’y croire encore et encore. C’est déprimant. Pourquoi ne font-ils pas l’effort de comprendre l’article 48 ? Ceci est pour moi de l’ordre du mystère.


    • alinea alinea 19 octobre 2016 16:16

      @Ar zen
      « Je lis sur ce fil des inepties concernant la rénégociation des traités »
      Où ça ?
      de toutes façons il n’est nulle part question de renégocier les traités, OK ; ça c’est la Marine, vous avez mélangé vos feuillets !!


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 19 octobre 2016 18:25

      Bonjour Ar zen,

      Vous me posez une question, je vous réponds
      Je partage avec vous — et depuis trois ans maintenant — le sentiment qu’il faut faire sortir notre pays de l’UE, donc de l’euro, et aussi de l’OTAN. Et le plus tôt sera le mieux.

      Dans le même temps, je crains que l’heure de cette triple sortie ne soit pas encore venue pour notre pays — je le regrette — et ce compte tenu de divers facteurs et entre autres du boycott médiatique, dont pâtira non seulement Asselineau, mais également Cheminade, lui aussi pour la triple sortie, et ce en supposant qu’ils obtiennent l’un ou/et l’autre les fameux 500 sésames.

      Ceci étant posé, il me semble donc qu’une réécriture de la Constitution exclusivement par des citoyens serait un moindre mal, puisque je partage avec vous le sentiment que très probablement nous allons perdre cinq ans de plus, même avec Mélenchon, puisque à ce jour aucun candidat ayant (à cette heure) quelque chance d’être élu ne s’est prononcé pour cette triple sortie.
      Je regrette que l’option réécriture par les citoyens tirés au sort n’ait pas été retenue. Alinéa a expliqué pourquoi. Nous verrons bien ce qu’il faut penser de cette proposition quand elle sera clairement exposée dans le programme de JLM.

      Vous me répondrez ce que vous avez à dire. Je lirai votre réponse avec attention, mais je considère avoir été suffisamment clair quant à ma position à ce jour, laquelle pouvant encore évoluer d’ici avril-mai 2017.

      Aussi je ferai silence sur ce fil à partir de maintenant.

      Cordialement.

      Thierry Saladin




    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2016 23:00

      @alinea
      « Changer les Traités, sans les renégocier ».
      Cela veut dire que Mélenchon compte imposer de nouveaux Traités aux 26 autres pays ??
      C’est une dictature alors ? Il se prend pour Napoléon ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2016 23:03

      @sampiero
      Combien coûtent 6 millions de chômeurs et 8 ou 10 millions de Français en dessous du seuil de pauvreté ? Acheter des merdouilles à obsolescence programmée coût bien plus cher qu’un produit de bonne qualité qui dure des années, et n’encombrent pas les déchetteries...


    • Ar zen Ar zen 19 octobre 2016 23:45

      @alinea

      Je ne crois pas alinéa. Je n’ai rien mélangé du tout. Voici ce que dit et écrit Mélénchon dans son livre « qu’ils s’en aillent tous » : « [...] la monnaie commune n’est pas un système conçu pour le développement d’une intégration économique et politique entre les pays membres ; il s’agit d’un système conçu pour une coopération internationale visant à équilibrer et stabiliser les échanges entre des pays strictement indépendants qui ne cherchent pas à constituer un espace politique et économique intégré. [...] Si - comme je le pense avec la plupart des pro-Européens de gauche, qui mènent la bataille contre le traité constitutionnel européen et son clone de Lisbonne -, [...], on est fondés à attendre de l’Europe mieux qu’une simple coopération inter-États, fondés à soutenir un certain degré d’intégration politique. Un grand marché intégré avec des politiques communes peut évidemment constituer un atout considérable pour mener des politiques écologiques efficaces, pour nous protéger contre les politiques commerciales agressives d’autres puissances, pour développer l’activité et l’emploi, entreprendre des grands travaux et des programmes de recherche ambitieux, etc [...]. Si tel est le projet européen, alors une monnaie unique est un pas supplémentaire vers l’intégration souhaitée, d’autant qu’elle rapproche symboliquement les peuples. [...] Il faut donc assurément se battre pour une refondation démocratique de ces institutions [de l’UE]. Mais, en attendant le succès de ce combat, c’est seulement au niveau national qu les électeurs peuvent encore peser sur les choix politiques, et c’est la confrontation des gouvernements nationaux qui détermine le rapport de force politique au niveau de l’UE. » (p 133-135)

      Que représente pour vous une « refondation des institutions européennes » ? Est-ce que vous pourriez nous l’expliquer ?

      Alors comme ça Melenchon ne souhaite pas renégocier ? Que veut-il faire alors, puisqu’il ne veut pas non plus sortir de l’UE ? Que veut dire l’expression « sortir des traités » ? Il applique l’article 48 du TUE où il « désobéit » aux traités en niant le droit international ? À votre avis alinéa, vous qui ne mélangez pas tout contrairement à moi ?


    • alinea alinea 19 octobre 2016 23:54

      @Ar zen
      En quatre ans, le monde a changé, Mélenchon a évolué, vous devriez faire pareil à l’UPR.


    • Ar zen Ar zen 20 octobre 2016 09:36

      @alinea

      Sauf que Mélénchon est toujours sur la même ligne de pensée. Ses discours en témoignent. 

      Je ne mélange donc pas tout. Vous dîtes que Mélenchon a évolué. D’accord. Apportez donc la preuve de votre affirmation. C’est simple comme bonjour. Il rêve toujours « d’une autre Europe », il veut toujours « rénégocier » les traités. Il utilise même la périphrase « sortir des traités ». Quel sens donnez vous à celle ci ? Je serais intéressé d’avoir votre éclairage. 

      Mais puisque vous critiquez l’UPR qu’avez vous contre ce parti ? Qu’est-ce qui vous insupporte dans son programme ? Vous parlez « d’évolution » de l’UPR. L’UPR c’est un lançeur d’alerte. Sans l’UPR combien de personnes auraient connaissance des articles toxiques des traités ? Vous êtes vous intéressée au fonctionnement des dispositions des traités ? Mais vraiment, pas superficiellement. 



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2016 09:56

      @alinea
      De quelle intro parlez-vous ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2016 10:16

      @alinea
      Il a changé depuis le 23 septembre 2016 ?? Fichtre, quel homme !
      Voici ce qu’il a expliqué à Berlin le 23 septembre : il faut lire les phrases complètement.


      "Vendredi 23 septembre 2016, Jean-Luc Mélenchon était en déplacement à Berlin pour une conférence autour de l’Union européenne organisée par Die Linke. Il a expliqué pourquoi il défendait l’idée d’une sortie des traités européens s’articulant autour d’un plan A et d’un plan B.« 

      NB : »Autour de l’ Union européenne« , et pas sur la sortie définitive de l’UE, nuance.
      En clair il veut sortir des Traités actuels pour en mettre d’autres à la place, ceux du plan A & B.
      Mélenchon a décrit parfaitement le plan B pour l’ Europe en août 2015.
      Vous allez vous faire syriser comme les Grecs.

      PS : Il n’y a qu’une seule manière de parler du FREXIT :
       »Sortie unilatéralement de la France de l’ UE, de l’euro par l’article 50 et de l’ OTAN par l’article 13 du Traité de l’Atlantique Nord"
      Toutes les autres formulations signifient qu’il n’est pas question d’en sortir.


    • alinea alinea 20 octobre 2016 10:21

      @Ar zen
      Sortir des traités ça veut dire ; on fait ce qu’on a à faire chez nous et comme les traités ne le permettent pas, on ne s’en préoccupe pas. C’est là où c’est malin, je désobéis, faites-en ce que vous voulez !
      Il part du principe, lui, qu’on ne fait pas l’UE sans la France, mais que cette UE on n’en veut pas, mais pourquoi pas d’autres accords avec ceux qui veulent ?
      Mais enfin d’après Fifi c’est pas l’UE, c’est Mélenchon qui est un dictateur. Quand on ne comprend pas on accuse l’autre d’être con, ou dictateur,etc.
      Mais je pense que l’UPR rassemble des gens dont le profil premier n’est pas la désobéissance !! désobéir c’est interdit !!!
      Ben nous non, on aime désobéir aux conneries imposées.


    • alinea alinea 20 octobre 2016 10:26

      @Fifi Brind_acier
      Je vous en prie, arrêtez de dépenser votre énergie pour dire toujours la même chose, vous savez, au bout du compte Mélenchon il aura quinze pour cent, et Asselineau 2 ; ensemble ça aurait fait dix sept, mais les insoumis sont plus teigneux que moi, quand on leur oppose un discours aussi souple que celui des lepénistes, ils tournent les talons et ne veulent plus en parler.
      Et puis, vous savez quoi, on aura Juppé ( chez moi avec deux p c’est souligné comme une faute, avec un seul non !), ça sera le pied, et puis un jour ou l’autre l’UE explosera ; je me demande bien pour quoi on s’emmerde.


    • alinea alinea 20 octobre 2016 10:27

      @Fifi Brind_acier
      De l’intro du programme des insoumis.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2016 11:21

      @alinea
      Et à quoi ça sert de désobéir, puisqu’on a le droit d’en sortir ? Si la France désobéit, elle sera condamnée par la Cour uropéenne de Justice à payer des pénalités financières, jusqu’à 0,2% du PIB, c’est à dire 4 milliards d’euros !
      C’est expliqué dans cette vidéo, pas par Asselineau, mais par les fonctionnaires de l’ UE chargés de surveiller la France.


    • Ar zen Ar zen 20 octobre 2016 11:50

      @alinea

      Je vous fais simplement remarquer que le président de la République française est le « garant » du respect des traités. C’est l’article 5 de la constitution.

      Par conséquent, Alinéa, vous êtes en train de nous expliquer que Mélenchon veut désobéir à la constitution ? Savez vous jusqu’à quel point il veut renoncer à l’application de la constitution ? Respectera t-il l’article 55 ? Respectera t-il le titre XV ?

      Vous voulez par conséquent que les Françaises et les Français élisent un homme qui, d’emblée, annonce qu’il ne respectera pas la constitution, ni le droit international ?

      Vous êtes au pied du mur Alinéa. Vous offrez toutes les indulgences à Mélenchon, quoi qu’il dise.

      Je ne trouve pas rassurant du tout un homme politique qui prétend dans son programme de gouvernement violer la constitution et ne pas la respecter. Vous êtes d’accord avec ce principe vous ? Je suis désolé de l’écrire, mais un homme politique qui souhaite bafouer la constitution qui s’applique au pays est un dictateur, il n’y a vraiment aucun autre mot.

      Pour vous, « désobéir » est une banalité. En 1936, en Allemagne, il y a un spécimen qui a lui aussi désobéi et on a vu le résultat. Le cadre constitutionnel s’impose à tous. Pourquoi Mélénchon claironne t-il qu’il va former une constituante ? Et s’il désobéissait ? Son programme c’est donc la désobéissance ? Cela met rudement en confiance. Un type que parle de désobéir à la constitution cela me fout la trouille. Vous, au contraire, cela vous réjouit et vous transporte. Donnons les clés de la France à quelqu’un qui parle de désobéir à la constitution. Vous ne mesurez probablement pas ce que vous écrivez. Le tribunal pénal s’emparera vite fait bien fait du cas Mélenchon.


    • alinea alinea 20 octobre 2016 12:34

      @Ar zen
      Oh la la !! je vais arrêter là ; je ne fais pas de prosélytisme moi, chacun est libre. Vous voterez Asselineau, c’est très bien. mais vous remarquerez que je ne dis rien contre lui, sans doute serait-ce trop long ! smiley


    • glenco01 20 octobre 2016 14:06

      @alinea
      Mélenchon n’a pas évolué : il tape sur l’Europe mais veut y rester !

      J’ai voté pour lui en 2012 et en 2017 ce sera Asselineau car ce sont les traités qui nous gouvernent.
      Question : pourquoi Mélenchon ne mentionne aucun article par exemple l’article 63 ou 121 ou même l’article 48 et l’article 50 pour sortir de l’UE comme la GB ?
      La promesse d’une autre aurore est impossible car il faut l’unanimité des 28 (27) pour changer la moindre virgule du TUE et TFUE.
      Il faut donc dépasser le clivage droite gauche et se réunir autour d’un programme commun : celui du CNR pour sortir la France de cette dictature de l’UE. Seul l’UPR le propose.

    • alinea alinea 20 octobre 2016 14:26

      @glenco01
      Je ne peux pas répondre pour lui, mais pour moi, en pensant qu’il s’agit de cela aussi pour lui : nous n’acceptons pas cette dictature qui s’est construite contre notre gré, aussi, n’en jouons-nous pas le jeu. Mélenchon n’est pas idiot, vous le savez bien, aussi sait-il que les gauches en Europe sont minoritaires, donc, même si par miracle lui était élu en France, les autres resteraient à droite, d’autant plus qu’il n’y a aucune élection avant la nôtre. .
      C’est une manière de faire qui satisfait la France , ( belle et rebelle !) la France révolutionnaire.
      D’une part, il se doute bien qu’il ne sera pas élu, mais même s’il était élu, il sait bien que ce serait la sortie notre lot ; mais il ne veut pas la donner comme unique, comme principal enjeu : la gauche n’aime pas jouer solo avant d’avoir tenté la solidarité et l’union.
      C’est tellement simple à comprendre que j’en viens à penser que le passage à l’UPR rétrécit le cerveau des adhérents. Mais sans doute ceux-ci ne sont pas de gauche, et s’ils le croient, ne le sont pas vraiment ; le repli nationaliste c’est un truc de droite ; en revanche, la souveraineté a l’air d’être partagée par les deux camps sauf par le troisième, celui qui nous gouverne, naturellement.


    • Ar zen Ar zen 20 octobre 2016 15:04

      @alinea

      Vous n’êtes pas objective. Pourquoi dîtes vous que je fais du « prosélytisme » ? Donnez moi un exemple. 

      Je passe mon temps sur le fil d’Agoravox à tenter de faire prendre conscience aux différents intervenants de la portée des articles des traités. Alinéa, je ne fais que ça ! Et si sur la scène politique il n’y a qu’un seul personnage politique qui le fait, et c’est Asselineau, je n’en suis pas responsable. 

      Faites le constat vous même Alinéa. Ne vous dérobez pas comme dans la présente réponse que vous me faites. Cela s’appelle de la dissonance cognitive. Vous refusez d’affronter la réalité. 

      Aucun personnage politique en France ne fait le point sur les articles « toxiques » des traités, excepté François Asselineau. Et comme nous sommes dans un système « supranational » que des transferts massifs de souveraineté ont eu lieu vers Bruxelles, alors il convient, à minima, d’en informer les Françaises et les Français. Est-ce que Jean Luc Mélénchon parle des articles des traités européens ? Jamais, au grand jamais. 

      Sans une compréhension de la portée des traités personne ne peut comprendre ce qui se passe. Je suis désolé de vous dire que je ne fais pas de prosélytisme. Je m’attache à lire, à comprendre et à restituer ce que je perçois des dispositions des traités européens qui pénalisent le peuple de France. Je vous incite à faire de même, en évitant Asselineau si vous le voulez, mais à comprendre vraiment la portée des traités. C’est tellement naïf de parler de « désobéissance ». C’est de la pure réthorique qui n’a pour fonction que de tromper celui qui s’abstient d’analyser ce que cela veut dire précisément. 


    • alinea alinea 20 octobre 2016 15:22

      @Ar zen
      Au bout d’un moment, on sait ! je n’évite pas Asselineau le moins du monde mais je n’y vois pas un homme politique, voilà !
      Je crois qu’il y a beaucoup plus de gens que vous ne croyez qui ont dessillé depuis le temps, mais bon, vos répétitions ne me gênent guère, sauf quand elles s’accumulent dès que je parle de Mélenchon.
      Il est député européen, vous vous doutez qu’il n’est pas allé là-bas la bouche en cœur ! mais il prépare l’avenir, c’est son rôle et c’est bien qu’il y en ait qui le fassent.
      Naïf la désobéissance ? je vous laisse la paternité de cette imbécilité.


    • Ar zen Ar zen 20 octobre 2016 16:08

      @alinea

      Vous ne prenez donc pas en compte la réalité. C’est pour cela que je parle de naïveté. La « désobéissance » est du même acabit que le « rapport de force » ou que le « renversement de table ». Les naïfs et naïves avalent cet hameçon tout rond. Mais peut être qu’un jour vous comprendrez. 

      Ce qui est certain, c’est que vous fuyez, vous n’avez aucun argument à faire valoir hormis votre croyance. 

      Mélénchon est, effectivement, député européen. Est-il connu pour houspiller l’UE ? A t-il tenu un jour le rôle qu’a tenu Nigel Farage au parlement européen ? Jamais, il s’est toujours écrasé. C’est simplement un fait incontournable. C’est d’un homme comme ça, qui baisse son pantalon au parlement, que viendra la « désobéissance » ? 

    • alinea alinea 20 octobre 2016 18:01

      @Ar zen
      Vous dîtes n’importe quoi et vous êtes méprisant, en revanche vous n’êtes pas bon commerçant, qui voudra de votre produit cinquante sur ce ton là ?
      Je fuis ? Lisez mes deux cent cinquante articles plus ceux que je fais passer !
      Allez du balai l’UPR, vous êtes exactement comme le FN, enfin ses représentants ici, et ce n’est pas un compliment.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2016 18:24

      @alinea
      Voilà la rhétorique « Etat - Nation = nationaliste » !
      On se demande bien pourquoi le PCF a rédigé le programme du CNR avec les Gaullistes pour libérer la France ?
      Sans doute que le PCF était facho, collabo, toussa, toussa ...  ?


    • alinea alinea 20 octobre 2016 20:28

      @Fifi Brind_acier
      Quand je dis comme le FN, je ne parle pas du contenu de ce que vous dîtes, je parle de la manière ; le fait est que je ne suis pas obsédée. Voyez-vous j’aspire à un peu d’air dans notre quotidien et cet air, à l’heure actuelle, il n’y a que Mélenchon qui peut l’apporter ; mais pas lui, nous.
      Alors vous pouvez me seriner depuis quatre ans qu’il ne veut pas sortir de l’Ue gnagnagna, je m’en fous ! je ne veux pas le défendre, je dis ce que je sais de ce qu’il dit ; vous pleurez de n’être pas dans les médias ( c’est la deuxième fois que je vous dis ça), Mélenchon n’ira plus dans les médias tellement elles abaissent et détériorent.
      Alors je dis ma position pour la dernière fois : Mélenchon a des chances d’être au deuxième tour, maigres, oui, mais il les a.
       Asselineau, non. Je vais avoir soixante-quatre ans dans un mois, le monde part totalement en brioche, il me semble que l’heure est au rassemblement.
      C’est tout.
      Mais j’en ai tellement marre de vous entendre les uns et les autres, que je souhaite qu’il n’ait pas ses signatures, ce sera peut-être plus provocateur d’événements !


    • Ar zen Ar zen 21 octobre 2016 07:39

      @alinea

      Vous devenez agressive parce que vous n’avez aucun argument à opposer. C’est un fonctionnmeent normal de l’être humain et vous êtes humaine. Mise en face de vos propres contradictions, sans argument en poche, vous utilisez l’argument ad hominem. Et vous voilà nue. 

      Je ne prends pas mal vos insultes. Je note que vous n’avez pas d’argument. C’est tout. La dissonance cognitive fait son oeuvre chez vous. Cette colère n’est pas dirigée contre moi mais véritablement contre vous. Vous vous voilez la face. Vous devriez y réfléchir.

    • alinea alinea 21 octobre 2016 12:17

      @Ar zen
      Vous ne manquez pas de toupet mon petit bonhomme ; vous devriez faire ami/ami avec Hervé !!
      Des arguments pour quoi ?
      Mon agacement est simplement dû au fait que vous répétez toujours la même chose, depuis quatre ans et que j’en suis gavée ; comme ici je suis sur mon fil, je réponds, mais c’est la dernière fois !
      La dissonance cognitive !! c’est la mode ces temps-ci, ça vient de sortir !! non je ne suis atteinte d’aucune dissonance, je suis en harmonie, mais je n’ai pas à vous convaincre de quoi que ce soit, et la discussion est impossible avec vous.


  • Jean Keim Jean Keim 19 octobre 2016 08:21

    Merci dame alinea pour votre article.

    Concernant Mélanchon, la seule chose sur laquelle on peut porter un jugement est le contenu de ses discours, bien évidemment on peut ressentir l’orateur positivement ou négativement, mais déjà là on est dans le subjectif.


    De tous ce que dit Mélanchon, je retiens sa promesse, s’il est élu, de mettre tout de suite en chantier la 6ème république avec une nouvelle constitution, de la proposer par référendum et ensuite de démissionner – pour se représenter probablement, de façon que le président ou ce qui le remplacera, soit élu démocratiquement dans ce nouveau cadre.

    Je ne sais pas si cette promesse est écrite qq. part mais très vite s’il est élu, nous saurons si le bonhomme est honnête et sincère, je ne pensais pas voter jugeant les élections un simulacre de démocratie, la prochaine élection le sera assurément comme les autres mais Mélanchon m’incite à changer d’avis. 


    Je me permets de mettre un lien vers un article.

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/voter-c-est-entrer-dans-un-casino-172096



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2016 08:43

      @Jean Keim
      L’ UPR propose de sortir de l’ UE, car il n’est pas possible de rendre le pouvoir « au peuple souverain » dans le cadre européen.

      A quoi peut bien servir une autre Constitution ? Tous les pays européens ont des Constitutions différentes, ils appliquent pourtant tous les mêmes politiques européennes, car la Constitution qui s’applique dans tous les pays européens, c’est le TFUE, le Traité de fonctionnement de l’ UE.


      Le Droit Communautaire étant supérieur au Droit des Etats, changer de Constitution ne changera rien du tout, c’est le TFUE qui s’applique partout.
      "Selon le principe de primauté, le droit européen a une valeur supérieure aux droits nationaux des États membres. Le principe de primauté vaut pour tous les actes européens disposant d’une force obligatoire. Les États membres ne peuvent donc pas appliquer une règle nationale qui serait contraire au droit européen.

      Le principe de primauté garantie la supériorité du droit européen sur les droits nationaux. Il est un principe fondamental du droit européen. Tout comme le principe d’effet direct, il n’est pas inscrit dans les traités mais a été consacré par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE)."


      C’est ce qui explique qu’il ne soit plus possible d’élaborer des programmes de politiques intérieures nationales, mais uniquement des politiques européennes.



    • alinea alinea 19 octobre 2016 11:35

      @Jean Keim
      J’avais mis comme commentaire à votre article que quand les campagnes seront bénévoles, je revoterais peut-être ; et bien c’est fait, les Insoumis s’autofinancent ; Mélenchon passe par sa chaîne You Tube, évitera les médias qui tuent !
      Personnellement je n’aimerais pas être dans la peau de ceux qui sont revenus de tout et sont bien convaincus que Mélenchon élu fera comme les autres ! quelle triste doit être leur vie.
      Nous savons bien que nous n’allons pas gagner demain, renverser ce monde abject, cependant la vie est une lutte, la lutte est la vie et je conçois qu’on s’assemble pour lui donner une chance de réussite ; et puis cette énergie qui se déploie, là, miroir, relais de toutes les autres partout ailleurs, eh bien... c’est comme mon titre !


    • Jean Keim Jean Keim 19 octobre 2016 14:35

      @Fifi Brind_acier
      J’ai participé à des réunions de « nuit debout » et j’ai demandé si un pays peut se passer d’une constitution, ma question a surpris tout le monde, en fait on peut la voir comme un contrat moral et si on doit avoir une constitution, c’est au peuple de l’écrire directement.


    • leypanou 19 octobre 2016 15:04

      @Jean Keim
      et j’ai demandé si un pays peut se passer d’une constitution, ma question a surpris tout le monde : je pense que vous savez que 2 pays au moins n’ont pas de constitution écrite, le Royaume Uni et Israël.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2016 23:09

      @Jean Keim
      Vous pensez que les USA se sont enquiquinés à construire l’ UE pour que vous viviez en démocratie ? Où dans le monde les USA ont installé la démocratie ? Nulle part.


      Vous ne comprenez pas comment fonctionne l’ UE : Ou bien vous obéissez aux dictats européens, ou bien la Cour européenne de Justice vous colle une pénalité qui peut aller jusqu’à 0,2% du PIB, soit 4 milliards d’euros.
      « Pourquoi le FREXIT ? »

    • Jean Keim Jean Keim 20 octobre 2016 07:50

      @leypanou
      Oui, absolument mais Israël a la Thora et la GB son souverain smiley




    • Jean Keim Jean Keim 20 octobre 2016 08:05

      @Fifi Brind_acier
      Vous tournez en rond, tout cela je le sais plus ou moins comme tout le monde, je sais ce que mon parcours m’a appris, compte tenu de l’interprétation personnelle que je lui donne bien entendu, est-il possible d’ailleurs de connaître autre chose ? Combien se pose viscéralement de questions sur la nature et la signification du savoir ? Et pourtant, dans la compréhension se trouve notre seule véritable chance de voir l’émergence d’un monde nouveau.



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2016 10:22

      @Jean Keim
      Et bien, vous pouvez augmenter largement votre savoir sur l’ Union européenne en consultant régulièrement le site de l’ UPR !


      L’UPR ne fait que cela, de l’éducation populaire, puisque personne d’autre n’explique comment fonctionne l’ UE. Il faut remonter au PCF d’avant Mitterrand pour avoir une analyse lucide de cette usine à gaz.

    • Jean Keim Jean Keim 20 octobre 2016 11:10

      @Fifi Brind_acier
      Être informé sur la marche du monde en essayant de faire la part du vrai est important, je connais un peu les dires de votre mentor, je sais la part des étasuniens dans la construction de l’Europe, mais ce qui me semble encore plus essentiel est de perçevoir les causes profondes qui gouvernent les êtres humains, cela monsieur Asselineau ne l’effleure même pas, et Mélanchon si peu, pas plus que Chouard ou Soral ou n’importe quel philosophe à la mode.

      Nous pensons (rien que dans cette expression il y a matière à s’interroger, mais bon passons ?) que le monde peut changer en bien rien qu’en adoptant de bonnes idées et en suivant le bon pasteur, mais nous procédons ainsi depuis des lustres et le résultat est là, une monde inhumain dominé par des idées. 

  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 octobre 2016 17:00

    @ Alinéa

    Bonjour et merci pour cet article.
    Deux choses que je retiens : vous dîtes que les « insoumis » ne sont pas la majorité en France, or, lorsque je discute un peu autour de moi, je m’aperçois que la frange d’électeurs se sentant « insoumis » par rapport au système s’élargit considérablement. J’ai toujours pensé que Jean-Luc Mélenchon avait un boulevard royal devant lui, à condition qu’il s’affranchisse du boulet socialiste. Je pense que c’est chose faite.

    D’autre part, il est l’un des rares politiciens à tenir vraiment tête aux médias, comme par exemple à Jean-Claude Bourdin qu’il a très récemment remis à sa place ! Je n’ai pas boudé mon plaisir de voir JLM clouer le bec à ce représentant typique des « petits prince » du PAF, dans la toute puissance.

    Malheureusement, malgré les efforts déployés par JLM pour convaincre le peuple, beaucoup, hélas iront mettre leur bulletin dans l’urne pour un « Juppé » qui n’a comme programme que la continuation de la destruction de la France. Il est partout à la fois, Il est adoubé par les médias, il sera donc le digne représentant de ses mentors.

     


    • alinea alinea 19 octobre 2016 17:27


      Bonjour Nicole, merci à vous d’être passée.
      Je crois qu’il y a beaucoup de gens qui se croient insoumis mais qui ne sont en réalité que frustrés, gênés ou meurtris du comment va le monde ; mais l’insoumission est action et désobéissance, pour ma part, si je croise beaucoup des premiers, pas un seul des seconds ! Certes mon champ de relation n’est pas très grand mais assez large, qui représente des situations sociales très différentes.
      Après, la confiance pour ce groupe d’insoumis qui s’élargit de jour en jour, et son représentant ! Ensuite, laisser tomber ces fausses vérités répétées à l’envi, et s’ouvrir ; enfin, être de gauche !!!
      Aucun combat n’est inutile et ceux qui le mènent « ne peuvent pas faire autrement » !!  smiley


    • madame michu (---.---.112.191) 19 octobre 2016 17:43

      @alinea

      « Pas très grand mais assez large » faudrait savoir !

      combien de m2 ? smiley pour se faire une idée, parce que sinon on ne comprend pas l’ordre de grandeur de votre cercle relationnel ? smiley


    • alinea alinea 19 octobre 2016 18:46

      @madame michu
      Petit et varié !! c’est mieux ?


  • madame michu (---.---.112.191) 19 octobre 2016 17:39

    Alinéa

    On a pas besoin d’être groupe du maestro Mélenchon pour être insoumis ou insoumise.

    Tenez, prenez au hasard Madame Michu, il y a pas plus insoumise qu’elle dans son coin ! en papotant à droite à gauche, elle découvre que d’autres Madame Michu ne sont pas moins insoumises qu’elle, bref, les insoumis au système, il y en a des wagons !

    Comme quoi, il n’y a pas besoin d’être sur une liste officielle, ni besoin d’une assermentation par un organisme certificateur.

    Pourtant les Michu de France et de Navarre sont loin d’être les frustrés que vous croyez naïvement qu’ils sont ! smiley


    • alinea alinea 19 octobre 2016 18:49

      @madame michu
      Vous ne faites pas honneur à Madame Michu par votre lecture !! Toutes les insoumises, les désobéissantes que vous connaissez, devraient bien se regrouper pour que ça bouge ! À moins qu’elles aient trouvé un monde à leur convenance qui leur permet d’avoir ce rôle !


  • madame michu (---.---.112.191) 19 octobre 2016 17:39

    lire : groupie (mea culpa)


  • alinea alinea 19 octobre 2016 22:21

    il a fallu sans doute le temps de le faire ! Voici la vidéo , la partie dont je parle commence à 28 minutes et quelques poussières de secondes :

    https://www.youtube.com/watch?v=rh1XxlUFjDs


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2016 10:38

      @alinea
      Fergus a tout compris, je vous propose de lire son dernier post de ce matin sur son article sur Hollande :

      "Propos purement démagogique : au sein même de l’UE, il existe de grandes disparités de gouvernance et de résultats économiques.

      C’est pourquoi il faut aller vers plus d’Europe, dans le cadre de traités réformés que la France pourrait obtenir si elle mettait clairement son poids dans la balance sous peine de sortie de l’UE : sans la France, l’Union disparaît, et cette perspective, même l’Allemagne n’en veut pas.

      Conclusion : votez Mélenchon !« 

      Fergus a compris comme moi, que Mélenchon n’a aucunement l’intention d’œuvrer pour le FREXIT, qu’il ne s’agit pas du tout de sortir de la construction européenne, mais d’en faire une autre !

      Cesser donc de nous prendre pour des buses. Il s’agit bien de sauver l’ Europe par un Plan B, c’est ça, la priorité de Mélenchon.

      Quand il parle de »sortir des Traités", c’est pour en mettre d’autres à la place.


    • alinea alinea 20 octobre 2016 12:40

      @Fifi Brind_acier
      Quand il parle de sortir des traités c’est pour empêcher l’austérité et toutes les saloperies qu’on nous impose, et il le fera ; si rien ne se fait d’autre, on sera sorti.
      Il y a un espace de pensée qui vous échappe complétement, mais ce n’est pas grave. Comme je vous l’ai dit plus haut, nous aurons Juppé, alors !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2016 18:34

      @alinea
      Pas sûr du tout que ce soit Juppé. Mélenchon a de bonnes chances d’être au 2e tour, vu le nombre d’abstentionnistes qui ne veulent plus de cette classe politique, plus de 20 millions d’électeurs au moins ! Mais il faudra que Mélenchon clarifie ses positions.
      La position de l’ UPR est claire, on est pour ou est contre.


      Mais si nous comprenons dans les discours de Mélenchon des choses différentes, et même totalement opposées, c’est qu’il y a un os dans le bouillon, ou comme dit Moules- Frites, « quand c’est flou, c’est qu’il ya un loup ! »

  • alinea alinea 20 octobre 2016 21:12

    Il n’y a rien de flou ; vous dîtes : il est européiste il ne veut pas sortir de l’Ue, il veut renégocier les traités, c’est du blabla parce que c’est impossible.
    Lui dit : on sort des traités on fait la politique annoncée, et on voit comment l’UE réagit ; mais on ne lâche rien, on sort si on ne peut pas faire ce qu’on veut. Et là, je lui fais une entière confiance.
    Mon idée, c’est que s’il était élu, se profilerait une union ’libre’ des pays du sud.
    Mais je l’ai déjà dit ; et ça, ça me plairait bien.


Réagir