samedi 7 mai - par jjwaDal

Chercher à comprendre, c’est déjà désobéir...

Nous percevons tous à des degrés divers que nos sociétés sont malades de nombreux maux autoinfligés. Nous savons aussi par l'histoire, par l'examen des faits et non par extrapolation et imagination, que nos sociétés sont structurés fondamentalement sur le devoir d'obéissance plus ou moins aveugle à une structure hiérarchisée qui a permis à un mauvais artiste peintre allemand au tournant des années 1940 de tuer plus de 30 millions d'européens, simplement en faisant du bruit avec la bouche. Littéralement. Combien de ces 30 millions de victimes, Hitler a-t'il tué personnellement ?
  Les historiens ont montré que contrairement à une légende confortable pour nos consciences individuelles et collectives, la plupart des acteurs qui ont concrètement tué ces 30 millions de personnes, qui ont bâti des plans, assuré leur mise en oeuvre étaient des gens ordinaires, dont beaucoup d'agents de l'Etat (des fonctionnaires) dociles et disciplinés, fiers de donner le meilleur de leurs talent pour satisfaire la hiérarchie et ses demandes.
  Nul besoin d'évoquer une phrase célèbre de Bertold Brecht pour savoir que nous avons les mêmes structures et les mêmes individus, parmi nous en 2022 avec les moyens tentaculaires des médias de masse, de la surveillance électronique/informatique de masse et des milliers de têtes nucléaires en prime. Seul un "peine à jouir" se demanderait si tout cela ne peut pas nous mettre dans une situation inconfortable à échéance plus ou moins proche, bien sûr...

  Dans un entretien à "Epoch Times", Sharyl Atkisson évoque le contrôle tentaculaire de l'information par les grands médias et leurs appendices prétendument "contrôleurs de véracité" qui sont tous possédés par des intérêts industriels et financiers puissants et qui ont tous un agenda qui ne peut être de dire la vérité au public, sans biais et conflits d'intérêts majeurs a minima.
  La connivence entre ces grands intérêts financiers et industriels et les représentants de leurs intérêts (nos dirigeants) est absolument patente, vu le peu d'informations contredisant ou écornant le narratif officiel.

  On a eu sous les yeux en très peu de temps, une avalanche d'évènements, de faits vérifiables (pour un temps encore) démontrant une guerre impitoyable au débat d'idées, une allergie gravissime à la dissonance cognitive, un appétit pour la censure la plus sauvage et éhontée envers ceux (peu importe qui) ne partageant pas le point de vue de nos gouvernements ou de sources officielles.
  Le premier soucis est que ce sont les premiers (de loin, vu leurs moyens matériels et financiers) à comploter et à désinformer pour parvenir à leurs fins. Qui ne s'en est pas aperçu, simplement en s'informant sur les décennies écoulées, a manqué quelque chose d'important.

  Car autant on peu critiquer les simples citoyens pour manquer de puissance d'analyse ou d'accès à des informations difficiles d'accès, voire impossible (classifiées) autant on ne peut excuser des entités extrêmement outillés pour savoir la vérité de l'avoir méconnue.

  On peut renvoyer le lecteur aux analyses de Michel Collon par ex qui relate en détails les mensonges et les mises en scène délibérées de gouvernements pour déployer un narratif mensonger qui devient par support des médias de masse, un révisionnisme historique de grande ampleur.

  Mais la crise sanitaire dû à un virus nouveau qui a sévi depuis deux ans, nous a démontré que tout, absolument tout sera mis en oeuvre pour interdire le débat et la remise en cause des narratifs officiels, incluant la censure des réseaux sociaux, la mise au pas via menaces et licenciements de personnels de santé, y compris de scientifiques renommés ne partageant pas la doxa gouvernementale.
  On a quand même réussi en alterant la "carotte" (les allégations mensongères et non documentées concernant l'efficacité et la sécurité des vaccins expérimentaux à ARNm par ex, l'efficacité du masque pour la protection en espace "clos", l'efficacité du masque en plein air...., l'inefficacité de molécules non étudiées selon des critères officiellement jugés "acceptables" mais interdite d'études pour documenter cette prétendue inefficacité, etc...) et le "bâton" (amendes pour non port du masque y compris dans des endroits déserts, amendes pour être coincé dans son véhicule (seul) après un couvre -feu générant des embouteillages monstres piégeant les "contrevenants" comme un poisson dans un filet de pêche, licenciements de personnels pour ne pas avoir accepté de participer (sans consentement libre et surtout éclairé) à une expérience médicale à l'efficacité non prouvée et à la dangerosité non documentée convenablement, etc...), licenciements et censure brutale de scientifiques qui auparavant étaient jugés par les pairs comme des sommités dans leurs domaines, pour émettre des réserves sur le récit des grands médias et des organes officiels sur l'épidémie et les moyens de la gérer.
  Arrive, une guerre annoncée de longue date, largement prévisible, en plein centre de l'Europe et le même rouleau compresseur de la censure se déploie avec force. On peut comprendre qu'en temps de guerre, chaque belligérant tente de déstabiliser l'autre par action sur son opinion publique, mais les citoyens de l'U.E. comme ceux des USA ignoraient qu'ils étaient en guerre avec la Russie ou que leurs Etats l'étaient.
  Du coup, c'est fait. Mais les causes profondes de ce conflit, les erreurs commises de part et d'autre aboutissant à ce conflit disparaissent à la trappe, puisque la guerre est soluble dans les nuances de gris et l'examen des fautes réciproques et nécessite toujours un diable à chasser qui n'est pas nature jamais dans notre camp. L'enfer, c'est toujours les autres, c'est connu.

  Et c'est là que l'on boucle la boucle, puisque nous ne sommes que des parodies de démocratie (comme les deux Etats directement concernés par cette guerre) et que nos structures économiques sont utilisables par une minorité avec un agenda qui ne peut être la défense des intérêts de la majorité des populations.  
  En économie, on sait depuis un moment que le salariat est une version modernisée de l'esclavage à laquelle il est difficile de se soustraire pour l'immense majorité des populations. Possibilité limité de choisir son maître, mais impossibilité de décider collégialement des buts de production, de leurs modalités, de la répartition des profits issus de ce travail collectif, principe de subordination confondu largement avec un principe de "soumission inconditionnelle" (très peu limité en pratique par le droit).


  En politique, on sait aussi que la capacité réelle des peuples à choisir leur destin est extraordinairement contraint, précisément parce que nous ne vivons que dans des parodies de démocraties. Même si 90% des Français aurait refusé l'intégration à l'OTAN lors d'un référendum (pure hypothèse), notre préfet de région européenne de l'époque l'a fait sans avoir à consulter personne par ex.
  Nous choisissons nos dirigeants dans un petit vivier qui nous est imposé et leur marge de manoeuvre politique est dérisoire par adhésion à des structures supranationales (OMC et U.E. pour l'essentiel) qui récusent aux peuples le droit de choisir leur destin.

  On sait par l'histoire qu'aucun peuple n'a jamais déclaré la guerre a aucun autre. Ce sont nos dirigeants qui le font. Mais comme dans les années 1940, la capacité que nous leur avons laissée de nous envoyer à l'abattoir, mériterait quand même un sérieux examen.
  En quoi le "droit" des autorités Ukrainiennes de refuser l'autonomie du Donbass au sein de l'Ukraine et de pouvoir adhérer à l'OTAN doit-il nous conduire à accepter un chaos économique largement mondial mais qui va nous frapper nous européens de plein fouet, via le jeu des sanctions et contre sanctions, décidés par des gens qui sont invulnérables aux conséquences de leurs décisions et non redevables de celles-ci devant aucun électorat ?

  A l'heure où nous sommes de fait engagés dans une guerre, qui ne dit pas son nom, avec un pays nucléarisé qui peut nous rayer de la surface du monde en quelques heures, il est impératif de se souvenir que notre droit à débat et à l'information ni biaisée ni tronquée est plus que jamais indispensable et plus que jamais dans le viseur d'une poignée d'individus dotés de moyens incommensurables de nous nuire, via des structures sociales élaborées sur un temps long, individuellement comme collectivement.

  On peut douter qu'en conservant ces structures sociales intactes, on puisse esquiver une fin tragique pour nous tous, tôt ou tard. Jamais nous n'aurions dû déléguer à quelques individus (même s'ils ne sont que la partie émergée de la structure sociale) le pouvoir d'anéantir notre civilisation.



114 réactions


  • otemporaomores 7 mai 21:37

    « notre droit à débat et à l’information ni biaisée ni tronquée est plus que jamais indispensable »

    Entièrement d’accord, mais malheureusement inapplicable. 


  • JPCiron JPCiron 7 mai 22:45

    Excellent, cet Article !

    Les choses pourraient changer dans quelques décades... soit par évolution interne naturelle du mix ethno-culturel chez les maîtres, soit par évolution trop défavorable des conditions de vie de la population qui, souvenons-nous, a toujours un pétard à portée de main...

    Je ne sais si le changement sera en mieux, car les manettes seront toujours dans le mêmes mains.

    .

    Je crois que c’est Claude Lévi-Strauss qui disait que la civilisation occidentale ne trouvait plus dans son fonds de quoi se régénérer et prendre un nouvel essor, et que l’espoir, s’il en était un, ne viendrait que de l’orient.


    • baliste 8 mai 02:27

      @JPCiron
      « Je crois que c’est Claude Lévi-Strauss qui disait que la civilisation occidentale ne trouvait plus dans son fonds de quoi se régénérer et prendre un nouvel essor, et que l’espoir, s’il en était un, ne viendrait que de l’orient. »

      René Guénon disait la même chose , dans les années 1910 jusqu’a l’aprés guerre , les occidentaux on eux connaissances des doctrines traditionnels oriental , ce qui a emmener pleins de bonnes idées , mais tué dans l’oeuf par les tenants du matérialisme .
      Il y a eu un espoir avec les hippis des années 60 mais vite déçut par la cia et la drogue .
      Maintenant l’orient a pris exemple sur l’occident , donc c’est mort .


    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 08:49

      @JPCiron
      Ma crainte est qu’on soit dans la situation de la mythique grenouille dans sa casserole chauffée progressivement jusqu’à ce que...
      Je me souviens pour l’obligation du port du masque en plein air avoir dit à l’époque autour de moi (pour voir la réaction) que l’Etat pourrait tout aussi bien nous demander de porter un nez rouge de clown et une plume d’autruche dans le cul (avec le même impact sur la courbe épidémique) 80% (je suis optimiste) des gens s’y soumettrait si les sanctions en cas de refus étaient dissuasives.
      La réaction était en général d’admettre que c’était probable.
      On a vu lors de la crise sanitaire, que des contraintes majeures nous furent imposés sans aucune preuve de leur efficacité (confinements, couvre-feux, sorties limitées et en pointillé, masques (en plein air notamment) ou de l’absence de leur dangerosité (vaccins ARNm imposés sans que leurs bénéfices (pour freiner la transmission par ex ) soit démontré.
      Qui a bronché ?
      Quand je fut verbalisé pour non port de masque dans une rue déserte par la police, je ne me suis pas gêné pour leur rappeler la brillante prestation de leurs collègues sous Vichy pour contribuer (avec félicitations chaleureuses de l’armée d’occupation) à envoyer nos compatriotes juifs en Allemagne et leur ai explicitement demandé s’ils avaient l’impression de lutter contre une quelconque délinquance en me collant une amende. Echange très tendu, avec quelqu’un qui exécutait les ordres sans broncher, mais qui avait le pouvoir de regarder ailleurs et ne pas me voir.
      Quand j’ai relaté cet épisode on m’a clairement pris pour un « Spartacus » qui avait manqué sa vocation, ce qui en dit très long sur la capacité de la majorité à poser des limites à ne pas franchir par ceux en position de pouvoir, c’est à dire souvent de nous nuire.


    • JPCiron JPCiron 8 mai 10:35

      @jjwaDal

      Qui a bronché ? >

      J’attribue en partie ce genre d’attitude généralisée à un fonds culturel plurimillénaire se soumission à la volonté d’au-dessus.

      Les fonds culturels non ’’fermés’’ et moins ’’pyramidaux’’ prendront naturellement le dessus, sur le long terme. C’est naturel. Ils devront se développer de l’intérieur.

      L’humain occidental ordinaire, comme la grenouille, vit dans le court terme... et finira au court-bouillon !


    • JPCiron JPCiron 8 mai 10:44

      @baliste

      Maintenant l’orient a pris exemple sur l’occident , donc c’est mort . >

      Je n’en suis pas certain.
      Je conviens que, géographiquement, c’est mal parti.

      Cependant, les choses pourraient changer de l’intérieur de ces sociétés en désagrégation.

      La volonté d’imposer directement ET indirectement un monde unipolaire (tout en accusant le reste du monde de la même folie) pourrait accélérer les choses. D’autant plus que les Etats ne contrôlent plus grand chose... ils font ce que le système leur permet 


    • NiNi NiNi 8 mai 17:48

      @jjwaDal
      Toutes ces mesures souvent stupides accompagnées de verbalisations faite par une police qui avait la bride sur le cou et interprétait parfois avec zèle, comme si c’était son rôle et qu’elle en avait les moyens… Le justice espagnole a ainsi annulé l’intégralité des contraventions dressées pour infraction aux « règles sanitaires », jugées arbitraires…


    • @jjwaDal
      "Qui a bronché ?
      Quand je fut verbalisé pour non port de masque dans une rue déserte par la police, je ne me suis pas gêné pour leur rappeler la brillante prestation de leurs collègues sous Vichy pour contribuer (avec félicitations chaleureuses de l’armée d’occupation) à envoyer nos compatriotes juifs en Allemagne et leur ai explicitement demandé s’ils avaient l’impression de lutter contre une quelconque délinquance en me collant une amende. Echange très tendu, avec quelqu’un qui exécutait les ordres sans broncher, mais qui avait le pouvoir de regarder ailleurs et ne pas me voir.« 

      Salut à toi
      Merci d’avoir évoqué cet évenement qui à du arriver à une grande partie de nos compatriotes, et cette soumission aveugle qui ne pet etre que particulierement dangeureuse et anti democratique,
      ne machons pas nos mots c’est une forme de credit social appliquée comme ce qu’il se passe en Chine (RPC)
       
      Dans ces conditions, sachant qu’aucune loi ou texte de loi, decret etc n’impose la vaccination obligatoire, de fait cette repression masquée et cette forme d’exclusion de la population à deux vitesses (cad la définition de l’apartheid)
      peut etre appliqué plus tard vu que la population l’accepte ou ne se revolte pas et pire meme à revoté pour ce gvt, et desormais sous n’importe quels prétextes

      Il existe de grandes inquiétudes sur ce qu’il restera de notre démocratie avec un personnage de cet acabit au pouvoir qui en pricipe est grarant de la protection de l’article no5 des droits de l’homme de 1789 et en bafoue son article 5 tres precisement en declarant par exemple
       »Je vais emmerder les non vaccnés« ,
       »les non vaccinés ne sont plus des citoyens",
      l’excluion arbitraire et non fondée scientifiquement des soignant qui ne sonts pas vaccinés.
       
      Ils peuvent aller jusqu’ou les laisse aller dans le bafouement d’un etat de droit, et jusqu’ou les Francais sonts prets à aller ?
      Nous en avons neamoins une vague idée,
      vu que 60% ou pas loin ont voté pour ces gens au 2eme tour
       
      Inutile de preciser que je suis particulierement inquiet concernant l’avenir de ce pays, certainement comme toi au vu de tes ecrits, et l’histoire est souvent un éternel recommencement sans les lecons du passé apprises (hélas)
       
      Un peu de reflexion ici avec L Taubiana sur Draw Muy Econony accessible aussi sur A Vox TV
      https://youtu.be/aUNy7y2qS7w

      Bon dimanche à tous,


    • Eric F Eric F 8 mai 19:34

      L’exemple de l’Orient. Lequel ?
      Les civilisations orientales sont souvent fatalistes (acceptation de système de castes à la naissance par exemple) ou disciplinées (soit autodiscipline comme au Japon ou en Corée du Sud, soit acceptation de régimes très directifs). Le collectif prime généralement sur l’individu.
      Le capitalisme s’y est acclimaté avec succès et trouve davantage d’acceptation et d’efficacité que dans nos pays plus individualistes et contestataires. Certes, il y a chez nous des situations d’exception où des mesures coercitives sont acceptées, mais on peut constater que nos confinements n’ont pas eu le caractère radical de ceux instaurés en Chine (et justement, le risque entrevu, est qu’un modèle de flicage social à la chinoise soit acclimaté chez nous).


    • baliste 8 mai 21:27

      @JPCiron
      Levis Strauss parlait de la tradition oriental .... En gros il parlait du spirituel qui avait déjà disparu d’occident ....Je n’ai pas l’impression que depuis la spiritualité oriental est pénétré l’occident , par contre le matérialisme occidental lui a bien pénétré l’orient .
      Mais si vous voyez l’orient comme un emplacement géographique et des populations asiatique alors on est loin de la pensé de Strauss , il parlait tradition /culture/spiritualité et non économie/politique/géostratégie .


    • JPCiron JPCiron 8 mai 22:40

      @baliste

       ... la pensée de Strauss , il parlait tradition /culture/spiritualité et non économie/politique/géostratégie > 

      Oui, Lévi-Strauss parlait certainement de la spiritualité des cultures anciennes de l’Orient lointain. Spiritualité & cultures qui se désagrègent progressivement. Mais n’ont pas complètement disparu au Japon ou en Chine.

      La substance de la spiritualité de l’Orient Ancien subordonnait les dieux au Ciel. Terme qui en fait comprenait les lois physico-chimique du monde. Et la place de l’individu était subordonnée au groupe qui le fait vivre.
      De la sorte, grosso modo, l’individu a des devoirs envers le groupe avant d’avoir des droits.
      .
      Cette vision de la structure du monde n’est pas très éloignée de la vision des peuples premiers que Lévi-Strauss respectait : < Dès lors que la civilisation de type occidental ne trouve plus dans son fonds de quoi se régénérer et prendre un nouvel essor, peut-être peut-elle apprendre quelque chose sur l’homme en général, et sur elle-même en particulier, dans ces sociétés humbles et longtemps méprisées qui, jusqu’à une époque relativement récente, avaient échappé à son influence ?> (L’Anthropologie face aux problèmes de l’homme moderne – Claude Lévi-Strauss – livre posthume 2011)


    • baliste 9 mai 02:12

      @JPCiron
      Tout a fait , en inde aussi la spiritualité est encore forte , mais le matérialisme est omniprésent .
      Je vie dans un pays traditionnel (peuple premier ) et effectivement l’individu a des devoirs envers le groupe , mais il a droit a une terre , a une maison , a un champ et a l’aide du groupe en cas de besoin (mariage , deuil etc ...) . En bref il est autonome a partir du mariage .
      Bon bien sur l’alcool fait des massacres , mas ils sont quand même bien heureux .
      La spiritualité y est toujours très forte , mais plutôt secrète .
      L’autre gros problème l’éducation occidental qui détruit leur culture et leur confiance en eux .
      Ce que je voulais dire c’est que si la transmission authentique disparait , c’est difficile de retrouvé .... la source .Et rare sont encore les tenants de la tradition (en inde comme en chine ou dans les pays tradi )


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 mai 06:50

      @JPCiron
      Je ne sais si le changement sera en mieux, car les manettes seront toujours dans le mêmes mains.

      Et les mêmes mains sont devenues expertes en manipulation des opinions publiques : « PSYWAR Les Guerres psychologiques ». En utilisant les données de la psychanalyse, en faisant appel à l’émotion plutôt qu’à la raison et à l’information vérifiée, les manipulations sont devenues subtiles et très efficaces.

      Pour s’en protéger, il faut avoir l’esprit critique et comprendre les diverses techniques de manipulation pour les détecter dans chaque cas.
      Ce qui demande un vrai travail de recherche, très chronophage.
      Cf « Le Génie du complotisme. Le complotisme est un humanisme ».

      Ceux qui ont le temps et l’esprit critique sont appelés improprement « des complotistes » ! En clair, des emmerdeurs qui empêchent les décideurs de se livrer à leurs manipulations diverses et variées. Il suffit de voir les levées de bouclier « du Camp du Bien » quand Elon Musk parle de liberté d’expression !

      Orwell disait : « A une époque de supercherie universelle, dire la vérité est révolutionnaire ». L’oligarchie mondialiste et otanesque n’a pas besoin de vérité, et encore moins de révolutionnaires !


    • JPCiron JPCiron 9 mai 10:57

      @Captain Marlo

      L’oligarchie mondialiste et otanesque n’a pas besoin de vérité, et encore moins de révolutionnaires ! >

      Sans qu’il y ait la moindre connivence, des gens pensant de la même manière, arrivés là ou ils sont plus par cooptation qu’autre chose, vont réagir aux événements de manière similaire... Médias et politiques sont à l’unisson.
      Quant aux faits, à quoi bon s’en encombrer ? Le récit officiel (provenant souvent de l’ouest) est répété en boucle, de la sorte que, pour le bon peuple, le faux devient le Vrai. Et entraîne l’adhésion aux décisions.
      Tout en accusant les autres de faire ce que l’on fait aussi


    • jjwaDal jjwaDal 10 mai 05:29

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      Merci à toi et aux autres pour la qualité des commentaires et des apports à la discussion, à la réflexion. Souvent la qualité des commentaires justifie qu’on prenne un peu de temps pour lancer la discussion. On le peux encore.
      A moins d’être aveugle, difficile de ne pas être inquiet, pour tous les problèmes qu’on laisse s’empiler en en refilant la gestion à nos descendants qui pourraient avoir moins de moyens que nous de les résoudre (en dehors de l’aspect moral de leur demander de payer des factures à notre place).


  • alinea alinea 7 mai 22:53

    En ce qui concerne les vaccins, je vous passe cette vidéo :

    Effets secondaires : Michèle Rivasi reçoit Christine Cotton pour le récit de son audition à huis clos

    Merci jjwaDalton !! je reviendrai plus longuement demain ! mais les mots qui me viennent sont juste : il nous faudrait retrouver vite la clarté, et la clairvoyance.

    Les échanges que j’ai eus aujourd’hui m’ont mise face à rien de nouveau mais aux désespérants : Poutine est un monstre : on ne touche pas aux enfants !

    Ou bien Ah l’extrême droite, ah quelle horreur, heureusement nous sommes épargnés.

    Ce qui évidement ne rend pas d’humeur badine !


    • jjwaDal jjwaDal 10 mai 05:32

      @alinea
      Excellente vidéo. Je l’ai savouré hier soir. J’avais vu les mêmes propos ou voisins en version anglaise (parfois pire). On a frôlé l’amateurisme grave, mais pas frôlé du tout les conflits d’intérêts majeurs et la dérive autoritaire. Un galop d’essai je pense mais il y avait eu des échauffements auparavant (1N1 déjà).


  • Esprit Critique 7 mai 23:17
    Chercher à comprendre, c’est déjà désobéir...

    Je dirai mème plus : Plus C’est etre complotiste...

    Constater une immigration massive c’est étre raciste ...

    Vous completerez.


  • Oncl’Sagamore 8 mai 07:13

    Bon article de fond !

    Les plus jeunes, plus cultivés et dans l’urgence, semblent moins vulnérables aux post-vérités, moins sensibles à la « communication » politique ou publicitaire, etc...

    D’où l’abstention, les associations d’entraide, l’adaptation rapide aux situations nouvelles ou tragiques...

    .

    [... et le désarroi des « anciens » (dont je suis) qui se cramponnent encore à des critères désuets !


  • roman_garev 8 mai 07:43

    @l’auteur

    Merci pour cet article, mais même ici la vérité est voilée (sinon violée).

    Vous écrivez :

    En quoi le « droit » des autorités Ukrainiennes de refuser l’autonomie du Donbass au sein de l’Ukraine et de pouvoir adhérer à l’OTAN doit-il nous conduire à accepter un chaos économique...

    Si seulement le soi-disant « droit » des autirités ukrainiennes se limitait à ce que vous mentionnez... En fait c’ést leur « droit » de massacrer le peuple donbassien, y compris les enfants, depuis 2014, et ils ne s’arrêtent toujours pas !

    C’est pourquoi on entend ceci :

    L’opération spéciale russe en Ukraine ne se terminera qu’à la frontière polonaise, a déclaré le vice-président de la Douma d’État de la Fédération de Russie Piotr Tolstoï dans une interview à La Repubblica.

    « Malgré l’aide de l’Europe et l’hystérie de Boris Johnson ou de Mario Draghi, nous terminerons l’opération quand nous le jugerons bon. Je pense que nous nous arrêterons à la frontière avec la Pologne ».

    ====

    Et gare à ceux qui s’immiscent dedans.


    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 09:36

      @roman_garev
      A moins de faire basculer la société russe en totalité dans un état de guerre, vous n’arriverez pas avec 100 000 soldats à envahir un pays comme l’Ukraine qui est de facto un membre de l’OTAN, à travers les fournitures d’armements, le renseignement satellite, les formateurs sur place (qu’on appellera pudiquement des mercenaires). Il y a autant de vas-t’en guerre aux USA qu’en Russie et à moins de songer au suicide (nucléaire) collectif, il faut toujours songer à l’après guerre. La Russie le sait : on ne peut pas être victime d’un carnage et ensuite faire table rase du passé d’un revers de main.
      La destruction du « Moskva » aurait dû en réveiller plus d’un. La guerre ne sers les intérêts que de la sphère dirigeante US, aucun autre.
      Je peux comprendre, sans approuver, l’intervention russe en Ukraine, mais plus elle sera courte et plus la guerre d’affaiblissement de la Russie sera courte (sur le plan militaire vu que les sanctions économiques sont destinées à durer).


    • Eric F Eric F 8 mai 19:50

      @jjwaDal
      Nous avons l’illustration de la difficulté de ’’chercher à comprendre’’, lorsque, pour échapper au ’’narratif officiel’’ de notre société, on se trouve influencé sur des sites ’’alternatifs’’ par le ’’narrative officiel d’en face’’.


    • Iris Iris 8 mai 20:02

      @Eric

      Nous avons l’illustration de la difficulté de ’’chercher à comprendre’’, lorsque, pour échapper au ’’narratif officiel’’ de notre société, on se trouve influencé sur des sites ’’alternatifs’’ par le ’’narrative officiel d’en face’’.

      Oui c’est quand même pénible cette sensation de se faire balader où qu’on aille.
      Je cherche un peu pourtant, mais je ne trouve nulle part des journalistes qui font leur boulot sans parti pris. Peut être est-ce trop demander ?

    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 20:10

      @Eric F
      Amusant. Comme je le rappelle, Daniel Mermet avait correctement enfoncé le bon clou en arguant que donner une place aux intervenants permanents sur les grands médias dans son émission équivaudrait à se tirer une balle dans le pied en diminuant le temps d’antenne pour les dissidents n’ayant aucun espace pour faire valoir leurs points de vue. Bien vu. Lordon a toujours eu le même discours, refusant de débattre avec des intervenants (à l’année sur les grands médias) lui coupant la parole pour lui interdire de dire des choses que jamais ils n’entendrait sur un grand média


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 mai 07:09

      @jjwaDal
      vous n’arriverez pas avec 100 000 soldats à envahir un pays comme l’Ukraine qui est de facto un membre de l’OTAN,

      Vous avez bien avalé tout rond la propagande Otan/ Zelensky
      La Russie n’a que faire de l’ensemble de l’Ukraine.
      Déjà la Pologne lorgne sur des morceaux de territoires à récupérer. Ce qui intéresse la Russie, c’est la partie russophone est et sud persécutée depuis 8 ans par l’armée et le gouvernement de Kiev.

      Et puis il faut cesser de donner des leçons de Droit international à la Russie, quand on fait partie de l’Otan qui ne respecte aucune règle et n’est jamais condamnée pour cela. En Yougoslavie par exemple, où les bombardements ont duré 78 jours.

      "Il y a 20 ans, du 24 mars au 10 juin 1999, soit pendant 78 jours, l’OTAN menait une campagne de bombardements contre la République Fédérale de Yougoslavie – la plus vaste opération militaire de son histoire. Déclenchée en dehors de tout mandat de l’ONU et en violation manifeste du droit international, celle-ci se solde par plusieurs centaines (voire plusieurs milliers, selon les sources) de victimes civiles – pudiquement désignées comme des « dommages collatéraux ».etc

      Poutine a raison quand il fait remarquer que le Kosovo a créé un précédent .
      Cf Poutine dit au chef de l’ONU que le Kosovo a créé un précédent pour le Donbass

       


    • Eric F Eric F 9 mai 10:38

      @jjwaDal
      Dans votre message du 8 mai 09:36, vous employez l’expression ’’l’Ukraine qui est de facto un membre de l’OTAN, à travers les fournitures d’armements, le renseignement satellite, les formateurs sur place...’’ , le terme ’’̶m̶e̶m̶b̶r̶e̶ de’’ est inapproprié, plutôt le terme ’’soutenu par’’, du reste récemment Zelensky a admis que l’Ukraine ne pourrait y entrer, avec à la fois une certaine amertume envers les anglo-saxons qui le lui avaient fait miroiter (*), et en tant que geste de conciliation dans les discussions avec le gouvernement russe.
      Si ce point avait été officiellement établi en tout début d’année, il n’y aurait peut-être pas eu de prétexte à l’agression russe (ou limitée aux régions séparatiste).
      (*) rappelons que la France et l’Allemagne s’y étaient opposé en 2008

      ’’ La guerre ne sert les intérêts que de la sphère dirigeante US, aucun autre’’

      Elle sert quand même aussi à la sphère dirigeante du pays qui fera inéluctablement des annexions territoriales (question de prestige nationaliste), mais à un cout humain, matériel et financier plus élevé qu’il n’escomptait.
      Elle sert indirectement les intérêts de certains pays ’’non impliqués’’ notamment Chine et Inde, du fait d’opportunités de contrats préférentiels avec la Russie, et de l’affaiblissement que les sanctions et ripostes apportent à l’économie européenne et russe. On note que contrairement à ce qui avait semblé lors du premier vote à l’ONU contre l’attaque russe, en fait l’occident est assez isolé,par exemple par rapport aux ’’amis’’ du Golfe.


    • jjwaDal jjwaDal 11 mai 19:22

      @Eric F
      Plus je creuse et plus j’en arrive à la conclusion que la Russie a tout fait pour éviter d’arriver à une intervention armée et que les USA ont tout fait pour envoyer l’Ukraine (un « consommable ») au massacre pour pouvoir mener une guerre d’attrition contre la Russie et vendre du matériel bien sûr tout en restaurant la « légitimité » de l’OTAN comme défenseur des européens...
      Les USA savaient ce qu’ils avaient dit à l’Ukraine (pas d’entrée dans l’OTAN) mais Stoltenberg disait encore quelques jours avant le début de la guerre que l’Ukraine avait parfaitement le droit de demander à entrer dans l’organisation.
      Un intervenant de plus confirme cette thèse, à savoir les USA cherchant une guerre totalement imbécile et dangereuse (par proxy évidemment) avec la Russie et trouvant l’occasion trop belle.


    • jjwaDal jjwaDal 11 mai 19:23

      @jjwaDal
      Ici...


  • Jean Keim Jean Keim 8 mai 08:38

    << Nous choisissons nos dirigeants dans un petit vivier qui nous est imposé et leur marge de manoeuvre politique est dérisoire par adhésion à des structures supranationales (OMC et U.E. pour l’essentiel) qui récusent aux peuples le droit de choisir leur destin. >>

    C’est seulement en partie vrai car nous avions quand même 14 candidats pour le trône présidentiel et c’est le valet précédent qui a été reconduit, c’est d’ailleurs tellement incompréhensible qu’il est imaginable qu’il y ait eu tromperie.

    << On sait par l’histoire qu’aucun peuple n’a jamais déclaré la guerre a aucun autre. Ce sont nos dirigeants qui le font. Mais comme dans les années 1940, la capacité que nous leur avons laissée de nous envoyer à l’abattoir, mériterait quand même un sérieux examen. >>

    Oui et non, la guerre a besoin de participants de toutes sortes, ne serait-ce que de soldats ; si à un va-t-en-guerre nous lui rétorquions : « Tu veux la faire et bien vas-y ! Surtout ne te retiens pas », les conflits s’éteindraient d’eux-mêmes ; si de plus nous avions enfin conscience que la guerre est avant tout une entreprise économique particulièrement juteuse, organisée au profit des organisateurs – l’histoire n’a de cesse de le prouver – en une génération elle disparaîtrait et deviendrait une incongruité.

    Le monde est à l’image de notre mode de penser.


    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 09:52

      @Jean Keim
      Mais c’est pour ça que le principe de soumission « inconditionnelle » à l’autorité est conditionné dès la petite enfance et ensuite dans la vie sociale et professionnelle, pour nous dispenser de tout état d’âme lors de l’exécution de la demande. Les nazis se sentaient couverts entièrement par le fait d’avoir exécuté les ordres (quels qu’ils soient). Certains étaient manifestement étonnés qu’on leur reproche d’avoir exécuté les ordres reçus...
      Tout le monde gagnerait à revisiter le mythe d’Antigone.
      La psychologie explique très bien pourquoi il est plus facile de se soumettre que de revendiquer une limite à son obéissance. Tu préfères avoir ta vie détruite maintenant, tout de suite, sinon la mort, à l’exécution d’ordres dont tu verras marginalement les conséquences ? Souvent l’ennemi est tué à distance respectable et on ne sera pas confronté à son dernier souffle. Facile d’être « pro guerre » dans un sondage (Voir le commentaire de Garev), plus difficile de regarder la mort en série de civils en face. En 2014, j’ai vu les corps calcinés dans la maison des syndicats à Odessa, une femme de ménage enceinte pendu avec un cordon téléphonique, un peu plus tard, une jeune femme superbe en robe d’été étendue dans la rue. Elle avait perdu la tête, un obus l’ayant percutée. On ne reste pas longtemps impassible devant de telles images en se déclarant « pro guerre ». Ne laissons pas un désir compréhensible de vengeance nous faire perdre la raison.


    • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 11 mai 19:34

      @Jean Keim

      « Le monde est à l’image de notre mode de penser. »

      N’est-ce pas plutôt l’inverse ?... En fait, il y a un lien dialectique entre le réel qui nous entoure et la compréhension que nous en avons, qui n’est pas toujours adéquate.
      Le réel, lui, il est ce qu’il est, que l’on s’y intéresse ou pas, qu’on ait contribué à sa configuration ou pas.

      Cordiales salutations

      GJ


  • roman_garev 8 mai 08:53

    @l’auteur

    « On sait par l’histoire qu’aucun peuple n’a jamais déclaré la guerre a aucun autre. Ce sont nos dirigeants qui le font ».

    Vous parlez de votre peuple à vous ? Peut-être, je n’en sais rien.

    Mais pour la Russie, c’est faux.

    Selon un sondage du Centre Levada (inclu pourtant en Russie dans le registre des organisations-agents étrangers, donc peu suspect en sympathie envers les autorités russes) du 31 mars 2022, 53% des personnes interrogées « soutiennent définitivement » les actions des forces armées RF en Ukraine, et 28% « plutôt les soutiennent », ce qui fait 81% du soutien populaire.

    Car le peuple russe a déclaré la guerre non au peuple ukrainien, mais au régime sanguinaire nazi de Kiev soutenu par ses dirigeants otanesques.

    Mais de ça, vos merdias ne vous le parleront jamais.


    • roman_garev 8 mai 09:02

      (Suite)
      Monsieur l’auteur, savez-vous qu’en Russie la guerre contre votre OTAN dont la première étape est justement cette opération spéciale militaire sur le territoire ukrainien, est déjà appelée Guerre Patriotique (Отечественная Война), comme celles de 1812 et 1941 ?

      Son but est de détruire ce bloc agressif créé uniquement pour détruire la Russie.


    • Venceslas Venceslas 8 mai 18:39

      @roman_garev
      Occupez-vous de vos « merdias » à vous, qui sont totalement aux ordres d’un gouvernement corrompu et néo-nazi. 


    • Venceslas Venceslas 8 mai 18:44

      @roman_garev

      (Suite)
      Monsieur l’auteur, savez-vous qu’en Russie la guerre contre votre OTAN dont la première étape est justement cette opération spéciale militaire sur le territoire ukrainien, est déjà appelée Guerre Patriotique (Отечественная Война), comme celles de 1812 et 1941 ?

      Son but est de détruire ce bloc agressif créé uniquement pour détruire la Russie.

      Merci de nous prévenir que le but de votre pays est de provoquer une guerre mondiale pour dominer le monde, en se cherchant des prétextes. Mais ça, les gens qui réfléchissent (pas comme vous copains trolls incultes, vulgaires, et sans aucune connaissance du russe) ont déjà parfaitement compris. Au passage, vous ne vous rendez même pas compte que vous donnez de votre pays une image repoussante, qui n’aurait pas le même succès projetée sur la place publique, que sur cet espace mi-clos, ne rêvez pas . smiley


    • Eric F Eric F 8 mai 19:57

      @roman_garev
      Vous illustrez -et même au delà- ce qu’exprime l’auteur concernant le conditionnement des peuples, c’est ce qui les conduit à exprimer un soutien au bellicisme des gouvernants. Et vous exposez justement le script du ’’narratif officiel’’ hallucinant dont est abreuvé le peuple russe. C’est encore quelques crans au delà de ce qui nous est asséné par nos propres gouvernants (et c’est pas peu dire).


    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 20:55

      @Venceslas
      Vous dérapez tous les deux. Les médias russes (de grande audience, s’entend) sont aussi bien verrouillés par le pouvoir russe qu’ils le sont chez nous (un peu mieux sans doute) , il y a encore de la corruption en Russie mais dire qu’il n’y en a pas chez nous serait croire aux contes de fées (on a quand même un paquet de ministres et haut dirigeants qui se sont fait prendre et c’est la pointe de l’iceberg), mais accuser le gouvernement russe d’être « néo nazi » est complètement stupide et penser que la Russie a le pouvoir de détruire l’OTAN, équivaut à croire aux lutins et aux Elfes. L’OTAN ne vaut que grâce à l’adhésion des vassaux des USA et si ces pays se sentaient en sécurité l’OTAN qui n’est que le faux nez des intérêts US aurait une espérance de vie limitée.
      J’espère que les conseillers de Poutine sont plus avisés que ceux qui lui ont laissé entendre que l’invasion de l’Ukraine serait une promenade de santé, car s’il croit réellement qu’une armée de 100 000 hommes avec les moyens engagés peut détruire toutes les forces OTAN en Europe il va déchanter très vite.


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 mai 08:11

      @jjwaDal
      Les médias russes (de grande audience, s’entend) sont aussi bien verrouillés par le pouvoir russe qu’ils le sont chez nous (un peu mieux sans doute) ,

      Vous n’en savez strictement rien.
      Vous oubliez que de nombreux russes ont de la famille en Ukraine.
      Le Kremlin ne peut pas raconter n’importe quoi comme les médias chez nous.
      Ils ont la possibilité de croiser leurs informations et de les faire circuler dans les réseaux sociaux. Ce qu’en Europe, nous ne pouvons pas faire.

      Donc je fais plus confiance aux Russes qu’aux larbins de l’Otan. De plus, les journalistes des grands journaux européens sont sous la coupe de la CIA.


    • jjwaDal jjwaDal 9 mai 08:52

      @Captain Marlo
      J’ai mes sources et d’ailleurs X. Moreau qui est plutôt biaisé en faveur de la Russie le reconnait explicitement dans une vidéo. Après les russes peuvent s’exprimer comme nous ici, je ne dis pas le contraire, mais les médias de masse sont sous la coupe du pouvoir.


    • Captain Marlo Captain Marlo 10 mai 07:49

      @jjwaDal
      J’ai mes sources, mais les médias de masse sont sous la coupe du pouvoir.

      Très bien, alors dites-nous quel est le contenu de la propagande de Poutine.
      Il y a propagande quand les décideurs veulent cacher des choses à l’opinion publique. Que veut cacher Poutine aux Russes qu’ils ne sachent déjà ?


    • Eric F Eric F 11 mai 13:46

      @Captain Marlo
      La propagande n’est pas tant de cacher des choses, que de conditionner l’opinion. La haine anti-ukrainienne, les qualifiants de nazis -comme cela transparait dans certaines interventions sur le présent site- est le leit motiv principal.
      J’avais pensé jusque récemment que Poutine était un nationaliste défenseur des intérêts de son pays. Mais il apparait maintenant comme un agresseur qui cherche à annexer des territoires par la force armée, exactement comme fut Hitler avec le prétexte des Sudètes.


    • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 11 mai 19:58

      @Eric F

      "Mais il apparait maintenant comme un agresseur qui cherche à annexer des territoires par la force armée, exactement comme fut Hitler avec le prétexte des Sudètes.« 

      Cela fait combien d’années que le Président de la Russie, Vladimir Poutine, demande aux Occidentaux (à Washington et à ses laquais de l’UE (France incluse), de discuter de la mise en place d’un traité garantissant la sécurité de l’ensemble des états européens et de la Russie ?
      Pourquoi l’Otan qui était sensé contrer la »menace soviétique" n’a-t-elle pas été démantelée après la désagrégation de l’URSS ?

      Combien de pays européens ont-ils, depuis, rejoint cette alliance militaire pilotée par les Etats-Unis ? Quels sont les objectifs affichés de cette organisation ?

      Qui s’applique depuis des années à accumuler en Europe des missiles -y compris nucléaires— pour menacer la Russie et l’obliger à se soumettre, elle aussi, aux injonctions de Washington ?

      Qui a encouragé l’Ukraine à remettre en cause le traité par lequel ce pays a renoncé à l’armement nucléaire ?

      A combien de provocations militaires aux frontières de la Russie la France a-t elle participé au cours de l’année écoulée ?

      Combien de forces les pays de l’Otan ont-ils mobilisées récemment pour organiser des manoeuvres de grande ampleur aux frontières de la Russie, avec quels objectifs ?

      Il semble que bien des infos pertinentes vous aient échappé ces derniers temps...

      Salutations

      GJ


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 mai 08:54

    El Argar ( - 4 000) est un exemple intéressant de destruction d’une structure sociale par une « aristocratie » (i .e. pouvoir exercé par une caste) qui a préféré disparaitre dans les ruines dont elle était la cause plutôt que de céder à la pression des « dominés ».


  • voxa 8 mai 09:04

    Les USA ont besoin d’une sévère, bonne leçon.

    Faites objectivement le décompte des guerres, des troubles, des destructions des massacres, de la planète.

    Partout, vous y trouverez la main des Anglo-saxons.

    Ils provoquent des guerres en semant la zizanie entre les pays, les régions, les ethnies, les religions pour mieux détruire toutes structures d’état avant le pillage généralisé. Ils divisent les pays pour mieux les soumettre.

    Comment expliquer, autrement que par l’agression, qu’un pays puisse être perpétuellement en guerre, sans jamais avoir à se battre sur son propre sol.

    Les deux tiers de la planète relèvent la tête et se rebellent.

    Nous devons choisir notre camp sans écouter les traitres Young Laeders vendus aux USA qui nous volent élection après élection.


    C’est le moment où jamais de se réveiller et de nous défendre.



  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 mai 09:17

    L’amanite tue-mouches (ou fausse oronge) dont la photo illustre l’article est certes un champignon toxique, mais les effets sont différents selon la dose, hallucinogène en faible quantité, et mortel en cas de consommation d’environ quinze chapeaux. C’est l’amanite phalloïde, moins spectaculaire et d’autant plus dangereuse, qui est en responsable de 90 % des cas d’empoisonnements graves en France. Je ne sais pas dans quelle variété de cette famille classer nos dirigeants.


    • Clocel Clocel 8 mai 09:21

      @Séraphin Lampion

      « Je ne sais pas dans quelle variété de cette famille classer nos dirigeants. »

      Les bolets de satan, ils changent de couleur dès que tu les touchent !

      Bouillis, ils sont mangeables, parait-il...


    • Clocel Clocel 8 mai 09:26

      @Clocel

      J’ajoute qu’ils sont souvent véreux et qu’ils puent, ce qui semble correspondre au signalement...


    • Adèle Coupechoux 8 mai 10:03

      @Séraphin Lampion

      « un champignon toxique »
      Sauf que de leur toxicité, nous pouvons nous en protéger. Nous apprenons dans la plupart des cas. 

      Avec nos dirigeants, nous apprenons à désapprendre. La folie covidienne a été un sacré révélateur.


    • voxa 8 mai 11:34

      La ballade des champignons

      J’ai vu de très loin,

      très loin

      sur un horizon d’écorces crispées,

      au milieu de la clairière,

      en vedette,

      auréolée de lumières,

      de lumières filtrées par un nuage admiratif,

      j’ai vu de très loin,

      très loin,

      l’orgueilleuse,

      la prétentieuse,

      la divine coulemelle

      qui se protège,

      avec son ombrelle

      de sa gloire fugace.


      J’ai deviné

      plus loin,

      plus loin encore,

      dans la grisaille de l’automne multicolore,

      au pied d’un arbre dénudé,

      un arbre tétanisé dans le froid,

      le froid du soleil absent ;

      J’ai deviné plus loin,

      plus loin encore

      sous les haillons des feuilles mortes,

      le timide chant d’espoir,

      la complainte d’espérance

      d’une chorale de trompettes.



    • voxa 8 mai 11:38



      J’ai été tenté par les couleurs scandaleuses

      d’un groupe de catins

      qui s’affichent

      enjôleuses

      au coin du bois,

      avec, sur le rouge de la honte,

      les mouches blanches de la tentation.










      Par prudence

      j’ai évité l’innocence verdâtre,

      de l’isolée,

      de la proscrite,

      de la sournoise marâtre qui offre

      ingénument,

      facilement,

      si facilement

      son alchimie vénéneuse.




      Embusqué, à l’orée du bois,

      prétentieux de sa mâle raideur,

      impudique,

      indécent,

      auréolé de vermines,

      un phallus m’a agressé.

      J’ai ri de son impuissance

      car il ne tient jamais ses promesses.

      Et j’ai fui,

      j’ai fui l’insoutenable de sa décadence pestilentielle.





    • voxa 8 mai 11:41

      Au détour d’un buisson nu et frissonnant,

      discrètement

      je me suis assis,

      dans la mousse humide,

      dans vent qui s’en va Nulle part,

      dans la nuit qui s’en vient

      d’ailleurs.

      je me suis assis,

      transi, égaré, éperdu.

      J’ai écouté…

      Presque invisible sous les reliquats de l’été,

      dans le brouillard froid et mystérieux,

      j’ai écouté

      une discrète,

      une secrète assemblée aux couleurs azurs paisibles,

      un peu passées,

      surannées.

      J’ai épié leurs murmures indistincts

      mais le vent complice disperse

      leurs conciliabules interminables et vains.






    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 21:01

      @Séraphin Lampion
      Dans les « nuisibles », une catégorie à part qui peut aussi bien englober les toxiques que les mortels seront la durée d’exposition.


  • zygzornifle zygzornifle 8 mai 09:37

    On abandonne son conditionnement de mougeon prêt a suivre Panurge .....


    • charlyposte charlyposte 8 mai 10:44

      @zygzornifle
      Ya pas assez de falaises en France ! va falloir selon moi en construire en urgence pour satisfaire le plus grand nombre ! smiley


  • cevennevive cevennevive 8 mai 09:37

    Bonjour jjwaDal,

    100% d’accord avec vous ! C’est bien de le dire, de l’écrire. Pourrons-nous, à l’avenir dire et écrire ce que l’on pense ?

    1984 en pire...


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 mai 08:20

      @cevennevive
      100% d’accord avec vous ! C’est bien de le dire, de l’écrire.

      Vous devriez lire ses commentaires, l’auteur a avalé tout rond la propagande Otan Zelensky !

      Pourquoi nous ne devrions pas admirer Zelensky

      . D’abord parce que c’est un menteur congénital.

      Ensuite parce qu’il est la marionnette des néo conservateurs qui ne rêvent que de détruire la Russie et retardent le plus possible les négociations de paix.

      "La politique étrangère américaine est manifestement prise en otage par une élite corrompue. Y compris des reporters et journalistes qui relayent ce que leur racontent leurs sources « anonymes » au sein de l’administration. Une partie de la raison pour laquelle les États-Unis courent des risques graves de guerre avec la Russie est que la politique étrangère à Washington est menée par un cercle pratiquement fermé. Et ce cercle est dominé par des gens comme les « Kagans ».

      Et Nuland « Fuck the UE » !!


    • jjwaDal jjwaDal 9 mai 16:40

      @Captain Marlo
      Vous vous trompez lourdement et m’avez soit lu en diagonale soit avec un biais sérieux. Je sais que l’Ukraine est un pays corrompu autant qu’on peut l’être, je connais le jeu malsain des USA avec l’Ukraine, j’ai vu Zelensky jouer du piano à queue (sans les mains). Je l’ai dis ailleurs, je tiens à la fois les USA, l’Ukraine, les Européens (allemands et français) et les Russes pour responsables de cette guerre.
      Que je sache, la Russie a une armée conventionnelle conséquente et 5000 têtes nucléaires et pouvait donc attendre paisiblement de voir l’OTAN avancer jusqu’à sa frontière.
      Oui le Donbass se faisait tirer dessus, mais depuis 8 ans. Elle aurait pu attendre l’assaut des troupes ukrainiennes sur le Donbass pour légitimer une intervention d’urgence à but humanitaire.
      La responsabilité des USA est écrasante mais que je sache la guerre est en Europe centrale, donc c’était aux Européens de prendre en charge cette histoire et de la résoudre. Encore une opportunité pour prouver que c’est une coquille vide et une chimère, sinon un cheval de Troie des intérêts US.
      Vous savez, j’ai entendu le sénateur Vickers parler de frappe nucléaire préventive sur la Russie, comme si ça allait de soi et vu Mc Cain (qui n’a jamais vu une guerre qu’il n’aurait pas aimé faire, à part celle là) dans les rues de Kiev.
      Donc je suis au parfum.


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 mai 18:51

      @jjwaDal
      donc c’était aux Européens de prendre en charge cette histoire et de la résoudre. 

      1/ Les européens ont signé les accords de Minsk, et ne les ont jamais fait appliquer par Kiev. Sinon, il n’y aurait pas eu de guerre !

      2/ Depuis plus d’un siècle les USA veulent empêcher l’union entre la Russie et l’Europe. Cf « Le Grand Échiquier » de Brezinski.
      "(...) Mackinder au début du 20e siècle avait tracé déjà ce que nous avions vu plus haut développé par Brzezinski, à savoir que « qui gouverne l’Europe de l’Est domine le heartland, qui gouverne le heartland domine l’île-monde, et qui gouverne l’île-monde domine le monde » (le heartland étant le coeur continental). L’Amérique suit donc cette voie pour parvenir au maintien de son rang."

      3/ « Les causes profondes de la guerre en Ukraine ».
      "(...) on peut faire dater la cause profonde de cette guerre à 1997 quand Zbigniew Brezinski, le plus influent conseiller des présidents américains pendant trente ans, a publié son livre « Le Grand Échiquier », dans lequel il expliquait que le but stratégique des Etats-Unis consistait à s’emparer de l’Ukraine et démembrer la Russie pour briser sa puissance en Europe et l’empêcher de se joindre à l’Allemagne. 1997 étant par ailleurs l’année où la première phase de ce programme s’est mise en place avec l’entrée dans l’OTAN de la Pologne, de la Tchéquie et de la Hongrie…

      4/ Le plan stratégique des États-Unis contre la fédération de Russie a été élaboré il y a trois ans par le think tank américain Rand Corporation.


  • I.A. 8 mai 09:49

    Merci.


    « À partir de l’exemple du traitement de l’information dans la crise politique liée à l’épidémie de Covid, cet ouvrage interroge le rapport entre l’idéologie et le savoir : censure des mots, néologismes, mots détournés, sophismes...

    Notre langue est un patrimoine collectif reçu en héritage. Lorsque cette langue ne fait plus sens commun mais qu’elle est récupérée, transformée et corrompue par des intérêts privés ou des communautés, c’est la porte ouverte à la radicalisation et au terrorisme dans la pensée.

    Les auteurs - un mathématicien et une psychologue - mettent en lumière le traitement de la langue et de la logique, mis en oeuvre par les sphères politique et médiatique depuis mars 2020 en France.

    Forts de leurs connaissances spécifiques, ils étudient le fonctionnement d’une information et d’une communication détournées. En s’appuyant sur des arguments sourcés et chiffrés, ils mettent en lumière la déconstruction des « vérités » scientifiques avancées par le gouvernement pour justifier ses actions politiques. Ils proposent une analyse détaillée de la « nouvelle langue », de la « nouvelle normalité » et des méthodes de contrainte psychique utilisées sur la population française.

    Où est la vérité ? »

    Le débat interdit, d’Ariane Bilheran et Vincent Pavan.

    D’abord le coronavirus, diaboliquement dangereux, maintenant ce conflit local, transformé en guerre mondiale... Il semblerait que les quelques individus dont vous parlez préfèrent le pouvoir, le fric et le mensonge à la simple vie. Il semblerait même qu’ils détestent tout ce qui est simple.

    Et avec eux, la majorité des population s’est engagée — depuis mars 2020 — dans une manœuvre de suicide collectif pour le moins retorse, hypocrite et théâtrale.


  • Adèle Coupechoux 8 mai 09:59

    La lucidité est le point fort de ce texte.

    Une bonne partie de notre cerveau est conditionné et ceci même avant notre naissance. L’éducation se charge de nous faire adhérer aux systèmes en place.

    A « l’ordre ».

    Pendant ces années Covid, l’autoritarisme de la blouse blanche a montré l’efficacité de cet ordre qui nous est imposé depuis des siècles, pourtant dénoncé par Molière ou encore Jules Romain. Comme quoi...

    Avec la guerre en Ukraine, l’autoritarisme des USA montre encore l’efficacité de cet « ordre » qu’ils imposent à pratiquement toute la planète depuis des siècles. Et pourtant, il y a eu la guerre du Vietnam, en Irak, etc...

    Avec l’extradition de Julien Assange, idem. Peu de journalistes s’en émeuvent. Comme quoi...Et l’Europe laisse faire quand elle ne collabore pas.

    Nous avons pris l’habitude de nourrir ces parasites qui détruisent le monde des vivants. Par lassitude peut-être. En pensant aussi qu’ils finiraient par se bouffer entre eux...Que l’avidité qui les anime finisse par les neutraliser. Et pourtant, la vie sur terre disparait peu à peu.

    Avec une guerre nucléaire, ils accéléreront ce mouvement, cette mort en marche.



    • Clocel Clocel 8 mai 10:08

      @Adèle Coupechoux

      J’ajouterais les dingueries qui se passent à Shanghai en ce moment même, si la populace ne se rend pas compte que le pseudo virus est un instrument de contrôle et de coercition et ne se réveille pas, les lendemains vont être monstrueux pour tout le monde à très très court terme...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 mai 10:18

      @Clocel

      Pour illustrer ton propos : lien.


    • Adèle Coupechoux 8 mai 10:19

      @Clocel

      Dingueries dont nous ferions bien de nous méfier. Si c’est vrai, les dirigeants chinois sont en train de tuer leur population. 
      Ne pas oublier qu’en France, nous avons été aussi maltraités pendant plus de 2 ans avec des mesures criminelles. La quatrième dose pointe déjà le bout de sa seringue...


    • Adèle Coupechoux 8 mai 10:24

      @Séraphin Lampion

      En France aussi, le « zéro covid » a fait fureur et ne s’est pas encore complètement arrêté. Méfions-nous des Mégarbane et autres Delfraissy. N’oublions pas ceux qui voulaient attraper tous les asymptomatiques....Et les entreprises qui ont fait fortune avec nos sous et entendent bien continuer à le faire. 


    • Clocel Clocel 8 mai 10:32

      @Adèle Coupechoux

      Attention aux vidéos !

      Je n’ai pas regardé celles-ci mais j’en ai vu de franchement dégueulasses.


    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 10:34

      @Clocel
      Les chinois sont mal dirigés, c’est entendu, mais nous n’y pouvons rien. Par contre leur politique « zéro covid » va tellement désorganiser les flux mondiaux de marchandises qu’on peut s’attendre à des pénuries majeures chez nous et qui vont s’additionner aux conséquences de nos sanctions contre la Russie. Je ne vois pas comment la mondialisation, telle que nous l’avons connue depuis le milieu des années 1980, pourrait survivre en l’état à cette accumulation de vents contraires.
      Pas besoin d’être économiste ou devin pour voir arriver la tempête économique à court terme.


    • Clocel Clocel 8 mai 10:40

      @jjwaDal

      «  la tempête économique à court terme. »

      Vous n’y êtes pas, nous n’en sommes plus là, nous allons vers une mutation anthropologique à marche forcée, de quoi faire entrer Mein kampf dans la bibliothèque verte et ouvrir des avenues Mengele.


    • Adèle Coupechoux 8 mai 11:17

      @Clocel

      Les Mengele ont été protégés pour la plupart. Beaucoup ont été accueillis aux USA pour continuer le travail.
      Pour la plupart des américains et désormais des européens, tout s’achète, les organes, la vie, la liberté, l’information, l’honnêteté. C’est pourquoi, ils ont horreur du communisme, du social, du partage, de l’équité. Ils préfèrent un Franco plutôt qu’un gouvernement communiste. Ils ont soutenu Franco, ont accueilli Pinochet..


    • amiaplacidus amiaplacidus 8 mai 16:46

      @jjwaDal
      Donc covid+Ukraine, c’est peut-être deux maux pour un bien : la fin de la mondialisation.


    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 19:43

      @amiaplacidus
      Disons un reflux, car on aurait tort de faire confiance à l’intelligence de nos dirigeants et leurs conseillers. Après tout, le libre échangisme sans freins a fait exploser les émissions de CO2 (surtout de polluant divers) et ils ne voient toujours pas de lien entre l’explosion des km parcourus par nos marchandises et celle de la consommation d’énergie. On a vu avec la Covid-19 que si la Chine devait se confiner à grande échelle, on serait à poil en quelques semaines, car incapables de produire des produits basiques dans le secteur médical, la santé en général, par ex. Mais pire, cela déstabiliserait toutes les chaînes de production de la planète, vu le morcellement des tâches à échelle planétaire. Qu’il manque un composant ou une pièce et on ne peut plus finir le produit. La diminution des quantités d’énergie disponibles, d’engrais, de métaux indispensables pour les high tech, va avoir aussi des conséquences. Nous sommes au tout début d’un apprentissage très douloureux, nous obligeant à relocaliser un maximum de production stratégiques. Sauf, que ces délocalisations ont eu lieu pour que les américains et européens ne voient pas la diminution de leur pouvoir d’achat, la répartition des bénéfices ayant largement profité aux actionnaires. Qu’on produise localement et le prix des marchandises sera tout autre.
      Un autre monde est potentiellement devant nous, mais on peut faire confiance à nos dirigeants pour freiner cette indispensable évolution des quatre fers. Ils ont encore le contrôle quasi total sur les populations (via la police déjà) et les grands médias, donc je ne vais pas retenir mon souffle en attendant le grand jour.


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 mai 19:36

      @jjwaDal
      Après tout, le libre échangisme sans freins a fait exploser les émissions de CO2 

      Les pollutions sont le vrai sujet de l’écologie. Par contre le CO2 n’est pas un polluant, c’est ce qui fait pousser les plantes.

      On en pulse dans les serres pour augmenter la production, parce qu’il n’y a pas assez de CO2.

      « Le CO2 est bon pour la planète - Climat, la grande manipulation »
      par Christian Gérondeau.

      — « Les 12 mensonges du GIEC »



  • jjwaDal jjwaDal 8 mai 10:59

    Vous êtes optimistes et j’aime ça mais vous sous estimez les forces d’inertie du système. Il faut se souvenir qu’il a encore pas mal de jokers dans ses manches, y compris répudier ses dettes, confisquer les avoirs d’Etats « non amicaux », piller les pays envahis (Irak et Syrie par ex), déstabiliser le Vénézuela et l’Iran, pour gagner du temps.
    On oublie aussi que les règles de fonctionnement des banques centrales peuvent changer et sous contraintes majeures on verrait vite que des modifications mineures du système ont un impact majeur sur sa boulimie de matières premières, etc...
    Quant à moi, j’ignore la force des vents à venir.


  • tonimarus45 8 mai 11:01

    bonjour— Concernant les « mrdias » ,aux ordres de leurs patrons milliardaires,il n’y a plus. aucune objectivite ; ...A l’heure actuelle on le voit avec le conflit , russie ,Ukraine ou qu’un son de cloche n’est accepte, meme au prix de mensonges plusieurs fois repetes .Des journalistes comme « sapir, pierre lorrain , chalian, pierre conesa ancien diplomate et tant d’autres etant loin d’etre poutinolatres mais qui donneraient un vision plus nuancee du conflit sont interdits d’antennes.Une hysterie anti poutine court a longueur d’antenne, tous les jours ;hysterie que curieusement on n’avait pas observe ,quand l’otan massacrait a qui mieux mieux en serbie ou quand les etats unis faisaient de meme en irak en mentant au monde entier ,et cela apres un embargo qui fit des centaines de milliers de victimes irakienne dont un nombre colossal d’enfants au sujet desquels la secretaire d’etat »us« albrigt ,( a present decede et j’espere en enfer) declara que c’etait le prix a payer ??

    Au sujet de mensonges en voici par exemple, entre autres deux de generaux , un de »trinquant« declarant qu’il ne croyait pas possible un conflit en europe apres 39/45, »« »« »oubliant ???« » l’agression de la serbie par l’otant( bombardements tous les jours pendants 78 jours) ; serbie qui est bien un pays europeen et qui n’attaquait aucun pays europeen ,encore moins un de ceux faisant partie de l’otan

    Autre mensonge d’un autre general ,declarant , sans avancer aucune preuve que « »l’armee russe est une armee du mensonge« » oubliant celle des usa specialistes de manipulations en tous ordres et autres fakes news, ne serait que depuis le vietnam

    Et je terminerai que si les russes font de meme concernant la propagande , on aimerait pouvoir nous en rendre compte par nous meme ,or les organes d’info russes tels que « RT »et « sputnik » ont etes interdits de meme que « neant »ici meme sur « ago »


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 mai 11:34

    La fin de nos libertés c’est ’’maintenant’’ !
    .

    Réveillez vous et ensemble opposons nous au mondialisme, au transhumanisme, à notre reprogrammation génétique (...eugénisme ...), bref il faut combattre cette bande corrompu de psychopathes !


  • Bertrand Loubard 8 mai 11:43

    Merci pour votre référence à l’analyse de Michel Collon. Je me pose cependant la question suivante. Dans quelle mesure le fait que Michel Collon ne parle jamais (à ma connaissance) du cas du Rwanda dans ses exposés sur « les stratégies de propagande de guerre » est–il révélateur d’une « crainte » qu’il aurait de dire ce qui risquerait de le rendre coupable de négationnisme ? J’aurais aimé qu’il ajoute dans la liste des exemples illustrant ses points de vue (que je partage d’ailleurs) certains faits et leur background historique. Par exemple que le Rwanda de l’ancien régime avait refusé une base de l’USAF sur son territoire (chose faite actuellement, semble-t-il). Autres exemples, à côté des Ambassades « occidentales » l’ancien régime avait de bonnes relations diplomatiques avec l’URSS de l’époque, la Chine et même avec Pyongyang. De plus il avait entretenu des « relations » techniques avec la Libye de Kadhafi. Depuis l’installation du nouveau régime l’Ambassade au Rwanda des Emirats Arabes Unis s’est ouverte en 2018 et celle d’Israël en 2019. Le Génocide et les deux guerres mondiales d’Afrique Centrale ont fait plus de 7.000.000 de morts directes et indirectes. Et cependant une chape de plomb semble couvrir cette histoire qui est toujours en cours.
    Bien à vous.


    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 19:29

      @Bertrand Loubard
      Il ne connaît pas forcément tous les dossiers. Je n’ai pas le souvenir qu’il ait parlé du Soudan, de l’Ethiopie, du Congo, même s’il est vrai que le Rwanda a connu une véritable boucherie dont tout le monde s’est lavé les mains.


    • Bertrand Loubard 8 mai 21:36

      @jjwaDal
      Tout à fait d’accord avec vous.
      Bien à vous.


  • alinea alinea 8 mai 12:22

    Je vois toujours en premier la perversion d’un état naturel : tous les mammifères qui vivent en harde, en clan en troupeau possèdent une hiérarchie.J’ai beaucoup écrit là dessus, je n’y reviens pas, mais il me semble que l’humain pourtant si intelligent, manque de nuance : comme l’obéissance à des ordres iniques est nuisible, on est prêt à jeter l’obéissance, or, dans une situation d’extrême danger, ou d’action dangereuse, obéir pour créer une harmonie de l’équipe, ou du groupe, est vital.

    La confiance est vitale, or, nous vivons des temps où elle n’existe que comme une mémoire passive, un besoin vital dont l’objet est croupi. Mais tant pis, on continue d’y croire.

    Enkystées aussi dans les sillons de notre cerveau, des vérités jamais tournées, retournées, remises en question jusqu’à être actualisées et acceptées consciemment... cette force d’inertie est un frein à l’intelligence qui n’existe que dans l’attention, la vivacité d’un esprit aux aguets.

    Que la croyance soit le propre de l’Homme n’induit pas qu’elle se refile sans modifications de générations en générations ! Tout est mouvement mais il semble qu’aujourd’hui beaucoup se contentent de repérer et fondent sur tel ou tel fait qu’ils dénoncent bruyamment dans la rue, contents de se rencontrer, de discuter, de pique-niquer puis oublient le lendemain la cause essentielle qu’ils défendaient la veille !

    ...

    On a une vie d’ersatz.


    • jjwaDal jjwaDal 8 mai 13:54

      @alinea
      Tu sais autant que moi qu’il y a un gouffre entre l’obéissance à des demandes qu’on sait parfaitement justifiées et de bon sens et l’obéissance à des foutaises qui sont une insulte à notre morale ou notre intelligence. Là seulement commence la soumission, selon moi par soucis de préserver son intégrité ou son existence.
      Nous ne sommes simplement pas des jouets avec lesquels de « petits chefs » peuvent se faire plaisir. J’ai vu ça il y a quelques jours sur mon lieu de travail où une demande nous a été faite qui m’a valu de demander s’il fallait que nous prenions des dispositions pour mettre un nez de clown et un tutu rose où si notre tenue de travail habituelle suffirait. L’idée qu’un salarié puisse avoir lui aussi une ligne rouge à ne pas franchir, fait horreur dans certains milieux.


  • Joséphine Joséphine 8 mai 13:35

    Face à un gouvernement corrompu , la désobéissance est une obligation morale. 


  • roman_garev 8 mai 16:18

    Cherchez à comprendre ceci :

    Les premiers produits de la République populaire de Donetsk (RPD) seront expédiés via le port de Marioupol en mois de mai, le port sera également utilisé pour l’approvisionnement en matériaux de construction nécessaires à la restauration de la ville, libérée par les forces de la Russie et le la RPD. C’est ce qu’a déclaré dimanche le chef de la RPD, Denis Pouchiline, qui s’est rendu à Maripupol avec le vice-Premier ministre russe Marate Khousnoulline.

    « A Marioupol, avec le vice-Premier ministre de la Fédération de Russie, Marate Khousnoulline, nous avons visité Azovmach [une grande usine de construction mécanique], ainsi que le port commercial de Marioupol. Les travaux y battent leur plein — plus de 400 employés sont déjà embauchés. En mai, comme prévu, la première portion du produit de la république sera envoyé, pour cela il reste encore beaucoup à faire », a écrit Pouchiline dans sa chaîne Telegram.

    « Compte tenu du nombre de matériaux de construction dont le Donbass aura besoin pour sa restauration, Marate Chakirzyanovitch [Khousnoulline] a proposé d’utiliser le port maritime comme plaque tournante du transport  une plate-forme de chargement et de déchargement pour une vaste gamme de tout ce qui est nécessaire pour des travaux à grande échelle », a déclaré le chef de la RPD.


  • NiNi NiNi 8 mai 17:38

    Le titre marche aussi à l’envers…


    • @NiNi
      Le titre marche aussi à l’envers…

      Tout à fait
      « Déjà désobéir...c’est chercher à comprendre »
       
      C’est dailleurs affollant une population obeissante (qui ne cherche pas à réfléchir)
      Cela à donné dans le passé les pires choses et L Toubiana aussi dans ce reportage des incorruptibles s’en émeut, il à totalement raison
       
      Pour ceux qui l’auraient loupé, c’est ICI


  • troletbuse troletbuse 8 mai 19:15

    Réquisitoire implacable de Christine Cotton interroggée par Michèle Rivasi.

    Les tests ont été baclés

    Le vaxxin ne protège de rien même pas contre les formes graves, le seul argument que les labos avait, et à l’inversen il provoque des effets secondaires importants.et des décès.

    Mais le vrai but de ces corrompus génocidaires est de faire du fric,de stériliser et de décimer la population.

    Allez les moutons, direction l’abattoir.

    https://www.francesoir.fr/societe-sante/michele-rivasi-christine-cotton


Réagir