mercredi 9 octobre - par CHALOT

COLLOQUE sur l’hébergement d’urgence le 16 novembre 2019 à Vaux-le-Pénil 77

Les familles laïques de Vaux le Pénil, celles de Melun et le CDAFAL organisent le samedi 16 novembre un colloque sur l'hébergement d'urgence.

JPEG

Il s'agira du 12ème colloque annuel....

 

Pour ces militants d'éducation populaire, le colloque a trois fonctions essentielles :

  • mener un vrai débat sur un sujet d'actualité lié à la solidarité ;

  • tracer des pistes de transformation ;

  • développer le réseau de solidarité entre les acteurs divers que sont les professionnels, les décideurs et les associations.

  •  

Depuis 2012, nos associations locales agissent contre les expulsions locatives, d'abord en prévention et ensuite pour éviter ces drames humains et sociaux.

 

Quand le couperet tombe, les familles désemparées sont à la rue ….Certaines sont mises à l'abri par le 115 et d'autres attendent qu'une place se libère.

 

Une famille qui est mise à l'abri risque de passer durant des mois et des mois à passer d'un hôtel à l'autre avant qu'enfin elle puisse disposer d'un hébergement plus stable, tremplin vers un logement social.

 

Nous essuyons parfois des échecs, les professionnels et les bénévoles étant démunis :

 

Madame F que j'accompagne depuis plus de deux ans n'arrive pas à tolérer l'hôtel : diabétique et cardiaque, elle doit régulièrement faire des séjours à l'hôpital et a du mal à rejoindre la place qui lui est réservée....

 

Pourquoi n'existe-t-il pour ces personnes malades, des hébergements adaptés, médicalisés ?

 

Voici là une des questions qui seront posées aux autorités présentes ?

 

D'autres problématiques seront soulignés, par les bénévoles et les professionnels :

Pourquoi n'y a-t-il pas suffisamment de places d'hébergement ?

Le S.I.A.O, Service Intégré d'Accueil et d'Orientation, doté de la responsabilité de la mise à l'abri et de l'hébergement sera présent pour expliquer sa fonction et son mode de fonctionnement.

Il pourra répondre aux interrogations.

C'est un véritable débat qui s'ouvre....

Il n'y aura aucun tabou.

La seule exigence c'est que l'écoute et le respect de l'avis de l'autre soient aux postes de commande.

 

Jean-François Chalot

 

PDF - 1.9 Mo
COLLOQUE sur l’hébergement d’urgence


3 réactions


  • Eric Havas Eric Havas 9 octobre 18:26

     

    Colloque des collabos de l’oligarchie

     

    « La société multiculturelle multiethniquée est l’assurance-vie ultime de la Finance, diviser pour régner disaient déjà les romains, Aussi devons bien récompenser toutes nos serviles bonniches négrières »

     
    Soros le philanthrope des migrants, gentil financier progressiste qui a volé 1 milliard aux souchiens anglais en spéculant sur la livre


  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 10 octobre 02:41

    Diviser ? Ceux qui acceptent la division peuvent être une minorité. Lorsqu’il y a une véritable solidarité au lieu d’un refus de partage, ce n’est jamais la haine qui l’emporte, génératrice de violence chez les gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

    L’ennemi, ce n’est pas l’émigré, c’est la finance dont Eric Havas parle d’ailleurs. Tous ceux qui n’ont rien ou pas grand chose mais qui ont un peu de lucidité devraient accueillir les émigrés dans un esprit de solidarité qui pourrait alors générer une force révolutionnaire qui pourrait vaincre la finance, le seul ennemi commun.


  • Pourquoi ne pas solliciter le Qatar et la Chine qui investissent massivement dans l’immobilier en Ile de France ? Qui aura le courage de leur imposer une taxe pour construire des logements accessibles à tous et non des bureaux et autres lofts pour bobos ?


Réagir