samedi 23 mai 2015 - par eric

Congrès du PS : la victoire de Sarkozy sera bien l’œuvre des « Républicains »

Avec sans doute 125% de participation, ce congrès du PS est d’abord un grand un succès participatif civil civique citoyen. En revanche, avec un score en voix de « l’union des contraires socialistes » équivalent à celui de Le Maire à la présidence de l’UMP, il augure assez mal de ce la présence de ce partis de notables au second tour des présidentielles 2017...

Avec de 70 à 75 000 votants revendiqués, on est quand même peut être à des taux de participation de 125%. Au moins si on en croit les déclarations de leur président qui admettait, il y a 6 mois, 60 000 militants à jour de leur cotisation. Il faut dire que Médiapart avait relevé la part des cotisations dans le budget du PS pour tenter une évaluation... Camba avait été obligé de confirmer. Voir entre autre, http://blogs.mediapart.fr/blog/aymeric-misandeau/161214/chaos-calme-au-parti-socialiste

Sauf.... ? Sauf à ce qu’il y ait eu un afflux considérable de nouveaux socialistes, ou une grande quantité d’anciens qui aient payé en vu du congrès. Dans les deux hypothèses, une hausse de 25% des cotisant votant qui montre un enthousiasme phénoménal et récent pour les résultats de la politique Valls Hollande. Un doublement du total des cotisant qui pose bien des questions...

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20150522.OBS9394/congres-ps-tout-comprendre-du-resultat-du-vote-des-militants-socialistes.html

C’est peut être cela, l’effet Charlie ?

N’oublions pas que d’après Hamon, il ne reste au parti que les militants légitimistes. http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20150522.OBS9414/ps-pourquoi-cambadelis-a-gagne-son-combat.html

Ainsi, beaucoup de déçus et/ou frondeurs seraient partis ou n’auraient pas participé au vote tout en ayant cotisé ? Ou pas ?

Bref, ce n’est pas complètement clair. N’oublions pas que nous parlons de la transparence et de la réalité des chiffres au PS sur lesquelles d’expérience, Aubry et Ségo ont toujours eu des doutes sérieux. Mais en gros, la tendance de tous cela converge. Le résultat enregistré est clair. Il y aurait un renouvellement en profondeur du PS caractérisé par un afflux massif de nouveaux militants-cotisants supporters de Hollande ! Qui l’eut cru ? Qui le croit ?

Du reste on en retrouve les indices sur le terrain, dans certains quartiers populeux de la capitale, c’est de 30 à 80 militants qui sont venus, en masse, participer à ce scrutin. http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2015/05/21/25006-20150521ARTFIG00400-congres-ps-les-militants-ont-commence-a-voter.php

80 à 18h45, en admettant un doublement ou un triplement dans les heures qui suivent, on arrive à 0,5% des votants du quartier aux dernières municipales. Mais les locaux précisent que c’est un arrondissement très marqué et engagé à gauche.

Un premier constat, réside dans l’extrême modestie de Camba qui revendique un taux de participation de 55 à 56% (sur un total de 133 000) soit 75 000 votant, alors que, sauf bourrage des urnes, on doit en réalité être proche au minimum de 100%. Si il est bien passé de 60 à 133 en 6 mois, dont une moitié aurait payé pour avoir la possibilité de ne pas voter,

On aurait donc en première analyse, de très bonnes nouvelles pour la majorité présidentielle. Au moins sur le plan quantitatif. Sur le plan qualitatif, cela se discute. Ce doublement du nombre des « à jours » pour une absence de participation au vote, qu’est ce que cela veut dire ? Qu’est-ce que ces gens ont dans la tête, qui ont payé pour pouvoir ne pas voter ?

Après, il y a les moins bonnes....

Cette majorité de rencontre rassemble des gens d’accord sur rien hors se maintenir au pouvoir. Pour la faire très courte, Aubry et ses bandes, Hollande Valls et leurs affidés. Plus ou moins 20 000 supporters chacun ? 1,5 à 2 fois les écolos quand ils font le plein de cotisant les bonnes années ? Ce que Camba lui même nomme l’union des contraires ? 

Reste 40% du PS qui eux ne se contentent pas d’être d’accord sur rien pour être résolument hostiles à tout ?

Si on ajoute à ces 40% les « gauches de gauches », qui après tout ne se détestent pas vraiment beaucoup plus entre elles que les différente sous composantes du PS, cela veut dire que l’équipe présidentielle reste en tendance très minoritaire à gauche.

A la limite, et de façon assez amusante, elle recueillerait en réalité de l’ordre de 20% d’un total gauches militantes, comme elle recueille le soutien de de l’ordre de 20% des français à longueur de sondage.

Le fait qu’au bout du compte un petit 60% des électeurs socialistes soutiennent encore l’équipe en place, résulterait, comme le montre le congrès, de la panique pour une part importante, de perdre les derniers fromages et toutes chances pour tous les prochains scrutins.

Bon, l’essentiel n’est pas là.

http://www.u-m-p-paris.org/?Vote-pour-l-election-du-President-de-l-UMP

Le nombre d’inscrits, de votants de suffrages en sa faveur, Nicolas est sensiblement au double sur son seul nom.

http://www.u-m-p-paris.org/?Vote-pour-l-election-du-President-de-l-UMP

. Nombre inscrits : 268.236
. Nombre votants : 155 801 (58,0 %)


. Suffrages exprimés : 155.285
. Nicolas SARKOZY : 100.159 (64,5 %) ELU
. Bruno LE MAIRE : 45.317 (29,2 %)
. Hervé MARITON : 9.809 (6,3 %)

Après, Valls Aubry, c’est quand même plus improbable, idéologiquement, que par exemple un rapprochement Sarko/Le Maire ? Non ?

Maintenant, il faut relire les commentaires de l’ensemble des acteurs de gauches (partis, presse, etc...) sur la « médiocrité » des résultats de Nicolas pour apprécier à sa juste valeur l’échec hollandais lors de ce congrès. Je ne mettrai pas de liens, il y en a trop.

Les types qui tiennent tous les cordons de toutes les bourses, les nominations aux rares postes de rattrapage pour les virés de tous les scrutins récent, ne sont parvenu à acheter les suffrage que des Aubriistes, à un prix que l’on ignore et pour maintenir 40% de leur parti hostile leur politique quand même.

Sur l’ensemble des critères quantitatifs militant, ils sont à la moitié de Sarko tout seul, et à peu prêt au niveau de Marine Le Pen.

Mais les 45 000 militant de votants de Marine étaient à peu prêt unanimes.

Compte tenu de l’importance de l’engagement citoyen dans les campagnes électorales présidentielles, ce que nous promet ce congrès, au jour d’aujourd’hui, c’est que Madame Le Pen sera bien l’adversaire de Mr Sarkozy au second tour des présidentielles 2017.

La suite va de soit. Pour tout électeur de gauche, le Fn n’est pas considéré comme républicain.

La conclusion de ce congrès du PS est que, d’un point de vue socialiste, c’est avec une quasi préscience que Sarko aura choisi le nom de « les républicains » pour la nouvelle formation majoritaire à droite puisque son candidat réunira en effet sur son nom, l’immense majorité de ceux que la gauche adoube comme tels au second tour de la future présidentielle....



6 réactions


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 mai 2015 08:09

    Faire changer le PS de l’extérieur, comme le prétendait le FDG avec ses 4 ou 5 millions de voix, est un échec. Le faire bouger de l’ intérieur, par les frondeurs, est un échec. Le PS, pas plus que l’ Union européenne ne sont réformables.
    A la poubelle de l’ histoire, c’est leur place !


    Il faut s’en débarrasser, ainsi que du FN et des Ripoublicains, en les remplaçant par d’autres Partis politiques. 41% des Français ne veulent d’aucun des 3 pour 2017.

    Le principal atout du PS en 2017, reste le FN : « Votez pour nous, sinon ce sera le FN » nous racontent -ils depuis 40 ans, et ça marche !

    ** sous réserve que le FN n’explose pas en vol d’ici là.
    ** sous réserve que l’ UPR continue à être censurée.
    ** sous réserve que les casseroles judiciaires aux fesses de l’ UMP restent accrochées encore 2 ans.


    Si Hollande arrive à faire 20 ou 25% au premier tour, et se retrouve face au FN, qui révulse 85% des électeurs, Hollande a toutes les chances d’être réélu.
    Car ce n’est pas le bilan du PS qui peut pousser électeurs aux urnes...

    Le FN ferait élire n’importe quelle chèvre. Il suffit de se retrouver face à lui au 2e tour.


  • Le p’tit Charles 23 mai 2015 09:00

    PS = 75.000 adhérents...
    La moitié ont voté...
    Les chiffres annoncés par « Quand-Bas-Délice » sont donc faux...ce n’est pas 60% mais 30% seulement pour la motion du repris de justice...
    Encore du tripatouillage de chiffres...une habitude au PS.. ?


  • straine straine 23 mai 2015 15:56

    Le PMU du nabo nous avait déjà fait le coup lol
    Ma réponse à l’article du 30 novembre 2014 « Moins de 40% des militants UMP soutiennent Sarkozy » sur agoravox

    [ straine 30 novembre 2014 12:28 Dans un article publié le 09/07/2014 sur le figaro, Alain Juppé estime à 143 000 le nombre d’adhérents :
     "LE SCAN POLITIQUE - Selon Alain Juppé, il n’y a plus que 143.000 adhérents à l’UMP au 30 juin. Un chiffre qui comprend 33.000 donateurs du « Sarkothon », automatiquement ajoutés aux fichiers du parti. Une pratique contestée par François Fillon.
    Et,sur l’OBS/politique on peut lire :
     « Environ 155.000 militants UMP auraient voté, selon BFMTV. Soit une participation de près de 60%, »
    Donc si 155.000 militants = 60% nous avons un potentiel de [((155000*100)/60)] 258333 militants

    N’ayant jamais été encarté, je suppute qu’il faut l’être pour participer à ce genre de clownerie !
    Le nabo n’a pas fini de m’étonner ...." ]


  • izarn izarn 23 mai 2015 20:47

    En quoi le FN n’est pas républicain, alors qu’il se presente régulièrement à toutes les éléctions ?
    Franchement l’UMPS qui méprise un referendum, ça veut dire quoi ? Ca veut dire etre républicain ?
    Ca veut dire quoi de faire un traité secret avec les USA, le TAFTA, qui bien sur ne sera pas ratifié par le peuple, mais éventuellement par une horde de députés au garde à vous devant l’Empereur président ?
    Ca veut dire quoi passer « en force » des lois par le 49.3 ?
    Ha oui c’est légal, mais pas républicain.
    Alors Marine Le Pen ne serait pas républicaine ? Qu’en sait-on ?
    Elle va devenir dictatrice et faire un coup d’état bonapartiste et instituer l’Empire ?
    Non mais, ça va la tete ?
    Ce genre d’argument dans une discussion c’est mettre en postulat n’importe quoi.


Réagir