vendredi 31 janvier - par Dr. salem alketbi

Coronavirus et les nouvelles sources de menace

JPEG

La dernière décennie et le début du XXIe siècle ont été marqués par l’apparition de nombreuses maladies et épidémies, causées par des virus inconnus tels que le SRAS, la grippe porcine et d’autres épidémies. Certaines ont causé de grandes pertes humaines et d’énormes pertes économiques pour les économies du monde entier.

La plus récente de ces épidémies est le Coronavirus. Récemment devenu une source d’inquiétude mondiale, le virus est semblable à celui du SRAS qui s’est propagé en 2002, entraînant la mort d’environ 800 personnes à travers le monde. Le Coronavirus, qui sévit dans plusieurs villes chinoises, s’est propagé dans certains pays par voie de circulation et de transport. La population mondiale est en danger car on estime que le virus tuera 65 millions de personnes au cours de sa propagation mondiale dans la période à venir.

Et il ne s’agit pas que de simples chiffres. Des déclarations officielles chinoises indiquent déjà la gravité de la maladie. Comme l’a souligné le ministre chinois de la santé, la capacité du nouveau coronavirus à transmettre l’infection se renforce et le nombre d’infections peut augmenter.

Publicité

Cela a conduit la Chine à construire rapidement un grand hôpital destiné à recevoir les patients atteints de la maladie. L’un des problèmes des nouveaux virus est qu’ils sont anonymes et que les informations disponibles à leur sujet sont peu nombreuses ou limitées. Il est donc difficile d’identifier les voies de leur développement et la possibilité de leur altération. En outre, le monde n’a pas encore mis au point un système efficace pour faire face à ces nouvelles menaces.

Beaucoup se posent des questions sur l’origine des virus, qu’ils se soient échappés des laboratoires de certains pays ou qu’ils aient été transférés d’animaux ou d’oiseaux à l’homme par hasard. Le rôle de l’Organisation mondiale de la santé et des organisations spécialisées dans des situations d’urgence sanitaire similaires est incontestable. Mais la peur et l’anxiété règnent toujours dans le monde. Les efforts restent dans des cadres individuels sans coopération internationale collective pour gérer et maîtriser de telles crises dès leur apparition.

La liste des menaces sanitaires auxquelles la population mondiale est confrontée s’allonge. Par exemple, les indicateurs confirment que les victimes de la pollution atmosphérique sont beaucoup plus nombreuses que les victimes des guerres, des conflits et des crises militaires.

A ce propos, les composés toxiques inhalés entraînent la mort précoce de sept millions de personnes dans différentes régions du monde, selon l’Organisation mondiale de la santé. Tandis que le diabète, le cancer et les maladies cardiaques tuent 41 millions de personnes chaque année et constituent environ 70 % des causes de décès en général.

Faire face aux menaces d’épidémies exige beaucoup d’efforts et d’énergie, surtout en cas de propagation épidémiologique rapide des virus, comme c’est actuellement le cas avec Corona. C’est pourquoi la solidarité et la coopération mondiales sont cruciales pour épauler les pays qui souffrent de la propagation de ces épidémies.

Publicité

Pour cette raison, les EAU ont annoncé leur volonté d’apporter toute forme de soutien à la Chine pour contenir le Coronavirus. Comme l’a confirmé HH Sheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abu Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées, sur un tweet, «  Nous suivons avec intérêt les efforts du gouvernement chinois pour contenir la propagation du virus Corona.  »

«  Nous sommes confiants dans la capacité de la Chine amie à surmonter cette crise,  » a-t-il déclaré, notant que les EAU sont prêts à soutenir la Chine dans la lutte contre le virus. Il a ajouté : «  Les EAU, dans le cadre de leur approche humanitaire, sont prêts à fournir toute forme de soutien à la Chine et à coopérer avec la communauté internationale pour lutter contre ce virus.  »

Un tel engagement devrait prévaloir dans les affaires internationales, en particulier en période de crise sanitaire affectant la vie de l’homme. Les ressources et les capacités doivent être orientées de manière à faire face à tous les dangers ou périls auxquels les gens sont confrontés, où qu’ils soient. Ces positions des Émirats confirment la profondeur de l’amitié entre les deux pays et les deux peuples. C’est en outre un bon exemple de l’initiative visant à fournir un soutien d’urgence.

Certaines menaces et circonstances exceptionnelles peuvent imposer une solidarité mondiale. Certaines d’entre elles peuvent dépasser les capacités des pays individuels, quelle que soit l’ampleur de leurs capacités et de leurs propres possibilités. Les catastrophes naturelles, les tremblements de terre, les volcans et autres crises qui placent les pays et les peuples face à des conditions anormales demandent une coopération plus étroite entre les pays et les communautés.



7 réactions


  • Leonard Leonard 31 janvier 18:16

    /cry

    /wtf modération ?

    agoravox en PLS ?


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 31 janvier 19:17

    « Ce qui est naturel, c’est le microbe. Le reste, la santé, l’intégrité, la pureté, si vous voulez, c’est un effet de la volonté et d’une volonté qui ne doit jamais s’arrêter. »

    Albert Camus - La Peste (1947)


  • phan 31 janvier 19:48
    Les ressources et les capacités doivent être orientées de manière à faire face à tous les dangers ou périls auxquels les gens sont confrontés, où qu’ils soient. Ces positions des Émirats confirment la profondeur de l’amitié entre les deux pays (EAU et Yémen) et les deux peuples (EAU et Yémen). C’est en outre un bon exemple de l’initiative visant à fournir un soutien d’urgence, en arrêtant les bombardements aveugles contre les Yéménites et la levée du blocus qui affame les Yéménites.
    Non au WahhabitoVirus !

  • popov 1er février 07:35

    @salem alketbi

    Pas un mot sur le coronavirus du MERS transmis à l’homme par le dromadaire ?


  • BA 1er février 08:10

    Coronavirus : l’Italie décrète l’état d’urgence pour éviter une contagion.


    La décision intervient au lendemain de l’annonce des deux premiers cas en Italie, chez un couple de touristes chinois.


    http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-l-italie-decrete-l-etat-d-urgence-pour-eviter-une-contagion-31-01-2020-8249319.php



  • Leonard Leonard 1er février 08:16

    Degré d’analyse 0...

    Les EAU qui amènent leur soutient à la chine... Autant dire qu’en matière de médecine c’est un peu comme si économiquement, Haïti apportait son soutient aux USA...

    Il ne fait pas bon de venir de pays avec des rentres pétrolières... Parce qu’au final on a du pétrole mais on a pas d’idée.... Alors le mieux quand on a pas d’idée c’est peut être de fermer sa gueule ?


  • zygzornifle zygzornifle 1er février 12:48

    Le Macronavirus s’attaque a la réforme de la retraite ....


Réagir