vendredi 17 avril - par Dover63

Covid-19 : Azithromycine testé en préventif. Et si en pleine période de pandémie la France faisait du curatif ?

JPEG

Inutile de vous annoncer que le traitement du Professeur Raoult fait débat. Ce traitement associe un antibiotique de la famille des macrolides (l’azithromycine) et l’hydroxychloroquine1. Dans ce traitement on parle beaucoup de l’hydroxychloroquine, on ne semble voir que l’hydroxychloroquine2,3. Ce composé est remis en question4. Fin mars le gouvernement interdit sa prescription en médecine de ville hors AMM.

Et l’azithromycine ? « Ce dernier médicament, je le connais très bien et je l’aime beaucoup parce qu’il a trois propriétés reconnues : c’est un antibiotique de la famille des macrolides, il stimule une réaction antivirale alors que ce n’est pas un antiviral, et il a une action anti-inflammatoire pulmonaire. Je le prescris au long cours aux gens qui ont des bronchites chroniques parce qu’il évite les surinfections et des hospitalisations itératives. » déclare le Dr Jean-Jacques Erbstein5. Avec deux collègues, ils ont développé un protocole de prise en charge du Covid-19 à domicile.

Dès fin mars d’autres médecins généralistes tentent la prise en charge des pneumopathies atypiques constatées sur des tableaux cliniques de type Covid-19 avec des antibiotiques de la famille des macrolides6,7. Cela peut sembler logique8. La piste d’une action antivirale est même proposée6.

Suite à sa visite au professeur Raoult, Emmanuel Macron déclare que son traitement doit être testé9. Quelques jours plus tard nous apprenons qu’une étude va être lancée sur l’hydroxychloroquine et l’azithromycine séparément (ce qui est une bonne idée), en préventif, sur des soignants de l’AP-HP10. Ses résultats seront connus dans 70 jours. Cela ne fait que 2 mois et quelques… en pleine période d’épidémie…

Effectivement on peut sourire ironiquement sur l’idée de tester sur des soignants en tension, une substance « vénéneuse », afin de chercher à les protéger11.

L’investigateur coordonnateur de cette étude a récemment expliqué sa démarche12. Quelques explications :

« Il nous a déjà semblé important de savoir si une chimioprophylaxie pouvait être utile »12. Il est vrai qu’en plein pic d’épidémie, songer au curatif serait un peu précoce voire à contre-temps.

« Pour l'hydroxychloroquine et l'azithromycine, des expérimentations in vitro ont montré leur potentiel. Les mécanismes en jeu sont les mêmes en préventif et en curatif » 12. Ce potentiel énoncé nous aide à mieux comprendre pourquoi il faut éviter d’entendre ceux qui les ont proposés il y a plusieurs semaines déjà. Et si « Les mécanismes en jeu sont les mêmes en préventif et en curatif » 12, alors tout s’éclaire sur la logique transcendante de se lancer poussivement, tardivement et sous la pression vers le préventif en pleine pandémie.

« De plus, pour l'azithromycine, l'équipe du Pr Pierre-Régis Burgel à Cochin a remarqué que le taux d'infection Covid-19 était faible au sein d'une grande cohorte de patients atteints de mucoviscidose, alors que beaucoup sont sous azithromycine. Il s'agit d'un constat observationnel, mais cela nous a semblé intéressant. » 12. Apparemment ce constat observationnel ne semble pas être un indicateur médical suffisant. Quand les résultats de l’étude tomberont, et s’ils sont positifs, ce faible taux d’infection chez des sujets fragiles nous amènera donc nécessairement à conclure à la prophylaxie (pour tous ?) alors que pour l’instant on serait juste tenté d’y voir un traitement pour ceux qui souffrent, alors que l’épidémie sévit. Mais patience, nous possédons déjà le paracétamol : « prenez du Doliprane et faites le 15 si ça va très mal » 7. est le mot d’ordre du moment pour la médecine générale.

Dans un pays où tout le monde connaît le slogan « les antibiotiques c’est pas automatique », il faudra expliquer au grand public leur utilisation en préventif pour une infection virale. Sans prôner l’utilisation déraisonnée des antibiotiques, on peut toujours rappeler que certains appelaient encore en février 2019 à traiter les virus respiratoires par les antibiotiques pour se prémunir des surinfections bactériennes14.

On peut s’interroger…

Comment certains pays ont-ils pu déjà se lancer dans une approche prophylactique13 ? Auraient-ils des résultats d’études suffisants pour avoir décidé d’une action ? Ou serait-ce simplement la décision d’agir en pleine pandémie ?

Comment certains pays ont-ils pu déjà se lancer dans des traitements à base d’hydroxychloroquine et/ou d’azithromycine 13,15 ? Auraient-ils des résultats d’études suffisants pour avoir décidé d’une action ? Ou simplement la volonté d’agir en pleine pandémie ?

Est-ce le fait d’être en épidémie qui a poussé l’Italie à autoriser fin mars ses médecins généralistes à prescrire l’hydroxychloroquine aux patients atteints de Covid-19 ?16 Ce serait une bien étrange raison… Clairement une raison insuffisante pour la France, qui interdit à la même période sa prescription en médecine de ville hors AMM.

Serait-ce l’épidémie qui aurait mené un médecin hospitalier à appliquer suite à une décision personnelle un protocole à base d’azithromycine et d’hydroxychloroquine déclarant « C’est ça ou rien » ? Il témoignait le 6 avril 202017.

Pourtant au jour du 26 mars des équipes hospitalières de la région de New York communiquaient des résultats d’une « valeur indicative notable » selon le Pr Christian Perronne18 concernant un protocole impliquant la combinaison du Pr Raoult complété par du zinc. Ce qui est suffisant pour les États-Unis ne semble pas l’être pour la France. D’ailleurs le Pr Perronne applique déjà le protocole azithromycine/hydroxychloroquine sur des patients « dès qu’il y a un début de pneumonie ou des signes de gravité moyenne » 19.

La tempête concernant l’hydroxychloroquine n’est pas achevée. L’hydroxychloroquine est déjà utilisée à titre préventif contre le paludisme. On pourrait penser qu’il n’est efficace qu’au tout début de l’infection, voire avant11.

Et si la pierre angulaire du protocole du Dr Raoult était tout simplement l’azithromycine et plus généralement les macrolides ?20,21,22,23,24,25,26. Sans être pour autant le médicament miracle qui conviendra à toute situation. L’hydroxychloroquine n’a peut-être qu’un effet modeste27. Il faut reconnaître que le professeur Raoult présente des résultats concernant l’hydroxychloroquine seule et l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine28. Clairement l’impact de l’azithromicyne seule manque et toute étude en ce sens sera la bienvenue.

Pourtant les antibiotiques sont passés longtemps sous les radars29. Cette piste associée au travail des médecins généralistes n’est-elle pas l’action à mener en ces temps d’épidémie ? 2 « On est dans une situation de guerre » déclare le Pr Perronne19.

Concernant sa démarche, le Dr Erbstein déclare « […] on a toujours fait ça ! Je suis très attaché à la médecine fondée sur les preuves : c’est pour ça que j’utilise des médicaments qui ont fait leurs preuves dans le traitement des pneumopathies (je suis médecin des mines, j’en ai vu quelques-unes) […] Surtout qu’on est très prudent : on dit juste qu’on constate qu’un traitement peut être efficace. Ensuite il faut évidemment des études pour aller plus loin. En attendant, on ne peut pas regarder les gens mourir. » 7.

Le Dr Sabine Paliard Franco écrit dès fin mars sur l’usage des macrolides : « La pandémie actuelle et le pic épidémique qui arrive dans notre pays nécessitent de réagir rapidement pour éviter les hospitalisations, et l’engorgement des hôpitaux. […] Le risque pour les patients est faible, par contre le bénéfice attendu est important en l’absence de traitement spécifique validé du covid-19. Car il est évident que les procédures engagées par les autorités entraînent des délais qui ne sont pas adaptés à l’urgence de la situation de terrain, qui nécessite des solutions applicables immédiatement. Et ce, pour éviter la perte de chance et sauver des vies humaines quand on commence à entrevoir des traitements actifs. » 6,7.

N’est-ce pas cela une belle attitude en période d’épidémie de la part de ces médecins ?

Les indicateurs médicaux sont là : des délais d’amélioration des symptômes en 3 jours voire moins, peu ou pas d’hospitalisation et pas de décès6,30.

Ces médecins ne sont pas les seuls à prescrire de l’azithromycine dans cette situation. D’ailleurs un appel à témoignage existe sur internet et ses résultats vont dans le sens d’une faible proportion de personnes traitées par l’azithromycine et dont la situation s’est dégradée29,31. Cette dernière possibilité existe et est réelle.

Au niveau international « une enquête menée par la plateforme communautaire médicale Sermo » 7 sur plus de 6000 médecins place l’azithromycine et les antibiotiques similaires en tête des médicaments utilisés pour traités les patients Covid-19 avec un score de 58 % à la date du 16 avril 202032.

Mais ce ne sont que des indicateurs…

On peut ajouter quelques éléments pragmatiques tels « […] la relative innocuité des macrolides, et des céphalosporines, médicaments anciens et bien connus, évidemment dans le respect des contre-indications, […] de leur accès facile en Médecine de ville ou à l’Hôpital, […] dans l’attente de molécules actives validées, sûres ou innovantes, et d’un vaccin, […] le rapport bénéfice-risque étant clairement favorable » 6,7.

Mais ce n’est pas le traitement que les généralistes sont tenus de proposer.

L’heure est encore aux études. En France il faut respecter la méthodologie académique dominante et attendre. En pleine épidémie l’heure de cette (la ?) médecine curative n’est pas encore arrivée.

Alors quand on voit être annoncée la nième étude lancée, avec un délai d’obtention de résultats de plusieurs mois et portant sur une approche prophylactique alors que la pandémie sévit, que penser ?

Faut-il espérer pour que cette étude soit fructueuse que dans 3 mois l’épidémie soit toujours là pour qu’on puisse enfin lancer un traitement préventif (qui ne sera certainement pas appliqué à toute la population) et songer alors à aborder l’angle curatif ?

En attendant l’épidémie se conjugue au présent.

 

 

1 : https://www.mediterranee-infection.com/hydroxychloroquine-and-azithromycin-as-a-treatment-of-covid-19/

2 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-si-la-france-faisait-223334

3 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-medecins-ont-trouve-un-223202

(voir commentaires)

4 : https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/hydroxy-chloroquine-et-si-on-222675

5 : https://www.estrepublicain.fr/sante/2020/04/11/un-medecin-mosellan-constate-l-efficacite-d-un-protocole-a-base-d-azithromycine?fbclid=IwAR2JVB4tnSYyfT8pbP32dsIKH-l5bVinlq1-DD0fmgWe2IboGGnTpJmJOfE

6 : https://blogs.mediapart.fr/cathy-lg/blog/140420/covid-19-lespoir-par-des-traitements-antibiotiques

7 : https://www.liberation.fr/checknews/2020/04/15/l-antibiotique-azithromycine-est-il-vraiment-efficace-contre-le-covid-comme-l-affirme-cette-publicat_1785212

8 : https://www.agoravox.fr/commentaire5731540

9 : https://www.huffingtonpost.fr/entry/macron-raoult-traitement-coronavirus_fr_5e9698a1c5b6ac7eb26251d3

10 : http://www.leparisien.fr/societe/hydroxychloroquine-et-azithromycine-une-etude-va-evaluer-leur-efficacite-pour-prevenir-du-covid-19-14-04-2020-8299386.php

11 : https://blogs.mediapart.fr/arjuna/blog/160420/surprenant-rebondissement-dans-laffaire-de-lhydroxychloroquine

12 : https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/recherche-science/hydroxychloroquine-et-azithromycine-un-effet-protecteur-contre-covid-19-pourrait-reduire-le-flux-de

13 : https://www.mediterranee-infection.com/coronavirus-pays-ou-lhydroxychloroquine-est-recommandee/

14 : https://www.mediterranee-infection.com/virus-respiratoires-et-antibiotiques-il-y-a-urgence-a-traiter-les-surinfections-bacteriennes/

15 : https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=5gMj6r9t-F4&feature=emb_logo

16 : https://www.parismatch.com/Actu/Sante/A-propos-de-la-chloroquine-et-de-l-inimaginable-penurie-des-masques-en-France-1680312

17 : https://www.vosgesmatin.fr/sante/2020/04/06/chloroquine-le-bilan-tres-positif-d-un-praticien-lorrain

18 : https://www.parismatch.com/Actu/Sante/A-propos-de-la-chloroquine-et-de-l-inimaginable-penurie-des-masques-en-France-1680312

19 : https://www.nexus.fr/actualite/entretien/perronne-hydroxychloroquine/

20 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/si-le-covid-19-est-cause-par-une-223012

21 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/didier-raoult-s-est-sans-doute-223082

22 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-medecins-ont-trouve-un-223202

23 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/therapie-antibacterienne-contre-le-223260

24 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-si-on-ne-cherchait-pas-222778

25 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-si-l-orage-de-223037

26 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pourquoi-les-obeses-et-les-223086

27 : https://www.agoravox.fr/commentaire5731554

28 : https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/Hydroxychloroquine_final_DOI_IJAA.pdf

29 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-milliers-de-francais-sont-223201

30 : http://www.leparisien.fr/societe/sante/coronavirus-trois-medecins-generalistes-pensent-avoir-trouve-un-possible-remede-13-04-2020-8298963.php?fbclid=IwAR2KWhCkD6ZONDEdmWbe13q9dDyOa6MEPy8AJfiS7wPU-49OQEv_Ug6O0yg

31 : https://www.mesopinions.com/sondage/politique/avez-60-ans-etes-categorie-risques/12696

32 : https://app.sermo.com/covid19-barometer?utm_campaign=wwwsermo_covid19

 



25 réactions


  • Jean Guillot le retour Jean Guillot 17 avril 11:24

    Personnellement je soigne mes patients avec l’Azithromycine et supplément de zinc et j’ai de bons résultats , je refuse de prescrire la Chloroquine de Pr Raoult .

    Dr Jean Guillot



    • vesjem vesjem 18 avril 08:23

      @Jean Guillot
      c’est parce qu’ « on » t’a dit qu’il fallait discréditer le Pr Raoult, que tu ne veux pas de sa chloroquine ? et tu ajoutes du zinc pour le « dézinguer »


  • leypanou 17 avril 13:31

    Tout ce qu’on raconte à la télé comme quoi il faut respecter la méthodologie par des éminents spécialistes de la médecine c’est pour les ignorants qui ne cherchent pas à s’informer.

    Plusieurs médecins sur la surface de la terre utilisent un protocole qui a montré son efficacité et les autorités politiques et scientifiques d’ici veulent une preuve ?

    Voici une vidéo, à regarder à partir de 11mn (sur 5mn) pour qui veut savoir sur un cas analogue : c’est bizarre d’ailleurs que France24 ait osé réaliser cette documentation.

    Leur véritable objectif n’est pas de soigner les gens mais d’attendre que le « bon » protocole¹ fasse ses preuves sur des cobayes ; en attendant, cela fait des centaines/milliers de morts.

    ¹:avec un vaccin, ce sera encore mieux.


  • njama njama 17 avril 16:10

    @Dover63

    Excellent récapitulatif


  • njama njama 17 avril 16:16

    IHU DE MARSEILLE COVID-IHU #7 Version 1 du 14 avril 2020
    In vitro antiviral activity of doxycycline against SARS-CoV-2...
      (...) Identifying effective antiviral drugs is urgently needed. An efficient approach to drug discovery is to evaluate whether existing approved drugs can be efficient against SARS-CoV-2. Doxycycline, which is a second-generation tetracycline with broadspectrum antimicrobial, antimalarial and anti-inflammatory activities, showed in vitro activity against SARS-CoV-2 with median effective concentration (EC50) of 5.6 ± 0.4 µM.  Doxycycline, with its antiviral and anti-inflammatory activities, could be used in prophylaxis of COVID-19 at 100 mg day in combination with chloroquine, or in treatment at 200 mg day during 10 days in combination with hydroxychloroquine.

    (trad. Deepl) « … Il est urgent d’identifier des médicaments antiviraux efficaces. Une approche efficace de la découverte de médicaments consiste à évaluer si les médicaments approuvés existants peuvent être efficaces contre le CoV-2 du SRAS. La doxycycline, qui est une tétracycline de deuxième génération ayant des activités antimicrobiennes, antipaludiques et anti-inflammatoires à large spectre, a montré une activité in vitro contre le CoV-2 du SRAS avec une concentration efficace médiane (CE50) de 5,6 ± 0,4 µM. La doxycycline, avec ses activités antivirales et anti-inflammatoires, pourrait être utilisée en prophylaxie du COVID-19 à 100 mg jour en combinaison avec la chloroquine, ou en traitement à 200 mg jour pendant 10 jours en combinaison avec l’hydroxychloroquine.

    https://www.mediterranee-infection.com/in-vitro-antiviral-activity-of-doxycycline-against-sars-cov-2/


  • njama njama 17 avril 16:21

    Doxycycline is an antibiotic used in the treatment of infections caused by bacteria and certain parasites.[1] It is used to treat bacterial pneumonia, acne, chlamydia infections, early Lyme disease, cholera, typhus, and syphilis.[1] It is also used to prevent malaria and in combination with quinine, to treat malaria.[1] Doxycycline can be used either by mouth or by injection into a vein.[1]

    https://en.wikipedia.org/wiki/Doxycycline

    DOXYCYCLINE MYLAN 100 mg, comprimé sécable, boîte de 15 Prix de vente TTC : 3,18 €
    Taux de remboursement SS : 65 %

    https://www.doctissimo.fr/medicament-DOXYCYCLINE-MYLAN.htm


  • njama njama 17 avril 16:27

    VIDAL Doxycycline Mise à jour : 23 Juin 2014

    La doxycycline augmente l’excrétion sébacée, possède une action anti-inflammatoire et antilipasique.

    Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes : S <= 4 mg/l et R > 8 mg/l.

    Espèces sensibles :
    aérobies à Gram + : bacillus sp., Bacillus anthracis, entérocoques, staphylococcus méti-S, staphylococcus méti-R, streptococcus A, streptococcus B, Streptococcus pneumoniae ;
    aérobies à Gram - : Branhamella catarrhalis, brucella, Escherichia coli, Haemophilus influenzae, klebsiella, Neisseria gonorrhoeae, pasteurella, Vibrio cholerae ;
    anaérobies : Propionibacterium acnes, Porphyromonas gingivalis, Prevotella intermedia, fusobacterium sp., campylobacter sp., peptostreptococcus sp., veillonella sp. ;
    autres : Borrelia burgdorferi, chlamydia, Coxiella burnetii, leptospira, Mycoplasma pneumoniae, rickettsia, Treponema pallidum, Ureaplasma urealyticum, Actinobacillus actinomycetemcomitans, capnocytophaga sp., Eikenella corrodens.
    Espèces résistantes :
    aérobies à Gram - : acinetobacter, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, pseudomonas, serratia.

    https://www.vidal.fr/substances/1316/doxycycline/


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 avril 21:35

    L’azithromycine est la seule cartouche utilisable contre le Covid-19, il n’y en a pas d’autres. 

    Je reste sur ma position du 6 avril

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/si-le-covid-19-est-cause-par-une-223012

    Il faut espérer que les résultats tombent

    Je n’ai pas le modèle théorique définitif permettant de montrer pourquoi ça pourrait marcher

    Salutations

    Azithromycine team on


    • darth myxomatose L’ Hermite (IX) 17 avril 21:48

      @Bernard Dugué

      Ô grand dugué ayant exercer dans la pharmacie des plus grand hôpitaux du monde

      explique nous donc que le traitement russe au « darlagin » ne marche pas imagine que ce n’ est qu’ une simple formalité pour toi :)

      https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/Dalargin

      https://fr.sputniknews.com/sante/202004061043491603-la-russie-a-elabore-un-schema-de-traitement-en-cas-de-forme-grave-du-covid-19/


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 avril 21:54

      @L’ Hermite (IX)
      Bien sûr que c’est une formalité
      Le traitement ne marche pas parce que c’est au stade 3
      et d’ailleurs les protocoles de Discorevy ne donneront rien
      Utiliser un traitement au stade 3 ou 4, c’est prendre une bassine d’eau pour éteindre un incendie de forêt


    • domo domo 17 avril 22:44

      @Bernard Dugué
      Pourquoi IgA n’est pas mesurée dans le test sérique cov-sars-2 ?


    • darth myxomatose L’ Hermite (IX) 17 avril 22:58

      @Bernard Dugué

      En gros ta réponse est politique et non pas pharmacologique ....
      Tu me répond qu’ on ne détourne pas un médicament de son usage AMM.

      Je vais donc te poser la même question a l’ envers , pourquoi détourne t’ on l’ azythromicine , ou le kaletra(hiv) , et le remdesevir(anti ebola ) de leur AMM , pourquoi ne passer aucun décret l’ interdisant ?ou au moins l’ encadrant ?...

      Je te vote quand même un bon point pour avoir répondu :)

      l’ azythro n’ est pas le seul médicament dopant le système cellulaire dans l’ absorption du zinc et boostant le système de lutte contre les virii malgres le fait que ce soit un antibio .

      PS : je ne joue pas pour prouver notre antinomie , ce qui m’ inquiéte c’ est que tu boycotte certaine chose et en promeut d’ autre sur un site et une population ou l’ automédication avec complaisance du médecin est fréquente (benzodiazepine + de 3 semaine par exemple ...)

      Ne devrais tu pas t’ auto limiter au complément alimentaire , et autre supplémentation disponible en vente libre ... ou au contraire te concentrer sur les mécanisme de l’ angiotensine cellulaire ACE1/ACE2 , voir expliquer le double codage arn de « control » specifique a ces sRAS merv ? expliquer la capside , l’ injection de l’ arn , le bourgeonase par les vacuole ? 

      La ce qui m’ agace c’ est le coté « infomerciale et économique » de cette guéguerre ...Sans vouloir t’ insulter ca fait un peut BFMTV et la grippettte ..
      je deterere pas l’ article qui fâche tout le monde s’ en souvient :)

      PS2 : inutile de me débloquer , j’ ais bouder JC lavau plus d’ un mois avant de relaisser un mots sur ses articles :) ...toit ça va Etre un bon moment et ca c’ est purement personnel car tu censure a ta convenance sans même laisser un message expliquant tes motif , même peine même tarif ...

      censure carrément mon compte pendant que tu y est :)


    • darth myxomatose L’ Hermite (IX) 17 avril 23:03

      @domo

      j’ ais bien lu tes precedent message , très intéressant d’ ailleurs sur l’ antériorité des cas contact ...
      Je peut pas te donner la réponse j’ arrive pas a la comprendre ...
      mais c’ est une bonne question si dugué n’ as pas la réponse ...

      je te conseille de trouver nono-le-simplet il as essayer d’ expliquer les immunoglobuline deux ou trois fois et a bosser dans un labo d’ analyse biologique ...


    • darth myxomatose L’ Hermite (IX) 17 avril 23:18

      @Bernard Dugué

      comme tu est d’ excelente humeur , 
      je t’ envoit un ballon d’ essait 
      avant les test PCR on utilisait l’ electrophorese pour trier un spectre de proteine 
      je pense que c’ est inapliquable car meme les rhume ordinaire risque de donner la meme empreinte ...( auto refutation) 

      Ne peut ton ameliorer le processus ? puisque les test serique presente d’ autre soucis ou au moins faire un double-test de confirmation mutuel ...

      ( si l’ idée te parle tu peut t’ en servir et passer le ballon a la chaine hierachique )
      ... je me fait pas d’ illusion , doit y avoir un os dans le patée ...


    • njama njama 17 avril 23:20

      @Bernard Dugué
      L’azithromycine est la seule cartouche utilisable contre le Covid-19, il n’y en a pas d’autres

      L’azithromycine n’est jamais qu’un antibiotique parmi d’autres au spectre plus ou moins étendu.
      Ô combien vous êtes péremptoire dans vos commentaires !!! professoral ? l’argument d’autorité de votre bac + 15 ou 20 ?

      Que vous me preniez pour un con voilé tout, j’en ai vu d’autres noms d’oiseaux sur ce site me concernant, mais que vous prenez tous les éminents scientifiques de l’IHU de Marseille pour des cons ?... on commence à s’interroger sur votre cas !!!


    • darth myxomatose L’ Hermite (IX) 17 avril 23:30

      @njama

      Les russe ont utilisé de la josacine ( un autre macrolyde) associé a un autre antipaludeen la mefloquine https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9floquine

      certain generaliste on essayer le traitement « augmentin » (amoxyline +clavulinique)« 

      les israelien et les japonais , un antiviral le https://fr.wikipedia.org/wiki/Favipiravir
      = avigan tm un medoc antigrippe ...

      91% , c’ est moins que 98% de »guerison naturelle « , 
      as t’ on achever 7% des malade , ou as t’ on sauver 91% des 3% qui partait soit presque 2.7% des »condamné" ...

      la vrai question scientifique est la ...

      le reste c’ est de l’ infomerctial dopant les vente 

      <sponsorisé par doliprane TM> ...surtout pas de paracetamol , bouffer du doliprane apres avoir tout remplacer par des generique y aurais t’ il une diffrence ou juste un infomercial ?


    • darth myxomatose L’ Hermite (IX) 18 avril 02:40

      @Bernard Dugué
      moi aussi je suis de bonne humeur ...
      veut tu explorer ceci ..
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Nucl%C3%A9ase_%C3%A0_doigt_de_zinc
      j’ ais pas le niveau pour aller au bout de ce genre d’ hypothese .
      l’ as tu ?


    • darth myxomatose L’ Hermite (IX) 18 avril 03:45

      @domo

      j’ ais bien lu tes precedent message , très intéressant d’ ailleurs sur l’ antériorité des cas contact ...
      Je peut pas te donner la réponse j’ arrive pas a la comprendre ...
      mais c’ est une bonne question si dugué n’ as pas la réponse ...

      je te conseille de trouver nono-le-simplet il as essayer d’ expliquer les immunoglobuline deux ou trois fois et a bosser dans un labo d’ analyse biologique ...

      > mauvaise pioche , de ma part meme nono ne peut nous aider ...

      mais je suis sur que Dugue va nous faire un tres long article parfaitement documentée :) .. enfin s’ il veut vraiment bosser au lieu de faire des rond de jambes :)infomertial :)

      A+


    • darth myxomatose L’ Hermite (IX) 18 avril 04:06

      @L’ Hermite (IX)
      ha ben ca sature sex y a un bug dans la matrice MHD :)


  • domo domo 17 avril 22:43

    Pourquoi IgA n’est pas mesurée dans le test sérique cov-sars-2 ?


  • nono le simplet nono le simplet 18 avril 06:53

    avec le traitement de Raoul la maladie est vaincue en 15 jours

    sans son traitement il faut environ deux semaines


  • xana 18 avril 10:06

    Je pense surtout que le gouvernement français cherche désespérément à gagner du temps pour que l’ (éventuel, futur) vaccin puisse être commercialisé comme il l’a promis à ses commanditaires.

    Il est clair que :

    1 Le corona peur être soigné avec des produits simples sans vaccin, mais ceci serait une énorme perte de marché pour certains labos (Pasteur, INSERM et autres), sans compter le fait que ces produits limitent drastiquement ce que les gens seraient prêts à payer pour le vaccin.

    2 L’idée était de rendre le (futur) vaccin obligatoire, mais ça ne marchera pas si des médications simples sont disponibles. Beaucoup de gens, à tort ou à raison, ont déjà commencé à se méfier des vaccins et des additifs. La rébellion s’étend. Si la panique attribuée au corona se calme (en raison d’un autre traitement) beaucoup de gens refuseront le vaccin, et ils refuseront peu à peu tous les autres vaccins...



    • leypanou 18 avril 10:29

      @xana
      Beaucoup de gens, à tort ou à raison, ont déjà commencé à se méfier des vaccins et des additifs 

       : pourquoi à tort ?
      Connaissez-vous l’affaire du vaccin anti-polio financé par Bill Gates¹ en Inde ou d’autres pays d’Afrique ?
      ¹:le même qui finance aussi l’OMS et qui se démène pour imposer un vaccin anti-covid maintenant ainsi que le certificat d’immunité à la terre entière.


  • exocet exocet 19 avril 13:17

    Si en France on teste l’azithromycine en préventif....

    .

    C’est que, une fois de plus, certains dans les hautes sphères de l’état aimeraient pouvoir faire une médecine « différenciée » :

    .

    Pour ces messieurs-dames, ils aimeraient bien avoir de quoi se protéger en attendant que la contamination de la plèbe (nous) atteigne les plus ou moins 70% et que l’épidémie s’arrête face à l’immunité de groupe ainsi obtenue, au prix futur de dizaines voire centaines de milliers de morts en France...

    .

    Pour le curatif, c’est à dire un remède pour soigner les malades, tous les malades, apparemment ça semble moins urgent pour eux...

    .

    Comme pour protéger le reste de la population, pour ça aussi nos autorités se hâtent avec lenteur : thermomètres laser, masques, tests, gel hydro-alcoolique, respect sur tout le territoire et par tous du confinement.....on a quelquefois l’impression de se heurter à une certaine inertie, comme un mauvais vouloir de nos dirigeants et de l’administration centrale....

    .

    Comme si ils estimaient que ces mesures de protection, que tous réclament, vont à l’encontre d’un objectif inavouable et inavoué : se protéger eux-même au mieux, et laisser contaminer au plus vite 70 pour cent de notre population, qu’importent les morts parmi la plèbe, pour que l’épidémie s’éteigne naturellement et que les affaires puissent reprendre au plus tôt....la stratégie de l’immunité de groupe

    .

    Ou bien peut-être je me fais des idées...j’interprête mal les déficiences, biais de communication, mensonges... ?

    .

    En tous cas, au sujet des thermomètres infrarouge, utilisés dans les autres Pays pour détecter au plus tôt qui a la fièvre et donc devrait être testé, je n’en ai pas encore entendu parler chez nous ....


Réagir