mercredi 2 mai 2012 - par chapoutier

Dans son discours du 1er mai Sarkozy vient de franchir un cap déterminant, de son point de vue, vers le corporatisme, l’antichambre du fascisme 1/2

En organisant sa "vraie fête du travail" , contre les manifestations ouvrières traditionnelles du 1er mai, il déclare ouvertement la guerre aux organisations syndicales, a qui il prétend dorénavant disputer la représentativité des « vrais travailleurs »

"Je n'ai pas entendu dans ces cortèges la voix de Léon Blum, de Zola, je n'ai entendu que des slogans politiques".

"Je veux le dire à tous ceux qui nous contestent le droit de se rassembler aujourd'hui, nous nous considérons comme les héritiers de ceux qui ont réclamé le droit de grève"

Sarkozy, comme à son habitude, se pose en victime, pour cette occasion, des syndicats et des « faux travailleurs, des assistés, des fraudeurs » qui sont supposés s'être opposés à son meeting du trocadero.

« Nous nous considérons comme les héritiers de ceux qui ont lutté pour le droit syndical, pour le droit de grève »,

Non monsieur Sarkozy, vous vous trompez, vous êtes les héritiers de ceux qui ont tiré sur les travailleurs lors des grandes luttes sociales, mais par cette phrase, vous affichez le cynisme le plus odieux, celui de qui se joue de la vérité et de l'honneur.

« La droite aussi peut se considérer « comme acteur du progrès social autant que vous »,

Monsieur Sarkozy, depuis 5 ans, depuis 10 ans, quel est le progrès social que vous pouvez citer à l'actif de votre gouvernement ? 1 million de chômeurs de plus, la casse de nos droits à la retraite ?

« Vous avez abimé le travail en prétendant le défendre »

Quel travail ? Pour abimer le travail (si votre phrase à le moindre sens) encore faudrait-il qu'il y en ait du travail, du vrai, n'oubliez pas, nous on est des faux travailleurs.

"Vous avez appauvri les travailleurs en prétendant les protéger"

Tant de cynisme rend incrédule, qui est le président des riches ?

 « Nous sommes le peuple de France et nous assumons l'Histoire de France dans sa globalité. Nous sommes tous les héritiers de ceux qui se sont battus pour nos droits, pour notre dignité et pour notre liberté, sauf les 35 heures a priori, et la retraite à 60 ans aussi, qui ruine la France, ».

Et nous assumons la révolution française, la commune de Paris, les poilus des tranchées canonnés par les vôtres, la résistance pendant que les ancêtres idéologiques de vos amis du Fouquet's étaient passés dans le camps des nazis. Nous assumons le programme du CNR et la grêve générale de 56 et de 68, celles de 95 et du CPE, toutes ces luttes où le peuple travailleur a dû se battre pour gagner et conserver quelques droits élémentaires, la dignité d'un vrai travail à un juste salaire et pour les libertés civiques.

Et oui, nous faire travailler plus pour enrichir d'avantage les banquiers qui se gavent sur les intérêts de la dette.

"Nous ne voulons pas de la haine, de l'amertume, nous ne voulons pas de la lutte des classes, nous ne voulons pas du socialisme"

Mais le seul qui a la haine, c'est vous monsieur Sarkozy, la haine des droits inscrits dans le code du travail, la haine des travailleurs qui combattent pour un vrai salaire, une vraie retraite, une vraie sécurité sociale, la haine de ce qui reste du programme du CNR, vous avez la haine de classe chevillée au corps, en tant que digne représentant de la classe des capitalistes vampires.

Et vous avez la haine du socialisme, un ordre sociale qui ne laisse pas de place pour les gavés du CAC 40.

Oui vous avez la haine de la lutte de classe, du droit fondamentale des travailleurs à ne pas se satisfaire du rôle d'esclaves surexploités.

 

"Regardez les cortèges. Ils ont choisi de défiler avec des drapeaux rouge"qui a baigné dans le sang". On a choisi de se rassembler sous le drapeau tricolore"

Oui, nous avons défilé avec le drapeau rouge car c'est le drapeau du ralliement des travailleurs exploités contre l'exploiteur. Et si ce drapeau est rouge, c'est celui de nos ancêtres abattus sous les balles des vôtres. Et vous, si vous aviez eu le cran, vous auriez pris la francisque et non le drapeau tricolore.



13 réactions


  • Cocasse Cocasse 2 mai 2012 14:58

    Je ne parviens plus à m’indigner au sujet de ce que dit sarko.

    Il est parvenu à un stade hystérique de complet n’importe quoi.
    Ce n’est plus qu’un moulinet à paroles débitant aléatoirement des phrases n’ayant aucun sens réel. Il a atteint un degré d’absurdité du niveau des Monty Python (en moins drôle).

    La seule chose qui lui reste, c’est une forme de charisme pouvant encore plaire à une certaine catégorie de population.


  • Cocasse Cocasse 2 mai 2012 15:05

    En parlant du pseudo revirement « pro national » du gesticulateur.

    Si cela vous intéresse de faire un article sur agoravox Tv, j’avais repéré quelque chose d’inédit avant sa campagne 2007. C’est du scoop, personne ne l’a remarqué.
    Regardez le « lipdub » UMP pour l’élection, vous voyez défilez toutes les personnalités UMP en train de chanter, dans un train, dans un parc, etc.

    Faites attention aux paroles. Que constatez vous ?
    Rembobinez et ré-écoutez...
    Non vous ne rêvez pas.
    Dans ce clip on parle du monde, « pour changer le monde », à tout moment.

    Non, vous n’avez pas rêvé. Vous avez rembobinez pour ré-écouter, et oui vous faites le même constat que moi : A aucun moment, le mot « France » n’a été prononcé !
    (si j’en avais laissé échappé un, merci de me le préciser, et à quelle minute/seconde).


    • chapoutier 3 mai 2012 13:08

      la suite
      http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=115944

      « Posez le drapeau rouge et servez la France »

      Mais non monsieur Sarkozy, votre France n’est pas la notre ! Vous c’est la France du Fouquet’s, des gavés du CAC 40, des parachutes dorés, nous c’est la France du Smic, du RSA, la France des faux travailleurs, des assistés, des chômeurs de ceux qui ne se lèvent pas tôt, vous avez déjà oublié ?

      Alors laquelle des deux France les syndicats doivent-ils servir ?

      La votre ou la notre ?


  • foufouille foufouille 2 mai 2012 15:11

    sarko veut fermer schengen
    sissi
    vont pas etre content a la centrale de flamanville


  • alain_àààé 2 mai 2012 15:33

    excellent aticle merci a l auteur et je suis tellement en colére de ce qui prononce ce NAIN que j en reste sur les fesses nous qui avont tant combattu les patrons qui avons eu des journées de paye suprimé par les gréves auquel j ai participé que je ne sais quoi dire mais je suis sur d une chose j irais voter avec mes deux mains dimanche


  • wilika 2 mai 2012 15:54

    Entre :
    "si les racines sont profondes... (les racines de qui ?) nous saurons bien les transplanter (dit par X.Darcos mine de rien)
    et
    Gilbert Montagné au volant d’une voiture (bonjour le symbole ... si on y pense)

    C’est un chef oeuvre de mauvais goût ce truc ^^ (Je parle ici du LipDub cité un peu plus haut) ^^


  • Abraracoutrix 2 mai 2012 16:57

    Les pendus de Chicago (1887), les ouvriers froidement abattus à Fourmies (1891), les Jean Jaurès, Jean Moulin, les anonymes, tous ceux qui ont sacrifié le confort relatif qu’aurait pu avoir leur existence pour une vie de lutte, les exploités d’hier et d’aujourd’hui, Monsieur le Président actuel de la République, vous n’en êtes pas l’heritier.


  • Claudec Claudec 2 mai 2012 16:58

    Une des raisons pour lesquelles je vais voter Sarkozy : Débarrassé du souci de sa réélection, puisque constitutionnellement non rééligible, il va pouvoir prendre certaines mesures aussi déplaisantes que nécessaires, sans avoir à trop se soucier de l’avis des « pour » et des « contre ». Pas réjouissant, mais les gens raisonnables savent bien qu’il faut payer ses dettes un jour.


  • soubise 2 mai 2012 18:15

    @ Claudec.
    C’est exact, il ne se gênera vraiment pas, mais ce ne sera pas pour rembourser la dette, mais pour faire encore plus de cadeaux aux banquiers et autre malfaisants ( ou faisans tout court)


  • agent orange agent orange 3 mai 2012 09:21

    1 er mai, Sarkozy fait son Trollcadero


  • charles-edouard charles-edouard 3 mai 2012 13:02

    monsieur sarkosy nous récrie les mémoires d’outre tombe version sarko , avec toutes ces fascinations pour toutes ces personnes disparu , d’ont il se fait l’heritier 

    le drapeau rouge est le sang des classes populaire et des oprimmés


  • Domino Domino 3 mai 2012 14:39

    Si la démagogie était une discipline japonaise sarko serait 8ème dan smiley


Réagir