mercredi 1er septembre - par rosemar

Dans un monde intoxiqué par la vitesse, la lecture est un acte de résistance...

Vite, encore plus vite, toujours plus vite ! Notre monde est voué à la vitesse, à une frénésie d'activités sans fin...

La télévision, internet nous emportent dans un flot d'images rapides : a-t-on le temps de les analyser ?

Les images nous dictent leur rythme, nous sommes happés par toutes sortes d'informations qui nous submergent...

 

Le télétravail lui aussi ne nous laisse guère le temps de nous déconnecter...

 

A l'inverse, ouvrir un livre, c'est comme "lancer un défi au culte de la vitesse".

On se cale dans un fauteuil et on oublie tout le reste : on se livre entièrement à la lecture, avec délice et selon le rythme qui nous convient.

 

On a même le loisir de feuilleter les pages, de revenir en arrière, de relire pour mieux savourer...

Quelle détente ! Un pur bonheur !

La lecture permet un maximum de concentration et de réflexion...

Oui, vraiment, lire est un acte de résistance !

 

Dans notre monde hyperactif, la lecture permet un temps d'arrêt, un recul, une attention, une concentration qu'il nous faut retrouver.

Evidemment, dans un monde voué au marché, à l'économie, la culture littéraire semble obsolète, elle paraît n'avoir aucun intérêt...

 

Et pourtant, quel apport essentiel ! 

"Le lecteur de littérature apprend la langue de l'âme. Il apprend que d'autres peuvent ressentir les choses d'une manière différente de la sienne. Un autre amour, une autre haine. Il apprend de nouveaux mots et de nouvelles métaphores pour décrire les états d'âme. Grâce à l'enrichissement de son vocabulaire, de son répertoire de notions, il est en mesure de parler de son vécu d'une façon plus nuancée, ce qui lui permet de ressentir les choses avec plus de finesse.", écrit le philosophe berlinois Peter Bieri.

 

Dans un temps où prime l'économie, la lecture, la culture deviennent suspectes...

Il est temps de réagir contre ces tendances : le culte de la vitesse et de la performance, le mépris de la culture littéraire jugée inutile dans un monde de technicité grandissante...

Il est temps de réagir !

Lisons !

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2021/08/dans-un-monde-intoxique-par-la-vitesse-la-lecture-est-un-acte-de-resistance.html

 



53 réactions


  • Étirév 1er septembre 13:30

    Le mot « Logos » qui vient du mot « Lego » et dérivé de « Legein » (qui signifie originairement rassembler) : cueillir, rassembler, choisir, trier, discerner, et aussi lire... Marcelle Senard dit (Le Zodiaque) que toute lecture comprise suppose une opération d’analyse et de synthèse qui choisit le sens particulier de chaque mot et en opère la liaison synthétique d’où émane le sens de la phrase. Toute lecture est aussi une liaison entre la pensée de l’auteur et celle du lecteur, liaison-union qui engendre une pensée nouvelle. La possibilité de cette union créatrice de deux esprits au moyen du son, de son signe et de son sens est due à l’action hermétique. « Pro captu lectoris habent sua fata libelli  » dit Terentianus (trad. : « Selon les capacités du lecteur, les livres ont leur destin »)
    Lis, lis et relis !
    BLOG


  • Fergus Fergus 1er septembre 13:37

    Bonjour, rosemar

    « Lison ! »

    Appel qui n’a pas l’ombre d’une chance d’être entendu : ceux qui lisaient continueront à lire, et ceux qui ne lisaient pas vous répondront au mieux par un sourire condescendant !


    • chantecler chantecler 1er septembre 13:48

      @Fergus
      « Lison » !
      L’homme qui écrit plus vite que son ombre ...
      Ca commence à faire beaucoup ....


    • Fergus Fergus 1er septembre 17:24

      Bonjour, chantecler

      Oups, bonjour la faute !
      J’ai néanmoins une explication : au moment où j’écrivais ce commentaire, je pensais à la très belle rivière du Doubs qui porte ce nom : liensmiley


    • itsy-bitsy cyrus 1er septembre 22:14

      @Fergus

      et n’ oublie pas la locomotive de la bete humaine s’ il te plait smiley


  • fabrice68 fabrice68 1er septembre 13:47

    Ca dépend ce qu’on lit


  • ZenZoe ZenZoe 1er septembre 14:01

    Article fouillé, concis, argumenté et pertinent.

    (comme mon commentaire smiley)


  • Aristide Aristide 1er septembre 14:38

    Juste un nombre 24%. Oui, 24% des français sont de grands lecteurs. Plus de 20 livres par an ... Dans ces lecteurs un quart utilise ce que Rosemar condamne : les livres numériques ...


    • babelouest babelouest 1er septembre 16:49

      @Aristide pour ma part ce serait 10 livres par mois, JAMAIS numériques.


    • pierre 1er septembre 17:02

      @babelouest
      Bonjour , c’est ce que fait mon épouse mais elle lit des livres du genre poche.
      Moi je suis bloqué depuis plusieurs années sur les « bienveillantes » que je relis au moins pour la 4ème fois et à chaque fois je découvre des choses différentes.
      Il va m’en falloir un nouveau car il est bien abîmé.


    • rosemar rosemar 1er septembre 20:09

      @pierre

      Ce sont les jeunes qui lisent de moins en moins...


    • Fergus Fergus 2 septembre 09:18

      Bonjour, rosemar

      Mis à part les jeunes enfants amenés par leurs parent, les adolescents et les jeunes adultes sont en effet les grands absents des bibliothèques.


    • Aristide Aristide 2 septembre 11:05

      @Fergus

      Mais les bibliothèques ne sont pas les seuls médias de lecture. Il n’est pas étonnant que le 15-25 ans soient moins présents dans ces lieux, ils disposent de nombreux autres médias avec internet.

      Les jeunes lisent surement moins de romans que les adultes, mais ils sont souvent plus enclins sur de nouvelles formes telles que la BD, les mangas, ... sans compter les articles publiés sur internet sur leurs préférences en terme de loisirs. 

      Il me semble abusif de croire que seule l’image est utilisée par les jeunes, et que la lecture est abandonnée, c’est une mutation assez considérable qu’offre internet. La disponibilité en ligne de TOUS les ouvrages libres de droits est un incontestable moyen de diffusion de la culture. 

       


    • rosemar rosemar 2 septembre 12:21

      @Aristide

      Et combien de temps les jeunes passent-ils sur Facebook, TikTok, etc. ?


    • rosemar rosemar 2 septembre 12:54

      @Aristide

      Est-ce que cela leur laisse le temps de lire des livres ?


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 15:07

    Les mots sont comme des fleurs aux multiples pétales qui ’s’ouvrent au regard pour laisser échapper la quintessence. Exemple : le mot compagnon. La plupart de penser que le mot vient de l’idée de partager le pain. Mais combien ont compris le sens sous-jacent : celui qui sait utiliser le compas....


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 15:19

    Quand une personne court, je lui demande souvent mais après quoi cours-tu ou courrez-vous ? Après la mort ???


    • chantecler chantecler 1er septembre 15:33

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Heureusement que vous êtes là !
      PS : le coup du compagnon et du compas : chapeau !
      Vous m’excuserez mais je préfère l’interprétation « partage son pain », même si elle vous défrise ....
      Mais j’ai comme l’impression que vous n’avez pas eu à vous poser dans votre vie la question de partager un repas .


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 15:36

      @chantecler comme c’est mal me connaître. Mais j’avoue que je préfère être en bonne compagnie....Les cantines me laisse un goût désagréable...


    • ZenZoe ZenZoe 1er septembre 16:05

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Vous apprécierez donc certainement ce poème de R. Topor :
      « Toujou couri pour gagner vie, quand bien couru, vie l’est foutue »


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 16:19

      @ZenZoe Queue no, c’est mon grimoire. J’ai ai eu l’occasion de partager un repas avec Topor en 1986. Je me souviens que je lisais aussi Jacques Steinberg avec qui il collaborait. Histoire à dormir sans vous...Un jour on aura besoin d’un visa pour passer du 31 décembre au 1er janvier. Il n’y a que deux catégories d’individus dans la société : les vendus et les invendables..


    • babelouest babelouest 1er septembre 16:57

      @Mélusine ou la Robe de Saphir. j’ai une amie, maintenant décédée, qui une fois avait partagé son repas de midi avec Julien Gracq : c’était directement sur le plateau d’un film que tournait Jean-Christophe Averty à partir de l’ouvrage « Un beau ténébreux ». Gracq lui avait demandé de partager son repas, car il venait régulièrement humer l’ambiance des films adaptés de ses livres. L’amie en question était la sculpturale vedette féminine du film. Elle n’était pas actrice, mais comédienne classique.
      .
      Malheureusement, le film terminé, Averty l’a trouvé mauvais, et l’a jeté. Il n’en est resté qu’un cliché de plateau. Dommage, non ?


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 15:45

    Le soir venu, Jésus avec les Douze. Pendant qu’ils étaient à table et mangeaient : Amen, je vous le dis ; "l’un de vous qui mange avec moi va me livrer....


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 15:52

    6 septembre : jour de ROCH HACHANA. 


  • babelouest babelouest 1er septembre 16:12

    Le rêve : FAIRE un livre.

    — en écrire les chapitres, au fil des mois

    — se relire

    — se relire.

    ...............

    — demander à quelqu’un de relire

    — relire à nouveau, ajouter des détails, un chapitre

    — relire

    — bâtir la mise en page, la numérotation des pages, les titres du livre et des chapitres

    — relire

    — créer la couverture, le commentaire de quatrième de couverture

    — relire

    — demander un code ISBN

    — l’ajouter à la couverture et à l’intérieur du livre

    — créer un code-barre, l’ajouter à la couverture

    — relire

    — créer un PDF pour le texte, un pour la couverture

    — envoyer le tout à un imprimeur

    — recevoir un exemplaire

    — relire

    — éventuellement corriger, renvoyer

    — donner le bon à tirer

    — envoyer un exemplaire (port gratuit) à la BNF pour le dépôt légal

    Et quand c’est fini, on est super-content. On a passé des dizaines d’heures là-dessus, mais cela ne compte pas. LE LIVRE, c’est magique.


    • josy&jacq josy&jacq 1er septembre 16:16

      @babelouest. Concours : comparons ici les livres que nous avons écrits.


    • pemile pemile 1er septembre 16:25

      @babelouest

      Je ne suis pas copain avec Amazon mais leur service de publication et d’impression à la demande est simple et sans coût pour l’auteur et un prix de vente pour le lecteur de quelques euros.


    • babelouest babelouest 1er septembre 16:27

      @josy&jacq pour deux, j’ai tout écrit ; pour tous les autres j’ai fait le boulot d’aide y compris relecture, mise en page, création de la couverture, ISBN. Deux n’y figurent pas : pour des raisons de droits ils ne sont pas vendables. Bien entendu ceux-là n’ont pas d’ISBN.
      https://www.lulu.com/fr/spotlight/lunettesrondes/

      Maintenant, j’arrête.


    • Montagnais .. FRIDA Montagnais 1er septembre 22:04

      @josy&jacq
      ..
      GIAP & l’OWS Occupy Wall Street
      ..
      2700 Euros


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 16:27

    Consommer c’est en réalité se consumer, c’est consumer toute flamme, tout désir violent, toute passion.. A JACQUES. S. 


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 16:32

    Le temps c’est de l’argent, mais le sommeil c’est de l’or.


  • Jeekes Jeekes 1er septembre 16:56

    ’’La télévision, internet nous emportent dans un flot d’images rapides : a-t-on le temps de les analyser ?’’

     

    En tout cas, toi t’as largement le temps de pondre ta niaiserie quotidienne.

    Même que je me demande ce que tu aurais pu faire de ta pauvre vie si internet n’avait pas existé !

     


  • Schrek Lampion 1er septembre 17:30

    Après une douche, j’ai peine à lire.


  • Montagnais .. FRIDA Montagnais 1er septembre 22:08

    Impossible de comprendre quoi-que-ce-soit à la vie si l’on a pas lu le Voyage de Céline ..

    ..

    Vous l’avez lu Rosemar ?

    ..

    Bien à vous


  • ETTORE ETTORE 1er septembre 22:12

    Je vous lis, rosemar, je vous lis !

    Et....Vous êtes....iNTERACTIVE, de surcroît.

    Voyez, les doigts s’égarent, la pensée les suit !

    Mais j’ai loupé le « culte de la vitesse » je ne suis que 34ème à effeuiller le temps.

    Mauvais chrono !


  • troletbuse troletbuse 2 septembre 08:28

    Ah oui, on résiste comme on peut. Ou bien on ’en donne l’illusion.

    Vous Rosemar, qui lisez la propagande de la presse mainstream, vous êtes une résistante. Méfiez-vous, la Le Poudrée va venir vous féliciter.


    • Yann Esteveny 2 septembre 09:59

      Message à avatar troletbuse,

      Vous êtes trop aimable. Que pensez-vous du qualificatif « assistante collaboratrice à l’intoxication par surproduction d’articles insipides » ?

      Respectueusement


    • troletbuse troletbuse 2 septembre 17:06

      @Yann Esteveny
      Sans oublier ses réponses qui ne sont que des liens vers la presse pourrie, domestiquée donc bien-pensante


  • Ruut Ruut 2 septembre 09:58

    Tu passes du temps avec tes gosses, tu joues aux jeux vidéos, tu décompresses tout autant.

    Le top étant de jouer en famille aux jeux vidéos.

    Excellent moment de partage, d’évasion et de complicité sans triche et sans stress.

    C’est comme jouer a des jeux de plateau, mais sans la triche et sans le stress du temps, car tu peux sauvegarder pour reprendre a volonté.

    Par contre, hélas, il est vrai que les bons jeux intranet (non dépendants d’internet et 100% jouables en réseau local privé) sont de plus en plus rare.


  • zygzornifle zygzornifle 2 septembre 16:34

    Et intoxiqué par la tristesse ...


  • Jean Keim Jean Keim 3 septembre 07:58

    La lecture bien évidemment sollicite plus les ressources du cerveau que le visionnement d’une vidéo, de plus si internet permet d’aller directement au résultat d’une recherche, un texte dans le contenu d’un livre sera toujours plus riche car accompagné d’un développement qui l’enrichira.


    • babelouest babelouest 3 septembre 10:26

      @Jean Keim
      « La lecture bien évidemment sollicite plus les ressources du cerveau que le visionnement d’une vidéo »
      Je n’en suis pas si sûr, car une vidéo oblige les yeux à des mouvements bien plus complexes et aléatoires ; de plus cela fait intervenir des sons à décoder et à synchroniser avec les images ; enfin le cerveau devra mettre à disposition un « cache » bien plus important, pour relier une scène à la précédente.


  • ysengrin ysengrin 6 septembre 06:23

    Lisez Mein Kampf et Maurras, de véritables manuels de résistance


Réagir