lundi 11 août 2014 - par Jean-Paul Foscarvel

Des médias sans humanité

Les médias ont perdu toute humanité, chaque jour en apporte la preuve.

Cet écrit d'indignation est dû au Nobs, dont voici l'article ici

 

L'UE appuie un régime fantoche qui tue sa propre population, et non seulement ne proteste pas, mais interdit toute aide humanitaire. Ce que ne dit pas l'article, c'est que c'est Samantha Power (ambassadrice des USA auprès de l'ONU) qui a interdit cette action,

L'UE a décidé, en suivant aveuglément les étatsuniens, de faire éliminer les prorusses, la population russophone, pour que leurs nouveaux alliés puissent exploiter ces terres fertiles de trésors énergétiques sans souci des autochtones.

Cela s'appelle un génocide, un de plus, mais cette fois télécommandé par la bande de criminels qui dirige les euroétatsunis.

Cela, peut être compris aisément. Mais l'inhumanité d'un quotidien comme le Nobs, est sidérante.

 

A force de s'intégrer dans un discours stéréotypé qui fait de la Russie, et de Poutine l'ennemi absolu, ils en perdent la raison humaine, qui est qu'en aucun cas un gouvernement n'a le droit d'éliminer sa propre population, y compris s'il est "couvert" par le gérant fou du monde, les USA.

 

Mais aujourd'hui, ce sont les médias dans leur ensemble qui sont devenus inhumains.

 

Face à Gaza, la réaction a été très lente, et très en faveur de ceux qui bombardaient et semaient la terreur en tuant des enfants, les israéliens.

Là aussi, un droit de tuer est établi, vu la passé tragique des juifs. Mais en quoi ce passé, effectivement tragique, donne-t-il le droit de recommencer sur d'autres peuples ? En quoi ce passé ne signifie-t-il pas de ne plus recommencer, nulle part ? Mais cette question n'est pas posée.

 

Face à Ebola, une population entière est dans la détresse, et il se peut que les USA (encore eux ?) possèdent un sérum à l'efficacité encore à démontrer.

Mais à qui est destiné ce sérum ? Non à la population, destinée à périr, mais aux soignants (ce qui est a priori normal, à condition qu'il soit étendu), mais uniquement occidentaux ? des questions pourraient aussi être posées par des journalistes pointilleux, du fait que les USA possèdent déjà prêt ce sérum pour le premier étatsuniens touché (le virus est virulent depuis mars).

Ce qui fait l'inhumanité fondamentale des médias, là où ils sont tombés, c'est que pour eux, chaque être humain ne se vaut pas, et pire, que la mort de certaines populations ne représente plus une préoccupation pour eux.

 

Cette propagande est aussi destinée à nous faire admettre, à nous, citoyens de la terre, que chaque être humain ne se vaut pas, et qu'au fond, l'élimination d'une partie de l'humanité peut être envisageable.

Cette idéologie qui est le fascisme dans son essence, sournoisement est distillée par les véhicules modernes de propagande ; Accepter que l'autre soit détruit volontairement par le système, c'est accepter sa propre destruction, qui va protester lorsque ces autres, que nous ne connaissons pas mais qui sont partie de notre humanité, auront disparus ?

 

De compromis en compromis, cette presse est devenue l'abjection même.



21 réactions


  • Ariane54 Ariane54 11 août 2014 10:37

    + 1000. Merci.


  • Crab2 11 août 2014 10:42

    Dans notre pays, mais c’est devenu vrai un peu partout en Occident, la désinformation, véritable poison supplante le débat public

    Irak
    - Syrie - Gaza - Liban ( Hezbollah ) - Libye, Sahel, Corne de l’Afrique, régions du monde ou le terrorisme agit soutenu par l’Iran, la Turquie et certains des pays du Golfe Arabique

    Suites :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/au-nom-dallah.html

    ou sur :

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/10/au-nom-d-allah-5426007.html


  • jef88 jef88 11 août 2014 11:32

    MORALITÉ !
    pour asseoir un pouvoir il lui faut des ennemis .......


  • L'enfoiré L’enfoiré 11 août 2014 12:54

    « Cette idéologie qui est le fascisme dans son essence, sournoisement est distillée par les véhicules modernes de propagande »


    Vous parlez de quel véhicule moderne ?
    Internet ?

  • Christian Labrune Christian Labrune 11 août 2014 12:56

    à l’auteur
    Il me semble que les « crimes » des media sont quand même peu de chose en comparaison de ce qui est en train de se passer du côté du Kurdistan irakien.

    Il y a bien une faute professionnelle caractérisée à déplorer du côté de la presse : elle envoie à Gaza des journalistes et des photographes qui sont empêchés par tout sorte de chantages et de menaces exercés par le Hamas d’y effectuer correctement leur travail et d’envoyer aux agences de presse une image à peu près exacte de la réalité. Pour le reste, la presse écrit ce qu’elle imagine qui plaira à son lectorat. Depuis qu’elle existe, elle fait ça. Rien là de bien nouveau.

    Vous mélangez à peu près tout et n’importe quoi : Gaza, l’Ukraine, et la fièvre hémorragique en Afrique, mais vous oubliez l’essentiel : les barbares du nouveau Califat. Il est vrai qu’enterrer vivants des femmes et des enfants, crucifier des chrétiens qui refusent de se convertir à la religion d’Allah, les chasser des régions qu’ils habitent depuis deux mille ans, pourvu que ça ne soit pas le fait de la politique d’Israël, c’est vraiment très peu de chose et c’est tout à fait négligeable.

    La photo très mal cadrée de cet enfant mélancolique, en bas de votre article, c’est la troisième fois que je la vois sur AgoraVox pour illustrer un article sur les misères du monde. C’est tout ce que vous avez pu trouver pour réaliser ce « choc des photos » si cher à Paris Match ? Ce magazine est probablement le plus analytique et le plus intelligent dont on dispose en France. En tant que journaliste amateur, et dispensé à ce titre de toute exigence déontologique, vous auriez bien tort de ne pas vous en inspirer.


    • alinea alinea 11 août 2014 13:03

      De quelle photo parlez-vous ? Je ne l’ai pas moi !!!


    • Christian Labrune Christian Labrune 11 août 2014 13:08

      Alinea
      J’étais en train de me poser la même question : je ne la vois plus. Remplacée par une publicité. Bizarre. Je n’ai pourtant pas l’impression d’avoir rêvé puisqu’elle était associée, dans mon souvenir du défilement de la page, au tableau d’Edward Munch. Si j’ai rêvé, j’en suis désolé et l’auteur voudra bien m’en excuser.


    • alinea alinea 11 août 2014 13:12

      Vous devriez filtrer vos pubs !! ce doit être insupportable cette pollution !!


    • L'enfoiré L’enfoiré 11 août 2014 13:23

      Moi, non plus.

      Cela doit être une photo faite à l’encre sympathique smiley

    • Christian Labrune Christian Labrune 11 août 2014 15:09

      @L’enfoiré
      Je venais de lire sur une autre page un message envoyé par un djihadiste (il sont nombreux sur ce site) qui souhaiterait, sans rire, qu’on rétablisse l’usage de la guillotine pour me couper la tête. Un psychanalyste m’expliquerait probablement que cette charmante proposition s’est trouvée comme illustrée dans mon inconscient par cette photo d’une tête d’enfant mal cadrée (coupée). Mais comme je n’ai jamais cru à la fable freudienne et que je ne dispose pas même d’un inconscient, le mystère subsiste.
      Je suis fâché quand même d’avoir fait à l’auteur un reproche tout à fait injuste et je retire donc mon dernier paragraphe. S’il en demandait l’effacement, je ne protesterais pas, cela me serait indifférent. Mais je ne retire quand même pas du tout le début de mon intervention ! Ce qui se passe au Kurdistan est tout à fait préoccupant, et j’enrage qu’il n’en ait rien dit. Pas plus que de l’élection en Turquie d’un Président islamo-fasciste. Il faut espérer que les Turcs qui, comme on l’a toujours dit, sont très forts, sauront bien dans les mois qui viennent surmonter cette faiblesse momentanée du sens critique et se débarrasser de ce Mussolini d’un nouveau genre. La place de ce sinistre personnage serait auprès du Frère Morsi, dans un petit coin sombre.


    • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 11 août 2014 22:09

      Je ne suis pas plus pour l’islamisme intégriste que pour l’hyper-libéralisme ;
      Il y a une énorme hypocrisie à d’une part dénoncer cet intégrisme, et d’autre part à traiter avec les régime islamofascistes tels que l’Arabie Saoudite et le Qatar.
      Il n’est pas invraisemblable que les USA alimentent les assassins qu’ils feignent combattre via ces régimes pour prétexte d’intervention.

      Et que font les USA ? Ils bombardent. Ensuite, les ruines sont pour les peuples réduits à la misère. Plus d’électricité, plus d’eau, plus d’hôpitaux, plus d’écoles. Toutes les structures d’Etat réduites à néant, car cela va dans le sens de l’hyperlibéralisme : tout privatiser, y compris la police, afin que seuls les riches puissent survivre dans l’opulence. Et bien sûr piller les ressources naturelles.

      Si cette politique de « raser à hauts coûts » n’a pas pour conséquence d’augmenter la haine de l’Occident, c’est que ce sont des anges.

      Quant aux illustrations, la seule de ma responsabilité est celle d’Edvar Munch, passerelle entre l’écrit d’indignation et le cri, s’il faut tout expliquer.


    • Christian Labrune Christian Labrune 12 août 2014 14:16

      "Quant aux illustrations, la seule de ma responsabilité est celle d’Edvar Munch, passerelle entre l’écrit d’indignation et le cri, s’il faut tout expliquer.« 

      Jean-Paul Foscarvel

      Dont acte. J’ai dû confondre vos images avec celles d’une autre page et vous m’en voyez bien désolé.
      La politique américaine en Irak aura été d’une stupidité consternante, et je n’étais pas le dernier à manifester dans les rues de Paris contre ces sortes d’entreprises.

      Maintenant, si tout est dans tout et si vous ne voyez aucune différence entre les valeurs occidentales (même si elles restent trop souvent lettre morte) et les »valeurs" des bandes armées dirigées par d’Abou Bakr al-Baghdadi, permettez-moi d’être un peu stupéfait.
      Dans le conflit entre les Kurdes et le nouveau Califat, je vois mal qu’on puisse renvoyer dos à dos les belligérants ni que les exactions (il y en a dans toutes les guerres, hélas !) soient exactement de même nature des deux côtés.
       
      Enterrer vivants des femmes et des enfants, crucifier ceux qui ne veulent pas se convertir, ou bien les pousser en masse dans des régions montagneuses et désertiques où ils crèveront de faim et de soif, violer les femmes, les vendre comme esclaves, aucun relativisme ne peut l’admettre.

      En 1975, à une époque où il était à la mode dans les milieux intellectuels, d’être anti-colonialiste et de vouloir lutter contre le méchant capitalisme, il s’était trouvé dans le journal Le Monde de braves journalistes pour expliquer au lecteur français que sans doute il ne concevrait guère qu’on envoyât la population parisienne arracher les betteraves picardes ou labourer la Beauce, mais que le Kampuchea démocratique n’était pas la France, que les moeurs et les aspirations y étaient bien différentes, qu’il sortirait probablement de la grande révolution anti-capitaliste des Khmers rouges quelque chose d’excellent pour le bonheur des Cambodgiens. On a pu voir le résultat : entre un et deux millions de morts.

      La situation que l’Europe libérale et capitaliste a réservée aux Grecs après la crise est abominable. Je ne pense pourtant pas que cet épisode laisse la même trace incurable dans l’histoire que celle d’un certain nombre de génocides où les formes de cruauté et de barbarie les plus primaires ont pu s’exercer.


  • alinea alinea 11 août 2014 13:08

    L’humain a un cerveau, qui le coupe de son humanité ! Ça fait longtemps que je m’étonne, pour ne pas dire « m’offusque » du ton neutre et sans bavure des paroles des présentateurs de radios !!
    Quand on est dans son bureau, tout devient chiffre ! ou alors, guimauve !
    En tout cas, c’est sans doute une bonne protection, car si l’on regarde avec son humanité ce qui se passe en ce moment, après une longue préparation de tout ce qui s’est passé naguère comme horreurs, barbaries légitimées, on ne peut que s’effondrer !


    • Christian Labrune Christian Labrune 11 août 2014 15:22

      "car si l’on regarde avec son humanité ce qui se passe en ce moment, après une longue préparation de tout ce qui s’est passé naguère comme horreurs, barbaries légitimées, on ne peut que s’effondrer !"

      @alinea
      Je suppose que vous voulez parler du sort de dizaines de milliers de pauvres bougres actuellement poursuivis dans les montagnes du Kurdistan par les Jihadistes du Califat qui veulent leur faire la peau ? Ca n’a pas commencé hier, et pourtant, on commence tout juste à en parler un peu.
      Mais, me direz-vous, ce n’est pas la faute des pauvres jihadistes de la bande à Abou Bakr al-Baghdadi ; il n’y sont pour rien, eux. C’est la faute aux Américains, c’est la faute à l’Occident. C’est donc la vôtre, et c’est la mienne. Nous sommes vraiment de parfaits salauds, nous autres.


    • alinea alinea 11 août 2014 17:08

      Il y a eu dimanche dernier, à onze heures sur France cul, l’émission de Philippe Meyer, sur l’Irak ; c’était très intéressant ; je ne suis guère cultivée en ce domaine ; en tout cas j’ai compris plein de trucs sur le chiites et les sunnites !
      Heureusement la France n’est pas allée en Irak ; c’est toujours un peu de culpabilité en moins, bien que je n’aie pas voté - malgré les injonctions pressantes- pour notre guide suprême de l’époque !!


  • César Castique César Castique 11 août 2014 15:25

    « ...de certaines populations ne représente plus une préoccupation pour eux. »


    C’est quand même aussi qu’elles ne présentent pas grand intérêt pour le consommateur d’information.

    Quand un avion s’écrase au Mali, en faisant 118 morts (24 juillet), on en parle pendant des jours, et encore maintenant, parce qu’il y avait des Français à bord, mais quand un Antonov des lignes intérieures iraniennes, se crashe dans la banlieue de Téhéran (hier, 38 ou 39 morts), tout le monde s’en fout, l’information est oubliée aussitôt que reçue.

    Je me souviens aussi que le tsunami de 2004 a provoqué un mouvement de solidarité international sans précédent, tandis que la collecte de fond organisée après le tremblement de terre du 8 octobre 2005 au Pakistan (73’000 morts, tout de même) a fait un flop mémorable. Ce qui pourrait tendre à démontrer qu’il y a des peuples et des régions du monde plus sympathiques que d’autres.

    Enfin, j’ai personnellement le sentiment - mais on peut ne pas être d’accord - que l’attentat du 11 septembre, perpétré contre les tours Petronas de Kuala Lumpur, n’aurait jamais eu, en Europe à tout le moins, le même impact, dans le mesure où les Européens pouvaient beaucoup plus facilement s’identifier aux victimes américaines, que ça n’aurait été le cas avec des Malaisiens.

    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 11 août 2014 15:34

      C’est le principe même du Téléthon. On ne mobilise pas sur la mortalité liée au paludisme comme sur la trombine télégénique du petit dernier, myopathe, dans un pavillon de la banlieue résidentielle de Toulouse.


  • Depositaire 11 août 2014 20:23

    Les propos de Labrune méritent quand même d’être repris, parce qu’une telle désinformation c’est vraiment trop gros !

    Alors comme ça, le Hamas empêche les journalistes de faire leur travail à Gaza ? C’est ce que l’on appelle de la pure propagande israélienne. Comme si le Hamas se préoccupait de ce que diraient les journalistes alors que la population de Gaza ne sait plus où se mettre pour se protéger des bombardements israéliens ! Même des journalistes ont témoigné du fait d’être pris pour cible par l’armée israélienne et vous avez l’incroyable audace de prétendre que c’est le Hamas qui fait de l’obstruction.

    Mais de la part d’un individu qui trouve normal les atrocités commises par l’armée israélienne, que peut-on attendre d’autre ?

    Et je profite de l’occasion pour dire, en souhaitant en passant que mon commentaire soit publié, qu’il faut arrêter un peu de nous pomper l’air avec ce slogan, (pas d’autre mot), d’antisémite dès que l’on critique des juifs ou israël ! 90% des juifs n’ont strictement rien de sémites. Et en tout cas, les juifs européens ne le sont pas et ne l’ont jamais été. Ce sont des descendants de peuples germaniques ou turco slaves convertis il y a quelques siècles au Judaïsme. Les sionistes ont repris à leur compte, (et c’est un comble), la propagande des nazis à l’encontre des juifs, (le mythe de la « race juive » qui n’a jamais existé que dans la tête de malades mentaux), pour justifier l’infériorité des juifs par rapport aux « ariens ».

    Les sionistes ont déclaré qu’il y avait une « race, un peuple » juif et qu’il était persécuté et de ce fait devait avoir un foyer où ils pourraient vivre en sécurité. On ne va pas reprendre la propagande sioniste, elle est bien connue et son caractère mensonger également. Pour peu, du moins, que l’on se donne la peine de s’informer.

    Pour ce qui est des médias comme le Nouvel observateur, de toute façon, il sont tous aux mains des multinationales de l’armement ou des banques et autres fonds de pension, ou alors ce sont des relais du gouvernement lui-même à plat ventre devant les USA ou israël. Si on veut avoir une information un peu plus objective il faut aller sur les médias alternatifs sur Internet.

    Quant à Labrune, il n’est manifestement qu’un de ces« trolls » sionistes, comme massada et quelques autres qui sévissent régulièrement sur ce site.


  • ELCHETORIX 11 août 2014 23:43

    Non seulement les médias ont perdu leur humanité , mais une grande partie du monde politique aussi , sans oublier les « marchands d’armes » , les banksters de la haute finance , bref le pouvoir de « l’état profond » et ses âmes damnées qui le servent , ceux qui manipulent les peuples , les divisent , bref un monde à faire disparaitre .
    RA.


  • Crab2 12 août 2014 09:12

    La jeune femme et la mort

    Dans une ville qui ne connaît que la violence, entamée peu avant la fin de la domination romaine : que reste t-il de la Grande Alexandrie après sont dépeçage par les chrétiens et son anéantissement culturel et scientifique finalisé depuis l’occupation de l’Égypte par les arabo-musulmans ?

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/la-jeune-femme-et-la-mort.html

    ou sur :

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/12/la-jeune-femme-et-la-mort-5426743.html


Réagir