mardi 29 mars - par Roland Gérard

Des milliers s’organisent pour des forêts vivantes

 

Du 10 au 13 mars à Nestier (65) 41 délégations venant de partout en France et même de Belgique se sont rassemblées pour les arbres. Accueillis par le collectif Touche Pas à ma Forêt opposé à l'installation d'une méga-scierie à Lannemezan, les 150 participants ont vécu des débats, des conférences, des discussions formelles et informelles, des ateliers de terrain. Des connexions par centaines se sont faites entre des personnes qui saissisent combien l'arbre est précieux, combien nous les humains avons un profond besoin de la forêt pour vivre bien.

 

Une mobilisation et des soutiens

 

C'est d'une constellation d'associations, de syndicats et d'un engagement de plus en plus important de la population que naissent toutes ces luttes forestières "appel pour des forêts vivantes a été le déclencheur de l'action à l'échelle nationale. Certaines organisations présentes commencent à être connues : Canopée, SOS forêt, le Groupement National de Surveillance des Arbres, Touche pas à ma Forêt, ADRET Morvan ... il y en a beaucoup d'autres, elles se créent en ce moment même ... Nous avons aussi eu notre lot d'auteurs pour les conférences Baptiste Morizot, Bernard Boisson, Marc-André Selosse, qui n'ont pas hésiter devant les centaines de kilomètres à faire pour nous retrouver dans les Hautes-Pyrénées, ça parle.

 

La forêt comme nouveau point de ralliement des luttes

 

Sur place, un appel à "toutes celles et ceux qui se sentent touchés et affectés par ce qui se joue dans nos forêts." a été rédigé pendant les rencontres. Il "invite à faire des forêts un nouveau point de ralliement pour le mouvement social contre la main mise des industriels, des aménageurs et de la finance." Un article est aussi paru dans Reporterre. L'auteur a bien compris de quoi il retourne : "l’enjeu est de s’organiser pour lutter contre l’industrialisation des forêts." Un autre article très complet est paru dans la revue terrestre...

 

Forêts éducatives et cafés forestiers

 

Sur l'éducation, toutes et tous semblent d'accord pour dire que l'heure n'est pas au bourage des crânes mais que c'est l'esprit critique que nous voulons voir progresser, voir augmenter la capacité de chacune et chacun à se forger sa propre opinion. Augmenter notre capacité à aller chercher l'information à de multiples sources, chercher, investiguer, pour enfin comprendre puis agir en conscience... ou pas. Des idées germent, comme celle de doter chaque école d'une forêt éducative de 2 ou 3 hectares, un lieu propice à la connection à la nature et à l'alphabetisation écologique... il y a bien eu dans notre histoire les bibliothèques municipales pour l'accès à la culture alors pourquoi pas des forêts éducatives pour renouer avec la nature ? Organiser des "cafés forestiers" dans les villages et les quartiers et ainsi faire de la forêt un sujet de discussion où toutes et tous peuvent participer... soutenir les enseignant.es qui veulent sortir...

 

" ils font porte quoi, il faut qu'on s'en mèle."

 

Ce que j'ai compris moi ce we, c'est que c'est la même chose pour les forêts que pour l'élevage concentrationnaire. Ces plantations d'une seule espèce – douglas même pas invité, tu étais de toutes les conversations – plantations de sujets tous du même âge et que bientôt nous retrouverons comme des batons bien droits posés sur les camions roulant vers d'improbables usines aussitôt la coupe à blanc, la coupe rase effectuée, laissant un paysage dévasté... comment faut-il le dire pour que l'insupportable nous apparaisse ? Comme pour l'élevage intensif, merci L214, nous pouvons justifier notre action en disant simplement : " ils font n'importe quoi, il faut qu'on s'en mèle."

 

Un groupe non mixte

 

Extinction rébellion était là et d'autres groupes encore qui ont la particularité d'être habité par des jeunes... et souvent des femmes... pas même 25 ans... elles étaient heureuses d'être là, plusieurs me l'ont dit... mais ajoutaient aussi que parfois les hommes étaient vécus comme accaparant un peu trop la parole... alors elles ont organisé cette réunion non mixte où elles étaient 15 réunies. Sur le panneau qui en a résulté, elles posent leur "besoin de cadre et d'inclusivité". Pour y répondre elles souhaitent que soit écrite "une charte à diffuser dans la communication publique en amont" voir apparaitre une "vigilance sur le langage inclusif", "intégrer des femmes à l'organisation", "intégrer dans le programme des moments en mixité choisie ou en non mixité " voir des "gestes de facilitation" des "modérateur.rices" une "sensibilisation à une gestion de l'animation" ... Notre jeune mouvement a maintenant tout en main pour faire des progrès sur ce terrain essentiel.

 

La personne publique,

 

Plusieurs acteurs, attachés de proche ou de loin à l'ONF étaient là. L'ambiance est morose, même si on me dit qu'il y a moins de suicides qu'il y a quelques années, la transformation radicale de l'EPCI se poursuit ... il n'y a plus d'embauche de fonctionnaire à l'ONF dit un acteur de la CGT forêt ! Ceci colle bien avec la barbarie du chiffre à laquelle les forestiers sont aujourd'hui confrontés. Les mots d'un représentant du SNUPFEN solidaire syndicat majoritaire à l'ONF, sont clairs : "privatisation", "démantellement " ...

 

"... j'adore être en forêt. "

 

"la forêt communale n'est pas la propriété du conseil municipal mais celle des habitants" dit un participant, " je n'ai pas beaucoup de connaissances, mais j'adore être en forêt" dit une participante... voilà qui nous confirme que c'est d'abord sur ce "être " qu'il faut travailler... dans un premier temps, ne s'occuper de rien d'autre. Cela se traduit par une approche pédagogique qui peut surprendre au départ, où le jeu libre à une place centrale. Quand nous serons nombreux à " adorer être en forêt" les forêts se porteront beaucoup mieux... nous en prendrons soin. Des citoyennes, des citoyens interviendront alors pour dire ce qu'ils ont à dire au moment des décisions dans les communes propriétaires de forêts.

 

Un chasseur

 

Il est apparu dans notre groupe sur les communs, après je ne l'ai plus vu... Il a demandé la parole et il a dit combien l'enrésinement avait chez lui comme conséquence de priver les sangliers de glands et comme ils allaient maintenant faire des ravages en plaine. Il a même ajouté qu'il avait acheté des bois pour les protéger... je suis allé lui parler, le remercié d'être venu... Quand c'est l'heure de défendre les forêts c'est clair, les chasseurs sont nos alliés ! Comme les pêcheurs le jour où la question c'est la rivière.

 

Le Limousin en 2023

 

L'ambiance était très bonne tout ce we et beaucoup de personnes sont reparties grand sourire et galvanisées pour la suite chez elles. L'effet vitamines de ce genre de rencontres n'est plus à démonter. Un relais a été passé aux participantes et participants venus du Limousin... Nous n'avons pas encore idée de la forme que prendra ce nouvel évènement.... à n'en pas douter, il y aura du monde !!! Nous avons vécu des rencontres bien organisées et quelque chose me dit que ça va continuer.

 

 



19 réactions


  • sylvain sylvain 29 mars 18:32

    Quand c’est l’heure de défendre les forêts c’est clair, les chasseurs sont nos alliés !

    A peu près tous les agriculteurs sont chasseurs, et ils ne sont, en général, pas du tout les amis de la forêt .Chez moi les chasseurs ne sortent quasimment jamais de leur pick up


    nous pouvons justifier notre action en disant simplement : « ils font n’importe quoi, il faut qu’on s’en mèle. »

    Il existe une faille grandissante entre les réalités de la production dans un système industrielle et la société civile, ou en tout cas la société métropolitaine . Parrallèlement, cette société est de plus en plus dépendante et consommatrice de produits industriels

    .Ce constat ne peut s’expliquer que par le fait que cette société métropolitaine constitue une classe a part, voir une société a part, avec ses classes a elles .C’est ce qui permet cette cécité


  • chapoutier 29 mars 19:03

    bonjour aux gestionnaires d’agoravaox
    pouvez-vous me dire pour quelles raisons j’ai trois articles bloqués en modération à +4 depuis le 20 mars
    cordialement


  • PascalDemoriane 29 mars 19:11

    Développement Durable, Extinction rebellion, non-mixité et vigilance du langage inclusif, gestes de facilitation... On est en pleine novlangue techno-forestière qui sent plus l’urbain vaxxiné en quête de supplément d’âme écolo-bobo que la sylviculture rurale de tradition locale. Si c’est co-financé par l’ONF et les comcom on peut s’attendre au pire.


    • eau-mission eau-pression 30 mars 13:41

      @PascalDemoriane

      Le chapitre sur le groupe non-mixte vaut son pesant de cacahouètes. Je le prends comme une revendication des femmes à ne pas être comprises.


  • ZenZoe ZenZoe 29 mars 20:37

    ’’41 délégations venant de partout en France et même de Belgique se sont rassemblées pour les arbres’’. et plus loin ’’qui n’ont pas hésiter devant les centaines de kilomètres à faire pour nous retrouver dans les Hautes-Pyrénées, ça parle.’’

    Des centaines de km pour célébrer les arbres ? Si c’est pas écologique ça !! Et les économies d’énergie, ça vous parle ? Et la pollution engendrée ?

    Allez, vous êtes tous des bouffons, tous autant que vous êtes. Ce ne sont pas les arbres qui comptent pour vous, c’est votre ego de bon petit écolo bobo qui se la pète.

     


  • Si vous possédez une maison individuelle située en pleine campagne, alors faites l’expérience de l’abandonnée sur une période de 20 ans.

    Là vous constatez que la nature reprend ses droits et envahit votre maison et ses dépendances.

    Arrêtez de raconter des conneries , de répandre les peurs ….etc .

    La planète des singes n’est pas qu’une satire mais aussi une réalité intellectuelle.


    • mmbbb 30 mars 12:28

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot c est ce qui s est passe en Ariege , departement de moyenne montagne ou l agriculture vivriere a ete abandonnée ; La foret les landes ont repris le dessus , les orrys maisons de pierres seches sont désormais envahis par les arbres 
      La France a desormais une large couverture forestiere 


  • Jean Keim Jean Keim 30 mars 08:33

    L’amour de l’arbre et de la forêt ne s’apprend pas, il se ressent.

    Dans notre monde devenu rationnel et raisonnant, nous ne savons plus que chaque élément n’existe que grâce à une extraordinaire synergie de tous ses composants, la forêt tient une place majeure dans l’équilibre complexe de la Vie, nous nous extasions à juste titre quand nous voyons un arbre qui a dépassé les 100 ans mais pourtant il n’est encore qu’un enfant arbre, pour certains très communs tels le chêne, le hêtre, le châtaignier, le tilleul... ils ne seront adultes que vers 400 ans environ et personne ne sait vraiment quelle est leur espérance de vie, si les forêts devaient diminuer comme peau de chagrin, l’équilibre du vivant serait chamboulé, notre humanité, comprenne qui pourra, nous vient non seulement de notre part animale mais également des plantes et l’arbre n’est pas des moindres, si ses énergies sont lentes à se manifester, sa sagesse est immense comme l’est son rôle dans la chaîne du vivant.

    Que voyez-vous en observant un bel arbre, des stères de bûches, des planches ou un miracle faisant le lien entre la terre nourricière et le ciel infini ?

    Les arbres étaient sur terre bien avant les dinosaures, ils ont façonné la planète pour les vies à venir, juste pour cela ils méritent notre indéfectible respect.


  • mmbbb 30 mars 08:45

    Ces écolos feraient mieux d aller manifester devant les grandes marques d ameublement ou autres notamment IKEA qui utilise des arbres pour en faire de l aggloméré Ces mêmes « bo bos » se précipiteront dans ces magasins sans se demander la provenance de ceux ci .

    Ces zecolos zeles font aussi n importe quoi , par exemple le blé rependu en Bretagne , plusieurs tonnes , alors qu ils pensaient que c etait du soja 

    Ha les cons 


    • Montagnais .. FRIDA Montagnais .. FRIDA 30 mars 13:20

      @mmbbb

      ..
      Les cons ! .. c’est les autres .. c’est même à ça qu’on les reconnait
      ..
      Bien à vous


    • mmbbb 31 mars 12:57

      @Montagnais .. FRIDA je connais cette « faune » 
      Ces personnes bourrées à la moraline « ecolo » 
      Un exemple a un gars bien de sa personne , j avais evoqué le probleme du loup et la charge de travil supplémentaire pour les bergers De surcroît , le pobleme des touristes lors de la rencontre avec les chiens patous 
      Reponse ils n ont qu a surveiller leurs troupeaux 
      Quant au bois je connais un peu la filiere , Habitat par exemple ces meubles sont fabriques en Europe de l est ! 

      Je veux bien passer pour un con, mais ces personnes qui m exasperent un peu et même beaucoup 


  • wagos wagos 30 mars 11:44

    Je vis dans un parc forestier attenant à la forêt de Fontainebleau ...il y a un grand centre ONF qui gère cette forêt , des ingénieurs visitent les arbres pour déceler des maladies, donc il en résulte des coupes pour éviter les contagions, et replanter d’autres essences ...

    il existe des parcelles biologiques, là où on y laisse la nature faire ce qu’elle veut , et où il est interdit d’aller s’y promener, des chutes de branches peuvent survenir avec les conséquences dangereuses que ça peut provoquer .

    Bon bien entendu, les écolos qui ne manquent pas chez nous manifestent également lorsqu’il y a des coupes ...

    Souvent des Bobos qui n’y connaissent rien du tout, mais pour se rendre intéressants et jouer aux Robin des Bois d’opérette pour se faire mousser devant les bonnes femmes écolos en manque d’émotions fortes ...


  • Montagnais .. FRIDA Montagnais .. FRIDA 30 mars 13:22

    ..

    Merci l’Auteur


    • eau-mission eau-pression 1er avril 09:24

      Bonjour @Montagnais .. FRIDA

      Comment vont les chats de l’espace ? Ceux qui me barraient le passage de leurs queues dressées pour m’interdire le spectacle de la baigneuse sous la cascade ?

      Hermès est en éveil de tous ses sens, frustré qu’il est que Cassandre ne vienne à lui que pour dire l’amertume de la vie. Il aurait envie de plaisanter : crise de foie ?

      Comment prouver à l’homme que ce n’est qu’en rêve que le Tout-Puissant l’a fait à son image ? Quand de ses rêves sortent les images d’espoir. Et quand la démonstration a besoin d’exemple.


  • eddofr eddofr 30 mars 14:05

    Tous ces gens qui se promènent des nos belles forêts bien propres, bien aérées, avec de jolis « chemin forestiers », un banc ici ou là et même une belle aire de picnic.

    C’est pas ça la Forêt mes chéris.

    La forêt moderne, c’est de arbres alignés qui attendent d’être assez grands pour être exploités (abattus).

    Et la forêt, la vraie, c’est les arbres tout pourris, les branches mortes qui vous tombent sur le coin de la figure, la boue, les ronces, le « maquis », la caillasse qui vous fait trébucher, les moisissures, l’odeur de putréfaction, les bestioles mortes à moitié dévorées et infestées d’asticots, les petites bestioles qui rampent, qui volent et qui piquent, les ours, les loups, les sangliers, le cerf en plein brâme qui vous embrocherait bien, le chasseur qui vous a pris pour une pintade, les vieux préservatifs, les sacs plastiques et les masques chirurgicaux, un tas de gravas tombé du ciel, deux ou trois tonneaux d’hydrocarbures abandonnés, ...


Réagir