vendredi 31 mars - par gruni

« Emmanuel Hollande », la réalité augmentée ?

Heureux comme un Fillon qui a trouvé une pépite d'or. Son filon porte un nom ou plutôt deux ; Emmanuel Hollande" ou encore François Macron. Merci monsieur Valls, mille fois merci chantent en coeur "Les Républicains". D'ailleurs, le vote de l'ex Premier ministre dès le premier tour en faveur d'Emmanuel Macron fait beaucoup d'heureux sur l'échiquier politique national où chacun peut y trouver son compte, son ou ses traîtres, son ou ses fraudeurs. Mais Le leader d'En Marche n'en demandait pas tant. Cependant, il faut rendre à César Jean-Marie Le Pen ce qui lui appartient, car en 1995, le père fondateur avait inventé "Edouard Chirac" ou encore "Josrac et chispin" en 2002.

Vous vous souvenez certainement d'Ali Juppé, de Farid Fillon et de Ben Hamon, mais quel déchaînement d'imagination sur la toile pour saluer comme il se doit le nouveau venu, Emmanuel Hollande. Non, la hollandie n'est pas morte et la créature hollandaise n'est-elle pas la preuve de l'existence du fameux cabinet noir dans le sous-sol de l'Elysée ? Luc Chatel non plus n'a pas raté l'occasion d'en mettre une petite couche, " Si vous voulez un deuxième quinquennat Hollande avec un apprenti-stagiaire, votez Macron".

Décidément Manuel Valls n'en rate pas une, après le coup lucide mais suicidaire des deux gauches irréconciliables et sa promesse démagogique de supprimer le 49/3 avant la primaire de la "Belle alliance populaire". Voilà "mistigri" Valls qu'il soutient Macron sous prétexte d'éviter une possible mais improbable victoire du FN.

Pour tenter de limiter les dégâts, le camp Macron annonce déjà qu'il y aura un "candidat En Marche dans la circonscription d'Evry". N'empêche que le rassemblement ni droite ni gauche prend de plus en plus des allures de gouvernement socialiste.

Pendant que d'autres hollandais envisagent la Grande évasion ou la Grande Vadrouille vers En Marche, alors que Macron écope son bateau surchargé et que Hamon coule comme les larmes de la maire Aubry, que Fillon prie pour qu'une autre révélation ne vienne pas doucher ses derniers espoirs d'être au deuxième tour, que Mélenchon compte les points qui le séparent de Fillon, que les 11 candidats attentent le débat du 4 avril avec impatience ou anxiété et que celui du 20 avril est compromis. Presque la moitié des électeurs sont toujours indécis.

Vivement le 23 avril, au moins après les Français verront mieux contre qui voter.

 



17 réactions


  • troletbuse troletbuse 31 mars 13:37

    Dur, dur Grounichou d’écrire un article contraire à ses idées. Vous avez pompé l’article de Moderatus ???
    https://www.youtube.com/watch?v=yrGNjMGgwWs


  • troletbuse troletbuse 31 mars 13:40

    Mais rassure-toi, les petits bisous de Fergus et Cabanou vont bientôt arriver smiley


  • Daniel Roux Daniel Roux 31 mars 14:06

    Ce n’est pas tant la politique de Hollande, que la manière, qui a coulé le PS.

    Un député représente ses électeurs. C’est la définition même de la démocratie dite « représentative ».

    Il est reproché à Hamon d’avoir été frondeur. Rien de plus faux. Hamon est un honnête représentant de ses mandants. Il a refusé d’entériner une politique qui était l’inverse de celle promise par le candidat Hollande.

    Hollande est un fourbe et un cynique. Ne le voit-on pas se dresser contre le « populisme » qu’il assimile avec sa mauvaise foi habituelle au nationalisme, alors que sa trahison, après celle de Sarkozy, est à l’origine de la révolte contre l’oligarchie des citoyens.

    Fillon est égal à lui-même, totalement inconscient des dégâts produits par sa turpitude. Sa cupidité n’a d’équivalent que son manque de civisme. Ce type a ruiné la France en l’endettant au-delà de toute mesure, en dépensant tout ce qu’il pouvait dépenser, en raclant tout ce qu’il pouvait racler d’argent public, et il ose la ramener.

    Le seul a avoir compris que la France, avait perdu son pied d’égalité avec l’Allemagne en bafouant, années après années sous Fillon/Sarkozy, ses promesses de réduire ses déficits, c’est Macron.

    Macron sait que si la France n’équilibre pas son budget dans les plus brefs délais, l’Allemagne la jettera comme une vieille chaussette et prendra le large avec les bijoux de famille. Dans ce cas, l’histoire récente de l’Argentine préfigure celle de la France.

    Dans le rôle de Peron : Balladur/Chirac ; dans celui de Carlos Menem, Sarkozy/Fillon ; et pour finir, le couple Kirchner : Hollande/Valls.

    Le tort de Macron est de dire qu’il va tout faire pour ne pas que cela arrive, quite à embrasser Merkel sur la bouche, sans expliquer pourquoi il va le faire, comme si nous n’étions pas capable de comprendre..


    • Abou Antoun Abou Antoun 31 mars 16:02

      @Daniel Roux
      Le seul a avoir compris que la France, avait perdu son pied d’égalité avec l’Allemagne en bafouant, années après années sous Fillon/Sarkozy, ses promesses de réduire ses déficits, c’est Macron.
      C’est pourquoi le même Macron propose un ’programme’ qui comporte beaucoup de nouvelles dépenses, sans proposer de recettes (voir cet article récent de Gilles Mérivac).


    • gruni gruni 31 mars 16:07

      @Daniel Roux


      Hollande s’est tué tout seul, mais au niveau de la droiture ou de la traîtrise entre Hamon et Valls, j’hésite. Car quand même, 50 députés qui déposent une motion de censure, faut pas pousser. Les frondeurs ont le droit de dire qu’ils ne sont pas d’accords et de s’abstenir éventuellement lors des votes. Mais faire de l’opposition à son propre camp, c’est trop. Hamon le paie aujourd’hui.

    • Alren Alren 31 mars 19:06

      @Daniel Roux

      Ce n’est pas tant la politique de Hollande, que la manière, qui a coulé le PS.

      Vous auriez dû les conseiller pour faire passer la loi El Khomri d’une meilleure « manière » !!!

      je sens en vous le grand démocrate, amateur de transparence et pas manipulateur pour un sou !
       


    • Daniel Roux Daniel Roux 1er avril 10:23

      @Alren

      Mon commentaire se rapporte à l’article et pas à la loi machin ou au décret truc-muche.

      L’objet de l’article est, entre autre, la tentative de Fillon de désigner Macron comme le dauphin de Hollande, la déclaration d’amour de Valls et les frondeurs.

      Si mon point de vue vous intéresse, j’ai écris plusieurs articles de fond.

       


  • troletbuse troletbuse 31 mars 15:34

    Attention, cet article est du 2eme degré. Il va vous en falloir du temps, Grounichou pour arriver au 33eme. Quoique je pense que c’est du ° Farenheit, donc pas beaucoup au-dessus de ZERO.  smiley


  •  C BARRATIER C BARRATIER 31 mars 17:01

    Alors on a trois candidats bien placés : LE PEN, François FILOU et Emmanuel Hollande....
    Les 3 maintennent l’immunité parlementaire..d’autres rajouteront (égalité) l’immunité ^policière et militaire, l’immuité sacerdotale et cent autres... on n’aura plus besoin de justice...


  • Ruut Ruut 31 mars 17:01

    Hollande nous la joue a la Russe, Macron jouant le rôle de « Medvedev. ».


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 mars 18:16

    Tout cela ne manquerait pas de créer une nouvelle situation sociale et politique meilleure ou pire selon que le peuple de France choisisse la rupture ou la continuité du Pendule ! 


    Chacun peut affirmer sans risque de se tromper qu’aucun pays au monde n’est arrivé à ce stade de décomposition politique où l’atmosphère s’alourdit de jour en jour par l’ampleur des trahisons ! 

    L’adhésion à un parti politique en France, en supposant qu’il y’en aura d’autres après la disparition des cendres du pendule Gauche-Droite, ne peut plus vraiment avoir un sens !

  • Fergus Fergus 31 mars 19:01

    Bonsoir, Gruni

    « N’empêche que le rassemblement ni droite ni gauche prend de plus en plus des allures de gouvernement socialiste. »

    Pas si sûr ! Aux ralliements de personnalités de droite déjà connus vont s’ajouter un grand nombre de Chiraquiens, au premier rang desquels devraient figurer Villepin et Claude Chirac.


    • gruni gruni 31 mars 19:12

      @Fergus


      Bonsoir Fergus

      C’est bien ce qu’espère Macron, mais à mon avis le rééquilibrage restera bancal.

    • Fergus Fergus 1er avril 10:00

      Bonjour, gruni

      Si le sondage du jour (Odoxa) est confirmé dans les prochains jours, cela risque de précipiter les choses : Fillon y est donné avec respectivement 9 points et 8 points de retard sur Macron et Le Pen, mais surtout 1 petit point d’avance sur Mélenchon !

      La perspective d’une bérézina incitera sans doute de nombreux juppéistes et lemrairistes à opter pour Macron. A suivre...


    • gruni gruni 1er avril 10:38

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      Les sondages ne sont pas tous du même avis sur Fillon +2, Macron et Le Pen - 1. Par contre tous voient la progression de Mélenchon. 
      C’est vrai qu’il peut encore se passer des choses dans les 3 semaines qui viennent. Mais si à l’arrivée Mélenchon pouvait passer devant Fillon, quel plaisir !

Réagir