lundi 26 février - par hommelibre

Emmanuel Macron et le pataquès des Soulèvements de la Terre

Je n’y comprends plus rien. Il y a quelques jours j’écrivais que le président avait invité l’association des Soulèvements de la Terre au débat avec les agriculteurs. Ce débat prévu au Salon de l’agriculture a finalement fait pschitt.

 

Parenthèse

Et voilà que Monsieur Leprésident dément avec véhémence avoir invité ce groupe violent, dissout par le gouvernement puis ré-autorisé par le Conseil d’État, cet organisme non élu qui décide des lois et donc de la politique du pays par-dessus le parlement.

Petite digression. Le Conseil d’État c’est la France bloquée pour des décennies. Un député de la majorité entendu en reportage l’a très bien intégré puisqu’il affirmait récemment qu’un parti qui veut remettre en question le droit du sol porte atteinte à la Constitution.

C’est énorme. Mais alors que penser de LFI qui veut changer toute la Constitution ? Il ne faut pas penser, seulement constater les incohérences. Toute Constitution peut être modifiée ou amendée. Il n’y a pas de règle si absolue en matière d'organisation de la vie commune qu’elle ne laisse plus aucune place à une réinterprétation ou une évolution.

À moins bien sûr d’être des gens parfaits dans un système parfait. Pour la France j’ai quelques doutes.

Comment le jeune Emmanuel pouvait-il ne pas être au courant de cette supposée invitation ? Je n’aurai pas la réponse.

Fin de la parenthèse.

 

 

france,macron,agriculteurs,normes,europe,soulèvements de la terre

Lèse-majesté

Découvrant la conviction affichée par Monsieur Leprésident dans ses dénégations je l’ai d’abord cru. J’ai pensé que je n’avais pas assez vérifié cette info avant d’en parler. Je m’apprêtais donc à faire ici-même mon autocritique, tout en me mettant à chercher la source de ladite info.

Or c’est bien le service de presse de l’Élysée qui en premier avait annoncé cette supposée invitation. Je n’avais pas rêvé. D’ailleurs ce service reconnaît une erreur :

« Les « Soulèvements de la Terre » n’ont été ni conviés ni contactés. Il s’agit d'une erreur faite lors de l’entretien avec la presse en amont de l’événement. »

L’explication est un peu courte mais je crains qu’il ne faille s’en contenter. On ne saura ni qui ni comment. Si c’est vrai, et si Monsieur Leprésident-qui-contrôle-tout n’a pas contrôlé ce pataquès, je peux comprendre sa colère (colère adressée en réalité à lui-même), bien qu’elle n’explique rien et serve uniquement à rétablir son image.

C’est un exemple de colère narcissique. Une colère où il en fait beaucoup, invoquant une sorte de crime de lèse-majesté.

 

 

france,macron,agriculteurs,normes,europe,soulèvements de la terre

Mécépatou

« Vous parlez au président de la République qui a assumé de faire passer en Conseil des ministres la dissolution des Soulèvement de la Terre. »

Ce repli derrière sa fonction ne me paraît pas adaptée car personne ne l’agresse. C’est une question normale de journaliste. Il n’a pas à monter sur ses ergots, ce qui qui fait avorter tout débat.

Une simple correction des faits à voix normale aurait été plus crédible, d’autant que le service de presse de l’Élysée avait déjà assumé l’erreur. En dramatisant il focalise sur lui-même.

Mécépatou.

Non, ce n’est pas tout. Car droit derrière ses dénégations, alors que résonnait encore cette mise en scène, patatras !

Les Soulèvements de la Terre font savoir qu’ils ont bien été invités ! Vrai ou faux ? Qui dit vrai, qui sait quoi, qui était au courant ?

Quelqu’un dit des craques. Je n’ai aucune confiance dans les écolos violents des Soulèvements, et de moins en moins en Macron.

Cette cacophonie a comme conséquence que des groupements d’agriculteurs invités à ce débat ont refusé d’a participer.

 

 

france,macron,agriculteurs,normes,europe,soulèvements de la terre

Traités

Au passage MonsieurLeprésident accuse le Rassemblement National d’être le fomentateur des troubles dans la paysannerie. Ça ne mange pas de pain.

Ensuite les contradictions éclatent. Alors qu’il n’est plus question que de protection et de souveraineté, de normes européennes étouffantes, de mise en cause des traités européens, Emmanuel Macron affirme au détour d’une phrase que « s’il n’y a pas d’Europe, il n’y a pas d’agriculture ».

L’Europe ce sont les normes étouffantes, éventuellement inadaptées. Comment Macron peut-il dire en même temps une chose et son contraire ? Reprendre une part de souveraineté et soutenir Bruxelles ? Il s’oppose à l’idée d’une Europe fermée. Mais la solution doit-elle être dès lors une Europe toute ouverte, à tous, sans filtres, sans véritables leviers accordés aux nations ?

Ne peut-on envisager des traités repensés, allégés, qui protègent les nations sans fermer totalement les échanges ? N’y a-t-il pas un autre équilibre possible, qui ne soit ni le nationalisme belliciste ou repli sur soi, ni le reniement de son identité ou renoncement à soi ?

N’y a-t-il que la fuite en avant sans plus de réflexions communes sur notre avenir ?

 

 

france,macron,agriculteurs,normes,europe,soulèvements de la terre

Cacophonie

Et pendant qu’Emmanuel Macron parle aux agriculteurs, à Bruxelles le parti présidentiel approuve le Green Deal repris de l’extrême-gauche et imposé par la direction de l’Union.

Dans ce projet la transition énergétique est liée une décroissance comme l’analyse Gil Rivière-Wekstein, créateur de la revue Agriculture & Environnement, un écologiste ni radical ni dogmatique :

« … au prétexte de vouloir défendre une «  croissance durable  », l’équipe d’Ursula von der Leyen propose plutôt un projet de décroissance qui semble être une copie conforme tirée du programme agricole de l’aile la plus radicale de l’écologie politique. »

À Paris Monsieur Leprésident accuse le RN :

« L’agriculture française mérite mieux que de la mauvaise politique et elle mérite mieux que leur projet de décroissance et de bêtise qui consiste à expliquer aux gens que la solution, ce serait de sortir de l’Europe. »

À Bruxelles la députation ReBorn soutient le projet de madame Von Der Leyen de décroissance, qui est une antienne écolo. Macron en fait un combat de droite. Il se trompe pas un peu, quelque part ?

Ce pataquès élyséen, voire présidentiel, a révélé une cacophonie sous-jacente. Il y a forcément quelque part quelqu’un qui dit des craques.

 



62 réactions


  • Fergus Fergus 26 février 09:49

    Bonjour, hommelibre

    Inviter les Soulèvements de la Terre dans le contexte actuel de fronde agricole était à l’évidence une méga-connerie qui ne pouvait qu’attiser les colères et engendrer des incidents.

    Dans cette affaire, de deux choses l’une :

    Soit Macron a bel et bien donné son accord à une telle invitation, et dans ce cas il est seul responsable de cette méga-connerie.

    Soit ce sont, comme cela a été rapporté dans certains médias, des conseillers élyséens qui ont pris l’initiative, ce qui démontre que Macron est entouré de technocrates hors-sol incapables d’évaluer la situation. Et là encore c’est in fine Macron le responsable de cette méga-connerie !


  • Brutus S. Lampion 26 février 10:02

    Mais le second couteau a pris son courage à deux mains pour donner des leçons.

    Il s’est rendu au Salon de l’agriculture hier, ver 20 heures, une heure après la fermeture du Salon au public, pour un dîner à l’occasion du 60e anniversaire de l’événement, en maniant le ni-ni avec virtuosité :

    • "Le Salon n’est ni un cirque médiatique, ni un cirque politique, ni un cirque militant"

    • "Je suis venu dire aujourd’hui que tout le gouvernement est aux côtés de nos agriculteurs. Il faut des règles, avec un objectif clair : protéger", a-t-il assuré, avant d’ajouter que l’agriculture n’est « ni l’URSS, ni le Far West ».


    Ainsi donc, pour le Premier Ministre, le monde se divise en trois catégories : ceux qui ont un pistolet chargé (les autres), ceux qui creusent (encore d’autres), et ceux qui sont civilisés, raisonnables, démocrates, fraternels, libres et égaux (nous), alors qu’en fait, le monde se divise en deux catégories : ceux qui divisent le monde en catégories et ceux qui ne le font pas.


  • Clocel Clocel 26 février 10:04

    2017 : Coup d’état politico-médiatico-judiciaire...

    2022 : Fraude électorale...

    2024 : Résultat.

    Les veaux sont toujours européistes, l’information n’est toujours parvenue au « cerveau », ils boufferont donc des insectes pour que la secte mondialiste puisse se gaver davantage et taper dans le cheptel à l’envie en cas de pulsions irrépressibles.

    Le papa de Lola n’a pas pu supporter le meilleur des mondes, la paix n’est plus de ce monde.


    • Fergus Fergus 26 février 11:44

      Bonjour, Clocel

      « 2017 : Coup d’état politico-médiatico-judiciaire... »

       smiley N’importe quoi ! Même si l’on doit reconnaître qu’il y a eu un fort soutien d’une partie des médias.

      « 2022 : Fraude électorale... »

      N’importe quoi, là encore. On dirait du Trump !







    • Clocel Clocel 26 février 11:58

      @Fergus

      Couchez, Fergus !


    • GoldoBlack 28 février 10:01

      @Clocel
      Un clébard nazi qui « couchez »  qu’il faudrait écrire « coucher » c’est cocasse.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 février 10:25

      @GoldoBlack
       
       ’’ « couchez » — qu’il faudrait écrire « coucher » — c’est cocasse.’’
      >
      Amha il faudrait écrire : « couché ! »


    • GoldoBlack 29 février 08:32

      @Francis, agnotologue
      Oui. C’est vrai. Toutes mes confuses pour cette réponse trop rapide.


  • tashrin 26 février 10:12

    cet organisme non élu qui décide des lois et donc de la politique du pays par-dessus le parlement.

    C’est marrant cette phrase peut s’appliquer à beaucoup de protagonistes de ce vaudeville... 


    • Brutus S. Lampion 26 février 10:54

      @tashrin

      à tous les lobbies, en fait, en particulier ceux d’outre-atlantique et de Bruxelles, mais la FNSEA et le MEDEF ne sont pas en reste


    • rogal 26 février 14:53

      Merci, Clocel, pour ce lien.
      J’ignore si Brandon Smith est chrétien ou seulement déiste. Toujours est-il que le genre d’hypothèse qu’il propose demande à être travaillé. Celle de l’intention des ploutocrates de seulement s’enrichir toujours me paraît assez inconsistante.


    • GoldoBlack 28 février 10:44

      @Clocel
      Merci de décrire, non pas des globalistes, mais un courant de ta famille de pensée : l’extrême droite !


  • Octave Lebel Octave Lebel 26 février 10:49

    Macron fait du Hollande smiley


  • lecoindubonsens lecoindubonsens 26 février 10:53

    Sur leur propre site, les intéressés écrivent

    « L’Élysée a bien cherché à nous contacter via différents biais pour nous inviter à ce »grand débat"

    https://lessoulevementsdelaterre.org/fr-fr/blog/macron-au-salon-de-lagriculture—fallait-pas-linviter-


  • Samy Levrai Samy Levrai 26 février 10:58

    La colonie France ne fait qu’appliquer les politiques qui lui sont dictées, comme le font les autres colonies partout dans l’UE, le peuple français n’est plus souverain.


    • Brutus S. Lampion 26 février 11:12

      @Samy Levrai

      il vaudrait mieux dire l’« état-nation » que le « peuple » qui n’a jamais été « souverain » malgré la pétition de principe contenue dans la constitution gaullienne.
      Pompidou était fondé de pouvoir de la banque Rothschild, pas un repésentant élu des citoyens
      mais c’est vrai qu’à lépoque gaulienne, on avait le sntiment de vivre dans un pays indépendant


    • Samy Levrai Samy Levrai 26 février 13:53

      @S. Lampion
      Pour moi, le peuple forme la nation, la nation est formée par le peuple, il s’agit du même concept, ce que je veux pour mon peuple je le veux, en fait, pour mes enfants et les tiens.
      Je suis d’accord que les euro atlantistes n’ont pas attendu que le corps du général soit froid pour commencer à détricoter le programme des jours heureux et la souveraineté de la nation. 


    • GoldoBlack 28 février 10:45

      @Samy Levrai
      Garde à vous !
      Mais vouloir échanger l’Atlantisme pour se mettre à la botte du panslavisme... C’est crétin.


    • Samy Levrai Samy Levrai 28 février 11:01

      @GoldoBlack
      Arrête d’étaler ta mentalité de soumis et essaie de t’imaginer libre et indépendant si tu en es capable. c’est dégoutant cette mentalité d’esclaves.


    • GoldoBlack 28 février 11:56

      @Samy Levrai
      Dit le lèche burnes de Proutine !


  • ZenZoe ZenZoe 26 février 11:00

    Peu importe à vrai dire qui a dit quoi ou pas sur ce coup-là, ce qu’on retient c’est que tout le monde ou presque pense que c’est possible, et même fortement probable, que Macron raconte des craques.

    C’est ça qui l’a énervé Macron. Ce peuple misérable qui lui sert de serpillère depuis sept ans a enfin ouvert les yeux et le fait savoir. Rien n’énerve plus un menteur pris en flagrant délit de mensonge. Le roi est nu, et c’est pas beau à voir.


  • ZenZoe ZenZoe 26 février 11:11

    Je continue sur ma lancée : il raconte des craques Macron. Il est obligé. Son vrai projet, et ses proches le savent, c’est de devenir le président d’une Europe fédérale, quasiment l’héritier de Charlemagne, de Napoléon, de Bismarck, bref, d’un empereur, pensez !! Alors vous comprenez, la France et les Français passent loin derrière... Mais ça, il ne peut pas le dire. Alors il blablate, il cherche à gagner du temps, il agite la muleta du RN, il reblablate, pendant des heures... Et pendant ce temps-là, sa couronne est en train de devenir la citrouille de Cendrillon, les puissants de ce monde sont peut-être en train de réaliser qu’il n’est pas le bon cheval finalement, et vont le laisser tomber, enfin, j’espère...


    • Fergus Fergus 26 février 11:49

      Bonjour, ZenZoe

      « Son vrai projet, et ses proches le savent, c’est de devenir le président d’une Europe fédérale, quasiment l’héritier de Charlemagne, de Napoléon, de Bismarck »

      Ah bon ! Vous avez des éléments de preuve pour accréditer cette thèse ?
      Non qu’elle soit aberrante  ce type n’a pas de freins à ses ambitions , mais elle nécessiterait de gros changements constitutionnels de l’UE, et donc une validation par les 27 états qui la composent.


    • rogal 26 février 14:06

      Preuves où pas, Fergus, le projet d’États-Unis d’Europe a été formulé, si je ne m’abuse, au temps de Jean Monnet. Quant aux capacité de Macron et autres à le faire aboutir, allons peser la force collective des Davosiens.


    • ZenZoe ZenZoe 26 février 14:07

      @Fergus
      Ce n’est pas une thèse seulement personnelle. De nombreuses personnes qui ont côtoyé Macron le pensent. Ceci expliquerait son acharnement à vouloir une souveraineté européenne (qui n’existe pas sur le papier en vrai).
      Sur l’Europe fédérale donc, je n’y crois pas beraucoup non plus, mais bien malin celui qui peut prédire ce qui va arriver, tant l’Histoire réserve des surprises et se construit par la force et non pas par le consensus. Le strict respect des règles n’est pas toujours suivi. Aucun peuple ne souhaite vivre en dictature et pourtant elles adviennent. Un conflit par exemple peut rebattre les cartes, et les citoyens, comme pratiquement toujours, ne seront pas consultés, ou seront abusés.


    • Fergus Fergus 26 février 15:25

      Bonjour, rogal

      « le projet d’États-Unis d’Europe a été formulé »

      Un projet auquel j’adhère. Mais qui n’aboutira pas avant des décennies. Sniff ! 


    • Com une outre 26 février 18:57

      @Fergus
      Qui n’aboutira jamais, je le souhaite fortement.


  • joletaxi 26 février 12:09

    Vous n’avez rien compris, normal, vous n’êtes pas super intelligent

    sur tous les sujets, et la liste des échecs, des contradictions est longue,,on constate la complète dissonance entre les politiques et particulièrement de la fine équipe actuelle et le monde réel

    et pourtant, tous les médias continueront à nous vendre un génie super intelligent

    curieux non ?

    car à part « zieverer » que conclure de quelqu’un qui dit tout et son contraire,en permanence ? qui s’est trompé sur tout, et qui vit en apesanteur dans son petit monde,qui se raconte en permanence ses propres exploits(le propre de la macronerie c’est de ne jamais envisager qu’ils auraient pu avoir tort,ils ont tout bien fait, et si cela semble aller mal, c’est surement un pessimisme d’atmosphère ?)

    le plus angoissant, c’est qu’il n’y a pas d’alternative crédible, et qu’il y a un espace béant pour une personnalité( avec ou sans moustache) qui émergerait et installerait un pouvoir fort(un De Gaule par exemple, ou au pire un Benito)

    n’oublions pas que pas mal de français seraient prêts à confier les rennes à un militaire

    mais je n’ai guère d’espoir que l’on sorte par le haut de cette « misère »

    tiens, sont bien gentils nos bouseux, à Bruxelles ça chauffe

    https://www.lalibre.be/videos/

    concernant le « pataques », s’il avait une once de sincérité, de superintelligence, il aurait immédiatement diligenté une enquête pour identifier les coupables, les virer , mais il nez le fera pas, car ce sont ses plus proches conseillers

    le seul geste fort que ferait une personne « super intelligente » à ce stade, c’est de rapatrier Mr Canfin, et de le confiner à composter ses âneries, tout le reste n’est que mensonge, faux fuyant,hypocrisie


    • hommelibre hommelibre 26 février 12:50

      @joletaxi

      « Ziverer » : ça est pas un peu brusselaire, une fois ?


    • joletaxi 26 février 15:18

      @hommelibre

      les ketches ont des expressions savoureuses qui sont tellement pertinentes qu’elles ne demandent aucune explication superflue

      mais tout cela est fini, il y a tous les jours des fusillades ,et certains quartiers sont maintenant dangereux, mais tout va bien, c’est la capitale de l’Europe non ?


  • ETTORE ETTORE 26 février 12:15

    Le plan final onirique, était de jouer le « grand réparateur » du mal Français.
    Ce type que l’on envoie comme un sparadrap au Liban, et qui revient bredouille, qui visite « poupou » est qui en devient, simple servant de table à rallonge, est persuadé qu’il dispose de talents d’hypnose, capable de mettre à genoux devant lui, tout un chacun, qui crée un désordre ( dont il se fout royalement,) quitte à le provoquer lui même, pour se mettre en avant sur la scène à prout !
    Et parfois, comme dans le cas présent, les vents contraires, lui retournent ses pets MALodorants, dont lui même, pour simuler l’innocence forcée, est obligé de s’en pincer ses narines enfarinées !


  • berry 26 février 13:51

    On ne dit pas Monsieur le Président, on dit Face de pet de grenouille, c’est moins pompeux.

    A propos, si vous voulez des nouvelles de Jean-Mi.... euh non, de Brigitte,

    c’est à 44’15 :

    https://www.youtube.com/watch?v=rzfdTLTvAsg&t=2656s

    Sacrée Brigitte, iel connait tout le who’s who homosexuel de Paris.


    • ETTORE ETTORE 26 février 14:03

      @berry
      lol ! Edifiant !
      Il y a de quoi rêver à un salon de l’AGRI-CUL-turlute parallèle , avec des bestiaux, modifiés, pour voir quel serait l’accueil réservé dans ce cadre là, à l’élite trayeuse !


  • zygzornifle zygzornifle 26 février 14:13

    Partout ou Macron passe il fout le bordel et ses prises de paroles sont le mensonge en bande organisée .....


  • ETTORE ETTORE 26 février 14:24

    Lol !

    Je suis tombé sur la « création  » de la chanson des Jeux 2024....

    LOL , Je ne peux que vous inviter, à aller vous faire peur !

    Typée latino, (ESPAGNE) mais une Espagne, envahie par les rythmes d’Afrique.

    Et c’est ce que « nous » avons choisi, pour représenter la culturlute à la française.

    Franchement, on a dépassé l’épaisseur de la dalle de la cave, et nous somme actuellement en géothermie profonde !


    • hommelibre hommelibre 26 février 14:42

      @ETTORE
      En effet, on se demande ce qui leur a pris. 
      Analyse par un musicos ici : https://www.youtube.com/watch?v=Fp1oF1wNq18


    • cevennevive cevennevive 26 février 14:47

      @hommelibre et ETTORE, bonjour,

      En effet ! On croit rêver ! C’est un cauchemar !
      C’est d’ailleurs le commentaire que j’ai fait sur youtube...


    • cevennevive cevennevive 26 février 14:50

      A la réflexion, tout est tellement chamboulé dans notre pauvre pays que cette couillonnade ne m’étonne guère et va avec le reste.


    • Fergus Fergus 26 février 15:31

      Bonjour, cevennevive

      C’est en effet consternant au plan musical, et ridicule au plan chorégraphique (si l’on peut employer ce mot).


    • Fergus Fergus 26 février 15:32

      Mais restons positifs : on a déjà vu bien pire !


    • cevennevive cevennevive 26 février 16:00

      @Fergus, bonjour,
      La mascotte des jeux olympique est tout aussi ridicule !
      Tout de même, je suis Française et fière de l’être, et je suis triste de voir mon pays se ridiculiser ainsi.
      Là, ce n’est pas la faute des LGBT, ou de Poutine, ou des émigrés !


    • Xenozoid Xenozoid 26 février 16:58

      @hommelibre

       hahahahaha !!!!!!!!!!!!

      faux mieux en rire


    • hommelibre hommelibre 26 février 17:19

      @Fergus
      On a dû voir pire, ouaip, mais c’est quand-même d’une splendide nullité. J’ai entendu Gotan Project plus inspiré.

      Rien ne représente déjà la France, ou Paris. Il y aurait eu qqch de sympa à agencer, un mix d’airs mondialement connus sur Paris dans un arrangement allant de l’intimiste au cinématographique, un rythme qui donne envie de bouger (on doit pouvoir arranger ça même avec une javanaise), quelques mots en français, un peu plus de développement harmoniques et mélodiques (c’est possible sans rendre la chose trop compliquée à retenir), enfin que ça ait un peu de gueule. J’aime le flamenco, l’afro, mais pas là.

      Et puis le clip, en extérieur, dans Paris, ça respirerait. Là ça fait clip de fin d’année scolaire dans une salle des fêtes quelconque, avec des danseurs qui imitent... eux-mêmes !

       smiley


    • hommelibre hommelibre 26 février 17:21

      @Xenozoid
      Oui, vous avez probablement raison, mais enfin, pour représenter les JO et la France, c’est quand-même... au mieux kitsch. Mais vous faites bien de rire, du coup j’ai ri aussi en vous lisant ! Merci.


    • Xenozoid Xenozoid 26 février 17:31

      @hommelibre

      les jo et autres spectacle de compétitions ne représente que le fric et les corruptions qui vont avec,c’est tellement évident, que personne ne le voit, c’est tres loin de l’accordeon et les bals musette ,n’est ce pas


    • Fergus Fergus 26 février 18:59

      @ cevennevive

      « La mascotte des jeux olympique est tout aussi ridicule »

      C’est le moins que l’on puisse dire. Ridicule, et même grotesque.


  • ETTORE ETTORE 26 février 14:29

    Pardon...

    J’étais tellement « saisi » par le rythme, que j’en ai oublié le lien. lol

    https://www.youtube.com/watch?v=fzbAl3l3h1c


  • LeMerou 26 février 19:12

    @hommelibre.

    Le bon prétexte smiley

    Se doutant que son entrée dans le salon de l’agriculture serait très loin d’être comme celle de César revenant des gaules, notre Président et sa clique, ont dû avoir un très gros moment de doute, se posant surement la question de savoir qui avait organisé ce débat ! L’auteur était connu, mais personne n’osait prononcer son nom......

    Nul doute qu’il fallait l’annuler, mais en vertu de quoi ?

    Un quiproquo, smiley « Ils » se sont trompés, invitant des indésirables.il n’ont pas été jusqu’à dire que ce sont les joyeux amis de la terre qui se sont crus invité, mais pas loin. L’excuse pour annuler le débat était toute trouvée.....Il était nullement question de débattre avec des indigents, voyons.

    De toute façon toute personne qui n’a pas voté pour eux est dans le meilleur des cas indigent, voir complotiste si jamais elle « pense ». Quant aux agriculteurs avec leur jacquerie, je vous laisse joyeusement penser aux qualificatifs qui doit leur être attribués dans les salons feutrés....


  • ETTORE ETTORE 26 février 19:58

    Si on s’en tient stricto sensu à ce que l’on constate ....

    Il y a un océan, entre l’ambiance survoltée dégagée lors de l’entrée en scène du morne type, sensé protéger la nation et les forces vives qui la font marcher...

    Et, ce qui se passe aujourd’hui, ( même loin du gazage de bovins innocents, et dont la SPA devrait déposer plainte, pour leur avoir fait tourner le lait ) dans un calme serein, dans un juste dialogue apaisé entre agriculteurs, visiteurs, ( et même, même, lors de la présence de certains « extrêêêêê^-iste de droiiiiiiiiiiiiiite » qui auraient déposé, hier déjà, leur aura contestataire, devant les singeries en moulin a vent, de l’Agité !

    Alors en en vient à cette constatation effarante :

    Tant de CRS, pour un seul type, qui fout le bordel, partout où il passe !

    On pourrait, en vue d’économies et de calme national, l’assigner à résidence, tout au plus lui mettre un bracelet électronique, pour ses déplacements dans la cour de l’Elysée, à ratisser les gravillons....Et limiter les visites, à des corpus-CUL suants.

    Ahhhh ! Quel repos en cette Gaule, en pause !


  • titi titi 26 février 20:25

    @L’auteur

    Macron a juste montré qu’il avait à faire à plusieurs fronts contestataires de débilos, et que s’il satisfait les uns, alors ils se fâchent avec les autres.

    Tout simplement.


    • ETTORE ETTORE 26 février 20:45

      @titi
      Parfait !
      C’est ce que l’on, appelle un CON-sans-suce !
      Merci titi !


    • titi titi 26 février 23:18

      @ETTORE

      Avez vous écouté les revendications des agriculteurs ?

      Ces gens croient au Père Noel.


    • hommelibre hommelibre 27 février 00:23

      @titi
       Ils croient au Père Noël ? Peut-être oui. 
      Et ils ont bien le droit d’y croire. Yapa ke les gosses des beaux quartiers qui ont le droit d’y croire. D’ailleurs, eux, les gosses des beaux quartiers, ils le reçoivent, le Père Noël, donc il existe. Même les gosses des vilains quartiers pauvres que Zola n’a jamais foulé croient au Père Noël, 

      Mais bon en politique et sur les terres boueuses (p*** de pluies d’automne) si poignantes de cette ruralité humide, en même temps parfois trop sèche, odorante, le Père Noël est vénal, il se négocie. Les éleveurs apportent l’or du cul de leurs vaches (je ne me moque pas) devant les préfectures, et le lait, la crème à mastiquer avec des dattes bien en chair et des noix, d’onctueux fromages qu’ils peaufinent presque comme le sang de leur sang.

      Mais l’odeur ne monte pas au 2e étage au bureau du Leprédident.

      Il est peut-être enrhumé.


  • joletaxi 26 février 22:52

    c’est curieux ,les mêmes causes provoquent les mêmes effets, partout, tout le temps

    car ce « bordel » agricole n’est qu’un exemple

    énergie ? j’entends aujourd’hui que les USA sont maintenant les premiers producteurs de pétrole et de gaz, et ce grâce aux gaz de schiste(que l’on importe au prix fort) et que leurs réserves sont énormes, comme le Canada d’ailleurs

    et que la croissance aux USA est remarquable, que leurs prix très bas de l’énergie draine les investissements du monde entier

    on aurait pu, on a du potentiel, suffisait de creuser mais on fait un drame pour un malheureux forage dans les Landes , et on s’interdit de chercher sur notre immense domaine maritime

    le bâtiment ? les normes sont telles que le Titanic fait figure de la croisière s’amuse

    le nucléaire ?des marchandages indignes dénués de tout examens factuel

    l’immigration....

    la santé, le naufrage devient criant

    l’automobile ?chouette on va revivre les jours joyeux de licenciements de masse

    Comment est-ce possible ?est-ce que par le plus pur hasard cela ne deviendrait flagrant depuis la fameuse COP où certains pleuraient, on allait sauver le monde, la France allait montrer l’exemple, le monde entier allait se pamer devant un tel sacrifice et allait nous imiter

    et depuis, les petits hommes verts se sont incrustés à tous les niveaux du pouvoir, et aujourd’hui les tumeurs malignes explosent partout

    et bien entendu, je ne vois comment les mêmes qui nous détruisent vont soudain changer d’attitude ?

    tout cela se présente bien


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 27 février 07:00

      @joletaxi

      Salutations, certes, cela dit tout ceci est effets prévisibles, logiques et inévitables etc du combat global entre tous les humains voulu par 99% au nom de MOA je veux plus car la vie est si courte et j’ai peur de mourir, donc peur de vivre !!! REMARQUABLE !! donc je refuse ça et me projette dans ce rapport MOI>UNIVERS
      jusqu’au bout nous allons globalement essayer de ne jamais voir que MOA se trompe radicalement ; et ce depuis des millénaires après ce mauvais tournant incompréhensible et ceci quitte à en crever enfin à alimenter cette sorte de suicide global...je me suicide , tout en ayant l’impression d’atteindre une sorte de génie absolu, illusion bien sur, tout ça car je ne veux pas mourir...ce qui est un effet d’autre chose en nous...dans notre psyché...c’est si vieux que on peut s’illusionner que ce fut toujours ainsi or pas du tout ,sinon nous n’aurions jamais survécu à nos débuts intégralement inconnus sauf visions Divines..ce qui arrive bien sur..
      enfin c’est une approche que je perçois..
      donc par rapport à la somme de nos désirs majeurs à tous, et à la rencontre entre tous , tous isolés les uns des autres par MOA>univers, oui tout est conforme à nos choix..
      merci.


  • ETTORE ETTORE 27 février 09:17

    Le fléchage est déjà mis en place !))))))))))))

    Vu que le chef de Graaand Chief de guerre à plumes français, vas décider d’envoyer ses troupes en ukrainios. ( pourquoi pas ses fils ? Ah, il n’en as pas ! Lui, alors, avec le drapeau en première ligne, Quel bel acte de courage, mieux qu’en face des chèvres de salon )

    Faut qu’on se dépêche de donner notre avis, avant d’avoir une pancarte autour du cou, en lettre noires « traitre aux idées fumeuses ».

    J’en vois déjà ( les mêmes que les adeptes des camps stalags pour non vax) commencer à découper leurs cartons, et entrer en jouissance de priapisme .

    Et cela leur passeras, quand à la place d’une seringue économique, ils se prendront une balle patriotique !


  • suispersonne 27 février 15:35

    L’agriculture industrielle est l’ennemi mortel des agriculteurs

    La proportion réelle d’agriculteurs coincés dans un système industriel est proche de 95 %.

    Parmi eux, ceux qui tiennent le coup sont obligés de s’agrandir.

    Les suicides, ou les liquidations judiciaires de leurs voisins sont toujours une opportunité de le faire.

    Les subventions à l’hectare contribuent au système.

    Ceux qui aimeraient retrouver une certaine harmonie dans leur travail, et dans la vie que ce travail leur autorise, sont coincés par leurs dettes.

    L’agriculture industrielle détruit les sols.

    Elle parie sur la possibilité de recommencer éternellement une production volumineuse, mais de qualités organoleptiques médiocres, voire néfastes, grâce aux sous produits du pétrole et de l’industrie de guerre, et à une évolution favorable de la spéculation internationale.

    Bien des agriculteurs (et bien entendu pas des « zexploitants agricoles ») savent pourtant produire abondamment de la qualité pour l’autosuffisance alimentaire locale.

    La production agricole doit utiliser des sols vivants

    La biologie des sols est méconnue.

    L’agriculture industrielle, comprenant la funeste pratique des labours, détruit rapidement toute vie dans les sols malmenés.


    Un sol naturellement fertile ne se laboure pas.

    Le couvert végétal permanent contribue à une production naturelle d’humus.

    Il comporte une prolifération harmonieuse


    • de nombreuses espèces de champignons, avec des réseaux immenses,

    • d’une interconnexion à longue distance des racines des arbres,

    • de multiples espèces de bactéries,

    • d’insectes et d’animaux,

    • qui contribuent tous aux cycles des plantes cultivées.


    Retrouver des sols vivants est possible, rapidement, en travaillant la permaculture (couverture permanente des sols cultivés).


    Les rendements accessibles deviennent très supérieurs si on abandonne les traitements chimiques des maladies et des agressions : il est normal que certains plants meurent, les survivants produisent bien davantage (cf Fukuoka : La révolution d’un seul brin de paille), et la lutte contre les parasites est à repenser, voire à abandonner.


    Pour commencer la revitalisation d’un sol dégradé, il est nécessaire de multiplier la production des champignons qui consomment la cellulose, en déposant ou enfouissant légèrement du bois raméal fragmenté, ou n’importe quelle découpe ligneuse désagrégée mécaniquement (ronces, ...) : processus aérobie qui peut causer une faim d’azote les premiers mois.

    Puis recouvrir avec des tontes.

    Puis faire des semis directs en place sans labour, en choisissant des associations bénéfiques de cultures (ex courges + maïs).


    Certains sols extraordinairement fertiles, sur des profondeurs hallucinantes (2m …), ont été découverts en Amazonie, au milieu de sols tropicaux délavés et stériles (« terra preta »). La présence de charbon de bois et de divers débris alimentaires et poteries a été décelée. Les recherches ne sont pas terminées.


  • zygzornifle zygzornifle 28 février 10:19

    Pour l’instant le monarque est trop occupé a soulever des taxes .....


Réagir