lundi 30 mars 2020 - par waymel bernard

En Hongrie des mesures restrictives proches de celles adoptées en France. Vraiment proches ?

Comme tous les français de Hongrie inscrits sur la liste électorale consulaire j’ai été destinataire d’un courrier de l’ambassadrice m’informant que la Hongrie (qui, on le sait, est presque une dictature) met en place de nouvelles mesures restrictives proches de celles qui ont été adoptées en France (un pays progressiste mais il est inutile de le rappeler car près de 90 % des français de Hongrie ont voté Macron au deuxième tour). 

Vraiment proches ? 

Depuis une quinzaine de jours les écoles, les lieux culturels et de divertissement et les établissements thermaux sont à l’arrêt. Les restaurants, bars et autres boutiques doivent fermer à 15 heures, à l’exception des magasins d’alimentation, drogueries, pharmacies et stations d’essence. La plupart des administrations n’accueillent plus le public mais sont joignables par internet. Le secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que l’agroalimentaire tournent à plein régime. Par contre l’industrie automobile (28 % de la production industrielle du pays) est à l’arrêt pour cause de manque de pièces importées. 
Les frontières sont fermées aux étrangers cependant un couloir humanitaire est ouvert toutes les nuits de 21 heures à 5 heures pour permettre aux travailleurs détachés roumains et bulgares qui veulent rentrer chez eux de le faire. Avec itinéraire imposé et stations de carburant réservées sur le parcours.

Les premiers contaminés au coronavirus étaient des étudiants iraniens qui étaient retournés passer quelques jours en Iran lors des vacances universitaires de milieu d’année. Ils se sont très mal comportés dans les centres de soin ou de quarantaine si bien qu’une dizaine d’entre eux seront expulsés de Hongrie dès leur guérison. Malgré les pleurnicheries des ONG financées par Soros. 
Dès le 1er mars, alors qu’Erdogan faisait monter à l’assaut des frontières grecques des dizaines de milliers de clandestins, le gouvernement hongrois avait fermé l’accès des camps de transit frontaliers aux demandeurs d’asile pour éviter les risques de contamination. C’est dans ces camps situés en zone tampon entre la Hongrie et la Serbie que l’on attend la réponse à sa demande, pas question de se balader dans le pays. 
En février déjà une prison de Debrecen dans l’est de la Hongrie avait reçu un équipement en machines destinées fabriquer des masques, les autorités hongroises préférant utiliser les prisonniers à des activités utiles plutôt que de les libérer pour désengorger les prisons. 

Et quelles sont donc les nouvelles restrictions analogues à celles imposées en France ?
Depuis le 28 mars les restaurants ne peuvent plus servir de repas mais ils peuvent préparer des plats à emporter. Les personnes âgées d’au moins 65 ans se voient réserver (et imposer) le créneau 9h/12h dans les magasins d’alimentation, drogueries et pharmacies. Toutes les personnes sont invitées à rester chez elles si elles n’ont pas une raison impérative de sortir. On peut bien évidemment se rendre au travail, faire ses courses, aller acheter un outil dans un magasin de bricolage, se rendre chez le coiffeur, ou chez la manucure, promener son chien ou se promener seul, faire du jogging ou même un autre sport individuel sur les espaces verts de la ville. Mais il est est interdit de se regrouper, une distance de 1,5 mètres entre individus étant à respecter. 
La police est chargée de faire appliquer ces nouvelles dispositions avec souplesse. Aucun laisser-passer humiliant n’est réclamé aux gens se trouvant hors de leur domicile, qui sont de plus en plus nombreux à porter des masques car leur gouvernement ne leur serine pas que c’est inutile. 

Notre ambassadrice pourrait sans problème remplacer la porte-parole Sibeth. Rappelons dans quelles conditions cette macroniste servile a été nommée à Budapest. Le 28 juin 2018 le journal Médiapart publiait une note de l’ambassadeur français en poste à Budapest. Ce dernier incitait les autorités françaises à modifier leur perception de la politique menée par Orbán. Il remarquait tout d’abord que la Hongrie avait su anticiper les problèmes posés par les mouvements migratoires illégaux grâce à un contrôle strict aux frontières. Il rappelait également qu'aucun gouvernement européen ne pouvait se prévaloir d'une triple victoire électorale consécutive avec une majorité des deux-tiers. Il évoquait aussi le délicat problème de l’antisémitisme. Qui sévirait au sommet de l’État hongrois selon les médias français, avec pour preuve les attaques contre le spéculateur milliardaire d’origine hongroise Soros. L’ambassadeur affirmait que ces insinuations étaient non seulement un fantasme de journalistes étrangers mais aussi un moyen de faire diversion quant au véritable antisémitisme moderne qui est le fait des musulmans de France et d’Allemagne. 
L’entourage de Le Drian avait volontairement fait fuiter le rapport confidentiel. L’ambassadeur mal pensant avait été limogé par Macron deux jours plus tard. Ce qui avait permis de macroniser et en même temps de féminiser un peu plus la représentation diplomatique française à Budapest, le poste de consul étant déjà occupé par une dame. 
 



33 réactions


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 30 mars 2020 14:33

    Vous n’allez quand même pas comparer le pays d’Attali et le pays d’Attila ?

    Le premier, c’est le pays des droits de l’homme, Môssieu, le deuxième, c’est le pays des barbares, du totalitarisme et du diable.

    Les mesures prises en France sont bonnes parce qu’elles sont belles, en Hongrie, elles sont mauvaises parce qu’elles sont laides.

    Il va falloir que vous choisissiez un jour entre le camp du bien et le camp du mal.


  • troletbuse troletbuse 30 mars 2020 14:53

    Pour combattre les cafards, les fourmis, les cloportes tels que les rampants de la Lremie, il faut utiliser Baygon vert.

    Pour combattre les insectes volants, c.a.d. qui volent comme les banquiers et pas comme les oiseaux, il faut utiliser Baygon jaune.


  • Xenozoid Xenozoid 30 mars 2020 16:16

    mois je vais te mettre le document officiel de l’ambassade francaise au pays bas, pas une histoire d’iranien et de soros :

    Chers compatriotes des Pays-Bas,

     

    La France, l’Europe et le monde traversent une crise sanitaire d’une ampleur inédite depuis un siècle. Chaque jour, les nouvelles tragiques ou inquiétantes se succèdent et cela est d’autant plus angoissant lorsqu’on est loin de ses proches comme le sont bien souvent les communautés expatriées.

     

    Comme vous tous, j’ai une pensée pour les victimes, pour ceux qui souffrent ou dont les proches souffrent de cette maladie. J’ai une pensée pour ceux qui sont en première ligne dans cette crise. D’abord les personnels soignants qui prennent des risques pour nous tous, mais aussi les travailleurs des secteurs indispensables à la vie de nos sociétés, en particulier ceux qui produisent et distribuent de quoi nous nourrir.

     

    Dans ces temps difficiles, l’ambassade et le consulat ont une double responsabilité : participer aux mesures de limitation des interactions sociales qui permettront de réduire la vitesse de diffusion de l’épidémie et maintenir le continuité du service public diplomatique et consulaire. C’est l’esprit qui anime les équipes de La Haye et Amsterdam depuis le début de cette crise.

     

    Quelles sont nos missions dans cette période particulière que nous traversons.

     

    - Anticiper : c’est la raison pour laquelle nous avons commencé à envisager différentes hypothèses d’organisation avant même que le premier cas ne se déclare aux Pays-Bas. Il en a été de même au Lycée Van Gogh qui a réfléchi en amont de la décision de fermeture des établissements scolaires, à la manière d’adapter la scolarisation des enfants depuis leur domicile.

     

    - Informer : les questions sont bien sûr nombreuses, de la part des français résidents ou de passage aux Pays-Bas. Nos sites internet et réseaux sociaux sont actualisés en permanence et une cellule téléphonique fonctionne depuis mardi dernier, ouverte de 9 h à 19 h (10 h à 18 h le week-end). Je tiens à remercier les agents de l’ambassade qui se sont portés volontaires pour cette tâche importante consistant à conseiller nos compatriotes ayant des questions sur la marche à suivre face à cette crise. Cette information passe également par le dialogue que j’entretiens avec vos élus consulaires. Je me suis entretenu avec eux une deuxième fois aujourd’hui, pour répondre aux questions que vous leur aviez transmises.

     

    - Coordonner : la lutte contre cette pandémie est mondiale mais il va de soi que la coordination entre pays européens est d’autant plus essentielle. Elle se déroule aux plus hauts niveaux de l’Etat, mais l’ambassade continue de servir de lien entre nos autorités et d’informer les autorités françaises sur les décisions néerlandaises pour faire face à la crise sanitaire d’une part, et à ses répercussions économiques d’autre part.

     

    - Préparer l’avenir : nous surmonterons cette crise et l’ambassade se tient prête à reprendre ses activités le moment venu.

     


    • Xenozoid Xenozoid 30 mars 2020 16:17

      @Xenozoid

      En tant que Français aux Pays-Bas, que pouvons-nous faire plus spécifiquement ? Nombreux sont ceux qui s’interrogent. Je voudrais répondre par deux mots :

       

      - D’abord la solidarité : maintenir le contact avec ceux qui dans notre communauté sont isolés, même si cela doit être au téléphone ou via les réseaux sociaux. Il est angoissant d’affronter seul une crise de ce type. J’appelle également votre attention sur le site www.sosuntoit.fr pour venir en aide aux passagers de retour en France qui pourraient par exemple se trouver en difficulté au moment du transit par Schiphol.

       

      - Ensuite la discipline individuelle et collective : il est essentiel de suivre scrupuleusement les préconisations des autorités néerlandaises en vue de limiter nos interactions physiques : maximisation du télétravail, respect des gestes barrière, distances suffisantes. Chacun est responsable de la santé de tous. Nos autorités ont également exposé clairement la conduite à tenir pour nos compatriotes présents temporairement à l’étranger : les messages du Président de la République et du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sont disponibles sur nos sites internet.

       

      Je veux conclure en vous assurant de ma pleine mobilisation et de celle des équipes de l’ambassade de France aux Pays-Bas, et de notre soutien dans cette période difficile.

       

      Bien à vous,

       

      Luis Vassy.

       


    • Xenozoid Xenozoid 30 mars 2020 16:23

      @Xenozoid

      pour la hongrie

      La Hongrie compte officiellement à ce jour 15 décès et 447 personnes infectées par le COVID-19 et placées à l’isolement (30 mars).

      Ces chiffres continuent d’augmenter régulièrement et le gouvernement hongrois s’attend à ce que l’épidémie devienne massive en Hongrie.

      Les consignes sanitaires hongroises sont similaires à celles données par les autorités françaises concernant les gestes barrières. Les personnes présentant des symptômes et revenant des zones à risques doivent rester chez elles et téléphoner à leur médecin dans un premier temps (voir liste des médecins) afin de déterminer les mesures à prendre.
      En cas d’urgence ou de symptômes graves appeler le 112.
      En sus des mesures d’information prises jusqu’à présent, un nouveau site dédié aux mesures de prévention et à la situation en Hongrie concernant le Covid-19 a été mis en place le 4 mars : https://koronavirus.gov.hu/
      Un numéro d’information gratuit pour les questions liées au Coronavirus est disponible 24 heures sur 24 : 06 80 277-456 / 06 80 277-455 ; koronavirus@bm.gov.hu

      Mesures prises en Hongrie dans le contexte de Covid-19

      Sont interdits les rassemblements de plus 500 personnes en plein air et de plus de 100 personnes en milieu fermé. Tous les évènements sont annulés, sauf les événements sportifs se tenant à huis-clos et sous la responsabilité des organisateurs.
      Tous les commerces (y compris restaurants et cafés) doivent fermer à 15 heures, à l’exception des magasins alimentaires et pharmacies. Tous les établissements culturels et de loisirs sont fermés, de même que les écoles et universités.
      Les visites dans les hôpitaux et les maisons de retraite sont interdites, les visites dans les prisons font l’objet de restrictions.
      Il n’y a pas de limite de durée à ces mesures, le gouvernement précisant juste que « l’impact de l’épidémie pourrait durer des mois plutôt que des semaines ».
      Des mesures de confinement, comparables à celles en vigueur en France, n’ont pas encore été décidées jusqu’ici par le gouvernement hongrois mais sont susceptibles de l’être d’un jour à l’autre.

      Restrictions à la circulation / difficultés du retour en France

      L’entrée sur le territoire hongrois est interdite aux étrangers depuis le 17 mars. Les étrangers membres de l’Espace économique européen (dont la France) résidant en Hongrie ne sont en principe pas concernés par cette interdiction mais le statut de résident doit être dûment établi (cf. FAQ) et des difficultés ont pu être rencontrées. Les vols passagers sont totalement interdits en provenance de cinq pays : Italie, Chine, Corée du Sud, Iran et Israël.
      Le retour vers France est légalement possible mais s’avère de plus en plus difficile :

       les compagnies aériennes réduisent progressivement leurs vols et les ressortissants français souhaitant quitter le territoire hongrois sont encouragés à réserver sans tarder des billets sur ces vols vers la France, la situation étant très évolutive. Le maintien des liaisons aériennes vers la France n’est pas assuré.
      Air France a déjà suspendu ses vols vers la France jusqu’au 1er mai. Quelques vols sont susceptibles d’être encore organisés par Easyjet, Ryanair et Wizzair.
      Il convient de vérifier le statut des vols auprès des compagnies aériennes qui sont susceptibles de les annuler.
      Nous encourageons tous les touristes français de passage en Hongrie à anticiper leur retour par avion en prenant un vol commercial partant de Budapest vers la France.


    • leypanou 30 mars 2020 16:40

      @Xenozoid
      Les vols passagers sont totalement interdits en provenance de cinq pays : Italie, Chine, Corée du Sud, Iran et Israël 

       : çà ne va pas plaire à Jonas çà.
      Et l’Espagne n’est pas sur la liste ?


    • Xenozoid Xenozoid 30 mars 2020 16:48

      @leypanou

      c’est du 30 mars, aujourd’hui sur le site 


    • waymel bernard waymel bernard 30 mars 2020 17:28

       @Xenozoid Et oui ça continue à mourir. Deux personnes âgées de plus de 90 ans hier, deux personnes aussi avant-hier, 86 et 92 ans. Et le nombre de contaminés augmente, + 65 avant-hier, + 39 hier. Dans un pays de 10 millions d’habitants.


    • troletbuse troletbuse 31 mars 2020 23:17

      @waymel bernard
      Ben oui, avant, personne ne mourrait à cet âge là. Ils mourraient plus jeune  smiley


  • waymel bernard waymel bernard 30 mars 2020 16:39

    Une coquille dans le titre malgré le correcteur automatique.


  • jacques 30 mars 2020 17:38

    Avec une faute dès le titre, cela la fout mal....


  • Goldored Goldored 30 mars 2020 21:59

    Propaganda...

    Encore un idiot utile des dictateurs qui voudrait, cette fois, nous faire passer Orbán

    pour un ange...

    Propaganda...


    • waymel bernard waymel bernard 30 mars 2020 22:47

      @Goldored Un dictateur élu avec près de 50% des voix (scrutin uninominal à un seul tour). Un parlement dont près de la moitié des sièges sont répartis à la proportionnelle. J’aimerais ça pour la France quitte à passer pour un idiot.


    • velosolex velosolex 31 mars 2020 10:01

      @waymel bernard
      Curieuse façon de mesurer la volonté démocratique d’un despote. Confondre le nombre de voix qui l’a élu, à la force démocratique du pays qui se fourvoie. Pour mémoire, le parti nazi avait lui aussi une vraie assise populaire. 
      Quitte à passer pour un idiot, faut pas nous prendre pour des cons. 
      La loi coranovirus donne à Orban les pleins pouvoirs absolu, la possibilité de gouverner par décrets, de faire bref à sa guise, et de s’asseoir sur tout, sauf le coranovirus, qui est incorruptible.
      Cette bestiole on l’a vu, n’a pas fait de fleurs à Ben Johnson, quitte à passer pour un idiot 


    • Goldored Goldored 31 mars 2020 22:23

      @waymel bernard
      Effectivement si pour vous, la Démocratie se résume à une histoire de vote présidentiel ou parlementaire , il vous manque quelques cartes sur la compréhension du phénomène et on comprend que que vous vous contentiez de si peu...
      Des dictateurs élus ou confirmés par des parlements, il y en a eu quelques-uns dans l’histoire.
      Êtes-vous si ignare ? Vous contentez-vous de si peu ? Ou bien, nous prenez-vous pour des cons avec votre propagande merdique ?


  • julius 1ER 31 mars 2020 11:25

    En tous cas Orban profite de la Crise pour s’approprier à peu près tous les pouvoirs et affirmer sa mainmise sur le pays ...

    nous avons là un beau specimen d’apprenti-dictateur 3.0 .... çà commence à faire tache en Europe et il faudrait que l’Europe commence à réagir car sinon d’autres vont commencer à suivre cet exemple ....

    je crois que là même en pleine crise il faut réaffirmer les valeurs de l’Union et pas laisser ce cancer populo-nationaliste métastaser l’ensemble ....qui n’a rien à gagner à ce laisser-faire si ce n’est mourir de cette gangrène !!!!

    çà suffit comme çà ... d’abord le Stalinisme chinois montré en exemple, puis les régimes les plus autoritaires de la planète montés au pinacle alors que ce n’est que propagande et désinformation associés au trucage des élections et suppression des libertés sous couvert de sécuriser les citoyens !!!

    il faut en finir avec cette mascarade et tous ces fantoches de papier qui ne visent que leur enrichissement personnel et leur cour de dévôts !!!

    cette crise doit signifier le retour à des valeurs humanistes et collectives pas à des papys doc et des tontons macoutes en tous genres !!!!!


    • waymel bernard waymel bernard 31 mars 2020 18:33

      @julius 1ER ce qui vous déplaît certainement c’est qu’Orban soit un adversaire résolu du progressisme (délire sociétal + régression sociale) et du grand remplacement.


    • Goldored Goldored 31 mars 2020 22:25

      @waymel bernard
      Donc, ça se confirme.
      Vous êtes juste un joli petit fachiotte qui veut se faire passer pour un démocrate.
      Mais assumez donc vos idées nazies de merde...
      Un peu de courage, que diable !
      Vantez-nous clairement les mérites d’une politique d’extermination puisque vous êtes un raciste !
      Cessez donc de vous cacher derrière une défense d’une pseudo-démocratie, donc, d’une pseudo idée démocratique pour assumer votre délire totalitaire et nazi !


    • Goldored Goldored 31 mars 2020 22:26

      @Goldored
      Théorie du grand remplacement = politique raciale = délire politique nazi.


    • julius 1ER 1er avril 2020 10:08

      @waymel bernard
      non ce qui m’emmerde avec les faschos, c’est le recyclage de leurs idées nauséabondes, il vont chercher au plus profond des hommes tout ce qu’il y a de plus clivant, c’est leur fond de commerce ...
      opposer les gens entre eux sous de fallacieux prétextes, les homos contre les hétéros, les pures souches contre les étrangers, les soit-disant patriotes contre les soit-disant étrangers ... etc
      j’en passe et des meilleures, toutes les vieilles ficelles sont utilisées (réutilisées )
      on se dit toujours que c’est tellement gros que çà ne peut pas marcher ....
      mais si car en temps de crise, tout est possible, ce qui était inconcevable la veille le devient à force de propagande et de désinformation !!!


  • vieuxgrincheux 31 mars 2020 14:58

    Décidément les cons n’apprennent rien... Orban dictateur lol... Dans ce cas faites comme Sarko.. supprimez les votes ou refaites voter jusqu’à avoir le résultat que vous désirez bande de dictateurs !!!!!!!!!!!!!! Quand le peuple ne vote pas comme vous le voulez il est con... sinon il est intelligent lol..

    Et notre pays sous Macron et ses prédécesseurs est démocratique vraiment... tous les médias lèche-bottes (pire que sous De Gaulle avec l’ORTF mais avec de vrais journaux d’opposition en kiosque..) tous ces merdeux bien-pensants qui ont vendu ce pays pour le résultat constaté actuellement et toute cette bande de sinistres crétins qui méritent de crever par leur connerie .. En fait je vous incite et vous encourage à continuer ... Vous êtes incapables d’apprendre tellement vous êtes endoctrinés totalement par une propagande politically correct sur tous les sujets mais intellectuellement déficiente ... Vous êtes vraiment les armées nazies du nouveau monde intellectuel qui ostracisent et pestifèrent (sans respect de la démocratie justement) les individus qui osent émettre des remarques ou objections au credo suicidaire ambiant


    • troletbuse troletbuse 31 mars 2020 23:13

      @vieuxgrincheux
      Ne les réveille pas, ils se croient en démocratie. Le réveil sera très dur pour moi mais pour eux aussi. Ils leur restera une possibilité : devenir Kollabos.


    • Goldored Goldored 1er avril 2020 18:12

      @vieuxgrincheux
      Ce n’est pas la démocratie à laquelle vous aspirez, c’est à la dictature.
      Assumez au lieu de faire semblant.
      Traitez les autres de nazis, quand c’est justement l’idéologie qui vous fait le kiki tout dur... Vous manquez pas de culot (à défaut de jugeote)...


  • Zolko Zolko 31 mars 2020 23:38

    @ l’auteur : pouvez-vous confirmer le moratoire sur le remboursement des prêts bancaires ? J’ai lu un truc sur ce sujet, et ils avaient l’air de dire que jusqu’à la fin 2020 les remboursement des prêts auprès des banques sont gelés, que ce soit pour les particuliers comme pour les entreprises :

    https://index.hu/english/2020/03/19/hungary_coronavirus_economic_relief_pack age_details_reactions/

    https://index.hu/gazdasag/2020/03/18/mi_az_a_torlesztesi_moratorium_es_varha toan_hogyan_lehet_igenybe_venni/

     

    On n’en parle pas du tout en France.


Réagir