vendredi 20 novembre - par Franck ABED

Entretien consacré à la réflexion et l’action politiques

Franck Abed intellectuel

 

J’ai conféré le 10 juin 2020 à l’invitation de la Droite Souverainiste sur le thème suivant : « Les échecs passés de la droite et du souverainisme : quelle stratégie électorale pour 2022 ? » Suite à cette conférence, plusieurs personnes ont voulu creuser certains sujets que j’avais évoqués. J’ai volontiers répondu à leurs questions.

 

 

Vous parlez de la réalité, et du déni de réalité de certains ; je ferai donc la remarque suivante : cette droite légitimiste à laquelle vous semblez attaché n'existe quasiment plus, ce depuis un siècle. De plus, elle ne séduit plus, ne rassemble plus, et, vous l'avez constaté par vous-même, elle est dans un état déplorable. Qu’en pensez-vous ?

Votre question soulève deux points très distincts mais complémentaires. De fait, pour être pertinent dans l’analyse, ne mélangeons pas la doctrine et l’expression politique de celle-ci. 

D’un point de vue doctrinal, il me paraît évident que la pensée royaliste reste la plus à même pour répondre aux impérieux défis de notre temps, ainsi qu’aux différents maux créés par la République depuis plusieurs décennies. La légitimité, le temps long, l’unité derrière le roi, l’expérience des siècles représentent - entre autres - les vrais atouts de la doctrine royale. Un véritable paradoxe accompagne cette dernière. En effet, alors qu’il s’agit, dans notre pays, de la doctrine la plus ancienne et la plus légitime - de par les réussites des siècles passés -, je remarque qu’elle est aussi la plus méconnue, tout en étant très critiquée. Rares sont ceux qui à l’école n’ont pas entendu leurs professeurs pérorer au sujet du « sombre Moyen Age », sombre époque durant laquelle « il y avait les gentils serfs et les méchants seigneurs ». 

Si aujourd’hui nous en sommes là c’est parce que notre Histoire - vieille de 1524 ans avec plus ou moins 1300 ans de royauté - a subi de violentes attaques, très souvent dénuées de fondements historiques et d’objectivité intellectuelle. Il suffit par exemple de voir des films évoquant les Temps Féodaux pour se rendre compte du niveau ahurissant de désinformation qui se propage. Heureusement qu’il existe depuis plusieurs années des reportages historiques réalisés par le service public qui traitent notre Histoire avec moins d’idéologie et de détestation de notre passé, sans pour autant tomber dans l’hagiographie. 

Dans le souci d’objectivité constant qui est le mien, j’écris sans réserve et sans dénaturer ma pensée que si le royalisme se retrouve dans cette situation - dispersion et atomisation - ce n’est pas seulement en raison de nos nombreux adversaires. Penser cela reviendrait à balayer d’un revers de la main les vrais problèmes. Les Princes en particulier, et les royalistes en général portent une réelle responsabilité dans la chute vertigineuse du royalisme politique constatée depuis des lustres. Cependant, je remarque que de plus en plus de jeunes rejoignent le combat royaliste tandis que les moins jeunes se détournent des partis républicains ou démocrates pour rejoindre la mouvance royaliste. C’est un phénomène encore récent et balbutiant, mais aux royalistes de transformer cette étincelle en feu sacré.

Ceci étant dit, nous voyons que ce serait une erreur majeure de considérer que la doctrine royaliste est fausse ou inutile, parce qu’elle ne pèse plus rien politiquement. Au contraire, le royalisme incarne réellement la seule voie de salut pour la France. Il faut donc l’étudier pour l’aimer, le comprendre, afin d’être capable de le présenter correctement aux Français. C’est le sens de mon combat philosophique, intellectuel et politique. En outre, je rappelle que la vérité n’a que faire de la loi du plus grand nombre. 

Publicité

 

Faut-il inscrire son combat dans la société réelle qui, que cela nous plaise ou non, est démocratique, républicaine et laïque ? Pour ce qui me concerne, n'étant ni démocrate, ni républicain, ni laïque, j'espère qu'une éventuelle prise de pouvoir nous permettra, une fois en haut, de mettre en œuvre les changements que vous appelez de vos vœux. Pourquoi ? Parce qu'on a déjà essayé de faire ce que vous proposez de faire. Cela ne marche pas, les gens ne suivent pas, et c'est trop long, de toutes façons. Quel est votre avis ?

Avant toute considération, je précise qu’une personne désirant mener un combat politique doit impérativement l’inscrire dans la durée et dans la réalité. Trop de militants oublient ou négligent le réel. Ils agissent dans l’instant, c’est-à-dire au jour le jour, en ne prenant pas compte les conséquences des actes posés à long terme. Agir de la sorte reste le meilleur moyen de glaner des échecs.

Vous évoquez une « éventuelle prise de pouvoir » ; il faudrait préciser par quels moyens vous comptez atteindre cet ambitieux objectif. Par les élections ? Les résultats électoraux depuis des décennies indiquent clairement et sans le moindre doute que cette solution se révèle impossible à court ou moyen terme. Par un coup d’Etat ? En 1910, Maurras écrivait Si le coup de force est possible. Nous sommes en 2020. La réalité prouve l’inanité de cette solution que je qualifie surtout d’utopique. De plus, pour réaliser un coup d’Etat, il faut de l’argent, des troupes armées, fiables, organisées, animées par des cadres de grande valeur, parfois même un soutien étranger, tout ce qui manque à celles et ceux qui fantasment d’une prise de pouvoir par la force.

Le temps presse : tous les esprits lucides le disent. Toutefois, ne confondez pas vitesse et précipitation. Bâtir une alternative politique prend du temps. Actuellement, je constate que le vent ne souffle pas dans nos voiles. Ainsi, je ne comprends pas à quoi vous faites allusion, quand vous écrivez : « on a déjà essayé de faire ce que vous proposez de faire ». Non, c’est faux ! Le royalisme politique est hors-jeu depuis plusieurs décennies, on n’a donc pas pu mettre en place ce que je préconise. Certains diront même que le royalisme est mort après le décès du regretté comte de Chambord. Effectivement, la très grande majorité des Français ignore que le royalisme politique renaît, loin des passions, de la nostalgie et du romantisme. Aujourd’hui, mais encore plus hier, sur le plan politique et en l’état actuel des choses le royalisme ne peut prétendre à rien. Dire le contraire reviendrait à nier la réalité et donc à mentir. 

Dans la suite de votre raisonnement, je lis : « les gens ne suivent pas  ». Adoptons une démarche logique : comment pourraient-ils suivre une mouvance politique absente du forum politique depuis plusieurs décennies ? Pour être plus juste politiquement parlant, vous auriez dû écrire «  les gens ne connaissent pas le royalisme, ils ne peuvent donc pas le suivre  ». En définitive, l’enjeu politique se conjugue avec le combat pour la mémoire et respect des traditions. Plus les Français connaîtront l’histoire de France, plus ils l’aimeront. Subséquemment, ils comprendront nécessairement les bienfaits de la royauté et l’urgence de la rétablir. 

Nous ne pouvons pas aller plus vite que la musique, et nous ne devons pas faire fi du réel. L’Apôtre Paul a écrit : « Proclamons la Parole à temps et à contre temps ». Aux royalistes et à tous les amoureux de la France d’agir en ayant constamment à l’esprit la défense du Bien Commun. Chacun doit œuvrer, là où il se trouve, là où il peut, en fonction de ses charismes et de ses compétences. Par le passé, trop de responsables politiques ont vendu du rêve, proposé et formulé des projets politiques irréalisables qui ne provoquèrent que dégâts, désarrois, dégoûts et surtout de nombreuses désillusions.

Nous portons une énorme responsabilité envers nos Ancêtres et nos Héritiers. Nous ne pouvons absolument pas nous permettre de perdre du temps dans des combats stériles, utopiques et finalement très éloignés de la France authentique.

 

Pour rester dans le réel, et vous l'avez, je crois, souligné dans l'un de vos articles et dans vos brillantes conférences : la Constitution de la Ve République tient pour illégale toute promotion d'un changement de régime. Si le pouvoir voulait appliquer ceci dans les faits, il pourrait interdire tout mouvement se réclamant du royalisme ou prônant la restauration monarchique en France ; même remarque pour les partis se réclamant de l’autonomisme. L’Etat français a encore des armes à fourbir pour étouffer toute dissidence authentique dans l'œuf. Et je ne parle pas des moyens immoraux et/ou illégaux...

Je pense qu’il convient pour les adeptes de ces méthodes, d’admettre que l’électoralisme et l’activisme militant produisent peu de bons fruits. Cette analyse - vérifiée et vérifiable par tous - ne conduit pourtant pas les gens du camp français à se remettre en question. Cette cécité est véritablement effrayante, comme si les leçons du passé ne servaient à rien. Cela me fait penser inévitablement à une maxime que j’ai entendue il y a bien longtemps : « L’Histoire nous apprend une seule leçon : les leçons de l’Histoire ne sont jamais retenues  ». 

Il me paraît évident que l’Etat républicain dispose de moyens importants pour se défendre, dont certains dépassent probablement notre imagination. Cependant, pour rester dans le réel, cet Etat ne se voit nullement menacé par des forces politiques, qu’elles soient nationales, religieuses ou autonomistes. Il serait illusoire de considérer que des groupuscules politiques officiels ou officieux soient en mesure de prendre le pouvoir légalement ou illégalement. Par conséquent, ces considérations restent hypothétiques et elles nous éloignent de la vraie politique. Ainsi, avant même de penser au coup de force, à la prise de pouvoir ou à la victoire au soir du second tour de l’élection présidentielle, il demeure vital de construire une alternative politique digne de ce nom, car aujourd’hui malheureusement le Pouvoir ne rencontre pas de véritables oppositions.

Publicité

 

ML : Sur le souverainisme « républicain », nous pourrions penser que le souverain serait le président dans le cadre démocratique. Il est évident que le peuple n'est souverain de rien, dans les faits. Mais le RIC permettrait de légitimer des mesures, des réformes fortes et radicales, notamment sur l'immigration. Il rendrait un tant soit peu de souveraineté au peuple et la décision finale reviendrait au président, par exemple. Il y a plusieurs options possibles. La vôtre ?

Par principe philosophique, et en regardant l’Histoire avec les yeux de la raison, je ne peux guère approuver le suffrage - faussement - universel pas plus que le RIC (référendum d’initiative citoyenne) ou le RIP (référendum d’initiative populaire). Je me méfie très souvent des idées nouvelles ou des idées modernes. L’élection représente un réel intérêt au niveau local, selon le principe de subsidiarité auquel je tiens. Dans les corporations de métiers, le vote incarne réellement une belle et noble idée. Cependant, le vote à l’échelon national entraîne forcément la démagogie, la corruption, le mensonge, les manipulations, comme l’avaient déjà théorisé les philosophes grecs. 

Ces remarques sur la République, la démocratie, le RIC ou le RIP conduisent inévitablement à trois questions : Pourquoi défendre un système qui de manière intrinsèque encourage les concupiscences humaines ? Pour quelles raisons en appeler à un mode de gouvernement utopique ? Pourquoi maintenir en France ce système démocratique et républicain qui a montré plus que ses limites ? Ne nous égarons pas : rêveries et politique ne font pas que trop rarement bon ménage. Il est vraiment temps que certains apprennent du passé. Ils reconnaîtront enfin que le passif des cinq Républiques l’emporte très largement sur l’actif. 

Concrètement, ma solution n’est que la solution du bon sens qui saute aux yeux quand on étudie l’Histoire, loin du sentimentalisme et de l’idéologie. Je désire l’instauration de la royauté qui appliquera les principes ayant consacré la France comme une grande puissance. L’heure est venue de remettre le roi au Louvre ou à Versailles et les églises au centre de nos villages. Je préfère appliquer ce qui a fonctionné depuis des siècles en gommant les quelques aspects négatifs que de toujours chercher des idées nouvelles ou à l’étranger…

Aujourd’hui le fait que le royalisme soit minoritaire - et cela même dans les milieux dits de droite - explique parfaitement l’étendue du désastre intellectuel qui frappe le peuple de France. Cette situation démontre de manière indéniable que nos adversaires ont travaillé avec succès… et que loin de les combattre, beaucoup de militants politiques en réalité les confortent en promouvant le nationalisme, le souverainisme sans roi, le libéralisme, idéologies très éloignées du traditionalisme politique français qui repose sur le catholicisme et le royalisme.

 

Propos recueillis en novembre 2020

 

JPEG



7 réactions


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 novembre 14:59

    Les Brigandes dans « Vive le Roy » MA-GNI-FIQUE : https://www.youtube.com/watch?v=k7TUquM435Y


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 novembre 19:13

    A la vue de ce qui se passe actuellement en France, il m’a semblé intéressant de vous faire connaître la prophétie de l’abbé Souffrant.

    L’abbé Souffrant :

    Né en 1755 donc ayant connu la révolution et l’emprisonnement de Louis XVII.

    Avant de décéder en 1828, il transmit oralement à des proches quelques prophéties, relatant la venue d’un roi Sauveur pour la France. Cet homme avait eu assez d’hardiesse pour écrire à Napoléon Ier et puis à Louis XVIII, pour leur reprocher leur usurpation. Il était persuadé que le Dauphin Louis XVII s’était évadé du Temple.

    https://touteslespropheties.wordpress.com/2017/09/15/labbe-souffrant/

    Prophéties avec commentaires de ma part :

    « La venue du Grand Monarque sera très proche, lorsque le nombre des légitimistes (royalistes)restés vraiment fidèles sera tellement petit qu’à vrai dire on les comptera…

    La terre connaîtra des températures excessives…

    Dans ces événements, les bons n’auront rien à faire, car ce seront les républicains, les méchants qui s’écharperont entre eux…

    >>>(Les chrétiens n’auront pas à agir sinon en paroles mais pas en actes)

    Les bouleversements seront épouvantables.

    >>>(Le pape François mène les ouailles dans l’erreur et les fausses doctrines, le gouvernement favorise l’entrée des musulmans en France malgré leur hostilité évidente à l’égard des Français, le gouvernement favorise les grands (grandes firmes ouvertes) et écrase les faibles (petits commerçants obligés de fermer), le gouvernement encourage ouvertement le blasphème contre Dieu)

    « Il est clair que je ne reconnais aucun droit au respect à Mahomet, encore moins à un respect sacré. » Donc nouveau blasphème de Macron.

    La religion sera persécutée et ses ministres seront obligés de se cacher dans bien des endroits, au moins momentanément, les églises seront fermées encore un peu de temps…

    >>>(Comme maintenant les prêtres se cachent pour célébrer leurs messes et les églises sont fermées de nouveau un peu de temps)

    Le sang coulera dans les villes par torrents au nord et au midi.

    >>>(Comme maintenant à Conflans-Sainte-Honorine et à Nice)

    Après une nouvelle république sera alors proclamée, mais qui durera peu, vous verrez trois partis en France, deux mauvais et un bon.

    Les deux premiers se feront beaucoup de mal dans Paris qui sera détruit… Paris sera traité avec une rigueur sans pareille, comme le centre des crimes et de la corruption.

    Paris sera détruit au milieu de toutes ces calamités, tellement détruit que la charrue y passera…

    >>>(Luc 17 :20-30 dit aussi qu’avant l’arrivée de l’un des jours du Fils de l’homme, il y aura deux cataclysmes pour éliminer les méchants)

    Le destruction de Paris prophétisée : http://lapieceestjouee.blogspot.com/2017/01/la-destruction-de-paris-dans-les.html

    Le bouleversement sera grand en Europe et partout on établira des républiques.

    L’Ouest (Bretagne), qui a été rudement traité sous la première révolution, sera épargné dans les événements.

    C’est à cause de cela que l’Ouest à trouvé grâce devant Dieu, à cause de sa foi, et les malheurs qui pourront arriver dans l’Ouest seront très peu de choses en comparaison des autres contrées… ces malheurs seront la suite de nos crimes.

    Mais si comme Dieu le désire, nous entrons dans ses vues et celles de l’Eglise, nos maux seront allégés…

    Des puissances étrangères s’armeront et marcheront contre la France. Ils voudront massacrer tout sur leur passage mais ils n’en auront pas le temps.

    >>> Vraisemblablement des islamistes.

    Si vous tirez une ligne du Havre à Bordeaux, on peut dire qu’ils viendront jusque-là.

    L’empereur de Russie viendra par l’Italie à la tête d’une grande armée, jusqu’au Rhin.

    >>>(Poutine ?)

    Lors du sixième âge, Dieu consolera les prêtres catholiques et les autres fidèles en envoyant le grand Monarque et le saint Pontife.

    >>>(1è âge = Le premier Empire, 2è âge = les rois après Louis XVI, 3è âge = Le deuxième empire, 4è âge la IIIème République, 5è âge = La IVème République, 6è âge = La Vème République)

    En ce temps-là, un moine qui aura la paix dans son nom et dans son cœur, sera en prière ; il aura la même mission que Jeanne d’Arc.

    >>>(La mission de Jeanne d’Arc était de faire reconnaître qui est le roi de France)

    Un noble de la Loire inférieure, un général breton, sera appelé à prendre part aux événements et il jouera un rôle important pour le rétablissement du Saint Pontife et du grand Monarque.

    >>>(Le Général Pierre de Villiers est un général breton de la Loire inférieure et est chrétien et a été chef d’Etat Major de l’armée)

    Je pense que le Saint Pontife et le grand Monarque sont une seule et même personne à cause de 4 textes qui disent qu’il sera roi et sacrificateur :

    «  Tu lui diras : Ainsi parle l’Éternel des armées : Voici, un homme, dont le nom est germe, germera dans son lieu, et bâtira le temple de l’Éternel.

    Il bâtira le temple de l’Éternel ; il portera les insignes de la majesté ; il s’assiéra et dominera sur son trône, il sera sacrificateur sur son trône, et une parfaite union régnera entre l’un et l’autre. (Za 6 :12-13)

     

    « Je dis de Cyrus : Il est mon berger, Et il accomplira toute ma volonté ; Il dira de Jérusalem : Qu’elle soit rebâtie ! Et du temple : Qu’il soit fondé !

    Ainsi parle l’Éternel à son oint, à Cyrus, Qu’il tient par la main, Pour terrasser les nations devant lui, Et pour relâcher la ceinture des rois, Pour lui ouvrir les portes, Afin qu’elles ne soient plus fermées ; Je marcherai devant toi, J’aplanirai les chemins montueux, Je romprai les portes d’airain, Et je briserai les verrous de fer. » (Esaïe 44 :28 et 45 :1-2)

     

    « Il dit : C’est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël : Je t’établis pour être la lumière des nations, Pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre.

    Ainsi parle l’Éternel, le rédempteur, le Saint d’Israël, A celui qu’on méprise, qui est en horreur au peuple, A l’esclave des puissants : Des rois le verront, et ils se lèveront, Des princes, et ils se prosterneront, A cause de l’Éternel, qui est fidèle, Du Saint d’Israël, qui t’a choisi.

    Ainsi parle l’Éternel : Au temps de la grâce je t’exaucerai, Et au jour du salut je te secourrai ; Je te garderai, et je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour relever le pays, Et pour distribuer les héritages désolés ; » (Esaïe 49 :6-8)

     

    « J’établirai sur elles un seul pasteur, qui les fera paître, mon serviteur David ; il les fera paître, il sera leur pasteur.

    Moi, l’Éternel, je serai leur Dieu, et mon serviteur David sera prince au milieu d’elles. Moi, l’Éternel, j’ai parlé. » (Ez 34 :23-24) « Mon serviteur David sera leur roi … » (Ez. 37,24)

    Il le ramènera. Le grand Monarque qui sera des Lys, arrivera par le Midi de la France ;

    >>>(qui sera des Lys veut dire qu’il sera descendants des rois de France qui portaient des fleurs de Lys)

    il sera amené par le Pontife Saint et par l’empereur de Russie, un prince du Nord qui se convertira.

    >>>(Poutine ?  Si le Pontife Saint est la même personne que le Grand Monarque, cela se comprend)

    C’est surtout par les soins du Souverain Pontife que cet empereur sera déterminé à le reconnaître.

    Les généraux français qui marcheront pour le combattre ne tireront pas un seul coup de fusil : ils déposeront les armes dés que le grand Monarque leur sera présenté, tant son arrivée sera surprenante et accompagnée des preuves éclatantes de son droit et de sa vertu.

    Le grand Monarque est de la branche aînée des Bourbons, et il est issu de la branche d’un rameau coupé.

    >>> (Le rameau coupé est Louis XVI qui est de la branche ainée des Bourbons, Louis XVIII et Charles X étant des branches cadettes)

    Les bons républicains, plus frappés que les autres, se montreront beaucoup plus empressés de se soumettre à lui que les royalistes.

    >>>(Les rares royalistes qui restent sont soit pour Louis XX issu des rois d’Espagne, soit pour un descendant de Louis Philippe qui descend des Orléans qui ont voté la mort de Louis XVI.)


    • Gollum Gollum 20 novembre 19:48

      @Daniel PIGNARD

      il y aura deux cataclysmes pour éliminer les méchants

      Et est-ce qu’il y aura un cataclysme pour éliminer les mous du bulbe ? Ce serait bien car les mous du bulbe c’est vraiment la plaie.. Surtout sur Avox... smiley


    • Gollum Gollum 20 novembre 19:56

      @Daniel PIGNARD

      Le bouleversement sera grand en Europe et partout on établira des républiques.

      Ah tiens ? Je croyais que les républiques étaient déjà installées partout... depuis longtemps... 

      Z’en pensez quoi Pignard ? On établira des républiques à la place de républiques déjà existantes ?

      Cela ne vous titille pas un peu ? Ou faut-il que je vous fasse un dessin comme quoi vos prophéties datent d’une époque où l’on en était encore à une minorité de républiques et que vos textes sont de grossières contrefaçons à but politique ? De la part de milieux monarchistes qui ne pouvaient pas voir en peinture tout ce qui était républicain ?

      Mais je vous laisse à vos naïvetés. Quand on croit qu’il y a encore des ptérodactyles et des mammouths qui se baladent dans la nature je crois que c’est désespéré...


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 novembre 19:15

    Le succès qui sera le triomphe de l’Eglise et des amis de la légitimité prendra sa principale source dans la dévotion au Sacré Cœur.

    >>>(Bizarre, bizarre)

    Cette dévotion sans arrêter les évènements, peut diminuer de beaucoup l’étendue et l’intensité des maux annoncés.

    Ce sera le commencement d’une ère nouvelle de paix et de triomphe pour l’Eglise, ère de conversions innombrables.

    >>>(Oui, un seul troupeau et un seul pasteur promis par Ezechiel 34)

    La France sera pacifiée la première, rendra le calme et la prospérité aux autres nations.

    >>>(c’est exactement ce qu’a prophétisé Saint Rémy au baptême de Clovis.)

    Au IXè siècle, Raban Maur, Archevêque de Mayence, a rendu public le passage suivant qui aurait été prononcé également par saint Remy à la fin de son allocution :

    « vers la fin des temps, un descendant des rois de france régnera sur tout l’antique empire romain.

    il sera le plus grand des rois de france et le dernier de sa race.

    après un règne des plus glorieux, il ira a jérusalem, sur le mont des oliviers, déposer sa couronne et son sceptre, et c’est ainsi que finira le saint empire romain et chrétien ».

    La république aura mis les finances de la France dans un tel état qu’il faudra trois ans à notre Grand Roi pour y voir clair.

    Avec l’Empereur de Russie, il mettra fin à la confusion, à l’usurpation et à l’injustice dans toute l’Europe. Tous deux rétabliront le règne de religion et l’autorité de l’Eglise.

    >>>(Il y aurait donc un accord entre ce grand roi et Poutine qui je pense est le fameux Micaël de Daniel 10 et 12.)

    L’empereur de Russie se convertira à la foi catholique.

    >>>(Je penche plutôt pour la foi chrétienne universelle, c’est-à-dire l’église de Christ englobant les sept églises de l’Apocalypse épurées)

    Celle–ci fleurira dans tout l’Univers, excepté en Palestine, pays de malédiction où doit naître l’Antéchrist. Ceux qui posséderont des biens volés seront les premiers à les rendre.

    Les biens nationaux seront ôtés à leurs acquéreurs.

    Ensuite, il ne fera que prendre la couronne et la placer sur la tête de son héritier direct.

    Après la crise, malgré certaines oppositions faites par le clergé lui-même, tout finira par un Concile général et décisif auquel se soumettra tout l’Univers, jusqu’à la dernière persécution, celle de la Bête, ou de l’Antéchrist.

    Il n’y aura qu’un seul troupeau et qu’un seul pasteur, parce que tous les infidèles et tous les hérétiques, mais pas les juifs dont la masse ne se convertira qu’après la mort de la bête, entreront dans l’Eglise latine.

    Comme pour le peuple juif avec le roi David et Salomon, Dieu a fait une promesse à la France : « Si vous gardez Mes préceptes Je conserverais le trône de votre règne… ».

    Malheureusement, ni les roi David et Salomon, ni la France ne tinrent leur promesse. D’où les grands bouleversements depuis la révolution française. » 

    L’abbé Souffrand, en 1821, annonce la révolution et l’invasion russe, le retour sur le trône de la descendance de Louis XVII, puis la conversion de la Russie, celle des hérétiques et des Infidèles.

    Il ajoute au sujet de l’Angleterre :

    « Murée dans son égoïsme, elle connaîtra une révolution des plus sanglantes ; la reine, celle qui aura couché dans le lit de Marie-Antoinette, aura le même sort que cette Reine.

    >>>(Au printemps 1957, Elizabeth II d’Angleterre a visité la France et Versailles et a été dans la chambre de la Reine Marie-Antoinette puis au Grand Trianon et le Prince Philip qui a dormi dans le lit de Louis XVI.)

    https://maria-antonia.forumactif.com/t5571-elizabeth-ii-a-paris-vive-la-reine

     

    Celle qui régnera sera épargnée ainsi que ses enfants ; elle sera obligée de demander de l’aide au Roi de France et elle se fera catholique, suivie de son peuple.

    L’Angleterre aura tout perdu ou presque tout…

    Ces choses arriveront quand on se parlera et qu’on ira d’un bout à l’autre de la terre… »

    >>>(le temps où arriveront ces choses est donc lorsque internet sera inventé et utilisé couramment, donc maintenant.)

    Autre prédiction de l’abbé Souffrant :
    « L’année des deux printemps, la République mourra dans l’opprobre général... Les mauvais se disputeront entre eux et s’entre-tueront, les bons n’auront pour ainsi dire rien à faire ».

    >>>(l’automne de l’année 2020 passe pour très doux en température et peut donc sputenir le nom de deuxième printemps)


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 22:46

    Bah c’est Le Goff et l’école des anales soit disant marquée a gauche qui a dépoussiérée l’histoire. Voir le moyen âge .


Réagir