jeudi 22 juin - par Libertad14

Face à face

Voilà les élections législatives sont terminées.

Le nouveau Gouvernement et son parlement vont tenter de mettre en œuvre leur stratégie du tout patron. Bien que les médias parlent d’une vague, d’une majorité absolue de députés pour la politique de Macron, il serait bon de rappeler que cette majorité est relative puisque 52% des électeurs ont préféré s’abstenir plutôt que de cautionner ce système faussement démocratique et sa politique libérale qui va pénaliser les classes défavorisées ainsi que les classes moyennes. De ce fait, les macronistes n’obtiennent que 16,55% des inscrits !! Avec ce résultat le parti « en marche » obtient 53% des sièges ?? Autrement dit la France sera gouvernée qu’avec une minorité face à une majorité prête à engager l’action pour défendre leurs intérêts.

Ces élus du Capital ont bien compris et savent que cette force silencieuse et mécontente peut à tout moment entrer en action.

 La politique défendue par Macron, (la baisse du coût de la main d’œuvre), est de nature à sauvegarder les intérêts patronaux en réduisant le montant des charges salariales pour les entreprises. Aussi ce gouvernement d’obédience patronale veut aller très vite afin de prendre de court l’opposition ouvrière et imposer le plus vite possible le pouvoir absolu des chefs d’entreprise dans leurs établissements.

 Dans les mois qui vont suivre nous allons assister à un face à face entre les forces politiques qu’incarnent ce nouveau gouvernement et la majorité du peuple abstentionnistes et opposants à cette politique libérale. Déjà des forces se regroupent comme le « Front Social » qui entend s’opposer à la casse du droit du travail

 Si les grands moyens d’informations tentent de minimiser les causes et les raisons de ce taux d’abstention, en parlant de canicule qui aurait fait que les électeurs auraient préféré la promenade aux bureaux de votes, c’est pour ne pas reconnaitre la réalité. La vraie raison dans sa globalité c’est que ces abstentionnistes en ont marre d’être manipulés, abusés et trahis par des politiciens fermés aux attentes des besoins et prises en compte des revendications de la majorité des français. Malheureusement les nouveaux venus qui représentent « La République En Marche » sont soit des patrons d’entreprise, soit des professions libérales, soit des cadres. Où sont les représentants élus des travailleurs, dans ce que la presse appelle la nouvelle majorité ?

 Déjà des discordances se font entendre dans l’équipe gouvernementale avec des remaniements ministériels qui semble écarter bon nombre d’élus du MODEM. Serait-on en train d’assister déjà à la mise en application de la pensée unique « la pensée macroniste » écartant tout simplement tous ceux qui pourraient s’élever contre le pouvoir des multinationales et des banques. 

 A l’issue de ces élections nous constatons que si les hommes ont changé au gouvernement, à l’assemblée générale, l’idéologie dominante est restée la même à savoir « la protection du Capitalisme Européen par la confiscation du pouvoir économique et politique du pays ». Cette minorité soutenue par les puissances de l’argent et de la combine politicienne entendent perpétrer ce système corrompu et vicieux « En Marche » ne représente que 7 826 000 électeurs alors que « les abstentionnistes » en représente 27 126 000 environs 3 fois plus !! La vraie et la seule majorité dans ce pays ce sont les abstentionnistes et dans ces gens une grande majorité de travailleurs. Les instances législatives et gouvernementales devront en tenir compte si le capital ne veut pas être confronté à des luttes puissantes.

 Si le pouvoir en place ne devait pas tenir compte des attentes ni des besoins du peuple alors là la grande presse pourrait parler non pas d’une vague, mais d’une déferlante qui pourrait mettre à mal cette dictature capitalo-patronale.

22/06/2017




Réagir