lundi 18 mai - par Taverne

Fallait-il terroriser la jeunesse ?

On a poussé la jeunesse à se sacrifier pour les vieux. Ce scénario ressemble trop étrangement à celui des guerres passées. On n’a pas envoyé les jeunes à la mort au sens propre du terme, mais à une autre forme de mort : la privation de vie par restriction des libertés et par la terreur.

On a voulu pétrifier la jeunesse, la briser dans son élan vital et dans ses aspirations légitimes qui sont pourtant les conditions de son épanouissement présent et futur.

Mais au nom de quoi s’est-on arrogé le pouvoir de prendre une décision aussi grave ? Est-ce au nom de la protection de l’électorat qui vote pour le pouvoir actuel ? Est-ce pour dissimuler les dangereuses défaillances des gouvernements successifs et les manques cruels de moyens sanitaires (lits, masques, tests…) ? On a repoussé la date du confinement au nom de la politique, pour permettre au premier tour des élections municipales d’avoir lieu. En faisant cela, on a créé un retard conséquent qui a nécessité ensuite la funeste décision d’un confinement brutal. L’urgence ainsi créée a justifié, faute de temps et de préparation, le recours à la peur généralisée et à la sanction. 

Ne serait-ce pas ici le vrai sens de l’expression « quoi qu’il en coûte » employée par le chef de l’Etat ? Protéger les vieillards, « quoi qu’il en coûte » pour l’espérance de la jeunesse et pour son développement…

Publicité

Mais qu’en coûtera-t-il pour les jeunes ? Il en coûtera un traumatisme durable pour une partie d’entre eux. Il en coûtera un surpoids énorme de dettes publiques pour eux dans l’avenir. Car il leur faudra bien tôt ou tard rembourser ce « pognon de dingue » qui n’empêchera pas les vieux sauvés de mourir dans quelques mois ou quelques années. Tout ce que la médecine aura pu faire, c’est de prolonger un peu leur existence en leur laissant des séquelles qui les auront fragilisés. Le refus de la mort ne pousse-il pas notre société à repousser toujours plus loin l'échénace fatale, fût-ce au prix démesuré d'un déploiement technologique qui transforme les patients moribonds en cobayes et les prive de dignité ?

Quant aux jeunes, aux âges déterminants de la petite enfance et de l’adolescence, les expériences de vie n’auront pas pu se dérouler librement et cela risque de marquer de façon indélébile la mémoire physique et mentale de nombreux enfants et adolescents qui ont vécu confinés dans la peur.

Quel fut le levier de tout cela ? Un mensonge !

Il a été prétendu que les enfants et les adolescents étaient des agents super contaminateurs du virus. Qu’est-ce qui permettait scientifiquement d’affirmer cela ? Rien du tout. On dit aujourd’hui que l’on a retenu une « hypothèse » possible. En d’autres termes, on a retenu un scénario purement hypothétique pour fonder une politique d’information sanitaire erronée. En fait, deux hypothèses du pire ont été admises comme vraies et imposées aux consciences : celle que je viens d’indiquer et l’hypothèse d’un nombre épouvantable de morts : des centaines de milliers. C’est en s’appuyant sur les deux hypothèses du pire que l’on a décidé d’attenter dans la précipitation aux libertés les plus fondamentales.

En faisant cela, on a amputé la jeunesse d’une part précieuse de sa vie, de ses premières expériences, de ses premiers émois. Des séquelles collectives sont à craindre et cela dans la longue durée. Les « sociétés savantes », quelques blouses blanches bien intentionnées, se sont rendues complices du pouvoir dans cette affaire. Les médias on fait le reste avec le choc des mots et des images. Ces brancards, ces fosses communes en Amérique, ces malades au souffle court qui témoignent à leur sortie des services de réanimation.

Publicité

Les vieux qui dirigent notre pays auraient-il peur des enfants ? N’est-ce pas eux qui accusait le peuple de phobie des Asiatiques au début de l’épidémie ? Ils ont été en proie aux mêmes frayeurs que nous et ils y ont cédé...

Avec quelle légèreté ils ont imposé leur scénario du pire et appliqué consciencieusement les décisions qu’ils en ont tirées ! Il leur sera difficile de rester crédibles désormais dans leur information et la défiance est installée pour longtemps.

Pourtant, il est prouvé que l’on pouvait éviter ce saccage de la jeunesse. Il suffit de regarder du côté de certains pays comme le Portugal.

La question reste donc ainsi posée : « fallait-il terroriser la jeunesse ? ». Il ne s’agit pas d’incriminer un responsable en particulier mais de se poser la question collectivement. Avons-nous laissé le pouvoir aux blouses blanches ? Avons-nous donné quitus au Pouvoir de décider à notre place par peur ? Les responsables eux-mêmes ont-ils été à la hauteur ? Toutes ces interrogations méritent un approfondissement et des débuts de réponse qui pourront prendre de longues années. Et il va falloir soigner à présent les traumatismes. Un fléau sanitaire et social que l’on aurait pu éviter en grande partie se présente devant nous.

 



53 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 mai 14:53

    Mensonges, contradictions et saturation de l’« informaton » uni polaire et monothématique sont les caractéristiques de ce coup d’état planétaire. Il n’y a rien à justifier ni à analyser. La stratégie du choc a marché, encore mmieux qu’au Chili, mieux que le 11 septembre et Charlie à côté, c’était du pipi de chat !

    Les enfants ? Ils sont contents ; comme les toxicomanes sont contents quand on augmente les doses. Ils étaient accros au smartphone, maintenant ils sont dépendants à la connexion et aux GAFAM. 

    Ils sont comme Eve : ils ne savent pas ce que le serpent leur a vendu et croient que le jardin d’Eden était fait pour les emprisonner. Vive leur « liberté ». 


    • Taverne Taverne 18 mai 15:29

      @Séraphin Lampion

      Les « enfants contents » ? Pas ceux qui seront précipités dans une plus grande pauvreté avec le chômage de leurs parents ni ceux qui souffriront de blocages et seront amputés de leur capacité à vivre. Renoncement par peur à sortir, à parler aux autres, à retourner travailler, à aller chez le médecin...Renoncement à l’espoir et à la liberté. Eux qui avaient déjà pour horizon le sort de la planète, la dette nationale et le chômage...


  • Taverne Taverne 18 mai 15:08

    Une société saine préfère parier (*) sur la force et l’énergie de sa jeunesse que sur ses bataillons du 4ème âge. Cela ne signifie pas qu’il ne fallait pas protéger les vieux. Mais pas à ce prix là.

    (*) (puisqu’il fallait faire un pari (face à l’incertitude quasi totale)


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 19 mai 11:21

      @Taverne Bon article. Ceci dit, on n’a pas pour autant protégé les vieux quand on voit que près de la moitié des morts du Covid proviennent des EHPAD. Comparé à l’Allemagne, on pourrait dire que l’on a eu une stratégie anti-vieux. Je crois que vous voyez une stratégie anti-jeunes là où il a surtout de l’incompétence et de la peur.


    • Taverne Taverne 19 mai 11:26

      @Bernard Mitjavile

      Aucune stratégie du tout, je dirai…
      On a épouvanté tout le monde sans protéger efficacement nos aînés.


    • Taverne Taverne 19 mai 11:36

      @Bernard Mitjavile

      Le Conseil d’Etat l’a bien compris : il permet à nouveau la liberté d’exercice des cultes. En effet, il ne reste plus qu’une option : prier !


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 19 mai 12:39

      @Taverne. Au moins une bonne décision du Conseil d’état


  • François Vesin François Vesin 18 mai 15:25

    Nul besoin de les terroriser...hélas !

    Gavés et confinés dans la bétaillère numérique des GAFAM

    ils ne se sont jamais demandé où on les conduisait,

    ils n’ont jamais essayé de sauter en marche,

    jamais même imaginé de faire sauter La Dictature En Marche !

    Ils sont restés connectés les uns aux autres (what else ?)

    pour le meilleurs et pour l’Empire surarmé pour les avilir.

    Macron et ses affidés sont à la veille d’un triomphe

    et le 14 juillet, c’est une jeunesse en liesse qui,

    protégée par la milice, va lui chanter 

    Emmanuel nous voilà...


    • Le421 Le421 18 mai 18:25

      @François Vesin
      Exact.
      Ceci dit, dès qu’il y en a deux ou trois qui se bougent le cul, Castagneur fait donner la milice... Et vite !!


    • Carburapeur Carburapeur 19 mai 14:40

      @Le421

      Héeee 421 ?!
      Ceux qui se bougent le cul ce ne sont pas les jeunes ou du moins, pas beaucoup, à ce que je sache, mais plutôt des vieux !


  • Francis JL 18 mai 15:28

    Tous les enfants de France sont des Greta Thunberg, qui pourront cette fois dire à Macron Philippe « Vous nous avez volé notre enfance ».


    • Francis JL 18 mai 15:29

      Au fait, quelqu’un sait-il si Macron est le père biologique d’un enfant ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 mai 15:56

      @JL

      Si c’était le cas, ce serait triste pour la mère et pour l’enfant : il n’aurait même pas la notoriété de Mazarine.


    • Taverne Taverne 18 mai 16:02

      @JL

      Les traumatismes réels (fin du monde par destruction de la planète) étaient déjà suffisants et ils ont engendré des cas comme celui de Greta Thunberg. Par conséquent, était-il nécessaire d’en rajouter ? Cela ne va qu’aggraver le mal-être et les pathologies des jeunes générations. La dépendance numérique étant à classer au rang de ces pathologies...


  • Jean Guillot le retour Alain Melon 18 mai 15:36

    Non il ne fallait pas terroriser la jeunesse et dire que le pays était en guerre .

    Les premiers jours je suis sortis et j’ai vu qu’il n’y avait pas de cadavres dans les rues comme prévus , la peste ne s’était pas répandu sur le territoire .

    Nous avons eu à faire à une pandémie médiatique mondiale

    L’épidémie se propageait dans les pays riches où il y a de personnes très âgées qui ne tiennent que grâce aux médicaments et si le covid19 débarque c’est l’hécatombe chez les personnes très âgées , comme pour une grippe .

    Pour les autres personnes c’est pas plus dangereux que la grippe

    Non il ne faut pas terroriser les jeunes et les empêcher de se réunir au bistrot surtout en terrasse .

    Les seuls qui devraient porter des masques ce sont les vieux comme moi qui prennent au moins quatre médicaments par jour et encore

    Pour les autres le masque n’est pas nécessaire , possibilité d’attraper la grippe19 qui se soigne très bien avec Zythromax et supplément zinc


    • xana 18 mai 15:44

      @Alain Melon
      "Les seuls qui devraient porter des masques ce sont les vieux comme moi qui prennent au moins quatre médicaments par jour et encore"
      Et encore, comme vous dites.
      Peut-être serait il temps de vous demander si vous avez vraiment besoin de quatre médicaments.
      Moi à 72 ans je ne me rappelle pas quand j’ai pris une aspirine pour la dernière fois. Et je n’ai eu un régime qu’une fois pendant trois mois pour un ulcère de l’estomac. Pas de médoc=qualité de vie !
      Mais faites comme vous voulez...


    • foufouille foufouille 18 mai 16:01

      @xana

      tu es juste bien portant mais tu as pas un cancer ?


    • Le421 Le421 18 mai 18:27

      @xana
      Ulcère de l’estomac ?? Arrow-root, c’est génial !!


  • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 15:40

    Tiens ? Et qui gardait la petite dernière, voire les deux petites dernières quand papa et maman allaient travailler ?

    J’en parle au passé car elle ne peut plus, suite à une erreur d’automédication aux conséquences gravissimes.


  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 18 mai 16:18

    Salut, merci de ces mots Taverne quimpéroise ...oui bien sur c’est le but, tout le monde doit avoir peur = soumission, et le maître sera content pour quelques minutes ,ensuite il lui faudra plus car lui aussi il passe sa vie à essayer de la fuir car vivre = mourir.. notons que lui aussi a peur car il est comme nous avec le pouvoir c’est tout ... dis tonton c’est quoi la peur ? quasiment personne ne sait, car ça fait peur la peur !! .mais ce sont surtout les adultes qui ont les boules en fait..peur de mourir...refus de mourir, refus de l’absolu = refus du réel, = vie illusoire = souffrance = fuite impossible = suicide lent ou rapide, guerres, vols etc plus con et mauvais c’est impossible..je ne nie pas ma naissance mais ma mort si..autant passer sa vie à vouloir que le soleil soir carré et bleu on aurait plus de chances de réussir

    ils sont peut être accrocs aux tél, jeux etc mais eux n’ont pas encore eu le temps comme quasiment tous les adultes genre 95% de participer activement à ce désastre, et d’auto créer cette raclée amplement méritée qui n’est pas finie car « on » n’a encore quasiment rien compris du tout !! certes une majorité des enfants y viendra peut être mais cette société démente n’est pas celle des enfants elle est celle de 90% de crétins adultes qui ont tous joué au monopoly et à la compétition entre nous et qui ont perdu..là on est juste au rdv du bal des perdants qui pleurent sur eux même et sur les effets dont ils ont eux même créé la cause et qui même là n’ont toujours pas compris que la compétition et société verticale financière et sociale elle élimine , vole, détruit etc ou qui ont évité de le voir, en pensant se mettre plein des sous-sous dans la popoche , sur son travail ? non c’est impossible donc sur le dos des autres, car moi je vaux plus que tous ces « cons »  !! ..

    Comment en vouloir à ces jeunes avec en général des parents absents, physiquement et-ou mentalement, sauf belles exceptions bien sur, qui ont patiemment tous construit ce désastre qui n’est pas fini, car l’origine du problème demeure et n’est même pas perçu par la masse..ce qui sera nié et avec violence, qui n’ont rien à dire de profond sur rien ou si peu ,ou qui reportent leurs échecs sur la future réussite de leurs enfants et qui confortent aussi ce systeme de compétition entre nous qui tue, élimine est violence, conflit, au cas ou je gagnerais le pactole etc mais quelle bande de « connards » nous sommes devenus nom de dieu ..et cette masse dont bien sur je suis et qui bien sur encore et toujours avec cette arrogance typique du crétin va refuser son rôle actif dans cette sorte de suicide en continuant à ne pas vouloir spontanément coopérer, partager, l’équité etc avec milliards de prétextes pour essayer de cache que ce que je veux c’est plein de pognon et passer à la télé dans "les sous-sous dans la popoche...car je ne veux pas vivre en paix, je veux juste la sécurité absolue dans le combat entre tous ...des malades !!! et plein de pognon..

    ce maître n’est que un effet de ce que nous sommes devenus...il est notre reflet, il est nous, voila pourquoi il nous connaît si bien ...et c’est pas joli, joli....

    Maîtres qui eux là haut coopèrent bien sur..nous c’est tout pour ma gueule et chacun pour soi , je n’aime l’autre que si je peux l’utiliser..comme le maître vous dis je ..

    De plus partout derrière ce qui est dit non seulement nous nions la mort mais en plus maintenant la maladie, tous spécialistes en pseudo virus, façon télévision du maître bien sur alors que genre 52 millions de personnes meurent sur la planète dont on se tape totalement, même ceux des guerres de l’empire , certaines sous nos bombes sans que cela nous touche le moindre du monde un seul de nos neurones, là on vient d’en perdre encore 50% , à ce rythme bientôt il ne nous restera plus que la moelle épinière..ce qui sera encore de trop pour la non vie où l’on se dirige..

    dommage que tout le monde doive prendre cette raclée mais cela indique que la vie est une œuvre collective..ce que même aujourd’hui encore nous nions, plutôt crever que de reconnaître notre tort et que de changer..

    Chez nous, 5 enfants, la mort, le symptôme d’un corps qui a perdu sa balance est intégré , ce ne fut pas toujours ainsi, essayez d’incorporer votre fin à la vie donc à la pensée en clair car c’est bien la pensée devenue totalitaire sur le cerveau qui déconne plein tube chez nous, parlez en à Adam et Eve....c’est libérateur et donne enfin l’énergie pour vivre et on pour le suicide ..nier la mort c’est chercher le suicide...là on est pas mal ...suicide lent pour une majorité..

    bon mon thé est froid zut !!

    Merci Taverne...kenavo ar wouez all..


  • ticotico ticotico 18 mai 17:19

    On a voulu pétrifier la jeunesse, la briser dans son élan vital et dans ses aspirations légitimes...


    Je ne pense pas que cela faisait partie des intentions, même inavouées, de nos glorieux dirigeants. Pour une bonne raison, cela était déjà fait.

    J’ai passé tout le confinement avec ma fille lycéenne, le déferlement d’aberrations auxquel elle a assisté comme nous tous n’a fait que confirmer ce qu’elle pense depuis un moment : « nous n’avons pas d’avenir, nous n’aurons pas de vrai boulot, pas de retraite... et la planète part en vrille ».




  • Esprit Critique 18 mai 17:21

    Effectivement beaucoup de jeunes de Banlieue sont traumatisé, Ils s’attendaient a ce que des hécatombes de vIocques blancs leurs libèrent du territoire ils sont très déçu, ils vont être contraint d’incendier des poubelles de bagnoles des écoles, une charge de travail qui interdit de chercher ou d’apprendre un boulot !


  • Fergus Fergus 18 mai 17:46

    Bonjour, Taverne

    « Il a été prétendu que les enfants et les adolescents étaient des agents super contaminateurs du virus. Qu’est-ce qui permettait scientifiquement d’affirmer cela ? » 

    A la décharge des scientifiques, confrontés à un virus inconnu, reconnaissons-leur des circonstances atténuantes : la plupart des symptômes observés dans un premier temps on fait croire à une forme de grippe nouvelle. Or, il est avéré que les enfants sont les principaux vecteurs de la grippe. D’où l’erreur initiale.


    • Taverne Taverne 18 mai 18:03

      @Fergus

      Si ces scientifiques pensaient à une grippe saisonnière, pourquoi subitement ont-ils épouvanté tout le monde, gouvernement y compris ? Habituellement, leurs consciences n’étaient pas dérangées par les dizaines de milliers de morts de la grippe saisonnière. Le professeur Raoult pensait lui aussi que c’était une grippe mais à aucune moment je ne l’ai vu activer le levier de la peur. Il s’est contenté de soigner les gens.


    • foufouille foufouille 18 mai 18:07

      @Taverne

      les bourgeois comme toi ont eu peur, le pdg de nexity, grosse agence immo est mort du virus.

      tout le monde peut choper la maladie et crever.


    • Fergus Fergus 18 mai 19:26

      @Taverne

      « Habituellement, leurs consciences n’étaient pas dérangées par les dizaines de milliers de morts de la grippe saisonnière »

      La grippe saisonnière est connue et l’on dispose, pour la prévenir, d’un vaccin plus ou moins efficace selon la forme que prendra le virus. Mais au moins il y a un vaccin.
      Faire face à un nouveau virus dont on ne connait pas grand chose et dont on ne peut pas se prémunir est un tout autre défi, potentiellement beaucoup plus mortifère que la grippe saisonnière dont les effets sont de facto atténués.
      Dès lors, on peut comprendre les annonces inquiétantes qui ont été faites par la communauté scientifique.

      Pour ce qui est de Raoult, il n’a effectivement pas actionné le « levier de la peur ». Au contraire, il a pris le virus de haut en affirmant qu’il ferait « moins de victimes que les accidents de trottinette » ! Un propos clairement irresponsable et peu digne d’une sommité médicale !!!


    • velosolex velosolex 18 mai 19:34

      @Taverne
      C’est lié à l’histoire de la pandémie. Le gouvernement a dans un premier temps a été totalement apragmatique, alors qu’il suffisait de voir la politique de Taïwan, autrement informé, pour savoir que faire : Fermer les frontières !
      Résultat à Taîwan, pas de victimes, pas de confinement…...La plus vieille défense contre les épidémies….
      En France, de masques, pas de tests, opération « portes ouvertes pour les chinois » ..Clairement il n’y a pas eu de pilote dans l’avion….
      -Erreur politique énorme, assez incompréhensible. L’OMS, dont la chine a les clés peut être aussi mise en cause, comme désinformateur. Ce n’’est pas la peur à ce moment là qui commande, c’est plutôt la toute puissance, et l’illusion de la force. La peur est cohérente, quand elle amène des décisions pertinentes, à condition d’être coordonné avec la tempérance, et la rationalité. . Il faut attendre très longtemps pour voir la cohérence enfin intervenir, tout en camouflant la réalité. 
      -Dans un second temps, pour rattraper cette vilaine image, le gouvernement s’est attaché à prendre des décisions autoritaires, avec excès, de façon jacobine, comme à son habitude. C’est ainsi qu’il a fallu se confiner même dans les déserts français, de la même façon que dans le 92...C’est pour ça que des flics ont sillonné en moto et en helico des forets et des massifs de plusieurs milliers d’hectares, à la poursuite du rebelle au confinement, en toute irrationnalité, et à grands frais. La peur, la dedans est un outil qui a servi dans la panoplie, de la répression, pour justifier le pire, et faire surtout oublier la génèse de la crise. 


    • Aristide Aristide 18 mai 20:05

      @velosolex

      alors qu’il suffisait de voir la politique de Taïwan, autrement informé, pour savoir que faire : Fermer les frontières !

      J’aime bien cette formulation !
       


    • Zolko Zolko 18 mai 22:33

      @Fergus

      Faire face à un nouveau virus dont on ne connait pas grand chose et dont on ne peut pas se prémunir est un tout autre défi, potentiellement beaucoup plus mortifère que la grippe saisonnière dont les effets sont de facto atténué

       
      donc, quand on ne sait pas, dans le doute, on impose le couvre-feux ? Houlàlà, quelques vieux pourraient mourir, vite, empêchons les enfants d’aller à l’école. Et ensuite, on pestera contre eux car ils sont vraiment trop cons.
       
      Uns société qui sacrifie ses jeunes (son avenir) au bénéfice des vieux (son passé) est une société mourante.

    • Taverne Taverne 18 mai 23:02

      @Fergus

      Je n’ai pas dit que le professeur Raoult est parfait. D’ailleurs personne n’est parfait et s’il fallait reprendre les propos de tous ceux qui ont parlé trop vite dans cette affaire, la liste serait longue. On apprend ce soir que les médecins de Donald Trump lui administrent le traitement de Raoult.


    • Fergus Fergus 19 mai 08:58

      Salut, Paul

      « On apprend ce soir que les médecins de Donald Trump lui administrent le traitement de Raoult »

      Au contraire, il semble que Trump prenne de l’hydroxychloroquine contre l’avis de ses médecins.


    • Taverne Taverne 19 mai 11:22

      @Fergus

      Il « semble » que des centaines de milliers de personnes dans le monde se font prescrire ce remède sur décision de leurs médecins...


    • Fergus Fergus 19 mai 18:45

      Bonjour, Taverne

      Il semble, en effet.
      Et cela bien qu’aucune expérimentation  hormis celles, non protocolaires, de Raoult  n’ait validé les avantages de ce traitement ; certaines de ces expérimentations ont même mis en avant des risques cardiaques.


  • Aristide Aristide 18 mai 18:01

    Ouahh ! Voilà donc que quelques semaines de confinement entraîne « un traumatisme durable  » mieux encore «  cela risque de marquer de façon indélébile la mémoire physique et mentale de nombreux enfants et adolescents »,« on a amputé la jeunesse d’une part précieuse de sa vie, de ses premières expériences, de ses premiers émois.  »


    Pour ceux d’ici qui côtoient des enfants de tous ages, nulles traces de ces traumatisme. 


    « Les vieux qui dirigent notre pays auraient-il peur des enfants ? », ah bon, 


    • Fergus Fergus 18 mai 19:29

      Bonsoir, Aristide

      Vous avez raison, les études semblent montrer que ce ne sont pas les jeunes qui  pour la majorité d’entre eux ont le plus mal vécu le confinement, mais les personnes âgées.


    • Aristide Aristide 18 mai 19:48

      @Fergus

      C’est un événement exceptionnel, qui peut le contester ? Oui, mais voilà que de tous les cotés, les vendeurs de tout et n’importe quoi font les camelots.

      Les complotistes en rajoute une couche. Les politiques qui n’ont aucune écoute habituelle se posent en sauveur et en prophète de la fin du temps ancien. D’autres voient dans les moindres limitations de nos libertés la dictature qui s’annonce. ... Le pire est dans cette description d’une jeunesse sans talents, le nez dans leur smartphone, ...

      Enfin, les bars et restaurants ouvriront, les vacances viendront, la rentrée des classes sonnera la fin de cette période bizarre et l’on découvrira que le monde réel est toujours là ... et qu’il faudra faire comme avant, y vivre ...


    • Zolko Zolko 18 mai 22:37

      @Aristide

      C’est un événement exceptionnel, qui peut le contester ?

       
      ah, et donc, éclairez notre lanterne qu’on rigole un peu : quand est-ce que les Français ont été interdits de sortir de chez eux, magasins fermés, écoles fermées, usines fermées, contrôle généralisé de l’autorisation de sortie par la gendarmerie (3 fois pour moi) ... la dernière fois ?
       
      C’était sous l’occupation Nazi. Vous êtes en bonne compagnie.

  • Le421 Le421 18 mai 18:18

    Honnêtement, si je prends le cas de la fille de ma voisine (17 ans), elle n’a pas été terrorisée du tout du tout du tout...

    L’occasion était trop belle de restée fermée dans sa piaule le nez sur son doudou à tapoter l’écran... Une excuse inespérée !!


  • velosolex velosolex 18 mai 19:14

    Rien d’étonnant. C’est le principe sécuritaire développée en échelle de pompier la plus longue possible.

    C’est à qui sera le plus « lanceur d’alerte », un beau principe quand il induit une prise de risque, en rapport aux attitudes de repli, et de confort.

    Tout comme le droit de retrait, ces pratiques étaient en effet synonymes d’attitude courageuse, à contre courant de l’orthodoxie dominante. Hors, ceux qui prônent maintenant des mesures de précaution excessives, et de retrait, veulent surtout ne pas avoir à rendre de compte à l’histoire, ne veulent pas être pris en faute si demain, par malheur, la tendance s’avérait détestable…..

    On a failli prolonger le confinement pour les plus de 65 ans, et empêcher toute rentrée, même bien timide pour les enfants, dans cette belle attitude de lanceur d’alerte prônant l’immobilité complète, afin de réduire tout risque de chute. Je ne me fais pas trop d’angoisse pour les enfants, si ce n’est celles liées à la maltraitance de parents confinés avec eux. Chez certains, souvent les plus vieux, c’est clairement l’apragmatisme et la terreur. Certains semblent réaliser à 80 piges qu’ils vont mourir un jour…Croisé une nonagénaire hier sur le trottoir qui s’est mise à crier « Ne m’approchez pas » !…...Le risque de phobie et de conduites obsessionnelles se multipliera si cette crise dure trop longtemps. Déjà on voit les dégâts sur les âmes faibles ; le covid est un révélateur, là comme ailleurs


    • Aristide Aristide 18 mai 20:09

      @velosolex

      Je ne me fais pas trop d’angoisse pour les enfants, si ce n’est celles liées à la maltraitance de parents confinés avec eux. Chez certains, souvent les plus vieux, c’est clairement l’apragmatisme et la terreur. 

      Ah, mon pov monsieur, les parents sont des bourreaux en puissance et les vieux sont des trouillards, les enfants et les jeunes ne valent pas mieux des débiles le nez dans leur smartmachin, reste donc que quelques vrais de vrais qui ne s’en laisse pas compter, non mais !!!


  • Miguel Dumay Miguel Dumay 18 mai 20:30

    Face à un problème qui suscite tant d’incertitudes, il est toujours recommandé d’appliquer le principe de précaution pour éviter le pire.

    On n’est jusqu’à présent pas certain si la jeunesse est invincible ou non au nouveau coronavirus.


    • Arogavox Arogavox 18 mai 22:14

      @Miguel Dumay
        
      On n’en est pas certain parce que quelque part des militaires patentés sont chargés, au moins depuis la « grippe espagnole », de questions médicales ; et parce qu’on n’a pas assez de foi en leur capacités d’approcher de leur but ? (passant par des NBC, des P4, et sans doutes quelques secrets ... ) ou parce qu’au contraire on les en croit capables ?


  • Zolko Zolko 18 mai 22:52

    Il en coûtera un traumatisme durable pour une partie d’entre eux. [...] Des séquelles collectives sont à craindre et cela dans la longue durée

    la séquelle risque d’être : pisque c’est comme-ça, alors c’est sans nous. En gros, ils montreront un gros doigt, et rien à foutre du reste. Et du coup :


    Mais qu’en coûtera-t-il pour les jeunes ? Il en coûtera un surpoids énorme de dettes publiques pour eux dans l’avenir. Car il leur faudra bien tôt ou tard rembourser ce « pognon de dingue »

    Vous pouvez vous asseoir sur cette dette, ils ne la rembourseront pas. En fait, ils ne travailleront pas ... et pourquoi aussi ? Puisque l’argent tombe du ciel, même quand les adultes ne travaillent pas, pourquoi faudrait-il qu’ils travaillent ? Et pour rembourser des dettes qui ne sont pas les leurs ? Et pour se faire insulter par les crétins adultes qu’ils sont des incapables ?

     

    Je ne pense pas que le gouvernement mondial ait compris l’ampleur du désastre qu’ils ont déclenché. J’ai 2 ados à la maison : s’ils sont représentatifs, y en a qui se sont fourrés le doigt dans l’oeuil jusqu’au genou.

     


  • Taverne Taverne 18 mai 23:14

    Quel message la jeunesse retiendra—elle ? Que la liberté n’est qu’une option ? Que que l’on n’est libre que si on a l’autorisation expresse du gouvernement ? Que toute liberté n’est que provisoire et limitée ? Que la meilleure protection, c’est celle qui émane de l’autorité toute puissance de l’Etat et qu’on ne la discute pas.

    Est-il raisonnable d’inculquer ce genre de principes aux jeunes quand on sait déjà que beaucoup d’entre eux ne s’opposeraient pas à un pouvoir autoritaire (selon des sondages) ?


  • pallas 19 mai 00:43

    Ouf

    Te voila revenu a la normal

    J’en suis heureux

     smiley

    Ces derniers temps, vous m’étiez inquiétant

    Salut


  • julius 1ER 19 mai 01:06

    quand je lis la prose de l’auteur, je me dis que ceux qui ont fait Mai/Juin 1968

    ont dû être sacrément « traumatisés » !!!!

    à tel point d’ailleurs que la Grippe de 69/70 qui a fait 35000 morts en France est passée totalement inaperçue ..... cherchez l’erreur !!!!

    on voit bien que les survivants de l’époque, les Cohn Bendit, Bruckner, et autre R Goupil sont restés hémiplégiques du cerveau !!!

    encore une fois le dernier mot à Talleyrand avec son bon mot, oh combien actuel :

    "tout ce qui est excessif .... est insignifiant !!!!


  • Article paradoxal. Car pour soigner ces jeunes (on suppose par des psys), Il va falloir investir dans la santé mentale. Ceux qui connaissent le secteur savent qu’il y a énormément de conflits entre le secteur somatique (qui s’occupe du corps) et le mental (ceux qui s’occupent des troubles mentaux). Il faut savoir qu’un cabinet privé de psy coûte aux alentours de 100 000 euros. Seuls les psychiatres sont habilités à permettre un remboursement d’une partie des frais d’honoraires. Blouses blanches contre cellules grises... En plus avec les restrictions, les psys bien formés se font rares,... Cela nous prépare à une énorme catastrophe ;


  • troletbuse troletbuse 19 mai 13:05

    Ben oui. Cette mage n’est pas à mettre entre toutes les mains.  smiley

    https://fr.news.yahoo.com/ch%C3%B4mage-partiel-muriel-p%C3%A9nicaud-t-164548464.html


  • Dans le futur, il y aura de plus en plus de "borderline’. Le mieux est encore de ne plus faire d’enfants. Les jeunes actuellement sont très fragiles et il y aura de plus en plus de burn (dépression, alcoolisme,...). Générations doublement sacrifiée. Ceux qui malgré tout on voulu faire des enfants ont aussi leur part de responsabilité. On ne peut être forcé de choisir entre une personne âgée ou jeune.


  • Je parle de ce que j’observe autour de moi. Les enfants des soixante-huitard sont très immatures et vont mal. 


    • Taverne Taverne 19 mai 14:06

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Je suppose qu’ils ne vont pas aller mieux après avoir entendu Macron dire « il n’y a jamais eu de rupture de masques ». « La vérité en marche » ! Ce qui fonde la vérité des gouvernants, ce sont des statistiques et des projections, qu’ils peuvent arranger et présenter à leur guise. Ce n’est évidemment pas là la source de la vérité. Mentir aux jeunes en permanence ne les rendra pas plus matures.


  • Carburapeur Carburapeur 19 mai 14:47

    Ta montre s’arrête : mince, la pile est vide !

    On jette.

    Ah, la belle montre neuve.

    Oh, papy va mal... on laisse...

    On enterre,

    Oh, le bel héritage !

    Logique tout ça


Réagir