vendredi 20 mai 2016 - par attis

Falsification des données prouvant les liens entre vaccin ROR et autisme

Deux articles en un : tout d'abord la traduction d'un article paru le 29 juillet 2015 sur le site de Sharyl Attkinson, journaliste indépendante, qui a été la première à révéler au public cette manipulation des données par le CDC. Suit la traduction d'un appel lancé par la Weston A. Price Foundation, et qui revient sur les derniers développements de cette affaire.

Un scientifique de haut niveau travaillant au Center for Disease Control (CDC) a fait une déclaration sans précédent : ses collègues et lui ont se sont rendus coupables de fraude scientifique en occultant l’existence d’un lien significatif entre les vaccins et les cas d’autisme chez les enfants noirs.

Tout aussi ahurissant, le scientifique du CDC, le dr. William Thompson, déclare que les coauteurs de l’étude « ont prévu une réunion pour détruire les documents relatifs à l’étude. Les quatre coauteurs se sont réunis et ont amené une grande poubelle dans la salle de réunion, ont passé en revue toutes les copies papier des documents que nous avons estimés devoir écarter, et les ont mis dans une énorme poubelle. »

Malgré ce témoignage, que le dr. Thompson a fourni au député Bill Posey (Républicains, Floride), il y a peu de chances qu’une enquête sérieuse puisse voir le jour.

Dans un environnement médiatique qui ne serait pas sous influence, ces allégations feraient les gros titres de la plupart des organes de presse et déclencheraient des enquêtes fédérales. Toutefois, les intérêts de la puissante industrie pharmaceutique sont puissamment représentés au Congrès et dans les médias, que ce soit par l’intermédiaire de lobbyistes, de la propagande, et des dollars de la publicité.

Les données supprimées suggéraient que les risques d’autisme étaient accrus pour les afro-américains mâles qui recevaient le vaccin ROR avant l’âge de 36 mois

- Dr. William Thompson, scientifique au CDC

C’est pourquoi le député Cosey s’est résolu ce jour à tout simplement lire certaines des déclarations du dr. Thompson devant la Chambre des Représentants... y compris la partie dans laquelle Thompson déclare avoir conservé certaines des preuves jetées à la poubelle, dans le cas improbable où une institution scientifique ou une commission d’enquête neutres souhaiteraient en prendre connaissance.

Posey cite Thompson : « Comme j’ai supposé que c’était illégal, et que ceci violerait à la fois des demandes FOIA [Freedom of Information Act] et du DOJ [Department of Justice], j’ai conservé des copies papier de tous les documents dans mon bureau, ainsi que tous les fichiers informatiques associés. »

Le CDC et le coauteur de l’étude avec Thompson, le dr. Frank DeStefano, directeur de la sécurité immunitaire au CDC, ont défendu l’étude controversée telle qu’elle a été publiée à l’origine. Le dr. DeStefano l’explique ici en détails.

Pour conclure, le député Posey déclare sans ambiguïté qu’il est favorable aux vaccins. Toutefois, les campagnes de propagande décrivent faussement quiconque s’inquiète des problématiques de sécurité liées aux vaccins, comme étant opposé aux vaccins.

 

****************************************************************************************************

 

D'après de nombreuses sources fiables, le dr. William Thompson, scientifique de haut niveau et lanceur d'alerte au CDC, va bientôt publier une rectification des données contenues dans une étude controversée publiée pour la première fois en 2004. Si cela est vrai, c'est extrêmement inquiétant. Pendant plus d'une décennie, les officiels ont cité cette étude pour réfuter tout lien entre le vaccin contre la Rougeole, la Rubéole et les Oreillons (ROR) et l'autisme, et pour refuser toute compensation aux parents dont les enfants ont été les victimes du vaccin ROR.

Le dr. Thompson a admis dans des conversations téléphoniques enregistrées et dans une déclaration transmise par l'intermédiaire de son avocat, que lui et les autres auteurs de l'étude, parmi lesquels des cadres de haut niveau du CDC, ont manipulé les données et violé les protocoles expérimentaux pour cacher leurs découvertes liant le vaccin ROR et l'autisme. Dans ce qu'on ne pourrait qualifier que de fraude scientifique, le dr. Thompson est donc sur le point de publier « une rectification » des données, une tentative évidente pour tenter d’exonérer le vaccin ROR.

Cette rectification intervient peu après la sortie du documentaire Vaxxed : From Cover-Up to Catastrophe, qui expose les fraudes, les obstructions à la justice et les mensonges du CDC eut égard au vaccin ROR. Vaxxed a reçu une couverture médiatique internationale et a ouvert les yeux des américains sur les activités criminelles du CDC. Il est suspect que Thompson et le CDC décident aujourd’hui, vingt mois après que Thompson ait pour la première fois pointé les fraudes et les mauvaises intentions du CDC, de prendre des mesures et de publier une rectification des données.

Bien que le CDC prétende ne pas connaître d’un lien entre le ROR et l’autisme, la déclaration du dr. Thompson au membre du Congrès Bill Posey (Républicain – Floride), lorsqu’il a remis des milliers de documents à ce dernier, est pourtant sans ambiguïté : « Nous avons posé que si nous trouvions des effets significatifs sur le plan statistique aux seuils de 18 ou 36 mois, alors nous conclurions que la vaccination précoce des enfants avec le vaccin ROR pourrait entraîner des caractéristiques ou traits s’apparentant à l’autisme. »

En réalité, les données du CDC ont bien montré des effets significatifs sur le plan statistique au seuil des 36 mois, preuve que le CDC savait que leur étude a révélé un lien causal entre le vaccin ROR et l’autisme. Le CDC a réagi à cette découverte en manipulant les données pour supprimer cette découverte.

L’agence et le dr. Thompson pratiquent du « ratissage de données », en utilisant des données scientifiques collectées dans un but précis pour remplir d’autres objectifs. Ces pratiques démontrent l’absence totale d’éthique scientifique du CDC, une agence fédérale chargée de protéger la santé publique.

D’après le député Posey, après avoir camouflé le lien entre le vaccin ROR et l’autisme dans leur étude, les auteurs se sont retrouvés dans une salle de réunion du CDC pour détruire les documents.

Les données et les analyses de 2004 sont corrompues et il n’est donc ni responsable ni opportun de dépenser l’argent du contribuable pour réanalyser ce qui a déjà été manipulé de manière illégale. De plus, en tant que partie prenante auto-proclamée à cette manipulation, le dr. Thompson ne peut être considéré comme fiable pour toute donnée ou analyse, particulièrement alors qu’il est toujours employé par le CDC.

Tous ces éléments démontrent que le CDC n’est pas digne de confiance. Lorsque le CDC martèle que le vaccin ROR ne provoque pas l’autisme ou qu’ils n’ont en leur possession aucune étude qui démontre que les vaccins sont en lien avec ou causent l’autisme, ils font preuve d’un comportement criminel et se rendent complices de la détérioration de la santé d’enfants dans le monde entier.

Il est clair que le CDC n’est pas digne de confiance et qu’il a sciemment commis une fraude scientifique. Nous, les sous-signés, demandons au Congrès et au Département de la Justice que les dirigeants du CDC et les auteurs de l’étude, les docteurs Frank DeStefano, Coleen Boyle, William Thompson, Tanya Karapurkar Bhasin, et Marshalyn Yeargin-Allsopp, répondent de leurs actes criminels.

Nous demandons également au Congrès que toute supervision des vaccins soit retirée au Department of Health and Human Services. Nous demandons au Congrès d’abroger immédiatement le National Childhood Vaccine Injury Act, qui accorde l’immunité juridique aux fabricants de vaccins, et supprime ainsi toute incitation à garantir l’innocuité des vaccins. Finalement, et par-dessus tout, nous demandons aux législateurs des états d’abroger immédiatement toutes les lois contraignant à la vaccination à travers le pays, car c’est le droit inaliénable de chaque individu de déterminer ce qui est introduit dans leur corps et dans celui de leurs enfants.

Weston A. Price Foundation

A Voice for Choice

Age of Autism

Alliance for Natural Health

Children’s Medical Safety Research Institute (CMSRI)

Green Med Info

Thinking Moms Revolution

Dr. Toni Bark, MD, Co-Producer of Bought

Producers of The Greater Good



28 réactions


  • GerFran 20 mai 2016 17:19

    Vaccins et autisme : liens confirmés et crimes confessés, stop à la censure ! 




    • njama njama 20 mai 2016 17:44

      @GerFran

      Version plus longue, en anglais 27’03 - (le sous-titrage en anglais peut être activé pour aider à la compréhension)

       VAXXED : From Cover Up to Catastrophe MUST WATCH !

      https://www.youtube.com/watch?v=neNn97UUM88

      ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) se dit MMR dans les pays anglo-saxons pour Measles-Mumps-Rubeolus

      * Le Dr Andrew WAKEFIELD, qui a découvert un lien possible entre le vaccin Rougeole, Oreillons, Rubéole (ROR) et l’autisme a été persécuté dans son pays, la Grande-Bretagne, et il a dû se réfugier aux Etats-Unis ayant reçu des menaces de mort. Il a été mis en accusation et traîné devant la justice. Dans une action en justice menée par les parents d’enfants autistes, ceux-ci ayant voulu se portés parties civiles se sont vus refuser l’aide judiciaire à cause de la réputation « sulfureuse » du Dr Wakefield aux yeux du juge.
       Cependant, le procès du Dr Wakefield est en rade pour l’instant, depuis que l’on a découvert que le juge qui a supprimé l’aide judiciaire aux plaignants est le frère du patron du journal médical « The lancet », qui est lui-même directeur non exécutif de la firme GlaxoSmithKline, fabricant du ROR.
       (à suivre)

       source http://www.alis-france.com/


    • sls0 sls0 20 mai 2016 20:48

      @foufouille
      Il y a une corrélation de 0,99 entre l’autisme et le roundup aux USA comme en Argentine, Mexique, ect....

      Je ne dis pas qu’il n’y a pas de corrélation entre le vaccin et l’autisme mais si je me base sur le fait qu’en Afrique d’après l’article de foufouille avec le même vaccin il n’y a pas d’autisme ni de roundup, je me pose des questions.

      Pour l’instant c’est MONSANTO qui doit apprécier cet écran de fumée.

      Même si on falsifie les chiffres d’une analyse, les données brutes existent toujours. Pour celui qui aime les statistiques, les USA c’est le pays rêvé coté données brutes.

      Ca fait 4 jours que j’aide une étudiante en médecine pour faire une étude sur le diabète et les chromosomes incriminés, mes sources sont : Department of Biological Statistics and Computational Biology, Cornell University, Ithaca, NY 14850 ; Human Genetics Program, Department of Pediatrics, New York University School of Medicine, New York, NY 10016 ; Arizona Research Laboratories Division of Biotechnology and Department of Ecology and Evolutionary Biology, University of Arizona, Tucson, AZ 85721 ; and Department of Genetics, Stanford University School of Medicine, Stanford, CA 94305.
      J’ai même maintenant de code génétique du pygmée Mbuti.

      A part le nom, on a l’âge, le sexe, la race, ect.... Si on rentre dans le particulier les soins assez souvent.

      J’ai même récupéré les données de la République Dominicaine chez eux ce qui a simplifié le travail. La génétique confirme, si l’on a des ancêtres africains, on se méfie du sucre.

      Si on veut refaire l’étude ’’falsifiée’’ c’est faisable, mais il faut tenir compte du roundup, lui c’est corrélations historique et géographique. C’est comme regarder une bougie en plein soleil, on va peut être voir sa lumière mais c’est le soleil qui éclaire.


    • foufouille foufouille 20 mai 2016 21:12

      @sls0
      sauf que l’autisme ou TSA est assez mal diagnostiqué même en france. et très rare jusqu’a preuve du contraire.
      des tas de théories sont acceptés pour le diabète, y compris à cause d’un gros surpoids. mais cela se peut que comme pour le lait, certains peuples ne puissent pas bien assimilé trop de glucides.
      la médecine est très compliquée.


    • sls0 sls0 21 mai 2016 05:06

      @foufouille
      Pour un travail d’une étudiante, ces derniers jours j’ai fait avaler des codes génétiques et des codes de maladies à mon ordinateur, plutôt à R un logiciel de stats, chez moi il y a une corrélation entre le diabète et un profil génétique, quand je dit chez moi (République Dominicaine) ça rejoint des études US. Si on est d’origine africaine on est dans une population à risque, l’asthme c’est pour les européens localement.
      Soi dit en passant, les chiffres dominicains je les ai trouvé chez les gringos, c’est vraiment le big data chez eux. Chez moi on trouve aussi, c’est dispersé, c’est en pdf, c’est chiant.
      Maintenant je peut dire à mes voisins qu-ils sont plus éloignés génétiquement du pygmée Mbuti que du pygmée Biaka.

      Ca remonte à loin, peut après la sortie du livre de Pierrefitte quand la Chine s’éveillera, j’avais dit que pour éviter une invasion chinoise, il suffisait de mettre des calendos dans l’Oural, les asiatiques ne supportent pas. J’ai toujours entendu que le lait et une majorité d’asiatiques ce n’était pas toujours le grand amour. J’ai un jour vu un carte de tolérance au lactose, de mémoire, ça n’avait pas les mêmes frontières que des zones génétiques, ce doit plus être une descendance de pasteurs qui doit en être la cause mais je m’avance peut être.


    • foufouille foufouille 21 mai 2016 10:35

      @sls0
      la version génétique est la plus récente et probable vu que les diabètiques ne sont plus gros a 80% ..........
      pour les africains, c’est un peu différent vu qu’il existe un quatrième type de diabète pour eux mais qui est temporaire. il me semble que c’est plus courant aussi.
      la digestion du lactose est lié a une enzyme présente par muttation génétique uniquement chez les éleveurs d’animaux laitiers. cette mutation est apparu environ dix mille ans avant nôtre époque. pour les autres, le lait est limité a une très petite quantité, puis a une obligation de manger des produits laitiers très souvent pour conserver la flore intestinale.
      de même certains peuples esquimaux sont pratiquement carnivores.


    • sls0 sls0 21 mai 2016 17:00

      @foufouille
      Un moment j’aidais une diabétique ici mais je suis arrivé un peu tard, si le paiement de ses anti douleurs aurait été en sucre, j’aurais payé 100-150 kg par mois, le sucre vaut 0,4€ le kilo, ça abuse en consommation et les cannes à sucre c’est pas cela qui manque.
      Le soda le moins sucré ici c’est le coca.
      La dame est morte à 47 ans du diabète,les amputés c’est visible ici. Ma mère à 83 ans, ça faisait des décennies qu’elle se soignait, ici on meurt rapidement avec le diabète.
      Ici j’ai une vision différente du diabète, les dégâts sont différents.


    • foufouille foufouille 21 mai 2016 20:29

      @sls0
      cette personne a bien vu sa santé se dégrader ?
      sans médocs, un régime sévère est suffisant mais assez chiant. pour le type 2.


    • sls0 sls0 21 mai 2016 21:42

      @foufouille
      J’ai quitté la France parce que les gens ont peur de leur ombre. Donc ici les gens s’en foutent un peu.
      Au bistrot du coin, pas de discussion de prostate, de terrorisme, c’est plus orienté festif et le présent, demain c’est un autre jour.
      Il m’arrive de voir des morts violentes, ni moi ni les gosses présents ça nous empêche de bien dormir, c’est un autre monde.

      Un régime au présent pour un avenir dont on s’en fout un peu, pas trop à la mode.
      12 fois plus de morts en deux roues qu’en France, ça donne une idée de l’insouciance.


    • foufouille foufouille 21 mai 2016 23:16

      @sls0
      vivre juste vingt ans est assez court. même quarante est pas si long.
      ou c’est juste que ton pays est tellement pourri que vivre vieux est pas agréable ?


    • njama njama 22 mai 2016 10:54

      sls0 ressort toujours son même refrain de la corrélation entre autisme et Roundup pour exonérer les vaccins, ou une part très probable de responsabilité des vaccins, mais cette analyse ne tient pas la route, au moins pour deux raisons :

      > la première, est que l’autisme atteint plus les garçons que les filles. Ce qui ne saurait trouver d’explications biologiques pour une intoxication purement chimique censée produire les mêmes effets sur les organismes dont la nature cellulaire est identique.

      Round up, principe actif le glyphosate (N-(phosphonométhyl)glycine, C3H8NO5P)

      > la seconde, est que les populations urbaines, ou péri-urbaines ne sont pas exposées aux épandages de celui-ci, et manifestent pourtant des cas d’autismes.

      D’autre part, si cette corrélation était vraiment établi, compte-tenu des dangers pour la santé publique, on se demande bien pourquoi l’Union Européenne tergiverse pour l’interdire et propose de prolonger son utilisation pour quinze ans  !

      http://www.sudouest.fr/2016/03/09/glyphosate-l-element-cle-du-roundup-face-aux-doutes-de-l-europe-2295888-4696.php

      Quant à la vraie fausse interdiction en France du Roundup, c’est un coup de com de Ségolène Royal


  • njama njama 20 mai 2016 17:48

    Robert de Niro a-t-il subi des pressions pour déprogrammer en dernière minute du festival du film de Tribeca dont il est président, le documentaire « Vaxxed : from cover-up to catastrophe » , car il déclarait peu avant dans une interview tv :

    « EVERYONE SHOULD SEE VAXXED » 
    https://www.youtube.com/watch?v=KpveCwHi8ug



  • Odin Odin 20 mai 2016 20:21

    La doctrine pharmaceutique est :

    Le bénéfice de la vaccination prime sur les effets indésirables.

    En d’autres termes :

    Les maladies neurodégénératives, telles que la Maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la Maladie de Huntington ou encore la sclérose latérale amyotrophique sont des maladies chroniques invalidantes à évolution lente et discrète. Elles provoquent généralement une détérioration du fonctionnement des cellules nerveuses, en particulier les neurones, pouvant conduire à la mort cellulaire (ou neurodégénérescence) l’autisme, sont les effets indésirables de ces vaccinations mais ne priment pas sur les bénéfices financiers des laboratoires pharmaceutiques.

    Donc cette demande :  « au Congrès d’abroger immédiatement le National Childhood Vaccine Injury Act, qui accorde l’immunité juridique aux fabricants de vaccins, et supprime ainsi toute incitation à garantir l’innocuité des vaccins. » 

    Restera malheureusement lettre morte.


  • Le Sudiste Le Sudiste 21 mai 2016 02:15

    Bonjour Attis,
    Concernant le CDC, on peut ajouter une toute petite info...
    La directrice du CDC jusqu’en 2009 notamment chargée alors de la grippe imaginaire H1N1, si, celle où l’on devait tous mourir et où l’on a ouvert des gymnases pour piquer les bestiaux... a démissionné en 2009 pour aller bosser où ? Rhooooo.... Chez Merck ! Division vaccin... Merck qui s’était associé avec Sanofi Pasteur pour éventuellement faire un peu de sous. Bon, là, Sanofi et Merck viennent de divorcer à l’amiable. En même temps, les deux sont un peu emmerdés entre autre because les ravages du Gardasil qu’ils commercialisent tous les deux.
    Sait-on jamais, peut-être qu’un jour les gens en auront marre de se faire piquer pour être malade.
    Donc cette charmante dame, est une de ces personnes qu’il faut pendre, fusiller, électrocuter, écarteler, lapider...à la Ceaucescu, à la Saddam Hussein où à la Kadhafi, qu’est-ce qu’on en a à foutre ? Le problème c’est qu’on connait plus Nabilla que Julie Gerberding C’est comme ça.
    Et c’est comme ça que des millions tendent le bras pour se faire piquer et disent merci...

    Merci Attis pour votre boulot, il y a des choses très intéressantes sur votre site, et d’autres qui peuvent permettre aussi de se confronter à ses limites ou à des hypothèses que l’on ne partage pas forcément ce qui est mon cas. Exercice difficile mais c’est toujours un exercice sain. Si j’étais chrétien, je dirais à coup sûr que le coran, la thora sont intéressants et que les athées ou agnostiques ne racontent pas forcément que des conneries.
    J’aime bien votre site ! Comme je le disais chez nos amis Benji et Voltigeur, il est bien pour l’info ET pour la réflexion. Dans les deux cas, c’est souvent en béton. Ca casse la tête !
     
    Je vous salue cher ami... et pour finir, c’est facile...


  • toma 21 mai 2016 10:56

    Moi ce qui m’a définitivement fait changer d’avis c’Est cette étude


    C’est très bien fait VU QUE en fait on connait très bien les effets de l’aluminium, c’est très bien étudié chez les patients dialysés, qui s’empoissonnent doucement. Suffit de comparer les taux nocifs déclarés pour ces patients et la quantité injecter avec les vaccins, ca fait SIMPLEMENT PEUR ! 

    Et il faut pas être un expert pour lire des textes complexes, suffit de calculer l’alu par litre de sang, point barre, et voir les taux dangereux pour les adultes dialysés pour voir que nos enfants, dès 2 semaines, n’ont pas à recevoir ces vaccins, adjuvés, alors que jsuqu’en 2008, peu de vaccins étaient avec adjuvants aluminiques. 

    Chez les dialysés rénaux une série de troubles, essentiellement de trois types, apparaissaient après un certain temps : une anémie, une ostéomalacie (ramollissement des os) et une encéphalopathie (atteinte du cerveau) que l’on a aussi appelée « démence des dialysés » 1,2. On s’est aperçu que ces malades accumulaient l’aluminium. Leur système rénal ne parvenait pas à éliminer ce métal et la quantité importante d’aluminium que leur apportait l’eau de dialyse augmentait leur problème 3,4. Il s’agissait donc d’une véritable intoxication à l’aluminium que l’on a cherché à traiter par des mesures diététiques et avec des médicaments chélateurs de l’aluminium 6,7.
    La maladie d’Alzheimer est une maladie du système nerveux central. Des pertes de mémoire, une tendance à la désorientation, une confusion mentale et souvent une dépression en constituent les premiers symptômes. Elle évolue en une détérioration progressive des facultés intellectuelles. C’est la plus courante des démences des personnes âgées. Les cellules du cerveau de ces patients contiennent jusqu’à 20 fois plus d’aluminium que celles des sujets normaux 8,9.

    Une étude polonaise cite, pour des adultes en bonne santé, le chiffre moyen de 2,25 microgrammes d’aluminium par litre de sérum 129 .

    Les laboratoires d’analyses médicales indiquent comme limite supérieure de la normale 10 microgrammes d’aluminium par litre de sérum.

    Un taux de 15 microgrammes d’aluminium par litre de sérum serait le taux maximum admissible 130 .

    A partir de 60 microgrammes d’aluminium par litre de sérum, apparaissent des symptômes neurologiques 130 .

    Au-delà de 100 microgrammes d’aluminium par litre de sérum, apparaissent des signes d’encéphalopathie 130 .

    Les vaccins contiennent souvent 500 microgrammes (pour les Hexavalent) de sels d’aluminium, jusque 1250 pour certains, et ils sont souvent a faire 3 fois ! 

    Je rappelle qu’un nouveau né a 300 ml de sang, un adulte maxi 2,5 litres ! 

    Les doses indiquées sont des maxi par litre de sang ! Même pour des adultes, ces doses restent trop élevées. 


    • foufouille foufouille 21 mai 2016 14:14

      @toma
      " On s’est aperçu que ces malades accumulaient l’aluminium. Leur système rénal ne parvenait pas à éliminer ce métal et la quantité importante d’aluminium que leur apportait l’eau de dialyse augmentait leur problème"
      sous dialyse, tes reins ne fonctionnent plus ou presque, donc ils ne filtrent plus rien du tout.
      un vaccin n’est pas injecté dans une veine et ce qui reste dans ton sang est ce qui reste, qui n’a pu être filtré ...........
      donc une simple prise de sang prouverait ta théorie ...........


  • Aurélien 21 mai 2016 15:42

    Bonjour mon fils à eut le dit vaccin, il est diagnostiqué Autiste Sévère. On fait quoi maintenant ?



  • Aurélien 21 mai 2016 20:43

    une dose de fokeyaka, après une injection de vitaviniké en vaccin, merci vous ètes le Mozart des bonnes idées !


  • Dr Destouches vilayat 21 mai 2016 21:18

    Autisme 1 enfant sur 45 en 2016 aux USAAmish of Lancaster County, Pennsylvania

    1 in 4,875 diagnosed with autism. [Note : of the four in 19,500 children who have autism, one had been exposed to high levels of mercury from a power plant. The other three, including one child adopted from outside the Amish community, had received their vaccines.] (reference)

    - See more at : http://www.vaccinationcouncil.org/quick-compare-2/#sthash.3SnLqsrn.dpuf


  • Dr Destouches vilayat 21 mai 2016 21:19
    Autisme 1 enfant sur 45 en 2016 aux USA

    Amish of Lancaster County, Pennsylvania

    1 in 4,875 diagnosed with autism. [Note : of the four in 19,500 children who have autism, one had been exposed to high levels of mercury from a power plant. The other three, including one child adopted from outside the Amish community, had received their vaccines.] (reference)

    - See more at : http://www.vaccinationcouncil.org/quick-compare-2/#sthash.3SnLqsrn.dpuf


  • leypanou 22 mai 2016 11:48

    Tous ces éléments démontrent que le CDC n’est pas digne de confiance. : pas seulement le CDC, mais toutes les institutions de conseil/contrôle aux états qui sont infestées par des chercheurs/médecins non neutres car liés aux laboratoires pharmaceutiques.
    Mais il ne suffit pas de constater : il faut aussi chercher à faire entendre une autre voix ; Et çà, ce n’est pas gagné, car dans les MSM, tous ceux qui mettent en doute les vaccins n’ont pas droit à la parole. C’est la dictature soft made in France.


Réagir