mercredi 31 mars 2010 - par Yohan

Faut-il radier Pôle emploi ?

Pôle emploi est dépassé et la fusion montre une chose, c’est que la priorité de ses priorités est avant tout comptable. Les agents sont déstabilisés, et la culture du chiffre les place devant un dilemme : se radier eux-mêmes ou survivre en apesanteur avec des hauts le cœur chaque jour.

De la fusion ANPE-Assédic il ne reste qu’une sale impression, celle d’un service public, déjà en proie au doute, qui s’est transformé en une chambre d’enregistrement, doublée d’une annexe de quasi traque au chômeur, quel que soit son statut.

Tout le monde est concerné, même les handicapés tenus à l’écart du marché du travail depuis plus de dix ans. Objectif : vider les listes, faire baisser les chiffres du chômage.

Les convocations à des prestations d’accompagnement tombent sans distinction et parfois même sans justification aucune. Aucun tri n’est fait entre les personnes autonomes et ceux qui ne disposent même pas de l’internet pour détecter les offres d’emploi.

Ne pas s’y rendre, c’est prendre le risque d’une radiation. Le suivi personnalisé ne pouvant plus être systématisé, il n’est pas rare que certains trouvent dans leur boîte aux lettres une convocation sèche pour une prestation avec de drôles de noms de baptême, sans qu’aucun entretien de diagnostic préalable n’ait été effectué de visu.

Le temps de conseil se réduit, et à force on ne retient plus que l’acte administratif… froid et distant.

Le demandeur d’emploi se vit, quant à lui, comme un suspect en puissance, sinon comme un fraudeur potentiel. Des services de Pôle emploi, il ne connaît que Pole-emploi.fr, un site où nul ne répond à ses candidatures transmises par mail. Pas plus les recruteurs, qui semblent se cacher, que les services de Pôle emploi chargés de filtrer les demandes. Parfois, un laconique « Poste pourvu » sans mention, ni bonjour, ni merci, vous parvient en retour sur votre boîte mail.

L’enregistrement sur le site de Pôle emploi vous permet de recevoir des alertes, souvent des offres auxquelles vous avez déjà répondu, et dont vous attendez toujours le verdict quant à la suite qui y sera donnée.

Pôle emploi est nu, ses services sont dépassés comme le prouve son système informatique anti-diluvien. Côté agents, c’est l’information descendante qui mine et qui sape le moral et côté demandeurs d’emploi, on relève l’extrême faiblesse des services, sans parler de la documentation dépassée, guides de recherche d’emploi datant de plus de deux ans, bornes de CV erratiques et qui, quand elles fonctionnent, vous impriment un C.V de looser.

Tout est à refaire. Le constat est accablant.

Certains trouveront que la charge est dure, mais il faut avoir le courage de le dire haut et fort : tout est à refaire.

Mieux que les Maisons de l’emploi chères à Jean Louis Borloo, qui semblent entrées en sommeil depuis son départ, le gouvernement ferait bien de s’inspirer de l’expérience des Cités des métiers qui elles, ont cassé le mille feuille, prenant ce qu’il y avait de meilleur dans le service public de l’emploi et de l’orientation, c’est-à-dire l’intelligence et l’expertise de professionnels aguerris, sinon remobilisés, pour les mettre au service de l’usager, sans distinction de chapelle, logique de guichet et surtout sans enregistrement comptable préalable. D’après les élus, ce modèle, encore trop rare sur nos territoires, fonctionne à la satisfaction des usagers. Il y avait donc des solutions… des opportunités de faire autrement.

Fusionner, à quoi bon ! si c’est pour ne retenir que le côté comptable des choses.

Indemniser le chômeur est un métier qui ne peut se confondre avec celui d’aider et de conseiller l’usager. Un hiatus pourtant signalé maintes fois par les professionnels mais qui, malheureusement, n’a pas été relevé… un cri dans le désert…une faute certainement.



11 réactions


  • morice morice 31 mars 2010 10:25

    Très amusant : ce n’est pas le premier article sur le sujet de l’auteur. Or, pour lui, je serais un chômeur, ce que je ne suis absolument pas ! Mais pour lui, profession libérale et gestion personnalisé du temps ou à distance ne signifie sans doute rien. Lui, en revanche, qui fustige ça chez les autres en se trompant, semble bien y être abonné.... au pôle emploi !



    etc, etc...


    • Yohan Yohan 31 mars 2010 18:49

      Momo,

      A mon avis, vu le temps que tu passes sur Agoravox avec tes nartiks à dormir debout et en flicage de tes nombreux détracteurs (flicage digne des heures sombres de la Stasi)....A moins que tu ne fasses travailler ton équipe en 3x8.
      Esclavagiste ! và smiley  smiley


    • charme 1er avril 2010 00:08

      Vous parlez de réglement d’indemnisation mais pas de recherche d’emploi ! Bien entendu, c’est administrativement tatillon de se faire payer ses allocs. Par contre la recherche, c’est pas votre job. Pourtant vous n’avez qu’un seul job à chercher : le vôtre ?!? Pourquoi un agent ne pouvant vous consacrer 20mn par mois et encore devrait-il le faire à votre place, alors que vous avez toute votre semaine pour le faire, tout votre mois et toute l’année sans compter les 35 jours de vacances auquelles vous avez droit ???
      Il n’y a qu’une chose sur laquelle je vous suis : pas facile l’escroquerie à l’assurance (assedic) mais plus facile que de brûler sa maison invendable pour en toucher le montant, les pompiers ne sont pas débiles.


  • iris 31 mars 2010 14:36

    les employeurs ne se servent que très peu de pole emploi selon mon expérience-il y a les journaux-le bouche à oreille-les collègues -les collaborateurs-la cooptation-
    alors en pénurie de travail et en période de crise le pole c’est pour ne pas faire des chomeurs de + qui bousilleraient statistiques..
    je plains les chomeurs car en plus de l’angoisse des fins de mois difficile il ya la tracasserie administrative -peut ton dire harcèlement ?? c’est étrange que les suicides on n’en parle pas !!


    • charme 1er avril 2010 00:02

      Si vous y alliez seulement sur le site pôle-emploi, vous vous appercevriez que c’est celui qui est le plus fourni en offres d’emploi ! De bonnes offres et des offres bidons (comme sur tous les sites) car un service public ne peut refuser une offre d’emploi si un bouffon à un numérot de siret ! Par contre sur tous les autres sites les offres discriminatoires style « emploi junior », « équipe jeune » et autre fantaisies illégales pullulent ! Que fait la « halde », elle cherche impitoyablement la coquille dans les milliers d’offres de pôle-emploi pour entretenir vos railleries. Elle ferait mieux de se pencher sur les sites qui déraillent sans vergogne. Les offres pôle-emploi sont gratuites et c’est aussi pour cette raison que les employeurs y vont. Ils font la moue devant les candidatures émanant de pôle-emploi parce qu’ils ont des préjugés sur les chômeurs, faites une fausse candidature spontanée lorsque vous obtenez l’adresse par un conseiller après présélection, vous aurez plus de chance pour que votre demande soit lu par l’employeur ! De toute façon, les recruteurs ne donnent jamais les noms des recrutés à pôle emploi après que ceux-ci ont travaillé sur la rédaction et la diffusion de leur offre ! Les chiffres de placements effectifs sont bien plus bas que la réalité.


  • Le péripate Le péripate 31 mars 2010 17:14

    Honnêtement, Yohan, ça sert à quelque chose ce truc ?


  • Yohan Yohan 31 mars 2010 18:45

    Plus à rien effectivement. A part enregistrer les gens pour les droits au chômage, je ne vois pas la valeur ajoutée du service, puisque Pôle emploi ne fait quasiment plus de service d’aide au placement. .... 


  • charme 31 mars 2010 23:41

    Cette article est ridicule. Toujours le côté très gaulois de ceux qui critiquent tout sans fondement, sans réfléchir et surtout sans connaître la réalité d’un terrain.
    Vous avez tué l’ANPE à force de lui tirer dessus, du temps ou l’on pouvait s’y rendre sans rdv sur le flux que l’on soit chomeur ou non, on trouvait toujours un interlocuteur pour s’expliquer, pour se servir de la documentation en auto-doc (tél, photocopieur, annonces, formation, cidj).
    La fusion vous l’avez voulu. Maintenant les agents y travaillent à la chaîne 20 mn par demandeur une fois par mois au bout de 4 mois d’inscription. Des gens qui choisissent la CRP parce qu’ils toucheront 1 an leur salaire complet en allocation et ne choisissent certainement pas la formule pour rencontrer un conseiller tous les 15 jours mais seulement pour le fric.
    Du temps de l’ANPE, lorsque l’on cherchait vraiment un boulot, on pouvait s’inscrire dans une prestation courte ou longue d’accompagnement souvent animée par les conseillers eux-mêmes, très bien formés pour le faire, bien mieux que les agences d’interim ou les chacals du privé qui se gavent de la mane « chômage et crise », 800 euros pour manpower, seulement pour recevoir un demandeur sans obligation de résultat et 7 fois seulement, 1600 euros si on lui trouve un boulot ou une solution (même précaire). Les demandeurs sont dans les mains de rapias non formés à l’accompagnement, ne connaissant pas la recherche emploi ou projet et encore moins l’orientation et la totalité du SPE (service public de l’emploi avec toutes ses filiaires dont l’AFPA, le CARIF, etc........).
    Aujourd’hui les conseillers sont des cdd non formés, des agents assedic qui ne connaissent rien aux techniques de recherches d’emploi et parfois on a la chance de tomber sur la vieille garde de l’ANPE qui connait toutes les techniques, le marché de l’emploi, les mesures, les prestations et qui n’auront que 20 mn à vous consacrer.
    Le site pôle-emploi est pourtant encore le seul site exploitable avec beaucoup d’offres d’emploi et le plus consulté par ceux qui sont en recherche. Monster ne leur arrive pas à la cheville et on n’obtient bien moins d’annonces cohérentes et de réponses des employeurs (les mêmes) lorsqu’on est inscrit sur ce site. Bien entendu vous trouvez tout ce qui est privé formidable, vous n’avez pas la science du résultat.
    Moi je vais vous en parler des résultats. Je suis accompagnatrice en insertion bénévole non payée dans une association de commune et j’apprends à ceux que j’accompagne à se servir pragmatiquement du site pôle emploi. Cette semaine : une secrétaire de direction casée sur une offre pôle emploi ainsi qu’un frigoriste sans permis b. Toutes les semaines j’obtiens de meilleures résultats grâce à ce que je connais de pôle emploi, et surtout grâce à une agence où je connais des conseillers qui me refilent avec entousiasme leurs outils car ils n’ont plus le temps de les transmettrent aux chômeurs. J’actualise leurs outils (très bien fait) de TRE et je m’informe sur les mesures et prestations, ainsi ceux que je suis, sont bien renseignés et n’on plus qu’à aller à l’agence pour obtenir l’aide qu’ils leur faut au bon moment. J’utile le ROME, les cahier d’atelier, le bouquin écris par des agents anpe eux-même « chemin faisant » ainsi que le porot et des techniques de ma propre formation de psychologue du travail (bien moins fournie par ailleurs mais différente). ET ça MARCHE !
    Au lieu de critiquer et si vous cherchez vraiment un boulot, allez plutôt apprendre à vous servir des outils pôle emploi. C’est facile de faire une moue dégoutée pour cacher votre poil dans votre main.
    Lorsque l’on a un métier et des compétences et la chance de ne pas vivre au fin fond du Larsac on trouve du boulot. J’ai des preuves tous les jours ! Sinon il reste toujours les fast-food pour les moins raleurs et les moins fainéants. Le batiment recrute, la santé, la restauration et bien d’autres secteurs. Vous n’avez que des freins que vous entretenez parce que dans les médias on arrête pas de vous chanter que tout est foutu ou que vous aimeriez bien tirer vos alloc jusqu’au bout. Combien de fois je n’entends pas : maintenant que mes assedic sont presque terminée, il faut que je trouve un boulot tout de suite, un cdd ce serait bien pour pouvoir retrouver des droits. Et toc et voilà, tous les jours comme ça !
    Heureusement qu’il y a encore des gens qui ont un peu de fierté et cherche vraiment en jouant le jeu des techniques de recherche ou de la reconvertion par la formation si nécessaire.
    L’ANPE avait bien changée, elle était devenue performante avec de bons outils et d’excellents conseillers. Institution reconnue comme la meilleure dans l’Europe entière, son concept été vendu à l’étranger par un GIP tout comme la gendarmerie Française a servi d’exemple à des pays du monde entier !!!!
    Mais vous ne savez rien, vous râlez, vous râlez et vous vous prenez pour de grands intellectuels alors que vous n’êtes que les perroquets de médias débiles.
    Vous avez tué l’ANPE et bien aujourd’hui oui, le pôle emploi est une grosse machine merdique qui ne peut se permettre que du comptage et j’ai envie de dire : bien fait pour vous ! vous aviez qu’à arrêter de cracher dans la soupe.
    Les conseillers ANPE d’il y a cinq ans étaient des professionnels hors pair, supérieurs à bien des cabinets d’out-placement ou d’agence d’intérim où l’on ne fait que de l’écumage par le haut du panier et du snobisme !
    Ce qui me dégoute le plus c’est le pognon que l’on donne en qualité de contribuable au fonctionnement des vautours de la prestation sous-traitée. 


    • Yohan Yohan 1er avril 2010 23:16

      Charme

      Vous feriez bien de regarder objectivement ce qu’est devenu Pôle emploi au lieu de vous agiter dans tous les sens en mélangeant les torchons et les serviettes. Est-ce trop de demander qu’une administration fonctionnant avec notre pognon soit capable de proposer un service digne de ce nom plutôt que de transformer des professionnels en caisse enregistreuse ?.
      Dans mon article, je montre qu’il y a des exemples qui devraient inspirer comme ces Cités des métiers, qui mettent en synergie les intelligences sans harceler l’usager. Elles utilisent justement des conseillers de Pôle emploi entre autres, preuve qu’il est possible de faire mieux avec ce que l’on a si on se donne la peine de faire travailler les gens intelligemment. l’Etat préfère les statistiques au conseil. Alors, servir, est-ce trop demander à Pôle emploi ?


  • toumelin 1er avril 2010 00:17

    pole emploi, pouvoir d’achat, securite avec chiffres truques comme pour le nombre de chomeurs,bouclier fiscal ,scandales a repetition ausein de sa majorite etc etc..... rien que des flops du <prince < qui croit avoir la science infuse alors qu’il n’a meme pas ete foutu d’avoir sciences po .il est grand temps qu’il fasse preuve de modestie et qu’il reconnaisse ses lacunes et son incapacite et qu’il s’en aille mais comme dirait j brel < chez ces gens le monsieur on est trop fier < on ne part pas monsieur on reste .on fout un pays dans la merde mais on continue 
    il met la france dans un marsame epouvantable dont elle aura du mal a s’en remettre aussi il ferait bien d’arreter ses reformes a sens unique 
    il fait un mal fou a la france mais ce qui me console c’est que les incon cients qui l’ont mis en place subissent aussi sa desastreuse politique . allez salut
     


    • charme 1er avril 2010 08:02

      On pense ce que l’on veut de la politique en place, mais je ne vois pas le rapport avec l’article initial ! L’ANPE existait avec le « prince » et les réactions étaient bien « gauloises ». Une seule chose sur laquelle je suis d’accord, c’est le non sens de la fusion et de la création de pôle emploi. C’est comme si on avait marié l’hospital avec la sécu (terrain et indemnisation). Le plus grave c’est que tous les progrets, les outils et les compétences des conseillers sont jetés au panier de l’oubli et que rien ne remplace ce manque sinon des prestataires privés non compétents et non formés à ce métier.


Réagir