jeudi 2 février 2017 - par CN46400

Hamon se faufile entre Macron et Mélenchon

Mercredi 1° février : les écuries de la présidentielle chamboulées. Hamon décolle, Fillon plonge, Mélenchon se tasse....

 L'ovni Hamon n'arrête pas de secouer le landernau politique. En passant de 6% à 17% en moins de deux semaines, il vient de déclencher un processus qui, à terme risque de bouleverser la course pour la présidentielle.

 Sur sa corde gauche il tasse Mélenchon sur le tandem Artaud-Poutou en lui prélevant 4%. Mais ce n'est pas tout, sur sa corde droite il bouscule le financier Macron qui ne survit que grace à la déconfiture du candidat 100% pur, dur, chrétien, gaulliste, probe de chez probe, au dessus de tous soupçons, nommé Fillon. Ce faisant Macron se construit un électorat de plus en plus réactionnaire auquel il va, pour pouvoir le conserver, devoir servir, dans les semaines qui viennent, un programme adéquat. Programme qui risque de rebuter pas mal de hollando-vallsistes qui, depuis les primaires socialistes, faisaient mouvement vers lui. A moins de susciter une autre candidature, radicale (MRG ou autre...) tous ces "progressistes" qui voulaient, à tout prix, sauver la loi-travail veulent maintenant sauver leurs sièges. Ils vont devoir aller mendier leur adoubement, sans doute via Hollande, chez le vainqueur de la primaire qu'ils méprisaient sans pitié excéssive jusqu'au 1° tour de la primaire socialiste. Juste quelques couleuvres à digérer pour des estomacs réputés pour leur robustesse.

Le RU qui, dans leur bouche, était le pire des avatars qui allaient s'abattre, avec Hamon, sur les pauvres français, va devenir, dans leur future campagne des législatives, si Hamon les investit, un véritable progrès social.

 Enfin, la vérité m'oblige à reconnaître que ce parcours n'est pas encore achevé, ils en sont à la station : "Attendre et voir venir". Et Hamon, qui sait qu'il a été élu contre la politique que ces godillots ont soutenu, notamment la loi El Khomri, pendant cinq ans, se tate. Quels effets attendre de ses ralliements ? quelques milliers de soutiens douteux ou une forte dose de doute dans les quelques millions de voix gagnés depuis la primaire ?

Mélenchon a bien saisi le problème en sommant ce matin, Hamon de choisir : Eux ou nous ? clame-t-il après trois jour de retraite dans le monastère des insoumis. Sur le fond il a raison, mais si Hamon s'aligne trop hostensiblement sur Mélenchon, n'est-ce pas du pain bénit pour les "eux" ? Et s'il refuse l'oukase, n'est-ce pas un moyen donné à Mélenchon pour enrayer la baisse qui trouble le staff du vieux tribun. Voilà les faits qui sont au centre des cogitation "hamonesques".

 Avec, en plus, une interrogation : Quelle est la solidité réelle des 10 points que les sondages donnent encore à Mélenchon ? Et si là aussi, il suffisait "d'attendre et de voir venir" ?

Parce qu'enfin, qu'elle est la préoccupation, qui conditionne toutes les autres, de ces électeurs ? Ils veulent amener au 2° tour un candidat de gauche parcequ'ils savent tous, que le duel Le Pen-droite sera, cette fois et sans surprise, mortifère pour leurs intérêts. Or à partir du moment où un candidat, pour le moment incontestablement de gauche, fait la course en tête, jusque dans l'isoloir, ce candidat va exercer une pression, une attraction, d'autant plus efficace qu'elle sera toujours amicale, sur les électeurs du "fabuleux" programme des insoumis. Programme qui, entre-nous, est déjà enterré. Que restera-t-il à la sortie des isoloirs des 10% actuels de Mélenchon ?

Les communistes qui, plusieurs fois déjà, sont passés dans cette moulinette, conseillent à Mélenchon de bien réfléchir, pas longtemps, mais sérieusement, avant de décider de contempler, euphémisme, juqu'au 23 avril, le dévissage inéluctable des sondages. Qui, alors, portera la responsabilité de la division et de ses conséquences pour les prolos ?

C'est tout le sens du dernier communiqué du PCF : "Conformément aux initiatives qu'il prend depuis un an, il appelle à multiplier les initiatives pour permettre la victoire d'une gauche de progrès social et écologique et la constitution d'une majorité politique mettant en œuvre une politique résolument à gauche."



53 réactions


  • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 2017 17:04

    «  Qui, alors, portera la responsabilité de la division et de ses conséquences pour les prolos ? »



    Le peuple français, qui est à droite, à hauteur de 55-60 %. 

    Ça sert à quoi de vous berlurer ?

    • Nicolas_M bibou1324 2 février 2017 17:16

      @Harry Stotte
      Le peuple français, c’est 24% derrière MLP, 21% derrière Fillon, 20% derrière Macron, 18% derrière Hamon.


      Le peuple français est 21% de droite (en chute libre), 24% d’extrême droite, 20% on-sait-pas-trop, 18% de gauche, le reste essentiellement vert / Méléanchon.

      D’après tous les sondages, la France est de gauche. Et le pronostic hésite entre Macron et Hamon (qui monte vite).

    • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 2017 17:45

      @bibou1324

      « D’après tous les sondages, la France est de gauche. » 



      Je vous laisse vérifier cela par vous-même, sur la base d’une soixantaine de sondages rendus publics, entre octobre 2012 et février 2017 :Liste de sondages sur l’élection présidentielle française de 2017

      Et revenez nous voir quand vous voulez. Je veux dire dès que vous aurez fait quelques pointages parmi les dizaines d’exemples auxquel je viens de vous donner l’accès

    • manu manu 2 février 2017 18:08

    • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 2017 20:52

      @bibou1324

      bibou 1324 : « D’après tous les sondages, la France est de gauche. »



      manu : « Ne pas confondre les sondages qui se monnayent jusqu’à 1,5 millions d’€ sans risques de poursuites et l’opinion des gens. »


      Je vous laisse traiter directement avec bibou, je m’en lave les mains, ce n’est pas moi qui ai attaché le grelot.

    • jmdest62 jmdest62 3 février 2017 06:59

      Commentaires de sondage , autant faire des prévisions météo à 3 mois  !
      passons !
      @+


    • CN46400 CN46400 3 février 2017 09:19

      @jmdest62

      3mois c’est beaucoup, j’en conviens, mais 4,5,ou 6 mois c’était pas mal non plus, et on attend toujours les « relativisations mélenchonesques »....


    • Alren Alren 3 février 2017 12:43

      @CN46400

      on attend toujours les « relativisations mélenchonesques »...

      Comme vous mettez en avant les sondages qui vous agréent, je comprends que vous n’ayez pas repris celui-là : Mélenchon a fait un bond dans la popularité depuis que les Français le connaissent mieux, peut-être après le reportage de France 3 a diffusé sur lui. Il est le troisième d’un classement des politiques les plus sympathiques et avant les autres candidats à la présidentielle.

      Or comme le programme de la France Insoumise est inattaquable tant il défend les intérêts du plus grand nombre de Français, c’est sur sa personnalité que ses adversaires, dont les merdias, comptaient baser leur arguments pour dissuader les gens de voter pour l’espoir historique qu’il représente comme candidat de L’Avenir en commun.

      Caramba ! il faudra qu’ils trouvent autre chose contre lui. Mais quoi ? Pas un scandale financier. Ce n’est ni Le Pen , ni Fillon, ni Macron !


    • CN46400 CN46400 3 février 2017 13:00

      @Alren
      La popularité politique est totalement subjective. Kouchner a toujours été bien placé, résultat régulièrement battu là où il était candidat (contre des cocos en général)


    • capobianco 3 février 2017 13:39

      @CN46400
      Les cocos qui semblent faire uniquement campagne pour les législatives (voir les déplacements de p laurent , peur pour ses finances ?)

      Autrement votre parti socialiste, çà marche fort on dirait (seul un soce peut parler des « cocos ») !


  • leypanou 2 février 2017 17:08

    En passant de 6% à 17% en moins de deux semaines, il vient de déclencher un processus : il y en a qu croient encore aux sondages bidons.

    Son visa humanitaire de protection suffit déjà à le plomber, sauf pour les humanitaristes de pacotille. Et je ne parle même pas de politique étrangère : il aurait même pu aller à Alep aussi ridiculement que C Duflot et H Mariton. Même le Royaume Uni avec Boris Johnson a fini par comprendre.

    De toute façon, quelqu’un qui a été dans la mouvance Rocard, la 2ème gauche, avec M Valls, qu’est ce qu’on peut décemment en espérer ?

    Avec ce genre de croyance aux sondages, le Remain aurait gagné, H Clinton présidente des États-Unis, F Fillon hyper-favori pour les présidentielles, A Montebourg qualifié pour le 2ème tour, etc, etc.


  • Baron de Risitas meslier 2 février 2017 17:53

    Le citoyen lambda en sortant du boulot est matraqué par les affiches et les unes de journaux en faveur de macron .
    En rentrant à la maison sa femme lui parle de macron , il allume la télé il tombe sur macron , il zappe sur c dans l’air c’est un débat sur macron , il essaye de retrouver Calvi sur LCI , pareil un débat sur macron , BFMTV c’est les sondages sur macron , enfin D8 c’est hanouna , horreur c’est des blagues sur brigitte macron .

    Le citoyen fini par s’endormir , ses rêves sont hantés par macron .

    Le lendemain il se lève et le cauchemar recommence .

    La caste politico-médiatique va t-elle inconsidérément prendre les Français pour des cruches !!!


  • alinea alinea 2 février 2017 18:09

    Je pense que le PCF a écouté la réponse de Mélenchon à Hamon !! et qu’il aura choisi son camp, très communiste, n’est-ce pas ?


    • CN46400 CN46400 2 février 2017 19:53

      @alinea

      Mélenchon vient de répondre dans « C à vous » : OUI, OUI on va se rencontrer" (Hamon, Jadot et lui..)


    • alinea alinea 2 février 2017 21:23

      @CN46400
      C’est logique qu’ils se rencontrent ; mais il n’en sortira rien ! que voulez-vous qu’il en sorte ? Que la FI renie son programme pour épouser l’absence de programme du PSEELV ? autant se mettre en vacances tout de suite !


    • CN46400 CN46400 2 février 2017 21:59

      @alinea

      sauf que Mélenchon (10) + Hamon(17) + jadot (2) = 29 (LePen est à 25....)


    • 59jeannot 3 février 2017 08:32

      @CN46400
      vérifie les conditions du sondage, tu te rendras compte de fausseté de ton discours


    • CN46400 CN46400 3 février 2017 08:41

      @59jeannot

      L’avenir ne va pas tarder à parler...


    • alinea alinea 3 février 2017 10:02

      @CN46400
      Est-ce un calcul sérieux en politique ? Comment gouverner quand on ne veut pas faire la même chose ? À voir si Hamon admet qu’il faille sortir de l’OTAN, désobéir aux traités, arrêter les guerres, se rapprocher de la Russie et des BRICS en laissant tomber l’Amérique ; pour l’intérieur je ne sais pas, je ne me suis pas encore collée au programme de Hamon !
      mais comme dit Mélenchon : comment voulez-vous qu’on fasse une majorité parlementaire avec El Kohmri ? c’est une image qui synthétise assez bien le cul de sac, non ?


    • CN46400 CN46400 3 février 2017 11:10

      @alinea

      Valls a été battu, je ne vois pas pourquoi El Khomri ne le serait pas....dans l’union PC-FI-EELV + autre si affinité..


    • capobianco 3 février 2017 13:42

      @CN46400
      Ah ! La calculette ! Autrement le projet c’est quoi ?


  •  
     
    LE BANG HAMON :

     
    Le capital le plus prédateur laissera toujours au gueux un RU pour se payer un bang entre deux CDD, acheté chez petit capitaliste en formation ... colon dealer...
     
    Aussi une petite prostitution généralisée permet l’achat de la paix capitale. Ben Mamon, le lécheur de babouches islamistes en café ouvrier est un bon valet du mondialisme ... Légalisions la traite négrière du libéral et la drogue asservissant le libertaire gueux qui se croit ainsi révolutionnaire (pour le riche Ardisson, la coke est jouissance, pour le gueux, elle est pis-aller opium du bobo).
     
     
    « Tout est permis, rien est possible (sauf le bang Hamon) » Clouscard


  • Coriosolite 2 février 2017 19:15

    Avis aux militants FI :

     le PC va bientôt vous lâcher pour sauver ses quelques députés et sénateurs.


    • CN46400 CN46400 2 février 2017 19:57

      @Coriosolite

      Bof FI parachute son staff dans les circonscriptions occupée par les sortants PCF, unitaire, mais pas trop n’est-ce pas ?


    • 59jeannot 3 février 2017 08:34

      @CN46400
      n’est-ce pas le PCF qui parachute des candidats partout dans l’espoir d’obtenir quelques strapontins après collusion avec le PS.


    • CN46400 CN46400 3 février 2017 08:54

      @59jeannot

      Le PCF n’a pas besoin de « parachuter ». Le PCF soutiendra partout un candidat, PCF, ou commun avec FI, si celle-ci redécouvre, bientôt, les vertus d’un accord. Mis à part le désistement réciproque au 2° tour, nous ne demandons aucune faveur au PS. Nous ne demandons pas au PS de retirer, par exemple, El Khomri, il y aura un candidat soutenu par le PC dans cette circonscription qui, sans retenue, parlera de la loi-travail, et les électeurs trancheront...
       Le PCF n’a qu’une boussole ; l’union des prolos contre le capital !


    • capobianco 3 février 2017 13:46

      @CN46400
      Plus je vous lis moins je vous crois. Ce langage «  l’union des prolos contre le capital  » semble une caricature. Je connais beaucoup, beaucoup de communistes et je ne les entends pas parler ainsi. Vous êtes un infiltré ?


  • Elliot Elliot 2 février 2017 20:30

    Hamon percole dans l’opinion sans doute en grande partie grâce à l’attrait de la nouveauté et au matraquage médiatique mais le fait est aussi qu’il porte peut-être des espoirs légitimes chez ceux qui pourraient bénéficier de son salaire « universel » garanti.

    Cependant porter cette revendication risque aussi de le couper de tous ceux qui craignent de financer par leurs impôts directs et indirects ces libéralités sympathiques et qui se recrutent chez les salariés et les classes moyennes en général.

    Le fait qu’il ait, par le sérieux de son travail de réflexion et en imposant ses thèmes de prédilection, remporté la primaire socialiste ne le rend pas incontournable à la Gauche de la Gauche : il a animé une fronde contre la ligne social-libérale mais sans jamais aller au-delà de la posture, il a encaissé l’utilisation itérative du 49-3 mais sans oser poser au parlement la question de confiance au gouvernement.
    Cela n’atteste pas d’une grande constance passée dans les convictions et a au fond facilité l’action gouvernementale contestée mais in fine validée dans les faits.

    Alors on verra combien de temps va durer l’embellie sondagière Hamon car, devant rassembler son camp, il ne peut le faire qu’en ajoutant de l’eau à son vin rouge et plus le vin va s’éclaircir et moins il gardera cet électorat qu’il a réussi à attirer des rangs de Mélenchon.

    Le fait que le parti communiste qui ne pèse plus rien invite en quelque sorte Mélenchon à se renier ne devrait vraiment pas non plus changer grand-chose : l’opportunisme de ce parti ne l’a pas empêché de sombrer aux dernières Municipales avec ceux-là mêmes qu’il critiquait au niveau national mais avec qui il avait entrepris de lier son sort localement..


    • CN46400 CN46400 2 février 2017 20:41

      @Elliot

      « Alors on verra combien de temps va durer l’embellie sondagière Hamon »

      Celle Mélenchon a duré plusieurs mois...

      Mais Hamon profite à plein des critiques contre son RU, plus on le critique et plus ça gaze. En fait c’est la rançon de la précarité tous azimuts, boostée par les politiques de Sarko et Hollande


    • egos 3 février 2017 12:10

      @CN46400


      Les ficelles tirées par Hamon, une vielle histoire « socialiste » sont épaisses,

      pour autant, s’il faut se résoudre à choisir un allié, en toute connaissance de cause et de sa nature,
      l’aile la moins droitière représentée par Hamon peut constituer un contre feu temporaire à la progression libérale-autoritaire.

      En effet, il serait stupide de renoncer à perdre quelques avant-postes de résistance 
      municipaux, AN Sénat ... et de se résigner à disparaitre du panorama politique.

      il ne le serait pas moins de se bercer d’illusions sur la sincérité de la manœuvre Hamon, 
      pilotée de près, à ce que l’on voit, et en sous main par l’Elysée, 
      de surcoit encadrée par Valls et ses réseaux. 

      Rien n’est définitivement perdu, 
      sauf si l’on accepte de disparaitre soi-même.


    • CN46400 CN46400 4 février 2017 10:07

      @egos

      « Les ficelles tirées par Hamon, une vielle histoire « socialiste » sont épaisses, »

      Ni fines, ni épaisses, mais bien connues depuis 1848 (manifeste de Marx). Il faut « tenir haut » le drapeau de l’union (Thorez).. Chose totalement négligée par FI..


  • cétacose2 2 février 2017 20:31

    Hamon c’est le Pétain du socialisme :Travail ,Famille ,Pates riz pour tous le monde...


  • cétacose2 2 février 2017 20:38

    Merlenchon,Micron et Ahnon sont les 3 graces qu’on attendait . Les 3 mages venus non pas à l’occasion d’une naissance mais plutôt de l’enterrement de notre république.......


    • jege117 3 février 2017 00:40

      @cétacose2

      C’est pas ainsi que je vois les choses : 1 Fifi ne ramassera même pas une veste, il est déjà KO debout. 2 Notre république ne sera pas enterrée par ces 3 candidats puisque eux représentent ce que le peuple attend de l’un ou de l’autre qui gagnera la présidentielle, elle sera enterrée la 5° par des gens comme le Sarthois, tricheurs, inconscients, indécents, menteurs et autres qualificatifs déshonorants pour nos politiques et notre démocratie. 3 Un de ces trois hommes que vous citez battront j’espère au 2° tour une certaine MLP qui se voit déjà à l’Elysée en traînant elle aussi ses casseroles européennes.


  • cétacose2 2 février 2017 20:43

    Hamon décolle ! Ah bon ,à part ses oreilles.....


  • Aristoto Aristoto 2 février 2017 21:15

    Juste pour préciser un détail qui peut echaper a certain d’entre vous CN645245 ne cherche pas l’union des gauches pour le bien du prolétaire mais cherche a dissoudre par tous les moyens M2lenchon qu’il déteste par dessus tout ! Son programme et le suivant : JE HAIS MELENCHON ! JE VEUX SA MORT POLITIQUE !

    Tu vas etre ravi CN645646, Méluche s’y dirige vers sa mort et avec lui tout le ps et la « goche » !


  • egos 3 février 2017 01:24

    Hamon empiète sur les plates bandes soigneusement préparées et dessinées par JLM.

    Le discret et soigné candidat PS ne fait pas dans la nuance.

    RU et ISF universel, un concept, pour ce dernier, traversant un vaste espace reliant GS, la droite jusqu’au PS, sur le thème partagé : à qui adresser la note sinon aux populations laborieuses.

    Hamon cible en priorité Mélenchon et son électorat précautionneusement parqué, 
    à l’abri de toute tentation déplacée ou excessive (sortie de l’€, pire de l’UE)

    Racoler les Verts voire les militants du PC (qui pour ces derniers un hara-kiri électoral ne représente tout de même pas le point culminant de l’idéal révolutionnaire) représenterait un motif de satisfaction inespéré mais jouable.
    les objectifs fondamentaux sont compatibles à terme, solubles, miscibles à la seule condition de gober les gauches et éviter un effritement fatal de la base électorale.

    Macron n’’est pas but, pas davantage son électorat issu du centre et de la droite, de la droite de la gauche représentée par Valls.

    Du Mitterrand dans le texte, mitonnée que Jospin, Hollande et Valls ont échoué à concocter.

    De quel programme s’agit-il, l’Europe, l’Europe, toujours l’Europe, 
    une économie libérale ouverte à la mondialisation assumée, 
    un Otanisme jamais démenti sur le fond, 
    et des réserves conséquentes de cosmétiques.

    Nous en sommes au stade des préliminaires, signaux de basse intensité, l’amorce d’une tentative de flirt dans le désordre amoureux des jouvenceaux anti-droites, anti-système, anti-hollandisme auquel ils furent nourris, logés, blanchis, macro, Hamon, Valls @ disclosed recipients.

    L’usage réservés aux électeurs de FI ne devrait concerner en toute logique (assortie de calculs et projections) que les législatives, une triangulation interne dans une autre plus étendue.

    Avec à la clef, en cas de ralliement précoce (c.a.d utile préalable 1er tour des présidentielles) une forme de d’investitures équitables et durables pour autant que durent les alliances politiques et pourquoi pas un groupe l’AN et un président de groupe aux nouveau alliés.

    Ce qui admettons le fait cruellement défaut aux courants des Gauches.

    Etant entendu que si les électeurs de Fi et du PS courant Hamon sont compatibles, ils ne s’additionnent pas nécessairement, ou dans une faibles proportion,
    d’ou la stratégie de la pieuvre déployée pas Hamon.

    Ensuite, tout dépendra de la répartition des gains entre les joueurs, les discussions s’annoncent serrées et tendues.


    Il y a beaucoup d’intelligence(s) à gauche,
    à gauche d’une ligne médiane improbable,
    elles sont immanquablement dépassées par les ambitions, les intérêts , les contingences et la réalité du monde environnant.






    • CN46400 CN46400 3 février 2017 07:56

      @egos

      « Ensuite, tout dépendra de la répartition des gains entre les joueurs, les discussions s’annoncent serrées et tendues »

      Pas autant que vous pensez, ce n’est les leaders, et leurs égos, qui comptent, c’est les mouvement des prolos (ceux qui doivent travailler pour vivre), en profondeur, qui va imposer l’accord. Ceux-ci savent très bien que la droite, ou son extrême, taperont, sans retenue, sur leur niveau de vie !
       En outre le char des droite est embourbé, il faudrait être idiot de ne pas essayer de profiter de la situation après l’élimination de Hollande et Valls et de ne pas se laisser voler l’occase par un aventurier de la finance comme Macron.


  • babadjinew babadjinew 3 février 2017 10:44

    Est-il réellement nécessaire de mettre en place des lignes opposés sur des programmes proches ??? Il semblerait que oui ! Je trouve cela stupide mais bon ainsi vie la démocratie Française. Non par consensus mais toujours par opposition. Je reste cependant pragmatique cherchant une forme de cohérence dans un ensemble flou. Une réelle main tendu de la part de la FI ici j’ai trouvé : https://youtu.be/tQIsWprmxDA

     

    Cohérence aussi dans la durée. La FI ce construit sur la même ligne depuis un moment certain. Les articulations du programme construit avec les citoyens (choses plus qu’appréciable et normal) créer un ensemble vaste et plutôt cohérent sauf malheureusement au niveau de la réponse à la misère social. De ce pont de vu l’apport d’une forme de RU est à mes yeux nécessaires !!!

     

    J’entends bien les résistances lier au grand capital, malheureusement je vois aussi dans cette partie du programme les vielles résurgences du 20 eim siècle défunt. Le travail comme seul et unique valeur social qui à flot coulera si le temps de travail est partagé. En 1990 cela faisait encore un peu sens aujourd’hui c’est caduque. Dans cet article les enjeux du 21 eim siècle sont décryptés de manière magistral : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quatrieme-revolution-industrielle-189187#forum4797764

     

    Dans un monde aux ressources fini et à la population encore croissante on ne peut plus concevoir de produire toujours plus, de jeter toujours plus histoire de juste faire tourner une machine économique. Pour le moment l’amalgame entre requins capitalistes et inconscience de la rareté des ressources génère ceci : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-armee-des-ombres-189179#forum4797809&nbsp ; Avec l’avènement annoncé d’une réindustrialisation 2.0 cette situation ira en s’aggravant même si le temps de travail passait à 20h/semaine. Mon grand-père quant au fin fond de sa mine de potasse vit arriver le marteau piqueur en fut enchanté. Certain que la technologie allait libérer l’homme du travail fastidieux. A aucun moment il n’aurait pu imaginer que nous allions en être les esclaves de la technologie, et que de surcroit elle anéantirait ses champs, ses vergers, par son utilisation. (Pesticides, fertilisant…) 

     

    Bref, tous ceci pour dire qu’il nous faudra d’une manière ou d’une autre revoir nos aspirations à la surconsommation et au gaspille si un avenir nous voulons préserver à nos enfants. De ce point de vue un RU devient vital car il permet de faire un choix qui tend vers la décroissance. N’aimant pas celui d’Hamon qui n’intègre pas cette décroissance je propose celui-ci : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/revenu-de-base-on-n-est-pas-sorti-188672

     

    Il n’en reste pas moins qu’il n’est pas la peine de créer des lignes de césure entre la FI et les électeurs de Hamon car seul l’union des deux forces pourrait permettre la de suite dans à peine 4 mois de changer la donne. Je reconnais cependant une plus grande légitimité à la FI plutôt qu’a l’arrivisme d’Hamon mais je n’oublie pas non plus les espoirs des électeurs de celui-ci qui loin des calculs et des stratégie politique se trouvent. La FI à l’avantage d’avoir un panel d’électeurs qui va du gamin au dent de lait de 18 ans au papi de 80 piges, peut être que plutôt que de s’opposer des ponts il faudrait construire avec les autres galériens qui ont placés ailleurs leur espoirs..

     

    Wake Up !!!!


    • CN46400 CN46400 3 février 2017 11:15

      @babadjinew

      "Il n’en reste pas moins qu’il n’est pas la peine de créer des lignes de césure entre la FI et les électeurs de Hamon car seul l’union des deux forces pourrait permettre la de suite dans à peine 4 mois de changer la donne"

      Elémentaire cher Watson, faut-il attendre que FI ait 50% dans les sondages ?...


  • babadjinew babadjinew 3 février 2017 13:09

    Non faut déjà arrêter la guerre des clochers, organiser des rencontres avec non pas la tête de la pyramide mais des petits quidams de bases. Trouver un consensus, puis proposer ce consensus au haut de la pyramide. C’est bien cela la démocratie participative que tous le monde prône ???.... 


    C’est cela ou le bankster micron qui nous la met bien profonde pour 5 années !!!!

    Wake Up !!!

  • Brice Bartneski bartneski 3 février 2017 13:47

    « Mélenchon se tasse.... »


    Tu plaisantes ? Qui croira que les 11% de 2012 voteront Hamon ?

  • Fraternitus Fraternitus 3 février 2017 14:31

    Le revenu universel ça me fait rêver même si c’est un peu du champomi dans la version Hamon.
    Je ne crois pas qu’il y aura du travail pour tous nos enfants et je pense qu’on va y aller et qu’il faut sortir de la religion du travail. De plus mieux vaux tenter un avenir meilleur que de se résigner à l’esclavage dans le confort de la continuité.

    La 6eme république ça me fait un peu moins rêver, qui nous dit qu’elle sera mieux que la 5emme ? Que JML comme tous les petits pères du peuple ne s’accrochera pas au pouvoir ? Une assemblée constituante peut accoucher de l’inverse de ce que souhaite son créateur.
    Ça ne m’étonne pas qu’il se fasse doubler par la vision optimiste de Hamon.

    L’écologie c’est bien de la prendre en compte mais la dessus les deux on l’air assez proches.

    Macron me fait peur par contre, le fait qu’il n’a pas de programme mais est pourtant traité par un candidat majeur depuis le début alors qu’il n’a jamais rien fait et jamais été élu prouve pour moi qu’il représente des intérêts cachés.

    Fillon est cuit et MLP ne peut pas gagner le 2eme tour (sauf peut-être contre JLM).

    Du coup je vais voter Hamon malgré le fait que ce soit le PS, Il est optimiste et il peut battre Le Pen.

    Si au 2e tour c’est Macron Le Pen au moins on aura un jeune qui présente bien mais par contre les milliardaires auront prouvé qu’ils peuvent nommer (créer ?) le président de la république à partir de rien, qu’ils contrôlent l’opinion et qu’ils ont de fait gagné et que le seul moyen d’en sortir sera de se battre pendant 5 ans voire que ça pète carrément.


    • izarn izarn 3 février 2017 16:03

      @Fraternitus
      Si Hamon est au second tour, je vote Marine Le Pen.
      Et meme, quand tu vois ce qu’on te refiles au premier tour !
      Hamon au premier tour ! smiley smiley
      N’importe quoi !
      Mais personne n’en veut plus de ces crevures !


    • Fraternitus Fraternitus 3 février 2017 16:29

      @Fraternitus
      Chacun fait ce qui lui semble le mieux.
      Pour moi Le Pen c’est pire que tout, un parti politique ou la succession est dictée par la filiation, qui prône la peur et la haine. Mais sur ces derniers points il est vrais que le FN est plus proche de la France Insoumise que du PS la preuve tu aura moins de mal à voter FN que PS.

      Le PS ne sort pas grandi de Hollande qui à littéralement craché sur la démocratie en mentant sur le fond même de son engagement politique, mais tout n’est pas à jeter et il reste le parti socialiste.
      Hamon est réellement socialiste, et à une vision optimiste propre à construire un projet.

      Le problème de la France Insoumise c’est la rage non maitrisée qui transpire dans les posts de ses partisans sous forme de délires haineux qui font fuir même ceux qui comme moi en respectent les idées. Vous ne tolérez que des adhésions totales sinon c’est l’agressivité et les insultes voir certains posts plus haut.
      C’est triste.


  • babadjinew babadjinew 3 février 2017 14:51

    Peut être trouveront ils le chemin de la raison......



    Pas d’un bankster à piloter nos vies. Le micron le parachuté de l’oligarchie,ou en langage FI l’infiltré par excellence..... 

    Un consensus plutôt qu’une infamie semble un compromis acceptable....

    Wake Up !!!

  • izarn izarn 3 février 2017 15:58

    Je ne réflechis plus depuis longtemsp sur les cas Macron-Hamon : Poubelle....
    Zombies face au paradigme mondial, Brexit, Trump, Crimée, Syrie, Poutine....
    Bref totalement largués, complice de crimes contre l’humanité par leur insondable canichisme, leur collaboration digne de Vichy en 1940....
    Aucune tripe contre la finance, aucune tripe en rien, bref du vent du micron et du microbe à la surface de l’univers....
    Pour le débat de demain, c’est entre Marine et Méluche....Avec tout ceux qui veulent prendre la porte de l’UE.
    Ces gens ; c’est comme on regarde sa merde dans les chiottes, avant de tirer la chasse.
    Sans remords !
     smileyo


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 30 mai 2018 11:54

    « Enterrer Marx [...]ceux qui ont essayé sont [si] nombreux. Mais aucun n’y est parvenu »
    Karl Marx, confronté aux deux possibilités offertes par une alternative résultant de sa propre réflexion sur la Bourgeoisie, fut totalement incapable d’identifier la seconde possibilité... Pour le plus grand malheur du Monde ! ! !...

    Ah, la lucidité et la clairvoyance de Marx (et de tous ses disciples) ! ! !...

    Le Manifeste du Parti Communiste, en 1848, diagnostique l’évidence de la richesse « excessive », et donc inique, de la « Bourgeoisie » et en tire une conclusion simpliste pour remédier au mal : l’éradication de la bourgeoisie pour que seul le « Prolétariat » bénéficie des profits de l’économie !

    Marx, faisant le constat de la richesse de la bourgeoisie, n’a vu qu’un seul des deux termes de l’alternative qui se présentait pour résoudre le problème :

    1) Éradiquer la Bourgeoisie,

    2) Copier le mode d’enrichissement de la bourgeoisie au bénéfice du « Prolétariat », des « Démunis ».

    Lettre ouverte du Parti Capitaliste Français ( PCF ) à la Classe Ouvrière (et à tous ceux qui se sentent victimes du Capitalisme, du Libéralisme Économique, de la Mondialisation et de l’Union Européenne).

    http://www.sincerites.org/2017/04/lettre-ouverte-a-la-classe-ouvriere-et-a-tous-ceux-qui-se-sentent-victimes-du-capitalisme-du-liberalisme-economique-et-de-la-mondial


Réagir