vendredi 2 novembre 2012 - par Intelle

Haro sur Halloween

Ce matin en allant sur mon site culturel préféré « Evene » j’ai été fort intéressée par une citation :

« Halloween n’a rien de drôle. Ce festival sarcastique reflète plutôt une soif de revanche des enfants sur le monde adulte"

Cela a été écrit par le sociologue et philosophe Jean Baudrillard (décédé en 2007)
C'est aussi mon avis, cette soi-disant fête nous a été "piquée" par les Américains pour en faire une parade ridicule de pauvres monstres. Lisez ci-dessous les véritables origines d’Halloween, cela n’a rien à voir avec ce qu’ils en ont fait, le pire c’est que c’est devenu une véritable institution, que l’on célèbre non seulement aux États-Unis mais aussi dans les Île Britanniques, au Canada et en Australie !

« L'Halloween est une fête folklorique et païenne traditionnelle ayant une lointaine origine celtique. Pendant la protohistoire celtique, existait une fête religieuse - Samain en Irlande,Samonios en Gaule –, qui se déroulait sous l’autorité des druides, pendant sept jours (le jour de Samain lui-même et trois jours avant et trois jours après). « C’est une fête de fermeture de l’année écoulée et d’ouverture de l’année à venir. Le temps de Samain est celui du Sidh (l'autre monde) brièvement confondu avec celui de l'humanité ». C’est la période de possibles rencontres mythiques entre certains hommes et les dieux des Tuatha Dé Danann. Les fêtes druidiques ont disparu d’Irlande au ve siècle, avec l'arrivée d'une nouvelle religion, le christianisme. La fête chrétienne de la Toussaint, à laquelle est adossée Halloween, n’a été instituée qu’au ixe siècle par le pape Grégoire IV. L’abondante littérature irlandaise médiévale, élaborée par les clercs entre le VIIIe et le XIIe, ne mentionne que la fête sacrée de Samain.

L’étymologie du mot Halloween appartient strictement à la langue anglaise, sans aucun rapport avec le gaélique ou toute autre langue celtique. Son nom actuel est une altération de All Hallows Eve, qui signifie littéralement « le soir de tous les saints », c'est-à-dire la veille de la fête chrétienne de la Toussaint (hallow est une forme archaïque du mot anglais holy qui signifie : saint, even est une forme usuelle qui a formé evening, le soir). L'orthographe Hallowe’en est encore parfois utilisé au Canada et au Royaume-Uni, « e’en » étant la contraction deeven, devenue « een ». »

Le plus navrant ce n’est pas que les gens se déguisent (il y a des Carnavals un peu partout dans le monde) mais que l’on pousse les enfants à faire du porte-à-porte comme des mendiants pour quémander des pièces ou des bonbons !

Quand va-t-on cesser d’imiter les Américains dans ce qu’ils ont de plus détestable et de plus ridicule ??????



7 réactions


  • King Al Batar King Al Batar 2 novembre 2012 16:14

    Surtout quand est ce que l’on va arreter de prendre les fêtes des autres, surtout quand elle sont perverties par un mercantilisme à toute épreuve, et ne pas conserver les notres.
    MArre de voir Noel perverties, et transformer la naissance du christ par un gros Bonhomme de chez Coca Cola.
    Marre de voir qu’on nous supprime des fetes traditionnelles pour les remplacer par du commercial. Les oeufs de paques, la saint valentins... Etc... On peut faire la fête sans dépenser son pognon.


  • Gollum Gollum 2 novembre 2012 16:18

    Le temps de Samain est celui du Sidh(l’autre monde) brièvement confondu avec celui de l’humanité ».


    Cette fête a surtout une origine astrologique. En effet, elle se déroule pendant le mois du Scorpion qui est traditionnellement le signe de la mort. D’où cette rencontre avec le Sidh qui est le royaume de l’au-delà. Elle n’est pas isolée. En effet, 3 mois plus tard a lieu la fête d’Imbolc qui est une fête de la Lumière récupérée plus tard par le christianisme, et appelée chandeleur, pendant laquelle on allume des bougies.
    Encore 3 mois plus tard a lieu Beltaine, qui conformément au signe du Taureau fête la nature et la vie agricole. Encore 3 mois plus tard a lieu Lugnasad la fête du Dieu Lug, dieu de la Lumière et Roi, conformément au fait que le Lion est signe de la Lumière et de la Royauté. Le christianisme l’a transformé en fête de la Transfiguration du 6 août qui a une signification semblable..

    On constate donc que les Celtes honoraient le Tétramorphe zodiacal que l’on retrouvera plus tard au fronton des cathédrales au sein de la mandorle entourant le Christ en gloire.

    L’astrologie est éternelle... smiley

  • nemotyrannus nemotyrannus 2 novembre 2012 16:33

    Demandez aux enfants . Je suis sûr qu’entre devoir poser des fleurs en silence dans un cimetière sur une tombe inconnue , ne rien faire de particulier et se déguiser en monstre pour récolter des bonbons, le choix sera vite fait .



    Et personne ne les y pousse hormis un bon gros matracage publicitaire et télévisuel . De même , personne ne pousse qui que ce soit à aller ramasser des oeufs de pâques ni à offrir des cadeaux de noël.
    Parce que ce sont , d’ailleurs , les enfants eux-même qui sont séduits par tout ça. Ce sont eux qui finissent par nous y pousser. Le gamin saura bien avant vous ce qui se fait ailleurs à moins d’être enfermé dans une cave , sans média ni copains smiley


    • King Al Batar King Al Batar 2 novembre 2012 16:48

      Vous avez raison, en terme de marketting l’enfant est un superbe outils.
      Il n’a pas d’argent, mais a des envie, et dispose d’un pouvoir sur ces parents, les acheteurs...
      Seduire les enfants, c’est le meilleur moyen de faire acheter les parens.


  • lulupipistrelle 2 novembre 2012 20:22

    Halloween est une fête irlandaise...importée au Nouveau Monde... par les émigrants irlandais.. A l’origine, pas de citrouille orange, mais un navet... 

    Au fond ce qui emm... le plus les pisse-vinaigres anti-Halloween, c’est sa celtitude...

    Ce serait tellement plus chouette, si le Français adoptait l’aïd comme nouvelle fête.... le multiculturalisme oui, mais de préférence celui des émigrés, ha,ha,ha.


  • jef88 jef88 2 novembre 2012 20:49

    Halloween = fric = commerce
    point barre !


  • Stof Stof 3 novembre 2012 13:31

    La plupart des fêtes chrétiennes sont également des adaptations de fêtes juives (Pâques/Pessah etc.), et donc également importées d’ailleurs.



Réagir