jeudi 13 février - par Lucchesi Jacques

Homéopathie : le rapport de la discorde

Entre les partisans de l’homéopathie et les tenants d’une médecine allopathique rien ne va plus depuis qu’Agnès Buzyn a annoncé le déremboursement total des produits homéopathiques en 2021. Pourquoi une telle mesure ?

 La querelle, déjà ancienne, entre partisans et contempteurs de l’homéopathie, a été relancée en mars 2018, par une tribune (parue dans le Figaro) signée par 124 médecins. Adversaires résolus des médecines alternatives, ils en demandaient le complet déremboursement. L’affaire est remontée jusqu’au gouvernement qui a demandé, guère après, la saisie d’une commission de la Haute Autorité de Santé. Après avoir épluché plus de mille études sur le sujet, celle-ci a rendu, le 28 juin dernier, un avis sans équivoque sur le caractère inefficace des traitements homéopathiques. Du coup, la ministre de la santé Agnès Buzyn - qui avait déclaré qu’elle suivrait les recommandations de la HAS - a, dans la foulée, pris la décision de les dérembourser progressivement. Couverts jusque là à hauteur de 30% par la Sécurité Sociale, ils passent à 15% cette année avant d’être totalement déremboursés à partir du 1er janvier 2021. Bénéfice estimé pour la Sécurité Sociale : 126, 8 millions d’euros. Ce qui n’est vraiment pas grand-chose, puisqu’en France le montant total des médicaments remboursés tourne autour de vingt milliards d’euros annuels.

Cette décision, censément rationnelle, a de quoi mécontenter les sept millions de Français utilisateurs convaincus de l’homéopathie dans la lutte contre la plupart des affections saisonnières. Pour eux son efficacité est bien réelle ; elle ne relève pas du simple effet placebo comme le prétendent ses détracteurs. Elle a surtout de quoi alarmer les trois laboratoires (deux français, un suisse) qui se partagent ce marché. Déjà, ils envisagent une compression de personnel pour faire face, tant à une hausse de leurs prix de vente qu’à une diminution conséquente de la demande.

Ainsi Boiron, le plus important d’entre eux qui emploie quelques 2500 salariés, a pris les devants en demandant une audition au président de la république. Si cette mesure n’était pas abandonnée, ce serait un millier d’employés qui pourraient bien se retrouver au chômage selon la direction du laboratoire. Soutenu par de nombreux élus de la région Rhône-Alpes, l’argument semble imparable dans le contexte économique actuel ; néanmoins il ne préoccupe guère la ministre de la santé. Pour elle, seule compte, dans cette affaire, la vérité scientifique et l’efficacité clinique. D’où un dialogue de sourds en perspective. Du reste, on peut se demander si madame Buzyn est aussi impartiale qu’elle devrait l’être de par ses fonctions. Il est de notoriété publique qu’elle a été longtemps rémunérée par plusieurs grands laboratoires pharmaceutiques. Cela crée forcément des accointances, sinon des intérêts personnels, sur la durée.

Dans ce conflit dont l’issue est connue d’avance, il y a cependant d’autres intérêts, que ceux strictement économiques, qui sont en jeu. Car en restreignant l’offre médicale sur le marché, en rendant moins attractives des médications alternatives (comme l’homéopathie), on ne fait pas que concourir au bénéfice des grands groupes pharmaceutiques, on diminue aussi la liberté de choix des Français. En leur faisant habilement comprendre où se trouve leur intérêt financier, et sans leur interdire quoique ce soit, on instaure un modèle exclusif de soins d’où l’usager ne risque plus de sortir. C’est une vision partisane (et contraignante) de la médecine dans la société moderne qui est ainsi validée par nos gouvernants. Alors que leur action, dans une saine démocratie, devrait au contraire favoriser la diversité des propositions et s’opposer à toute forme de monopole.

 

Jacques LUCCHESI



34 réactions


  • tashrin 13 février 10:29

    Mouais

    Ca fait quand même cher la granule de sucre... 

    si le seul argument est le maintien de l’emploi, 126 000 000 € de gains pour la secu versus 1000 emplois, ca fait quand même 126000 € par emploi... autant leur filer leur salaire directement, charges sociales comprises, on sera gagnants

    L’impact de l’effet placebo est en revanche à prendre en considération : si ceux qui se « soignaient » à l’homeopathie se retournent sur la medecine conventionnelle, les gains opérés d’un coté seront reperdus de l’autre. Mais s’ils changent de fusil d’epaule, ca signifie qu’en réalité ils s’en foutent de l’homeopathie mais choisissent en fonction des criteres de remboursement public...


    • tashrin 13 février 10:36

      @tashrin
      https://i.redd.it/m3vc8ju86af41.png

      Merci Boiron !


    • pemile pemile 13 février 10:50

      @tashrin « si ceux qui se « soignaient » à l’homeopathie se retournent sur la medecine conventionnelle »

      Pourquoi, ca coûte pas cher et c’est soit disant hyper efficace,

      « ca signifie qu’en réalité ils s’en foutent de l’homeopathie mais choisissent en fonction des criteres de remboursement public »

      Y’a eu des sondages pour évaluer le nombre de consommateurs qui allaient abandonner pour cause de coût ?


    • tashrin 13 février 12:06

      @pemile
      Pourquoi, ca coûte pas cher et c’est soit disant hyper efficace
      Justement, on verra si les ventes de Boiron se cassent la gueule ou pas... Mais vu qu’ils ont interpellé le ministre sur la suppression potentielle de milliers d’emplois, ils s’attendent donc logiquement à ce que le déremboursement impacte leur CA...

      Y’a eu des sondages pour évaluer le nombre de consommateurs qui allaient abandonner pour cause de coût ?
      Pas la moindre idée, et ce serait quand même un comble venant des défenseurs de la granule que de changer de cremerie uniquement pour des raisons financières. Mais Boiron semble le craindre... 


    • ZXSpect ZXSpect 13 février 18:40

      @tashrin

      Tout à fait d’accord avec vous.

      Si l’homéopathie ou tout autre médicament traditionnel ne fait pas, ou ne fait plus, la preuve de son efficacité, il n’y a pas lieu de demander à la communauté d’en supporter le remboursement.

      Si l’homéopathie ou tout autre médicament traditionnel non remboursé ne présente pas de risque toxique, libre à ceux qui en apprécient l’usage de continuer à l’utiliser.

      Ceux qui n’ont pas de pathologies graves et se soignent par l’homéopathie, les plantes, la consommation de certains fruits et légumes, continueront de le faire et d’en tirer un soulagement.


    • Ruut Ruut 14 février 07:39

      @tashrin
      Non toxique et bénéfique mais que demander de plus ?

      Des produits cher a effets secondaire non maîtrisés ?


    • tashrin 14 février 09:51

      @Ruut
      Non toxique ok, benefique autrement que par effet placebo, aucune etude serieuse ne le demontre... Aucune. Depuis tout ce temps. Et quand on connait le principe meme de l’homeopathie (cf l’illustration ci dessous), ca parait assez comprehensible. Mais la plupart des utilisateurs ne le sait souvent même pas.
      C’est exactement comme si la voyance etait sponsorisée par l’etat sous pretexte qu’elle fait du bien à ceux qui consultent... Qu’ils y aillent ne me derange pas si ca leur fait du bien, au contraire même, tant mieux. Mais il n’ya strictement aucune raison qu’une escroquerie soit financée par l’Etat faut quand même pas deconner


  • Aff le loup 13 février 12:06

    Contre Covid-19 ?


    • tashrin 13 février 12:09

      @Aff le loup
      Pas de souci. Prenez une chauve souris malade, laissez la decanter dans de l’alcool. Puis prenez une goutte de cette solution, mettez la dans un nouveau recipient, puis comblez avec 100 gouttes de flotte. Reprenez une goutte de ce melange, mettez la dans un nouveau recipient, etc etc... Faites ca quelques centaines de fois, ajoutez du sucre. C’est prêt !


  • Galopin Galopin 13 février 15:31

    Que les 7 millions de cons (entre autres) qui n’ont aucune notion des dilutions continuent à acheter leurs sucrettes mais qu’ils ne nous demandent pas de contribuer à cette escroquerie qui dure depuis des lustres. La médecine conventionnelle a au moins le mérite d’être efficiente même si elle fait parfois plus de mal que de bien compte tenu des effets secondaires de toute cette chimie qui engraisse magistralement la sphère médicale...


    • Le Comtois 13 février 17:51

      @Galopin con vous même, je déteste les gens qui n’ont que l’injure à la bouche pour insulter qui ne pensent pas comme eux, c’est lorsqu’on n’a plus d’argument qu’on en arrive là. Laissez vivre les gens comme ils veulent, bouffez vos merdes chimiques si ça vous chantent, moi je n’impose rien à personne


    • GerFran 13 février 19:57

      @Galopin    
      CHU de Grenoble : l’homéopathie a fait ses preuves pendant plus de 20 ans

      22/01/2020

      Dans un billet publié sur Mediapart, le Dr Jacques Jobert, ancien chef de clinique et ancien président de l’école d’homéopathie Dauphiné-Savoie, revient sur l’apport de l’homéopathie au CHU de Grenoble, où il était chef de service de chirurgie pédiatrique pendant plusieurs années.


    • GerFran 13 février 19:59

      @Galopin

      L’homéopathie fait ainsi son entrée à l’hôpital dans les soins de support en oncologie. Un premier test d’accompagnement de patientes ayant un cancer du sein, et souffrant de douleurs articulaires liées à leur traitement par hormonothérapie, a donné des résultats encourageants (12) et va donner lieu à un essai plus vaste à l’Institut de cancérologie Jean Godinot de Reims. 

      « Dans plusieurs hôpitaux, des consultations d’homéopathie ont été mises en place et les oncologues, autrefois réticents, sont de plus en plus nombreux à comprendre l’intérêt de cette pratique », a souligné le Dr Emmanuel Berland, oncologue radiothérapeute (CH de Chambéry).

      https://www.egora.fr/actus-medicales/mep-homeopathie-angiologie-acupuncture/33147-homeopathie-l-etude-epi-3-prouve-son ?nopaging=1
      Par Dr Philippe Massol le 09-10-2017

    • Galopin Galopin 14 février 00:35

      @GerFran
      Tout ça sponsorisé par Boiron...
      Sinon vous avez l’air de la montagne qui soigne encore mieux ou bien la croyance en Dieu qui marche tout aussi bien en étant bien moins cher !


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 13 février 15:45

    Déremboursement : «  Bénéfice estimé pour la Sécurité Sociale : 126, 8 millions d’euros »


    Pour mémoire :

    Résultat net Boiron ( source Boursorama )

    2015 : 74 millions

    2016 : 78 millions

    2017 : 78 millions

    2018 : 57 millions


    Résultat net consolidé Weleda 2018 : 14 millions


  • Sozenz 13 février 15:56

    pour les adeptes de l homeopathies , je conseille aux personne de passer à

    https://www.cpam-93.fr/est-ce-que-les-huiles-essentielles-sont-remboursees-par-la-cpam/

    c est très efficace . les resultats sont visibles . on ne peut pas parler d effet placebo. 

    ça permet en plus de connaitre les plantes ; de combiner avec l alimentation ;

    une huile essentielle dure longtemps . perso , je trouve cette solution ultra bénéfique .

    ça peut permettre d’ assainir les lieux d habitation , sans utiliser de produits chimiques en vaporisateurs industriels ; donc moins de déchets ;

    c est vraiment une autre façon de vivre et de se soigner .


    • Ruut Ruut 14 février 07:42

      @Sozenz
      Les huiles essentiels, c’est invasif et pas sans effets néfastes en cas de surdosage...


    • tashrin 14 février 09:56

      @Sozenz
      C’est très different de l’homeopathie
      Les medicaments sont issus des plantes, les huiles essentielles n’en sont qu’on mode différent d’administration, et dont les effets sont réels (d’ailleurs comme le souligne Ruut, un surdosage a des cosnequences, donc c’est un principe actif).
      L’homeopathie, c’est basé sur le principe de dilution à l’extreme (et la memoire de l’eau bien entendu !!). Vous pouvez descendre 18 boites de granule sans effets secondaires, et pour cause...


    • Sozenz 14 février 13:19

      @Ruut
      c est comme tout , si vous en prenez en exces ; ça n a pas de bons resultats .

      vous pensez que si vous prenez le double de la dose en medicament chimique vous allez etre bien et qu’ il n y a pas de danger ?


  • waymel bernard waymel bernard 13 février 18:52

    Beaucoup de bruit pour rien. Un tube de gélules doit coûter 2 à 3 €. Évitons la paperasserie et payons. D’autant plus que beaucoup de consommateurs se passent d’ordonnance, ils achètent après avoir consulté internet car ils savent que ce n’est pas dangereux.


  • GerFran 13 février 19:57

    CHU de Grenoble : l’homéopathie a fait ses preuves pendant plus de 20 ans

    22/01/2020

    Dans un billet publié sur Mediapart, le Dr Jacques Jobert, ancien chef de clinique et ancien président de l’école d’homéopathie Dauphiné-Savoie, revient sur l’apport de l’homéopathie au CHU de Grenoble, où il était chef de service de chirurgie pédiatrique pendant plusieurs années.


  • alinea alinea 13 février 22:57

    Pourquoi est-ce si grave pour Boiron : si ce n’est pas remboursé, les gens ne se soignent pas ? Mais ça coûte trois fois rien !


  • lala rhetorique lala rhetorique 14 février 09:05

    Si tout ne se soigne pas avec l’homéopathie, certaines maladies chroniques peuvent y trouver une solution. Attente d’une maladie auto-immune : poly-arthrite rhumatoïde séropositive (rien que ça), ai été traitée d’abord via le rhumato, avec de l’I-Meth (ce médoc est en fait une chimio, avec les conséquences connues). Ne supportant pas, le rhumato m’a menacée de me donner des corticoïdes à forte dose, donc devant ce type de menace, me suis tournée vers l’homéopathie, pour tester bien entendu, et chez un toubib qui fait allopathie et homéopathie. Sans garantie me dit-il. Résultat : si j’ai quand-même parfois mal aux articulations, je n’ai plus aucune grosse crise, donc plus de déformations ni apparitions de boules dures aux articulations. Donc je continue l’homéopathie, car je n’ai pas d’effet secondaire mais pas non plus de grosse crise...


  • Djam Djam 14 février 09:15

    Un certain nombre de commentaires indiquent clairement le niveau d’ignorance crasse de leur auteur en matière de connaissance sérieuse sur comment fonctionne réellement un organisme humain.

    Le matérialisme français, devenu une sorte de religion obsessionnelle chez certains, continue à formater la pensée de pas mal de gens. C’est comme le sujet (passionnant au demeurant) de la conscience. Il y a ceux, encore très nombreux, qui s’entêtent à affirmer qu’elle est le produit du cerveau et ceux qui commencent à entrevoir et comprendre tout autre chose...

    Mais, le scientisme à encore de bon jour devant lui ! Les français adorent ça, ça leur donne l’impression d’être des gens de Raison smiley


  • Gollum Gollum 14 février 10:28

    Ce qui m’amuse le plus, et m’intrigue, c’est que les tenants de l’homéopathie font souvent référence à la mémoire de l’eau à cause des dilutions mais le produit final n’est que du sucre.

    Pourquoi n’évoque t on jamais la mémoire du sucre ? Il faut bien que l’eau à mémoire file son information au sucre non ? Donc le sucre a de la mémoire aussi ? smiley

    Perso j’ai essayé pendant assez longtemps l’homéopathie, étant quelqu’un qui ne se fie qu’à sa jugeote personnelle, et j’ai finalement abandonné, pas convaincu du tout.

    Par contre les huiles essentielles ça marche super bien.


Réagir