vendredi 18 décembre 2015 - par ddacoudre

Ils ne doutent de rien !

Les régionales sont un échec pour les partis de gouvernement, puisque chacun au premier tour a perdu environ au moins la moitié de son électorat. Le 2e tour leur a sauvé la mise grâce à une diversité de reports suivant les régions et une participation plus active que les circonstances générales de l’après 13 novembre ont rendu possible. Cela a évité aux deux partis une catastrophe électorale qu’ils auraient subi sans cet événement. Tout au plus il est observable que les 20 points de Hollande ne se sont pas traduit en voix électorales. Ce n’est qu’un point de vue que je mesurerais quand le CEVIPOF aura fait son étude sur le sujet.

La conséquence de tout cela est que chacun de ces partis voient la candidate du FN au deuxième tour de la présidentielle et eux, devant se contenter de l’agiter comme un épouvantail en pleurant sur le sort qui leur est néfaste, et se posant en victime du FN.

Apparait déjà la stratégie qui va consister à inviter les partis de la gauche et de la droite à ne pas diviser leurs voix au premier tour.

Plusieurs scénarios vont être acceptables, je ne vais pas entrer dans les détails de cette extrapolation. L’on peut imaginer que certains renoncent à mesurer leur audience lors du 1e tour contre un poste au gouvernement, ou une prise en compte de leur programme chez les candidats de ces deux partis. Dans ce cas de figure, en l’état actuel du corps électoral comme il s’est exprimé durant les régionales, chacun d’eux serait présent au 2e tour au détriment du FN. Seuls les abstentionnistes demeurent une inconnue, car la présidentielle les mobilise un peu plus. Pourtant je ne vois pas en quoi ils se manifesteraient en faveur du FN plus que hier. De manière claire, si la France est majoritairement à droite et depuis longtemps, elle n’est pas prête à élire un FN à la présidentielle. Je vais me répéter, si il y a une dérive fascisante à voir se mettre en place ce sont les partis PS et LR qui l’installeront (ils ont déjà commencé) dans une course poursuite aux voix du FN.

Un danger insidieux.

Le paradoxe insidieux et que sur la base d’une dégradation des conditions sociales qui ont conduite à une résignation sans précédant depuis la fin de la guerre par la peur de perdre son emploi, se nourri un danger de l’intérieur. L’inversion de valeurs de luttes sociales est marquante dans la mesure où défendre ses intérêts de classes est devenu du corporatisme, faire grève de la subversion qui pénalise l’usager et le client, voire est réprimé par les forces de l’ordre quand ce n’est pas considéré comme duvoyoutisme.

Seules sont devenues acceptables les manifestations bon enfant suivies par les forces de l’ordre avec musique de fond sur air de farandole, dont le pouvoir se réjouit comme signe évident de démocratie dans la mesure où il n’en tiendra pas compte.

Il est évident que cela n’a pas échappé aux citoyens et nous retrouvons cela dans les études d’opinions (cevipof) où le pessimisme en est la marque essentielle avec la recherche d’un être salvateur, en lieu et place de l’absence de courage pour lutter, le tout est la porte ouverte à la fascisation.

Publicité

Dans l’analyse du fascisme la recherche d’un guide, d’un homme fort, d’un père en est le premier des cinq critères (Robert Paxton)

 Ainsi, faute d’avoir perdu la volonté de se battre contre l’adversité qui laisse sur le côté les moins aguerries, les moins aptes, ceux qui perdent leurs emplois de salarié, il est devenu facile, car cela ne demande pas d’efforts, ne demande pas de luttes, d’accepter CEUX qui proposaient des boucs émissaires responsables. Les immigrés, le polonais, la mondialisation, le libéralisme, l’évasion fiscale, les nantis, les corrompus, les impôts, les charges etc. la liste n’est pas exhaustive.

Si bien que quelques français ont été séduis par le FN, changeant de masques au gré des vents, sans toutefois, dans sa croissance électorale marquer des points. Il ressort non tant par ses voix acquises qu’à cause de celles perdues par les deux partis de gouvernement (j’ai expliqué cela dans mon précédent article).

La politique extérieure marque un tournant dans la construction de l’ennemi de l’intérieur.

Or les événements dans le Maghreb suite au changement de politique extérieure de la France a cristallisé des ressentiments à notre encontre par certaines populations musulmanes fondamentalistes et permis ainsi de conforter l’idée du danger des migrants comme de celui de l’islam.

 De la sorte ce thème est devenu presque central, conforté par les deux attentats de 2015 janvier et novembre. Pourtant à l’évidence il n’a pas entrainé un raz de marée vers le FN, puisque celui-ci n’a que peu amélioré son score de 2012 aux présidentielles.

Durant cette même période le pouvoir, dans une continuité engagé par Sarkozy, d’abord ministre de l’intérieur puis président, joue sur la peur de l’insécurité intérieure et le danger extérieur.

Comme je l’ai écrit, en tant que 6e puissance militaire nous n’avons rien à craindre d’un danger de l’extérieur, autrement que par les risques terroristes que nous avons connus. Sauf que face à l’instrumentalisation de l’ensemble de ces événements, dans un contexte de pessimisme que je rappelais, nous construisons un danger de l’intérieur qui, celui-là nous atteindra tous, par rapport au danger terroriste qui est aveugle et touche peu de citoyens. Ils ont assurément un fort un retentissement émotionnel, mais si disproportionné qu’il va jusqu’à annihiler toutes réflexions sereines.

Devant le résultat désastreux de ces régionales et devant une peur irraisonnée du FN ou son instrumentalisation, que je crois plus juste par le PS et LR, des idées d’alliance objective naissent entre le PS et LR sur la politique du plein emploi à mener.

Publicité

Je ne pense pas qu’il échappera aux citoyens qu’ils ont affaire à un effet d’annonce, qui débouchera certainement, si elle se réalise sur une recomposition politique (voire un éclatement du PS, ce que je souhaite pour que ses positions politiques deviennent claires). Nous verrons donc la droite du PS s’harmoniser avec celle du LR sur la politique économique à suivre pour redresser la France.

Voilà donc le énième projet de redressement économique qui doit sauver la France. Je crois bien qu’il n’y ait qu’eux pour y croire.

Ou bien ils sont tarés ou ils se foutent de la gueule des citoyens s’ils pensent que ceux-ci vont croire qu’unis, ils vont réussir, ce que séparés ils font depuis 20 ans sans succès autre que d’aggraver la situation.

Cette incurie économique leur a valu de voir glisser le positionnement du FN sur le terrain de la défense des intérêts des ouvriers, ce qui est une gageure, lui qui dans les manifs ouvrières envoyait des casseurs en fin de cortège pour provoquer les forces de l’ordre et jeter le discrédit. Défaut qu’il a encore gardé pour justifier de l’insécurité en jouant les pyromanes qui proposent d’éteindre le feu, exactement comme Hollande avec Daesh.

Nos politiciens ne doutent de rien.

Il reste 17 mois aux citoyens qui n’ont pas voté pour une de ces trois formations pour agir et se positionner sur des oppositions qui existent face à cette marche inexorable vers un danger intérieur qui suit toujours une dépolitisation de la société. Débattre pour savoir quels choix nous devons faire est essentiel en démocratie. Avoir fait celui du PS et de LR a tué tout débat. Et si jusqu’à présent l’on sentait chez les citoyens la volonté d’espérer que ces deux partis tiennent compte de leurs désirs c’en est bien fini. S’ils sont encore au pouvoir ils le doivent aux institutions de la Ve république.

Les présidentielles vont être d’une rare curiosité. Sarkozy et hollande sont assurés d’être battus tant ils sont en détestation. Vont-ils par carriérisme imposer leurs candidatures lors des primaires. Ce seraient le plus mauvais des scénarios car ils seraient choisit en « désamour » si je puis dire, entendu que les citoyens ne sont pas encore prêt à voter FN, à moins que ? Je préfère imaginer que les 27 millions se ressaisissent pour trouver dans d’autres partis les raisons d’un choix maintenant qu’ils sont assuré que ni le PS ni LR de leur donneront ce qu’ils espèrent. Il reste 17 mois c’est court surtout si les antennes médiatiques leurs font silence.

C’est en quoi fort de leur emprise ils ne doutent de rien tant ils savent que les citoyens ne sont pas capable et n’ont pas les moyens d’une révolte.



35 réactions


  • howahkan Hotah 18 décembre 2015 10:14

    Salut .

    pour moi les citoyens ne peuvent se révolter, car pourquoi le feraient t’ ils alors qu’ils jouent sauf rares exceptions au même jeu que les gagnants inévitable de tout soi disant jeu...MOI VAINQUEUR !!

    c’est une sorte de monopoly-casino qui a fait de tous y compris des pauvres des financiers ..ainsi le médecin, l’ouvrier, le marchand de nourriture et tout le monde a comme métier celui de gagner de l’argent et pour ce faire utilise tout ce qui lui tombe sous la main...

    ce monde est bien le notre à tous....or nous faisons comme si cela ne l’était pas alors que c’est une de ces vérités qui croise notre vie sans que nous la sachions

    c’est ta conclusion : C’est en quoi fort de leur emprise ils ne doutent de rien tant ils savent que les citoyens ne sont pas capable et n’ont pas les moyens d’une révolte.

    qui ’a « suggéré cela....

    le problème du chef c’est que ce conditionnement marche si bien que nous sommes même bien incapable d’aller vers une guerre civile...ce qui » l’ amuserait « pourtant bien, à la fois par plaisir sadique car à quoi bon être au sommet de l’olympe si les autres ont le sourire et une vie qui leur va et par nécessité car au sommet ils sont mort de trouille que la masse comprenne l’arnaque et se disent : on marche ensemble maintenant sur TOUT les questions vitales, et on partage en paix...

    ce qui veut dire mettre en avant tout ce qui nous est commun et nécessite absolument un collectif pour se faire ,telle que la survie, seul non seulement je ne survis pas mais je n’existe pas..

    et garder ce qui est différent là ou cela a un sens...car la différence est aussi vitale que ce qui nous est commun, sans différences nous n’existerions pas non plus...

     »la" maitre nous persuade de mettre cela en avant pour être sur de régner..à nous de jouer , mais e veut t’on ?

    pour le moment il est clair que NON......

    tout pour ma gueule est encore ce qui domine nos vies..

    ainsi chacun est donc concerné avant tout le reste

    si je veux un monde collectif VOLONTAIRE de partage de toutes les nécessites vitales et informations utiles ou nécessaires au groupe, ou l’actuel monde...qui ne va rien produire d’autre que ce qu’il produit déjà depuis disons 3000 ans....

    etc

    Merci smiley


    • howahkan Hotah 18 décembre 2015 10:16

      @howahkan Hotah

      Saint Coluche dans sa deuxième épitre âpres le 14 juillet l’a d’ailleurs bien dit :

      les gens c’est pas du travail qu’ils veulent, c’est du pognon !!


    • ddacoudre ddacoudre 18 décembre 2015 13:55

      @howahkan Hotah

      bonjour merci pour ce développé. en rappelant ce que nous faisons depuis 3000 ans tu touche du doigt le fait même que nous ne disposions pas du libre arbitre mais vivons dans la dynamique du mimétisme de notre mémoire et plions souvent l’environnement à elle, avec lequel nous ne partageons pas le même rythme d’évolution puisque nous en sommes un élément.
      nous sommes encore au stade de l’égoïsme « enfantin », et ceux qui sont passés au delà ceux qui ont « grandi » ont bien du mal à se faire entendre.
      pourtant ce constat ne peut pas faire évacuer la question a savoir que tout ce que nous réalisons n’est pas retenu par la nature ou dieu comme étant vital. est un problème de vitesse et d’intégration dans l’inné ou comme souvent je le soutient la preuve que nos réalisations sont néfaste à la vie. http://ddacoudre.over-blog.com/2015/10/la-denatalite-est-la-marque-de-l-echec-du-capitalisme.html.
      cordialement.


    • howahkan Hotah 18 décembre 2015 14:07

      @ddacoudre

      no worries

      je te rejoins sur :" nous sommes encore au stade de l’égoïsme « enfantin »,

      cela me semble tout à fait être cela..ce serait à développer mais une autre fois...

      pour le reste je dois relire, cela ne m’apparait pas évident à saisir...je vais cependant essayer

      @+


    • pemile pemile 18 décembre 2015 14:42

      @ddacoudre "nous sommes encore au stade de l’égoïsme « enfantin », et ceux qui sont passés au delà ceux qui ont « grandi » ont bien du mal à se faire entendre.« 
      Ou alors, une majorité d’humain est en inhibition de l’action et seuls ceux qui ont encore une liberté d’action ET aucun pouvoir, ont un certain »équilibre« et donc une capacité d’analyse. Mais leur liberté d’action se limite à leur »espace de vie" local et ne leur permet pas d’agir à un niveau global.


    • Fergus Fergus 18 décembre 2015 16:25

      Bonjour, Ddacoudre

      « nous sommes encore au stade de l’égoïsme « enfantin  » »

      Je pense plutôt que nous sommes revenus à cet état après que, pendant des décennies au cours du 20e siècle, notre société soit devenue plus adulte car composée de citoyens plus solidaires.

      Tout s’est dégradé peu à peu dans le dernier tiers du 20e siècle avec l’arrivée des technologies personnelles, le développement sans précédent du marketing et du consumérisme, l’explosion des activités de loisirs, la sur-médiatisation de la vie facile des peoples, et l’émergence d’un discours faisant croire à chacun qu’il avait sa chance d’être du côté du manche et pas des losers.

      Tout cela, combiné avec une amélioration sans précédent des conditions de vie, a fait exploser l’individualisme. Et, sur le plan politique, renforcé le conformisme rassurant : nous sommes persuadés d’être roulés dans la farine, mais il y a trop à perdre à se lancer dans des aventures incertaines !

      Et c’est comme cela que l’on reconduit toujours les mêmes, le FN - boosté par les plus cocus du système - n’étant qu’un épouvantail sans pouvoir car il cristallise les réflexes de ralliement aux escrocs habituels, ceux dont on connait les nuisances, mais des nuisances en définitive tolérées car elles ne remettent pas en cause brutalement nos droits : elles se contentent de les grignoter progressivement.


    • Irina leroyer Irina leroyer 18 décembre 2015 18:27

      @Fergus
      tu te trompes : les vrais fachos sont environ 1,( à é% de la population, les autres électeurs du FN sont des gens ordinaires et non des « cocus » qui en on assez de voir l’incivilité et les impôts augmenter sans cesses. Les « pros » de la politique Sarkolande etc... ne sont que des électoralistes qui n’ont qu’une idée en tète : être élus.


    • ddacoudre ddacoudre 18 décembre 2015 23:01

      @pemile

      quand je dis cela il est vrai que je ne dis pas à quel niveau je me situe., dans le cadre de l’évolution l’homme moderne est encore ébahi par ces aptitude comme un enfant qui découvre qu’il grandi et qu’en maitrisant son cerveau et son espace réalise des choses, il a un appétit insatiable et il est un querelleur qui a toujours besoin de se mesurer à d’autres.
      ce que je dis et une comparaison a cette analogie, et ce qui ont compris que la bien bienveillance envers les autres et un bon moyen de vivre en harmonie et d’utiliser nos aptitudes au bénéfice de tous.
      ddacoudre.over-blog.com .
      cordialement


    • howahkan Hotah 19 décembre 2015 00:25

      @ddacoudre

      tous les humains ont toujours été moderne... !!!!  smiley

      il y 100 000 ans aussi


    • Fergus Fergus 19 décembre 2015 08:38

      Bonjour, Irina leroyer

      Rien de négatif dans le mot « cocus » : il désignait pour moi ceux qui, plus que les autres, sont victimes du système, en l’occurrence les classes populaires. Aucune allusion aux « fachos » dont je pense moi aussi qu’ils sont très minoritaires dans l’électorat du FN, même si le pourcentage que tu avances me semble bien optimiste.


    • ddacoudre ddacoudre 19 décembre 2015 08:58

      @Fergus

      bonjour
      ce n’est pas trop sur ce plan, tu n’a pas tord en parlant d’une dégradation de la citoyenneté, mais je faisais une analogie avec l’homme moderne qui n’a que 100 000 ans et qui découvre ses facultés extraordinaires de créer il fait comme les enfants, tout à son bonheur tout et n’importe quoi,quitte a se bruler les doigts avant de comprendre que c’est chaud.
      attirait par le pognon nous ne visons que ce but car il est la clé de l’ouverture d’un monde merveilleux de contemplation dont nous rêvons. et ceux qui ont compris qu’au delà de la nécessité c’est une illusion qui est entrain de détruire notre jouer créatif.
      cordialement.


    • ddacoudre ddacoudre 19 décembre 2015 08:59

      @howahkan Hotah

      pour notre espèce c’est l’’enfance.
      cordialement.


  • tashrin 18 décembre 2015 12:43

    Je préfère imaginer que les 27 millions se ressaisissent pour trouver dans d’autres partis les raisons d’un choix maintenant qu’ils sont assuré que ni le PS ni LR de leur donneront ce qu’ils espèrent

    Zavez des suggestions ? Parce que j’ai beau chercher...


    • ddacoudre ddacoudre 18 décembre 2015 13:31

      @tashrin

      bonjour Tashin. je ne vais pas te dire qui choisir ce choix t’appartient en fonction de ton histoire qui fixe tes espérances. personnellement je suis engagé politiquement et je suis assez vieux pour savoir qu’il n’est pas l’engagement salvateur, mais une voie à suivre dans un intérêt collectif qui se modifiera sans cesse.
      aujourd’hui l’ensemble des intrication de notre histoire lié au monde à généré un ensemble de philosophie qui caractérise les différentes approches du monde, en France cette représentation existe, il y a un échantillonnage de positionnements politiques qui vont des anarchistes aux royaliste. naturellement si tu cherche quelqu’un qui doit te dire ce que tu dois faire de ta vie, il faut choisir une cartomancienne, mais si tu veux être l’acteur de tes choix en sachant que tu seras obligé de composer avec les autres alors tu ne peux pas ne pas trouver chaussure à ton pied.
      la politisation n’est pas le merdier auquel l’on assiste, mais le fait pour les citoyen d’avoir des désirs et d’envisager comment avec les autres organiser la cité pour les réaliser sans devoir en exclure d’autres qui n’auront pas forcément les mêmes. cela impose de se positionner de faire des choix individuel et collectif, de débattre de s’opposer et de prendre des décisions sans attendre quelles nous soient imposés par un maitre du monde.
      tu dois donc pouvoir trouver l’organisation politique qui offre cela.
      ddacoudre.over-blog.com .
      cordialement


    • rotule 18 décembre 2015 15:33

      @tashrin
      Il faut se creuser et trouver comment mobiliser les jeunes pour aller voter : concours de buzz, pages facebook, défis dans les écoles de comm ou de commerce, ?? ... mais croire en la mobilisation de la jeunesse. Et convaincre ensuite de ne voter ni FN, ni UMP/LR ni PS. Ni-Ni-Ni comme slogan de campagne !
      Et essayer de faire pareil avec les vieux ronchons, les désabusés, les exclus du système, ... remobiliser les non votants et ceux qui votent blanc pour voter utile : qui ils veulent sauf FN, UMP/LR PS .
      Chacun connait plusieurs abstentionnistes : que chacun se mobilise pour les faire voter, pour que cesse la punition soit disant démocratique.


    • tashrin 18 décembre 2015 15:51

      @rotule & DD

      Nan on s’est pas compris
      je demande pas de maitre à penser qui m’explique pour qui je dois voter
      on est dans un systeme où le vote a été vidé de sa substance, et où les propositions politiques sont inexistantes en dehors de TINA
      Je sais lire les professions de foi, j’ai meme la pretention de savoir decrypter (modestement) un certain nombre de choses, m’enfin l’offre est à pleurer et le mecanisme qui permettrait quoi qu’il en soit de les porter au pouvoir est verouillé
      Du coup...


    • ddacoudre ddacoudre 18 décembre 2015 23:21

      @tashrin

      ok tashrin je me suis mépris à part de faire la révolution tu n’auras pas par le vote ce que tu désires immédiatement sauf à ce que toutes les petites initiatives se regroupent par affinité pour constituer un ensemble qui puisse s’imposer au verrouillage électoral. en l’état des micro partis ou de ce qui reste de ceux qui furent grands,nous irons vers une dictature démocratique car ceux qui bénéficient du verrouillage électoral continuerons à effilocher et donc devoir s’imposer par le « droit de la force » car je ne vois comment nous pourrions en arriver a ce que ces partis ne puissent pas atteindre les 10% pour se maintenir au 2e tour. faute de révolution il reste l’insurrection, mais aucun citoyen n’est disposé à cela, la majorité veulent changer les choses par le vote, or celui-ci est verrouillé comme tu le dis. nous sommes dans une impasse, sauf si c’est 27 millions de citoyens s’engage derrière un programme dissident aux partis de gouvernement.
      il y a beaucoup d’initiatives de propositions d’innovations qui existent, elles ne seront jamais parfaites, mais elles se frayent un chemin difficilement pour sortir de anonymat médiatique. c’est quand elles se manifeste durant des campagnes électorales qu’il faut saisir l’occasion de les mettre sur le devant de la scène politique, malgré les tentative qui existe de limiter leur audience par le pouvoir. la vie est toujours un combat dont l’on n’a pas la certitude d’une victoire immédiate.
      cordialement..


  • soi même 18 décembre 2015 13:30

    @ ddacoudre, je vous réponde avec cette citation attribuer à tord à Andrée Malraux, le XXI siècles sera spirituel où pas , bien sûr pour les laïquarts de tous poils et les nihilistes c’est de la coke que je leurs fourni pour leurs braseros de leurs merditudes .

    Et pourtant tous l’enjeu de notre époque se tien dans se concept le réenchantement du Monde, bien sur par sur une base fondamentaliste, utilitarisme, conformiste rentier.

    Il faut avoir le courage de réenchanté le Monde ( Je Suis le Chemin, la Vérité la Vie ) Jean 14:6  !
     


    • ddacoudre ddacoudre 18 décembre 2015 13:47

      @soi même

      j’ai compris le message, et je le parage avec d’autres représentation car il y a long temps que pour moi dieu n’est plus un problème ni une solution, je l’ai laissé à sa place car je ne pourrais jamais y être. cela ne veut pas dire que je ne vive pas dans lui, dans le tout pour l’exprimer autrement.
      pourtant il ne faut pas refuser d’accepter que le monde est le résultat de tous les hommes qui se sont et continuent à se prendre pour lui, et ont remplacé l’action et la parole évanescente nécessaire à la liaison entre les hommes par des œuvres qu’ils veulent durable indéfiniment parce qu’elles se traduisent en monnaie qui permet de passer d’une vie active et participative à une vie contemplative, et sont entré dans une course suicidaire, ’étant plus capable de ralentir pour contempler leurs œuvres voire l’offrir en don à ceux qui n’en ont pas le bénéfice.
      faut-il de la spiritualité pour comprendre cela , certainement mais si entrer dans un XXI siècle spirituel consiste a se remettre a adorer les idoles religieuses que nous inventons nous continuerons notre marche vers le suicide. est que ceux qui se disent hors du religieux peuvent nous apporter mieux ? au regard de ce qui se déroule ils se sont contentés de construire d’autres dieux païens qu’il appellent la loi du marché, le capitalisme, la raison etc. tout ce qu’ils voudrait voir durer et qui effiloche toujours, car c’est a croire qu’il ont peur de leurs actions et de leurs paroles qui avec l’autre donnent la vie, mais ne dure pas.
      cordialement.


    • soi même 18 décembre 2015 14:33

      @ddacoudre, il ne s’agit pas d’adoré, il s’agit d’être autre chose ; c’est a dire être véritablement humain.
      C’est pour cela que le réenchantement du Monde est une nécessité.

      ( 16 Et voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? »

      17 Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. »

      18 Il lui dit : « Lesquels ? » Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage.

      19 Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

      20 Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ? »

      21 Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. »

      22 À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.

      23 Et Jésus dit à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.

      24 Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. »

      Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu - Chapitre 19 )


    • tashrin 18 décembre 2015 15:53

      @soi même
      et donc pour revenir à la citation de Malraux, spirituel veut dire religieux ? Et religieux signifie catho ?
      Ptin il se retournerait dans sa tombe le pauvre


    • soi même 18 décembre 2015 16:04

      @tashrin ( et donc pour revenir à la citation de Malraux, spirituel veut dire religieux ? Et religieux signifie catho ? ) Je n’aurai pas trouver mieux comme hobbit pour le raccourcie de pensé.

      Et bien non, j’ai peur de te décevoir, c’est un peut plus subtile que tes gros sabots..... !


    • ddacoudre ddacoudre 18 décembre 2015 23:27

      @soi même

      l’image s’adresse a ceux qui ne savent pas laisser ce à quoi ils sont essentiellement attaché ( les œuvres pour Luther) au point de ne pouvoir se tourner vers les autres pour construire un monde ensemble.
      cordialement.


    • soi même 22 décembre 2015 00:03

      @ddacoudre, philistin.


  • alinea alinea 18 décembre 2015 14:40

    « Mon choix m’appartient » ; voilà bien la question.
    J’ai connu des gens, et, si j’en crois les sondages ils furent assez nombreux, qui étaient toute ouïe à Mélenchon, mais, le moment venu, ont voté Hollande au premier tour. S’ils ne l’avaient pas fait, le monde en aurait été changé.
    Dans un monde ultra personnalisé, le moindre petit « je » se croit important et, plutôt que de voter en son âme et conscience, fait des spéculations sur la conséquence de son vote.
    Être sûr que tout le monde vote en son âme et conscience, et voir. La propagande, le vote utile, gnagnagna, ça fausse complétement le visage politique.
    Certes certaines âmes et certaines consciences ne sont guère fiables, peu alimentés de savoirs, mais après tout, le peuple est comme ça.
    Le coup de reporter ses voix est une horreur démocratique, horreur qui nous envahit et masque toute autre politique en ce pays.
    Si je vote à gauche, je vote à gauche ; point barre. À celui qui est élu de tenir compte des voix exprimées au premier tour.
    La grande caricature de cela, fut le vote pour Chirac en 2002. On y est resté.
    Alors comme on ne trouvera pas chacun son jésus avant 20017, qu’on vote au moins en conscience, et qu’on ne mette pas dans l’urne un papier « en se bouchant le nez » !!


    • leypanou 18 décembre 2015 14:59

      @alinea
      " J’ai connu des gens, et, si j’en crois les sondages ils furent assez nombreux, qui étaient toute ouïe à Mélenchon, mais, le moment venu, ont voté Hollande au premier tour. " : même si Mélenchon avait fait 20%, cela n’aurait pas changé grand chose car il n’aurait pas été qualifié pour le 2ème tour.

      Et en ce moment, Mélenchon vient de se griller une 2ème fois avec le soutien très médiatisé pour A Tsipras et la suite des évènements là-bas.


    • ddacoudre ddacoudre 18 décembre 2015 23:41

      @alinea
      bonjour effectivement tu explique que depuis quelques années c’est le vote utile qui a pris le pas sur le vote préférentiel, et cela va jusqu’à voter pour éliminer comme cela à été fait en 2012 et j’ai moi-même appelé a voter en ce sens pour éliminer Sarkozy.
      je reconnais que j’avais mal juger cette copie électorale du « Miterrandisme » de 2012, j’ai déchanté très tôt puisque en novembre 2012 j’expliquais qu’il ne serait pas élu en 2017 s’il se présentait.
      mais je n’avais pas idée qu’il serait plus détesté que Sarkozy.

      cordialement.


    • alinea alinea 20 décembre 2015 13:28

      @leypanou
      Il s’est grillé aux yeux des cons, excusez-moi ! C’était tout à fait normal qu’il le soutienne, quand quelqu’un se bat, dans un sens qui nous convient, c’est la moindre des choses ! S’il perd, on ne va pas le conspuer pour autant.


  • leypanou 18 décembre 2015 15:12

    " C’est en quoi fort de leur emprise ils ne doutent de rien tant ils savent que les citoyens ne sont pas capable et n’ont pas les moyens d’une révolte. «  : le système électoral français est verrouillé pour que seuls des partis »acceptés« par le système néolibéral dominant puisse accéder au pouvoir.

    Et puis, se révolter en faisant quoi et pour faire quoi ? Rappelez-vous d’ »Occupy Wall Street«  : ce n’est pas une poignée d’individus qui va faire trembler le système en place, d’autant qu’il n’y aura jamais de »soutien« d’une fondation Soros quelconque ou de l’empire, comme ailleurs.

    Le système Podemos a beau avoir avoir beaucoup de lacunes ou mauvaises orientations sur différents sujets, au moins, ils ont des résultats locaux.

    Il ne faut jamais oublier que si le FN est autant »chouchouté" par les médias, c’est justement qu’il n’a jamais été anti-système comme il le prétend, bien au contraire.

    Ce livre d’Aurélien Bernier est plus que jamais d’actualité.


    • ddacoudre ddacoudre 18 décembre 2015 23:56

      @leypanou

      bonjour ta question « se révolter en faisant quoi » donne la réponse quand une société avec 27 millions de citoyens qui se trouvent paralysé parce qu’ils ’n’ont plus d’idées cela donne la démonstration de la puissance et de l’efficacité du « système ».
      laurent bernier à fait une bonne analyse, j’ai moi même soutenu la démarche de refondation de mélenchon dans un article http://ddacoudre.over-blog.com/melanchon-sera-t-il-une-autre-histoire.html.
      le PC tient a ces postes politiques car ils le rendent encore audible et se trouve donc tributaire du PS auquel il reste accolé. je le regrette s’il ne veut pas évoluer il finira comme le NPA un souvenir historique de feu le socialisme historique.
      il n’est pas interdit d’y faire référence mais pour l’ajuster au monde d’aujourd’hui.
      cordialement.


  • rotule 18 décembre 2015 15:26

    > Ou bien ils sont tarés ou ils se foutent de la gueule des citoyens s’ils pensent que ceux-ci vont croire qu’unis, ils vont réussir, ce que séparés ils font depuis 20 ans sans succès autre que d’aggraver la situation.

    Pourquoi un « Ou » ... a force,

    • ils se sont pourris la tête et remplit les poches
    et
    • ils ont bien raison de prendre les citoyens pour des cons, ces citoyens qui vont encore consommer comme des cons en fin d’année, qui ne votent plus, qui absorbent la propagande télévisuelle, qui aime bien être protégés même au prix de la liberté, ...

    • ddacoudre ddacoudre 19 décembre 2015 00:00

      @rotule

      il est vrai que parfois pour suivre ta réflexion il m’arrive de dire que nous ne somme devenu que des ventres nous nous contentons de bouffer et chier nos déchets avec lesquels l’on se détruit, tant politiquement qu’au sens premier en consommant.

      cordialement.


  • Le p’tit Charles 19 décembre 2015 09:07

    Même sans région, le seul parti gagnant est le FN...d’ou la panique chez les autres pour le second tour...

    Rendez vous compte ils risquaient de perdre tous leurs avantages acquis de haute lutte grâce aux peuples décérébrés qui votent pour eux...
    Ils vont tenter de faire alliance pour 2017 pour évincer le FN...mais ce n’est pas gagné, ce parti étant installé pour longtemps dans le visage politique de notre pays (pas loin de 7 millions de votants..excusez du peu..)

    • ddacoudre ddacoudre 19 décembre 2015 13:10

      @Le p’tit Charles

      bonjour le danger ce n’est pas le FN c’est tous ceux qui véhiculent des idées similaires et qui sont dans les partis de pouvoir car alors ce sont eux qui mettrons en place,( ils ont déjà commencé depuis fort longtemps ) l’avènement d’une société fascisante.
      je me suis souvent expliqué la dessus. http://ddacoudre.over-blog.com/2015/11/la-democratie-sur-la-voie-de-l-auto-destrution.html
      cordialement.


    • Le p’tit Charles 19 décembre 2015 14:18

      @ddacoudre...Bonjour..mais les « bons penseurs » sous couvert de démocratie envahissent les pays en tuant des millions de gens..regardez les USA et ses toutous dans leurs « guerres actuelles » notre planète est à feu et à sang il me semble et pourtant c’est l’ONU qui ouvre le chemin de ces conflits.. ?


Réagir