lundi 4 mars - par Robert GIL

Immigration, oser affronter les difficultés

Il ne faut pas confondre le départ de ces migrants qui partent au péril de leur vie chercher une vie meilleure et l’immigration massive voulue par le grand patronat. Jean Jaurès avait raison : « Ce que nous ne voulons pas, c’est que le capital international aille chercher la main-d’œuvre sur les marchés où elle est le plus avilie, humiliée, dépréciée, pour la jeter sans contrôle et sans réglementation sur le marché français, et pour amener partout dans le monde les salaires au niveau des pays où ils sont le plus bas. C’est en ce sens, et en ce sens seulement, que nous voulons protéger la main-d’œuvre française contre la main-d’œuvre étrangère, non pas je le répète, par un exclusivisme chauvin mais pour substituer l’internationale du bien-être à l’internationale de la misère », discours « Pour un socialisme douanier », le 17 février 1894.

Avant les années 1980, le thème de l’immigration n’était pas un tabou à gauche. Tout au long de l’histoire du XXème siècle la gauche a critiqué les politiques d’immigration en pointant le grand patronat. Cette critique allait de pair avec la solidarité entre travailleurs nationaux et immigrés, l’égalité des droits et l’union dans la lutte des classes. Alors que le patronat, lui, s’attache à mettre en concurrence les travailleurs étrangers et français, à la fois pour affaiblir le front social et pour disposer d’une masse corvéable et peu revendicatrice rejoignant la fameuse « armée industrielle de réserve » de Marx. En 1963, la CGT soutient le principe d’une immigration contrôlée, le PCF plaide aussi pour un contrôle de l’immigration . Georges Marchais, en 1981 déclarait : « il est inadmissible de laisser de nouveaux travailleurs immigrés en France, alors que notre pays compte près de deux millions de chômeurs français et immigrés ». A partir des années 1980, le Front National, bien aidé par les manœuvres de François Mitterrand, va émerger, et devient l’épée des intérêts capitalistes qui cherchent, comme toujours, à diviser les travailleurs français et immigrés. En désignant les immigrés comme responsables du chômage avec le slogan « 3 millions de chômeurs c’est 3 millions d’immigrés de trop », le FN se tait évidemment sur la responsabilité des grandes entreprises qui ont facilité l’entrée de ces étrangers, et bien évidemment sur les processus d’exploitation qui exacerbent les inégalités entre immigrés et nationaux. De son côté, le Parti socialiste, après avoir enterré la lutte des classes, et s’être converti à l’économie de marché, est devenu un fervent défenseur du néolibéralisme, tout en se prétendant de gauche. Peu à peu, ce « PS de droite », et ces afficionados de « la gauche caviar » ont joué les donneurs de leçons, et tout commentaires sur l’immigration a été qualifié « d’extrême droite ».

L’intégration est en panne, parce que l’Etat, l’extrême droite et le patronat n’y ont aucun intérêt, ils veulent diviser et non rassembler. L’immigré n’est pas responsable, il est victime du système qui l’amène sur notre territoire, mais dans la situation actuelle, l’arrivée d’un nouveau flux migratoire ne fera que précariser un peu plus les immigrants précédents et les travailleurs nationaux par leur mise en concurrence, orchestrée par le patronat. Pendant ce temps, les uns fantasment sur le danger que représentent les étrangers, tandis les autres ont un discours moralisateur et donneur de leçon. Mais bien souvent, ni les uns, ni les autres ne vivent dans les quartiers populaires et ils côtoient des immigrés que de manière occasionnelle ; Comme d’habitude, beaucoup de gens parlent de choses qu’ils ne connaissent pas. Il faut sortir de ce piège, car tant que la droite et l’extrême droite agiteront le spectre de l’immigration, toutes les autres propositions de gauche seront inaudibles . Pour contrer le vote en faveur de l’extrême droite, il nous faut revenir à un discours clair sur l’immigration, il faut s’attaquer aux causes qui motivent ce vote, sans stigmatisation des immigrés, mais sans tabou. Si nous n’arrivons pas à porter le débat dans l’opinion publique nous nous condamnons à une voie sans issue pour les travailleurs nationaux comme pour ceux issus de l’immigration, et nous ferons le jeu de l’extrême droite et du patronat qui aboutira fatalement à un nivellement par le bas pour l’ensemble des salariés. En ces temps de crise, avoir le courage de poser des questions, n’est pas le chemin de la facilité, mais il n’y en a pas d’autre. Ne nous y trompons pas, le débat sur l’immigration fin 2023 à l’assemblée nationale n’est qu’un coup de pub de la part du gouvernement pour faire croire qu’il prend les préoccupations des français au sérieux et pour essayer de couper l’herbe sous les pieds de l’extrême droite en vue des prochaines élections. C’est une lutte des places car idéologiquement il n’y a guère de différences. Finalement une grande partie des articles de cette loi a été retoquée par le Conseil Institutionnel … Attendons la suite.

Enfin, pour que les périodes électorales ne « tournent » pas systématiquement autour des problèmes de l’immigration, il faut d’emblée poser les règles du jeu. Un candidat de « gauche » doit affirmer ses positions sur ce sujet, mais ajouter qu’en cas de victoire aux élections, ces problèmes seront réglés par un référendum : ce sont les électeurs qui décideront, mais maintenant pendant cette campagne, parlons, salaire, travail, services publics, santé, éducation, répartition des richesses, etc… Si l’on peut anticiper le résultat du référendum, rien n’empêche d’en organiser un deuxième quelques années après, et si la « gauche » est capable par son programme d’améliorer l’existence de la population, celle-ci sera alors moins « vent debout » concernant l’immigration. Mais tant que les débats électoraux seront consacrés à ce problème, nous n’avancerons pas d’un pouce.

http://2ccr.unblog.fr/2024/03/01/oser-affronter-les-difficultes/



27 réactions


  • Brutus S. Lampion 4 mars 15:35

    Qui décide à quoi seront consacrés les débats électoraux, si ce n’est les « cabinets conseils » relayés par les proprétaires des principaux médais, eux-mêmes obéis avec zèle par des animateurs qualifiés de « journalistes » ?

    Face à ce pot de fer, il faudarit un pot de terre très résistant et opiniâtre pour parvenir à être perçu par l’« opinion ».


  • Com une outre 4 mars 17:35

    Il faudrait déjà trouver un candidat de gauche, ce n’est pas gagné. La gauche française a vendu son âme depuis belle lurette.


  • ZenZoe ZenZoe 5 mars 08:43

    Vous ne voyez l’immigration que sous son angle purement économique, sur le territoire national en plus

    Il existe, c’est certain, mais il n’y a pas que ça. Il y a aussi et surtout l’aspect civilisationnel et religieux, plus l’aspect politique et géo-politique.

    Ce qui se passe aujourd’hui avec l’immigration est ni plus ni moins une conquête de nouveaux territoires comme en est jalonnée l’Histoire des peuples, sur laquelle se greffe une nouvelle forme de traite d’humains. Les puissants et les mafieux qui se donnent la main, pire s’associent, pour arriver à leurs fins, pendant ce temps que le peuple, abruti par la publicité et l’ennui, reste nuit et jour scotché sur ses écrans.


    • Octave Lebel Octave Lebel 5 mars 10:46

      @ZenZoe

      L’immigration, c’est le vieux piège idéologique et électoraliste avec lequel joue le tandem extrême-droite et droite macronienne et autres depuis très longtemps et qui s’essoufflent ici parce qu’à force d’en user et en abuser, ces gens se décrédibilisent dès que l’on entre dans un débat un peu concret qui oblige à regarder de près les données et les responsabilités des uns et des autres.

      À propos du supposé électoralisme de LFI vis-à-vis de nos concitoyens issus de l’immigration. Qui mieux que LFI a été le plus prompt à poser le problème Israël/Hamas dans sa véritable dimension historique et géopolitique en prenant le risque de la vérité dans un monde étouffé sous les propagandes. Qui a tenté une pauvre supercherie lamentable (à la hauteur de la double prestation lors du débat du second tour présidentiel de 2017 et 2022) présupposant notre bêtise, notre veulerie et notre ignorance collective. Qui a lancé l’exorcisme habituel, obsédée par la peur de perdre une de ses rentes électorales qu’elle surveille et entretient comme un trésor, faute d’avoir des propositions économiques, sociales, écologiques, un peu consistantes qui la distingueraient de ses supposés adversaires qui sont en réalité ses challengers/partenaires pour les mêmes postes au service des mêmes oligarques. Sans surprise LFI bénéficie déjà des votes des plus modestes dont ceux de nos concitoyens de l’immigration, comme c’est bizarre, qui par ailleurs aussi, selon leur appartenance sociale, alimentent largement les autres partis avec une certaine discrimination vis-à-vis de l’extrême-droite. Allez-savoir pourquoi. Chacun sait que le véritable enjeu électoral est celui de l’abstention de masse qui a en réalité sauvé la mise par deux fois au tandem extrême-droite/macronie et ses partenaires-concurrents grâce à la supercherie du front républicain. C’est à nous maintenant d’êtres lucides et déterminés et de ne plus nous laisser balader par les scénarios, les exhortations, les sondages, les éléments de langage et la saturation mentale dans laquelle toute la volaille médiatique essaie de nouveau de nous entraîner.

      À ceux qui ne voient que la concentration à certains endroits, avec les difficultés rencontrées, de pauvres et d’immigrés et qui n’écoutent que les histoires de dirigeants politiques et journalistes qui se servent de cette situation pour en faire une rente électorale, rappelons que si on fait l’économie de la connaissance et de la compréhension des causes et enchaînements, on se met à la merci des manipulateurs à l’affût de ces erreurs pour dominer les foules.

      Tout immigré ici n’est pas un musulman ou un musulman pratiquant et encore moins un sympathisant islamiste. L’islamisme (l’islam politique) a été importé et stimulé par l’irresponsabilité de nos dirigeants dans nos affaires intérieures (une loi tous les 2 ans sur l’immigration). Surtout pas de volonté transpartisane engageant les uns et les autres sur ce dossier alors que la commission Stasi sur l’application du principe de laïcité avait été un bon début en 2003 de même que l’Avis du Conseil National des Villes de novembre 2006 sur les émeutes urbaines de 2005, ce qui aurait pu permettre une dynamique si nous, citoyens, avions été pris à témoins et les dirigeants politiques mis devant leurs responsabilités. Le suivisme de ceux-ci vis-à-vis d’un certain type d’ordre international remettant en selle l’islamisme qui était en net recul, ordre qui a ensuite déstabilisé le Moyen-Orient au point d’être mis en devoir de combattre l’islamisme ayant échappé aux apprentis-sorciers qui l’avaient nourri.

      Passons sur Macron qui croit encore pouvoir donner le change en se jouant de nous avec le pseudo-adversaire qu’il désigne en pensant invisibiliser ainsi celui que lui et ses sponsors sont le seul à redouter. Le mouvement qui aspire à plus de démocratie sociale et de responsabilité qui traverse toutes les couches sociales et dont LFI porte la réponse politique qui ne s’imposera que par un large rassemblement citoyen. À nous d’y réfléchir. La victoire électorale, la partie la plus facile en fait si nous le voulons, est à quelques points en réalité de participation électorale supplémentaire.

      N’oublions pas que des dirigeants comme Sarkozy par exemple et d’autres aussi, dont les héritiers ne se gênent pas pour nous donner des leçons, qui tout en dénonçant l’islamisme, ont fermé les yeux sur bien des choses, pris des décisions aberrantes (pas de réel contrôle sur les imans qui vient seulement d’être mis en place, baisse, à contretemps et courte vue, des effectifs de la justice et forces de sécurité avec fluctuation et politisation des doctrines. Quasi suppression de la formation des enseignants pendant un quinquennat. Mise en place d’organismes représentatifs de l’islam lui donnant en réalité un espace de concurrence politique (représentation par l’origine géographique). En agissant qui plus est à contre-courant avec l’aide précieuse de l’extrême-droite, à la recherche permanente et vitale pour elle d’une rente électorale, en sabordant ou freinant les politiques de liquidation des ghettos de pauvres et d’immigrés ( 47% des communes ne souscrivent pas à l’obligation légale de 25% de logements sociaux en 2023).Avec des pouvoirs publics restant en réalité incroyablement passifs vis-à-vis des trafics de drogue et de leur pouvoir de désocialisation au nom du bon déroulement des affaires et des importations et exportations. Un suivi difficilement compréhensible des fichiers S, avec des fonctionnaires des forces de sécurité et de l’Education Nationale maintenant mis au premier plan de toutes ces contradictions et occasions manquées. Mettant en jeu leur vie, dans une ambiance où faute de responsabilités assumées, l’hypocrisie et la récupération règne.

      Nous avons une société à remettre sur pied où faute d’une démocratie exigeante et responsable, qui ne prétend pas pouvoir se passer de ses citoyens, de justice sociale, de responsabilité écologique équitablement partagée, certains, pressés d’éviter ces sujets difficiles, se verraient bien aux commandes et puis on verra après. On y est déjà en fait. Prenons nos responsabilités, mobilisons-nous, laissons les médias s’époumoner et tenter de nous asphyxier de leurs sondages et faisons ce que nous avons à faire en commençant par voter en nombre au lieu de laisser le champ libre à ces gens qui eux sont toujours présents au moment décisif. Prenons nos responsabilités. Passons à autre chose.

       

       

       


  • quijote 6 mars 19:29

    Enrichissement à Vienne. 

    Les policiers enquêtent sur le viol d’une petite fille de 12 ans par un gang de migrants ( on dirait que ça se répand, ça : hé, chacun sa culture, faut pas juger ). ils découvrent alors le cadavre d’une victime de 14 ans chez un Afghan.

    https://twitter.com/F_Desouche/status/1765420866345541766

    La routine, moi je dis...


  • quijote 6 mars 20:02

    Et aux jeux olympiques du terrorisme, l’islam truste les 4 premières places... 

    https://twitter.com/Le_Figaro/status/1765263542503019005

    Ça alors... Qui aurait dit ?


  • quijote 6 mars 20:09

    A 3 contre une femme  : c’est signé.

    https://twitter.com/RadioGenoa/status/1765082812259217595

    Curieusement, on entend jamais les féministes dans ces cas-là. Quand l’agresseur est un migrant, c’est-à-dire tous les jours que Dieu fait, les féministes regardent ailleurs. Systématiquement. C’est bizarre, ces féministes sympathisantes de l’islam...


  • quijote 8 mars 12:34

    Des prédateurs. Celle-là s’en est sortie grâce à l’intervention de cette dame. Qu’est-ce qui lui serait arrivé sans elle ? 

    https://twitter.com/RadioRoma_/status/1765993992473149882

    Envie de meurtre ? Normal.


    • quijote 8 mars 12:39

      @quijote

      En fait, cette vidéo va permettre de retrouver cette ordure et de le coller à sa place. Très bien. 


    • quijote 8 mars 14:33

      @quijote

      Erreur... La vidéo est encore plus terrible que ce que j’annonce... Au moment où la femme intervient, le viol a déjà eu lieu. Il est en train de lui dire que si jamais elle parle... T’as compris ?
      Le gars a été retrouvé et condamné à 20 ans. La gamine, elle, elle a pris perpète...


  • quijote 8 mars 13:28

    Les étrangers sont surreprésentés dans les statistiques de délinquance et de criminalité de nature sexuelle, exactement comme dans la délinquance et la criminalité tout court :

    https://twitter.com/marc_vanguard/status/1765785781254140103

    C’est comme ça et c’est pas autrement. Faire venir ou accepter tous ces hommes du tiers-monde, notamment musulman, c’est choisir, au nom du « Bien », de mettre volontairement en danger les femmes françaises.


  • quijote 8 mars 13:50

    Le baiser de la mort ? J’espère. Je supporte pas le petit connard et son émission fondée sur la bien-pensance de la bien-pensance bien pensante :

    https://twitter.com/F_Desouche/status/1766056237228044447

    Arrrgh... J’ai vomi... Ouf, ça va mieux.


  • quijote 8 mars 14:09

    Africains et tchétchènes, même combat... 

    https://twitter.com/MumAvengers/status/1765789296676442560

    A dégager !


  • quijote 8 mars 14:26

    En Suède et en Angleterre, la courbe d’augmentation des viols suit celle de l’augmentation de l’immigration. 

    https://twitter.com/RafHM/status/1765718863067369600

    Hé, corrélation n’est pas causalité, hein... Bien sûr !


  • quijote 8 mars 15:08

    Ce serait pas une idéologie de merde, l’islam ? Si, si. 

    https://twitter.com/RadioGenoa/status/1766090172402147589

    Retardée, totalitaire, expansionniste. C’est bien de la merde.


  • quijote 8 mars 15:41

    Angleterre. Un policier recruté sur la base, non pas du mérite, l’ancienne norme, mais sur la nouvelle, le Bien : diversité, équité, intégration.

    Reconnu coupable d’une série de viols. Dont trois sur des enfants.

    https://twitter.com/Klaus_Arminius/status/1765783887022821413

    « La police de Londres reconnaît avoir abaissé le niveau d’exigence pour les candidats noirs et/ou musulmans »...


  • quijote 8 mars 15:51

    Bradford... L’Angleterre est-elle seulement capable de sortir de cette merde ?

    https://twitter.com/BFirstParty/status/1765845003593531842

    A un moment donné, passé une certaine limite, les droits de l’homme, ça devient de la merde. Comme tout principe qui refuse une quelconque limite.

    L’Angleterre devient une terre d’islam à vitesse grand V. Bougez-vous le cul, les Anglais : vos élites vous ont trahis.


  • quijote 8 mars 16:24

    Sur la tolérance et l’acceptation sans condition de quiconque souhaite venir s’installer chez nous, aussi nombreux et inadaptés soient-ils, j’ai lu une expression très pertinente sur X : l’altruisme pathologique. Excellent. Pathologique car il n’est absolument pas fondé sur la compassion mais sur un narcissisme hypertrophié. Comme le gauchisme dans son ensemble, d’ailleurs, si on veut considérer les choses depuis un point de vue plus général.


  • quijote 8 mars 17:13

    La Ligue des Droits de l’Homme, autant dire l’incarnation associative du Bien sur terre, saisit le Tribunal Administratif pour qu’il oblige le Préfet du Var à suspendre son arrêté interdisant de séjour les dealers marseillais à Hyères. Le tribunal Administratif s’exécute...

    https://twitter.com/F_Desouche/status/1766041921686839795

    Il faut bien comprendre quelque chose. Depuis quelques lustres déjà, ce qu’on appelle « droits de l’homme », ce sont essentiellement les droits des délinquants, des criminels, des migrants illégaux, etc contre les citoyens honnêtes. Qui, eux, sont là pour payer des impôts.


  • quijote 10 mars 14:22

    En Angleterre, le gouvernement en est à ne plus fournir les statistiques sur l’immigration ( nombre total, proportion dans les faits de délinquance et de criminalité, pognon qui part là-dedans, etc )... Ils sont trop édifiants, peut-être ? Parce que c’est contre-productif de dire la vérité ?

    https://twitter.com/persephvoice/status/1766502803986391511

    En France, on a pas ce problème. Nos amis francs-macs l’ont réglé il y a longtemps en interdisant purement et simplement les statistiques ethniques... Les FM... Toujours à l’avant-garde du Bien !


  • quijote 10 mars 16:30

    Législatives au Portugal : vers une percée historique du Chega, un parti anti-immigration que les socialistes voulaient interdire.

    https://twitter.com/F_Desouche/status/1766789247015542991

    Tu m’étonnes : il y a des quartiers de Lisbonne, c’est Islamabad. Pakistanais et Afghans, pas une femme dans les rues...


  • quijote 10 mars 21:17

    Et encore une victime du Bien. Gamine italienne de 12 ans. Kidnappée par 2 Indiens. « Ils voulaient »discuter"...

    https://twitter.com/Klaus_Arminius/status/1766815146431676646


  • quijote 11 mars 22:49

    C’est tous les jours. Quoi ? Les victimes du Bien.

    Il était Espagnol. Il était chez lui, à Barcelone. Il est tombé sur une « chance ». Une chance nord-africaine. Qui l’a poignardé. Et alors il est mort. On a les images. Le gars est a terre. L’autre le poignarde. Normalement, je mets le lien. Mais là, c’est pas montrable. C’est inregardable...

    C’est l’idéologie des sales cons « antiracistes » qui l’a tué. Hé, tant pis pour lui, hein... Parce que l’immigration et la diversité, c’est le bien, hein... C’est comme ça. C’est un principe. Un axiome. Tant pis pour les victimes.

    Je vous souhaite ce que vous méritez, sinistres tas de merde...


    • @quijote
      Tu sais je crois que bcp semblent en avoir raz le bol de ces tarés qu’on nous explédie sachant qu’on possède déja notre quote part natuelle historique 
      A ce propos tu as vu les resultats du vote la ou le processus est le même en cours cad le Portugal
       
      Memes actions, mêmes réactions, c’est a croire que c’est voulu de la part de nos oligaches ou alors ils sont fondus et vivent sur une autre planete que le reste de la population ?

      Si j’ai bien saisi c’est une multiplication par 3 x ...le temps d’une élection ,
      ou alors ils savent que c’est perdu et y vont à marche forcée
      Ne sais pas qelle est l’option la plus juste car il y en a plusieurs...
      Toutes aussi plausibles les unes que les autres, enfin pour l’instant...


    • @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      Tiens j’ai vu en lisant tes posts en repontant vers le haut que tu sembles informé sur le vote de la bas.


    • quijote 12 mars 10:31

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      Tous les peuples européens en ont assez de cette invasion. Avant, ils s’interdisaient même de le penser parce qu’un énorme travail de propagande a été fait là-dessus.
      Maintenant, la majorité pense ET DIT que ça suffit.
      Je me contente de X. Info en direct essentiellement non censurée à la différence des autres réseaux.


Réagir