jeudi 19 septembre - par Dr. salem alketbi

Indicateurs clefs de la crise iranienne

JPEG

Bien que certains analystes s’aperçoivent que les mollahs iraniens et les États-Unis semblent se diriger vers plus de tension, je pense que la crise, comme je l’ai mentionné dans des articles précédents, va dans le sens de plus d’entente et de calme.

Le président américain Donald Trump a déclaré la semaine dernière que l’Iran veut bien rencontrer les États-Unis. C’était après avoir laissé entendre qu’il était possible de réduire les sanctions contre Téhéran pour permettre une rencontre avec son homologue iranien Hassan Rouhani.

Il y a donc des signaux mutuels entre les deux parties. Ils transmettent leurs intentions à l’autre, que ce soit par des signaux ou par des intermédiaires internationaux et des canaux secrets. Le président Trump n’a pas deviné ou anticipé les intentions des dirigeants iraniens. Il a dit clairement  : «  Je peux vous dire que l’Iran veut faire une réunion,  » une assurance qu’il n’aurait pas prise s’il n’y avait eu aucune preuve de ce qu’il disait.

Quant au régime iranien, il a publiquement rejeté les appels au dialogue lancés par la Maison-Blanche et certains hauts responsables américains. En effet, le président iranien lui-même a déclaré presque en même temps que le président Trump qu’il était «   insignifiant  » de parler aux États-Unis à moins que les sanctions ne soient levées.

En fait, les déclarations de Trump et Rouhani ne se contredisent pas. Le président iranien a explicitement exigé la levée des sanctions afin que le dialogue puisse commencer. Rouhani a posé cette condition en réponse aux pressions du courant le plus belliciste du système mollahs. Il l’a formulé après que plusieurs membres du Conseil iranien de la Shura l’aient accusé de contrevenir aux directives du Guide suprême Ali Khamenei. De son côté, un commandant des Gardiens de la révolution a parlé de ce qu’il a qualifié d’«  odeur de trahison  » de la part des dirigeants iraniens aprés qu’ils ont fait allusion à accepter un dialogue avec la partie américaine.

Certes, le CGRI ne consentira pas, publiquement, à un dialogue avec les États-Unis. Il a déjà fermement rejeté l’accord nucléaire de 2015 signé avec le groupe P5+1. En vérité, le CGRI a profité des sanctions économiques sévères imposées par les États-Unis à l’Iran. Les sanctions lui ont offert de nombreuses ouvertures pour resserrer son emprise économique sur les secteurs restants de l’économie iranienne en crise. En plus de cette raison moins apparente, le Corps a un rôle bien défini dans le jeu de rôle conçu par le chef du régime, Ali Khamenei. C’est lui qui répartit les rôles et attribue les responsabilités, entre les partisans plus ou moins radicaux.

Il est insensé de dire que le président Rouhani a signé l’accord de 2015 sans le consentement de Khamenei. Il n’aurait jamais rencontré le Président Trump s’il y avait un signe réel de rejet de la part du «  Juriste Gardien.  »

Ainsi, notre analyse devrait se concentrer non pas sur les positions déjà connues des Gardiens de la Révolution, mais sur celles de Rouhani et de Zarif. Jusqu’à présent, on voit bien que le théâtre se prépare en douceur à une éventuelle rencontre entre Rouhani et Trump en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à la fin de ce mois à New York.

Une partie de ces préparatifs se reflète dans les positions du Président Trump. Le président a laissé entendre que les sanctions contre l’Iran pourraient être partiellement levées. En réponse à une question d’un journaliste sur une éventuelle levée partielle des sanctions contre l’Iran, le président Trump a répondu  : «  Nous verrons ce qui va se passer.  »

Alors qu’il rejetait jusqu’alors totalement d’assouplir les sanctions, Trump semble maintenant ouvert à cette possibilité.

Une partie de ces préparatifs concerne aussi le renvoi de son conseiller à la sécurité nationale belliciste à l’égard de l’Iran. Trump a déclaré que John Bolton était en désaccord avec d’autres fonctionnaires de l’administration dans de nombreuses situations, y compris, bien sûr, le dossier iranien.

Ces indicateurs, subtiles mais néanmoins révélateurs, confirment que la possibilité d’une entente et d’une ouverture au dialogue entre les mollahs et les États-Unis s’accroît de jour en jour. Nous, dans le Golfe, devons nous préparer stratégiquement pour faire face à tous les scénarios futurs.

 



18 réactions


  • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 19 septembre 19:31

    DES SAOUDIENS ET ISRAËL ATTAQUENT DES MILICES PRO-IRANIENNES À LA FRONTIÈRE ENTRE LA SYRIE ET L’IRAK

    “Des avions de combat saoudiens ont été repérés avec d’autres avions de combat qui ont attaqué des installations et des positions appartenant à des milices iraniennes.”


    • sls0 sls0 19 septembre 21:36

      @Ilan Tavor aka Massada
      Après ils s’étonneront de se prendre des drones sur la gueule. Ca déjà commencé en Arabie saoudite.
      Avec une portée de 1500km Israël est pour l’instant à l’abri des houtis.
      Je ne crois pas que ça prendra beaucoup de temps que le savoir faire houti atterrisse au Liban et en Syrie.
      Franchement je voudrai me faire du fric, j’ouvre des magasins de modélisme dans un rayon de 1500km autour d’Israël. Comme moteur que du 110cc, allemand ou chinois. Des servomoteurs à couple élevé. De l’arduino pour la programmation. Des moules en polystyrène. Résine et toile. Spécialité de la maison la ferrite à mettre dans la résine, c’est pour la partie de flipper des ondes radars.
      Des clients institutionnels bien sûr mais n’oublions pas le village qui préfère consacrer les 2000€ du feu d’artifice pour un son et lumière dans une colonnie.
      Même le boulanger après sa journée de boulot, a droit à sa guerre personnelle.
      Réduction pour les collèges et lycées. C’est beaucoup de facettes de la physique une maquette.
      Enorme le marché.

      J’imagine déjà la discussion :
      La mère : Mohamed tu mets toujours de la poudre de cobalt dans tes explosifs pour la couleur bleue ?
      Mohamed : oui.
      La mère : tant que c’est faire des belles boules de couleur sur les colonies, ça va, ils sont pas chez eux.
      Mais j’ai vu à la télé plein de couleurs différentes sur un site nucléaire et il y avait du bleu.
      Le vent dominant est à l’ouest et les salades du jardin au césium j’aime pas trop.
      Au fait, avec quel argent tu fais tes maquettes ? Ton oncle t’a donné que de quoi en faire une.
      Mohamed : la voiture.
      La mère : comment la voiture, tu n’en as pas.
      Mohamed : avec l’argent pour la voiture j’ai acheté un scooter et des maquettes.
      Maintenant au village ils se cotisent, c’est l’image du village.
      La mère : mon fils l’image du village, on aura tout vu.
      Mohamed : c’est bien vu comme un martyr mais moins mortel.
      La mère : t’as pas tord, il vaut mieux un héros vivant qu’un martyr mort. Au fait un héros enrhumé c’est moins performant, il y a moyen d’avoir de l’argent pour refaire les fenêtres, les colonies attendront bien une semaine leur son et lumière.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 19 septembre 23:51

      @sls0

      1/ passe a la turbine ca coute pas plus cher ...
      2/« De l’arduino pour la programmation » plutot un bon choix , le raspery n’ est pas tres souple et tres monomaniaque ...j’ aime bien les polymaniaque ... plus adaptable.
      3/ la ferrite t’ embete pas ...
      c’ est plus drole de larguer des shaft a poudre metalique en cas d’ acrochage ...
      de toute facon plus ton drone est petit , moins tu acroche et plus le shaft va faire diversion au ciblage.

      vaut mieux 1000 drone de 20 cm avec 1000 g d’ explo qu’ un de 18kg (3m) qui se fait abatre .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 septembre 00:22

      @Cyrus (TRoll de DRame)

      Pour faire 1600 bornes faut du lourd pour le carbu et la charge . La motorisation qu’indique Islo est pas con . Un 4 temps va bouffer au décollage mais après...zob même a 200 km h.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 20 septembre 00:24

      @Ilan Tavor aka Massada

      <20 septembre 2019 ,alef medigo>

      Ordre de combat 423# classé omega .

      ...tout le monde a massada ... grande fete organisé par bibi et les ultra-orthodoxe ...


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 20 septembre 00:33

      @Aita Pea Pea

      Je n’ ais jamais dit que c’ était con :)
      ... bien au contraire ... 
      Je suis cependant un fan de la turbine ... qui il n’ y as pas si longtemp a revolutioner l’ helicoptere ... Apliquer cela aux drones offre pas mal de posibilité .

      Je ne parle pas de reacteur a postcombustion , mais vraiment de turbine ...
      On vera si l’ avenir me donne raison ou tord , c’ est juste une intuition ..


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 20 septembre 00:41

      @Cyrus (TRoll de DRame)

      vaut mieux 1000 drone de 20 cm avec 1000 g d’ explo qu’ un de 18kg (3m) qui se fait abatre .

      >bon c’ est sur qu’ en comparant une tonne et 18 kg je prend pas trop de risque smiley
      on en ecrit des conerie en toute bonne foi ... lol

      on va revenir a 18 drone pour un seul , c’ est plus realiste smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 septembre 00:49

      @Cyrus (TRoll de DRame)

      Une turbine ça bouffe et ça pousse beaucoup...faut des matériaux y compris pour la structure de l’appareil qui résistent, métalliques en général. Donc ça tilt sur les radars.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 20 septembre 00:57

      @Aita Pea Pea

      a reserver au drones blindé de courte portée ... a moins qu’ une structure en laminé colé soit assez souple et legere ... peut etre meme un hybrine alu bois carbone ...

      On peut imaginer des drone a piston , a reaction , ou meme planeur ...
      mais l’ essentiel est de les debranché du gps ...

      Alors soit on en embarque un modele 3D , et le point to point suffit , 
      soit on detourne le kinect de la xbox pour en faire un organe de modelisation ...

      Et la meme un elephant volant pourra vraiment etre autonome 


    • sls0 sls0 20 septembre 17:05

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      Le rendement propulsif d’une hélice dépend de la vitesse air et de sa charge alaire.
      Une hélice normale sa charge alaire c’est entre 10 et 100 ce qui lui permet un excellent rendement en dessous de 900km/h. Un réacteur non double flux à une charge alaire de 10000daN/m², il a un rendement de merde en dessous de 809km/h. A 200-250km/h on peut avoir un rendement de 99% avec une hélice bien calculée et 30% avec un réacteur donc un emport de 3 fois plus de combustible. Le poids c’est le cercle vicieux de l’avion.
      Le drone houti emporte 25kg d’essence 2T pour 1500km. Plus de détails ci-dessous au sujet du rendement propulsif.
      http://inter.action.free.fr/publications/helices/helice.html

      La ferrite ce n’est pas pour larguer c’est pour incorporer à la résine, les ondes radar vont se diffuser dans la résine donc plus de renvoi d’ondes.
      Une onde de choc d’une explosion c’est en fonction de la masse et de la distance, comme je l’ai écrit plus haut pour avoir le même effet que les 18kg du drone à 20m qui permet la destruction d’un réservoir il faut 1 tonne à 75m. Un drone de 20cm emmènera 20-50gr max ce qui tue une personne à 1m mais ne fait rien à une tôle et en plus à 10km max de distance.
      Oui il fait 4m d’envergure mais je crois que les houtis ont fait un bon compromis pour la longue distance/puissance de destruction.
      Tel qu’il est on peut le durcir contre les micro ondes sans trop impacter son domaine de vol, idem si on veut l’équiper en reconnaissance d’objet en vol final.
      Il faut savoir que le désert c’est assez vide en population. J’ai regardé entre le Yémen et les raffineries, le couloir le plus étroit sans population c’est 23km de large et un détour est faisable vu l’autonomie. Ce moteur doit faire 95db max à 1m, à 400 c’est 35db, à 700m moins de 30db. Pas sûr que des petits moteurs pour du 20cm soit moins bruyants.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 20 septembre 18:46

      @sls0

      j’ ai un peut de mal avec ton unité daN/m² ...
      tout le reste me semble correcte.

      on peut avoir un rendement de 99% avec une hélice bien calculée

      et inclinable , qui peut meme servir de frein stabisateur a rendement negatif stabilisateur en cas de panne moteur ...

      Je le redit , ce que tu ecrit n’ est pas con du tout ...

      quand au houthie il semble avoir fait leur preuves.

      je suis juste curieux 


  • sls0 sls0 19 septembre 20:06

    Il n’y a que ce neuneu de Trump qui gesticule, les iraniens n’ont qu’a attendre que la crise du p’tit s’arrête avec les élections US.

    En mai, suite a un article dans le NYT je me suis intéressé au drone UAV-X. 

    18kg d’explosifs, 200-250km/h, autonomie de 1500km. Oui les houtis peuvent toucher jusqu’au Koweit.

    Ils m’ont bluffé quand ils ont neutralisé une batterie patriot avec ce drone. Tout cet argent dépensé par les américains et saoudiens pour se faire neutralisé par un drone à 2000€.

    Après que les houtis fassent sauter des raffineries, c’est de la nognote à coté d’une batterie de patriot. Sur google map on a les coordonnées et le détails des raffineries et roule ma poule.

    On comprend le retrait des EAU, c’est pas les cibles qui manquent chez eux même du nucléaire et la protection US vaut que dalle contre cette bricole à 2000€.

    Une signature radar de piaf qui pourrait encore s’améliorer pour pas cher, une signature thermique 2000 fois moindre qu’un hélicoptère tigre.

    18kg d’explosif détruisent un réservoir à 20m le drone 5m de précision c’est faisable. A 75m pour avoir le même effet de soufle il faut une tonne d’explosif, le cube de la distance intervient.

    Les houtis avec de faibles moyens ont maintenant la possibilité de foutre à genoux un pays qui dépense des milliards en armement et qui a la protection US.

    Ce ne sont que des houtis, les iraniens font aussi dans l’intelligent et pas cher, les houtis sont franchement indigestes, les iraniens sont beaucoup plus avec beaucoup plus de moyens et tout aussi indigestes.

    En ce moment pour la destruction des raffineries on veut à tout prix mettre sur le compte des iraniens ou irakiens. Depuis mai il est impossible d’ignorer les performances des houtis, en mai ils avaient déjà fait 140 missions drones.

    Ben oui, les américains et les saoudiens sont sans moyens face à 3 pelés et un tondu houtis.

    Avec plus de moyens disont un million d’euros c’est 500 drones, de quoi refaire les peintures d’une base américaine.

    Un tomawak c’est un million de dollars qui décolle d’un vecteur qui coute parfois un milliards de dollars.

    L’UAV-X c’est 2000€ qui peut décoller d’un vieux chalutier à 30000€.

    Il peut gesticuler le Trump, ses batteries de défense aérienne ne peuvent même pas se défendre contre une attaque aérienne à 2000€. Ses généraux et stratèges font des scénarios, si ont est pauvre et intelligent on évite ces scénarios de riches avec complexe de supériorité.


  • Traroth Traroth 20 septembre 08:24

    L’attaque des Houthis sur les sites pétroliers saoudients va calmer le jeu. Elle démontre l’incapacité des Etats-Unis à défendre l’Arabie saoudite correctement, et surtout, à cause de la baisse de production, les Occidentaux ne pourront plus faire l’impasse sur le pétrole iranien. En fait, c’est bon pour toutes les victimes des Etats-Unis producteurs d’hydrocarbures : Iran, Syrie, Russie, Venezuela...


    • William 20 septembre 10:25

      @rita
      L’Arabie avait indiqué que la production reprendrait en fin de mois, il semble que ce sera plus long, mais cela se mesure en semaines et non pas en mois. Les cours actuels sont équivalents à ceux de Juillet dernier.


  • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 20 septembre 10:45

    Les États-Unis n’accorderont pas de dérogation pour permettre à la France de fournir à l’Iran un programme d’aide de 15 milliards de dollars.

     

    « Nous avons pris des sanctions aujourd’hui. Il y aura plus de sanctions à venir », a déclaré mercredi à la presse le représentant spécial américain pour l’Iran, Brian Hook. « Nous ne pouvons pas dire plus clairement que nous sommes engagés dans cette campagne de pression maximale, et nous ne cherchons pas à accorder des exceptions ou des dérogations. »


  • Eric Havas Eric Havas 20 septembre 17:45

    Islamo-barbu sans moustache (nos colons à nous) se fout sur la gueule avec islamo-barbu à moustache (et turban)

     

    Micron vend des canon « Caesar » ... (comme de la nourriture pour chah)

     

    Trump la brute blonde (où Trump le barbare pour les ignares de gôôôche, pléonasme) flambe finalement tout ce Flamby au napalm

     

    Si le perse légendaire du grand Darius a dégénéré en bouffon moyenâgeux du petit ayatollah ... il n’y a que le niais Alain Bonnet pour leurs lécher le cul.

     

    Souchien le gland remplacé des réserves s’en branle, il roule aux semelles de bois.


    • leypanou 20 septembre 20:41

      @Eric Havas
      alors choucas aka La Baudruche, Jo.Di, Jean Roques, etc, etc, çà ne s’arrange pas apparemment smiley


  • Vegeta 20 septembre 23:29

    Il manque un détail important à cet article. Il me semble que l’attaque qui a eu lieu récemment sur le pétrole saoudien va à l’encontre d’un futur rapprochement avec Trump qui soutient avec véhémence le Royaume d’Arabie Saoudite. D’après les saoudiens, (information relayé par nos chers médias), cette attaque est attribuée à la résistance chiite-yéménite en coordination avec l’Iran. Cependant, nous savons que les iraniens sont asphyxiés par plusieurs blocus et veulent une levée de ses sanctions car leur économie est au plus bas. Cette opération a t’elle réellement été orchestré par les rebelles chiite en désobéissance à ses conseillers persans ? Je dirais que d’un point de vue stratégique l’Iran s’y prend mal pour redresser son économie.


Réagir