jeudi 7 juillet 2016 - par Montagnais

Knowledge Cottages & Airbnb

 Knowledge Cottage : l’un de ces milliers de points d’accueil partout au monde, qui se trouvent « Off Grid », qui sont en tout point « Off Grid », à l’écart (Eh ! Lecteur ! Tu ne vas pas me demander de traduire « Rock n Roll tout de même ! ), un Bed & Breakfast – même remarque – mais doué de quelques autres essentielles qualités : les lieux vous donneront le désir de vous intéresser à l’environnement et à la mentalité Off Grid, vos Hôtes vous transmettront quelques savoirs rares, vous pourrez même y entrevoir le nouveau monde ..

Le nouveau monde, celui où, après avoir été catapulté hors-sol, les hommes devront bien finir par ré-atterrir un jour

 

Italie

Celui-ci, nous l’avions trouvé assez facilement, vu qu’il est inscrit parmi les Accueils Paysans.

Après avoir suivi 5 km de petite route au milieu des collines abruptes qui bordent la mer ligure, nous empruntons un étroit chemin de terre qui serpente, en descendant dru entre les conifères méditérranéens. L’image ci-dessous vous donnera une idée plus précise du lieu ..

Là, il s’agit d’un vrai ! D’un splendide vrai Knowledge Cottage, parfaitement Offg Grid : l’électricité est d’origine solaire, l’eau vient des sources bien alimentées qui descendent des sommets de cascades en cascades.

Nous sommes accueillis par Michèle et Jean-Louis qui, d’emblée, tout en discutant et en prenant leur temps, nous font visiter les lieux : à l’intérieur notre jolie petite chambre rustique dont la terrasse surplombe un océan de verdure ondoyante qui se prolonge, au loin, par la mer et des brumes légères. Aucune autre habitation à l’horizon.

A l’extérieur, dans la pinède, des espaces de bivouac occupés pour l’heure par des Hollandais apparemment pas perturbés du tout d’avoir quitté les étendues urbanisées, polluées et embouteillées de leur pays plat.

Là, l’air est pur, lumineux, vert et bleu, parfumé des senteurs de l’été au sud.

Un passage au pré des chèvres nous permet de rencontrer Amaltée et sa suite. Nous ne resisterons pas à quelques excès .. Sur le départ, nous chargerons force fromages secs, bouteilles de vins italiens, confitures et bouquets de thym.

Michèle cultive des plantes sauvages et n’est pas avare de son temps pour faire partager son art. Le monde étant petit par nature, un « réseau » bien avant l’Internet, nous apprenons qu’elle connaît Vincent .. un mien voisin quasi, en Bourgogne, qui lui aussi s’est voué aux plantes sauvages, aromatiques, magiques..

Nous avons parlé, naturellement, des Knowledges Cottages, en France, aux Amériques, en Russie, glanant au passage quelques recommendations, quelques bonnes informations.

Les quelques jours passés ici ont été délicieux, avec cette impression de n’être pas du tout touriste, mais d’être du lieu. Chez soi ? Un lieu propice au rejaillissement des souvenirs d’enfance, aux enchantements des nuits et des jours, au sommeil tranquille, à l’immersion dans un univers bienfaiteur. Balades, amicales leçons de botanique sauvage, quelques sacrifices à Bacchus, lectures autour de Umberto Eco et de d’Annunzio .. Le spectron et l’Euro ne nous ont pas manqué.

Ah ! J’allais oublier l’essentiel : Nous avons naturellement parlé d’immobilier Off Grid au cœur de ces immensités. Michèle et Jean-Louis possèdent plus de 10 hectares de collines, de plus, ils sont en bonne relation avec un Realtor de la région, spécialisé dans le repérage et la transaction de biens ruraux. Je résiste à l’envie de vous donner leur adresse tant il faut éviter de faire de la réclame sur Agora .. Mais, je dois dire, je m’achèterais bien un petit arpent de forêt par là-bas ..

Italie encore

 C’était bien chez Silvia .. cachée au fond des bois .. dans un trou de verdure ou chante la lumière ..

Silvia m’inspire la même nostalgie et le même émerveillement que la Lorette de Michel ! En plus grand ! 

Silvia amoureuse de sa terre, de ses ânes, de ses gens, de ses hôtes .. poétesse au naturel, me fait penser à Rimbaud. Ecoutons-là :

« La generosa terra, ci offre i suoi frutti.

Con parsimonia e gratitudine

li usiamo e ci rallegriamo. »

La terre .. généreuse n’est-ce-pas..

« In questo boccone

sto assaporando

il sole, l'acqua,

la terra

e il cuore

di chi l'ha preparato »

 

Comme pour tout séjour dans les « Knowledges Cottages », vous pourrez garder le contact avec vos hôtes .. Silvia m’a envoyé un mail, je vous laisse apprécier l’esprit :

« Merci beaucoup, je suis heureuse que vous ayez compris ma philosophie de vie et que vous avez aimé ce lieu.

J'attends vos nouvelles. Merci et bonne journée »

La relation n’a rien à voir avec celle qu’on peut développer au Mercure ou à Novotel, vous serez d’accord avec moi ..

Et je dois dire, je me serais bien acheté un petit bout de verger par là-bas. Je suis certain que vous aussi auriez succombé.

 

Russie, Amérique et ailleurs ..

Nous avons eu l’occasion de séjourner dans des Knowledges Cottages de la Russie, dans bien d’autres aussi, en British Colombie par exemple, dans les Vosges, près de Cluny ..

Celui-ci ci-dessus par exemple, en Russie. A première vue vous pourriez être un peu déçus, vous, habitués au Waldorf Astoria ou au Georges Vé ? Pas du tout ! L’endroit est certes rustique, à la dure, très-nature, aux odeurs de vieux bois et de fumée.. Une œuvre d’art, un eco-musée à lui tout seul de la Russie éternelle !

Le Maître des lieux était là pour nous accueillir : sa connaissance du Français, de notre littérature, de notre histoire, de nos écrivains, de la langue, ancienne ou moderne, a été pour nous objet de stupéfaction et d’enchantement. Un vigoureux retraité celui-là ! Professeur d’Université à Sverdlovsk, spécialiste d’histoire et de littérature russe. Il nous a accompagné en toute randonnée dans le pays. NB : une aubaine en Russie de disposer d’un guide si bien disposé et si cultivé ! Merci V !.. Le partage des savoirs est l'ADN des Knowledges Cottages.

Ah ! j’oubliais l’essentiel ! Moi et mes quatre camarades avons arpenté quelques immensités de forêt : nous aimerions bien nous acheter – collectivement, Russie oblige – 10 hectares au delà de Dubna, et une vielle isba à retaper.

Les prix vous étonneraient ..

NB : je m’aperçois que je ne vous ai pas parlé de Airbnb ! J’ai oublié .. Bah ! L’Internet en est plein. Les Knowledges Cottages, eux, sont bien plus discrets, bien plus secrets, réservés oserions-nous .. bien plus digne d’intérêt particulier.

 

Montagnais / july 2016

Pict : personal files + citation graphique de onegreenplanet.org 



9 réactions


  • Arthaud Arthaud 7 juillet 2016 11:34

    « Le nouveau monde, celui où, après avoir été catapulté hors-sol, les hommes devront bien finir par ré-atterrir un jour »


    Bien vu Montagnais, mais notez bien : réatterrir, oui, mais cul par dessus tête vous voulez dire ! 

    • Montagnais Montagnais 7 juillet 2016 15:27

      @Arthaud


      « Cul par dessus-tête » ? Non, non .. j’allais pas jusque là !

      ____________________________________

      New York : Airbnb bientôt interdit ?
      focuSur.fr-6 juil. 2016
      L’activité de Airbnb est donc en grand danger à New York. Et certains clients commencent à être inquiétés par la justice, comme Nigel Warren....

      _________________________________

      Intéressant n’est-ce-pas

      Les actualités du Net vrombrissent de drôles de rumeurs sur Airbnb

      Apparemment, les Knowledge Cottages risquent pas la même chasse aux sorcières, plutôt comme l’ACF .. privé j’ai remarqué

      « L’Automobile Club de France (ACF) est un club privé français de luxe, réservé exclusivement aux hommes .. » Je cite ! Faut être osé !
      Les knowledge Cottages offrent une forme de luxe .. discret .. 
      Bien cordialement 



  • Vipère Vipère 7 juillet 2016 19:41

    Superbe et rafraîchissant article de l’auteur ! on rêve de suivre ses traces à travers tous ces cottages !

    J’aime aussi entrer dans l’univers des autres, de ceux qui ont choisi leur coin de paradis, c’est comme des bouffées d’air frais des pinèdes ou de la forêt qui entrent chez vous.


    • Montagnais Montagnais 7 juillet 2016 20:53

      @Vipère


      .. On devrait bien la rejoindre cette communauté .. je dois dire, je pense à en créer un de ces Knowledge Cottages ! Wait and see. La découverte à été pour nous .. une révélation ! C’est dire ..

      En tout cas merci .. de si bien comprendre ces choses

      Bien à vous

      En pensant à tous ceux qui les comprendront aussi

  • alinea alinea 7 juillet 2016 21:28

    J’ai vécu longtemps dans des coins idylliques une vie « originale » ; nous avions beaucoup de visites ; ce n’était pas toujours épatant, mais souvent chaleureux, et nous vivions comme ça. L’idée de marchandisation de l’hospitalité m’est insupportable.
    Je sais, c’est moi qui suis insupportable ; d’ailleurs, j’ai hésité depuis ce matin à répondre à cet article, je n’aime pas être une pierre lancée dans la mare.
    Je pleure ce monde d’aventures, de balades, de rencontres inopinées, ne peux me résoudre aux plans et à payer ou faire payer les rapports humains !
    Ça m’a gênée, pour la beauté de l’article, comme un artifice.
    Je me souviens des fullanis qui nous recevaient au Cameroun et qui nous parlaient des jeunes « voyageurs », ils nous disaient « ils vont rentrer en France et diront qu’ils ont eu des contacts avec l’habitant ». Pourtant ils ne payaient pas, étaient reçus parce que les fullanis sont hospitaliers, mais l’échange était pipé.
    Ici, c’est la rencontre de gens du même monde, avec des variantes, et c’est sans doute bien.


    • Montagnais Montagnais 7 juillet 2016 23:15

      @alinea


      Comme d’hab’, vos mots, Alinéa, nous plongent en un puits de perplexité, nous invitent à explorer plus avant, mesmérisent quelque peu

      « Peuls, fulla, Pullo, fulani- en Arabe - viendrait du verbe « fullade », éparpiller, disperser au souffle .. »

      On imagine facilement vos enchantements

      « L’homme blanc » est bien souvent handicapé, peu conscient, les Peuls pouvaient, naturellement, et comme les indiens, les Peaux-rouges, penser : "on finira bien par apprendre à l’homme blanc comment il faut vivre

      Les pieds sur la Terre sacrée

      ça serait simple

      L’ennui, maintenant, c’est que partout on déterre les haches

      Dans les Cottages, on devrait cependant pouvoir continuer à vivre en tendresse .. pas rien ! 

      Bien à vous


    • alinea alinea 7 juillet 2016 23:32

      @Montagnais
      les fullanis sont des nomades musulmans en pays black black.
      J’ai été horrifié d’entendre qu’ils avaient ( pas ceux que je connaissais !!) massacré des chrétiens au Soudan.
      J’espère bien qu’on pourra vivre encore des beautés et des tendresses en cottage !
      Ah si vous saviez combien j’en connais de bobos qui sont capables de cela, alors que moi, il m’en faut tant pour y parvenir ! alors que par ailleurs je suis tellement apte aux emballements non prémédités mais pas avec tout le monde !! l’étiquette ne me suffit pas mais l’âme sœur peut être cachée n’importe où, l’instant d’un regard, d’un repas, d’une rencontre !


  • Montagnais Montagnais 8 juillet 2016 06:12

    Oui, l’âme soeur, le semblable - le Frère - peut être caché n’importe où, mais, si la possibilité de le croiser relève en grande partie du hasard, d’un Fatum, de la providence, il n’est pas interdit de rechercher les voies qui - j’allais écrire les voix ..- qui mènent jusqu’à lui


    La recherche de ses semblables est l’une des lois les plus puissantes de notre condition ça semble ..

    Je réfléchissais à la question en ce qui concerne le fonctionnement de modèles comme Airbnb et/ou Knowledge Cottages : Airbnb, en 8 années très-fructueuses qui ont ramené 3 milliards à chacun des « fondateurs », n’avait pas cru bon d’adapter son système aux besoins d’exigeantes catégories très spécifiées .. Depuis trois mois, c’est fait - enfin, de façon limité - avec leur label BTR Business Travel Ready, pour les « hommes d’affaires » ..

    Airbnb cherchera à aller plus loin .. d’utiliser à fond les ressources de l’I.A. pour faire du matching et éviter de mettre en relation des gens en parfaite incompatibilité : mes quelques recherches sur le sujet m’ont amené à trouver des situations rocambolesques, comiques, burlesques, impossibles à préciser ici vu que la police de la pensée le censurerait violemment, y compris en vous collant quelques fameux articles 75 au cul ..

    Pourtant .. s’il me plait à moi de rencontrer mes frères patarins, des spécialistes du chinois-mandarin, ou des adeptes de Krishna, s’il me plait à moi de rencontrer des virtuoses de la fabrication de fromages de chèvres ou de fins connaisseur de Baudelaire .. mon semblable mon frère .. des poètes ou des écrivains « maudits », s’il me plait de ne pas marcher dans le droit chemin ? de m’embouteiller sur le périph ?

    En ce qui concerne les Knowledge, j’ai pu entrevoir l’existence d’une « tradition orale » efficace et parfois hermétique : les gens qui s’y reconnaissent ne sont pas des suppôts de l’industrie de la réclame, mais ils savent se faire connaitre par qui il faut, comme il faut .. tenez.. je vais plancher sur les définitions et les explications de « téléphone arabe » .. Et nous voilà revenu aux Fulas Alinéa ! 

    NB : lu avec intérêt les passes d’armes et les spirituels commentaires sur votre papier « Souveraineté ». Aucun autre Mag en ligne ne semble avoir la puissance d’Agoravox pour susciter une expression collective de cette ampleur et de cette qualité.. Jo-Di, Xenzoïd, Anthrax, Vipère (sous la couette à l’heure qu’il est qu’elle a dit ..)

  • Montagnais Montagnais 8 juillet 2016 12:35

    Airbnb a des ennuis 




    Wait & see

    De toutes les façons, Airbnb n’a pas les moyens de rivaliser avec les Knowledge Cottages et ensuite, c’est pas du tout la même clientèle .. amplitude de différence comme entre 24 heures du Mans et les chemins de Compostelle

Réagir