mardi 1er septembre 2015 - par le moine du côté obscur

L’effroyable imposture du (c)rap

Quoi le rap serait un outil pour implanter la logique marchande dans le ghetto ? Quoi de plus logique et quand on voit ce qu’il est devenu. Je n’ai pas lu le livre de Mathias Cardet mais j’ai vu plusieurs de ses interviews et je vois à peu près de quoi il parle. Et moi ex-fan du rap, je suis tout à fait d’accord avec lui. Mais comme prévu, il subit de violentes attaques des rappeurs et de certains fans du rap dont on sait ce que vaut leur lucidité ! 

J’étais fan de rap plus jeune, en partie parce que j’aimais certains rappeurs mais aussi pour me donner « un style ». Le style rebelle des rappeurs me plaisait et j’écoutais avec délectation Iam, NTM, Solar etc… pour le rap français et de nombreux groupes étasuniens comme l’influent Wu-Tang Clan (1), Naughty By Nature (2), le fameux Public Enenmy (3), Mobb Deep (4) et tant d’autres très, peu ou pas connus. Certains de ces groupes se jouaient les rebelles et décrivaient la dure réalité des ghettos tant français, qu’étasuniens. Moi fils de bourgeois j’aimais cette musique singulière même si les sons manquaient parfois d’inspiration tant les rappeurs sont spécialisés dans les samples ou échantillons (5) de morceaux parfois très connus. Des artistes comme Isaac Hayes, Patrice Rushen (6) et d’autres ont été incroyablement copiés par les architectes musicaux des rappeurs. Concernant les textes certains étaient assez intéressants comme le « femme seule » (7) d’Akhénaton qui parle de sa mère de façon émouvante. D’autres sont incroyablement violents comme le « qu’est-ce qu’on attend » (8) de NTM. Moi en tant que fans du rap j’étais plutôt fan de certains rappeurs peu ou pas connus en France. Le rap underground (9) était ma tasse de thé et comme j’étais fourni en cds et autres cassettes par un ami très gros fan de Hip Hop underground aussi, j’étais toujours à la page. J’ai même vers la vingtaine poussé la « rapette » et écrit des dizaines de textes de rap tournant autour de thèmes aussi divers que l’amour, l’amitié, la critique du système, le racisme, le sexe etc… Je me voyais à un moment donné même devenir rappeur, mais je me suis dit que je n’étais pas assez doué pour faire carrière. Et franchement quand j’écoute certaines merdes aujourd’hui, je me dis parfois que j’aurais du tenter le coup J. Mais revenons à ce dont Cardet parle à savoir l’effroyable imposture du rap.

Il semble clair que les élites marchandes cherchent par tous les moyens à étendre la taille de leur marché et c’est la logique capitaliste qui veut ça. Donc que certaines personnes du ghetto leur échappent et ne soient pas consommateurs frénétiques, c’était sans doute une idée insupportable pour eux. Alors il fallait un cheval de Troie et selon Cardet ce cheval de Troie a été le rap. D’ailleurs on constate que les premiers rappeurs parlaient un langage compréhensible par les gens des ghettos noirs entre autres. Même si beaucoup de jeunes blancs bourgeois ont assez tôt aimé le rap. Mais la cible était je le pense très claire. Ces premiers rappeurs donc ont implanté le rap dans le ghetto. Une fois que cette première étape fut franchie, certains des rappeurs ont commencé à vendre des produits dérivés ! Des groupes comme Wu-Tang Clan ont même créé une ligne de vêtement appelé Wu Wear et ont tourné un clip vidéo pour faire la promo de cette marque (10). Bon personnellement je pense que beaucoup de jeunes du ghetto veulent s’en sortir et ont trouvé dans le rap un tremplin pour sortir de la misère. Leur en vouloir serait être « méchant » et insensible à la rude vie qu’ils ont eue. Après qu’ils aient été des pions dans une logique qui les dépasse c’est clair. Un groupe comme le Wu-Tang Clan qui a d’innombrables rappeurs a permis à pas mal d’entre eux de se faire du fric. Donc la musique, le sport et le cinéma sont d’excellents tremplins pour ces jeunes des quartiers défavorisés. Que certains aient cru que le rap promu par certains riches producteurs était pour les rebelles dénote une grande naïveté. Mais quand on voit certains croire que les étasuniens peuvent soutenir des révolutions pour les beaux yeux des peuples, il faut croire que la naïveté à de beaux jours devant elle. Ce que beaucoup de rappeurs montraient m’a gêné au bout d’un moment, notamment les grosses voitures, les filles presque nues, l’éloge indécent du matérialisme et j’en passe. Un groupe de rap français Hocus Pocus a d’ailleurs fait un clip intéressant à ce sujet (11). Et maintenant ce genre de choses est devenu la norme. Fini certains beaux textes comme les premiers du groupe Iam par exemple. Et beaucoup de rappeurs vantent un style de vie de dégénérés ! Ils encouragent la sexualité débridée, la consommation de drogue et autres trucs de fou. Le rap bat au rythme des Booba (12), Kaaris (13), Jay Z (14), Lil Wayne (15) etc… On remarquera que dans certains clips de rap on voit de l’argent tomber comme de la pluie (16). Et certains rappeurs invoquer un certain rainman (17) que certains perçoivent comme un démon mais que d’autres perçoivent comme un « faiseur de fric ». Mais de l’aveu de certains rappeurs beaucoup de ces rappeurs qui se trimballent dans les clips avec de gros bijoux en or s’en sortent en fait très mal financièrement et ce sont les producteurs qui se font beaucoup d’argent ! De quoi donner raison à Mathias Cardet. Mais personnellement je considère avec du recul le rap comme une calamité et certains rappeurs me donnent la nausée ! 

Publicité

Eminem (18) par exemple qui est le poulain d’un rappeur-producteur pour qui j’ai un profond dégoût à savoir Dr Dre (19). Ce producteur que certains disent de génie (mais en fait il ne fait que copier des anciens artistes et en plus ce détestable personnage volerait les sons de certains de ses collaborateurs. Il a d’ailleurs été attaqué plusieurs fois en justice entre autres pour plagiats), a depuis le début des années 90 promu des choses répugnantes ! Je ne compte plus les morceaux où il traite les filles de « salopes », où il parle de la fumette, où on entend des gens faire l’amour violemment etc… Je ne parle pas non plus d’une odieuse série de concerts intitulée « Up in Smoke Tour » (20) où la fumette de joint était permise et le « bon docteur » était là avec ses acolytes dont Eminem et Snoop (21), un autre rappeur qui me donne la gerbe aussi. Eminem dans ses chansons parlent bien sûr de drogue, de sexe mais aussi de meurtres, de prendre le contrôle de l’esprit de ses fans et même de possession démoniaque ! L’un de ces morceaux-phares Stan (22) est assez explicite en ce sens. Ce morceau parle d’un fan d’Eminem qui pète les plombs, considère Eminem comme un modèle absolu et prend pour argent comptant ce qu’Eminem dit au point où il va jusqu’à se suicider dans sa voiture avec sa femme enceinte enfermée dans son coffre. Certains prennent les chansons d’Eminem pour des délires, mais quid de l’influence de ces chansons sur les jeunes esprits fragiles de nombre de ses fans ? Veut-on vraiment que nos enfants grandissent en ayant de tels modèles ? Mais il est sans doute déjà trop tard et le rap cette musique musicalement finalement assez pauvre est partout. Parce que moi avec l’âge je suis devenu plutôt fan de Jacques Brel, Georges Brassens, Edith Piaf, Aznavour et tant d’autres. J’aime aussi la musique classique ainsi que des musiques aussi diverses que la musique russe, la musique chinoise, la musique andalouse, la musique bretonne etc… Et je regarde avec effroi le rap s’insinuer partout et devenir une « musique de référence » !

Oui le rap est partout et Cardet décrit assez bien dans ses interviews (23) qui a permis notamment au rap de s’implanter en France. Et des noms comme Jack Lang (tiens tiens) ressort ! Les « mondains » sont décidément dans tous les bons coups ! Et comme on dit toujours il faut suivre l’argent pour savoir qui sont les tireurs de ficelle. Ne soyons aucunement surpris si l’on trouve en France des partisans de « l’antiracisme » derrière l’explosion du rap en France ! Cependant je le dis comme je le pense, je ne mets pas tous les rappeurs dans le même sac et des rappeurs comme El Gouali (24) sont je le pense assez intéressants. Mais il est vu par combien de personnes ? Par contre Kerry James qui a plus de visibilité mais sur lequel j’ai un avis mitigé a quand même fait des chansons moralisatrices (25) et qui je le pense sont à faire écouter à la jeunesse. Cependant actuellement il y en a que pour des gens comme Lil Wayne, Booba, Eminem, Nicki Minaj (26) la FGM selon certains pour femme génétiquement modifiée et qui est le summum du prototype de la femme-objet. Car c’est une des constantes du rap aussi, la femme-objet et on se demande où sont les féministes ! Et je ne compte plus le nombre de rappeuses étasuniennes qui s’appellent des « salopes » ou « bitches » en anglais et qui parlent d’orgies ou de trucs sales et salaces dans leurs chansons avec des photos et des clips qui se passent de commentaires (27). Alors oui je le dis et tant pis pour les fans de rap qui ne vont pas aimer, le rap est une pourriture ! Un cancer qui se répand très vite et gangrène l’esprit des jeunes. D’ailleurs les liens entre rap et violence pour ceux qui se donnent la peine de chercher sont très explicites. Mais un producteur de rap a dit dans une interview que les producteurs recherchaient le « truc » qui allait faire du buzz et marcher peu importe que ce soit de la bonne musique ou de la merde ! Tout est dit…

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Wu-Tang_Clan
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Naughty_by_Nature
  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Public_Enemy
  4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mobb_Deep
  5. https://fr.wikipedia.org/wiki/Échantillon_(musique)
  6. https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrice_Rushen
  7. https://www.youtube.com/watch?v=lT9J22cMxE0
  8. https://www.youtube.com/watch?v=OXPaRKKEi9Y
  9. https://fr.wikipedia.org/wiki/Hip-hop_underground
  10. https://www.youtube.com/watch?v=e_XFdU3n7m4
  11. https://www.youtube.com/watch?v=-HSmnIMvgyE
  12. https://fr.wikipedia.org/wiki/Booba
  13. https://fr.wikipedia.org/wiki/Kaaris
  14. https://fr.wikipedia.org/wiki/Jay-Z
  15. https://fr.wikipedia.org/wiki/Lil_Wayne
  16. https://www.youtube.com/watch?v=x_JOV5rqKnI
  17. https://streettelevirtuelle.wordpress.com/2013/05/24/people-messages-subliminaux-dans-les-clips-de-rap-maitre-gims-crache-le-morceau-videos/
  18. http://www.surlering.com/article/article.php/article/eminem-quand-le-rap-se-fait-scandale-729
  19. https://fr.wikipedia.org/wiki/Dr._Dre et http://www.france-jeunes.net/lire-dr-dre-remit-en-cause-pour-plagiat-11071.htm
  20. https://fr.wikipedia.org/wiki/Up_in_Smoke_Tour
  21. https://fr.wikipedia.org/wiki/Snoop_Dogg
  22. https://www.youtube.com/watch?v=FrsJs63OrmQ
  23. https://www.youtube.com/watch?v=ytIqj1wFm04 ou https://www.youtube.com/watch?v=umCmwPueqOw
  24. https://www.youtube.com/watch?v=gu3T5iDyJ_M ou https://www.youtube.com/watch?v=VwfY6MUmvgA
  25. https://www.youtube.com/watch?v=Yojr9gDiU8U ou https://www.youtube.com/watch?v=48rtmCKLvvU
  26. https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicki_Minaj ou http://www.melty.fr/metro-france-nicki-minaj-la-poupee-barbie-actu86882.html
  27. http://www.vice.com/fr/read/la-perversion-selon-les-salopes-du-rap-game


46 réactions


  • slave1802 slave1802 1er septembre 2015 11:47

    J’ai fait comme vous, je n’ai pas lu votre article mais je suis totalement contre !


  • bourrico 7 1er septembre 2015 11:55

    C’est une arme donnée par le Dieu Spaghetti en orbite aux intra terrestres qui vivent dans les profondeurs de notre terre creuse et plate âgée de 5000 ans, dans le but de nous anéantir.


    C’est pour ça qu’entendre ce genre de zic m’inspire du dégout et me donne des boutons.

  • Enabomber Enabomber 1er septembre 2015 12:13

    Moi fils de bourgeois j’aimais cette musique singulière
    Ceci explique cela. Moi élévé à Vaulx-en-Velin, j’ai vite développé une allergie.


  • foufouille foufouille 1er septembre 2015 12:57

    jamais aimè cette merde. sauf certains pas trop nul.
    ou des mélanges avec du trash métal. mais pas tous les jours.


    • Trelawney Trelawney 2 septembre 2015 09:56

      @foufouille
      jamais aimè cette merde. sauf certains pas trop nul.

      Tout est dit, mais si on revient quelques décennies en arrière (et oui déjà) on était nombreux à trouver IAM et son fameux MIA, NTM et ministère amer et même Solar plutôt sympa à écouter. De même qu’on était pas mal à trouver Doc génico nul à chier.

      Aujourd’hui, le RAP français n’est plus rien d’autres que de la grosse daube. Et les producteurs de cette daube pensent qu’ils vont piquer l’argent de nos banlieusars. Ils peuvent toujours espérer.

      Le seul festival que j’ai fait est « les ardentes » à Liège parce qu’il y avait une programmation RAP. Et franchement voir kendrick lamar, D’angelo, De la Soul, Asap, Rae Sremmurd (Bref tous des artistes RAP que l’on ne risque pas d’entendre sur nos ondes, mais que vendent pas mal dans nos ghettos) ça vous fiche une grande claque et ça démonter que l’énergie est partout.

      Il ne faut pas oublier que les rappeurs (surtout américains) ont relancé le marche du Cognac (qu’il préfère au whisky on le comprend) et ça c’est déjà pas mal


    • Trelawney Trelawney 2 septembre 2015 10:18

      @foufouille

      https://www.youtube.com/watch?v=8bUUJbKMyzI

      Un petit extrait pour vous montrer ce qu’un Kendrick Lamar peut produire sur scene


    • Trelawney Trelawney 2 septembre 2015 14:14

      @foufouille

      Pour Sampiero avec De la Soul à Calvi en Corse.

      Et oui ca grove en Corse et ça pleut aussi

      https://www.youtube.com/watch?v=UGRPqPvdqOo


  • Whackangel Whackangel 1er septembre 2015 13:39

    J’ai lu le bouquin... ca se lit vite, en fait ; c’est simple, efficace, et suffisamment percutant pour qui peut aligner deux neurones à la suite (cad tous ceux qui n’écoutent plus de rap depuis 10 ans ^^)


  • Le p’tit Charles 1er septembre 2015 14:06

    Vous avez vu le déhanché des rappeurs...on dirait des « Bonobos »... ?


  • non667 1er septembre 2015 14:12

    le rap est à la musique ce que picasso est à la peinture : de la m.... à bobo..bonobo


    • Enabomber Enabomber 1er septembre 2015 14:16

      @non667
      La différence c’est que quand ton voisin regarde un tableau ça ne parvient pas à tes yeux !


  • tf1Groupie 1er septembre 2015 14:25

    Il me fait marrer cet auteur qui, pour mieux vendre son bouquin, recupère le titre d’un best-seller pour complotistes.
    Lui-même utilise à fond la logique marchande et le consumérisme et ensuite il va nous critiquer la rebellitude des rappeurs.

    Ridiculissime !

    On a tenu le même discours il y a 40 ans sur le rock.
    Comme si il y a avait un rocker-type, ou un rappeur-type.


  • Amiral terrestre 1er septembre 2015 14:27

    « Je n’ai pas lu le livre mais je vais vous en parler, je vois en gros de quoi ça parle. » Mouarff !!!
    Bourgeois-Racaille idem !

    Personne ne pourrait écrire un article sur le hard rock ou de heavy (mais surtout pas sur cette daube de black metal) et qu’on arrête de nous emmerder avec ces saloperies de rap pour en dire du bien ou du mal. C’est de la merde depuis le début ! Qu’on se le dise !!!!!!!!


    • bourrico 7 1er septembre 2015 14:35

      @Amiral terrestre

      Personne ne pourrait écrire un article sur le hard rock ou de heavy


      C’est dépassé ce temps là, les « satanistes » ne sont plus emmerdés.
      Sauf peut être aux USA, ou il y a des « mentions légales » sur les CD.

      Me souviens même d’un CD de King Diamond ou il était bien précisé que toute l’histoire était une fiction, et qu’il n’était pas conseillé de la reproduire en vrai, même en partie.


    • Amiral terrestre 1er septembre 2015 14:43

      @bourrico 7

      De toute façons, c’est de plus en plus de la grosse bouZZe le metal. Des jeunes cons incapables de créer une mélodie qui se contentent de gueuler et d’augmenter la disto.. Dans les années 80 y’ avait encore de véritables musiciens. Toujours dans l’excès mais de sacrés mélodistes quand même.

      Il reste encore le Hellfest et certaines polémiques quand même en France.
      Un article pour la glorieuse époque, je disais !


    • bourrico 7 2 septembre 2015 10:14

      @Amiral terrestre

      C’est vrai, mais comme j’ai toujours été difficile, j’en ai toujours jeté 95%.
      Puis bon, si j’en joue encore pas mal, j’en écoute presque plus, la vieillerie ma pauvre Lucette.

      Avant ils couinaient comme des tarlouzes, maintenant c’est comme des orcs, à deux ou trois exceptions près, je préfère nettement quand ils se la ferment. smiley

  • Amiral terrestre 1er septembre 2015 14:30

    Le pire étant le petit blanc bcbg qui se la joue gangsta-ghetto dans son pavillon chez papa-maman cadres supérieurs
    « ils chantent en français » mouarrfffff !


    • attis attis 1er septembre 2015 17:26

      @Amiral terrestre
      Les premiers français à écouter du rap dans les années 80 étaient des fils et filles de (grands) bourgeois germanopratins. Pareil pour le phénomène des tags, initié par les mêmes bourgeois de la rive gauche.
      Les petits banlieusards immigrés n’ont fait que suivre un mouvement initié par la bourgeoisie libertaire blanche.
       
      Sur Wu Tang : Cash rules everything around me, CREAM, get the money, dollar dollar bill ya all.
      Pas besoin d’en dire plus...
       
      Je me souviens être tombé sur des études qui montraient que la rythmique du rap empêche de se concentrer et de réfléchir correctement, et une autre qui liait l’écoute du rap et la précocité sexuelle chez les adolescents US. Me demandez pas les références par contre, m’en souviens plus.


  • Amiral terrestre 1er septembre 2015 14:39

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/03/19/la-rappeur-lacrim-condamne-a-trois-ans-de-prison-pour-detention-d-arme_4597557_3224.html

    c’est quoi la différence entre Lacrim et les dégénérés de Nike ta Mère ? le mauvais et le bon rap ?
    Explications gros, STP (ça veut dire s’il te plait et pas s... t... p....)


  • alinea alinea 1er septembre 2015 21:15

    La musique est un langage universel, celle du rap est quand même tombée bien bas !
    La poésie est déjà restreinte à la langue, celle du rap la restreint encore davantage.
    Pas étonnant que ce soit un style qui est très vite tombé dans la violence et l’outrance ; répétitif, pauvreté, rien ne hisse ni ne sublime. Je n’ai jamais aimé, certes ce n’est pas de ma génération mais j’ai l’esprit assez ouvert pourtant je n’ai jamais tenu plus de cinq minutes.
    Alors, tout ce que vous en dîtes ne m’étonne absolument pas !


  • Nofix 1er septembre 2015 22:33

    Il me tarde de le lire ce livre, j’apprécie énormément le RAP bien qu’ayant découvert cet univers assez tardivement.

    Je n’ai pas écouté pas de RAP avant d’avoir fini mon adolescence et c’est tant mieux.. C’est un outil tout aussi efficace que toutes ces merdes qu’on voit dans les médias de masse, voir plus puisque le message peut rester imprimé dans les esprits comme le ferait n’importe quelle autre musique. Malheureusement c’est comme tout, il faut sans cesse faire le tri entre ce qui est bon et mauvais dans la culture.

    Et du bon RAP il y en a, et loin de vos stations FM encore une fois. Le RAP français possède tant de talents qui n’ont rien à envier à nos chers poètes comme Lucio Bukowski, Fayçal, l’Indis, Casey, Ekoué, Kacem Wapalek, Lino, Mysa... Le fond y est.

    C’est cadeau :
    Fayçal : https://www.youtube.com/watch?v=7GUjhnZjmoM
    Mysa : https://www.youtube.com/watch?v=tO3xvT6hHGs


  • Aoser 2 septembre 2015 01:49

    Malheureusement pour moi ,je trouve le « up in the smoke tour » cultissime,à partir de là je ne vous suis plus...


  • DanielD2 DanielD2 2 septembre 2015 05:53

    A la limite on peut se foutre de l’idéologie que ça véhicule.

    Ce que je trouve le plus consternant avec le rap, c’est que c’est pas de la musique en fait. Je sais même pas ce que c’est. Un espèce de rythme électronique répétitif et chiant avec un blaireau qui parle par dessus.

    On peut être un sous-prolétaire et faire de la vraie musique, suffit de voir les blues men d’avant guerre. Et dieu sait qu’ils venaient de milieux 10 fois plus merdiques que ceux de nos rappeurs.

    Haaa mais oui, c’est dur, faut apprendre à jouer de la guitare, de l’harmonica, savoir chanter, etc. C’est surement trop compliquer pour la faune des ghettos modernes, c’est qu’ils ont pas l’air très fute-fute ...

    Heureusement que « Jack » est là pour trouver ça « foooormidable », comme une maitresse de CE2 qui complimente le mauvais élève de sa classe parce qu’il a réussi à faire une petite poésie avec 3 rimes pauvres. 

    En règle général de toute façon, tout ce qu’on appelle « culture urbaine » est quasiment un handisport culturel. On dirait une espèce de catégorie de rattrapage où on classe toutes les merdes produites par les ghettos pour ne pas les vexer. Pensez à ça la prochaine fois que vous entendrez parler d’un truc « urbain » ...


    • slave1802 slave1802 2 septembre 2015 11:33

      @DanielD2
      J’aimerais bien entendre ce que tu arriverais à sortir d’un sampler...

      A ranger au même rayon des vieux cons qui disaient il y a quarante ans : Kraftwerk et Pierre Henry c’est pas la musique, ils n’utilisent que des synthétiseurs et des bandes magnétiques !


    • DanielD2 DanielD2 2 septembre 2015 14:23

      @slave1802

      Où est-ce que j’ai dit que la musique électronique était de la merde ? Et vos « sampler », que la plupart du temps ils plagient d’ailleurs, vous pouvez vous les garder.

      Un truc simple : Est-ce que dans un morceau de rap, on peut enlever les paroles et que ça reste quand même écoutable ?

      La réponse est non. donc c’est pas musicale, à la différence du blues, du rock, de l’électro, du jazz, etc, où très souvent d’ailleurs on se passe carrément des paroles. Vous avez déjà entendu un morceau de rap sans parole ?

      Ceci dit, c’est aussi le cas d’un tas de chansons, mais à ce moment là il faut vraiment un bon texte et pas des « wesh wesh nik les keufs ».


    • Nofix 2 septembre 2015 16:35
      @DanielD2 Ne parlez pas d’un univers que vous ne connaissez que très peu. RAP signifie Rhythm and poetry, le rhythm vient de l’échantillon sonore et la poésie vient des textes, ça forme un tout. Forcément sans les paroles il est quasi impossible de délivrer un message.

      Ecoutez ça et vous verrez que le RAP peut poser sur des sons forts agréables : https://www.youtube.com/watch?v=Mo-975XajAQ

  • jymb 2 septembre 2015 08:50

    Bon je vous poste un grand moment de culture urbaine rap


    Le challenge est d’arriver à la fin sans vomir.Qui va réussir ? 

    A vos marques..prêts ...


    VIve la Culture ! vite des subventions et un festival !

  • Moonlander Moonlander 2 septembre 2015 09:25

    https://www.youtube.com/watch?v=DV8JHCyUxjc#t=307
    Ce qui se fait de mieux en France.


  • kalachnikov lermontov 2 septembre 2015 10:46

    La Rumeur. Mais ils passent plus au tribunal qu’à la radio. De bons potes à noir dez.

    http://www.lemonde.fr/musiques/article/2015/01/19/la-rumeur-ce-qui-s-est-passe-va-decupler-notre-besoin-de-creer_4558640_1654986.html


  • kalachnikov lermontov 2 septembre 2015 10:50

    La Rumeur - ’la meilleure des polices’

    La meilleure des polices
    ne porte pas l’uniforme
    Double ,triple, trouble,
    incolore, informe.
    Elle s’imisse en tout.
    Se mêle de tout.
    Se ressent partout.
    Central, sans bruit.
    Sans rien d’écrit,
    sans aucun parfum de la moindre gachette.
    Parfois même avec des talents de poète.

    La meilleure des polices demeure inégalable
    Dans l’art de tous nous mettre à table.
    Tous en place,
    tous remit en cage,doux, sage,
    Sans effusion ni rage.
    Aucun usage
    D’aucune trique,
    d’aucun bracelet
    A serrure métalique.

    La meilleure des polices
    n’extorque pas de rensiengements.
    Elle ne gâche pas son temps
    Des heures durant au fond d’un poste puant,
    A faire couler le sang du dernier chlag,
    échoué en cellule de dégrisement.

    La meilleure des polices
    chasse sur les terres
    Du paradis sur terre
    qu’elle vend clé en main,
    On connait le moyen de
    te procurer l’envie de Rien,
    la peur de tout,
    l’effroi de la joie
    L’angoisse du chagrin.

    La meilleure des polices
    c’est tout ce qu’on t’prends,
    tout ce qu’on t’laisse,
    tout ce qu’on tue en toi,
    tout ce qu’on t’mâche,
    tout ce qu’on t’crache,

    (tout ce que tu bectes
    pour garder le gout
    de moisir à crédit
    dans un putain de trou.) X3

    La meilleure des polices
    c’est ton taf, ta télé,
    Tes crédits,
    tes anxiolitiques ;
    neuroléptiques,
    Antidépresseurs.
    Et tout ce que tu prends
    Pour pleurer moins fort la nuit.

    La meilleure des polices,
    c’est tes sourires forcés,
    C’est tes retenues sur salaire
    et le découvert,
    Avant la fin de la semaine.

    C’est la peur de faire
    Un pas, puis deux, puis trois ;
    parce qu’enfant,
    On t’as dit que t’étais une merde
    et que t’as fini Par le croire.

    La meilleur des polices,
    c’est tout ce qui te fait marcher droit,
    avec ton propre consentement,
    sans jamais montrer les crocs,
    quand bien même
    on te propose de t’enculer.

    La meilleur des polices,
    c’est quand les pauvres
    savent rester à leur place,
    sans besoin de les matraquer,
    de leur coudre la machoire,
    ou de les mettre au cachot.

    La meilleur des polices,
    c’est ce qu’on apprend de mieux
    du berceau au tombeau.

    (tout ce que tu bectes
    pour garder le gout
    de moisir à crédit
    dans un putain de trou)


  • voxpopuli voxpopuli 2 septembre 2015 10:57

    @ l’auteur

    Curieuse conclusion de dire que le rap est une « pourriture », un « cancer » tout en émaillant votre article de référence à tel ou tel artiste méritant d’être connu.

    Pour ce qui est de l’évolution du rap au cours de ces 20 dernières années c’est une éternelle discussion entre tous les amateurs de rap, s’agissant du postulat selon lequel le rap serait une création d’une bande de capitalistes qui un beau matin auraient trouvé comment pousser les quartiers dans le système consumériste je n’y crois pas une seconde.

    A l’origine le rap est apparu pour un public très restreint puis en développant son influence il a attiré l’attention des producteurs qui ont voulus s’en servir pour faire de l’argent, comment ? en attirant un public toujours plus large, et c’est là que commence la déchéance, de la même manière que pour les autres styles musicaux, le cinéma ou encore les jeux vidéos.

    Pour que le rap attire toujours plus de consommateurs, exit les phrases trop longues, les mots compliqués, les sujets polémiques... faudrait pas que Kévin, 14 ans, en pleine rébellion dans le 16ème, se chope une migraine en essayant de comprendre la signification du mot « antithétique » ou en réfléchissant sur les réels motifs de la guerre en Libye.
    Non, on veut que Kévin achète le nouvel album qui vient de sortir et pour ça on va donner à Kévin ce qu’il veut, des textes complètement débiles parlant uniquement de violence, de drogue, sans aucun fond et des clips avec des chaudasses en string se trémoussant sur le capot d’une Ferrari.

    En bref, le rap comme bien d’autres choses a été pourri par l’argent et cette fameuse loi de l’offre et de la demande et c’est regrettable lorsque l’on voit les merveilles que cet art a pu produire et produit encore.
    Bien sûr, on est libre de ne pas aimer le style en lui même, mais réduire le rap, à l’instar d’un Zemmour ou d’un Finkielkraut, à une musique d’analphabètes dégénérés, comme le font nombre de commentateurs de cet article en considérant que le rap se limite à ce qui passe à la télé est du même niveau que d’affirmer que la guerre en Syrie oppose le méchant Bachar et les gentils rebelles.
    On peut ne pas aimer le rap mais encore faut il appréhender le phénomène dans sa globalité y compris avec ce qui ne sort jamais des entrailles du net.
    Deux petits exemples pour conclure :

  • kalachnikov lermontov 2 septembre 2015 11:04

    Sarkozy a voulu les détruire via broyage par la machine judiciaire*, c’est que se défendre ça prend du temps, ça mine et ça coûte.

    http://www.telerama.fr/musique/la-rumeur-huit-ans-de-proces-contre-nicolas-sarkozy,57767.php

    (*"Ce procès interminable restera en tous cas dans l’histoire comme le premier concernant la liberté de la presse dans lequel l’Etat s’est pourvu deux fois en cassation.")


  • kalachnikov lermontov 2 septembre 2015 11:11

    Suprême ntm - ’l’argent pourrit les gens’

    https://www.youtube.com/watch?v=YAkfODf6qw0


    Personne ne peut comprendre
    Ma vie n´est pas à vendre
    Et je le clame haut et fort
    Il ne faut pas se méprendre
    Asphyxiant les sentiments
    L´argent pourrit les gens
    Précisément en ce moment
    Tous s´achète tout se vend
    Même les Gouvernements
    Prêts à baisser leur froc
    Pour une question d´argent
    Avec une veste réversible
    Suivant le temps
    Apparemment l´armement
    Passe largement avant
    La condition de vie de chacun
    Le monde est plein de bombes
    Qui creuseront nos tombes
    Maintenant tu sais à quoi sert le fric
    Qui à lui seul pourrait stopper la famine en Afrique

    L´argent pourrit les gens,
    J´en ai le sentiment

    Faire avancer les choses
    Défendre notre cause
    Pour une métamorphose
    Voilà ce qui s´impose
    Loin de tous ces requins
    Je poursuis mon chemin
    Loin de la tune, mon pos évolue
    Voilà ma vraie fortune
    Sans grand moyen, oui je suis né
    Et pourtant prêt à affronter
    Cette injuste réalité
    Pré-réglée par le pognon
    Car sur ma face
    Il est écrit que je suis à l´écart
    De la grande répartition monétaire
    Préservée depuis plus d´un millénaire
    Riche et pauvre, oui depuis trop longtemps
    Les valeurs n´ont pas changé
    Quel que soit le siècle
    Quelle que soit l´heure, mes yeux ont peur
    Car la monnaie a une clarté
    Qui aveugle mes frères
    Dealant la mort au coin des rues
    Se charcutant pour un blouson
    Hé mec ! De cette façon
    Le pognon ne fera pas l´ampleur de ta condition

    L´argent pourrit les gens,
    J´en ai le sentiment

    Je ne prétends pas du tout être différent
    J´aime l´argent, l´adopter le maîtriser
    Le contrôler avec doigté
    Doit t´apporter une jouissance interne et intense
    Quelle qu´en ait été l´origine de la semence
    Oui j´ai ce défaut aussi
    Mais je n´ai pas trahi
    La confiance de mes pairs
    Pour une sale affaire de fric
    Situation courante et dramatique
    La corruption est une arme à ne pas négliger
    Si u veux réussir en politique
    Sache que l´arnaque est une « technique »
    Une tactique illicite
    Qui profite toujours aux mêmes, aux piliers du système
    Mais que fait la justice ?
    L´argent les rend complices

    L´argent pourrit les gens,
    J´en ai le sentiment

    La convoitise perpétuelle des biens de mon prochain
    Ne font qu´enflammer constamment
    Mon amour pour l´argent
    Et pourtant, étant conscient
    Que cette valeur est matérielle
    Rien ne m´arrête pour l´acquérir
    Donc je me fais prédateur
    Pour une poignée de papier
    Qui pour un jour ou plus
    Me fera croire que l´argent fait le bonheur
    Oui ! Je me leurre
    Déréglé par le système qui me pousse à l´extrême
    Je suis en bas, mais bien plus haut
    Incomparable par leurs niveaux
    Des gens tournent le dos
    A la famine de leur égaux
    Dédaignant leurs pairs
    Car, plus ils croulent sous l´argent
    Moins le monde devient réel
    Est-ce le bonheur ?
    Non je ne crois pas que le pognon
    Soit une rançon du bonheur



  • Willhelm 2 septembre 2015 11:33

    Je n’écoute pas de musique commerciale. Donc je ne suis aucunement impacté par les paroles. Et je préfère la qualité de la musique contemporaine russe ou parfois turc, j’aime aussi.


  • le moine du côté obscur 4 septembre 2015 01:31

    Bon je ne suis pas intervenu sur ce texte parce que je pense qu’il est suffisamment clair, il y a pas mal de liens et le rap me soûle ! 

    Ce que je pense du rap ? Pour moi c’est de la merde en barre et quelques oiseaux ne font pas le printemps. Ce n’est pas parce que certains rappeurs peu entendus comme El Gaouli disent des choses qui me semblent intéressantes que je considère le rap comme quelque chose de « potentiellement bon ». Je pense comme d’autres que c’est un outil pour corrompre la jeunesse entre autres. Quand je vois comment se comportent les rappeuses (on imagine à la demande de leurs « handlers » (pygmalions)) ou sont présentées les femmes dans le rap, ça me donne la nausée. 
    Après que certains jeunes nés dans la galère considèrent cela comme un tremplin pour s’élever socialement c’est compréhensible. De toute façon je vois bientôt (et même c’est déjà le cas tristement) des gens se « prostituer » pour espérer survivre. Le rap est pour moi la manifestation de ce système mortifère qui avilit l’humain et le transforme en bête. 
    Que le rap ait existé sous forme d’art sans doute certains en parlent et même Cardet en parlent. Il suffit d’écouter ses interviews en entier et sans préjugé. Mais ce rap là a été relégué aux oubliettes. Bon ce n’est que mon point de vue. Le rap m’insupporte et je préfère écouter ce que je considère comme de la vraie musique et des personnes qui savent faire ressentir les émotions. Je trouve le rap musicalement très pauvre en plus. 
    Certains disent que je n’ai pas lu le livre de Cardet et alors ? Il a été suffisamment explicite dans ses nombreuses interviews ou conférences et de plus j’avais déjà fait mes propres recherches sur le sujet. Que Cardet se fasse du fric avec son bouquin c’est naturel pour moi la question n’est pas là. La question est de savoir si ce qu’il dit est conséquent ou non ! Tout travail mérite salaire équitable. S’il a bossé dessus c’est normal qui reçoive le fruit se son labeur. 

Réagir