mercredi 19 mai 2010 - par Lucilio

L’enfer est toujours possible

La seule chose qui intéresse Susan George, ATTAC, le Forum Social Mondial ou tant d’autres officines de la mouvance est de prendre le contrôle d’un gouvernement mondial. L’objectif final est de s’institutionnaliser et de dominer la société libre au travers de bureaucraties et de fiscalités mondiales.

Quatre ans après Le rapport Lugano, Susan George a écrit Un autre monde est possible si..., un autre décevant ouvrage d’analyse de la situation mondiale, qui prétend enseigner à la gauche comment gagner la bataille du pouvoir.
 
Avant toute chose, l’auteur se déclare être une féroce ennemie du « néo-libéralisme » et particulièrement de sa concrétisation politique, le consensus de Washington. Selon George, la doctrine « néo-libérale », renforcée par le gouvernement des États-Unis, s’imposerait de manière implacable dans le monde entier. Ses instruments seraient multiples, et dans le livre méritent le qualificatif d’adversaires : les terribles jumeaux (le FMI et la Banque mondiale), l’OMC, le G-8 et les agents privés (multinationales et marchés de capitaux).
 
Il n’y a aucun intérêt à défendre les bureaucraties mondiales que George confond grossièrement avec le libéralisme. La philosophie sous-jacente du FMI ou de l’OMC est l’interventionnisme étatique : la monnaie, le crédit et le commerce doivent être dirigés depuis le sommet par les politiciens. Et l’auteur fait bien de rappeler qu’il s’agit d’organismes conçus par l’économiste britannique John Maynard Keynes et son collègue américain Harry Dexter White. On se souviendra que Keynes était convaincu que ses politiques interventionnistes étaient plus facilement applicables par un régime totalitaire que par un État réduit et que Harry Dexter White était un agent communiste infiltré dans l’administration américaine. Par conséquent, les socialistes devraient comprendre assez aisément le peu de crédit que les libéraux accordent à ces créatures bureaucratiques.
 
Plus intéressante est la critique que George adresse aux multinationales et aux marchés de capitaux. D’un côté, il faut signaler qu’elle vise juste quand, par exemple, elle critique les entreprises qui, pratiquement, participent à la rédaction des directives de la Commission européenne. De fait, nombreuses sont les compagnies tentées d’utiliser l’État pour s’enrichir aux dépens des consommateurs. La critique de ceux qui se servent de l’État pour forcer les gens doit donc être aussi radicale que celle adressée à l’encontre du socialisme. Mais, d’un autre côté, George déraille. Selon elle, « la globalisation et le bien-être humain sont, au fond, ennemis ». Ce doit être bien au fond alors, car toutes les améliorations et augmentations du niveau de vie ont été causées par le capitalisme et l’esprit d’entreprise. Une simple lecture des statistiques officielles suffit à se rendre compte que les pays les plus libres économiquement et les plus ouverts à la globalisation sont justement ceux qui possèdent les meilleurs indices de développement humain.
 
Ensuite, George se plaint de ce que les multinationales réduiraient constamment leur main d’œuvre alors même qu’augmenteraient leurs ventes et leurs bénéfices. Inutile de rappeler ici que les ajustements de personnel ne sont pas reliés aux bénéfices sur le court terme mais bien sur les coûts généraux de l’entreprise à moyen et long terme. En l’occurrence, l’auteur semble bien renier la doctrine marxiste de l’exploitation. Il apparaîtrait, en effet, que maintenant le business de l’entrepreneur ne consisterait plus à « exploiter » le plus grand nombre de personnes, mais bien à en licencier le maximum. Que les entrepreneurs en herbe prennent bien note : si vous voulez augmenter substantiellement vos bénéfices, renvoyez donc tous vos employés.
 
De plus, George accuse ces multinationales de payer des salaires de misère au Tiers-monde, ce qui serait, en plus d’être injuste, irrationnel, puisque « des salaires plus bas signifient aussi qu’il y aura moins de personnes qui pourront acheter une voiture ». Cette affirmation n’a pas plus de sens que la précédente. En effet, les multinationales paient des salaires plus haut que ceux qui sont payés dans les pays où elles s’installent. Pour justement attirer la main-d’œuvre. Et si George semble dégoûtée par les « bas » salaires des multinationales, elle applaudit, en revanche, une initiative du gouvernement socialiste de Lula Silva consistant à payer cinq malheureux dollars aux parents dont les enfants fréquentent régulièrement l’école : « Il se peut que l’équivalent de cinq dollars par mois ne paraisse pas être une grande quantité d’argent, mais pour des familles sans emploi ou avec un salaire minimum d’environ 75 dollars mensuels cela peut représenter une grande différence. » Pourquoi donc George n’arrive-t-elle pas à comprendre que les « bas » salaires des multinationales selon les standards occidentaux peuvent aussi représenter « une grande différence » pour les pauvres du Tiers-monde ?
 
Dans un autre domaine, George se montre également et terriblement préoccupée de la dégradation de l’environnement. Dans le deuxième chapitre de son livre, elle nous explique que l’on continue de déverser à la mer des tonnes d’eaux résiduelles, assure qu’un environnement compétitif exigerait que chaque pêcheur ou bûcheron capture tous les poissons ou coupe tous les arbres qu’il peut et qu’il n’existerait pas d’incitants à conserver la nature puisque « celui qui s’offre volontairement à commencer en solitaire est, en termes économiques, un idiot, car il payera les coûts, mais permettra que tous les autres recueillent les bénéfices ».
 
Ici, l’auteur montre une nouvelle fois sa totale incompréhension des mécanismes en jeu en ne percevant pas que tous ces problèmes surgissent de l’inexistence de la propriété privée comme l’expliquait parfaitement Garrett Hardin en 1968 dans sa théorie de « la tragédie des communs ». Les eaux résiduelles peuvent impunément polluer les océans car ils n’appartiennent à personne ; le bûcheron coupera tous les arbres d’un terrain qui ne lui appartient pas et n’en replantera aucun ; personne n’est incité à garder propres les rues ou les bois qui ne nous appartiennent pas. Par contre, imagine-t-on un entrepreneur privé utiliser ses ressources propres (machine, bâtiments, etc.) sans jamais penser à leur conservation et à leur futur remplacement ?
 
C’est ainsi que, compte tenu de la pauvreté humaine et la misère écologique que produiraient les multinationales, Susan George en arrive à proposer une séries de mesures embryonnaires d’un gouvernement mondial, comme l’établissement d’un impôt sur les mouvements de capitaux (objectif principal d’ATTAC, dont elle fut la vice-présidente) qui serait géré par divers organismes internationaux, comme la très performante ONU, afin d’investir ici et là, en vue de créer de la richesse et de protéger le milieu naturel. En d’autres mots, le socialisme planétaire. La taxe Tobin est un impôt régressif qui sert seulement à réduire les mouvements internationaux et à étendre le pouvoir des gouvernements. Or ce dont a le moins besoin le Tiers-monde, c’est précisément d’une diminution des flux de capitaux, c’est-à-dire un ralentissement de la globalisation. Quelque chose que, de manière inexplicable, George elle-même reconnaît : « c’est pourquoi les défenseurs de la Trinité des Libertés peuvent dire des choses comme ’le problème de l’Afrique n’est pas l’excès de globalisation, mais bien qu’il y en ait trop peu’, ce qui est vrai, mais n’aide pas beaucoup ».
 
Ce qui est sûr, c’est que l’expertise économique de George ne laisse pas d’impressionner. De fait, dans Le rapport Lugano, elle admettait être une complète ignorante en la matière. Dans ce livre, on peut ainsi trouver des mesures aussi pittoresques que la soumission de la politique monétaire au peuple pour, au travers de inflation, contribuer à l’activité économique et à la création de postes de travail. Il est superflu de signaler qu’une telle politique n’a jamais provoqué que l’appauvrissement des consommateurs et la mauvaise assignation des ressources de la part de l’entrepreneur, ce qui donne immanquablement lieu au redouté cycle économique. George n’arrive pas à sortir du paroxysme keynésien pour la surproduction et, par conséquent, interprète mal tous les phénomènes économiques.
 
Une autre des politiques qu’elle semble promouvoir est le protectionnisme commercial qui pourrait aller jusqu’à l’autarcie. Pour elle, le commerce peut et doit servir d’instrument politique ; la politique européenne peut et doit se servir d’instrument politique et la politique européenne doit donner la préférence à l’Europe élargie d’abord, à la Méditerranée ensuite et aux anciennes possessions coloniales. Bien entendu, les entrepreneurs chinois, japonais ou américains peuvent crever dans la misère. Sans parler des consommateurs européens qui se verraient empêcher d’acquérir des produits étrangers moins cher et/ou de meilleure qualité. Et en matière fiscale, elle se déclare partisane de dépouiller encore plus les citoyens en proposant d’implanter un nouveau programme de taxation et de redistribution de type keynésien à caractère mondial ainsi que des « impôts verts » dont la beauté résiderait non seulement dans le fait qu’ils favoriseraient la production propre mais aussi la recherche « de solutions plus élégantes ». Comme on le voit, la solution de George consiste à tondre chaque fois plus le contribuable pour pouvoir manipuler leur vie et leurs biens. Peu importe le fait que, comme toujours, cela se transformera en un gigantesque gaspillage des ressources et en une diminution de la richesse que les entrepreneurs auraient pu créer.
 
Reconnaissons toutefois que ses propositions ne sont pas toutes aussi farfelues. Ainsi, par exemple, elle cite l’économiste Hernando de Soto pour défendre la reconnaissance de la propriété aux individus qui l’auraient acquise de manière adéquate (par exemple, les favelas brésiliennes). Dommage que Susan George ne soit pas capable d’étendre ce principe de respect de la propriété privée au reste de ses propositions ; auquel cas, elle se rendrait compte que sans propriété privée, il n’y a pas de prospérité ni de bien-être possibles.
 
Bien entendu, pour parvenir à imposer cet ensemble de politiques écervelées, il convient d’élaborer une stratégie afin de convaincre les gens et de s’emparer du pouvoir. C’est ce à quoi s’attelle Susan George dans la seconde partie de son livre. Pour elle, ce devrait être une stratégie basée sur la non violence contre les personnes et les propriétés. Cependant, comme bonne socialiste, elle condamne la violence contre la propriété pour des motifs seulement politiques, pratiques et tactiques. On doit supposer qu’une fois le pouvoir conquis, on pourra laisser tomber le masque et s’attaquer franchement à la propriété. Mieux, Susan George justifie la violence quand une activité porte préjudice à l’environnement ou à la « société », dès lors que, selon sa vision, l’inaction face à ces cas pourrait rentrer dans le cadre du code pénal au travers de figures juridiques comme la « non assistance à personne en danger » qu’elle élargit à celle de « non assistance à société en danger ».
 
On ne s’étonnera pas ainsi de sa farouche défense de José Bové. George nous explique que l’Union européenne fut condamnée par l’OMC pour ses pratiques protectionnistes concernant l’importation de viande de bœuf américain, de sorte que les États-Unis purent imposer une série de taxes douanières punitives sur différents produits européens, dont le fromage de Roquefort français. Comme on le voit, l’OMC agit bien comme une bureaucratie socialiste qui, en réalité, ne sert qu’à alimenter les conflits entre pays en conférant une légitimité aux tarifs douaniers « punitifs ». Ces tarifs douaniers portèrent donc préjudice à Bové et aux autres éleveurs de moutons français. Et c’est ainsi que George légitime la destruction d’un Macdonald’s par Bové. Mais retournons la question à George. Qu’est-ce Macdonald’s avait à voir avec les petits jeux protectionnistes de l’Union européenne ou des États-Unis ? Pourquoi Bové s’est-il donc senti légitimé à détruire un bien privé ? De manière démagogique, Bové en avait fait un bouc émissaire, et il fut condamné pour cela car son acte était aussi peu légitimement fondé que s’il avait torturé un citoyen américain en représailles des taxes douanières sur le Roquefort.
 
Ce qui n’empêche pas George, ce paladin de la non violence, d’assurer que « criminaliser » Bové et ses suiveurs risquerait de conduire à la violence. Ainsi donc, George n’est même pas sûre de pouvoir s’emparer du pouvoir sans violence, voire même sans faire couler le sang. De fait, la seule chose qui intéresse Susan George, ATTAC, le Forum Social Mondial ou tant d’autres officines de la mouvance est de prendre le contrôle de ce début de gouvernement mondial. George elle-même le reconnaît : « Peut-être le Forum Social Mondial, en conjonction avec le Forum Parlementaire Mondial, pourrait être l’embryon d’un organe représentatif dans le cadre international ». L’objectif final est donc bien de s’institutionnaliser et de dominer la société libre au travers de bureaucraties et de fiscalités mondiales. Comme on le voit, le socialisme ne s’est pas effondré avec le Mur, il a juste changé de forme.
 


216 réactions


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 mai 2010 10:53

    Les alter-mondialistes prisent énormément l’idée de générer et d’appliquer de nouveaux réglements coercitifs, de nouvelles obligations et contraintes socio-économiques ainsi que de la fiscalité additionnelle sur les entreprises.

    Ils en oublient qu’un authentique libéralisme socio-économique pourrait obtenir, en douceur, des résultats positifs allant bien au-delà de leurs propres voeux.

    Pour un Capitalisme anthropocentrique, philanthropique et équitable !



    • Francis, agnotologue JL 19 mai 2010 11:02

      « Les alter-mondialistes prisent énormément l’idée de générer et d’appliquer de nouveaux réglements coercitifs, de nouvelles obligations et contraintes socio-économiques ainsi que de la fiscalité additionnelle sur les entreprises » (JPL ci-dessus)

      Laurence parisot a dit : « il faut mettre en place la retraite par capitalisation par des dispositifs attractifs, voire la rerendre obligatoire ».

      Trois propositions : rayez les mentions inutiles :

      - les salariés actuels devront payer les retraites actuelles plus la leur : la double peine, donc !

      - le gouvernement abonde les souscriptions, et bonjour l’aggravation de la dette !

      - On ne paie plus les retraites actuelles : les vieux peuvent crever !


    • wesson wesson 19 mai 2010 11:12

      Bonjour Monsieur Llabres,

      "Ils en oublient qu’un authentique libéralisme socio-économique pourrait obtenir, en douceur, des résultats positifs allant bien au-delà de leurs propres voeux."

      Traduction : Si le libéralisme n’a pas fonctionné, c’est parce que on l’as pas assez appliqué.

      Ben voyons !

      Toutefois on progresse : Au moins les libéraux reconnaissent que ça n’a pas bien marché.

      A l’auteur, Bonjour, je m’en voudrais de ne point vous avoir salué avant que vous ne fassiez abattre sur ma réaction vos ardeurs vengeresses !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 mai 2010 11:14

      Être en désaccord avec les alter-mondialistes ne signifie pas être automatiquement d’accord avec Laurence Parisot. Il convient de lire et de comprendre ce qui est écrit afin de ne pas commettre de contresens.


    • wesson wesson 19 mai 2010 11:20

      « Être en désaccord avec les alter-mondialistes »

      Cher M. Llabrès, etre en désaccord avec les libertariens doit il s’accompagner d’une restriction à sa liberté d’expression ?

      En d’autres termes, soutenez-vous l’auteur Lucilio concernant le repliement systématique de certains contributeurs sous son fil ? Pensez-vous qu’une privatisation de son fil de discussion est souhaitable / morale ?


    • Triodus Triodus 19 mai 2010 11:23

      Son fil est déjà privatisé, et c’est pour celà qu’il replie : le fil est tarifé au cm2 !


    • finael finael 19 mai 2010 15:24

      C’est la deuxième fois que je vois ça sur AV : les commentaires les mieux notés sont « repliés » par l’auteur.

      El gros : « ceux qui sont d’accord avec l’auteur lèvent un bras, les autres lèvent les deux et s’alignent face au mur »  smiley


    • jean 21 mai 2010 17:33

      Incroyable, jamais vu cela. Quasiment tous les posts sont repliés, j’ai mis des heures pour pouvoir les lire, bon pour l’auteur, bonjour, vous avez de bonnes lectures (Naomi, Susan) , commandez aussi les DVD de Bernard Maris.
      Cependant je ne sais si ce sont vos lunettes ou l’alcool (votre cv ....) mais vous ne saisissez pas la substantifique moelle de ces ouvrages.
       Donc tentez un nouvel essai avec le nouveau livre de Susan « leur crise , nos solutions »
      cela devrait vous plaire. smiley


  • Francis, agnotologue JL 19 mai 2010 11:08

    Lucilio c’est une sorte de Pravda à lui tout seul : il suffit de comprendre le contraire de ce qu’il écrit ! En ce sens, cet article est une excellente publicité pour un excellent ouvrage. Ne me remerciez pas lucilio, tout le plaisir est pour moi !


  • sisyphe sisyphe 19 mai 2010 11:13

    Encore un torchon du clown replieur lucilio, pour nous vanter les bienfaits incomparables de la propriété privée.

    Les libertariens n’ont de cesse que le monde entier soit privatisé ; et plus précisément tout le vivant.

    Plus d’état ; plus que des propriétés privées, protégées par des murs, des grillages, des milices : le meilleur des mondes enfin à la disposition des propriétaires...
    Pour ceux qui n’auront pas les moyens de l’être, ben.... faudra zigzaguer au milieu des enclos pour essayer de trouver à se nourrir, à s’éduquer, à se soigner ; tout seuls, bien sûr, puisque plus de - pouah- service public ; cette scorie du temps des états...

    La nature, les océans, les montagnes, les vallées, les animaux, les rivières, les arbres, les plantes ; PRI-VA-TI-SES ; on vous dit ; voilà le futur bonheur de l’humanité...

    Et le clown lucilio ose venir évoquer la menace d’un « nouveau gouvernement mondial » qui serait celui désiré par les altermondialistes, passant à la trappe le réel nouveau gouvernement mondial des mafias de la finance, des marchés, et des banques..

    Bref, une nouvelle apologie du vol et de la loi du plus fort ; tout ceci en pleine crise déclenchée par les vampires de la privatisation...

    Allez, clown replieur lucilio, au boulot ; faudrait voir à pas laisser empiéter les quidams sur ta propriété : replie !!
     smiley smiley


  • wesson wesson 19 mai 2010 11:14

    A la modération : Serait-il possible de faire figurer sur la fiche de chaque auteur le nombre de commentaires qu’il aura replié, pour se faire une idée du sens démocratique et de la volonté de débat de chaque contributeur.


  • wesson wesson 19 mai 2010 11:17

    et je réitère également ma demande de changement du texte accompagnant les réactions repliées.

    « Ce commentaire est replié car l’auteur pense qu’il ne respecte pas la charte »


  • Triodus Triodus 19 mai 2010 11:19

    Salut Wesson,

    "Si le libéralisme n’a pas fonctionné, c’est parce que on l’as pas assez appliqué."

    Les Shadocks en savent quelque chose..


    • wesson wesson 19 mai 2010 11:21

      Salut Triodus,

      excellent.

      Je suggère également que les lecteurs utilisent la fonction « signaler un abus » sur tout post replié, afin de faire prendre conscience à la modération de l’inanité du comportement de l’auteur Lucilio


    • dhbasse dhbasse 19 mai 2010 11:27

      joli parallèle entre le libéralisme et les Shadocks...

      d’ailleurs on peut en faire un autre :

      « Pour qu’il y ait le moins de mécontents possible, il faut toujours taper sur les mêmes »

      et c’est exactement ce qu’on fait...


    • sisyphe sisyphe 19 mai 2010 11:28

      @ wesson : c’est une bonne idée que j’applique de ce pas ...
       smiley


    • sisyphe sisyphe 19 mai 2010 11:31

      ... ou plutôt non : il me semble plus judicieux de signaler comme abus les posts non repliés ; comme ça on arrivera peut-être à un article avec l’intégralité des commentaires repliés ; le must, pour un média citoyen ! smiley

      Allez, je m’y mets...


    • jaja jaja 19 mai 2010 11:40

      Ok j’applique aussi...


  • jako jako 19 mai 2010 11:22

    Merci de cet article repliant... , quel temps à Washington ? smiley


  • kakakoleokuku kakakoleokuku 19 mai 2010 11:25

    le néo- libéralisme c’est bien , le socialisme c’est caca
    mais le néo-libéralisme totalitaire marchand ,c’est encore mieux..


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 11:31

    luciferlio nous apporte la lumiere celeste !
    priez lucifrlio !
    autel du CAC40 offert !


  • dhbasse dhbasse 19 mai 2010 11:34

    euh c’est une plaisanterie tous les posts repliés ?
    ça frise le grotesque le plus absolu là... smiley


    • voxagora voxagora 19 mai 2010 13:59

      Utilisez la mention « Déplier tous les commentaires »
      en haut à droite du 1er commentaire.


    • dhbasse dhbasse 19 mai 2010 14:21

      merci je sais déplier un post, c’est sur le principe que je trouve ça lamentable, elle est ou la discussion quand toute opinion tant soit peut différente entraîne une censure d’un auteur mal embouché... smiley


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 11:34

    remercions plutot lucilio
    il nous montre que la liberte se limite au dogme liberal
    toute critique liberale est strictement censure
    comme dans tout bon etat communo-fachiste
    vive la police de la pensee !
    vive le libertaryanisme !
     


  • ZEN ZEN 19 mai 2010 11:39

    Dépliez ! dépliez...il en restera toujours quelque chose... smiley

    Merci Lucilio d’attirer ainsi l’attention sur les meilleurs commentaires
    Bon, lisez S. George au lieu de recopier le catéchisme habituel..
    Après N.Klein, à qui le tour ?
    On rigole... smiley


    • ZEN ZEN 19 mai 2010 11:42

      Montre en main, il a fallu moins d’une minute pour voir mon post partir aux oubliettes !
      Trop fort, Lucilio !! smiley


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 11:40

    «  »Si le libéralisme n’a pas fonctionné, c’est parce que on l’as pas assez appliqué.«  »
    et pour le communisme sans gueurre froide ca marche aussi !
    meme pour le nazisme !


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 mai 2010 11:45

    Bonjour,

    Je ne pense pas que les altermondialistes puissent revendiquer une prise de pouvoir. Tout au plus leur accordera-t-on quelques postes de conseillers subalternes ce qui satisfera leur ego

    Pour le reste, Attac, Bové et tous ces gens sont des idiots utiles du système. Pendant qu’ils occupent les médias, les gens s’imaginent qu’on leur inventent un autre monde ou pour les plus lucides, pensent que le monde nouveau, c’est rapé et que le mieux, c’est de gérer ses affaires pendant et après le déluge


  • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 19 mai 2010 11:47

    Article très intéressant, qui montre à quel point la paranoia est un élément constitutif de la pensée qui prone le libéralisme économique. 

    A partir du moment où le monde se divise selon eux en deux groupes, ceux qui sont propriètaires et ceux qui ne le sont pas ( ou en passe de le devenir) tous ce qui pourrait appartenir à la collectivité est un gateau à partager rapidement, au nom de ce dogme : la collectivité est mauvaise gestionnaire, la propriété suppose la vertu du proprietaire. ( les eaux de la Louisiane en sont convaincues)
    Du coup lorsrque des personnes telles que S. Georges osent argumenter du contraire, la pensée binaire du libéral se met en marche : si on ne pense pas comme moi c’est qu’on veut ma place, pire, c’est que l’on veut prendre ma propriété ( que j’ai acquise avec de l’argent que je n’ai pas, en cas de banqueroute, le reste du monde paiera, la collectivité c’est fait pour cela)
    Croire que S. Georges et les alter ont des veilléités de domination du monde... 
    Hi , hi, vous êtes déjà en enfer....
     

    • Lucilio Lucilio 19 mai 2010 11:53

      « Croire que S. Georges et les alter ont des veilléités de domination du monde...  »

      Comment faut-il alors comprendre comprendre les propos de Susan George : « ...le Forum Social Mondial, en conjonction avec le Forum Parlementaire Mondial, pourrait être l’embryon d’un organe représentatif dans le cadre international... »


    • Lucilio Lucilio 19 mai 2010 12:21

      Sinon, s’il faut chercher un modèle de pensée paranoïde, c’est bien plutôt chez Susan George, dans son ridicule ouvrage intitulé « Le rapport Lugano » où elle feint de décrire les machinations « d’experts » libéraux qui planifieraient guerres et famines afin de réduire la population mondiale et sauver le système capitaliste qui s’effondrerait, sinon, par surconsommation.


  • kakakoleokuku kakakoleokuku 19 mai 2010 11:50

    Un grand débat ! tout le monde apporte sa contribution et l’auteur répond avec gentillesse et tact,
    ça se passe toujours ainsi dans les « club de réflexion » libéraux, démocratie oblige !
    La dictature c’est « ferme ta gueule » et la démocratie c’est « cause toujours » , L’auteur a réussi à marier les deux , un grand moment ! smiley


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 11:54

    7 commentaires autorises sur 31
    liberte cherie !


  • ZEN ZEN 19 mai 2010 11:57

    Oui, avec Lucilio, on atteind des sommets
    Toujours souriant, et surtout très objectif, même quand il n’a pas lu le livre dont il parle smiley


  • Philou017 Philou017 19 mai 2010 11:59

    J’avais envie de répondre de maniere un peu constructive. Mais vu le repliage systématique des commentaires critiques, je m’en abstiendrai.
    Comme je l’avais proposé, il serait bon qu’en cas d’abus on retire à un auteur le droit de replier des commentaires, ce qui est le cas avec cet auteur, et ce n’est pas la premiere fois.

    Tout système a besoin d’une régulation juste et adaptée....


  • hunter hunter 19 mai 2010 12:10

    Proposition d’action à propos des articles de cet auteur :

    1/ je lis l’article en diagonale ; de toute façon c’est toujours le même article, on sait de quoi ça parle !
    2/ je déplie les commentaires (il y a tellement de repli que sinon, il n’y a plus rien à lire)
    3/ je plusse les repliés par l’auteur démocrate !
    4/ je moinsse ceux qui n’ont pas été repliés !
    5/ je vote pour l’intérêt de l’article en haut !

    aucun autre commentaire, car avec des gens comme l’auteur, on ne discute pas, on affute le katana et on attend le moment où ça se règlera à l’ancienne !

    Vas-y mon gars, tu peux replier maintenant !

    Enfin ce jour, je vais m’adresser aux instances d’avox, car aucun des commentaires repliés ne viole la charte ! La seule chose qu’ils violent, c’est la pensée perverse de l’auteur !

    H /


  • blacky blacky 19 mai 2010 12:11

    En quoi est-ce que certains posteurs ne respectent pas la charte ?
    ex :
     wesson
    (xxx.xxx.xxx.198) 19 mai 11:20 
     

    Ce commentaire est replié car il ne respecte pas la charte (Déplier)

    « Être en désaccord avec les alter-mondialistes »

    Cher M. Llabrès, etre en désaccord avec les libertariens doit il s’accompagner d’une restriction à sa liberté d’expression ?

    En d’autres termes, soutenez-vous l’auteur Lucilio concernant le repliement systématique de certains contributeurs sous son fil ? Pensez-vous qu’une privatisation de son fil de discussion est souhaitable / morale ?

    C’est donc bien l’auteur qui ne respecte pas la charte en repliant tous ses contradicteurs, vos jours sont comptés sur AV monsieur Lucilio , nous en resterons pas là , soyez-en sûr !

    Ce site n’a pas a être le porte-parole des petits dictateurs en herbe..



  • eric 19 mai 2010 12:15

    Je m’étais tapé le laborieux pensum apocalyptique qu’était « l’horreur économique » Cet excellent article me permettra de faire l’économie de la lecture du second tome.

    Si je comprends bien c’est pareil avec une nuance.

    A l’époque du premier, le slogan des alter anti truc était « une autre vie et possible », mais dans la foulée ils constataient « qu’en fait non » car, « le capitalisme ultra hypermondialisé superlibéral élitiste meurtrier » s’y opposait avec succés ( voir les actes de je ne sais plus lequel de leurs sommets, Porto Allegre, où le bas clergé de l’intelligentcia faisait avec tristesse ce constat, assorti de celui que pas un représentant de ce qu’ils appellent le « peuple » n’était présent parmi eux. Sans d’ailleurs qu’aucune de leurs deux constatations ne les conduisent à remettre en cause la pertinence ou l’audibilité de leurs thèses.

    Désormais, une autre vie est possible « si » !

    Conclusion : leur contribution active à la marche du monde, en positif comme en négatif, persiste à consister à aller se faire dorer la pilule entre gens du même monde et de mêmes idées à s’écouter se répéter les uns aux autres les mêmes slogans. Le tout en des lieux dont la liste évoque irrésistiblement le club méditerranée. sans doute pour profiter des hôtels économiques et d’une mais ’œuvre ancillaire pas chère, contribuant ainsi à une délocalisation ultra libérale de l’activité des congrès.

    Mais, changement, comme à chaque fois qu’il y une crise dans l’économie, ils se bercent de l’illusion qu’enfin, quelqu’un va les écouter !

    Et moi qui croyait qu’après l’épisode « Audrey Tautou de retour de Porto »dans le film les poupées russes la peur du ridicule finirait par l’emporter !

    On ne peut s’empêcher d’éprouver une certaine compassion pour ces gens dont on devine qu’à force de se demander si une autre vie est possible, si, où et comment, doivent souvent oublier de vivre autrement, voir tout court, ici et maintenant


    • Blé 20 mai 2010 06:23

      J’ai lu « L’ horreur économique » et quand je regarde autour de moi ce qui se passe, il me semble que madame ne s’est pas trompée, l’horreur économique des millions de gens le vivent tous les jours. Peut-être avez-vous la chance d’y échapper ?

      La planète ravagée par la course aux profits et aux énergies condamnent tous les jours des êtres humains à vivre avec moins d’un euro par jour.

      Elle n’apporte pas de solution toute faite, mais elle esquisse un début de projet de prise de conscience au niveau mondiale. Ce ne sont pas ceux qui gouvernent actuellement, je parle des banquiers, qui vont prendre en considération le droit de vivre d’un milliard de gens (et plus) dans un environnement le moins pollué possible.

      Pour ma part, je vis mais je vis très mal car je sais (en occident) que c’est au détriment de mes semblables qui sont maintenus dans une misère scandaleuse.J’agis en conséquence sachant que la culpabilité fait plus de tort que de bien.


  • eric 19 mai 2010 12:20

    Ps,je déplore moi aussi le repliage fréquent, car si bien sur, les commentaires concernés n’ont rien à voir avec l’article, rien a voir avec l’économie, rien à voir avec une quelconque argumentation, rien à voir avec le minimum de savoir vivre qui rend le dialogue avec des contradicteur intéressant, ils représentent néanmoins la quintessence de la pensée de leurs auteurs sur des sujets tels que l’économie, la mondialisation, la démocratie et la tolérance, et en cela, a leur manières, ils établissent bien de qui on parle....


    • wesson wesson 19 mai 2010 15:13

      Bonjour Eric,

      "[les commentaires repliés] représentent néanmoins la quintessence de la pensée de leurs auteurs sur des sujets tels que l’économie, la mondialisation, la démocratie et la tolérance, et en cela, a leur manières, ils établissent bien de qui on parle"

      Ben voyons ! C’est donc ceux à qui on coupe la parole qui sont les intolérants.

      Mais quel raisonnement lumineux, tellement libertarien !

      Se faire donner une leçon de savoir vivre par la claque des apprentis fachos, c’est toujours un grand plaisir.


  • hunter hunter 19 mai 2010 12:25

     J’ai essayé la fonction « signaler un abus »’ : elle ne fonctionne pas.

    voici la copie du message que je viens de faire parvenir à la modération :

    « Bonjour à vous !

    Je viens d’essayer d’utiliser la fonction »signaler un abus« , directement sur l’article de l’auteur (Lucilio en l’occurrence), et je pense qu’il serait grand temps pour vous de mener une action que vous jugerez pertinente, envers cet auteur !

    En effet,il replie systématiquement les commentaires d’internautes, sous prétexte que ceux-ci violent la charte du site !

    Je vous demanderai de faire un minimum de travail d’analyse : En quoi les commentaires repliés (exceptés le mien) ; violent la charte d’avox ?
    En fait ils violent surtout les idées de cet auteur, qui n’apprécie pas le débat de type démocratique, à savoir que dès que quelqu’un s’oppose à ses idées, il dégage son commentaire !

    Ce point précis est une véritable violation de la charte de ce site !

    Je ne demande pas son exclusion, car j’estime qu’il a le droit de s’exprimer comme tout le monde (et je l’ai déjà écrit il y a quelques temps sur un de ses papiers), mais ne serait-il pas possible que vous lui appliquiez une restriction de »repliage« , car il en abuse !

    De plus, il a manifesté à mon égard, dans certaines de ses réponses à mes interventions, un style familier voire grossier et insultant. C’est pourquoi dorénavant, je ne me gène pas pour lui écrire ce que je pense, sauf que je ne suis pas naturellement grossier et vulgaire, contrairement à lui ! question d’éducation, sans aucun doute.

    On peut toucher avec des mots, sans obligatoirement passer par un niveau de langue, qui constitue une honte pour le site, et nuit forcément à se réputation.

    En attendant que vous preniez les décisions qui s’imposent, à la lecture de ce message qui je l’espère, sera suivi de beaucoup d’autres, je vous remercie de votre attention, et vous souhaite une bonne journée.

    bien cordialement

    Hunter /  »


  • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 19 mai 2010 12:38
    @ Eric, Lucilio

    Bon, je crois que la meilleure solution c’est de vous laisser entre vous, faites un club, regroupez vous, je ne sais pas moi, un syndicat par exemple...

    • eric 19 mai 2010 15:53

      - ) Vous n’y parviendrez pas.....La tentation sera trop forte ! Hululer au fachisme et à l’intolérance dès que s’exprime une idée différente des vôtres étant votre principal forme de militantisme


    • sisyphe sisyphe 19 mai 2010 16:59

      « hululer au fachisme et à l’intolérance » ; alors qu’il défend la pire intolérance qui soit ; la censure de tout avis contradictoire ! smiley smiley

      Sacré éric, va !
       smiley

      Décidément, le Libéral Circus nous envoie toute sa bande de clowns !


  • hunter hunter 19 mai 2010 12:42

    @ Pierre de Vienne,

    un syndicat ? Ne mentionnez pas un mot qui va les rendre malades ! Tant que le système qu’ils passent leur temps à décrier est encore en place, c’est nous qui allons devoir payer pour leurs frais médicaux !

     smiley

    Non, proposez-leur une ligue par exemple, ça sera plus je pense, en accord avec leur doxa !

    Cordialement

    H /


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 12:47

    le libertaryanisme ou le cote obscur de la force !


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 12:50

    sa majeste libertaryenne rappel aux citoyens (riches) que la distribution de nouriture gratuite est interdite car contraire a la libre concurence du marche !
    il est egalement de jeter la nouriture avariee qui doit etre vendu aux cours du dieu marche !
    toute pensee non libertasplurien sera punit de 2 mois de camp de travail !


  • Gasty Gasty 19 mai 2010 12:58

     Et bonjour Monsieur Lucilio.
    Que vous êtes joli ! que vous me semblez bon !
     Sans mentir, si votre article
     Se rapporte à votre physique,
    Vous êtes le phénix des hôtes d’Agoravox.
     smiley


    • Gasty Gasty 19 mai 2010 13:02

       A ces mots Lucilio se sentant plus pissé
       Et pour montrer toute sa joie,
      Ne replia le commentaire et laissa tomber sa garde.
      Mais bon Monsieur Lucilio,
       Apprenez que tout flatteur
      Rit aux dépens de celui qui l’écoute
      Cette leçon vaut bien un carnage sans doute.
       Lucilio pesteux et malotru
      Jura un peu plus tard , qu’il va nous replier, tout replier.


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 13:18


    souscrivez a libercartarien TM !

    grace a libercartarien TM, vous pourrez vous faire soigner en empruntant sur votre cadavre !

    nous vous laissons généreusement les os ! (hors dents utilisable)

    même atteint du sida, votre sang peut être utile aux africains !

    même vos muscles pourront servir a des Vrais Pauvres qui meurent de faim grace a Soleil Vert TM !


    (visible avec une loupe)

    après 40a, le suicide est obligatoire



  • sacado 19 mai 2010 13:22

    Bien que je ne partage pas les thèses de l’auteur, l’article est intéressant et bien écrit.


    • wesson wesson 19 mai 2010 15:23

      Bonjour Sacado,

      bien que partageant en partie votre avis, je pense que vous feriez mieux de terminer votre article de 2007 plutôt que de venir faire la lèche à un autre rédacteur.

      C’est toujours un plaisir de voir les rédacteurs « dormants » se réveiller pour défendre les fâcheux.

      Le cuistre !


  • hunter hunter 19 mai 2010 13:22

    Nouveau job à plein temps pour adepte des systèmes prédateurs : replieur de commentaires !

    L’auteur passe sa journée sur AV, sur son article, pour pouvoir replier systématiquement les commentaires impertinents !
    Vous ne travaillez pas ? vous êtes rentier peut-être, ou bien alors payé pour parasiter certains sites comme celui-ci ?

    Et vous collectez aussi les adresses IP dans un tableur ?

    Lucilio , mon pauvre gars, vous ne voyez pas que vous devenez ridicule là ?

    Bon, vous êtes payé combien pour votre agit’ / prop’ ? C’est qui votre patron ? ump, dcri ?

    Je me demande finalement s’il ne faudrait peut-être pas envisager de demander votre exclusion ? Je vais y réfléchir......

    H /


  • Yohan Yohan 19 mai 2010 13:29

    Je pense que Lucilo a voulu montrer toute l’inanité du système de repliage, d’autant creux qu’on peut déplier. smiley


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 13:48

    remercions encore le dieu « liberal » luciferlio de nous montrer sa vrai liberte !


  • conte ernest antoine du chais nabuchodonosor Charles fremon 19 mai 2010 13:53

    Très bel article pertinent , vous êtes un champion d’économie et de démocratie
    des hommes de cette qualité sont tellement rare à notre époque..


    • wesson wesson 19 mai 2010 15:38

      Bonjour Charles,

      Ahh, il me manquait plus que les avatars de circonstance crée à la demande de la cabale anti morice pour venir défendre notre auteur ivrogne préféré !


    • MKT 19 mai 2010 17:31

      Je savoure tout le sel de votre commentaire.
      Vous maniez en pince-sans-rire le second degré magistralement.

      Mais je ne suis pas sûr que l’auteur de l’article comprenne le sens de votre commentaire.


    • jako jako 19 mai 2010 14:23

      Comme vous aimez tant le repliage, je vais chercher aussi une recette de pate repliée dite « feuilletée »


  • voxagora voxagora 19 mai 2010 14:15

    En quoi mon « commentaire » de 13:59
    justifie-t-il un repliage ?


  • dhbasse dhbasse 19 mai 2010 14:38

    et bel homme en plus smiley


  • tchoo 19 mai 2010 14:44

    euh.............................euh..................... !
    les banques menacées de banqueroute (si, si) à cause de leurs turpitudes financières, ne sont-elles pas privées ?

    et sauvées par la puissance publique !


    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 19 mai 2010 19:10

      @ tchoo

      Vous avez parfaitement raison. Quand l’état dé-responsabilise ainsi les opérateurs privés, qu’est-ce qui pourrait les retenir de faire n’importe quoi ?

      La puissance publique ponctionne ainsi les citoyens et les entreprises qui fonctionnent, pour renflouer les copains-coquins. Exactement ce que dénonce l’auteur.

      Il est urgent de séparer les pouvoirs : entreprises d’un coté et politique de l’autre. Tout le contraire de ce que demandent les alter et autres socialistes de tout poil.


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 15:11

    nouveau !

    lebercartarien (TM) vous propose CreditAVie (TM) !!!

    le credit enfin accessible a tous !!!!!

    empruntez dans la limite de 1 000 000€  ! remboursez quand vous pouvez !

    oui ! vous avez bien lut !

    le miracle libertaryanisme accessible a tous !


    (lisible sous ultraviolet et avec une loupe )

    en signant vous accepter que tous vos biens liberaliste et objets vivants puissent être saisit par notre société, ainsi que vos ascendants et descendants qui seront responsable de vos dettes

    vous et eux, devront se soumettre a toutes expériences médicales et travaux forces conseilles par CreditAVie (TM) durant la durée éternel du dit credit



  • A. Nonyme A. Nonyme 19 mai 2010 15:22

    Merci de replier ce post avec délicatesse, il est très sensible.


  • hunter hunter 19 mai 2010 15:27

    Lucilio, vite, vous avez oublié de replier le commentaire de Tchoo !

    Pourtant, je confirme, il ne respecte pas du tout la charte, oh là là , mais alors pas du tout !!
    Quel impertinent ce Tchoo !!! vite notons son adresse IP, afin qu’il soit châtié comme il se doit, quand nous, la race supérieure libertarienne, prendrons enfin le pouvoir que nous méritons tant !
    Nous privatiserons tous ces opposants, et comme leur côte baissera, à la BVH (bourse des vies humaines), nous pourrons les envoyer au rebut !!!! On les recyclera les gueux !

    Rhaaaaaaaaa lovely ! Lucilio, avez-vous eu un début d’érection, à la lecture de ce petit texte d’anticipation, voire même un petit orgasme ? J’en suis fort aise !

     smiley

    H /


  • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 19 mai 2010 15:29

    bonjour,

    nous aimerions que la situation revienne plus calme sur cet article.

    D’une part, que l’auteur modère ses repliages dont le grand nombre nuit à la fois au débat et à l’ambiance.

    D’autre part que les trolls cessent de poster tout et n’importe quoi. Il est temps, selon nous, d’ouvrir le débat sereinement.

    l’équipe éditoriale d’Agoravox


    • wesson wesson 19 mai 2010 15:45

      Bonjour l’équipe,

      "D’autre part que les trolls cessent de poster tout et n’importe quoi. Il est temps, selon nous, d’ouvrir le débat sereinement."

      je ne puis accepter cette mise sur le même plan de l’auteur et de ses commentateurs. Ce n’est que face à un abus manifeste de l’auteur que certains commentateurs dans lequel je me compte se livrent à une forme de pourrissement de son fil, comme seul moyen qu’il reste désormais de confronter ses idées à celles de l’auteur. Je suis le premier à déplorer cette situation, mais pour ma part je continuerai jusqu’à ce que soit l’auteur accepte enfin de VOIR la critique - même radicale - faite à ses articles, ou que finalement vous ne décidiez que je n’ai plus rien à faire sur ce site et effaciez mon compte.

      Lucilio abuse de manière claire et nette de l’outil qui lui est confié, la moindre des choses est de lui retirer cet outil, c’est à dire désormais l’interdire de repliement.


    • sisyphe sisyphe 19 mai 2010 15:51

      qu’est-ce que c’est que ce « voeu pieux » : « que l’auteur modère ses repliages » ????
       Alors qu’il le fait, systématiquement, sur TOUS ses articles, que ça a été signalé par de nombreux auteurs et intervenants, et que ça empire à chaque fois ?

      Qu’attend « l’équipe AgoraVox » pour l’empêcher de replier tout et n’importe quoi, ou supprimer définitivement ses pseudo « articles », qui ne supportent pas la moindre contestation, et empêchent tout débat ?

      On va donc continuer le trollage ...


    • wesson wesson 19 mai 2010 15:56

      Et j’ajoute avoir vu 100 fois plus d’inventivité, d’humour et en un mot d’humanité dans les commentaires repliés qu’il y en as dans les articles de Lucilio qui d’ailleurs se contente de recycler tout ce qu’il écrit sur Contrepoint.org. Je ne sais pas dans quelle mesure vous avez un accord (financier peut-être) avec ce site, mais il semblerai que au moins l’un de leur auteur permanent prenne un certain nombre de libertés ici qui tôt ou tard vont vous causer un sérieux préjudice. Les éminences à privilèges, ça fait fuir le chaland et horripile le donateur !


    • wesson wesson 19 mai 2010 16:12

      A défaut de retirer à Lucilio l’arme dont il se sert contre tous, au moins vous pouvez changer en quelques secondes le texte d’accompagnement du commentaire replié

      « parce que l’auteur pense qu’il n’est pas conforme ... »


    • wesson wesson 19 mai 2010 16:30

      Bonjour Ranta,

      "Wesson, il me semble que lors d’un sondage t’étais extremement favorable au repliage"

      je le confirme, et ce n’est certes pas la situation actuelle qui va me faire changer d’avis.

      D’une part, ce système permet immédiatement de voir lorsque un auteur en abuse, ce qui éclaire crument la forme de pensée qu’il souhaite faire partager.

      et d’autre part, cette dérive est relativement aisée à corriger, en interdisant à l’auteur coupable d’abus cette faculté de repliement.

      donc je revendique l’utilité de ce système, tout en demandant une adaptation relativement modeste.


    • COLRE COLRE 19 mai 2010 16:37

      « donc je revendique l’utilité de ce système, tout en demandant une adaptation relativement modeste. »

       smiley smiley juste un détail en effet… conserver ce système pour Maugis ou morice et l’enlever pour les gens de droite… MDR, en effet, Ranta… c’est beau les grands principes citoyens !


    • COLRE COLRE 19 mai 2010 16:42

      J’ai toujours adoré la justice immanente… c’est la meilleure leçon.


    • Philou017 Philou017 19 mai 2010 16:56

      "conserver ce système pour Maugis ou morice et l’enlever pour les gens de droite« 
      morice n’a pratiquement pas utilisé ce systeme et Maugis l’a utilisé avec de bonnes raisons.

      Personne ne peut défendre l’attitude de Lucilio qui replie tout ce qui ne lui plait pas.

      J’avais prévu qu’il puisse y a voir un abus de temps en temps, c’est pourquoi j’avais proposé , le 1er février à 14h36 :
       »Cette solution me parait valable, à condition qu’elle ait un contrôle."

      J’avais donc proposé que les modérateurs puissent décider de retirer à un auteur le droit de replier des commentaires. Mais ca peut aussi être géré par la modération.

      En tous cas ce système a fait la preuve de son efficacité, surtout par effet dissuasif, car les commentaires se sont améliorés depuis quelque temps.

      C’est pas parce qu’un auteur pète les plombs que ca remet le principe en cause. Donc, il faut juste une régulation bien normale dans le cadre d’un site citoyen.
      Par contre, il me parait nécessaire que cette régulation ait lieu, sous peine de servir de mauvais exemple.


    • sisyphe sisyphe 19 mai 2010 17:02

      Par COLRE (xxx.xxx.xxx.227) 19 mai 16:42

      J’ai toujours adoré la justice immanente… c’est la meilleure leçon.

      Ah !

      Et c’est quoi la « justice immanente » ; l’usage systématique du repliement de tout post contradictoire par un censeur autorisé ?

       smiley


    • Philou017 Philou017 19 mai 2010 17:04

      Ranta : impossible, t’es trop largement devant.


    • ZEN ZEN 19 mai 2010 18:00

      "une population majoritairement composé de gens qui postent de leur bureau"

      Et toi, tu postes de tes vignes ?
      Sacré travailleur smiley


  • marie 19 mai 2010 15:31

    ah ! le Reveee ! José bové et les autres au pouvoir : rêvons un peu

    interdiction des pesticides
    fin des plateformes dans la mer pour pétrole
    fin des ogm
    retour à une agri biologique et petites surfaces (4 à7 ha) : aide à l’installation pour qui veut
    recherche architecturale
    arrêt des grandes surfaces du béton et des autoroutes
    développement géant des transports collectifs les moins polluants , les plus amusants et pratiques
    réglementation des transports aériens réduire ce mode de transport sans le supprimer
    arrêt de la deforestation
    remise au propre de tout ce qui doit l’étre dans la nature
    PROTECTIONISME oui contre les peuples avec lesquels il n’est pas possible de rivaliser : les affairistes qui se font un pognon monstrueux avec ces procédés devront changer de stratégie et arrêter de faire suer le burnous ailleurs
    revenus minimum universel pour tout le monde (financé à partir de certaines grosses fortunes : celles des mafieux russes ou autres gros salopard squi se sont enrichis sur le dos des états ?
    arr^t de la fabrication d’armes
    arrêt de la fabrication d’objets inutiles
    pression pour baisser la démographie là où elle doit l’être
    aide aux pays pauvres pour remonter leur niveau de vie



    AHHHHun autre monde sera-t-il possible ? oui ; il suffit de le vouloir et de s’accorder sur quelques grandes lignes de ce genre et sans pinailler.

    UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE
    reveillons-nous et revons a nouveau




    • Francis, agnotologue JL 19 mai 2010 18:40

      Je proteste vigoureusement ! Que fait lucilio ? Le commentaire ci_dessus, de Marie est de loin le plus intéressant de tout ce fil, et il n’est pas replié ! lucilio me déçoit !  smiley


    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 19 mai 2010 19:49

      @ marie

      Votre rève tournera vite au cauchemar :
      interdiction des pesticides. Des milliers d’hectares détruits par des armées de sauterelles. Des populations entières affamées.

      fin des plateformes dans la mer pour pétrole. Augmentation exponentiel du prix du petrole, puis de toute les denrées acheminables. Appauvrissement de régions entières.

      fin des ogm. Beaucoup d’espoirs de guérir des maladies orphelines anéantis. Augmentation des pesticides et des engrais pour continuer à nourrir l’humanité toujours plus nombreuse.

      retour à une agri biologique et petites surfaces (4 à7 ha). Retour au Moyen Age où un agriculteur nourrissait 3 personnes.

      aide à l’installation pour qui veut. Celle là c’est une des plus drôle : Grand mouvement pour bénéficier de cette manne distribué à « qui veut » ! Sauf que quand les caisse seront vides, et elles le seront vite, vides, il ne restera plus qu’un champs de misère.

      recherche architecturale. Pourquoi pas, mais n’est-ce pas le cas oujourd’hui ?

      arrêt des grandes surfaces du béton et des autoroutes. Vive les charrettes. Le prix de la nourriture sera multiplié par dix, et ne profitera qu’aux plus riches. Pardon, aux membres de l’appareil.

      développement géant des transports collectifs les moins polluants , les plus amusants et pratiques. Et tant pis pour ceux qui habitent en dehors des sentiers battus, ils paieront pour les autres, mais resterons chez-eux. C’est insupportable, ces gens qui veulent vivre sans se plier aux décisions de Big Brother.

      réglementation des transports aériens réduire ce mode de transport sans le supprimer. Réserver ce moyen de transport aux apparatchiks. Sinon, qui va décider si un voyage est utile ou non ?

      arrêt de la deforestation. Tant que la forêt n’appartiendra à personne, cela restera un voeux pieux.

      remise au propre de tout ce qui doit l’étre dans la nature. Normalement,avec votre programme, il devrait y avoir suffisamment de personnes à « ré-éduquer » pour s’occuper de ça. Sauf si ça peut rapporter aux apparatchiks. Comme certain endroit de la nature n’appartiennent à personne, qui se souciera de ça ?

      PROTECTIONISME [...] Il faut à tout prix que nous achetions dans les coopératives ouvrières ce que nous pourrions acheter chez ces sales étrangers qui sont capable de faire mieux et moins cher. Tant pis si le bon peuple est dans la misère. L’élite de la nation pourra se fournir, exceptionnellement, et en remerciement pour sa sagesse diffusée à la masse, l’élite, donc, pourra se fournir à l’étranger.

      revenus minimum universel pour tout le monde. Tient, vous reprenez une idée (ultra-néo)libérale, maintenant ? Attention, vous devenez déviant. Vous pourriez vous retrouver dans un centre de ré-éducation !

      (financé à partir de certaines grosses fortunes : celles des mafieux russes ou autres gros salopard qui se sont enrichis sur le dos des états ? A ça y est, vous commencez à percevoir les failles de votre paradis : Les apparatchiks sont et restent les maffieux. Les copinages avec les gouvernements engendre les pires déviances. Serait-ce un début de lucidité, ou une dernière étincelle avant que l’idéologie ne vous submerge ?

      arrêt de la fabrication d’armes. Bien oui. Mais réservons là, néanmoins pour la police politique, on ne sait jamais §

      arrêt de la fabrication d’objets inutiles. Je propose une commission, richement doté, pour définir pour ce peuple imbécile, ce qui est utile et ce qui ne l’est pas.

      pression pour baisser la démographie là où elle doit l’être. Mériter un point Godwin semble être la meilleure solution, qu’en pensez-vous ? Un bon camp d’extermination où en enverrait ceux qui ne prennent pas les transport en commun, ceux qui utilisent des objets inutiles, ceux qui veulent cultiver la terre pour nourrir plus de huit personnes ...

      aide aux pays pauvres pour remonter leur niveau de vie. J’ai entendu dire que certain dictateurs africains commençaient à se plaindre de la baisse des aides humanitaires. Il n’arrivent plus à faire du chantage sur leur population, c’est assez préoccupant, n’est-ce pas ?

      Waouh !!! Je vois que vous foisonnez d’idées généreuses et joyeuses. youpiiiii


    • foufouille foufouille 19 mai 2010 19:56

      @ jesuis un

      fin des ogm. Beaucoup d’espoirs de guérir des maladies orphelines anéantis. Augmentation des pesticides et des engrais pour continuer à nourrir l’humanité toujours plus nombreuse.

      les graines sont plus cheres, les pesticides obligatoire

      " Beaucoup d’espoirs de guérir des maladies orphelines anéantis"

      ca devrait servir QUE a ca

      retour à une agri biologique et petites surfaces (4 à7 ha). Retour au Moyen Age où un agriculteur nourrissait 3 personnes.

      faux, on sait comment melanger les cultures

      petites surfaces = bcp de gens qui y travaille avec materiel en commun

      aide à l’installation pour qui veut. Celle là c’est une des plus drôle : Grand mouvement pour bénéficier de cette manne distribué à « qui veut » ! Sauf que quand les caisse seront vides, et elles le seront vite, vides, il ne restera plus qu’un champs de misère.

      faux aussi

      les jeunes cultos ne trouve pas de terres car les plus gros aider par les liberaux vendent a perte en afrique pour couler le marche


    • foufouille foufouille 19 mai 2010 19:57

      "revenus minimum universel pour tout le monde. Tient, vous reprenez une idée (ultra-néo)libérale, maintenant ? Attention, vous devenez déviant. Vous pourriez vous retrouver dans un centre de ré-éducation !"
      elle a pas propose de tout suprimer en echange


    • foufouille foufouille 19 mai 2010 19:59

      "aide aux pays pauvres pour remonter leur niveau de vie. J’ai entendu dire que certain dictateurs africains commençaient à se plaindre de la baisse des aides humanitaires. Il n’arrivent plus à faire du chantage sur leur population, c’est assez préoccupant, n’est-ce pas ?"

      je dirais plutot mise a niveau de leur salaire avec le notre


    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 19 mai 2010 20:24

      @ fourfouille

      Pour une fois que vous argumentez, je vous réponds.

      Et en plus je suis en partie d’accord !

      Les ventes à perte des gros agriculteurs à l’Afrique perturbent les marchés et appauvrissent les africains.
      La seul chose où nous nous différencions, c’est quand vous attribuez cela à des libéraux, alors que c’est à l’exact opposé de la pensée libérale.

      Les libéraux sont contre TOUTE forme de subvention et de toute intervention d’organes étatiques ou para-étatiques (FMI, PAC ...).

      Vous semblez ignorer ce qu’est la philosophie libérale. Je parle de celle à laquelle adhère les libéraux. Pas à l’épouvantail agité par les étatistes et conservateurs de tout poil.


    • foufouille foufouille 19 mai 2010 20:32

      @ jesuisunhomme
      le probleme est bien la comme avec l’anarchie, le communisme,etc
      pour creer un nouveau systeme, il faut tuer tous les ancients dirigeants, famille et sympathisants
      ensuite il faut eviter les carnassiers
      et donc limiter d’une facon ou d’une autre
      le reste n’est qu’idealisme
      parole d’ancien anarchiste


    • Le péripate Le péripate 19 mai 2010 21:29

      J’ai même un doute sur le fait de savoir si Marie « rêve » vraiment. C’est un point difficile à trancher : bimi (bien intentionné, mal informé), ou du bois socialiste-national.

      J’hésite.


    • gil 20 mai 2010 00:11

      Le cauchemar bien réel que nous vivons aujourd’hui et qui va s’aggraver demain, ce n’est pas le rêve de Marie mais plutôt ce que renonce à transformer « jesuisunhommelibre ». Que l’homme libre aille regarder l’état des sols stériles de nos campagnes françaises exploitables seulement à grand renforts d’engrais chimiques et autres pesticides, la monoculture intensive du Bassin parisien devenue incapable de pourvoir en produits agricoles l’IdF, le delire des camions remontant d’Espagne ce qui poussait ici très bien sans pomper dans les nappes d’eaux fossiles. Il peut aller voir un peu plus loin commun crèvent de faim l’Afrique ou se tue au travail pour 1 ou 2 dollars par un travailleur indonésien. Bientôt il pourra contribuer à la réduction du transport aérien en allant rencontrer plus près de chez nous, les grecs, roumains, espagnols, polonais... qui subissent les politiques de restrictions mis en place par l’UE avec le FMI.
      Mais il peut aussi traverser l’Atlantique et visiter quelques pays latino, même modestes, mais qui ont décidé de rompre avec ce cauchemar.

      PS : ceci-dit, je ne compte pas sur les nouveaux potes de Bové d’Europe écologie pour nous sortir du cauchemar.


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 15:37

    "Une autre des politiques qu’elle semble promouvoir est le protectionnisme commercial qui pourrait aller jusqu’à l’autarcie(reouverture des frontieres quand leur salaire sera equivalent au notre (et pas en pouvoir d’achat)). Pour elle, le commerce peut et doit servir d’instrument politique ; la politique européenne peut et doit se servir d’instrument politique et la politique européenne doit donner la préférence à l’Europe élargie d’abord, à la Méditerranée ensuite et aux anciennes possessions coloniales. Bien entendu, les entrepreneurs chinois, japonais ou américains peuvent crever dans la misère (et mous avoir 5000 000 de chomeurs). Sans parler des consommateurs européens qui se verraient empêcher d’acquérir des produits étrangers moins cher et/ou de meilleure qualité. (paradis fiscal, societe ecran, et objets jetable ou concu pour griller apres la garantie)"


  • hunter hunter 19 mai 2010 15:46

    Chers amis d’Avox,

    Ainsi nous trollons ! Nous des trolls ! Que voulez-vous que nous fassions d’autre, face à l’attitude de l’auteur, qui est soit :
    1/ un fieffé malhonnête ! (et là, sachez, que je fais preuve d’un énorme self-contrôle dans mes propos)
    2/ soit un provocateur patenté, lâché sur ce site moyennant rémunération ou reconnaissance quelconque, pour y semer le désordre, et lui nuire le plus rapidement possible !

    Au contraire, je trouve que nous adoptons une attitude très cordiale : nous ne haussons pas le ton, nous pratiquons l’humour et la dérision !

    Rappelez vous du papier de Véronique de Je ne sais plus quoi sur le trollage !

    Je crois qu’il serait nettement préférable que vous agissiez vous même envers cet individu (comme je vous l’ai écrit, message en copie plus haut pour la communauté, et bien entendu replié par l’auteur), mais je vous trouve un peu cavaliers chers amis, de nous tancer ainsi, et nous accuser de trollage !

    Reprenez-vous de grâce !

    D’autre part, comment avez-vous pu accepter que cet auteur ait le statut de modérateur, quand on constate au fil des lectures, la piètre qualité et le manichéisme enfantin de ses propos.
    Ce monsieur passe son temps à ré écrire sempiternellement le même article, avec toujours les mêmes thèmes, toujours aussi pauvrement argumentés !

    Que vous tanciez certes, mais tancez ceux qui doivent l’être chers amis, et non pas ceux qui mettent un peu d’animation sur ces pauvres productions d’un esprit limité !

    J’accepterai de cesser toute intervention humoristique sur les papiers de cet auteur, le jour où ce dernier cessera de tutoyer systématiquement, d’être grossier et vulgaire, et de pratiquer son repliage à tout va !

    Préférez-vous qu’un boycott des articles de Lucilio s’installe, à savoir mettre en application la méthode que j’ai suggérée ici (ma toute première intervention dans ce fil, repliée comme il va de soit), et dans ce cas, vous finirez par ne plus accepter les articles de ce monsieur, parce que plus personne n’ira y mettre le moindre commentaire ?

    L’existence même de ce site, ne réside-t-elle pas dans le débat, débat que ne sait visiblement pas pratiquer Lucilio :soit il devient grossier, soit il replie !

    Je vous le suggère à nouveau : ne vous trompez pas de cible.

    Puissiez-vous toutefois, passer une bonne journée.

    cordialement

    H /


  • hunter hunter 19 mai 2010 15:52

    @ Avox team :

    Eh bien voilà, vous avez la preuve en direct ! En dépit de votre intervention il continue à replier !
    Mettez en application la solution avancée par Wesson, qui semble être la plus appropriée (Wesson, excellente intervention as usual) :soit vous réduisez ses droits de repliage, soit....vous désactivez tous les comptes qui sont sur ce fil !

    cordialement

    H /


  • hunter hunter 19 mai 2010 15:59

    Jako

    Merci

     smiley

    Ok avec Sysiphe :il replie, nous trollons jusqu’à ce que votre action soit prise !

    Troll team on duty ! yes sir Yes !

     smiley

    H /


Réagir