vendredi 10 juillet 2020 - par Alain Roumestand

L’Europe a du bon

PNG L'Union Européenne est continuellement critiquée en France ou alors complètement ignorée par les commentateurs qui connaissent peu son fonctionnement complexe. Qu'en est-il dans ses décisions faisant suite à la terrible crise du Covid19 et aux conséquences économiques et sociales inéluctablement dramatiques ? Alors qu'il y a urgence à agir car les emplois, les exportations sont en berne, l'Aéronautique européenne en question...etc et qu'il y a besoin de solidarité entre les pays.

La moindre des choses, pour un observateur et un analyste sérieux, est d'aller à la pêche aux informations.

Bref rappel d'abord : le 18 mai le président de la République française Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont fait une déclaration commune. On a donc l'assurance franco-allemande d'une initiative commune pour mettre en place un plan de relance. C'est un tournant majeur et un virage radical pour l'Allemagne, de par les sommes mobilisées et l'organisation de ce plan. Le 27 mai la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen a pris la parole et un plan financier pluriannuel a été annoncé avec un chiffre colossal de 750 milliards d'euros dans la balance. La présidence tournante de l'U.E., de son Conseil de l'Union formé des chefs d'état et de gouvernement, vient d'être prise par l'Allemagne, au 1er juillet pour 6 mois. Avec un programme détaillé s'inscrivant dans le calendrier de travaux législatifs établi par la Commission et face aux exigences de l'actualité mondiale. Angela Merkel a accepté un emprunt européen et elle veut préparer l'avenir de l'Europe avant de quitter le pouvoir, en revoyant avec la crise pandémique les priorités établies de sa présidence.

Il ne faut pas oublier ce que les commentateurs passent systématiquement sous silence : pour qu'il y ait cohérence entre les programmes des présidences qui se suivent, en 2007 un trio de présidences a été créé avec un programme commun pour 18 mois, qui fixe des objectifs identiques et les grandes questions qui doivent être traitées par le Conseil. Chacun des 3 pays, qui forment le trio, définit son propre programme de 6 mois, à partir de ce programme commun. Le dernier trio a été constitué par le Portugal, la Slovénie, et donc l'Allemagne.

Le directeur général du budget, Gert Jan Koopman, annonce un véritable plan de relance d'une économie européenne plus que bousculée par l'immense crise sanitaire. Un budget à 7 ans est avancé en renforçant le cadre pluri-annuel seul capable d'apporter lisibilité, pour l'après crise mondiale la plus grave depuis 1945 (ce n'est pas peu dire). Ce budget doit être capable d'assurer la résilience de cette crise et la transition écologique et digitale. La relance s'inscrit dans la transformation écologique de l'économie, dans l'amélioration de la compétitivité et dans la réponse forte à la demande d'Europe sociale, en incluant la digitalisation de l'économie européenne et l'autonomie technologique, pour faire de l'Europe un pôle de stabilité dans un monde changeant. Avec un démarrage au dernier trimestre 2020, avec des décisions prises en juillet par le Conseil des chefs d'état et de gouvernement, puis un vote du Parlement, pour démarrer et pouvoir accompagner la solvabilité des entreprises et notamment des P.M.E.

Publicité

Ce qui est nouveau, c'est que la Commission européenne emprunte sur les marchés internationaux avec la garantie du budget européen (la puissance économique constituée par les états européens étant un facteur décisif pour les prêteurs). La dette européenne sera intéressante pour les marchés financiers avec la garantie des 27. Le budget de l'Union paiera les intérêts. Les amortissements viendront après 2028 et pourront s'étendre jusqu'en 2058. Pour la période 2021-2027 17,4 milliards suffisent pour les intérêts. Une ressource propre comme la taxe sur les plastiques est ainsi suffisante.

Ce qu'il faut comprendre c'est que le fonds de reconstruction européen ainsi créé, sera alimenté par des obligations émises par la Commission européenne au nom des états membres qui seront donc garants , chacun d'une partie du fonds. La garantie de chaque état membre portera seulement sur une partie du fonds, en tenant compte de la contribution au budget européen de chaque état. Les moyens engagés par le fonds seront directement attribués aux pays qui en auront besoin et qui n'auront pas à rembourser l'argent distribué. Les pays les plus durement touchés par la crise sanitaire en profiteront plus que les pays moins impactés.

La dette collective s'étalera sur 30 ans. Et les programmes du budget seront opérationnels à 27 pays. Les plans de relance nationaux seront accompagnés de réformes et d'investissements pour réussir dans le temps avec des résultats concrets évalués.

Il conviendra également de tirer les leçons de la crise que nous traversons avec des programmes de santé car actuellement l'Europe n'a aucun outil en matière de santé. Il faut donc intégrer les vaccins, les informations à l'échelle de toute l'Europe.

Certains pays tireront plus de bénéfice que d'autres. Et il faudra que les pays dits "frugaux" comme ceux d'Europe centrale et l'Autriche, les Pays-bas, le Danemark, la Suède, y voient aussi leur intérêt, avec un marché intérieur dont ils retirent beaucoup et la stabilité générale de l'Europe qui les avantage. Le plan se finance lui-même et les dettes des états n'augmenteront pas. Solidarité et logique économique iront de pair.

Le Parlement européen qui est un "géant législatif, mais un nain budgétaire"a pointé des besoins nouveaux depuis novembre 2018 dans les domaines du climat et du digital et a souvent dénoncé la limitation du budget à 1% du RNB. Il y a 20 ans le budget était de 1,2% . Or le nombre des membres de l'U.E. a été multiplié par 2 ; il y a 3 traités supplémentaires, 3 crises majeures économique, migratoire, sanitaire.

Publicité

Le Parlement, élu démocratiquement par les citoyens des états concernés,a demandé un plan de relance et considère que la proposition de la Commission est astucieuse. Les états touchés ne peuvent s'endetter davantage et les subventions sont évidentes. Il faut donc aller vite dans le cadre du budget 2021-2027. Les états membres vont recevoir plus et payer moins.

Après 2028 des ressources propres nouvelles seront nécessaires : les géants du digital doivent être mis à contribution ; les taxes aux frontières de l'Europe pour les pays ne respectant pas l'environnement doivent être levées, La taxe plastique est un élément incontournable. Le Conseil doit décider très vite des dispositifs contraignants et le taux de 2% du RNB doit être obtenu rapidement avec une unanimité du Conseil et la ratification des parlements nationaux, tout en sachant que ces votes des parlements prennent beaucoup de temps. 750 milliards c'est beaucoup d'argent et le Parlement veut être largement impliqué sur les programmes d'investissements. Il s'agit de légitimité démocratique pour les emplois, la cohésion sociale et territoriale. Sans oublier que 50% des aides aux entreprises ne sont pas utilisées, en temps normal.

La Commission précédente avait décidé une uniformisation des impôts sur les sociétés et le Parlement avait voté. La France et l'Allemagne semblant peu intéressées, la situation est restée en l'état. Il ne faut pas renouveler ce type de situation.

A ces enjeux majeurs, s'ajoutent des questions qui demanderont une attention particulière : la politique migratoire, la politique de défense avec un fonds européen de défense mis en oeuvre dans la précédente mandature et donc à doper. L'Europe n'a aucune influence en Syrie, en Libye, face à la Turquie, la Russie, l'Egypte même. Il lui faudra tenir compte du désengagement américain. Du pain sur la planche donc.

En espèrant que les débats à venir sur l'Europe porteront désormais sur les vraies questions qui peuvent permettre de sortir de l'immense crise qui ne fait que commencer et non sur les a-priori des eurosceptiques patentés. qui martèlent que l'Europe ce sont surtout des dépenses administratives et de fonctionnement. On rappellera que ces dernières représentent moins de 7% du budget, alors que 93% du budget vont aux investissements et donc à l'emploi.

 



38 réactions


  • Clocel Clocel 10 juillet 2020 12:32

    Mon Dieu...

    Quand on pense que l’on accepte de confier nos enfants à des zélotes tels que vous, cinquième colonne du nouvel ordre mondial.

    Votre monde a vécu, mon bon Monsieur et nous risquons de disparaître avec lui.


    • V_Parlier V_Parlier 10 juillet 2020 21:32

      Et que de voeux pieux d’un auteur qui croît que ses souhaits prometteurs sont compatibles avec l’UE ! Que de gens se cassent encore la tête à réfléchir à des plans de sauvetage échaffaudés sur des ajustements, prêts, garanties blablabla... alors que nous sommes déjà par terre, désindustrialisés, trop habitués à l’achat de biens manufacturés bon marché, et à ne plus rien savoir faire, occupés à nous trouver de nouvelles « valeurs » artificielles !


    • Captain Marlo Captain Marlo 11 juillet 2020 18:21

      @Clocel,

      confier nos enfants à des zélotes tels que vous, cinquième colonne du nouvel ordre mondial.

      C’est un communiste réformiste, égaré dans la mondialisation heureuse et dans l’Europe de la prospérité ! Il ne doit pas savoir que le PCF a été opposé à la construction européenne jusqu’aux années 80....

      .

      Ensuite, « les réformateurs » l’ont transformé en « eurobéatitude ».

      Quelle tristesse quand même pour un Parti qui est à l’origine de notre modèle social, que justement les Traités européens s’ingénient à détruire...

      Pour mémoire, nous devons au PCF la Caisse unique de Sécurité sociale contre tous les risques de la vie« 

      •  

      Et la CGT avait une autre capacité d’analyse qu’aujourd’hui dans les années 50/60 quand elle était opposée au Marché Commun ! Maintenant, la CGT est financée par Bruxelles, elle dit que Macron décide de tout, et ne parle jamais des Traités européens, quelle différence !

      .

       »(...) - La libre circulation des marchandises, donc le déchaînement de la concurrence fondée sur l’infériorité des salaires et de la législation sociale, l’harmonisation par le bas des conditions sociales dans les différents pays, l’opposition renforcée à toutes les revendications des travailleurs. (...)

      - La libre circulation des capitaux, le danger d’évasion des capitaux, de dévaluation et même de remplacer la monnaie nationale par une monnaie commune. (...)"

      .

      Et en 1957, avant la ratification par la France du Marché commun, la CGT, par la voix de Jean Duret, directeur du Centre d’études économiques de la confédération déclare :

      "L’enjeu est énorme : le Marché commun conduit infailliblement, à plus ou moins brève échéance, à la disparition des souverainetés nationales, à la création d’un super-État européen, réduisant à sa plus simple expression tout ce qui pourrait subsister d’individuel, de politiquement et économiquement indépendant chez les membres de la Communauté.

      Ce super-État sera dominé par le pôle d’activité économique le plus puissant : la Ruhr ; par la puissance la plus énergique et la plus dynamique : l’Allemagne de l’Ouest. [...] Pour la France, la réalisation du Marché commun c’est l’acceptation de l’hégémonie allemande. Son industrie ne pouvant lutter contre la concurrence d’outre-Rhin tombera sous la coupe des konzerns de la Ruhr."...etc


    • doctorix, complotiste doctorix 12 juillet 2020 09:11

      Alors que la France vient de l’accepter et d’en faire une loi, l’UE s’oppose à la vente des semences paysannes entre particuliers.

      Je crois qu’elle creuse un peu plus sa tombe, on ne peut que s’en réjouir.

      http://www.brujitafr.fr/2020/07/l-europe-s-oppose-a-la-vente-libre-des-semences-de-varietes-paysannes-aux-jardiniers-amateurs.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

      Par ailleurs, l’épouse de Bruno Lemaire, Ministre de l’économie de notre gouvernement anti-corruption, aurait touché, d’après Mediapart, 220.000 euros en 6 ans pour un poste fictif d’assistante parlementaire.

      Fillon et Pénélope doivent bien rigoler...

      Comme je dis toujours, il y a deux sortes de politiciens : ceux qui se sont déjà fait piquer, et ceux qui ne se sont pas encore fait piquer.

      http://www.brujitafr.fr/2020/07/la-femme-artiste-peintre-du-ministre-de-l-economie-bruno-le-maire-aurait-touche-plus-de-220.000-euros-pour-un-emploi-fictif-d-assist?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail


    • Durand Durand 13 juillet 2020 09:33

      @l’auteur

      Appeler « plan de relance » l’énorme injection monétaire en cours – seul et unique outil dont disposent la BCE et la FED pour tenter de prolonger l’agonie du système – c’est ne rien comprendre en matière économique !

      Intéressez-vous sérieusement à « l’effet Cantillon » !..., la vraie question n’est pas de savoir si nous allons vers la chute du système monétaire et financier mais « quand se produira-t-elle ? »...

      https://www.temoignagefiscal.com/les-hommes-de-pouvoir-et-leffet-cantillon/

      ..


  • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 2020 12:52

    L’Europe a du bon

    C’est ce que chaque député se dit en touchant tous les mois son salaire , y a bon « pognon de dingue » ….


    • Clocel Clocel 10 juillet 2020 13:08

      Exact ! Vois ce bon Bové, plus de problèmes de mal-bouffe depuis qu’il bouffe à la cantine de Babylone.

      Il lui fallait juste un bon « salaire » que ses diplômes et son talent ne saurait justifier pour qu’il ferme sa grande gueule.

      Il n’y a que son pote Cohn Bendit qui continue de brayer, mais lui doit couvrir le bruit de ses casseroles.


    • eddofr eddofr 10 juillet 2020 14:27

      Loin de moi l’idée de vanter l’Europe, surtout dans son organisation actuelle, mais vos réponses ne sont en fait une critique que de la politique Franco-Française.

      Si le parlement Européen est une sinécure dorée pour nos politiciens, ce n’est que parce que nous Français, aussi bien électeurs, que partis et leaders, ne traitons pas l’Europe et son parlement avec le sérieux nécessaire.


    • Captain Marlo Captain Marlo 11 juillet 2020 18:54

      @ eddofr,

      ce n’est que parce que nous Français, aussi bien électeurs, que partis et leaders, ne traitons pas l’Europe et son parlement avec le sérieux nécessaire.

      .

      Vous nous prenez pour des truffes, c’est la faute des Français :

      —1/ Si le Parlement européen n’a qu’un rôle consultatif et ne décide de rien ?

      .

      —2/ Si les Traités ont organisé un système supranational où l’avis des citoyens compte pour peanuts : quand ils votent NON aux référendum, c’est comme si c’était OUI ? Ouvrez les yeux, l’UE est une dictature : quand les Grecs ont voté NON au référendum sur l’austérité, ils l’ont eu quand même !

      .

      3/ Si la Commission européenne en 1994, a signé avec le gouvernement américain la fin de toutes les lois qui protégeaient l’économie française, ses entreprises et ses services, et organisait la mondialisation et les délocalisations d’entreprises ?

      .

      En 20 ans, la France a perdu 40% de ses usines. Des régions entières ont été ravagées par le chômage, et ce n’est pas fini, des plans de licenciements, il en pleut comme à Gravelotte !

      •  

      Et mensonge supplémentaire, soit disant, l’UE devait nous protéger de la Chine et des USA ! Alstom, ça vous dit quelque chose ?

      Avec la liberté de circulation des capitaux, c’est open bar pour les capitaux étrangers qui pillent le patrimoine industriel et immobilier de la France ! 


    • doctorix, complotiste doctorix 11 juillet 2020 22:13

      Fifi Présidente !!!


    • Captain Marlo Captain Marlo 12 juillet 2020 08:04

      Salut Doc !!

      Etienne Chouard a expliqué pourquoi l’UE était un piège fasciste et anti social, dont il faut sortir au plus vite si nous ne voulons pas finir ruinés comme les Grecs. Pour cela, l’UPR est irremplaçable ainsi que François Asselineau.

      .

      Nous sommes les seuls à proposer de sortir définitivement de l’UE, de l’euro et de l’OTAN de manière légale et pacifique. Les autres veulent changer l’Europe, ou comme Mélenchon, veulent violer les Traités, ce qui est interdit par le Droit International.

      •  

      Je viens d’écouter la déclaration d’Asselineau après sa réélection comme Président de l’UPR. C’est une excellente nouvelle pour tous les défenseurs de la liberté et de la souveraineté de la France et des Français ! 

      .

      Et une très mauvaise nouvelle pour les « souverainistes », ces pro européens qui s’agitent depuis quelques mois, genre Onfray & Zemmour ou Philippot !

      Ils veulent, comme tous les autres, « Une Autre Europe à la St Glinglin ! », en faisant croire que c’est pareil que le Frexit, puisqu’ils parsèment leurs discours du mot magique : « souveraineté » !

      •  

      .

      PS : Ce n’est pas un hasard si Asselineau et l’UPR ont été attaqués de l’intérieur( et probablement aussi de l’extérieur, on finira bien par savoir par qui ?)...

      Les attaques ont commencé juste après les élections municipales, où deux candidats de l’UPR ont fait plus de 10% des voix...

      10,14% à la Courneuve.

      11,76% dans les Yvelines.

      .

      Tant que les résultats électoraux étaient à 1%, l’UPR n’inquiétait personne, ça les faisait même rigoler ! Mais à plus de 10%, ce n’est plus pareil du tout ...

      Bonne journée Doc !


    • doctorix, complotiste doctorix 12 juillet 2020 10:15

      Je crois qu’il faut faire un parallèle avec Trump, qui est aussi la cible de nos média, alors qu’en dehors de quelques âneries qu’il ne peut retenir, il semble faire du bon boulot contre l’Etat profond et ses pédophiles.

      Or, bien que les media donnent de l’avance à ce minus habens de Bidden (également pédophile), les analystes non corrompus le donnent battu par Trump, peut-être même par 80%.`

      Dans cette affaire, Asselineau a été en fait reconnu comme un candidat valable et très dangereux pour le pouvoir, d’où la tentative de mise à mort. Il a suffi pour cela de corrompre une poignée de minables. J’espère que FA va mieux s’entourer cette fois.

      J’ai une autre bonne nouvelle : Bill Gates fait l’objet d’une pétition contre lui pour crime contre l’humanité, avec près de 600,000 signataires, alors que 100,000 suffisent pour recevoir une réponse de la Maison Blanche.

      http://www.wikistrike.com/2020/07/une-petition-pour-enqueter-sur-bill-gates-pour-crimes-contre-l-humanite-a-recueilli-597-000-signatures-six-fois-plus-qu-il-ne-faut.h?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail


    • Captain Marlo Captain Marlo 12 juillet 2020 18:08

      @Doc,

      Trump semble faire du bon boulot contre l’Etat profond et ses pédophiles.

      .

      C’est possible, mais côté économique, je ne sais pas trop ce que fait Trump de plus que Macron ? Quand je lis les articles en français du site « The economic collapse », côté emplois, c’est plutôt la Bérézina...


  • samy Levrai samy Levrai 10 juillet 2020 14:39

    L’Europe a du bon... regardons ce qu’il en est de ces plans de relance :

    https://www.youtube.com/watch?v=efoMtqwBTio

    https://www.youtube.com/watch?v=1n_ZRHgkmSg


  • samy Levrai samy Levrai 10 juillet 2020 14:47

    0/20 sur 11 votes, la classe se revolte t elle ou bien l’article d’un soit disant spécialiste de la résistance fait très conditionné à l’euro atlantisme le plus idiot ? 


  • amiaplacidus amiaplacidus 10 juillet 2020 14:56

    "... le 18 mai le président de la République française Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont fait une déclaration commune. On a donc l’assurance franco-allemande d’une initiative commune pour mettre en place un plan de relance....« 

    Et il s’est passé quoi de concret depuis bientôt 2 mois ?

    .

     »... Le 27 mai la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen a pris la parole et un plan financier pluriannuel a été annoncé avec un chiffre colossal de 750 milliards d’euros dans la balance. ..."

    Et il s’est passé quoi de concret depuis 1 mois et demi ?

    .

    L’UE, à part une législation souvent absurde (forme des bananes, etc), des parlottes, de chefs de gouvernements ou ministres qui se congratulent parmi et une bureaucratie pléthorique et coûteuse, ce n’est vraiment pas grand chose de pratique, à part, la mise en œuvre des désirs du parrain US.


  • Drugar Drugar 10 juillet 2020 15:13

    Énumération stérile de « y’a qu’à..., faut qu’on... », reprenant les poncifs et idées reçues habituels distillés par les europeistes depuis des dizaines d’années et régurgités ici sans aucun recule ni analyse, le tout saupoudré d’une bonne dose de la novlangue qu’affectionnent nos oligarque pour hypnotiser les gogos.

    Sur quelle planète vivez-vous ?? Pas la même que nous manifestement...


  • jakem jakem 10 juillet 2020 15:34

    « ... des questions qui demanderont une attention particulière » .... Ah ! je ris de me voir si belle en ce miroir !......

    Toutes les choses énoncées dans cet article ( et dans un autre du Figaro, émanant d’une éminente blablateuse du cercle J. Delors) seraient réalisables par quelques pays, Etats nations pleinement souveraines qui accepteraient de déléguer une part de leur indépendance afin de réaliser des projets communs. Avec le CONSENTEMENT explicite de leurs populations. 

    Ce qui n’est pas le cas de l’Eurokratur.

    Et avant tout ça il faut / faudrait, il est absolument nécessaire de constitutionnaliser notre héritage culturel et cultuel et historique : la défense de notre civilisation sans aucune honte ni gêne ni scrupule.

    Les prétendants à l’immigration doivent accepter, s’y soumettre ou se faire voir ailleurs.


  • Attila Attila 10 juillet 2020 15:44

    « L’Europe n’a aucune influence en Syrie, en Libye, face à la Turquie, la Russie, l’Egypte même »

    Ça vous étonne ?

    Syrie : Raqqa

    .

    Lybie avant/après

    .


    • Réflexions du Miroir AlLusion 11 juillet 2020 16:10

      Aucun étonnement.

      Et oui, l’UE est divisée... quand il faut mettre plusieurs pays dans le même bain....

      Quand la cause rejoint les effets...

      Poutine et Erdogan jouent leur va-tout dans cette région pour ne se faire distancer.

      L’islamisme de Erdogan qui veut faire revenir Sainte-Sophie en mosquée, Poutine qui veut expliquer pourquoi il veut devenir président jusqu’en 2035. 


  • av88 av88 10 juillet 2020 16:55

    Entrons maintenant dans le détail de ce plan de 750 milliards d’euros, c’est-à-dire sa structure et qui paie et qui reçoit cet argent.

    Au niveau de la structure, il se décompose en deux volets : des prêts aux pays pour 250 milliards d’euros et des « subventions » pour 500 milliards d’euros.

    Sur les 500 milliards d’euros, la France va payer a minima sa quote-part au budget de l’UE, soit 20 %, et donc 100 milliards d’euros ! Dans son édition du 17 juin, Le Canard enchaîné allait même jusqu’à parler de 140 milliards d’euros.

    Sur ces 140 milliards la France en recevra 39.

    140 — 39 = 101 milliards, c’est ce que nous coûtera ce merveilleux plan, si est accepté par l’unanimité des pays.


    https://frontpopulaire.fr/o/Content/co116377/plan-de-relance-de-l-ue-piege-a-cons



    • doctorix, complotiste doctorix 11 juillet 2020 22:24

      Il y en a qui croient encore que nous recevons des cadeaux de l’UE...

      Il y a même des batiments marqués aux étoiles jaunes où il est écrit : ceci a été construit avec les capitaux de l’UE.

      Mais chaque fois que l’UE donne un euro, elle nous en a pris 1,20 euro ou plus.

      Comme disait De Gaulle, "Quand on est couillonné, on dit : « Je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp  ! »

      Et il vaudrait mieux foutre le camp avant que le navire ait fini de couler.


    • Captain Marlo Captain Marlo 12 juillet 2020 08:18

      Doctorix,

      Et il vaudrait mieux foutre le camp avant que le navire ait fini de couler.

      .

      La Commission européenne a demandé à Macron, par les GOPé le 20 Mai 2020, de remettre sur le tapis les réformes prévues en 2019, dont la réforme des retraites...

      .

      En 2017, les retraités grecs manifestaient leur colère, leurs pensions étaient baissées pour la 12 fois depuis l’arrivé au pouvoir de Tsipras & Syriza, ce bel exemple de la pseudo Extrême-Gauche au pouvoir !

      .

      En Grèce, le Parti Communiste n’a pas adhéré au Parti de la Gauche européenne.

      .

      "(...) Tout d’abord, qu’est-ce que le PGE ? Ou qu’est-ce qu’il n’est pas. Il n’est pas un « front » réunissant toutes les organisations communistes, ou au-delà de la gauche radicale. Loin de là.

       

      Dès sa fondation, en 2004, plusieurs partis communistes influents ont refusé d’y adhérer  : les PC portugais (PCP), grec (KKE), tchèque (KSCM), chypriote (AKEL), italien (PdCI). D’autres ne l’ont pas rejoint : allemand, luxembourgeois, hongrois, slovaque, ou le Parti du travail de Belgique.

       

      Même des Partis de la « gauche radicale  » nordique refusent d’adhérer au PGE, pour garder leur indépendance de pensée critique vis-à-vis de l’UE : l’Alliance de Gauche finlandaise, le Parti de Gauche suédois, le Parti socialiste néerlandais, le Mouvement populaire contre l’UE danois.

       

      Le PGE représente ainsi seulement des formations anti-communistes comme SYRIZA en Grèce et le Bloc de gauche au Portugal et des formations en rupture avec l’héritage communiste  : PCF-PG-Front de gauche en France, PCE-Izquierda Unida en Espagne, Refondation en Italie – tous de la sinistre tradition euro-communiste – Die Linke en Allemagne.

       

      Rappelons que le PGE n’est pas synonyme du groupe parlementaire européen GUE/NGL. Le PGE est un parti politique européen, financé par la Commission européenne pour « faire la promotion de l’idée et de l’intégration européenne ». Comme le PSE ou le PPE...etc

       


  • bebert bebert 10 juillet 2020 18:45

    Ah oui on les as vus a l’oeuvre l’Europe d’abord on ferme les frontières chacun se démerde et dieu pour tous , par contre Angela va baisser la TVA la France pas question

    Allemagne : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/le-brief-eco-baisse-de-la-tva-oui-pour-lallemagne-non-pour-la-france_3979831.html


    • Captain Marlo Captain Marlo 11 juillet 2020 19:27

      @ bébert,

      Baisse de la TVA pour l’Allemagne pas pour la France.

      .

      C’est normal, les Traités ne couvrent pas, intentionnellement, certains domaines.

      .

      1/ Il n’y a pas de fiscalité commune, chaque pays décide de sa fiscalité, ce qui a permis la création légale de paradis fiscaux pour les particuliers et pour les entreprises... Les particuliers vont s’installer en Belgique et au Portugal, & les entreprises mettent leur siège social en Irlande, à Malte, aux Pays-Bas ou au Luxembourg...

      .

      2/ Il n’y a pas de politique salariale commune, ce qui a permis d’avoir les pays de l’ Est avec des salaires à moins de 500 euros mensuels, une bénédiction pour les délocalisations d’entreprises & de services, de l’Ouest vers l’ Est !

      .

      3/ Et pas de politique commune pour les services publics non plus.

      Les pays comme l’Allemagne, dont la dette publique est faible, font ce qu’ils veulent.
      Et ceux qui sont endettés, comme la France, doivent appliquer le Pacte de stabilité de la zone euro, et faire des coupes sombres dans les budgets de la fonction publique ! Sous peine de 4 milliards de pénalité financière, s’ils ne sont pas rentrés dans les clous dans un délai de 2 ans.

      .

      C’est écrit noir sur blanc dans les GOPé que le Gouvernement français reçoit chaque année, par exemple les GOPé pour 2019/2020.


  • karibo karibo 10 juillet 2020 22:20

    Encore de la gauchiasse nauséabonde, lis les traités & GOPE et on reparlera de cette pourriture qu’ est l’ UE, cette prison dont il faut sortir le plus rapidement possible, mais avec une majorité de NOCS pareils, c ’est loin d’ etre gagné !


  • Octave Lebel Octave Lebel 10 juillet 2020 22:58

    « La moindre des choses, pour un observateur et un analyste sérieux, est d’aller à la pêche aux informations. »

    « Le Parlement européen qui est un « géant législatif, mais un nain budgétaire » a pointé des besoins nouveaux depuis novembre 2018 dans les domaines du climat et du digital et a souvent dénoncé la limitation du budget à 1% du RNB. »

     « Le Parlement, élu démocratiquement par les citoyens des états concernés, a demandé un plan de relance et considère que la proposition de la Commission est astucieuse. »

    Pourriez-vous nous expliquez les prérogatives associées à un parlement dont dispose le «  parlement » de l’UE.

    Quels sont selon vous les points forts démocratiques du parlement européen ?

    Certains disent que le terme de parlement n’est pas approprié à cette assemblée. Qu’en pensez-vous ?


  • caillou14 rita 11 juillet 2020 06:57

    Heureusement que la secte Européenne va bientôt disparaître ?

    Le covid est en train de l’achever !

    RIP...


  • buratino buratino 11 juillet 2020 08:09

    L’UE de Macron le nécrophile et sa maîtresse nazie Angela c’est de la merde. Suffit d^écouter les commentaires haineux surtout des députés teutons envers les pays du Sud, feraient mieux de s’occuper de Wirecard, Deutsche Bank et autres voitures du peuple fonctionnant au diesel cancérigène.


  • zygzornifle zygzornifle 11 juillet 2020 09:23

    La seule chose que j’apprécie c’est quand je fais mes courses en Italie c’est l’€

    plus besoin de change et on peut comparer les prix ….


    • doctorix, complotiste doctorix 11 juillet 2020 22:31

      Comparer les prix italiens avec les prix français quand on est en Italie n’a pas de sens...

      Donc vous payez avec votre carte, quelle que soit la monnaie locale, épicétout.

      Ensuite, un peu plus tard, vous payerez avec votre puce implantée (si vous êtes vacciné).

      Mais comme si vous n’êtes pas vacciné vous ne pourrez pas prendre l’avion ni passer la frontière (qui n’existe pas)...


  • babelouest babelouest 11 juillet 2020 14:29

    Vous souvenez-vous, Monsieur l’AUTEUR, que nous Français avons dit NON à ce machin nommé l’union européenne, et qu’à n’importe quel moment nous n’avons pas changé d’avis ? La France est UNE, INDIVISIBLE, LAÏQUE, et l’Europe autre que géographique n’a jamais existé, n’existe pas, et n’existera probablement jamais.

    BRUSSELLO DELENDA EST


  • Réflexions du Miroir AlLusion 11 juillet 2020 15:41

    @L’auteur,

     En fait, si l’on résume, il y a ceux qui en font partie et qui voudraient en sortir et ceux qui n’en font pas partie et qui voudraient entrer.

     Mais tout le monde en profite sans même le savoir.

     Mon billet « Virus blues (6) : Les soldes du Covid » est implicite et anticipe sur ce que vont être les années qui suivent. Du pognon, il va falloir en avoir en masse.

     Il est évidemment tourné avec la version belge et pas française.

     Rien avoir avec cet angélisme bleu-blanc-rouge de pouvoir y résister...

     Elle n’a jamais existé ?

     Ah bon, retournons dans l’histoire à ce billet « Notre Europe, quelle histoire » publié lors de son anniversaire...


    • Réflexions du Miroir AlLusion 11 juillet 2020 15:43

      Un petit supplément en une question. Comment la petite France va pouvoir jouer un rôle géopolitique face à des mastodontes à l’Est et à l’Ouest ?

      Votre petit Macron qui est peut-être président mais qui aux Etats Unis ne serait qu’un gouverneur parmi les autres....


    • Réflexions du Miroir AlLusion 11 juillet 2020 16:02

      L’heure est grave.

      Alors que le Vieux Continent vit des heures inédites après une crise sanitaire et économique sans précédent, l’Allemagne a pris la présidence tournante de l’Union européenne. À l’heure où les 27 cherchent un accord pour élaborer un « plan de relance », Angela Merkel doit faire face à une présidence dite « historique ». Mais le pays semble intouchable : leader économique européen, salué pour sa gestion du Covid-19, l’Allemagne donne l’image d’une puissance qui domine le projet européen. Angela Merkel est-elle seule maîtresse du jeu européen ?

      Sujet débattu fin juin 


Réagir