lundi 16 juillet - par Libertad14

L’hypocrisie à son comble

C’est avec beaucoup d’aplomb que ce personnage ose parler, lors du congrès 2018, de bloc, de nos valeurs, de force pour être juste.

 A la fois menteur, truqueur et manipulateur ce personnage haut en couleurs voudrait faire croire qu’il est l’homme de la providence !!

 Pourtant quand il parle de bloc, de nos valeurs, d’être forts pour être plus juste, on a le sentiment, d’entendre un individu sans scrupules prêt à tous les abus de langage, pourvu que ceux là servent l’union sacrée des travailleurs et des patrons. 

Le vieil adage du « tous ensemble, tous ensemble » venant de ces politiciens corrompus et asservis aux intérêts du capital a fait son temps. Pourtant, que ce soit Hollande, ou Macron, tous tentent d’unir le peuple derrière cette politique d’inégalités, politique antisociale. Réussir à créer un bloc qui soutiendrait cette politique d’austérité politique inégalitaire.

 Allons de qui se moque-t-on ?? Etre fort pour être juste quand avec force ce gouvernement augmente la taxe sur la CSG en réduisant considérablement l’impôt sur la fortune. Quand ce même gouvernement pratique la liquidation de l’emploi dans les services publics hôpitaux, dans l’enseignement, dans les postes etc., pendant que sociétés privées continuent a fermer leurs portes pour financer leurs profits. Etat et entreprises privées liquident l’emploi, rationalisent à tout va pour réaliser des profits scandaleux.

 Nos Valeurs ces mots dans leurs bouches sonnent comme une cloche fêlée. De quelles valeurs ce monsieur parle-t-il ? Voudrait-il nous faire croire que les valeurs des capitalistes sont semblables aux valeurs de ceux qui ont du mal à finir leurs fins de mois ?? de ceux qui souffrent dans leur tête et leurs corps victimes du chômage ou d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ??

 Nous l’avions bien compris, son projet, pour la France du XXl eme siècle, c’est ce qu’il appelle l’Etat-providence dans lequel il continuera à avoir ceux qui triment et ceux qui comptent les bénéfices. On ne change rien sinon qu’une nouvelle aggravation au passage. A ce propos il prévoit déjà la suppression de l’assistanat ?? Mais pour y parvenir, il faudrait peut-être proposer du travail à tous les chômeurs, du travail rémunéré à sa juste valeur et des conditions de travail protégeant les opérateurs des risques d’accidents et des maladies professionnelles.

Comment doit-on appeler les aides financières que le gouvernement accorde : les exonérations des charges patronales qui sont faites chaque année ne s’apparentent-elles pas à de l’assistanat envers les patrons ?? Il est clair qu’au regard des faillites frauduleuses, des fermetures pour délocalisations des productions à l’étranger, des fuites de capitaux dans des paradis fiscaux il y aurait de quoi sanctionner ces spéculateurs et ces patrons !! Non comme si de rien n’était non seulement ils n’y a pas de poursuites judiciaires, mais le gouvernement continue à leurs octroyer des cadeaux

 Pour Macron et sa clique, il faut mettre au pilori les pauvres et protéger ces gens de la bourgeoisie et du Capital réunis.

13/07/2018



7 réactions


  • bob14 16 juillet 09:51

    Les pauvres attendrons la rentrée..il doit d’occuper des « bloeufs » et de sa piscine d’abord... smiley


  • baldis30 16 juillet 10:44

    bonjour,

    bien sûr les pauvres ....

    mais aussi les vieux et le mélange pauvreté-vieillesse ne gène pas le personnage !

     Ah si ON pouvait en une seule manœuvre éliminer les pauvres et les vieux quel programme ne réaliserait-ON pas ? Mais qui est-ce ON ?

    La gérontophobie ressemble fort à quelques phobies qui se dressèrent il y a plusieurs dizaines d’années dans de nombreux pays d’Europe en suivant un guide, ... un guide .... un guide ... judéophobie, handicap phobie, tziganophobie, ...

    Pour les pauvres ... on prévoit depuis longtemps selon Alphonse Allais... « l’extinction du paupérisme le soir après dix-huit heures ».... est-ce de la pauperophobie ?


  • zygzornifle zygzornifle 16 juillet 14:34

    Croissez et multipliez vous les pauvres car c’est grâce a vous qu’il y a de plus en plus de riches ....


  • zzz'z zzz’z 17 juillet 06:54

    C’est logique avec 66% des votes de se sentir providentiel, c’est d’ailleurs la barre pour changer la constitution sans demander au peuple. Les détracteurs, qualifiés de belles façons par le monā®©, l’oreillette en ligne directe avec le peuple ne font que consolider le principe de réalité posé par les dernières élections.


    Ils ont gagnés les doigts dans le nez, et, il ne faut pas se leurrer : on a perdu, les doigts dans le cul !

    Les légalistes n’écoutent pas les gémissements de ceux dont ils n’ont pas entendu les arguments lors de l’élection ! C’est d’ailleurs un boulevard qui s’ouvre pour le quinquennat ; le peuple français, issu de la révolution bourgeoise est de droite ; il a le privilège d’évincer les chats noirs de la cause nationale.

Réagir