lundi 8 mars - par Piere CHALORY

L’Ovation des Cloportes

Le cloporte est un animal petit & multi-pattu, il possède 7 paires de pattes marcheuses montées sur des segments indépendants qui peuvent se rouler mécaniquement en boule. Ce que vous ignorez sans doute, c’est que le cloporte n’est pas un simple insecte, mais un crustacé terrestre, et sa couleur gris ardoise est d’ailleurs la même que celle des succulentes gambas sauvages qui troquent le gris contre l’orange vif une fois cuites, comme par magie ; le gris souris terne disparaît au profit d’une couleur appétissante tandis que s’exhale un fumet délicieux par la poêle rissolant les animaux comestibles, mmmmhh…

De là à vous préparer une fricassée de cloporte flambée au cognac, il y a de la marge. Vu leur taille et leur rareté relative, il vous en faudra à minima plusieurs centaines pour obtenir un bifteck bizarre. Et pour le goût du cloporte, aucune idée, il paraît que certains ont déjà essayé, j’ignore s’ils ont eu des problèmes.

Son aspect esthétiquement disgracieux, quoique, pas plus que la tête à Kastex & Là le Ment fait que traiter quelqu’un de cloporte, est devenu une insulte.

Contrairement à la métaphore incluse dans ‘’la Métamorphose des cloportes’’ ; excellent film tragi-comique avec Lino Ventura et Pierre Brasseur entre autres acteurs talentueux et dialogue ciselé d’Audiard, le cloporte ne se métamorphose pas, lui, comme une cigale ou un papillon.

De son plus jeune âge à la mort : il rampe dans les lieux insalubres et aime l’humidité. Il peut aussi se déplacer à l’envers la tête en bas sans tomber, sur n’importe quelle surface lisse.

 

Mais le cloporte dont je voulais parler est d’une autre race ; celle des ismes.

Le mot Isme existe à lui tout seul certes, mais les néologismes en isme se multiplient aujourd’hui comme des métastases qui rongent peu à peu les zones du cortex humanoïde à même de séparer le pourquoi du comment ; en adjectivant négativement tout et n’importe quoi ; séparatisme, complotisme, conspirationnisme, isolationnisme…

Cette psychiatrisation par étiquetage pernicieux de toute personne osant se poser des questions sur la justesse de ce qu’elle subit depuis bientôt un an sans en saisir le sens, sous condition qu’il en existât un ; est pénible et inconciliable avec un équilibre mental même minimaliste.

Je propose lors là qu’on y ajoute le cloportisme et ses adeptes ; les cloportistes.

Cloportistes qui sont en quelque sorte l’antithèse des célèbres complotistes et autres déplorables ; déments irrécupérables, capables entre autre de douter de la réalité tangible du story-telling terrifique pondu 24/24 7/7 depuis un moment ; voire même capables de sortir sans masque, esquiver les gicleurs de gel hydro-alcoolique à l’entrée des magasins ; voter Blanc, Abstention, Lassalle ou Donald Trump ou d’aller à la pêche.

Le cloportisme est un état d’esprit charlatan proche dans l’essence du journaputisme, autre néologisme qui mériterait d’exister ; les cloportistes, ce sont tous ces gens hallucinés de veulerie et envahis de toxines mentales telles que l’opportunisme-béat, la lâcheté courageuse et la peur du lendemain qui déchante.

Le cloportiste est l’extrémiste du mensonge, le hard-collabo ; le fou furieux agité à coups de batte virtuellement assénés par ses chefs cruels qui le font ressembler en toute circonstance à un rat ttc. Son œil vipérin recèle souvent la haine de soi inextinguible due au refoulement de sa raison au profit du lucre à tous crins.

Hébétés de mal faisance ; ces cloportes new age ruminent et râlent leurs mots falsifiés, éructent jusqu’à s’énerver grave en niant la réalité ; hurlant le script gangrené qu’ils apprennent par coeur, gonflés de volonté mauvaise.

Leurs gestes et leurs mimiques grotesques de résidus humains haineux reconditionnés en donneurs de leçons foireuses ne peuvent tromper que la frange dure des mous du bulbes.

Parmi eux, on trouve les journalistes éternels qui racontent n’importe quoi pourvu qu’on le paye, du début à la fin de leur carrière de cloportes.

À l’âge ou d’autres entrent à l’Ehpad, ils ressortent en zombies des placards boursoufflés, ridés comme des serpillières et tâchés de vieillesse en lamantins lamentables ; ils perdurent à baver dure bien-pensance aux ahuris de leur âge pour qui ces gens rappellent leurs jeunes années ; celles où ils se croyaient intelligents en écoutant de Closet.

Avez-vous vus tous ces parleurs pré-momifiés jaillir ces temps-ci des écrans par milliards de pixels dans les media de pacotille distillée au long cours non-stop ? Tous affirment et propagent l’angoisse chez la foule, en répétant en boucle les mantras ineptes proférés par les adeptes de l’Ordre (mondial) Nouveau.

Pour le camp du bien, il a suffi d’ajouter mondial à Ordre_nouveau pour transformer le fascisme en idéologie mythifiée, en conte de fée à zélite ou en enfer à riens ; ici en France son dernier représentant particulièrement zélé n’a pas hésité à mutiler, éborgner des manifestants, censurer tout ce qui bouge sur le web, judiciariser, perquisitionner l’ensemble de ses opposants mais tout ça c’est très bien si on en croit les cloportes qui continuent d’affirmer que personne ne pourra rivaliser avec leur héros en 2022.

Quand même, devant cette accélération de la démence propagandiste qui décrédibilise l’ensemble des media main stream, on dirait qu’ils ont de plus en plus de mal, façon de parler car semble inépuisable le réservoir à menteurs, à trouver chez les gens non séniles des diseurs de mauvaise aventure, même stipendiés à fond.

À se demander quelle sera la prochaine étape, vont ils inviter des otaries à ballon ou des perroquets dressés à répéter la bonne parole chez Pet-FM ?

Vont-ils plancher sur une téléportation holographique subliminale de la terrifiante doctoresse B. 1000 Ô, aka (as known as) Kaa la Serpente jusque chez vous chez Wc-News ?

Cette authentique sorcière 2.0 avec ses yeux de lézarde maléfique me fait irrésistiblement penser à Miss Ratched alias Big Nurse, l’infirmière impitoyable de Vol au-dessus d’un nid de coucou, brrr… Elle est hélas loin d’être la seule à vouloir à tout prix, quoi qu’il en coûte justifier, imposer, claironner jour après jour le roman mal faisant asséné non-stop à nos yeux et nos oreilles tuméfiées ; l’ensemble des journalistes radio, tv, journaux, faisant clairement partie du complot, oui, du COMPLOT visant à transformer l’ensemble de la population en chiens de Pavlov soumis aux ordres et aux injonctions grotesques sous peine d’amendes, de coups, et plus si affinités.

Sur le Net c’est simple ; on Youtube, tous les influenceurs récents à millions de vues sont à priori des aux-ordres.

De toute façon pour le cloportiste, il ne s’agit pas d’être juste peu regardant ou corruptible sur la teneur en sens commun des paroles qu’il profère. Si la journapute classique se contente de dire tout et son contraire au gré des modes propagandistes imposées au mougeon engourdi, le cloportiste est capable d’inventivité dans le délire mystifiant ; il crée des concepts novateurs dans l’enfumage de masse.

Une insanité pondue par les communicants soudoyés gras devient une idéologie, un spectacle, un idéal ; gestes-barrière, couvre-feu, confinement, càd incarcération à domicile se transforment en joyeuses configurations super-fun menant à l’auto-sodomisation du raisonnement par le vide, créé par la peur et la confusion.

On trouve aussi les faux dissidents webards qui se démultiplient tout pareil. Autre forme de tordus qui se déguisent en rebelle tout en glissant ça et là des phrases et des mots-clés pro-système assez vite détectables. On est là dans la sophistication du laid, dans l’intellectualisme cloportique vrai semblablement rétribué à la ligne ou à la minute-video, ce qui explique la longueur de certains articles plus proches en volume d’un chapitre de littérature avariée que d’un honnête post.

Dans la logique inversive qui est notre pain -dans la gueule- quotidien ; un gonze douteux devient un dieu, un crétin congénital un chercheur hautement qualifié, un ? Un !

 

L’affirmation remplace l’interrogation.

Le cloportiste ne se pose pas de question, jamais ; il affirme l’insane d’un air convaincu, jusqu’à l’enraciner au tréfonds des ruinés de la pensée con forme.

Allumer vos tévés spécialisées en info-continue vous expose désormais à ces hordes de spécimens jacteurs en conseils à l’envers.

 

Attention.

Ces gens à l’aspect propre sur eux et bonshommes sont plus sales encore que ce qu’on pourrait gratter sous les semelles des cloportes authentiques à quatorze pattes. Ces petits animaux qui ne font finalement de mal à personne ; ils ne piquent pas, ne font pas de bruit, et ne risquent pas de vous refiler le, la, les : covid, eux.

Et comme si ça ne suffisait pas ; en plus des cloportistes, s’ajoute maintenant la catégorie des serial-pikouzeurs ; les acharnés du vaxin, les ‘’piquez-vous c’est bon pour la santé’’, sans aucun recul sur le résultat des courses mais avec la certitude d’encaisser les 33 deniers correspondant à leur trahison médicinale made by Lobys.

Généralement masqués, contrairement aux journaputes qui s’affichent en clair dans les lucarnes ensorcelées des maisons saturées d’écrans, les serial-pikouzeurs se masquent comme des braqueurs à la Zorro, ne leur manque que le chapeau et les gants. Ils en sont aktuellement à vanter les supposés bienfaits de centres de vaxination géants intitulés vaccinodromes ; assez proches dans leur conception du regretté Vel d’Hiv.

En cas de Nuremberg 3.0, le masque dissimulateur ça peut servir, imaginez qu’une hécatombe vaccinale soit prouvée, avérée ; ces éventuels génocideurs une fois affichés criminels de masse seront bien contents de n’être pas reconnus le jour J.

Toujours est-il qu’en moins d’un an nous sommes passés du monde libre à un mélange délirant de fascisme sanitaire et de terrorisme verbal permanent, enfer inimaginable même par le pire des complotistes il y a quelques mois, qui serait passé pour un fou en racontant la vérité actuelle sur son blog.

Assignation à domicile étiquetée confinement, ausweis, couvre-feu ; cette dernière mesure prétendant lutter intelligemment contre un virus qui ne sortirait que la nuit, étant particulièrement délirante au sens psychiatrique… Plages interdites, bistro et resto itou.

Toutes ces mesures liberticides en décalage complet avec une lutte raisonnable contre un virus finalement pas plus meurtrier que d’autres, que de simples mesures prophylactiques ont éradiqués ou très fortement atténués, nous montrent plus que clairement que le but de ce délire politico-pénitentiaire n’est pas de lutter contre un virus, mais de soumettre la population comme jamais auparavant ; au titre d’une idéologie démentielle que les responsables totalement hors-sol, réussissent -pour l’instant- à imposer au monde naguère jugé civilisé.

 

La question est : allez-vous les laisser faire ?

En guise de conclusion ; la pseudo déité auto-certifiée de l’exécutant en chef des basses œuvres du n.o.m & de la haute-finance alias E.M ne l’empêchera pas, quoi qu’il en soit, de devoir se contenter ; jusqu’à son éviction prochaine et à court terme espérons-le, et avant une vraisemblable descente aux enfers ; judiciaire, sociale et la remise à niveau de son image de marque en temps que telle càd pas grand-chose ; de l’Ovation des cloportes.

 

PC 2021

 

images Dreamtimes libres de droit



25 réactions


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 mars 14:24

    Magnifique. Braco.

     

    J’aime particulièrement cette réflexion : « en moins d’un an nous sommes passés du monde libre à un mélange délirant de fascisme sanitaire et de terrorisme verbal permanent, enfer inimaginable même par le pire des complotistes il y a quelques mois, qui serait passé pour un fou en racontant la vérité actuelle sur son blog. »

     

    Fascisme sanitaire associé à l’éco-fascisme : la coalition de kmers verts et des kmers blancs.


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 8 mars 16:02

      @Francis, agnotologue

      Merci pour ce com, oui, imaginer ce qui ce passe ici il y a un an en arrière paraît impossible, tout simplement.

       smiley


  • Passante Passante 8 mars 14:40

    article cloportuniste mais délectable  

    vous m’avez fait penser à Dante, je veux dire quand on commence à croiser ces bêtes-là, on doit se promener à je ne sais quel étage des enfers...

    ou alors c’est une heure de Jugement ? en tout cas, les gens apparaissent pour ce qu’ils sont : la moindre petite bête devient caricaturalement visible

    et ils ne voient pas qu’on les voit puisqu’ils ne se voient pas !

    dans l’enfance, j’adorais les cloportes, c’était l’insecte comique et boudeur, qui se met en boule pour un rien en plus...

    bref, ce sont des bulles covides de vide, comme des mâchoires se refermant mécaniquement en l’air

    c’est beau de faire le covide comme ça finalement,

    ça nettoie bien smiley


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 8 mars 16:07

      @Passante

      Merci pour ces lignes élogieuses, Dante ? Pourquoi pas, mais je pense être hélas encore en dessous de la réalité concernant le cloportisme de certains journalistes qui ne prennent même plus la peine de masquer leur état d’esprit ; pitoyable !

       smiley


  • Clocel Clocel 8 mars 14:44

    On partage pas mal d’interrogations sur notre époque, a priori, une populace atomisée, zombifiée peut tout encaisser pour peu qu’ils maintiennent un niveau constant dans les râteliers...

    S’il fallait absolument trouver une période similaire dans l’Histoire, je dirais que Rome, en pleine décadence n’attend plus que les barbares qui viendront fracasser le fond de l’impasse et nous libérer de nous mêmes, du cocon du stade larvaire.


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 8 mars 16:20

      @Clocel

      Merci pour ces réflexions sensées ; effectivement, devant le zombisme ambiant, difficile de faire mieux que Don Quichotte et ses moulins à vent... toutefois, tant que l’on peut encore s’exprimer, autant le faire...

      ’’S’il fallait absolument trouver une période similaire dans l’Histoire, je dirais que Rome, en pleine décadence n’attend plus que les barbares qui viendront fracasser le fond de l’impasse et nous libérer de nous mêmes, du cocon du stade larvaire.’’

      ça y ressemble en effet, Caligula, Néron et autres joyeux drilles antiques ont beaucoup de points communs en terme de perversion, cruauté, entre autre vertus à l’envers, que certains zélites européens décadents, mais si tout se passe bien, l’Histoire devrait vite remettre à leur place ces cloportes en costumes sur mesure.

      cdlt


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 8 mars 15:15

    Déjà, cloportiste, c’est mieux que cloporteur qui fait un peu camelot.

    Mais, est-ce qu’il existe des cloportologues ?


  • Jeekes Jeekes 8 mars 16:57

    ’’Cloportistes’’

     

    Mmmm, comme ça sonne bien, comme ça me semble approprié !

     

    Moi qui cherchait un terme pour qualifier la horde aux ordres qui vole en escadrille et bondit sur chaque article qui ne va pas dans le sens de la doxa.

     

    C’est parfait, parlant, ça leur va comme un gant.

    Y compris la sous-catégorie évoquée ’’les faux dissidents webards’’ qui compte quelques spécimens que je ne nommerait pas mais qui devraient se reconnaitre, à leur grand dam...

     

    Bref merci, j’adopte !

     


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 9 mars 08:15

      @Jeekes

      Bonjour et merci pour ce com, oui, les faux dissidents webards écument la toile comme des kayaks déficients, et frétillent au son du tam-tam des gardes chiourmes qui leur jettent un sucre de temps en temps. Enfin, vivement les beaux jours...


  • Le421... Résistant Le421... Résistant 8 mars 17:18

    séparatisme, complotisme, conspirationnisme, isolationnisme…

    Hum !!

    Vidal vous mettrais un 5/20...

    Vous avez oublié « islamo-gauchisme » !!

    Mot préféré des détraqués du moment...  smiley


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 9 mars 08:25

      @Le421... Résistant

      Oui, islamo-gauchisme est à la mode anse maux ment, on se demande ce qu’ils vont encore inventer... peut être le mentisme (journalisme en clair), ou le crétino-centrisme ; avec la tête de Veau de leur gourou Bayrou, ça leur irait très bien...


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 mars 17:45

    Le cloportisme me semble être un produit de la médiocratie, un concept développé par Alain Deneault, chercheur en sociologie à l’université de Québec.
     
     J’ai transcrit une interview de lui sur ce sujet dans un article : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gouvernance-et-mediocratie-187344
     
     « être médiocre en médiocratie c’est être moyen ainsi que les institutions de pouvoir souhaitent qu’on le soit. Cette moyenne suppose une exigence mais elle est avilissante en même temps. »


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 mars 22:04

    Et tout le caffardisme d’applaudir. Lol


  • dixit 9 mars 12:19

    Jubilatoire !

    N’avez-vous pas remarqué que l’on ne voit jamais le cloporte évoluer sur des espaces sains ?

    Pour vivre, il lui faut de la matière en décomposition, plus facile à boulotter !


  • alinea alinea 9 mars 19:31

    La seule chose dans l’image qui ne me paraît pas juste, c’est que le cloporte vit vraiment dans l’ombre, avec humilité oserais-je, et qu’il n’est pas aimé ; tandis que nos cloportistes, on ne voit qu’eux, ils sont très fiers d’eux parce qu’ils se sentent le vent en poupe ! Et je ne suis pas sûre qu’ils sachent marcher au plafond !

    Sinon, trouver un contre-mot me paraît tout à fait important, mais, avant de l’imposer !! on n’est pas rendus !

    Ceci dit, cette guéguerre ne va pas solutionner notre problème avec les cloportistes, dis-je sans bouder les plaisirs qui nous restent, deviser gaiment, échanger, se moquer, et rire !!

    Merci


  • fcpgismo fcpgismo 11 mars 13:39

    La gauche s’étant sabordée avec l’immigration illégale islamo-genrée elle est du coup aux abonnés absents.


Réagir